• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’Abbé Pierre : La violence est elle gratuite ?

L’Abbé Pierre : La violence est elle gratuite ?

Voici le discours de l’Abbé pierre critiquant le manque de partage des riches, et le droit des pauvres à se libérer.


Les_vrais_coupables
envoyé par Adorez_Le

« Ceux qui ont mis tout le plat dans leurs assiettes, laissant les assiettes des autres vides et qui ayant tout disent avec bonne figure, une bonne conscience, nous, nous qui avons tout, on est pour la paix. Je sais que je dois leur crier à ceux-là, les premiers violents, les provocateurs de toute violence c’est vous, et quand le soir dans vos belles maisons vous allez embrasser vos petits enfants, avec votre bonne conscience, au regard de dieu vous avez plus de sang sur vos mains d’inconscient que n’en aura jamais le désespéré qui a pris les armes pour sortir de son désespoir. » L’Abbé Pierre

La question est :

Il y a t’il des choses pour lesquelles il faut se battre ?

Faire la liste des formes d’actions ’pacifiste’ ou ’violente’, existante ou imaginable ...

Toutes les actions ont-elles les mêmes ’impacte’ , pour de mêmes revendications ?

Est-ce que l’on veut écouter, accepter de communiquer avec des personnes fondamentalement opposées à la forme de société en place ?

Est ce que l’action pacifiste, par exemple les désobeissance civile ont un impacte (suffisant) , quand bien les médias au mains de la société (ou de tyran) décident d’ouvrir les canaux de communication, sans critiquer la visé (et sans laisser la place pour la défense), et sans ridiculiser le message ? (réduisant ainsi toute la portée, gandhi est un cas, et il n’est pas parfait, et il n’a pas changer la société et le monde)

Quelles formes d’actions sont elles les plus favorables d’atteindre le but CONCRET de remise en question profonde de la société, de ses fondements, pour l’humanisme, pour l’égalité, pour la liberté, et pour la véritable démocratie ?

Peut-on faire une révolution, ou refonder la société, sans un passage par une ’révolte’ ,avec ses actions directe, et violente ?

Annexe :

Légitime défense

Légitimiation et point de vue éthique sur la violence.

"Black Block , bas les masques ", Francis dupuis-deri.

Incivilité

Désobeissance civile

Tags : Activisme



Réagissez à l'article

7 réactions à cet article


    • 2 votes
      kalki kalki 6 avril 2009 22:46

      Approfondir le sujet : des penseurs indiens :

      Narayan : Pour la Total révolution, de l’individu et de la société, en utilisant les actions pacifistes et/ou directe. http://en.wikipedia.org/wiki/Jayaprakash_Narayan

      Krishnamurti http://fr.wikipedia.org/wiki/Krishnamurti Sa pensée était fondée sur la conviction qu’un changement fondamental dans la société ne pouvait émerger que d’un bouleversement radical dans l’individu, puisque la société est le produit des actions réciproques de ses membres. Un tel changement devait passer par une sorte de mutation de ce qu’il appelait parfois le « vieux cerveau conditionné de l’homme »[1] afin d’accéder à une vraie liberté que ni les religions, ni l’athéisme, ni les idéologies politiques ne sont capables de produire, puisque, selon lui, les uns comme les autres agissent toujours « en réaction » à quelque chose d’autre.

      Gandhi , la désobeissance civile, et la société ’non violente’ car sans ’état’ http://fr.wikipedia.org/wiki/Gandhi#Projet_d.27une_soci.C3.A9t.C3.A9_non-violente_sans_.C3.89tat L’indépendance doit commencer à la base. Ainsi chaque village sera une république/démocratie.


    • 2 votes
      kalki kalki 6 avril 2009 23:04

      Des juifs sont persécutés, volés, maltraités, torturés, assassinés. Et vous, Mahatma Gandhi, dites que leur position dans le pays où ils souffrent tout ceci est un parallèle exact avec la position des Indiens en Afrique du sud au moment où vous inauguriez votre célèbre “force de la vérité” ou “force de la campagne d’âme” (Satyagraha) (...) Mais, Mahatma, savez-vous ou ne savez-vous pas ce qu’est un camp de concentration et ce qui s’y passe ? Martin Buber Il vous faut abandonner les armes que vous avez car elles n’ont aucune utilité pour vous sauver vous ou l’humanité. Vous inviterez Herr Hitler et signor Mussolini à prendre ce qu’ils veulent des pays que vous appelez vos possessions.... Si ces messieurs choisissent d’occuper vos maisons, vous les évacuerez. S’ils ne vous laissent pas partir librement, vous vous laisserez abattre, hommes, femmes et enfants, mais vous leur refuserez toute allégeance. Gandhi (conseil aux Britanniques, 1940) Si j’étais juif et étais né en Allemagne et y gagnais ma vie, je revendiquerais l’Allemagne comme ma patrie au même titre que le plus grand des gentils Allemands et le défierais de m’abattre ou de me jeter au cachot ; je refuserais d’être expulsé ou soumis à toute mesure discriminatoire. Et pour cela, je n’attendrais pas que mes coreligionaires se joignent à moi dans la résistance civile mais serais convaincu qu’à la fin ceux-ci ne manqueraient pas de suivre mon exemple. Si un juif ou tous les juifs acceptaient la prescription ici offerte, ils ne pourraient être en plus mauvaise posture que maintenant. Et la souffrance volontairement subie leur apporterait une force et une joie intérieures que ne pourraient leur apporter aucun nombre de résolutions de sympathie du reste du monde. Gandhi (le 26 novembre, 1938) La Palestine appartient aux Arabes dans le même sens que l’Angleterre appartient aux Anglais ou la France au Français. Il est erroné et inhumain d’imposer les Juifs aux Arabes. Ce qui se passe en Palestine aujourd’hui ne peut être justifié par aucun code de conduite morale. Les mandats ne représentent aucune sanction sinon celle de la dernière guerre. Ce serait certainement un crime contre l’humanité de réduire les fiers Arabes pour que la Palestine puisse être rendue aux Juifs en partie ou complètement comme leur foyer national. Gandhi (le 26 Novembre 1938)

      Est ce que la "non violence" est toujours la meilleure des solutions dans tout les cas ? Je pose simplement la question.


    • 1 vote
      Diapason (---.---.154.254) 6 avril 2009 23:27

      Prenons donc le parti de l’ESQUIVE !

      Commençons par ARRETER DE LEUR FILER TOUT NOTRE BLE !

      La réaction doit être l’IGNORANCE sous la forme de l’ESQUIVE. Notre mépris à l’égard de ce système oppressif doit être tel, que nous ne le voyons même plus, et l’esquivons par nature. D’ailleurs, c’est ce que nous enseignons à nos enfants : à esquiver.

      Ne lui confions plus notre richesse, à ce système de pourris. Sortons l’argent que nous gagnons des banques, aussitôt porté au crédit, et utilisons-le à bon escient autour de nous. Pensons ici, maintenant : qui me chausse, qui me nourrit, qui me soigne, etc ?.. Suscitons une offre LOCALE en réponse à notre demande ESSENTIELLE. Abandonnons le superflu ! Ignorons les grandes gueules partout qui hurlent "regardez-moi !"

      Cessons d’enrichir ces inconnus qui nous appauvrissent en nous coupant les uns des autres avec toutes leurs merdes, et renouons le contact avec l’instant local, la vibration humaine, celle de nos âmes. C’est ici et maintenant que sont tous les potentiels de changement. IL N’Y A QU’A décider ! Et d’abord, décider d’esquiver. Chercher l’alternative.

      Regardons la richesse que NOUS POUVONS PRODUIRE CHACUN individuellement, et mettre à disposition localement pour subvenir à nos besoins essentiels. Réorganisons notre propre tissu social en minimisant l’échange monnayé au maximum, et en maximisant l’échange de biens, de services et de temps, sans oublier d’être généreux les uns avec les autres, car LA il n’y a pas de place pour les pingres ni pour les cons !

      Va falloir se rendre utile dare-dare !c’est la seule façon de durer encore, tout en partant à la reconquête de notre liberté. Toute autre proposition de nature politique, vindicative ou même violente ne sera qu’une façon de surseoir momentanément à notre indignation légitime du moment, sans penser encore à s’organiser chacun... et lorsque la marmite sera -très bientôt- vraiment en ébullition, nous n’aurons plus le tonus pour nous en échapper, et l’on sera TOUS cuits !

      Alors c’est dès maintenant que chacun peut prendre place !

      De toute façon, ça ne peut pas être pire... à moins que quelqu’un ait une idée ?

      L’ESQUIVE les amis ! à la Bebel. Hop Hop Hop smiley


      • vote
        dapeacemaker (---.---.141.205) 9 avril 2009 16:37

        La violence est rendu necessaire quand les tenants du pouvoirs ne le lachent pas de leur propre gré. Par contre il y a un moment pour chaque chose, la violence etant parmis les dernieres etapes d un conflit, il n est pas l heure. a mes yeux.

        Je ne vois pas l interet pour un groupe de 10personnes armée de cailloux, d affronter physiquement une armée d hommes en arme, qui plus est lorsque les lois sont de leur coté.

        Le premier combat est celui de l opinion publique. Demontrons que nous ne sommes plus en democratie, quand suffisement de freres et soeurs l auront constaté, alors on pourra couper des tetes... pour le moment, ce que je constate, c est que mon peuple est pret a SE couper la tete.

        Strategiquement pacifiste et strategiquement violent.

        Ce qu il faut retenir c est qui sont les "provocateurs de toutes violences".


        • 1 vote
          h2b1 (---.---.248.210) 10 avril 2009 16:01

          cet abbé Pierre est un vrai Homme !!!! S’il ne s’était trompé dans ses choix philosophique, il serait le mentor de 100% des Humains ! Quel Homme !! extra super !... respect !


          • vote
            www.secp.cn (---.---.35.154) 14 juillet 2009 05:25
            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON







Palmarès