Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La révolution de Cheran : un exemple de révolte citoyenne

La révolution de Cheran : un exemple de révolte citoyenne

Cheran est un village autochtone P’urhépecha de 16 000 habitants, situé dans les montagnes de l’état Mexicain de Michoacan.

 

 

Depuis 2008, il est soumis au harcèlement des coupeurs de bois qui, protégés par des groups armés du crime organisé, détruisent les bois de la région (80 % des forets alentour ont été dévastés en seulement 3 ans), enlèvent, torturent et assassinent les villageois, violent les femmes, mettent le feu à leurs ranchs, volent des outils et le bétail et, en général, ils humilient les gens.

 

 L’État mexicain a abandonnés les habitants : les maintes dénonciations que les gens de Cheran ont logées auprès des autorités de l’état et fédérales ont été laissées sans réponse, sans aucune action qui soit pour les protéger. Quant aux autorités municipales, cela a été pire encore  : la police locale a agi en complicité avec les malfaiteurs et elle a aussi tué des gens.

 

Un jour les bûcherons braconniers sont entrés à la source de la « Cofradia » qui pourvoit la communauté en eau. Grave erreur ... trop c’est trop. Les habitants de Cheran en ont assez de baisser la tête. Le 15 avril 2011, les cloches de l’église du village ont sonné pour appeler les habitants à mettre fin au saccage. Les femmes de Cheran les premières se sont mobilisées pour arrêter les activités des délinquants en diffusant des tracts, et ensuite soutenues par leurs hommes, elles sont arrivées à les expulser du village, incluant la police et le maire corrompus.

 

Armés de bâtons, de pierres, de machettes, de pioches, de pelles et de tout ce qu’ils avaient sous la main, , ils ont occupé les bâtiments officiels et les commissariats pour ensuite monter des barricades et des feux de camp autour de la ville. 

 

 À partir de ce moment, la vie quotidienne de Chéran a changé.

 

En respectant diverses lois nationales et internationales, ils ont obtenu l’autonomie et reçu le droit de former leur propre gouvernement. Plus de campagnes politiques, d’élections ou de partis. Leur mouvement « Ya basta » est contrôlé par le peuple lui même et est à la charge du gouvernement local.

 

Les habitants défendent les limites de la ville avec des patrouilles communautaires. Aujourd’hui, le défi est, en plus de continuer à protéger les forêts qui leur restent, de reconstituer le tissu communautaire et d’organiser sa gouvernance en accord avec leurs normes et leur autonomie.

 

La ville de Cheran est un magnifique exemple de révolte citoyenne.

 

Les braves habitants de Cheran incarnent avec excellence la devise du cercle des volontaires « ce qui nous unis est plus fort que ce qui nous divise ».

Tags : Citoyenneté International


Réagissez à l'article

23 réactions à cet article


  • 7 votes
    maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 10 septembre 2012 15:27

    Quelques remarques : 

    1. Les femmes ont été les premières à se révolter . On associe souvent politique à virilité mais on voit que concrètement ce sont souvent les femmes qui sont en première ligne , c’ est également le cas en Afrique . Et non je ne suis pas un féministe ... 
    2. Pour se gouverner , après quelques recherches ( ils ont fait leur Etienne Chouard ) , ils ont eu recourt à leur histoire ancestrale . Comme quoi , l’ idéologie du progrès nous fait souvent méprisé le passé alors qu’ il est souvent très riche .
    3. Ils on compris à quel point les partis politique sont néfastes , à quel point ils divisent le peuple . Le comprendrons nous ?
    3. Pour ceux qui se moquent de San Giorgio et de ses armes à feux , voyez ! Un citoyen libre est un citoyen armé !


    • 6 votes
      Athene2011 (---.---.---.46) 10 septembre 2012 16:52

      Oui sauf que pour ce que j’en comprends San Giorgio ne cherche pas à sauver son peuple mais à sauver son cu.l .

      Mais ne le connaissant pas personnellement, peut-être suis-je passé à côté de son grand humanisme.

      Le modèle survivaliste est basé sur l’individualisme, moi, ma famille, mes amis, mon bunker, pour les plus "ouverts", mon clan. C’est en complète opposition avec les valeurs défendues par le peuple de Chéran, valeurs communautaires.

      Précision importante, je parle des survivalistes, ceux qui poussent l’individualisme à l’excés, pas des éveillés qui font des réserves de bon-sens, qui consomment local, développent leur savoir-faire, et qui s’inscrivent dans une communauté, village, vallée, "pays", régions, ...

      Merci pour ce reportage.

       


    • 2 votes
      maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 10 septembre 2012 17:05

      @Athènes

      Bonjour Athènes 
      Je ne pense pas que les survivalistes soient individualiste , bien le contraire , ils savent pertinemment que seul on ne peut rien. 
      Je ne connais pas non plus San giorgio mais dans son livre , il parle de la nécessité de construire des liens sociaux .Et d’ après ce que j’ ai compris , même si ce qu’ il fait est apparemment individualiste , ce n’ est pas le cas , sa BAD se trouve dans un village Suisse , ou pour les habitants , le survivalisme est un mode de vie ( pas à cause d’ une crise ou quoi que ce soit d’ autre , ils vivent comme ça ) .En fait il essaie surtout de rattraper les autres pour ne pas être un poids en cas de pépin et apporter sa petite pierre à l’ édifice , en tous cas c’ est ce que j’ ai compris. 

    • 5 votes
      Athene2011 (---.---.---.46) 10 septembre 2012 17:32

      Mouai, les quelques interviews que j’ai vu de lui ne m’ont pas donné cette impression.

      Pour ce qui est des survivalistes en général, là, je m’inscris en faux, je lis assidûment leurs forums et autres blogs (pour raison professionnelle - non pas RG) et on y sigle bien plus EDC ou BAD qu’AMAP ou SEL. Je ne voudrais surtout pas les mettre tous dans le même panier, j’ai vu qu’il existait quelques exceptions, mais fort majoritairement ce sont des individus centrés sur eux même qui aimeraient rejouer les scénarii des inombrables films catastrophes Américains qu’ils ont ingurgités - souvent doublés de férus consommateurs avident de la dernière nouveauté qui permettra de mieux survivre, fabriquée en Chine s’entend. Mais je le répète ils ne sont pas tous comme cela, d’ailleurs certains rejettent le qualificatif "survivaliste", et j’en ai même vu lecteurs d’Illich, Latouche ou Castoriadis ... ils ne courent pas les rues, c’est vrai.

      Bonne soirée.

       


    • 1 vote
      Abdelkrim BOURGUIGNON Abdelkrim BOURGUIGNON (---.---.---.120) 10 septembre 2012 21:38

      Magnifique, sauf que les Français sont trop poltrons et faibles ne serait-ce que pour relever le nez dans la rue et regarder les ennemis dans les yeux. Lamentable.


    • vote
      la mouche du coche la mouche du coche (---.---.---.252) 12 septembre 2012 10:25

      Athene2011 semble être un sous-marin travaillant pour la Banque.


    • vote
      Walid Haïdar (---.---.---.176) 12 septembre 2012 20:50

      Abdelkrim Bourguignon : quels ennemis, les banquiers ?


    • 4 votes
      Flynt Flynt (---.---.---.167) 10 septembre 2012 19:52

      Merci du partage Machiavel, ce mini-documentaire est enthousiasmant. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser aux Sept Samouraïs de Akira Kurosawa. Si l’on veut se libérer du joug de ceux qui nous oppressent, il va absolument falloir s’armer et accepter de combattre.
      -
      Autrement je rejoins Athene2011 sur son avis sur Piero San Giorgio, j’ai beaucoup de mal avec lui.


      • vote
        Flynt Flynt (---.---.---.167) 10 septembre 2012 19:53

        C’est dommage qu’on ne puisse pas télécharger la vidéo via Flashgot ou downloadhelper, c’est le genre de vidéo à partager un max sur Dailymotion ou Youtube.


        • 2 votes
          Hieronymus Hieronymus (---.---.---.99) 10 septembre 2012 20:24

          je m’en occupe (de telecharger sur Dailymotion)

          je mettrai un lien ici sur ce fil smiley


        • vote
          Flynt Flynt (---.---.---.167) 10 septembre 2012 21:06

          Merci Hieronymus.
          C’est plus simple à partager via Dailymotion ou Youtube.


        • vote
          Flynt Flynt (---.---.---.167) 10 septembre 2012 21:10

          Je ne sais pas si c’est mon lecteur dailymotion qui bug mais je n’ai pas les sous-titres sur ta vidéo.


        • vote
          Hieronymus Hieronymus (---.---.---.99) 10 septembre 2012 21:37

          effectivement les sous titres sont passes a la trappe en enregistrant la video

          je viens de reessayer mais rien a faire, ils "disparaissent"

          sans doute un exces de protection de la video, sorry


        • 4 votes
          Famine(la grande) Famine (---.---.---.14) 10 septembre 2012 22:31

          Très intéressant ce document. smiley


          • 6 votes
            Flynt Flynt (---.---.---.167) 10 septembre 2012 22:42

            • vote
              maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 11 septembre 2012 11:24

              aux fanatiques de Chouard : ce type de mouvement n’est pas prêt d’arriver à l’échelle nationale

              R / C’ est une bonne question , est possible à l’ échelle nationale. Je crois qu’ en cas de crise grave , c’ est possible mais c’ est plus difficile car il faut compter sur la réaction des pouvoirs en place qui sont plus subtil à l’ échelle nationale. Ils s’ évertueront à briser toute forme de concertation populaire . Et en première ligne on retrouvera bien évidemment les idiots utile du système qui traiteront tout le monde de fasciste !

            • 2 votes
              Schweizer.ch (---.---.---.156) 11 septembre 2012 09:47

              Comme celle de Marinaleda, cette expérience est bidon.

              Ces gens ont réglé une partie de leur problème en réussissant à faire accepter leur milice d’auto-défense contre des bûcherons-braconniers-alcoolos qui ne sont certainement pas plus riches qu’eux-mêmes et qui sont aussi indifférents aux pouvoirs publics que les P’urhépecha - un nom qui n’est guère porteur d’avenir, à l’image de Bangla Desh.

              Pour être crédible et viable, ce type de communauté devrait être autarcique. Quand on dépend de l’extérieur pour son approvisionnement en denrées de première nécessité, en électricité et en carburants, mais aussi pour les transports publics et le système de santé - sauf à revenir à la sorcellerie ancestrale -, l’autonomie résiste tant que les pouvoirs provinciaux et nationaux n’ont aucun intérêt politique et/ou économique à intervenir dans cette région visiblement pauvre pour tout le monde.


              • vote
                maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 11 septembre 2012 11:27

                1. Ces bûcheront étaient des sous fifres de la Mafia " la familia " qui est une mafia très puissante avec des ramifications aux USA. 

                2. Sur la nécessité d’ être autonome, on est d’ accords !

              • vote
                Schweizer.ch (---.---.---.206) 11 septembre 2012 18:31

                "...une mafia très puissante avec des ramifications aux USA."

                J’ai des doutes à propos de sa puissance. Si elle était si grande que cela, il serait déjà tellement facile de couper l’électricité et il suffirait de brûler deux ou trois camions d’essence pour que plus personne ne se risque à en transporter... 


                "Sur la nécessité d’ être autonome, on est d’ accords !"

                Je parlais d’être autarcique, pas autonomiste. Or, être pleinement autarciques pour une communauté aussi limitée, c’est le retour à la vie tribale, pratiquement au néolithique, et à 2400 m d’altitude, c’est loin d’être évident (le plus haut village d’Europe habité en permanence est à 2113 m "seulement")


                • 1 vote
                  maQiavel machiavel1983 (---.---.---.77) 11 septembre 2012 19:55

                  La familia est une mafia réellement puissante renseigne toi sur internet !
                  Et je me suis mal exprimé je parlais d’ être autarcique sur le modèle du dernier reportage sur cuba qu’ on a vu sur agoravox tv ou des villes vivaient de cette façon et vivait très bien !
                  Les concernant je ne sais pas si c’ est possible ... et vivre comme au néolithique est peut etre pas si désagréable que ça , peut être est ce même moins mauvais que de vivre dans une société de consommation, qui sait ?


                • vote
                  Schweizer.ch (---.---.---.206) 11 septembre 2012 20:31

                  "La familia est une mafia réellement puissante renseigne toi sur internet !"

                  Alors, elle est en train de préparer la reprise en main du territoire, et elle attend une occasion favorable.

                  "Et je me suis mal exprimé je parlais d’ être autarcique sur le modèle du dernier reportage sur cuba qu’ on a vu sur agoravox tv ou des villes vivaient de cette façon et vivait très bien !"

                  Personnellement, je n’en connais pas. Toutes les expériences de ce genre dont j’ai entendu parler, sont tributaires de l’extérieur pour la fourniture d’électricité, pour la livraison de carburants, celle de bon nombre de denrées alimentaires de première nécessité ainsi que pour des services hospitaliers et un réseau de communications entre la communauté et le monde extérieur dignes de ce nom.


                • vote
                  marie (---.---.---.104) 13 septembre 2012 14:30

                  Est il possible d’avoir un contact dans ce village, voir comment is s’organisent , peuvent vivre sans dependance (agriculture, ...).

                  S’ils peuvent etre un exemple, je pense effectivement que les puissants vont tenter de faire le forcing quitte à raser le village, cela ne les gene pas.

                   

                   

                  Ajouter une réaction

                  Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                  Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                  FAIRE UN DON







Palmarès