• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Barcelone : 43 blessés lors de l’évacuation des jeunes « indignés (...)

Barcelone : 43 blessés lors de l’évacuation des jeunes « indignés »

Des incidents qui ont fait 43 blessés ont éclaté vendredi à Barcelone entre policiers et jeunes "indignés", lorsque les services municipaux ont démonté le campement de la Place de Catalogne en prévision des festivités de la Ligue des Champions.

Casqués et armés de matraques, les policiers sont intervenus pour disperser un groupe qui bloquait l’entrée de la place, en plein centre de Barcelone, au moment où les camions de nettoyage emportaient les tentes et le matériel installés depuis dix jours.
 
Comme la Puerta del Sol à Madrid, où les manifestants ont installé un village alternatif, et de nombreuses autres places en Espagne, la Place de Catalogne était occupée depuis dix jours par le mouvement des "indignés".
 
Relayé par les réseaux sociaux, le mouvement de jeunes, rejoint par des citoyens de tous horizons, s’est développé autour de revendications multiples, concernant tant le chômage que la "corruption" des hommes politiques ou la loi électorale favorisant les grands partis.
 
Vendredi, la municipalité de Barcelone, la deuxième ville d’Espagne, a décidé de nettoyer le campement afin d’assurer la sécurité en vue des célébrations samedi soir, en cas de victoire du FC Barcelone en finale de la Ligue des champions contre Manchester United à Londres.
 
Pendant que les camions des services de nettoyage emportaient le matériel, des policiers casqués ont fait usage de matraques et de balles en caoutchouc pour disperser quelques dizaines de manifestants qui bloquaient une des entrées de la place.
 
"43 personnes ont été légèrement blessées, dont un policier. Cinq ont été hospitalisées surtout pour des contusions multiples", a déclaré une porte-parole du service des urgences médicales.
 
Les agents de nettoyage ont ensuite fini de démonter le campement, sous surveillance de deux cordons de policiers. Une fois l’opération terminée, environ 2.000 manifestants ont de nouveau envahi la place, aux cris de "No la violencia !" ("Non à la violence" !) ou "El pueblo unido jamas sera vencido !" ("Le peuple uni ne sera jamais vaincu !").
 
"Une fois le nettoyage terminé, ils pourront revenir, mais sans les tentes, les couteaux et les objets potentiellement dangereux", avait expliqué plus tôt une porte-parole de la police catalane.
 
"On nettoie la place, la police est là pour faciliter le travail du service de nettoyage. On enlève tout type d’objet qui peut être dangereux, comme des casseroles, des couteaux", a-t-elle ajouté.
 
"Ils nous font partir à cause du match, mais nous nous réunirons à nouveau, ici ou à un autre endroit car notre match est plus important", assurait Albert Bonet, artiste et manifestant de 42 ans à la barbe blonde.
 
Des manifestations de soutien ont été convoquées, via Twitter, vendredi à 19h00 (17h00 GMT) dans toutes les villes en soutien aux "indignés" de Barcelone.
 
"Ils sont arrivés à 06h00 du matin et nous ont dit de tout enlever et de partir de la place. Certains sont partis, mais nous on est resté", a raconté Anais, une étudiante en sociologie de 22 ans.
 
Sur Twitter, réseau social qui a largement relayé le mouvement spontané entamé le 15 mai par de jeunes Espagnols, les commentaires étaient nombreux vendredi matin.
 
"Ils nous évacuent avec violence. C’est totalement illégal, les policiers n’ont pas de plaques d’identification", selon un tweet posté sur le compte [@acampadabcn] (campement barcelone).
 
Le campement de Lleida (nord-est), une autre grande ville catalane, a également été évacué.
 
Des milliers d’"indignés" campent depuis la semaine dernière sur des places de toutes les grandes villes espagnoles. A la Puerta del Sol de Madrid, coeur de la mobilisation, les manifestants se sont réveillés vendredi après une nouvelle nuit sans incidents.

Tags : Citoyenneté Manifestation Police Violence


Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • 20 votes
    ffi 27 mai 2011 21:48

    Quand je vous dis que la Franç-maçonnerie aime bien le système actuel, et que c’est pour cela que toute révolte populaire sera impitoyablement réprimée !
    .
    Laissez-tomber votre mythologie révolutionnaire, aucune révolte populaire n’aboutit à un changement politique s’il n’y a pas en coulisse une puissance qui s’active... L’école nous a raconté des salades... Pour la Révolution Française, ce pouvoir s’appelle L’Angleterre et son bras armé : la Franc-maçonnerie... Y’a pas de révolution "magique"... C’est l’école qui nous prend pour des burnes.


    • 8 votes
      Mr.Kout 27 mai 2011 23:00

      Dans le mille ffi,rien à ajouter.


    • 3 votes
      Aldo Berman Aldo Berman 27 mai 2011 23:37

      Les dés sont pipés, comme dirait l’autre...


    • 7 votes
      romain romain 27 mai 2011 23:37

      C’est bien jolie votre rhétorique mais en attendant que faisons nous ?
      on reste les bras croisés en attendant les élections et une fois l’heureux ou l’heureuse élu(e) on ne fait toujours rien ? des propositions ?
      merci


    • 2 votes
      ffi 27 mai 2011 23:57

      Bien, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée que de publier sur internet les moyens qui permettront d’améliorer notre situation. C’est le genre de chose qu’il faut faire en petit comité, entre personnes sûres. A mon avis, c’est une histoire de plusieurs générations.


    • 10 votes
      casp 28 mai 2011 12:01

      Bande d’inculte qui ne connaissez rien à l’histoire.
      Lisez plus mes amis, instruisez vous et pas avec des manuel scolaire ou internet, vous manquer cruellement de culture pour caricaturer à l’extrême des évenements historique d’une tel complexité.

      Vous salissez la mémoire de tant d’homme c’est triste.

      La commune c’était aussi les franc maçon peux être ?
      Le printemps des peuples dans toute l’europe aussi ?

      Deplus doit on rappeler qui était les franc maçon à l’origine ? Par rapport au contexte de l’époque leur idées était fort louable.

      Sortez de vos délire paranoïaque vous servant d’excuse pour appuyer le systême en place en invoquant l’argument au combien pratique de l’impuissance absolu.

      Rien n’est impossible à l’homme qui sait ce qu’il veux, mais rare sont les hommes qui savent réellement. Il est bien plus facile et plus sage d’apparence d’hésiter.


    • 1 vote
      ffi 31 mai 2011 10:54

      Oui, le grand-Orient a largement soutenu la commune. Et il le fait amplement savoir.
      .
      La Franc-maçonnerie a eu du mal à accepter que les monarchistes ait remporté le scrutin de 1872...
      .
      Heureusement pour elle, Mac Mahon a failli. Au lieu de transmettre le pouvoir au comte de Chambord, comme la victoire des monarchistes au scrutin l’autorisait, il a préféré mettre en place la 3ème République.
      .
      C’est vous qui ne connaissez pas l’histoire, ou, plutôt qui ne voulez pas la connaître, car toutes les évidences historiques plaident en ce sens.
      .
      L’oeil-qui-voit tout sur la déclaration des droits de l’homme, 477 franc-maçon sur 605 membres des états généraux, ... De plus, même la Franc-maçonnerie se vante d’être à l’origine de la République. Il n’y a aucun mystère.
      .
      L’histoire est parfaitement logique. Jamais une révolution ne s’est fait sans un puissant réseau de noyautage des rouages de l’état. En France, ce réseau de noyautage est la Franc-Maçonnerie. Or, aujourd’hui, celle-ci, n’a aucune velléité révolutionnaire. Le système en place lui convient parfaitement, et pour cause : c’est elle qui l’a installé !


    • 1 vote
      ffi 31 mai 2011 11:52

      @casp :
      Votre discours est d’ailleurs paradoxal. Vous dîtes :
      .

      De plus doit on rappeler qui était les franc maçon à l’origine ? Par rapport au contexte de l’époque leur idées était fort louable.

      .

      Vous semblez remettre en cause mon interprétation historique (un noyautage de l’état par une société secrète), mais en même temps vous admettez tout-à-fait le rôle de la Franc-maçonnerie pendant la révolution. Ca n’a donc rien de parano : ce sont les faits... de votre propre aveu. Que les intentions furent louable est une autre question. Mais le résultat concret, ce fut la mise en place du capitalisme et donc, cela a mené directement à la situation actuelle, qui pourtant vous déplaît tant...

      .

      Sortez de vos délire paranoïaque vous servant d’excuse pour appuyer le systême en place en invoquant l’argument au combien pratique de l’impuissance absolu.

      .

      Mettre en mot la réalité comme elle est, ce n’est pas paranoïaque. En revanche, vous qui refusez de désigner ce que vous percevez, de votre propre aveu, comme cela est effectivement, vous vous complaisez dans la paralogie... Les mots pas en face des fait, c’est comme les yeux pas en face des trous...

      .

      Après, je ne cautionne pas le système en place, je suis pour une démocratie directe, arbitrée par un monarque, dans une économie fondée sur des monopoles locaux, non sur la concurrence. Simplement, j’ai à coeur de vous expliquer qu’une révolte populaire ne peut changer le pouvoir que si il y a du monde dans la place en capacité de réaliser le coup d’état. Et aujourd’hui, cela ne me semble pas le cas.

      .

      Mais essayez donc, ayez du courage et de l’ardeur au combat, peut-être me trompé-je.
      Le révolutionnaire a la peau dure et ne se décourage pas si facilement. Il peut faire face à la torture, endurer milles souffrance, voire même sacrifier sa vie pour la bonne cause.


    • 9 votes
      wesson 28 mai 2011 02:07

      dégager les gens qui essaient de réinventer une vrai démocratie, pour laisser la place aux (télé)spectateurs du sport qui symbolise le mieux les effets néfastes de l’emprise du pognon, tout un symbole !

      Le "barsa", coté en bourse préfèrera ses outres à bières bonnes qu’à consommer que ces jeunes qui pensent et s’interrogent sur leur avenir.


      • 3 votes
        julien58 julien58 28 mai 2011 09:23

        Oui, tout un symbole.


        Voilà pourquoi je ne regarde plus le foot depuis bien longtemps.

        Pour contrer ces policiers, simple, il faudrait avoir une combinaison identique, avec protection, pour encaisser les coups de matraque sans problème. Ensuite le nombre ferait la différence, et les policiers rentreraient chez eux en sang.

      • 2 votes
        Dubitatif 29 mai 2011 22:42

        Si on est équipé de protection contre les matraques et qu’on est plus nombreux que les policier, pourquoi vouloir se "venger" en les mettant en sang ?

        Il suffit d’appliquer la technique des Hoplites http://fr.wikipedia.org/wiki/Hoplite pour repousser par la masse une configuration bloc contre bloc d’une manifestation contre des forces de l’ordre équipé d’un premier rang de bouclier. Ils ne pourront que reculer.

        Même si le cliché du CRS bourrin est bien ancrée et effectivement il y a des incidents qui renforcent à juste titre cette réputation, ce sont aussi des humains comme vous et moi, ils ont peut être une famille, ils ont envie sûrement de mener une vie paisible.

        Il faut leur rappeler qu’ils sont d’abord au service des citoyens, et qu’ils doivent aussi mesurer les ordres qui sont pour ou contre l’intérêt général. Ils se doivent d’avoir une conscience plus que tout autre citoyen car on leur donne plus de pouvoir.

        Ce n’est pas par la violence qu’on résoudra la situation, il faut vraiment ce dire tous, bon pause là, on arrête de refaire les mêmes conneries depuis 10.000 ans, qu’est ce qu’on peut faire tous ensemble pour arrêter de se taper inutilement dans la gueule pour ou un oui ou pour un non.

        Et pour les fans de la bagarre, ne vous inquiétez pas, rien qu’avec les histoires de culs, on aura déjà suffisamment de quoi faire les coqs et de s’en foutre sur la gueule !
        Mais ça sera mano à mano, deux coqs qui se battent, parce que c’est comme ça, c’est notre nature, il y aura forcément compétition sur ce terrain de jeu là.

        Mais pour le reste, pourquoi continuer à pédaler dans la choucroute !


      • 3 votes
        Arsene Icke Arsene Icke 28 mai 2011 07:01

        L’Empire s’effondre ...


        • 2 votes
          Indy64 Indy64 31 mai 2011 17:34

          Si seulement...
          .
          Retirons lui tous nos appuis et il s’effondre.


        • 3 votes
          Assurancetourix Assurancetourix 28 mai 2011 07:48
          (Euronews, vendredi 27 mai 2011 à 23:12)

          Une intervention musclée de la police contre les indignés en Espagne. La scène s’est déroulée à Barcelone ce vendredi, plus exactement sur la place de Catalogne où les services municipaux ont démonté le campement des contestataires en prévision des festivités de la Ligue des Champions ce week-end. Plus de 100 personnes ont dû recevoir des soins dont une trentaine de policiers, selon les services d’urgence.

          Après la dispersion dans la matinée, environ 10.000 personnes se sont rassemblées sur la place Catalogne dans la soirée en signe de protestation contre l’intervention policière, selon la télévision publique.

          En signe de solidarité, des centaines de personnes ont manifesté à Madrid. La Place de Catalogne, comme celle de la Puerta del Sol, était occupée depuis 10 jours par des centaines de jeunes dénonçant le chômage et critiquant les deux grands partis du pays.


          • 1 vote
            myosotys 28 mai 2011 11:22

            il a été dit que l’arrestation de Mladic permettrait a la Serbie de rentrer dans la communauté Europénne . En en effet l’arrestation des criminels de guerre est une des conditions préalable, comme celle de ne pas faire de commerce avec des pays qui pratiquent le génocide et doivent de toutes façons enqueter sur ces crimes.
            Alors pourquoi l’Espagne qui ne fait rien contre les crimes du franquisme fait elle partie de l’Europe ???
            Avec ses 130 000 morts enterrés dans des fosses au bord de la route,tués de juillet 1936 à Octobre 1936 ),des tueurs républicains, non des élus de gauche, des femmes épouses d’élus , d’enfants ) 30 000 enfants volés ,la honte des maisons appelées inclusas .On vire Garzon qui enquete sur ces crimes et c’est l’Argentine qui doit demander à UE d’enqueter.
            Ah oui, c’est une démocratie.


            • 2 votes
              Kermit Kermit 28 mai 2011 14:24

              Mais pourquoi se laisser baptiser ou se donner un nom ?
              Les "indignes" ? (pas d’accent)
              On attend un nom de fleur pour cette revolution, "rhododendron" n’est pas pris.
              Insupportable, cette manie de circonscrire dans un nom.
              Continuez a blablater tant que vous en avez le loisir...


              • vote
                ffi 31 mai 2011 10:58

                Les indignés endigués...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès