Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Les "Gaulois"... et les autres ("Français, par mes aïeux")

Les "Gaulois"... et les autres ("Français, par mes aïeux")

Est-il en notre temps rien de plus odieux ou de plus ridicule que d’entendre certaines ou certains vanter le "Français de souche", le "Gaulois", le "vrai Français" , "de pure race" ? Il est pas beau, mon poulet de Bresse ? Mon broutard de Sisteron ? Ma moule de Bouzigues ? Mon paysan du Limousin ?
  Certes, "les Français sont des veaux" (Charles de Gaulle), de moins en moins dévots d’ailleurs, Dieu merci ! Mais la France est surtout sans doute la terre où le melting-pot fut le plus long et le plus fort, depuis la Préhistoire même.
  Le décryptage génétique de l’ADN permet aujourd’hui de suivre quasiment à la trace les déplacements migratoires des ancêtres de chacun de nous... et bien peu vivaient en Gaule.
  Alors, Français, mes frères, vivons ensemble, et bien (quitte à retourner à l’école pour certains), par nos aïeux !

 

 

Tags : Religions Racisme Citoyenneté



Réagissez à l'article

8 réactions à cet article


  • 1 vote
    chtouille 8 février 19:49

    l’Américain James Dewey Watson prix Nobel de médecine 1962, codécouvreur de la structure de l’ADN interrogé en octobre 2007 par le Sunday Times avait déclaré qu’il était « profondément pessimiste sur le futur de l’Afrique » parce que « toutes nos politiques de développement sont basées sur le fait que leur intelligence [celle des Africains] est la même que la nôtre [Occidentaux blancs], alors que tous les tests disent que ce n’est pas vraiment le cas. » 


    • vote
      microf 9 février 18:02

      @chtouille

      La pierre ( l´Afrique ) qu´on rejeté les batisseurs est devenue la pierre d´angle.


    • 4 votes
      Et Hop ! 8 février 23:17

      Les paroles, c’est le Français présenté comme le Beauf de Cabu : ivrogne, incestueux, raciste, collabo.


      suivre quasiment à la trace les déplacements migratoires des ancêtres de chacun de nous... et bien peu vivaient en Gaule. "

      Quelle source pour affirmer ça ?

      L’Histoire de la population française de Dupâquier dit le contraire : le peuplement aux époques préhistoriques s’est fait comme le Québec avec des petites souches qui sont arrivées dans des espaces vides où elles ont eu une progression démographique très importante jusqu’à ce que le biotope soit saturé, donc complètement imperméable à toute immigration. 
      Il montre que l’immigration en France est anecdotique avant la fin de la Guerre de 14-18, époque où il a fallu combler la grande saignée : 70 % des hommes de 18 à 28 ans avaient été tués ou gravement handicapés, c’est un vide énorme. La France a eu pendant 1 000 ans un dynamisme démographique très important qui faisait qu’il n’y avait aucune place dans les campagnes pour immigrer, donc aucune immigration. Les grandes invasions comme celles des Celtes ou des Francs ont été faites par des populations mobiles et peu nombreuses dont l’apport est celui d’une classe dominante 

      La généalogie montre que les populations des campagnes sont toujours à 100 % originaire du lieu jusqu’au début des sources écrites et des patronymes, sauf pour les nobles. Ces populations rurales ont un important excédent démographique qu’elles exportent ou qui se stérilise. Quand aux populations des villes qui étaient peuplées par des apports extérieurs, elles s’éteignaient et ne laissaient pas ou peu de descendances de nos jours.

      Il y a eu des isolats génétiques, des variétés humaines locales, comme pour les autres mammifères, comme pour les vaches, les chiens, comme pour les plantes, il y avait des types qui changeaient d’une région à l’autre. L’Europe est comme l’Afrique, elle est peuplée d’une mosaïque de peuples de très vieilles souches, contrairement aux USA qui sont des espaces peuplés par l’immigration, par un mélange de peuples de provenances diverses.

      • 2 votes
        Rhadamanthe Rhadamanthe 9 février 10:28

        @Et Hop !
        Pas sûr que nous ayons la même lecture du texte, qui n’est jamais qu’un écrit léger de chansonnier par ailleurs. Je pense que l’auteur s’intéresse davantage au long mixage des gènes, "au coup par coup" si je peux m’exprimer ainsi, et non aux immigrations massives dont vous parlez ; contredisant ainsi la notion surréaliste de "Français de souche", voire dans l’esprit des plus atteints de "Race française". 


      • vote
        michel-charles michel-charles 9 février 10:39

        Un Français de "PURE RACE" ça n’existe pas..mais un Français raleur (^) et à côté de la plaque, y en a des dizaines de millions..(voir les Veaux-tant) aux élection qui confondent l’urne avec leur chiotte... !


        • 6 votes
          Piloun Piloun 9 février 15:23

          mdr, encore un collabo qui a le cerveau colonisé, l’état normal d’un gauchiste. Le jour où la France sera complètement islamisée c’est le genre de pourri qui nous crache à la gueule aujourd’hui, qui viendra demain nous supplier à genou de les défendre.


          • 2 votes
            Djeep 13 février 12:42

            @Piloun
            Encore vous. Décidément, les mots sont toujours les mêmes "collabo, colonisé, gauchiste, islamisé, pourri, crache à la gueule".

            Le sujet était l’origine des français. Je suppose que vous l’êtes. Et c’est bien car cette chanson était pour vous. Maintenant ce qu’elle dit c’est que nos origines sont multiples. La "pure souche" est bien valable dans les campagnes, mais sur l’ensemble d’un pays, c’est bien plus variables. La plupart des études démontrent que c’est par le mélange que les espèces s’améliorent. On le bien bien chez les chiens. Plus l’espèce est sélectionnée, plus il y a des problèmes récurrents (déficiences, maladies, etc...) alors que souvent les bavards sont plus aptes et plus résistants.

            Dans certaines régions ou villages, les gens, à force de se reproduire à proximité entretiennent certains manques génétiques que seul du sang neuf pourrait nettoyer. Il me revient à l’esprit le cas d’un village dans les montagnes suisses où 50% de la population à des problèmes de surdité. En analysant leur souche ADN, on constate que leurs ancêtres sont en communs à la 3-4ème générations. 

            La sélection naturelle fait que les gênes les plus forts restent. Si nos bons gênes français se mélangent aux mauvais gênes des étrangers, comme le laissent supposer certains commentaires, normalement nous devrions l’emporter, non ? Donc pas d’inquiétude. La beaufferie (j’invente le mot à l’instant) bien française pourra perdurer.

            Et pour finir, si nous étions moins figés dans nos visions étroites que nous n’avons pas choisies (la plupart des gens fiers d’être ceci ou cela ne l’a pas décidé) nous nous mélangerions plus, et avec ça nous abaisserions la haine de l’étranger, du différent, etc...

            Pour rappel :

            Tu n’as pas choisi ton nom, ta race, ta nationalité, ta religion et pourtant toute ta vie tu vas défendre ces choses et même en être fier. 

            C’est un bel exemple de notre manque de discernement.

            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON







Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa