• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Pourquoi une constitution d’origine citoyenne

Pourquoi une constitution d’origine citoyenne

 

« Nous sommes des milliards d’électeurs endormi qui à l’occasion d’un scandale ou d’un autre se réveillent et se mettent à aspirer à devenir citoyen. Si ces électeurs se battent séparément sans voir qu’à chaque fois ces scandales ne sont que des conséquences et sans chercher la cause des causes, cela ne sert à rien ».

 

« L’impuissance politique du plus grand nombre partout sur terre a les mêmes causes qui est le fait que les peuples laissent écrire la constitution par ceux là qui devraient la craindre ».

 

« Le fait que nous n’ayons la démocratie nulle part vient du fait que toutes les assemblées constituantes dans tous les pays sont composées de professionnel de la politique. Au moment d’écrire la constitution, ils ont un intérêt personnel qui est de ne pas être embêté par des contre pouvoirs ».

 

« Le pouvoir va jusqu’ à ce qu’il trouve une limite, pour qu’il n’abuse pas, il faut lui en mettre ».

 

« La constitution d’origine citoyenne n’adviendra pas sans notre prise de conscience préalable. En même temps que l’on va emmener les gens à réfléchir à ce problème constituant, il y a toutes les chances pour qu’ils prennent conscience aussi sur d’autres sujets ».

 

Source : amshishe

 

Tags : Démocratie Etienne Chouard



Réagissez à l'article

229 réactions à cet article    


  • 18 votes
    Odomar Odomar 21 novembre 2013 15:56

    « Les élections sont aristocratiques et non démocratiques : elles introduisent un élément de choix délibéré, de sélection des meilleurs citoyens, les aristoï, au lieu du gouvernement par le peuple tout entier. »
    Aristote, Politique, IV, 1300b4-5.

    le 15 oct. 2013

    Description de la véritable démocratie, ou démocratie directe, selon Etienne Chouard.

    http://www.youtube.com/watch?v=Ur-sz5IkW2w


    • 1 vote
      logan2 22 novembre 2013 13:30

      Cette vision de l’élection est extrêmement caricaturale. La plupart du temps il ne s’agit pas d’élire le meilleur ( sur quels critères ? ), mais d’élire une personne en fonction des idées qu’elle défend.


    • 2 votes
      Morpheus Morpheus 22 novembre 2013 14:39

      @ logan2

      On peut l’exprimer de façon moins "caricaturale" aussi :

      « Dans une démocratie représentative (NDLR : oxymore que je ne transcris que par soucis d’honnêteté de la citation, parce qu’il est utilisé par l’auteur), le peuple n’engendre pas indirectement les décisions politiques "en élisant des individus qui se réunissent ensuite pour accomplir sa volonté" » (J. Schumpeter, Capitalisme, socialisme et démocratie, Paris, Payot, 1951).

      Bernard Manin commente : « Le peuple désigne seulement entre plusieurs concurrents, ceux dont les volontés deviendront des décisions publiques. »

      Mon commentaire : seule la naïveté, la candeur du peuple, lui fait imaginer (car c’est de l’ordre de l’imagination) que ces volontés qui deviendront des décisions publiques sont une extension de la sienne, et dont les élus ne sont que les portes-paroles. Les élus, par le fait même qu’ils n’ont aucun mandat impératif, ne sont soumis à aucune reddition des comptes, et ne peuvent à aucun moment être révoqué de leur mandat, sont libre de prendre n’importe quelle décision, fusse une décision totalement en contradiction avec leurs promesses électorales et surtout l’intérêt publique.
      ÉLIRE C’EST DESIGNER UN MAITRE POLITIQUE QUI DÉCIDE DE TOUT A NOTRE PLACE !
      Morpheus


    • vote
      logan2 22 novembre 2013 17:52

      [quote]Les élus, par le fait même qu’ils n’ont aucun mandat impératif, ne sont soumis à aucune reddition des comptes, et ne peuvent à aucun moment être révoqué de leur mandat, sont libre de prendre n’importe quelle décision,[/quote]

      Est-ce que l’élection en soit implique le fait que les élus n’ont aucun mandat impératif, ne sont soumis à aucune reddition des comptes, et ne peuvent à aucun moment être révoqués de leur mandat ?
      Je crois qu’il n’y a rien qui oppose l’élection au mandat impératif, à la reddition des comptes ou à la révocation.

      Ce sont donc les règles qui encadrent l’élection qui font la nature de l’élection ( démocratique ou aristocratique ).
      Et c’est bien la même chose pour le tirage au sort.


    • 3 votes
      Morpheus Morpheus 22 novembre 2013 21:15

      @ logan2

      Une des premières décisions de l’Assemblée nationale fut d’interdire, dès juillet 1789, la pratique du mandat impératif. Cette décision ne devais JAMAIS être remise en cause, ni pendant la révolution, ni après (en 225 ans, JAMAIS remise en cause, hein). En 1793-94, une partie des Sans-Culotte fit pression pour que les élus fussent révocables de façon permanente et discrétionnaire par les assemblées de base. Le projet de constitution présenté à l’assemblée prévoyait une telle révocation. CELLE-CI NE FUT FINALEMENT PAS INSTITUÉE.
      Les élus - des oligarques - n’ont jamais accepté la moindre mesure de contrôle citoyen, parce à l’évidence, ils veulent être les maîtres qui décident de TOUT. Et comme ce sont ces mêmes personnes qui écrivent et modifient le texte appelé >>constitution<<, et que ces personnes sont de facto en situation de conflit d’intérêt MAJEUR dans pareil exercice, nous pouvons être CERTAIN que ces mesures de contrôle ne seront JAMAIS adoptée.
      On en revient donc à la proposition de Chouard d’Assemblée Constituante tirée au sort, constituée de citoyens qui ne sont ni des professionnels de la politique ou du droit, et qui ne se destinent pas à exercer un quelconque pouvoir.
      Cordialement,
      Morpheus


    • vote
      logan2 23 novembre 2013 01:02

      En reprenant votre rhétorique on peut dire la même chose de l’idée de Chouard. Les élus n’accepteront jamais de mettre en place une assemblée constituante tirée au sort.
      Donc qui le mettra en place ? Vous comptez faire un putch ?


    • 1 vote
      La mouche du coche la mouche du coche 23 novembre 2013 09:01

      Logan2 s’estime supérieur à Aristote ! smiley Il y a des gens qui osent tout, c’est incroyable.


    • 2 votes
      Morpheus Morpheus 23 novembre 2013 11:47

      @ Logan2

      C’est exactement ce que j’essaye de dire : si nous espérons ou attendons que des élus nous rendent le pouvoir qu’ils nous ont volé, nous pouvons encore attendre longtemps.
      Je ne considère pas que reprendre ce pouvoir - c’est-à-dire nous réapproprier NOTRE souveraineté citoyenne - soit « un putch », mais une VRAIE révolution populaire. Le « putch », c’est la prise de pouvoir de l’aristocratie bourgeoise contre l’aristocratie monarchique, en utilisant le peuple et en faisant croire qu’il s’agissait d’une révolution populaire, ce que les révolutions française et américaine n’ont JAMAIS été (lorsque les peuples se sont rebellés, ils ont été massacrés).
      Nous ne pouvons compter que sur nous-même, et une première étape pourrait être de commencer par dénoncer la prétendue « légitimité démocratique » des élus, qui n’ont de légitimité que celle des urnes, c’est-à-dire une légitimité oligarchique, et non démocratique.
      Ne pas reconnaître leur légitimité, c’est ne pas reconnaître leur pouvoir, donc c’est entrer en dissidence.
      Ce que je fais.
      Morpheus


    • vote
      Éric Guéguen Éric Guéguen 23 novembre 2013 12:21

      Bonjour Morpheus.
       
      Si je pose mon portefeuille sur un banc public et qu’à mon retour, une semaine plus tard, je constate qu’il a disparu, puis-je vraiment dire qu’on me l’a "volé" ?
      Eh bien c’est pareil avec le pouvoir : déplorer que nous soyons gouvernés par des imbéciles, c’est un fait. Mais soutenir que le peuple s’est fait "voler" le pouvoir, je ne suis pas d’accord. Le peuple n’a jamais voulu du pouvoir, et les "voleurs" en ont profité.


    • vote
      Morpheus Morpheus 23 novembre 2013 17:15

      @ Eric

      Certes, l’image n’est pas totalement fausse.

      Elle n’est pas totalement juste non plus, dans la mesure où les voleurs de pouvoir ne cessent, depuis le début du XIXe s., de nous faire croire que nous sommes en démocratie et que nous avons le pouvoir, et ils font tout ce qu’ils peuvent pour s’assurer que nous ne nous en rendions pas compte et pour éteindre toute velléité à reprendre notre souveraineté.
      Mais je crois qu’en réalité, ce n’est pas tout-à-fait vrai, parce qu’il y a eut des volonté populaire de "prendre le pouvoir", c’est-à-dire d’établir un système démocratique, mais à chaque fois, les voleurs de pouvoir ont écrasé dans le sang ces tentative d’émancipation.
      Donc, OUI, Eric, les voleurs de pouvoir SONT des voleurs de pouvoir, et qui plus est, des criminels.
      Mais chacun voit le tableau selon l’angle qu’il veut.
      Cordialement,
      Morpheus


    • vote
      Éric Guéguen Éric Guéguen 23 novembre 2013 17:32

      Je crois qu’il y a erreur à considérer le peuple dans sa totalité comme une entité homogène. Les gens à vouloir vraiment s’impliquer honnêtement et en parfait dilettante en politique ne sont pas la majorité, peut-être parce que chacun sait au fond le temps que cela prend et les sacrifices engendrés. J’entends rarement les uns et les autres prendre cela en compte, beaucoup moins en tout cas que le message - bien plus agréable à entendre - consistant à pointer du doigt les voleurs qui sont, à mieux, davantage des profiteurs sans vergogne qu’autre chose.


    • vote
      logan2 24 novembre 2013 13:10

      Mais Morpheus, en admettant qu’il y ait une révolution et que le gouvernement démissionne, après il faudra encore se départager, tout le monde n’a pas les mêmes opinions sur ce qu’il faut faire, et le seul moyen que l’on connaisse pour se départager c’est de voter.

      Ensuite réfléchissez à l’incohérence de vos propos, d’un côté vous dites que l’élection démocratique ( encadrée par des règles démocratiques ) est impossible car ceux qui sont au pouvoir ne voteront jamais ces réformes.

      Ensuite vous admettez que de la même manière la constituante tirée au sort ne sera jamais votée par les élus, mais là bizarrement vous considérez qu’elle n’est pas impossible.

      Vous le justifiez par le fait qu’il faudra une révolution pour la mettre en place.
      Mais alors pourquoi cette révolution ne pourrait pas plutôt mettre en place l’élection (encadrée par des règles démocratiques ) dans ce cas ???


    • vote
      Morpheus Morpheus 24 novembre 2013 23:00

      @ logan2

      Vous avez précisément mis le doigt sur notre principal problème : la FAUSSE idée que « nous n’avons que l’élection pour nous départager ». NON ! Nous ne CONNAISSONS que cette formule pour nous départager parce que le système s’est débrouillé (très efficacement) pour que nous ne connaissions QUE cette procédure. Mais il existe d’autres procédure de partage, d’autres formes d’organisation sociale, de partage du pouvoir, de répartition des responsabilités, de gestion de la cité. En fait, il y en a beaucoup d’autres. Mais notre culture s’est résumé à ça parce que précisément cela fait le jeu des voleurs de pouvoir, ceux qui VEULENT le pouvoir, qui sont près à se battre pour l’obtenir, et à marcher sur l’intérêt général pour devenir des maîtres et le rester.

      Nous ne sommes pas tenu de nous en tenir à cette procédure, qui en deux cent vingt-cinq ans a largement montré son imperfection (pour ne pas dire sa tromperie).
      Cordialement,
      Morpheus


    • vote
      Morpheus Morpheus 24 novembre 2013 23:02

      Et je dois très mal m’exprimer, parce que pour le reste, je n’ai pas du tout dis ça. Pas du tout.
      Morpheus


    • 2 votes
      LadyFel 21 novembre 2013 16:10

      Non, les constitutions se suivent et elles sont de plus en plus médiocres...ça suffit.


      On imagine vu l’inculture du citoyen aujourd’hui,le gallimatia qui ressortirait d’une constitution rédigée par les citoyens ordinaires...
       A mais j’ai pas compris... Une constitution d’origine citoyenne... Ah ouais... une manière de changer la représentativité qui ne dit pas son nom... Chouard et ses potes missionnés pour nous pondre leur nouvelle constitution... 

      Non, non et non... la constitution de 1958 ne fait pas l’affaire ? soit alors on peut l’amender.. 

      ...ou revenir à une constitution antérieure : la première serait la plus authentique, et sûrement la mieux réfléchie vue la qualité des rédacteurs... et l’amender

      Le texte doit s’en tenir à des principes et pas faire dans le détail. 

      • 13 votes
        maQiavel machiavel1983 21 novembre 2013 16:26

        Bonjour ladyFel

        Vous avez des prises de position très tranchées … smiley

        Je ne vais pas essayer de vous convaincre mais de vous faire comprendre le propos de Chouard que j’estime avoir compris et que j’estime que vous n’avez pas compris. Une fois que vous l’ aurez compris , vous ne changerez surement pas d’ avis mais peut être serez vous plus nuancé, si c’ est le cas , je considérerai cela comme une victoire.

        -l’ argument de l’inculture du citoyen

        R /Vous avez raison, nos contemporains sont inculte et je le suis sans doute moi-même, je ne vais pas jeter la pierre uniquement sur les autres.

        Mais une question : les représentants élus sont ils plus compétant ? Au regard des  dernières années on peut fortement en douter…

        Donc la question de compétence même si elle est importante, n’est pas déterminante dans le choix du rédacteur de la constitution puisque nous pataugeons dans l’incompétence généralisée ! Mais qui est le moins incompétent pour écrire des lois censée brider les gouvernants si ce n’est le gouverné ?

        -Chouard et ses potes missionnés pour nous pondreleur nouvelle constitution... 

         

        R /Absolument pas ! Etienne Chouard propose une constituante tirée au sort et il discute souvent des modalités de cette technique.

         

        -la première serait la plus authentique, et sûrement la mieux réfléchie vue la qualité des rédacteurs... et l’amender

         

        R / Elle n’a pas tenue à l’époque, pourquoi tiendrait elle aujourd’hui ?


      • 2 votes
        yoananda yoananda 21 novembre 2013 16:46

        sophisme.
        l’argument de l’incompétence est en rapport avec le tirage aléatoire, pas avec la rédaction d’une nouvelle constitution.
         
        L’argument de l’incompétence ne peut que justifier un statut quo sur le sujet, car on ne pourra que faire pire.
        De plus, les élus / politiques sont peut-être incompétent dans plein de domaines, mais s’il y en a un ou ils le sont, c’est sur l’exercice du pouvoir et de la politique et donc ... de la constitution. En tout cas, ils le sont plus que péquin moyen.


      • 7 votes
        maQiavel machiavel1983 21 novembre 2013 16:59

        @Yoananda

        -l’argument de l’incompétence est en rapport avec le tirage aléatoire, pas avec la rédaction d’une nouvelle constitution.

        R /Mais c’est pareil puisque ce que propose Chouard , c’ est que des tirés au sort rédigent la constitution !

        -L’argument de l’incompétence ne peut que justifier un statut quo sur le sujet

        R /Exactement, donc ce n’est pas un argument pour faire un choix entre une constitution rédigée par desd élus ou par des citoyens tirés au sort, il faut se baser sur d’autres critères !

        -De plus, les élus / politiques sont peut-être incompétent dans plein de domaines, mais s’il y en a un ou ils le sont, c’est sur l’exercice du pouvoir et de la politique et donc ... de la constitution. En tout cas, ils le sont plus que péquin moyen.

         

        R /C’est sur qu’ils sont très bon pour s’arroger des privilèges ! La vraie question n’est pas là ! La vraie question est « à quoi sert une constitution » ? Organiser les pouvoirs ? Chouard prétends que non, elle sert avant tout à protéger le peuple des gouvernants et dans ce cadre, le peuple est bien plus compétant que quiconque.

        C’est une question d’éthique facile à comprendre : un juge est il compétant pour juger sa fille ? Dans ce cas de figure, n’ importe quel juge un tant soit peu honnête, de l’antiquité à nos jours, dans n’ importe quelle civilisation se serait récusé, car il y’ a conflit d’intérêt. Eh bien c’est pareil pour ceux qui gouvernent : ils ne peuvent écrire les règles censées les limiter, c’est tellement évident !


      • 1 vote
        LadyFel 21 novembre 2013 17:44

        Un tirage aléatoire pour rédiger une constitution ex nihilo ? sans l’avis d’experts comme M.Chouard cela va sans dire...parce que sinon, on se retrouvera dans la situation des jurés d’Assises, bien souvent manipulés par les juges professionnels... 


        Non, je ne confierai pas ma vie, mon devenir, et celui de mes enfants à des concitoyens tirés au sort., en l’état actuel de la société.

        Désolée mais le tirage au sort cela s’entend dans une société homogène culturellement, avec des valeurs reconnues par tous. Ce n’’est absolument pas le cas de la société française actuelle.

        Le plus petit facteur commun étant l’acte fondateur de notre régime = la fin de la monarchie absolue, il faut donc remonter à cette époque ... à 1789 si on veut l’adhésion des monarchiste constitutionnels, à 1791 si on s’en fiche. 

        De toute façon toute cette réflexion, c’est du vent. Il n’y a aucun consensus sur comment changer de régime...

        La réalité c’est plutôt :
        - comment éviter une guerre civile , comme nous le promet la radicalisation des revendications communautaristes, et en même temps
        - comment lutter contre la tentation des régions centripètes de quitter le navire...


        A titre d’ exemple, je vous rappelle, que le Traité de Turin qui entérinait le rattachement de la Savoie (soit 2 départements français actuels) et la Comté de Nice ( la moitié du département actuel des Alpes Maritimes) à la France, en 1860 n’a aucune valeur juridique... 

        Autrement dit, si la France ne peut endiguer son déclin, si les revendications des pseudos indigènes de la république s’enflent,, à l’exaspération des peuples niçois et savoyard qui n’ont aucune implication dans les aventures coloniales et leurs conséquences... rien ne pourra s’opposer à une sécession de ces territoires plutôt riches mais surtout, parfaitement viables économiquement grâce à leurs bonnes relations avec les provinces italiennes voisines... 
        Impossible de réduire des récalcitrants avec un blocus... 
        Et comme notre armée française se réduit comme peau de chagrin , soit moins de 30 000 hommes, on ne pourra plus, comme l"a fait Monsieur Thiers en 1871, envoyer 10 000 fusiliers marins pour remettre les Niçois au pas.. et en plus, en même temps s’occuper des Savoyards... 
        Des bombardements aériens, ce serait mauvais genre, ne parlons même pas de la dissuasion nucléaire. 

        Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autre de la fragilité de l’une et indivisible, si le déclin économique et social n’est pas enrayé... Tous les régionalisme peuvent devenir des indépendantismes...



      • 8 votes
        maQiavel machiavel1983 21 novembre 2013 17:58

        @LadyFel

        -Un tirage aléatoire pour rédiger une constitution ex nihilo ?

        R /Non ! Il ne s’agit pas de tirer au sort aléatoirement n’ importe qui ! Il faut des mécanismes de contrôle ! Je vous conseille de regarder la vidéo que odomar a mit plus haut en lien !

         

        -Non, je ne confierai pas ma vie, mon devenir, et celui de mes enfants à des concitoyens tirés au sort., en l’état actuel de la société.

         

        R / Mais sachez madame que les vies de vos enfants, en l’ état actuel des choses, vous les confier à Goldman sachs et consort , est ce préférable ?

        "En politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal" écrivait Nicolas Machiavel !

        -Désolée mais le tirage au sort cela s’entend dans une société homogène culturellement, avec des valeurs reconnues par tous

        R /Je crois que nous avons tous intérêt à nous protéger des gouvernants , il y’ a là une très grande homogénéité !

        -La réalité c’est plutôt :comment éviter une guerre civile , comme nous le promet la radicalisation des revendications communautaristes, et en même temps comment lutter contre la tentation des régions centripètes de quitter le navire...

         

        R  /Je pense qu’une constitution citoyenne nous donnerai les outils pour éviter cela, cfr mon commentaire à médialter plus bas sur les contre pouvoirs !

        Il faut donner l’opportunité aux mécontentements de s’exprimer par voies institutionnelles, ces mécontentements ne s’exprimerons alors ni par les armes, ni par le séparatisme ! Cela fait partie des lois millénaires de la politique !


      • 1 vote
        LadyFel 21 novembre 2013 18:30

        Il est certains que vous pouvez compter sur certaines motivations. 


        ..Mais je persiste , je ne cautionnerais personne absolument personne, surtout avec un filtrage conformiste selon mes critères...
        Autant j"ai de l’admiration pour les hommes des lumières, autant mes contemporains ne m’inspirent que de la suspicion... surtout les plus engagés dans la vie associative... ou le bénévolat, par exemple. 


        Vous pensez que j’ai confié le futur de mes enfants à Goldman et cie... ? quelle idée...

        Nous leur avons appris à ne compter que sur eux-mêmes, à savoir nouer des alliances fructueuses, et comment passer à travers les mailles de tous les filet,. Cela signifie entre autre à analyser une situation et à saisir quel est le meilleur parti à prendre. 

      • 4 votes
        maQiavel machiavel1983 21 novembre 2013 18:45

         

        -Vous pensez que j’ai confié le futur de mes enfants à Goldman et cie... ? quelle idée...

        Nous leur avons appris à ne compter que sur eux-mêmes, à savoir nouer des alliances fructueuses, et comment passer à travers les mailles de tous les filet,. Cela signifie entre autre à analyser une situation et à saisir quel est le meilleur parti à prendre. 

         

        R / C’est tout à votre honneur madame. Cependant, en cas de chaos social, de racket et organisé des banques, de conflits  civils et géopolitiques, vos enfants seront en danger comme tout le monde, à moins que vous ne les ayez eu avec Chuck Norris mais là c’est une autre histoire.

         

        Ce que je veux dire, c’est que personne n’est totalement à l’abri, on peut travailler pour passer entre les mailles des filets mais on n’est pas invincible !

        Et ceci pour en arriver là : je ne cautionnerais personne absolument personne, surtout avec un filtrage conformiste selon mes critères...

         

        Aujourd’hui, nous cautionnons collectivement bien pire, çàd la domination de la finance impérialiste ! Ce que Chouard nous propose ici a de gros défauts, mais y’ a –t-il moins mauvais concrètement  ?


      • vote
        LadyFel 21 novembre 2013 18:53

        PS :

        Il est un autre motif d’exaspération pour les Niçois et les Savoyards, qui les sépare totalement de la nation française... C’est le recours permanent à la culpabilisation de l’homme blanc, et ces simagrées de repentance... En effet ni les Niçois ni les Savoyards n’ont jamais participé à la traite négrière, et pendant l’occupation allemande, ils ont eu un comportement exemplaire vis à vis ses juifs...
        Soyez certain que ce sentiment est bien plus pernicieux que le refus terre à terre d’’être les pompes à fric du budget national français. 
        C’est donc toute une révision idéologique qu’il va falloir mettre en oeuvre, si on veut restaurer un sentiment d’appartenance à la communauté nationale française... 



      • vote
        LadyFel 21 novembre 2013 18:54

        Chouard en lui même est exemplaire, mais il n’ y a qu’un Chouard. 


      • 2 votes
        maQiavel machiavel1983 21 novembre 2013 18:59

        -C’est donc toute une révision idéologique qu’il va falloir mettre en oeuvre, si on veut restaurer un sentiment d’appartenance à la communauté nationale française... 


        R / Chose que l’ on ne peut faire que en ayant la capacité de le faire , et pour en avoir la capacité , il faut de nouvelles institutions et une nouvelle constitution !

        Par exemple , on pourrait créer une chambre des discriminations constitué de citoyens tirés au sort dont le but serait de régler tout les cas de discriminations au cas par cas (raciales, sexuelles et autres ) , ce qui court-circuiterait les réseaux anti discriminations victimaires qui montrent du doigt des communautés entières et qui font monter les tensions ...

      • 2 votes
        maQiavel machiavel1983 21 novembre 2013 19:02

        - Chouard en lui même est exemplaire, mais il n’ y a qu’un Chouard. 


        R / D’ ou la notion de virus : quand il fait allusion à cela , il veut dire qu’ il faut en créer plusieurs des Chouard , que sa personne n’ est pas importante et que c’ est l’ idée de constitution citoyenne qui l’ est ...

      • vote
        LadyFel 21 novembre 2013 20:02

        Donc selon vous par tirage au sort, on peut redonner du prestige à la nation française... et rendre aux plus désabusés (pour ne pas dire pire) l’envie d’en faire partie. 


        La nation ne se confondant pas avec le peuple. 

        Si seulement on pouvait tenter l’expérience en labo, avant de passer à une mise en oeuvre nationale....

      • vote
        maQiavel machiavel1983 21 novembre 2013 20:05

        Si seulement on pouvait tenter l’expérience en labo, avant de passer à une mise en oeuvre nationale....


        R / Evidemment !

      • 7 votes
        Éric Guéguen Éric Guéguen 21 novembre 2013 16:16

        Machiavel, vous trichez : avec la bobine de Chouard, vous gagnez systématiquement la une du site. smiley


        • 1 vote
          LadyFel 21 novembre 2013 16:25

          Il faut dire qu’Etienne Chouard est très photogénique . 


        • 6 votes
          maQiavel machiavel1983 21 novembre 2013 16:29

          Gueguen je sais que vous aimez tirer sur les idoles, moi aussi d’ ailleurs en réalité , mais le faire systématiquement, n’ est ce pas céder à une forme de conformisme ? smiley


        • 7 votes
          Éric Guéguen Éric Guéguen 21 novembre 2013 16:36

          Moi, vous savez, vous me connaissez, du moment que je récolte des votes... smiley


        • 2 votes
          maQiavel machiavel1983 21 novembre 2013 16:47

          ... des votes négatifs ? smiley

          Ah mais ça m’ arrive souvent sur ago rouge mais si c’ était possible de voter négativement des commentaires sur ago bleus , je pense que ce serait pire !
          Sinon , pourquoi ne continuez vous pas sur cette lancée en déboulonnant l’ idole Chouard histoire d’ être pendu séance tenante sur la place publique ? smiley

        • 2 votes
          Éric Guéguen Éric Guéguen 21 novembre 2013 17:08

          Parce que ça ne m’intéresse plus.
          Moi, ce que je veux, c’est être édité. Ce sera ma plus balle repartie aux Chouard, Soral et consorts. En dehors de ça, et vous le diriez vous-même, je donne des coups d’épée dans l’eau.


        • 1 vote
          maQiavel machiavel1983 21 novembre 2013 17:23

           smiley .........


        • 1 vote
          LadyFel 21 novembre 2013 23:09

          @Eric Guégen : vous avez essayé Les Editions du Rocher ? 


        • 2 votes
          Éric Guéguen Éric Guéguen 21 novembre 2013 23:19

          J’avais essayé il y a quelques années avec un autre ouvrage qui était plus dans leurs cordes, mais sans succès.
          Merci à vous.


        • 1 vote
          LadyFel 22 novembre 2013 00:41

          Ré-essayez.... s’il vous plait... 


          La disponibilité d’un éditeur est affaire de conjoncture, mais surtout j’ai remarqué que les Editions du Rocher publient des ouvrages qui peuvent sembler à contre-courant au moment de leur parution et qui deviennent prophétiques quelques années après. 

        • vote
          LadyFel 22 novembre 2013 00:44

          Dans leurs cordes ? mais ils sont totalement éclectiques... 


        • vote
          LadyFel 22 novembre 2013 00:45

          ... avec une préférence pour les hétérodoxes, quand même. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès