• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Bernard Friot sur le salaire universel à CSOJ

Bernard Friot sur le salaire universel à CSOJ

 

Bernard Friot, sociologue et économiste, nous montre comment nous pouvons à l’avenir nous réapproprier notre travail et la valeur économique que nous produisons, en nous opposant à la logique du capital et du marché du travail.

Supprimer la propriété lucrative, redéfinir la valeur et instaurer un salaire à vie pour tous, en prolongeant le principe de la cotisation sociale, déjà présente chez les fonctionnaires, les retraités, et dans la sécurité sociale : telles sont les pistes évoquées par Bernard Friot pour émanciper les individus économiquement de l’emploi.

 

Dans ce débat, ses contradicteurs l’accusent « de vouloir détruire le pays », d’« égalitarisme délirant », « d’être dans sa folie » mais sans arguments concret à opposer.

 

 Barnard Friot ne se laisse pas faire, se montre pugnace, et maîtrise sa dialectique. 

 

Source : Titouan Titouanet

 Avant-Garde Economique

Tags : Economie Emploi Travail


Réagissez à l'article

101 réactions à cet article    


  • 7 votes
    gerfaut 12 juin 2013 17:48

    Encore un fonctionnaire qui n’ a jamais créé de richesses de sa vie, bien planqué derrière son statut. C’ est logique, c’ est pensé, mais c’ est un délire qui ne tient pas la route. Il a comme disent les Anglais une chauve-souris dans le beffroi !


    Ferait mieux d’ essayer de comprendre comment font les chinois.

    • 35 votes
      Philippe Baptise 12 juin 2013 18:03

      De la richesse intellectuelle. Remarquez ça n’a pas l’air de vous intéresser.


    • 1 vote
      Éric Guéguen Éric Guéguen 12 juin 2013 18:06

      Non, Monsieur préfère le travail des champs. N’est-ce pas tout à son honneur ?


    • 21 votes
      maQiavel machiavel1983 12 juin 2013 18:14

      Comment font les Chinois ? C’ est simple : la classe dirigeante a sacrifié une génération qui a travaillé comme des bêtes somme pour acheter les technologies occidentales !

      Maintenant qu’ ils les ont , ils font monter les salaires pour créer des consommateurs sur le modèle occidental , et vont en Asie du sud est pour faire travailler cette fois des cambodgiens comme des animaux.
      Aaah , il est beau le modèle Chinois. o :)
      Le pire c’ est que je pense qu’ il va s’ exporter même en occident dans les décennies qui vont suivre !

    • vote
      gerfaut 12 juin 2013 18:27

      Les Chinois ont beaucoup travaillé, c’ est vrai, avec des petits salaires, ils sont industrieux et ils ont des ethnies entières dont le but est de devenir patron d’ une boite, pas des jeunes qui veulent bénéficier d’ une rente à vie alors que les caisses sont vides ! 


      Si vous voulez devenir comme des poissons qui tournent dans un monde clos comme dans un aquarium, vous vous rendrez compte passé la quarantaine que vous avez raté, et même fuit, vôtre vie !

      Perdez vôtre temps si cela vous fait plaisir, mais cela n’ y changera rien.

    • 15 votes
      maQiavel machiavel1983 12 juin 2013 18:37

      @Gerfaut

      Deux choses :

      -On a l’impression que la caisse est une sorte d’entité autonome mystérieuse qui parfois se remplit, parfois se vide. Elle fait ce qu’elle veut la garce !

      Objectivement, on parle de redistribution des fruits de la production (acquis par le travail), si la production baisse, la redistribution aussi. C’est un faux problème cette histoire de caisse vide !

      -On peut réfuter en disant que des masses de personnes souhaitent s’enrichir et que tout le monde ne souhaite pas tourner en rond comme dans un aquarium financièrement, en ne pouvant gagner plus de 6000 euros par moi et que donc c’est un projet liberticide.

      Moi je réponds que la vie est dure pour tout le monde, on ne peut pas faire ce qu’on veut dans ce monde. Oui on retire la liberté d’exploiter le travail des autres pour s’enrichir et il faut l’assumer !


    • 18 votes
      sergel sergel 12 juin 2013 21:56

      « Ferait mieux d’ essayer de comprendre comment font les chinois. »

      http://www.dailymotion.com/video/x2azmg_enfants-esclaves-au-travail-en-chin_news#.UbjOu8oa65c


      Bats in the belfry !

      Opposer le concept de salaire universel de Bernard Friot avec la dictature communiste ultra-libérale, il fallait oser !


    • vote
      gerfaut 12 juin 2013 23:03

      Je n’ ai pas dit que c’ était mieux mais que comprendre ce qui se passe en face permet d’ avancer. De toutes façons vous n’ êtes bon qu’ à faire de la politique, l’’ économie seule vous échappera toujours. Moi la politique en économie me dégoute.


    • 4 votes
      maQiavel machiavel1983 13 juin 2013 11:54

      La première erreur est de dissocier la politique de l’ économie , "le vrai est le tout" mais ce n’ est que mon opinion !



    • 2 votes
      sergel sergel 13 juin 2013 12:20

      « Il y a deux manières de combattre, l’une avec les lois, l’autre avec la force. La première est propre aux hommes, l’autre nous est commune avec les bêtes. »

      Nicolas Machiavel


      l’économie est la loi de la cité, la politique est la substitution de la force par la cité .


    • 1 vote
      ffi 13 juin 2013 19:34

      Tiens donc, Machiavel, tu te prend Hegel ?
      Mais de quel coté vas-tu tomber ? fascisme ou communisme ?
       
      Cette citation est d’ailleurs d’une rare bêtise (et à la racine du totalitarisme de Hegel)
      Le vrai n’est pas tout : Le vrai est l’adéquation du verbe avec le réel.
      (adaequatio rei et intellectus dirait Saint-Thomas d’Aquin)
       
      Sergei :
      Ravi de voir que tu te distances de la réduction à la guerre de la politique.
      La politique est, par définition tout ce qui est relatif à la cité, puisque polis en grec signifie "cité", et que le suffixe grec -ikos forme un adjectif relatif au nom, soit :
      polis + ikos = politikos = relatif à la cité.
       
      Par contre, l’économie, à mon sens, concerne plutôt les lois de production des biens.
      L’économie est donc une loi de la cité, mais ce n’est pas la seule.


    • 3 votes
      maQiavel machiavel1983 13 juin 2013 19:48

      Me prendre pour Hegel ? Quand j’ ai écrit "le vrai est le tout" j’ aurais du nécessairement le citer ?

      Quoi qu’ il soit les classifications ne sont qu’ intellectuelle , dans la pratique tout est interconnecté !
      On ne fait pas de politique sans économie et vis versa, c’ est un fait ,pas besoin de devenir communiste ou fasciste pour faire ce constat ...

    • 2 votes
      ffi 13 juin 2013 20:12

      Les catégories (qui te permettent de classifier) ne sont que la partie "statique" et figée du Logos/Verbe.
      Mais il y a encore la partie "cinétique" du Logos/Verbe : sa grammaire.
      C’est la grammaire qui interconnecte les catégories entre elles.
       
      Quand tu parles, tu interconnectes des mots.


    • 2 votes
      1871-paris 14 juin 2013 08:09

      gerfaut le bon reactionnaire capitaliste qui s ignore...

      comment font les chinois mon pauvre bonhomme mais t es completement a cote de tes pompes. tu as oublie cette video ou une gamine de 2 ans ce fait rouler dessus par un 3.5t sans que personne s emeuvent outre mesure. c est sa ta societe chinoise des mec qui bossent 14h par jour a l usine, mais tellement fatguee qu ils dorment sur leur poste de travail avec tout les risques que tu peux imaginer suvant la machine sur laquelle ils operent (vu en reel pas du reportage !!) la corruption endemique malgres les sentences de paine de mort ! ha il est beau ton modele chinois ! du "MARCHE OU creve !" et puis vient pas avec votre argument fetiche des liberaux genre "ils vont nous bouffer...etc etc " regarde l exemple parmis d autre du protectionnisme bresilien qui a force "FOXCON" A etablir une production local et non des importation chinoise ! quand on veut ne pas baisser son froc en politique international tout est justement qu une question de volonte POLITIQUE exemple l islande ! si toi sa t’excite, heu pardon sa te passionne le salaria grand bien t en fasse mais ne l impose pas au autre de maniere falacieuse, avec des arguments a la noise.

    • vote
      biopower1984 22 mai 2015 09:04

      @gerfaut
      Mon pauvre vous n’avez rien compris à ce que dit Friot...un de ses exemples parlant est celui des retraités qui n’ont jamais travaillé autant depuis qu’ils sont sans activité, et ils sont très utiles à la société, et parfois plus encore que les travailleurs. En fait le capitalisme a de beaux jours devant lui lorsqu’on voit des gens comme vous qui pensent que la seule solution et le seul but de l’homme est son asservissement.Dans les années 1900, 1 personne mettait 1 an pour produire la même richesse qu’une personne produit en 2 semaines de nos jours, voyez vous ce progrès énorme ? Et pensez vous que c’est le travailleur qui a profité de ce progrès, non pas du tout c’est ce monstre de capitalisme, plus tu lui donne à manger et plus il a faim.


    • 18 votes
      sergel sergel 12 juin 2013 17:55

      Pour en finir avec la propagande des clichés sur le chômage :


      Dans cette vidéo , Bernard Friot apporte des arguments pertinents pour dénoncer l’ utilisation abusive de ces généralités par les médias de masse.


      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=wLvIKdJBZUI# !


      • 17 votes
        Philippe Baptise 12 juin 2013 18:02

        Lorsque j’observe des plateaux TV comme cet exemple, je me demande toujours si les théories liées à la physionomie ne peuvent pas être prouvées d’une manière ou d’une autre : ces têtes de cons que doit se coltiner Bernard Friot !


        Merci pour le partage, je ne connaissais absolument pas ce sociologue.

        • 3 votes
          maQiavel machiavel1983 12 juin 2013 18:16

          Le pire est qu’ il n’ y a aucun contre argument !

          Pourtant je pense qu’ il y’ a des éléments réfutables .

        • 8 votes
          Philippe Baptise 12 juin 2013 21:36

          C’est assez drôle de confronter la vision du monde du ricaneur Martin Hirsch avec ses anciennes fonctions.


          "Ancien président d’Emmaüs France et de l’Agence nouvelle des solidarités actives, il occupe de 2007 à 2010 le poste de Haut-commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté, au sein du gouvernement Fillon. "



        • 2 votes
          lacsap151 13 juin 2013 13:52

           C’est vrai que l’attitude de Martin Hirsh est plutôt déconcertante ! Cela vient peut-être du fait qu’il y a une grande différence entre :< s’occuper des pauvres > :, ce qui a été assez lucratif pour lui !, et :< être pauvre, ou se souvenir qu’on l’a été et qu’il y en a encore et même de plus en plus dans ce pays ce qui devrait poser des questions !> :


        • 14 votes
          Caracole Caracole 12 juin 2013 18:15

          Excellent, je me demandai si quelqu’un allait poster cette video :)
          Après l’avoir découvert par Etienne Chouard sur les retraites, encore un vrai sujet de société problématisé avec pertinence par Bernard Friot.
          .
          Un salaire/revenu universel semble être une évolution à venir de nos sociétés. Comment allons-nous la penser ou la laisser être pensée par quelques technocrates sous l’influence de quelques industriels et financiers ? Ne soyons pas de simples réactionnaires mais prenons part à la création de ces utopies qui permettent d’imaginer l’avenir.


          • 10 votes
            maQiavel machiavel1983 12 juin 2013 18:21

            Salut caracole.

            Sur le papier ce n’ est meme pas une utopie , c’ est tout à fait pssible , il suffit d’ étendre le statut des fnctionaires et des retraités à tut le monde. C’ est une idée assez simple en fait !
            Maintenant dans le réel , comment exercer les rapports de force pour en arriver là ? C’ est là que ça devient très compliqué ...

          • 15 votes
            rgbfr rgbfr 12 juin 2013 18:40

            Merci Machiavel pour ce post. J’avais vu précédemment l’interview avec Chouard mais celle-ci est bien plus compréhensible.
            Je suis d’accord avec la salaire universel. Pour ma part, je le vis déjà depuis quelques mois en étant au chômage avec assedic.
            Même si cela est stressant avec la possibilité de se faire radier à tout moment.. (d’ailleurs mon troisième versement n’a toujours pas été effectué à ce jour..), avec un marché du travail dans un secteur (l’informatique) où il n’y a pas trop de pression (pour le moment), Je peux vous dire que je suis en train, en quelques sorte d’expérimenter ce système avec plus ou moins les mêmes conditions que celles que l’on pourrait mettre en place avec ce salaire universel :)
            Conclusion ? Que du bonheur.
            Je fais du bénévolats, je produis des légumes bio, je m’instruis, je réfléchis.
            J’ai le temps de prendre part à la vie de ma communauté, de résoudre ses problèmes, d’éduquer mes enfants et de ne plus les laisser seuls, etc. etc, etc..
            Plus le temps passe et moins je ne me vois revenir à ma vie d’avant, celle d’un esclave qui paye des impôts qui ne serviront même pas au bien commun.
            Je suis intimement convaincu qu’il faut tenter l’expérience de toute façon, ça ne pourra jamais être pire que maintenant.


          • 14 votes
            Caracole Caracole 12 juin 2013 19:37

            "je le vis déjà depuis quelques mois en étant au chômage avec assedic"
            Tout à fait, c’est je pense une évolution "naturelle" de nos sociétés. Imaginez les économies de gestion administrative que feraient réaliser le salaire universel ! Un argument anti-dette qui devrait plaire à l’UE, comme le laisse présager l’adoption par la Suisse.
            .
            Sauf que comme nous prévient Friot, l’UE va sans doute faire passer cela à la sauce libérale, et non sociale. En gros, on va faire ça pour économiser de l’argent mais pas pour refonder nos sociétés sur une logique plus solidaire. C’est pourquoi des personnes comme Friot sont nécessaires pour défricher le terrain et proposer d’ores et déjà des utopies pouvant déboucher sur des alternatives politiques.
            .
            J’aurai tellement aimé que M. Hirsh demande de développer l’idée de co-propriété d’usage par exemple, plutôt qu’il ne balaye tout simplement toute discussion sur le sujet (point Godwin avec C.Boutin pour tuer le débat). C’est une belle démonstration de l’arrogance des "réalistes" sociaux-libéraux au pouvoir qui tentent d’étouffer toute utopie alternative à l’idéologie dominante. Alors que ce principe de réalité l’est pour eux (cela leur permet de continuer à gérer la société), il ne l’est pas pour nous !


          • 6 votes
            rgbfr rgbfr 12 juin 2013 19:51

            J’ai trouvé ce Hirch (bien aimé le lapsus hRIsh -> riche) vraiment de mauvaise foi.


          • vote
            lacsap151 13 juin 2013 14:03

             Peut-être que nous serons contraints, dans un avenir qui parait pas si lointain de l’adopter quoiqu’il arrive.
             Si, comme certains, et pas parmi les plus irresponsables le prophétisent, ( Attali,Larrouturou,Stiglitz,Jorion,Asselineau et j’en passe ), le système économique actuel éclate il faudra bien le remplacer par autre chose.
             Alors il faudra se rappeler de Bernard Friot et d’autres théories similaires comme " Le Revenu de Base" défendu par des intéllectuels au moins aussi responsable que mr Hirsh


          • 2 votes
            Schweizer.ch 12 juin 2013 20:28

            "Dans ce débat, ses contradicteurs l’accusent « de vouloir détruire le pays », d’« égalitarisme délirant », « d’être dans sa folie » mais sans arguments concret à opposer."


            Le projet est tellement loufoque qu’on ne peut que lui opposer des arguments primaires du fait que le "temps télévisuelle" ne permet pas de démontrer ses aberrations en portant le débat sur sa matérialisation concrète au niveau des entreprises.



            • 13 votes
              maQiavel machiavel1983 12 juin 2013 20:39

              De quoi vous parlez exactement ?

              De l’ infaisabilité de ce projet sur le plan théorique ( le fonctionnement en entreprise ) ou alors de sa non réalisation sur le plan pratique ( du fait que les détenteurs du capital se battrons pour préserver leurs privilèges et que le rapport de force est en leur faveur ) ? 
              Si vous avez des réfutations théoriques j’ aimerai les lire ...
              Si vous avez des réfutations pratique , je n’ ai pas de contre arguments à opposer ...

            • 2 votes
              Schweizer.ch 13 juin 2013 00:09

              "Si vous avez des réfutations pratique..."


              Ma réponse ci-dessous à 00h06...

            • 2 votes
              maQiavel machiavel1983 13 juin 2013 12:59

              @Schweizer

              J’ai bien compris que vous êtes un cynique. Je vous dis déjà que dans ce domaine vous ne me battrez pas. smiley

              Ce qui est intéressant, c’est que votre cynisme vous conduit à avoir une répulsion pour ce projet alors que le mien me conduit à y adhérer, pas pour créer le paradis sur terre parce que ça ‘ existera jamais (délire de gens qui devraient arrêter de regarder Alice au pays des merveilles en boucles), mais pour ne pas que ca devienne infernal, et ce sera le cas si les choses continuent ainsi !

              Mes réponses :

              - du simplisme qu’il y a à croire qu’on peut gérer des producteurs et leur production

              R / Mais n’est ce pas du simplisme de croire que les détenteurs du capital eux en sont capable ? Donc de ce point de vue là ça ne change rien sauf que d’ un coté tout le monde est actionnaire et que de l’autre une petite minorité.

              -je serais curieux de savoir comment Friot entend régler, par exemple, les problèmes de concurrence entre les différentes unités de production, d’activités déficitaires des canards boiteux et de surproduction dans un secteur donné.

              R / Je suis encore entrain de me documenter sur le système de Friot, je n’ai pas lu son livre. Mais intuitivement : la concurrence continuera d’exister. Si une unité de production ne fonctionne pas, elle fera faillite comme aujourd’hui, la seule différence est que les travailleurs n’iront pas au chômage. Ils ne gagneront plus que leur salaire universel …


            • 4 votes
              maQiavel machiavel1983 13 juin 2013 13:00

              -J’aimerais aussi savoir précisément ce qu’il en serait de la liberté de changer d’emploi, de métier, d’entreprise et/ou de lieu de travail, ou encore de refuser une mutation....

               

              R / Vous refusez une mutation vous pourrez démissionner sans crainte, il n’y aura plus de chantage à l’emploi. Vous voulez changer de métier, vous pourrez tranquillement vous former à votre nouveau métier.

               

              - les délires mystiques de certains utopistes, qui non seulement ne tiennent aucun compte de la nature humaine, mais encore nient son existence, parce qu’ils y sont contraints pour faire tenir leurs aberrantes théories debout.

               

              R / Moi je crois au contraire qu’il y’ a des mystiques qui veulent croire coute que coute que la nature humaine existe. Pourtant moi je constate qu’on se comporte suivant la manière dont on a été déterminé socialement.

              Ceci dit je crois au libre arbitre et à l’idiosyncrasie, mais il ne peut s’agir là d’une nature humaine commune à chacun puisque notre libre arbitre et notre idiosyncrasie sont précisément ce qui fait de nous des êtres différents les uns des autres.

               

              Par contre je vais vous montrez que je suis plus cynique que vous : je crois aux instincts , c’ est une réalité commune à tous les hommes.

              Est-ce que parmis ces instincts il y’ aurai la lutte de tous contre tous, les plus fort survivant, les plus faibles étant réduit en esclavage ou disparaissant, chacun se préoccupant de ses intérêts bien compris ? Oui c’ est vrai !Mais nuance :  c’est au niveau de l’échelle de ces guerres incessantes et perpétuelle que les libéraux se gourent ,ce ne sont pas des unités individuelle isolés qui se livrent ces guerres, mais c’est bien au niveau de groupes fédérateurs qu’elles ont lieu. Au sein de ces groupes fédérateurs, on retrouve de la solidarité, du partage, du sacrifice, certains acceptant de mourir pour l’intérêt du groupe (l’exigence de descendance collective prime sur l’exigence de descendance individuelle). Je ne dis pas qu’au sein de ces groupes tout va bien, il existe des antagonismes sociaux à des degrés différents et lorsqu’ils sont trop puissants, le groupe implose.

              Le darwinisme des individus des libéraux est infondé, le darwinisme des groupes est lui une réalité observable.

              En quoi le système de Friot devient irréalisable si cet instinct existe ?


            • 2 votes
              maQiavel machiavel1983 13 juin 2013 13:01

              -Elle est constituée par tous les grands entrepreneurs, tout ce qui a constitué la richesse et même la civilisation... de Louis Renault, de l’automobile, de l’aviation, ce sont de grands inventeurs, de grands industriels."

               

              R / Est-ce que vous vous rendez compte que tout le monde ne peut pas investir parce que tout le monde ne possède pas le capital ? Ces gens là entreprennent parce qu’ils ont pour la plupart hérité de leur fortune, il faut l’admettre !

              Mais je crois que vous pointez l’égalitarisme du doigt. Vous savez quoi ? Vous avez raison, nous ne sommes pas égaux, les systèmes égalitaristes n’ont aucun sens et sont même dangereux ! Je vous surprends ? Vous me demanderez alors « pourquoi dans ce cas soutenez-vous un projet égalitariste ? ». Je vous répondrai que tout simplement le projet de Friot ne l’est pas !

              1. Il ne parle à aucun moment d’égalité salariale mais de limiter le tranche supérieure des salaires à 6000 euros.

              2. Je reprendrai les catégories d’Eric Gueguen qui m’ont convaincue je fais un copié collé d’un de ses commentaire :

              « La démocratie, en ce sens, est un régime prenant en compte la totalité de la société, c’est sa grande vertu. Mais cette vertu est assortie d’un vice : elle nie l’hétérogénéité des êtres qui la constituent et ne tolère que l’uniformité. En clair, la démocratie bride les capacités les plus manifestes, donc toute verticalité.
              De son côté, l’aristocratie a le grand mérite, la grande vertu de faire droit à cette hétérogénéité, d’assumer la diversité des êtres, leur singularité, leurs talents épars. Mais une fois de plus cette vertu s’accompagne d’un vice sévère : celui de n’avoir de considération que pour une minorité eu égard, généralement, à son sang ou à sa richesse. Pour être bref,l’aristocratie bride le champ de recherche du talent, donc toute horizontalité.
              J’appelle à présent puissance politique l’aire générée par la verticalité et l’horizontalité prises en compte. Il est alors évident que le régime le plus capable sera celui qui permettra l’étendue la plus grande de ces deux dimensions, champ de recherche du talent en abscisse, utilisation effective de ce talent en ordonnée ».

              Pour appliquer ces catégories à l’économie je dirai que le système des détenteurs du capital bride la recherche des talents entrepreneuriaux et donc toute horizontalité. Le système de Friot rétablit ce principe, tout en maintenant la verticalité parce que les investisseurs talentueux chercheront sans doute à servir de leurs talents au sein de l’unité de production !

              P.S : Je suis obligé de couper mes commentaires à cause du bleu foncé quand il est trop long.


            • 2 votes
              lacsap151 13 juin 2013 14:19

               Bravo pour ces réflexions très intéressantes. Je me demande souvent si tous nos PBs ne viennent pas au fond du fait qu’on a délaissé le célèbre " connais toi toi-même et tu connaitras l’univers et les Dieux" qui a constitué le Graal de nombre de penseurs du passé mais qui semble peu au goût du jour .
               Comment imaginer régler la vie en société si nous ne savons pas qui nous sommes ?
              Peut-être est-il urgent de reconsidérer ces questions à la lumière des découvertes scientifiques telles que celles générées par la mécanique quantique qui, curieusement rejoint certaines vieilles intuitions philosophiques sur la nature de l’univers, de son unicité et de l’intrication permanente et totale de tous ses composants dont nous sommes.
               Les" maudites questions éternelles de Dostoïevsky prendraient un nouveau sens. 


            • 1 vote
              lacsap151 13 juin 2013 14:35

               Merci à Machiavel pour toutes ces réflexions passionnantes.
              Le coeur de la question est peut-être en effet :< La Nature Humaine !> :
              Il me semble que bon nombre de nos érreurs viennent du fait qu’on a délaissé les "Maudites questions éternelles" de Dostoïevsky ( qui sommes nous ?, d’où venons nous ,, où allons nous ?), le fameux "Connais toi toi-même et tu connaitras l’univers et le Dieux", de Socrate, le Graal grec de l’Alethéïa, traduit en français par Vérité .
               Qui se soucie encore de vérité aujourd’hui ? qui se soucie de comprendre ?
               Comment penser gouverner des gens et les servir si on ne sait pas fondamentalement ce qu’ils sont ?
               La science moderne et en particulier les retombées de la mécanique quantique rejoint certaines intuitions philosophiques anciennes ( les Védas en particulier) sur l’unicité de l’univers et l’intrication permanente et totale de tous ses composants dont nous sommes.
               N’est pas l’heure de remèttre cette réflexion au goùt du jour ? 


            • 1 vote
              lacsap151 13 juin 2013 15:16

               Je m’aperçois que j’ai publié 2 méssages semblables ! ce n’est pas que je gatouille mais j’ai cru que le premier n’était pas passé ! mille excuses.


            • 2 votes
              Socarate 12 juin 2013 21:05

              Haaaaaaaaaaaarggggggggggggggggggg !!!!!!!!!!!!

              wéééééééééééééééééééééééééééé !!!

              Payer a rien foutre !!!!!!! Cela dis s’affliger tous les jours, toutes les heures machiavel et hijack sur le net, et denisot et pernault à la télé là je dis non je mérite mes fraude aux assedic.

              ...Et les putes en ce moment les tarif de luxe sont pas très accessible.



              • 15 votes
                Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 12 juin 2013 22:24

                @Machiavel


                Merci pour la publication de cette excellente intervention de Bernard Friot. 

                Je suppose que vous avez déjà constaté comme moi que, la plupart du temps, aucun argument rationnel n’est opposé au projet du salaire universel (on peut discuter de la préférence à donner au concept de "salaire" ou de "revenu", mais peu importe ici). En fait, la principale opposition à ce projet est MORALE, ou plus exactement MORALISTE, ou plus encore psychopathologique, ou plus encore encore démoniaque.

                De nombreuses personnes considèrent que l’existence humaine est coupable par essence et que le moyen de racheter notre faute (le simple fait d’exister) est de souffrir par la torture physique, l’épuisement, l’humiliation et la privation de liberté attachés à "l’obligation de travailler pour vivre". 

                L’idée d’un monde ou le travail ne serait plus contraint, mais au contraire choisi, les angoisse terriblement, et cela se voit dans cette émission. Il y a presque quelque chose de métaphysique, de magique (et pour le dire clairement de diabolique) qui apparaît dans cette émission. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès