• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Dettes colossales et risques systémiques : "Faut-il redouter le pire pour (...)

Dettes colossales et risques systémiques : "Faut-il redouter le pire pour nos banques ?" - Olivier Berruyer et Éric Delannoy - 6 Oct 2016

 

Synopsis :

Le FMI vient de publier un rapport alarmant sur la stabilité financière dans le monde. Pourquoi les banques européennes sont-elles pointées du doigt ? Les banques françaises sont-elles plus solides depuis la crise de 2008 ?

 

Analyse d’Éric Delannoy, vice-président de Nous Citoyens et Olivier Berruyer, auteur du blog les-crises.fr et membres des Econoclastes.

 

Ecorama du 6 Octobre 2016 présenté par David Jacquot, sur Boursorama.

 

Source : Boursorama.

 

 

Des explications claires, simples, et limpides, d'Olivier Berruyer, malgré un journaliste hypnotisé par la finance, qui ne comprend pas les risques systémiques, en lui posant notamment des questions débiles à la suite de presque chacune de ses interventions pourtant pertinentes et parfaitement compréhensibles.

 

À voir !

 

 

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "Olivier" et "Berruyer", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " dette", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " emprunt", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " crédit", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " financ", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " banqu", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " bancaire", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " risqu", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " syst", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " crise", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " FMI", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " $FED", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " BCE", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " $Euro", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " dollar", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " $pire", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " colossa", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Argent, Banques, États, et Organisations mondiales", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8557.

 

 

 

Tags : Economie Finances Banques Dette Crise financière Finance Olivier Berruyer



Réagissez à l'article

6 réactions à cet article


  • vote
    jeanpiètre jeanpiètre 27 décembre 2016 13:21

    On dirait les médecins de henri IV


    • 6 votes
      kader13 27 décembre 2016 18:32

      je traduis en français le système bancaire.
      Les banques sont au dessus de toute loi. Elle font la loi.
      Elles font des conneries sans nom et elles refilent la patate chaude au petit peuple... ca s’appelle les subprimes.
      on nous explique qu’une banque ne doit pas faire faillite on doit passer à la caisse.
      on nous parle pas trop de la dette.
      comme si les pays européens (et les autres) ne pouvaient pas se réunir
      fort de leur légitimité démocratique, et imposer des taux pour la dette voire meme calculer combien la dette a rapporté et rapporte aux banques et le dire qu’on a trop payé et qu’on ne payera plus.

      mais on ne dit pas
      que toutes les banques ont des filiales dans les paradis fiscaux pour ne pas payer trop d’impots.
      que les principaux actionnaires de toutes les banques américaines sont 4 mégas actionnaires qui font la loi dans le monde. Ces 4 actionnaires sont propriétaires de Google BP Exxon Monsanto Coca Cola Boeing Apple etc etc
      que les banques ont tout acheté, que la World Compagnie existe et qu’elle possède presque tout.

      Bref un discourt sans aucun recul qu’on entend bien sur partout.


      • 5 votes
        Alren Alren 27 décembre 2016 19:41

        J’ai relevé l’insistance des vidéos de fond d’écran de présenter les logos des seules banques italiennes alors que les deux économistes ne parlait des risques de faillite que de la Deutsch Bank. Évidemment c’est au moment où le mouvement "cinq étoiles" devient majoritaire en Italie ...


        Les deux économistes ont ensuite insisté sur des mesures ... qui figurent dans le programme de la France Insoumise :" L’avenir en commun", dont Jean-Luc Mélenchon est le porte-parole et candidat :

        - Séparation de la banque de dépôts et la banque "d’investissement" ou plus précisément de la banque spéculative.

        - limitation du LBO qui a aussi permis de tuer des entreprises viables et rentables (à un taux de profit plus modeste il est vrai que la destruction par vente à la découpe et licenciement massif)


        J’ai apprécié également que la solution qu’ils proposent c’est que les banques deviennent mutualistes, c’est-à-dire contrôlées par des assemblées générales de clients-mutualistes élisant des représentants permanents et non par des actionnaires exigeant annuellement un "rendement" délirant.


        • 1 vote
          pegase pegase 28 décembre 2016 00:01

          @Alren

          - limitation du LBO qui a aussi permis de tuer des entreprises viables et rentables (à un taux de profit plus modeste il est vrai que la destruction par vente à la découpe et licenciement massif)


          Ces pratiques de jeux de monopoly devraient être interdites, on ne devrait pas pouvoir jouer avec les gens qui triment comme des malades depuis des années pour tenir à bout de bras une boite ... c’est complètement insensé smiley

          Je n’ai pas encore tout saisis les mécanismes, comment peut on se faire racheter sa boite si on est pas d’accord ? en cas de déficit chronique et délirant ça peut se comprendre, mais il n’en est pas question dans le cas du LBO...


        • 2 votes
          Alren Alren 28 décembre 2016 11:29

          @pegase

          comment peut on se faire racheter sa boite si on est pas d’accord ?

          Les propriétaires sont d’accord pour vendre ! En effet, ils reçoivent une somme bien supérieure à celle qu’ils ont investie à l’origine car l’entreprise a pris de la valeur grâce au travail des salariés.

          Ceux qui ne sont pas d’accord mais dont l’avis ne compte pas, ce sont les travailleurs qui font vivre pourtant l’entreprise au jour le jour et lui ont donné ce surcroît de valeur.

          Ce n’est pas normal et c’est pourquoi dans le programme de la France Insoumise, dont le candidat est Jean-Luc Mélenchon, il est prévu après victoire électorale que les salariés aient un droit de préemption en cas de vente par les propriétaires. C’est-à-dire que s’ils veulent et peuvent racheter l’entreprise, ils auront la priorité sur les raiders qui veulent la détruire.

          Le LBO est ici la possibilité d’acheter une entreprise avec 10% des fonds nécessaires, les banques offrant le complément par un prêt à court terme, sachant qu’en revendant l’entreprise par morceaux, les raiders auront gagné assez d’argent pour rembourser la banque rapidement.

          À l’heure où pour assurer une rentabilité tendanciellement en baisse, les banques sont à l’affût de prêts à court terme sans risque, le LBO est une bonne affaire.

          Mais les banques elles-mêmes pratiquent le LBO en permanence en prêtant de l’argent dont elles n’ont pas la contrepartie en caisse. C’est un peu comme si on achetait un bien avec un chèque partiellement sans provision !

          Toutefois comme le compte du vendeur est crédité de la somme correspondant à la vente et qu’il peut utiliser totalement cet argent pour ses dépenses, il est satisfait. ce qui n’est pas le cas avec un "chèque en bois".

          Les banques privées fabriquent ainsi de l’argent sans contrepartie. C’est à la limite acceptable si cet argent fictif servait à développer l’économie réelle. Mais elles le consacrent à des prêts risqués, c’est-à-dire que les emprunteurs se déclarant en faillite ne les rembourseront pas.

          Le plus grave est qu’une majeure partie de cet argent fictif est consacré à "l’économie casino" la spéculation sur les produits financiers dérivés qui ne reposent que sur la confiance des joueurs (les plus faibles se font plumer bien entendu) et créent ces fameuse "bulles", qui comme les bulles de savon peuvent éclater à tout moment, c’est-à-dire entraîner une cascade de faillites et l’effondrement du système bancaire au grand dam de l’économie réelle.

          Voilà pour quoi le programme de la France Insoumise prévoit de limiter a minima ce pouvoir de créer de l’argent fictif par LBO des banques en le limitant à l’investissement réellement productif, pour produire les biens et services nécessaires aux gens.


        • vote
          simplesanstete 29 décembre 2016 17:38

          OUI 

          Berruyer a vraiment une tête de gauchiste dernier cri
          

          Ajouter une réaction

          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


          FAIRE UN DON







Palmarès