Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Economie > Doux n’est pas vraiment doux pour l’argent public

Doux n’est pas vraiment doux pour l’argent public

Doux a programmé son dépôt de bilan, c’est une stratégie pour contourner la loi et pouvoir licencier au moindre coût.
Voici ce que dit José Bové dans son blog "Depuis 15 ans, le groupe DOUX a fonctionné sous perfusion d’aides publiques en engrangeant plus d’un milliard d’euros d’aides européennes, ce qui représente l’équivalent du budget annuel d’une région comme la Bretagne"
http://www.jose-bove.eu/2012/06/doux-chronique-d%e2%80%99une-mort-annoncee/


Ils empochent l’argent et se barrent, les traiter d’escroc, on se fait condamner un 1€ euro de dommage et intérêt, comme ça on la ferme par peur.


Le journal Le Monde intitule son article " La journée de dupes qui a conduit au dépôt de bilan de Doux"
"Charles Doux, on l’apprendra plus tard, avait déposé une déclaration de cessation de paiement de son entreprise dès jeudi soir, à 17 heures, au tribunal de commerce de Quimper. Sans prévenir le gouvernement... qui continuait de négocier pour rien vendredi matin. "Charles Doux a pris la décision de refuser [une] solution qui garantissait l’apport de 35 millions d’euros au groupe", ont dénoncé Arnaud Montebourg et Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, dans un communiqué publié vendredi soir, lorsqu’ils découvrirent le pot aux roses. "Il a décidé de rompre ces négociations et de déposer le bilan. Cette décision relève de sa seule responsabilité." Dans le langage feutré des cabinets, on appelle ça une soufflante."
http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/06/02/la-journee-de-dupes-qui-a-conduit-au-depot-de-bilan-de-doux_1711676_3234.html
 

Tags : Economie Politique Emploi Chômage Entreprises


Sur le même thème

Les avancées sociétales en termes d’ingénierie sociale
L'histoire d'une formule : "on ne naît pas homme on le devient"
Palestine. Rapprochement ou réconciliation entre l’Autorité palestinienne et le Hamas ?
Les infos dont on parle peu n°64 (25 Mai 2014)
Les relations de plus en plus contrariées entre l’Union européenne et Israël


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès