• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Dumping social sur la sécurité ferroviaire

Dumping social sur la sécurité ferroviaire

 

Six syndicats demandent la fin de la Directive du 18 mai sur la sécurité ferroviaire. En effet, celle- ci remet totalement en question l'organisation de la sécurité des trains, en sous- traitant notamment certaines tâches à des agents non- habilités. Un "dumping social" qui prépare à la mise en concurrence du rail en 2020.

 

Tags : Economie Sécurité Société Sécurité Sociale



Réagissez à l'article

4 réactions à cet article


  • vote
    V_Parlier V_Parlier 12 décembre 2016 20:20

    S’il est un seul secteur d’activité où le dumping social ne me fera pas pleurer, ce sera celui des transports publics. Quand on voit comment ils fonctionnent même en étant "non dumpés" et comment "l’usager" est traité, ça ne pourra pas être pire. (J’ose supposer que sur ce point précis la France doit être le pire cas de l’UE, question fiabilité et ce qui va avec).
    Ceci n’empêche pas qu’en principe je sois pour le maintien des secteurs stratégiques dans la sphère publique, mais pas en accordant autant de passe-droits et de droits à saboter à une corporation (ce qui doit aussi être assez unique en son genre). Mais tout est tellement bien boulonné qu’il faudra d’abord passer par un "dumping" avant de repartir de zéro.


    • vote
      Croa Croa 12 décembre 2016 22:29

      À V_Parlier,

      Tu te trompes, bien sûr que ça peut être pire. D’ailleurs ça va être pire.

      Dis, le fait que ça ne fonctionne pas bien déjà, ça te fout en boule mais ça ne t’interpelle pas ???

      T’es bizarre comme mec.


    • vote
      V_Parlier V_Parlier 13 décembre 2016 23:32

      @Croa
      "mais ça ne t’interpelle pas ???"

      Si justement, ça m’interpelle qu’un TGV (rendu obligatoire pour les grandes lignes) ne parte pas à l’heure une fois sur deux et rate la correspondance une fois sur trois parce-que celui qui devait remplir le bac à eau(1) n’était pas là, où que les gens à qui on promet vite fait une indemnisation pour 12 heures de retard soient finalement déboutés. Ca m’interpelle qu’on vous débarque n’importe où sur un trajet, pris par surprise, parce-que ô finalement le train/métro/RER s’arrête là ! (Et éventuellement en pleine nuit !) Et si vous allez au guichet demander quoi faire on vous ferme le volet au nez. Et personne n’en a strictement rien à f... des "usagers", nous ne méritons qu’une grève surprise de plus, si possible un jour de circulation alternée pour que ce soit plus rigolo ! Dans aucun pays industrialisé ça n’existe ! Et même l’Angleterre qui a mauvaise réputation n’en est peut-être pas à ce point ! Quant à l’aspect social du service, parlons-en : Le prix dépend de l’âge que vous avez. Bilan : Si vous êtes un retraité pété de thunes où un fils "bien né" ce sont les autres qui payent le train pour vous, parce-qu’ils ont le malheur d’avoir un âge trop normal ! Après c’est sûr, il n’y a plus de sous pour l’entretien et la sécurité.

      Donc si vous voulez faire du service public sérieux, Ok, mais alors à la Castro (pusique c’est lui qui est à la mode en ce moment) : Vous croyez qu’à Cuba les agents des transports publics peuvent se permettre de prendre le pays en otage le jour où quelqu’un fait un pet de travers ? (Et ici ils sont payés très correctement, ce que je ne leur reprocherais pas si ça se passait bien). En France, comme nos dirigeants si forts pour menacer des grandes puissances ne sont pas capables de se faire obéir par ces castes toutes puissantes des transports publics, ils essayent d’autres moyens : Les sous-traitants mal traités. C’est honteux, certes, mais quand il n’y aura plus d’indéboulonables celui qui sera alors au pouvoir pourra - si ce n’est pas un dégonflé(2) - renationaliser et recréer depuis zéro. Il n’y a plus d’autre solution au point où c’en est, et moi je suis sidéré de voir des gens se sentir solidaires avec ceux qui les persécutent pour leurs propres intérêts égoïstes.

      (1) Le "bac à eau" est le dernier exemple vécu mais on peut replacer par : Les sandwichs, les WC pas vidés, le contrôle tartempion pas fait à l’heure, le conducteur en retard ou qui a été poussé par quelqu’un (mais le quelqu’un, s’il se fait poignarder dans un vagon ça c’est juste pas de chance, c’est rien).

      (2) C’est à dire s’il ne fait déjà pas partie des LRPS, le reste étant encore incertain.


    • 1 vote
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 13 décembre 2016 01:27

      La libéralisation du service public ferroviaire en Angleterre a conduit à des accidents et de nombreux morts dus à un manque d’investissement dans la sécurité ...
       
      Les monstres leaders de la finance internationale adoooorre manger les services publics rentables, ils ne s’intéressent qu’aux trucs rentables comme les autoroutes, la téléphonie, les moteurs d’avion (Snecma est passé au privé), l’énergie, etc ...

      

      Ajouter une réaction

      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


      FAIRE UN DON







Palmarès