• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Ils ne veulent pas créer d’emplois

Ils ne veulent pas créer d’emplois

Jacques Nikonoff explique pourquoi nos dirigeants ne souhaitent pas créer d’emplois.

Tags : Politique Emploi Société Chômage




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • 27 votes
    philou017 philou017 27 octobre 2010 17:31

    "Une amélioration sur le terrain de l’emploi entrainerait fatalement une pression salariale que le pays ne peut se payer"
     
    Excellent rappel.
     
    J’espère que tout le monde a compris. Pour maintenir des salaires bas, et garantir à la fois la compétitivité dans le cadre d’une concurrence sans limite et en même temps continuer de garantir les bénéfices énormes des actionnaires, on maintient un chômage de masse important.
     
    Qu’ont réellement proposé les politiques depuis vingt ans pour résoudre réellement le problème du chômage, pourtant central ? rien de vraiment sérieux. Les faits sont là pour appuyer cette évidence.
     
    On voit là toute la dérive du capitalisme libéral, qui devant les exigences du marché, préférent entretenir des problèmes pour eviter d’en voir arriver d’autres, et donc qui entretient la pauvreté et la précarité pour garantie les bénéfices.
     
    Il est temps que ce système s’écroule pour que l’on puisse passer à autre chose.


    • 8 votes
      cassandre4 cassandre4 27 octobre 2010 22:54

      Oui, et ce n’est pas un scoop, il existe même un indice pour contrôler le taux de chômage, qui ne doit jamais descendre en dessous de 8%, c’est le NAIRU (Non Accélérating Inflation Rate of Unemployment) taux de chaumage non accélérateur d’inflation, tout les "économistes" vous le confirmeront.
       Donc, le nombre de chômeurs doit être régulé aux alentours de 5000000, (on y est, et c’est voulu) le chômage est bien structurel, et non pas conjoncturel, comme on veut nous le faire croire !


    • 4 votes
      Joe Liqueur 27 octobre 2010 23:21

      Ce n’est pas exactement ça. Le NAIRU est lié au droit du travail. Plus le droit du travail est contraignant, plus le NAIRU est élevé ; moins le droit du travail est contraignant, plus le NAIRU est bas. Donc on a le choix entre la précarité de masse (NAIRU faible, système Thatcher/Blair) et le chômage de masse (NAIRU élevé, système Mitterrand/Jospin/Chirac). C’est une mystification, bien sûr. On voudrait nous faire croire qu’il est désormais impossible d’avoir à la fois le plein emploi et un droit du travail solide. Ce qui est totalement faux. Ce n’est impossible ; c’est juste juste le cauchemar des "élites" financières…


    • 5 votes
      therasse 27 octobre 2010 22:22

      Dans tous les cas, qu’on donne donc la priorité aux jeunes avant de prolonger la carrière des retraités.


      Quant à la polémique sur les retraites et l’ argument qui revient de manière récurrente relatif au vieillissement de la population, voyez cette table de mortalité : Source : INED (Institut national des Etudes Démographiques) :


      Si l’espérance de vie a considérablement augmenté de 1999 à 2006, il semble bien que la progression connaisse un sérieux tassement depuis lors. Un effet de la politique sarkozyste peut-être ?

      • 4 votes
        Joe Liqueur 27 octobre 2010 23:23

        Et il faudrait parler aussi de protectionnisme… sans quoi on n’arrivera jamais à rien.


        • 1 vote
          therasse 28 octobre 2010 20:28

          C’est impératif.


          Et c’est d’ailleurs l’un des intérêts majeur de l’Europe : constituer un bloc important qui ait ainsi son rôle à jouer dans le concert des puissances.

        • 2 votes
          Joe Liqueur 27 octobre 2010 23:27

          @ Robin des villes

          Connais-tu la date de cette interview ? J’imagine que c’est la fin des années quatre-vingt-dix… Nikonoff fait bien de rappeler que Jospin a surtout créé des centaines de milliers d’emplois précaires !


          • 4 votes
            Robin des villes Robin des villes 27 octobre 2010 23:43

            Oui, Janvier 1998


          • 2 votes
            MARECHAL DAVOUT 28 octobre 2010 11:26

            Pour faire baisser le chômage il n’y a qu’une solution !

            Qui aura le courage de le dire tout haut ?

            Pas ceux qui sont de gauches, cela est contre leurs valeurs morales à 2 balles.

            Pas ceux de droite, il ne veulent pas être comparer à l’extrême droite.

            Donc mesdames et messieur les donneurs de leçons d’agorax, les tenants du : nous pouvons acceuillir toute la misère du monde, les expulsions sont un scandales !

            J’attends vos solutions, c’est le moment !

            Car avec 5 millions de chômeurs, pour moins de 300 000 offres d’emplois, je vous souhaite bien du courage, à moins bien sûr de vouloir créer 4 millions de fonctionnaires supplémentaires !
            Mais où trouver le fric ?

            Alors ?


            • 8 votes
              julien58 julien58 28 octobre 2010 19:20

              @MARECHAL


              Vous vous trompez de cible !
              Oui, il faut arrêter d’accueillir des gens à qui on ne peut pas offrir de boulot, non pas pour nous, mais pour eux.
              Mais, surtout, il faut s’en prendre aux classes dirigeantes de l’UMPS, pas aux étrangers. Et surtout pas voter FN.
              Posez-vous des questions d’économie : d’où vient la dette ? Pourquoi la dette globale (particuliers+états+entreprises) augmente de manière exponentielle ? Si vous ne savez pas répondre à cette question, alors vous avez loupé des choses importantes.

              D’abord regarder ceci très attentivement :

              Ensuite, voir la réaction de Juppé et Hollande quand un gars avec une caméra cachée leur parle de la loi de 1973 :
              A comparer avec l’interview de André-Jacques Holbecq :
              Loi de 1973 contre l’inflation, dit Giscard d’Estaing ??

              Voir le site suivant pour les bases :


              Les politiciens lisent le web, et ça finit par remonter à la surface médiatique :


            • 1 vote
              Martin D Martin D 10 novembre 2010 14:19

              quand j’étais à l’université déjà on nous disait qu’augmenter les salaires nous pénaliserait pour notre coût salariale et que la solution consisterait d’après mon prof d’économie à baisser les charges des entreprise pour que le cout salarial d’un français ne soit pas plus élevé que celui d’un américain, d’un allemand ou d’un anglais....
              aujourd’hui il dirait d’un chinois ou d’un indien...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès