Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Economie > Lenglet répond à Le Pen/Mélenchon sur la planche à billets

Lenglet répond à Le Pen/Mélenchon sur la planche à billets

Invité de BFM Business, François Lenglet répond à la polémique née de sa confrontation sur France 2 avec Marine Le Pen...


Sur le même thème

L'inflation est l'impôt qui ne se voit pas
"Lobby et corruption, fer de lance du capitalisme" par Roger Lenglet - Montpellier - 2 Juin 2014 - Version avec son rehaussé
Marine Le Pen déstabilisée devant l'AIL (agence info libre)
Les nano particules sont-elles toxiques ?
J-M Le Pen répond à Bedos, Madonna, Noah et Bruel : "On fera une fournée la prochaine fois"


Réactions à cet article

  • 24 votes
    Par Jean Valjean (---.---.---.230) 5 juin 2012 10:24
    Vla l'Jean

    J’aimerai bien voir un Frédéric Lordon, un Jacques Généreux ou Même un Olivier Delamarche en face de ces affreux propagandistes...

    • 13 votes
      Par Bender (---.---.---.95) 5 juin 2012 11:04
      Bender

      Faut pas rêver, BFM n’est pas une chaine indépendante ; il n’y aura jamais un autre son de cloche que celui de la pensée unique...

    • 7 votes
      Par Jean Valjean (---.---.---.230) 5 juin 2012 13:20
      Vla l'Jean

      Pourtant ils doivent être un peu masochistes car je crois y avoir vu Jacques Sapir en face de Doze et Lenglet qui étaient vraiment dans leurs petits souliers.
      Pareil pour Olivier Delamarche qu’ils font venir régulièrement pour se faire fouetter les fesses smiley

  • 17 votes
    Par BlackMatter (---.---.---.225) 5 juin 2012 10:26

    Assez contradictoire dans l’ensemble.

    La FED ne fait pas tourner la planche à billet mais elle achète les obligations de l’état sur le marché. Marché qui sait donc qu’il peut acheter les yeux fermer des obligations à l’état puisqu’il peut les refourguer sans risque à la FED. FED qui fait de la planche à billet pour remettre de la liquidité sur le marché pour relancer la vélocité entre banques mais qui neutralise ensuite cette monnaie.
    Bref, ca imprime beaucoup mais ne dites pas que c’est de la planche à billet smiley

    Sur le fond, je ne vote pas à droite, mais je crois que ce qui est demandé principalement n’est pas tellement de faire de la planche à billet, mais que la banque centrale prête l’argent à l’état à 0%. Car en ce moment, elle prête aux banques à 1% qui prêtent à l’état à 3%. Or, il serait plus facile de revenir à l’équilibre si on pouvait se passer de la charge de la dette qui représente plus de 40 milliards. Milliards qui sont payés finalement par le contribuable.

    • 4 votes
      Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 5 juin 2012 11:04
      Jean-Pierre Llabrés

      Pourquoi parle-t-on si souvent de la charge de la dette (intérêts) et passe-t-on sous silence l’évolution du capital emprunté qui dépasse, de très loin, le seul cumul des déficits budgétaires annuels de l’État alors qu’il nous est constamment dit que l’emprunt est seulement destiné à couvrir les seuls déficits déficits budgétaires annuels de l’État ?

      France, Dette Publique : capital emprunté, à rembourser & remboursé, intérêts payés. On ne nous dit pâs tout ! Ce que je vous révèle aujourd’hui est bien pire que ce que vous saviez hier.

    • 12 votes
      Par saviez_vous_que (---.---.---.167) 5 juin 2012 15:06

      Bon premièrement cet exemple des USA est complètement bancal car le dollar est une monnaie de change mondiale et par conséquent, les américains exportent leur inflation dans le monde entier. C’est donc un très mauvais exemple que Marine le Pen a choisit.


      Il n’empêche que Lenglet a tord : les USA payent leurs fonctionnaires aussi par la planche à billets, que ça lui plaise ou non. Les USA sont en déficit, émettent des bons du trésors qui sont achetés en partie sur le marché par la FED depuis 2008. Bravo monsieur Lenglet, la FED n’écrit pas de ligne de crédits au profit du trésor américains, mais cela revient au même !

      Cet argument du "directement dans la main de l’état ou pas" est tellement stupide que j’ai du mal á comprendre comment on peut recevoir un tel argument ?! La FED ne répond pas aux ordre d’Obama c’est vrai, la planche à billets n’est pas là pour le bien des américains, mais pour sauver le systême bancaire, voilà la grande différence. En clair : la "planche à billets" n’existe que quand un politique veut financer des emplois. Quand c’est pour sauver les banques, qui sont les pires parasites que la terre ait jamais porté, c’est formidable : pas de "planche à billets", mais bien sûr !!!

      "la loi de 73 a été votée pour remédier à l’explosion du système de Bretton Woods" ??? Remédier ?!? Remédier à quoi ? A la planche à billet américaine qui les a fait vivre au crochet du monde entier jusqu’à aujourd’hui ?! Là encore je ne vois pas le rapport. Cette loi a été faîte (sous couvert de lutte contre l’inflation qui était surtout du à l’époque au premier choc pétrolier) avant tout pour developper la banque et la finance, en mettant l’état en déficit chronique, le forçant a émettre du papier : les fameuses obligations d’état ! On aurait très bien pu continuer avec le système d’avant 73 sans problème.

      D’après Lenglet, aucun pays à part la Corée du nord, le Zimbabwe et Cuba ne se finance directement par sa banque centrale : c’est FAUX. L’argentine, le Mexique ont le contrôle de leur monnaie, l’Angleterre a le contrôle de sa monnaie, la Suède a le contrôle de sa monnaie, le Japon a le contrôle de sa monnaie...

      Le Canada a une histoire semblable à la France. Avant 1970, il n’y avait pas de dette au Canada. Après avoir privatisé l’argent public, elle a explosée !

      Bref le système d’argent dette n’a pas été mis en place pour répondre "à l’explosion de Bretton Woods" ou que sais-je encore, mais par la seule volonté égémonique des USA ; la dette étant l’arme pour régner sur le monde !

      Madelin : "un ajout qui explique peut-être la confusion" ou comment dire diplomatiquement que tu racontes n’importe quoi smiley
  • 8 votes
    Par davideduardo (---.---.---.1) 5 juin 2012 11:33
    QaviQeQuarQo

    Les libéraux étant idéologiquement contre la création monétaire keynésienne aux mains de l´état n´arrivent meme pas a avouer ce qui est pour eux un peché mortel : ils ont fait de la planche a billet keynésienne !


    La création monétaire était finalement inévitable dans une optique de déflation (probleme récurent des politiques libérales qui cherchent toujours a avoir des monnaies trop forte pour contenter les rentiers, comme l´euro ou l´étalon or).

    Le plus drole est alain madelin : "c est de la planche a billet.............mais ce n est pas de la planche a billet"



    Autant se mettre completement au keynésienisme :
    -creation monétaire a 0%
    -protectionnisme pour avoir une balance commercial a 0 voir positive
    -politique de grands travaux-recherche-emploie rentable a court moyen et long termes
  • 4 votes
    Par washoe (---.---.---.230) 5 juin 2012 11:39

    En 2011, avec une dette s’élevant à + de 100% du PIB, le trésor américain pouvait emprunter encore à 2,60% auprès des marchés, grace aux bonnes opinions des agences de notation.
    Marchès et agences qui n’ont pas de mansuétude pour - entre autres -la Grèce et l’Italie. (voir ici)Pourquoi ? Les marchès sont beaucoup moins rationnnels qu’ont veut nous le faire croire.
    De plus Lenglet nous livre une liste de pays miséreux pour démontrer l’inefficience du "quantitative easing". Notre analyste manque de raffinement.
    Par exemple, Cuba sous le embargo commercial de depuis 1962, du fait des État-Unis (voir ici), offre à sa population un taux de mortalité infantile inférieure à celuis des EU. Faut-il en conclure que faire fonctionner la planche à billets sauve des bébés ?

  • 12 votes
    Par DIVA (---.---.---.104) 5 juin 2012 14:02
    DIVA

    Deux escrocs (Lenglet et Madelin), qui ne se contentent pas de mentir ouvertement, mais vont jusqu’à se contredire l’un et l’autre en moins de 4 minutes !
    .
    Lenglet, pris à dire n’importe quoi à Marine Le Pen me fait penser à un gamin pris sur le fait, la bouche pleine de confiture, et qui au lieu de s’essuyer et de demander pardon, dissimule la confiture sous un maquillage grossier en maintenant qu’il n’a rien fait !

  • 2 votes
    Par sheeldon (---.---.---.145) 5 juin 2012 15:38
    sheeldon

    http://www.bloomberg.com/news/2012-...

    des tits joueurs les madelins et autre lenglet !

    "

    AIG Chief Sees Retirement Age as High as 80 After Crisis
    By Boris Cerni and Zachary Tracer - Jun 4, 2012 1:54 PM GMT+0200

    AIG Will Continue to Expand Globally, CEO Says

    American International Group Inc. (AIG) Chief Executive Officer Robert Benmosche said Europe’s debt crisis shows governments worldwide must accept that people will have to work more years as life expectancies increase.

    American International Group Inc. Chief Executive Officer Robert Benmosche speaks during an interview at his villa in Dubrovnik. Photographer : Gianluca Colla/Bloomberg

    American International Group Inc. Chief Executive Officer Robert Benmosche speaks during an interview at his villa in Dubrovnik. Photographer : Gianluca Colla/Bloomberg

    “Retirement ages will have to move to 70, 80 years old,” Benmosche, who turned 68 last week, said during a weekend interview at his seaside villa in Dubrovnik, Croatia. “That would make pensions, medical services more affordable. They will keep people working longer and will take that burden off of the youth.”"

    ha ben voilà une solution qu’elle est productive ...... le travail a vie ....

  • 1 vote
    Par MAZIG (---.---.---.81) 5 juin 2012 18:02

    Lenglet est aussi économiste que moi je suis pape. J’ai beau chercher de quelle thèse en économie ce type pourrait se targuer , en vain. C’est fou le nombre de philosophes , de politologues , d’économistes et d’experts en toutes disciplines qui sillonnent les plateaux des médias corrompus pour déverser des absurdités sans jamais être confrontés à de vrais contradicteurs. C’est vraiment le signe du déclin du monde capitaliste qui manque d’intelligence et de moyens intellectuels efficaces pour continuer à abrutir et à endormir les populations, et qui lui ont permis de survivre jusqu’à maintenant. Et ce ne sont surement pas les arguments creux de Marine Lepen qui peuvent contre-carrer cette hégémonie médiatique mensongère , mais les favorisent plutot.

  • 2 votes
    Par Erca (---.---.---.235) 5 juin 2012 20:43

    Si je m’en tiens à cet article qui a fait le point sur la loi de 1973, François Lenglet dit une nouvelle fois n’importe quoi : certes, Marine Le Pen se trompe en évoquant la loi de 1973 qui n’a pas changé grand chose... mais si on remplace la loi de 1973 par le traité de Maastricht, c’est Marine Le Pen qui a raison ! Avant ce traité, l’Etat pouvait tout à fait emprunter directement à la Banque Centrale, sous condition d’une convention pour chaque prêt et d’un certain plafond. Evidemment, seuls le Zimbabwe, la Corée du Nord et les incompétents proposent de faire tourner la planche à billets sans aucune retenue, et c’est bien facile pour Lenglet de s’en sortir en faisant croire que c’est soit le Zimbabwe, soit la situation actuelle.


    Cela étant dit, il a raison sur la différence entre cette pratique et le quantitative easing pratiqué par les USA, qui est indirect. Mais comme cela a été expliqué par les intervenants précédents, la différence n’est pas énorme, contrairement à ce que Madelin veut nous faire croire à la fin en disant que la FED n’achète pas la dette US... ben voyons !
  • 1 vote
    Par Volapuk (---.---.---.241) 5 juin 2012 21:00
    Volapuk

    Le système de « Brettons-woods étant contraignant »... alors que l’Europe ruinée après la libération a réussi à mettre en place une économie mixte permettant à la collectivité de se réapproprier la plus-value de la richesse crée pour opérer une dynamique sans précédant de progrès social, d’investissements technologiques et de projets pour l’avenir. Qui pouvait bien se sentir contraint par un tel modèle ?

    • vote
      Par davideduardo (---.---.---.157) 6 juin 2012 01:44
      QaviQeQuarQo

      t as pas brulé des billet de 100 euros non plus ! 


      pas fou le mec, hein ? tu as préféré bruler des billets inutiles (parceque d autres pays, de petites sommes ou ancien billets plus en vigueur...) parceque les gros billet en euros représentent le travail que tu as accomplie.
  • vote
    Par gerfaut (---.---.---.174) 5 juin 2012 22:24
    Merci de cette vidéo !

    Hé oui, le marché intervient comme une sorte de contre-pouvoir, sinon, l’ Etat ferait n’ importe quoi, déjà qu’ il fait n’ importe quoi, avec le système présent, car il y a toujours une faiblesse quelque part....

    Ca emmerde certains gauchistes fervents de l’ Etat, suivez mon regard, qui croient que l’ Etat ne fait qu’ intervenir pour garantir l’ intérêt général. 

    C’ était les mêmes qui dénonçaient, avec Guillemin, la privatisation par Bonaparte de la Banque de France à son origine comme un scandale nouveau. Sauf que cela s’ est fait tout au long de l’ histoire, ces privatisations. Par exemple le système de la Ferme Générale permettait à l’ Etat de ne pas payer des fonctionnaires toute l’ année pour prélever certains impôts. On organisait une vente au enchère et le mieux disant était chargé de prélever l’ impôt en question. c’ était moins cher à faire comme ça. Cela posait certains autres problèmes aussi.

    Les contre-pouvoirs..., même concernant l’ Etat, quoi de plus démocratique ?

     
    • 1 vote
      Par Pyrathome (---.---.---.242) 6 juin 2012 00:08
      Pyrathome

      Le mec qui vient se réjouir des mensonges éhontés et de la propagande habituelle néo-libérale à coup de marteau sur la tronche.... !!  smiley 
      Une belle brochette de crétins, n’est-ce pas gerfaux ? ah ah ah !!
      Tous les pays du monde impriment des biffetons de monopoly, sauf l’Euro-zone .....
      Bandes de guignols !!........ smiley ptr...

    • vote
      Par gerfaut (---.---.---.174) 6 juin 2012 08:47
      On va voir si t’ es capable d’ aligner 3 phrases plutôt que des gros mots.

      Pourquoi Bonaparte a besoin des privés quand il crée la Banque de France ?
  • vote
    Par washoe (---.---.---.236) 5 juin 2012 22:50

    De nos jours, certains reseaux financiers et magnats de la presse concentrent assez de pouvoir pour influencer les marchés. 
    Ce qui ne constitue pas un contre-pouvoir idéal en démocratie.
    Je pense plutôt qu’on établira des contre-pouvoirs performants en modifiant le mode de scrutin, en impliquant plus les citoyens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

sprechen


Voir ses articles







Palmarès




voyance gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus