• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > "Les agences de notation américaines poursuivent les intérêts stratégiques des (...)

"Les agences de notation américaines poursuivent les intérêts stratégiques des USA"

Radio Notre-Dame a organisé un débat très intéressant ce lundi 16 janvier entre François Asselineau, président de l'Union Populaire Républicaine, et Christian Saint-Etienne, professeur au Conservatoire national des arts et métiers, et accessoirement membre du Conseil d'analyse économique placé auprès du Premier Ministre. Ce dernier a notamment fait une déclaration (9:22) qui ne doit pas passer inaperçue vu son statut, et que d'aucuns auraient sans doute taxé de "complotiste" si elle était sortie d'une autre bouche...

 

Christian Saint-Etienne accusera également Standard & Poor’s de s’immiscer dans le processus électoral français en dégradant la note française à 100 jours de l’échéance que vous savez (19:30).

 

C’est l’occasion, pour appuyer le discours très lucide de François Asselineau, de renvoyer vers un document très intéressant fourni récemment par Etienne Chouard sur son blog, dans lequel sont repris un article du site des Moutons enragés et un extrait du dernier livre de Nicolas Dupont-Aignan (L’euro, les banquiers et la mondialisation : l’arnaque du siècle). On en apprend beaucoup sur ceux qui détiennent la dette française ainsi que ces fameuses agences de notation, et sur les conflits d’intérêts inouïs qui rongent l’agence France Trésor (chargée ni plus ni moins que d’émettre la dette souveraine).

Tags : Economie Euro Banques Dette François Asselineau Crise financière




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • 10 votes
    maQiavel machiavel1983 17 janvier 2012 12:42

     Asselineau a été très bon comme d’ habitude ! Mais j’ ai comme l’ impression que son temps de parole était inférieur à celui de son contradicteur !


    • vote
      elfableo 18 janvier 2012 13:02

      non, cheminade est bien meilleur que asselineau : en plus il est légitime , puisque c’est lui qui a influencé asselineau .


    • 20 votes
      gregoslurbain gregoslurbain 17 janvier 2012 14:55

      Il est marrant de constater que ce Christian Saint-Etienne, ce Michel Godet ou ce Christian de Boissieu se présentent comme professeurs au CNAM (une couverture pour servir leurs maitres les banquiers) pour servir leur logorrhée odieuse et haineuse vis-a-vis des français et de leur modèle de sécurité sociale. Qu’ils se barrent déjà du secteur public qu’ils détestent tant !!


      • 5 votes
        gorgonzola 18 janvier 2012 00:13

        En effet, Asselineau leur explique que c’est la loi de 73, devenue art. 123 du TFUE, qui grève le budget de l’état (1400 milliards d’intérêts à payer aux banksters sur 1700 milliards de dettes quand même !) et ce traitre de Saint-Etienne fait mine de ne pas entendre ou de ne pas comprendre.


      • 4 votes
        gazatouslesetages 17 janvier 2012 15:40

        Débat très intéressant et concret entre deux personnes qui savent se tenir, ça change des excités agressifs qu’on voit un peu partout.
        .
        Sur le fond, Christian Saint-Etienne a complètement raison sur l’analyse de l’économie française qui a pris un tournant fin des années 90. La volonté des gouvernements et des grands dirigeants (par ex S. Tchuruk) d’abandonner la production industrielle pour remplacer une société de consommateurs a fait très mal. On en paie les pots cassés aujourd’hui.
        .
        En outre, rien à ajouter sur le déficit que l’on ne peut plus se permettre. Merci à lui d’avoir fait référence à la gestion sous De Gaulle et ses budgets équilibrés (quand ils n’étaient pas bénéficiaires..)
        Retrouver la souveraineté du peuple pour user de la planche à billets humhum..Je suis sympathisant UPR mais dans ce débat, je l’ai préféré à F Asselineau...


        • 8 votes
          babs 17 janvier 2012 17:37

          en attendant elle tourne, mais pas pour nous ...
          alors, dites moi quand l’état a abusé de la planche a billet ?


        • 3 votes
          Arsene Icke Arsene Icke 17 janvier 2012 21:11

          @Gazatouslesetages : je partage ton analyse et ta conclusion.


        • 3 votes
          gorgonzola 18 janvier 2012 00:36

          Imagine que ton banquier te dise "Mr Gazatouslesetages je constate que vous dépensez trop et que votre compte courant baisse à vue d’oeil, j’ai donc décidé de vous prélever des intérêts sur chaque retrait afin de vous encourager à dépenser moins"... crédible ? Pas trop il me semble surtout si tu es du genre dépensier parceque là c’est sûr tu es sûr de te retrouver à découvert en moins de deux ;D Ben c’est pourtant systématiquement l’argument avancé pour justifier la loi de 73 (devenue article 123 du TFUE).

          Et puis sur les bienfaits de l’UE on pourrait parler de la filière textile française qui pourtant se portait bien mais qui a complètement été torpillée par le commissaire européen au commerce (un anglais) au profit des importations chinoises sous l’œil consentant des responsables politiques français.


        • 2 votes
          Kuota 18 janvier 2012 12:15

          Tout a fait d’accord avec vous. A chaque fois que dans les médias quelqu’un ose expliquer cette supercherie de la création monétaire via l’article 123 du TFUE ou la loi de 1973... en face vous avez les journalistes et pseudo expert qui font semblant de ne pas avoir entendu et font tout pour passer à autre chose rapidement.... Comme dit Asselineau.... Eviter tout débat sérieux devient la règle dans nos médias...



        • 5 votes
          Lisa Sion Lisa SIon 17 janvier 2012 16:01

          Bonjour,

          Lorsque " François Asselineau, Etienne Chouard  et Nicolas Dupont-Aignan " apparaissent ensembles dans le même paragraphe, je me sens tout de suite rassuré. Vive la France !


          • vote
            gorgonzola 19 janvier 2012 01:11

            Mouais, NDA est en trop ^^ Enfin c’est ce qu’il me semble et nous en aurons probablement confirmation entre les deux tours de la présidentielle, si c’est le cas il aura alors permis au système de neutraliser quelques % de mécontent de l’UE.


          • 12 votes
            c’est pas grave 17 janvier 2012 17:13


            « Retrouver la souveraineté du peuple pour user de la planche à billets humhum..Je suis sympathisant UPR mais dans ce débat, je l’ai préféré à F Asselineau... « 

            Préférez-vous un peu d’inflation ou le système actuel qui siphonne le budget national par le paiement d’intérêts exponentiels ET indus ?

            La dégradation de la note française, ainsi que les perspectives négatives dont elle est désormais auréolée , devraient rapidement et logiquement conduire à une explosion du montant déjà colossal de ces intérêts 

            Autour de 40 milliards aujourd’hui , combien dans 5 ans ?  
             (qu’il nous faudra emprunter , bien sûr …)

            Ajoutez à cela qu’émettre de la dette auprès d’investisseurs privés , étrangers à plus de 60 % ( contre 20 % il y a 15 ans ) , nous met en situation de grande dépendance vis-à-vis de ceux-ci, et vous aurez parfaitement compris le cycle infernal dans lequel nous sommes engagés

            En regard de cette sujétion croissante, je pense qu’il viendra un moment où l’épouvantail d’un peu d’inflation deviendra tout à fait enviable

             
            Encore faut-il sortir de cette absconse-truction européenne


            • 6 votes
              babs 17 janvier 2012 17:39

              AAA, pour ce post


            • 2 votes
              gazatouslesetages 17 janvier 2012 19:58

              "Préférez-vous un peu d’inflation ou le système actuel qui siphonne le budget national par le paiement d’intérêts exponentiels ET indus ?"
              .
              si vous aviez repris l’ensemble du paragraphe plutôt qu’une seule phrase, vous auriez eu la réponse à cette question. Il ne s’agit pas de préférer le système actuel, mais il s’agit de dire que le plus important, c’est de ne plus être en déficit d’années en années. Vous pouvez monétiser la dette et user de la planche à billets tant que vous voulez, si vous restez en déficit, ça ne résout rien, ça ne fait que reculer le problème..
              .
              je répète donc, le cycle infernal de dettes dans lequel on est engagé, c’est avant tout à cause des déficits.


            • 1 vote
              gorgonzola 18 janvier 2012 00:41

              Pas seulement, pour moi c’est un tout : dépense publique, balance extérieure mais aussi politique budgétaire avec entre autre les "sujets qui fâche" (ISF, niches fiscales...), etc.


            • 2 votes
              kiouty 18 janvier 2012 17:28

              je répète donc, le cycle infernal de dettes dans lequel on est engagé, c’est avant tout à cause des déficits.

              Il y a un graphe qui traîne sur le net qui montre bien d’où vient le déficit : de l’endettement justement. Si vous ne prenez pas en compte les intérêts, il n’y a plus de déficit, il y a même de l’excédent pour la décennie 200X.

              Il n’y aurait pas d’intérêts, il n’y aurait pas de dettes, mais ce serait une très mauvaise nouvelle pour nos amis banquiers.


            • 1 vote
              kiouty 18 janvier 2012 17:32

              En fait quand on réalise qu’on paye 40 ou 50 milliards de charge et que ça correspond à la totalité de la perception de l’impôt sur le revenu, on voit bien le problème.

              Ca ne veut pas dire qu’il n’y a pas de rationalisation à faire dans les administrations publiques (à commencer par l’Elysée, le sénat, l’Assemblée et les ministères), mais certainement pas de la façon dont le font les néolibéraux (démantèlement par sabotage de la santé, de la justice, des télécoms, de l’énergie et de l’éducation, des autoroutes ou bien partenariats public-privés au détriment du public et au bénéfice du privé).


            • vote
              gazatouslesetages 18 janvier 2012 19:46

              faux, il y a bien déficit primaire.
              Vous dites que s’il n’y a pas d’endettement, pas de déficit.
              Mais justement, qu’est-ce qui a créé l’endettement au départ à votre avis ??
              .
              N’importe quelle structure comme par exemple une société privée peut avoir des dettes avec des intérêts (élevés ou non), mais à la fin de l’année celle-ci doit présenter un budget équilibré (cad APRES paiement des intérêts).


            • vote
              babs 19 janvier 2012 00:31

              exemple privé ...
              non la je t’arrête, prenons exemple sur le public plutôt ...



            • vote
              ffi 21 janvier 2012 09:00

              @gaz :
              Si tout l’argent est créé par la dette, donc contre intérêt, qui crée l’argent pour payer les intérêts ?
               
              Le pouvoir politique doit créer l’argent pour payer les intérêts. Il faut un argent "gratuit" pour les payer. Sinon, à terme, ce sera la destruction des infrastructures de production.
               
              Seul le pouvoir politique est légitime à créer l’argent.


            • 12 votes
              Hieronymus Hieronymus 17 janvier 2012 19:20

              tout à fait exact que ces agences de notation sont en fait des agences de com. aux mains de l’Empire qui poursuivent des objectifs politiques
              les Britanniques depuis des siècles, c’est la communication, l’intox, en fait la tromperie et le mensonge, leur marque de fabrique
              et ces pov’cons d’européens de croire à leurs bobards et de souscrire à leurs attrapes

              personne ds les médias francais, personne n’a souligné l’aberration profonde que la Grande Bretagne, un des pays les plus endettés du monde, à l’économie dramatiquement en perte de vitesse, conserve un AAA immaculé !
              grâce divine ? on sait depuis la destruction de l’invicible Armada que Dieu est anglais, mais tout de même ..

              concernant le sort à réserver à ces gérants de boites d’intox (agences de notation) Jacques Borde propose des solutions intéressantes ;
              http://www.dailymotion.com/video/xnpn3x_irib-2012-01-15-j-borde_news
              "plutot que de les laisser plastronner sur les plateaux de television (les responsables d’agences de notation internationales) il serait peut etre plus judicieux de les placer derriere des barreaux ou de leur faire casser des cailloux au bord des routes"


              • 3 votes
                wesson 17 janvier 2012 20:07

                ça commence à bien faire, le Asselineau fan club, qui faute de n’avoir pu pourrir wikipedia avec des articles hagiographiques sur le grand homme vient phagocyter Agoravox, avec aujourd’hui pas moins de 2 vidéos du gourou.
                .

                Pfff ...


                • 14 votes
                  Erca 17 janvier 2012 20:55

                  1- Vous aurez remarqué que mon article est centré autour de Christian Saint-Etienne et des propos qu’il a pu tenir ; je n’aurais sans doute pas relayé cette vidéo sans cela.


                  2- C’est la toute première vidéo de François Asselineau que je relaie.

                  3- Vous n’êtes pas obligé de lire les articles faisant intervenir des personnalités que vous détestez, à moins que vous ne teniez à ce genre de post gratuitement grincheux.

                • 9 votes
                  babs 17 janvier 2012 22:13

                  que doit on dire des autres ... tout le temps a la tele ...


                • 10 votes
                  emphyrio 17 janvier 2012 22:38

                  @Wesson
                  on t’a connu plus pertinent. François Asselineau a déjà son article sur Wikipédia... en anglais. De plus ils ne sont pas nombreux parmi tous les candidats à dénoncer la subversion états-unienne ou les guerres néo-colonialistes. LUI le fait. Alors pour la pluralité des idées il a largement sa place sur Agoravox.


                • 6 votes
                  gorgonzola 18 janvier 2012 00:45

                  Quelle proportions représentent les vidéo de FA sur Agoravox TV par rapport aux autres candidats mmmmhein ? Allez coucouche panier.


                • 5 votes
                  sheeldon sheeldon 18 janvier 2012 01:42

                   "ça commence à bien faire, le Asselineau fan club, qui faute de n’avoir pu pourrir wikipedia avec des articles hagiographiques sur le grand homme vient phagocyter Agoravox"

                  ben mettez des vidéos et arrêtez de chialer !


                • 4 votes
                  joelim joelim 17 janvier 2012 23:13

                  "Les agences de notation américaines poursuivent les intérêts stratégiques des USA"


                  M’enfin... 

                  C’est pas parce les cartels pour qui elles travaillent profitent de la montée des taux d’intérêts des pays souverains, qu’elles agissent FORCEMENT pour les faire monter.

                  C’est vraiment du procès d’intention sans aucune espèce de preuve concrète.

                  Les théoriciens du complot, comme d’habitude, prennent leurs désirs pour des réalités !

                  (2e deg pour faire réfléchir ceux qui peuvent) smiley 

                  • 7 votes
                    Erca 18 janvier 2012 00:06

                    Et le pire dans tout ça, c’est que ce n’est même pas un "théoricien du complot" qui a prononcé cette phrase honteuse et absurde, mais un membre du Conseil d’analyse économique ! Si même les gens sérieux cèdent du terrain aux démagogues, qui sera là pour monter le niveau ? Je vous le demande ! ;)


                  • 4 votes
                    c’est pas grave 18 janvier 2012 03:04

                    " Vous pouvez monétiser la dette et user de la planche à billets tant que vous voulez, si vous restez en déficit, ça ne résout rien, ça ne fait que reculer le problème.. "

                    Il ne s’agit pas de faire les fins de mois avec la planche à billet, mais d’investir la masse des intérêts versés chaque année indûment 
                    ( au moins cela )

                    François Asselineau parle d’investir 7 milliards par an dans le logement social, sur le dos de la contribution à l’Union Européenne
                    Si on ajoutait au programme d’investissement la plus grande partie de ces 40 milliards, combien de créations d’emplois, de recettes nouvelles ?
                    Combien de points de PIB ?

                    Les libéraux parlent sans cesse de réduire les dépenses pour parvenir à l’équilibre budgétaire.
                    Argument sans doute recevable en période de forte croissance (plus de 4 % )
                    Mais en récession ?

                    On peut en débattre , mais vouloir parvenir à l’équilibre budgétaire avec une croissance molle , à fortiori négative, me parait bien hasardeux 


                    • vote
                      kiouty 18 janvier 2012 17:34

                      On peut en débattre , mais vouloir parvenir à l’équilibre budgétaire avec une croissance molle , à fortiori négative, me parait bien hasardeux

                      Personne n’y croit, même pas les néolibéraux. C’est ça le drame...
                      Les néolibéraux, en revanche, voient tout cela d’un bon oeil dans l’optique du détournement des ressources publiques à leur profit.


                    • 5 votes
                      diogene2synapses diogene2synapses 18 janvier 2012 10:58

                      Que la planche à billet soit donné à l’Etat ou à la BCE evidement que cela peut merder ! l’histoire l’a déjà demontré !
                       
                      mais
                       
                      1) si ca merde c’est toujours mieux d avoir une dette sans intérêts car alors 600 à 1000 Mrd d’Euro se transforment en hôpitaux, écoles, université, routes, ponts, ... bref il y a un retour sur investissement probable sur le long terme !
                       
                      2) les contres pouvoirs (pourvoir étendu donné à la cours des comptes), ou les bornes (étalonnage de la monnaie par exemple) sont plus facile à mettre en oeuvre à l’echelle de la nation que de 27 nations !
                       
                      C’est une affaire de volonté et d’honnêteté !
                      et de ne pas oublier qu’un Systeme c’est un ensemble de mesure et pas 1 seule


                      • 1 vote
                        kerjean 18 janvier 2012 16:17

                        Mauvaise approche.
                        La question n’est pas de savoir si les agences de notations servent les intérêts anglo-saxons, il faut vraiment être très con ou très scélérat pour ne pas s’en rendre compte.
                        La question est de savoir qui sont les quelques centaines, milliers tout au plus, de gens qui ont instrumentalisé l’Etat US pour servir leurs intérêt.
                        Et je doute que plus de la moitié de ces gens soient Américains eux-mêmes.

                        Je rappelle que l’actionnaire principale de Goldman Sachs pendant très longtemps jusqu’à il y a peu était ......Axa, donc BNP.

                        Asselineau nous prend pour des cons. Comme les Le Pen nous vendent de la sauce anti-immigrés pour détourner notre attention des vrais ennemis, Asselineau nous fait de l’anti-americanisme national alors que ce combat MONDIAL est avant tout social. Il s’agit pour tous les peuples d’interdire le verrouillage d’un nouveau système aristocratique pour les siècles à venir.


                        • 4 votes
                          Erca 18 janvier 2012 17:03

                          Je rappelle que c’est Christian Saint-Etienne qui a prononcé la phrase mise en titre de cet article, et non pas François Asselineau (je l’avais indiqué initialement mais la rédaction a enlevé son nom pour faire plus court je pense). Et s’il est certes très facile de s’en rendre compte, il est également très rare, il me semble, que des gens du profil de Christian Saint-Etienne en fassent publiquement l’aveu. C’est d’ailleurs surtout pour ça que j’ai produit cet article.


                          Quant à François Asselineau, il n’est vraiment pas le dernier à taper sur l’oligarchie financière, en particulier sur Goldman Sachs, même s’il dénonce également beaucoup l’impérialisme américain. A ce sujet, vous auriez une source concernant le fait qu’Axa a longtemps été l’actionnaire principal de Goldman Sachs ? Je n’étais pas au courant pour ma part.

                          Cela étant dit, je vous rejoins complètement sur votre conclusion. Asselineau ne va pas au bout de ce que lui commande son objectif d’indépendance : la souveraineté nationale ne sera qu’un voeu pieux sans mettre sur pied une souveraineté populaire pleine et entière. Il aspire à devenir un nouveau de Gaulle, mais il oublie que celui-ci a laissé, avec la Vème République, la porte ouverte aux traîtres qui lui ont succédé. Or, Asselineau n’appelle à réformer le régime qu’en marge.

                        • vote
                          c’est pas grave 18 janvier 2012 17:20

                          " Asselineau nous fait de l’anti-americanisme national alors que ce combat MONDIAL est avant tout social. " KERJEAN

                          Combat mondial ? 
                          Fastoche

                          Suffit de faire adhérer 7 milliards de personnes à Debout la République


                          • vote
                            morice 18 janvier 2012 17:55

                            débat très intéressant ce lundi 16 janvier entre François Asselineau, président de l’Union Populaire Républicaine, et Christian Saint-Etienne, professeur au Conservatoire national des arts et métiers, et accessoirement membre du Conseil d’analyse économique placé auprès du Premier Ministre.


                            bref la droite et l’extrême droite : parlez d’un "débat" 

                            ah ah ah 


                            "probable"

                            ah ah ha 


                            • 1 vote
                              c’est pas grave 18 janvier 2012 18:40

                              ami Morice , soyez le bienvenu  !

                              Asselineau vous fascinerait-il au point de vouloir le salir sans preuve ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Erca


Voir ses articles







Palmarès