• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Olivier Berruyer : Sanctuariser le dimanche ? - Lettonie : le nouveau (...)

Olivier Berruyer : Sanctuariser le dimanche ? - Lettonie : le nouveau Chypre ? - L’Europe une folie ?

Le 3 janvier, Olivier Berruyer s'est opposé avec vigueur à la députée européenne Sylvie Goulard notamment sur des sujets tels que la Lettonie et l'Europe dans Les experts présentés par Nicolas Doze, sur BFM Business.

 

Tags : Europe Travail




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • 16 votes
    ouranos ouranos 4 janvier 2014 09:09

    Quel talent le Berruyer ! cela fait du bien !


    • 15 votes
      bergerlotois 4 janvier 2014 09:19

      Berruyer contre les collabos ; n’ayons pas peur des mots.

      Sylvie Goulard, voilà bien la quintessence des vendus ; une de ces personnes bien au chaud tous les jours de la semaine avec une très grosse paye. C’est vrai qu’elle a toutes les clefs de compréhension pour savoir ce que c’est que de bosser pour rien tous jours de la semaine.

      Pour Doze, dire que le travail dominical peut sauver des foyers de la misère sociale paraît couler de sens. Pour moi, c’est une vision abjecte qui souligne à merveille la faillite de l’état tel qu’il devrait être : protecteur des petits, affaiblisseur des trop gros. Avec des gens comme ça, on voit pas trop dans quel espace on va pouvoir s’émanciper.


      • 15 votes
        Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 janvier 2014 10:06

        L’Europe a-t-elle une âme ? 


        Parce que tout le problème est là. Si rien n’a d’âme, alors les constructeurs de la machine européenne ont raison : homme, famille, nation, continent, monde, système solaire, tout cela est mécanique et peut donc être gouverné par des principes abstraits. On peut alors écraser l’homme, la famille, la nation au nom d’une grande administration européenne. Celle-ci sera à son tour écrasée par une administration mondiale. Etc. 

        Qu’est-ce que l’âme ? C’est ce qu’on ne voit jamais directement mais qui donne vie aux formes. Il faut par conséquent avoir "le sens de la vie" pour percevoir que certaines organisations sont vivantes alors que d’autres ne sont que des coquilles vides. 

        Malheureusement, il apparaît que certains "êtres humains" parmi nos "responsables" ne sont plus que des cadavres animés artificiellement par des impulsions électriques. Nous sommes gouvernés par des zombis qui, étant eux-même morts psychiquement, ne peuvent rien comprendre lorsqu’on évoque le danger de l’écrasement des nations. Pour ces morts-vivants, une nation est une administration, donc quelque chose de mort. 

        • 12 votes
          simon 4 janvier 2014 11:22

          Débat très instructif où l’on voit comment fonctionne une eurocrate bornée comme Sylvie Goulard . Proche de Mario Monti, cette métastase de Goldman Sachs, elle représente bien la classe politique qui nous emmène dans le mur , qualifiant les contestataires de "populistes" , de "grognons" .
           
          L’entrée de la Lettonie dans l’UE, c’est plus on est de fous, plus on rie .
          Le travail du dimanche, c’est la solution contre le chômage ...
          Olivier Berruyer a bien du mérite de ferrailler contre des politiques comme elle, professionnels (bien payés) de la langue de bois : les compétences d’Olivier en économie le placent largement au dessus de cette Énarque robotisée, elle qui parle de logiciel à changer . La trahison des "élites" . ...


          • 15 votes
            Powers D Powers D 4 janvier 2014 12:06

            "ON A DIABOLISÉ LE LIBÉRALISME" Ha, Ha, Ha !!!!! 

            Nicolas Doze et cette pétasse, il va falloir qu’il se met en tête qu’il y a des limites, que la planète est limitée… c’est dur à rentrer dans un cerveau libéraliste libertaire...

            • 9 votes
              Philippe Baptise 4 janvier 2014 12:37

              J’adore la réponse de Goulard lorsque Berruyer dit que l’on pourrait ouvrir également le soir pour améliorer la croissance : "Mais c’est un choix".


              • 16 votes
                wesson 4 janvier 2014 13:53

                je ne saurais être plus en accord avec ce que Berruyer a dit lors de ce débat.


                Oui Mme Goulard, le vote qui est passé outre le référendum de 2005 est une forfaiture.
                Et je trouve dommage que ce ne soit pas rappelé aux politiques à chaque fois que ce soit possible.

                Je serais d’ailleurs assez d’avis que on applique à tout ceux qui ont voté pour la même chose qui fut appliqué en 1945 au congrès qui donna les plein pouvoirs à Pétain : révocation immédiate et inéligibilité définitive. Et sur toutes les décisions concernant l’Europe et les traités Européen, qu’on les frappes de nullité.

                Non, lorsque on est député, on ne passe pas outre ce que le peuple a voté, ou on dégage.

                • 4 votes
                  Powers D Powers D 4 janvier 2014 17:42

                  Et pour cela il faudrait réécrire une constitution destituant le plein pouvoir aux députés… rien que ça, la suite serait facile Wesson...


                • 2 votes
                  QaviQeQuarQo davideduardo 4 janvier 2014 21:39

                  es tu d accord aussi pour faire sauter l euro et pour revenir en arrière dans la construction européenne comme le préconise berruyer ?


                • 3 votes
                  wesson 5 janvier 2014 03:09

                  "Et pour cela il faudrait réécrire une constitution destituant le plein pouvoir aux députés…"


                  Et bien la réponse est dans votre question : une 6ème république.

                  Et il y a une marche à suivre : 

                  • on élit le seul homme politique qui a ouvertement appelé à une 6ème république - non non, ce n’est pas Marine Le Pen ...
                  • dès son élection, le président organise un référendum pour convoquer une assemblée constituante.
                  • On vote plein de fois, sur plein de sujets et on en profite pour virer tous les députés et sénateurs qui se sont rendu coupable de cette forfaiture
                  • On fait une 6ème république avec plein de belles idées que le monde entier appliquera peu de temps après, comme ça a été le cas pour la révolution Française.
                  • Et quand c’est fait, Mélenchon peut démissionner de son rôle de président, et on le réélira quand même d’autant que le rôle sera désormais cantonné à l’inauguration des chrysanthèmes.

                • 4 votes
                  QaviQeQuarQo davideduardo 5 janvier 2014 20:40

                  la 6eme republique de melenchon n est en fait que le remake de la 4eme :


                  Un repaire d olligarque encore pire que la cinquieme bis, une hydre a 9 têtes impossible a mettre a terre.
                  Un genre de système a la grecque dont on voit les résultats actuellement : une impasse politique.


                  Quand a son assemblée constituante, il n a jamais parlé de tirage au sort, 
                  son assemblée sera la foire aux copains du PC, du fdg, des socialo repentis, des universitaires et intellectuels de gauche bobo..... non merci

                • 4 votes
                  spoty spoty 7 janvier 2014 10:09

                  On est tous d’accord : sur le fiasco , le mensonge de l’€ le FN ( et aussi NDA, Asselineau..) - même si on hait ce parti - a raison hein ?!

                  Question : pourquoi on n’entend pas/plus les communistes, le front de gauche, l’extrême gauche (Besancenot, LO..) sur l’euro ?

                  • 1 vote
                    samagora95 samagora95 9 janvier 2014 18:42

                    Ces gents là veulent imposent une Europe et un mondialisme à coups de rouleau compresseur, ce foutant royalement des personnes (dans leur tête le projet doit passer de force quitte à sacrifier des générations : Rassurez-vous ils ne sont pas masochistes, ce projet n’impactera pas leur qualité de vie et celle de leur famille ).


                    Leur projet : Mettre à genoux les plus faible pour qu’ils soient à la merci des plus forts, la planète ne pourra pas supporter encore longtemps des milliards d’être humains, possédant une voiture, partant en vacances, ayant une résidence secondaire, disposant d’une nourriture et d’une eau de qualité etc.. etc.. Il faudra donc faire le ménage, séparer le bon grain de l’ivraie, ce qui nous donne :

                    1% de maîtres d’aristocrates de bien lotis, possédant les entreprises et 99% d’esclaves mangeant de la merde, ne partant pas en vacance, vivant dans des cages à lapins et travaillant comme des forcenés toute la journée pour payer cette vie de merde.

                    C’est ce qui est entrain de se passer aux USA, en GRECE, en ESPAGNE etc.. etc..
                    (20 30% de salaire en moins, plusieurs boulots pour tout juste pouvoir se payer un macdo)...




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

dgomez


Voir ses articles







Palmarès