• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Pourquoi sortir de l’euro ?

Pourquoi sortir de l’euro ?

 

Jacques Cheminade discute de l'avenir de l'euro, de ce que sont réellement l'argent, la monnaie et le crédit, et de ce que doit être une politique de développement pour la France, l'Europe et le monde.
A la manière des discussions au coin du feu de Franklin D. Roosevelt, Jacques Cheminade livre ici sa réflexion sur les enjeux importants auxquels le nouveau Président de la République va devoir se confronter, et ce très rapidement.

 

Prenez votre temps et plongez dans la pensée d'un homme politique visionnaire, sachant parler des sujets les plus délicats avec pédagogie, dans l'intérêt du peuple.

 

Tags : Economie Nucléaire Robotique Prospective et futur Intelligence économique Solidarité Euro Monnaie Banques Jacques Cheminade Finance Union européenne



Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • 2 votes
    fred fred 27 mai 11:00

    L’euro est surévalué, servant pour les banques et les marchés...contre les peuples !


    • vote
      Sylvain Sylvain 27 mai 11:31

      @fred

      C’est pas aussi simple, si il est vrais que l’euro a longtemps été largement surévalué depuis quelque temps déjà le cours de l’euro a baissé fortement ! 

      Actuellement le cours de l’euro est autour de 1,1 $ , croire qu’une nouvelle dévaluation majeur servirait le "peuple" est une analyse trés simpliste de la situation économique mondiale...


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 27 mai 11:44

      @Sylvain

      Ce n’est jamais simple.

      Certes, la dévaluation au sein de la zone euro (combiné à la baisse des prix des matières premières) a donné une bouffée d’oxygène aux pays pour lesquels l’euro est surévalué (grossièrement les pays du sud qui étaient littéralement asphyxié). Mais les problèmes structurels demeurent, l’euro reste largement surévalué pour ces pays, c’est intenable sur le long terme …

      Continuer à dévaluer l’euro n’apportera pas grand-chose non plus si ce n’est poser des problèmes au pays du nord (dont l’Allemagne) …

      Je ne vois vraiment pas comment peuvent se résoudre les problèmes de cette zone monétaire. Quand on y réfléchit bien , elle n’a strictement aucun sens si ce n’est d’être au service des élites économiques ( et encore , même ça ce n’est pas toujours vrai suivant les cas ) …


    • vote
      yoananda yoananda 27 mai 13:11

      @maQiavel
      "Je ne vois vraiment pas comment peuvent se résoudre les problèmes de cette zone monétaire"

      Union budgétaire et fiscale, harmonisation sociale (même SMIC pour tout le monde, ou revenu de base par exemple).

      C’est une solution pour faire converger les économies.

      Ce n’est en rien différent de ce qu’on fait à l’échelle d’un pays : création d’une zone monétaire optimale (d’ou les travailleurs détachés qui permettent l’absorption des chocs économiques en augmentant le mobilité, selon la théorie de Robert Mundell - d’après le peu que j’en ai lu, je suis loin d’être spécialiste).


    • vote
      maQiavel maQiavel 27 mai 13:25

      @yoananda
      Sauf que l’Europe n’est pas un pays et que les Allemands ne seront pas d’accord pour transférer des fonds ( 8 à 10 % de leur PIB par an ) à d’autres européens moins compétitifs , juste comme ça. Parce que c’est ça qu’implique l’union budgétaire. 

      Ceci étant , les Allemands de l’ouest l’ont fait pour la réunification avec les Allemands de l’est mais c’est un même peuple , une même nation et donc un sacrifice acceptable. Est ce qu’ils seront prêt à ce sacrifice pour les Grecs , les Portugais , les Espagnols , les Italiens , et peut être un jour les Français ? Je n’y crois pas une seconde mais bon , je me trompe peut être , en tous cas si ça arrivait ça n’aurait aucun sens ...


    • vote
      yoananda yoananda 27 mai 13:34

      @maQiavel
      "Sauf que l’Europe n’est pas un pays et que les Allemands ne seront pas d’accord pour transférer des fonds"

      C’est ce que j’ai toujours dit : les boches ne seront pas d’accord (les 8% c’est J. Sapir qui l’avance et c’est un anti-européïste, je ne pense pas que ce soit les bons chiffres, mais à la rigueur peu importe, même 3% suffirait à donner un "souffle"). Ceci dit, ça ne veut pas dire que ça ne se fera pas mais qu’il faudra négocier, leur proposer quelque chose en retour.

      Vu le sacrifice expiatoire des Grecs, on ne peut pas dire (c’est mon avis) que cette question soit déjà pliée. On verra.

      J’ai aussi toujours dit que ça allait se jouer à partir de l’hiver prochain : on a Macron chez nous, Merkel semble bien partie de son coté. A priori rien ne s’oppose dans les 3 années sans élections majeures pour une grosse avancée dans la construction européenne.

      Et puis n’oublie pas une chose : ils se peut qu’ils nous fassent une union resserrée sur une poignée de pays seulement. Si c’est, je ne sais pas moi, France, Allemagne, Italie, Danemark (par exemple, je dis au pig) tu n’aura pas besoin des 8%.

      Moi je ne suis pas du tout sûr que "ça explose", par contre, je suis sûr que c’est intenable, la, je te rejoins.

      Mais j’ai déjà été pris de cours/surpris plusieurs fois par la "créativité" des mondialistes/cosmopolites (notamment la crise de 2008) et par la veulerie des peuples. Donc, je ne jure plus de rien smiley

      On serra fixé l’année prochaine je pense, quel que soit le résultat, car le problème TARGET2 est en sommeil le temps des élections, mais il va devoir être traité.


    • vote
      maQiavel maQiavel 27 mai 13:55

      @yoananda

      Les 10 % de PIB par an, ce n’est pas Sapir (lui est même optimiste en parlant de 8 %) mais des économistes allemands. Mais même si on dit 3 %, cela ferait 100 milliards par an à donner juste comme ça. Même à ce niveau là, je ne vois pas ce que les Allemands auraient à y gagner et ce qu’on peut leur proposer en retour pour qu’ils acceptent d’être si généreux.

      Une union resserrée, mais qui porterait en germe les mêmes problèmes structurels que l’union actuelle ( tu mets les Italiens dans le lot mais ils sont déjà exsangues).

      Je pense en effet que ce n’est pas tenable et que l’explosion est une hypothèse tout à fait probable mais j’ai un point aveugle, à savoir la très bonne question que tu avais posée par rapport à la diminution des soldes Target 2 entre 2012 et 2014. J’ai cherché des réponses à cette question mais je n’en ai pas encore trouvé de satisfaisante. On pensait en 2012, du fait du déséquilibre, que les dés étaient jeté et que la zone euro vivaient ses derniers instants mais finalement la BCE a racheté sur les marchés les titres de dette émit par les banques centrales grâce au QE , ce qui a permit une détente. Aujourd’hui on se retrouve dans une situation similaire à celle de 2012 (voir pire). Pourquoi la BCE ne referait pas la même chose ? Et surtout, quelles sont les conséquences de cette action ? Est-ce qu’on peut les mener indéfiniment (intuitivement je dirai évidemment non) ?

      Donc oui, cette zone monétaire est destinée en toute logique à imploser mais il y’a ce facteur que je ne comprends pas et qui pourrait mener à la construction de scénarios alternatifs. 

      Donc je dis que l’implosion est une hypothèse tout à fait réaliste ( et peut être même la plus probable ) mais cela ne signifie pas qu’il n’en existe pas d’autres ...


    • vote
      yoananda yoananda 27 mai 14:16

      @maQiavel

      J’ai pris l’Italie à titre d’exemple. Peut-être que ça se ferait avec des pays "vertueux" (du nord) dans un premier temps.

      "Donc je dis que l’implosion est une hypothèse tout à fait réaliste"

      Je n’ai jamais dit le contraire. Je dis juste qu’on sera fixé (à mon avis après cet hivers) mais que ce n’est pas la seule. J’en proposes une autre, mais il y en a d’autres. Jean Claude Drunker a d’ailleurs mis sur le tapis 5 scénarios pour le futur de l’UE.

      De ce que j’en comprends l’épisode Target 2 2012-2014 est une manière de faire de la redistribution sans le dire ! Ni plus ni moins, via des artifices monétaires, un peu comme quand on faisait de la dévaluation. Je crois que les allemands n’ont pas été dupes, ils ont fait un procès à la BCE, mais ils ont perdu / cédé. J’avais surveillé ce procès à l’époque pensant justement que c’était les prémices de l’explosion de l’UEuro, mais ...

      mais ... les juges allemands (la haute cours de Klarshrure - je sais jamais écrire correctement cette fichue cours) ont cédés, ne voulant pas porter (je peux les comprendre, en leur nom et au nom de l’Allemagne) le poids historique de l’explosion de l’UE sur leurs épaules.

      Il ne faut pas sous-estimer ce facteur : les Allemands ne peuvent absolument pas se permettre d’être pour la 3ème fois consécutive les responsables de la destruction de l’Europe. Donc, je pense qu’ils céderont même s’ils sont perdants.

      De plus, il y a un argument tout à fait imparable : leurs fameux excédents dont ils sont tout fiers n’existeraient pas sans l’Euro. Donc s’ils n’existaient pas, pourquoi ne pas les redistribuer ? lol

      Bon, je suis en pleine spéculation, je n’affirme rien de manière catégorique. Je dis juste que rien n’est joué. Je suis tout à fait conscient des obstacle pour avoir essayé de les énumérer :

      * pas de langue commune

      * pas d’art commun, pas d’histoire commune

      * pas de peuple (au sens politique et ethnique) commun

      * pas de culture commune

      Mais il y a aussi des arguments pro très forts :

      * peuples soumis

      * pas d’autre projet que cette construction

      * l’échec serait "pire" (tout dépends du point de vue mais pour beaucoup c’est le cas) qu’une construction bancale, forcée

      * multinationales très puissantes qui appuient de tout leur immense poids économique

      la construction européenne aurait pu être possible sur plusieurs générations avec des Erasmus^10. Mais la, l’Euro, c’est quitte ou double.

      Nous verrons, je ne suis pas devin smiley


    • vote
      maQiavel maQiavel 27 mai 14:29

      @yoananda

      -Je n’ai jamais dit le contraire.

      ------> Oui, j’ai bien compris ce que tu as dit ( ça arrive smiley ). Et je suis globalement d’accord avec toi ( et même avec l’ensemble de ton commentaire.

      Il ne faut pas sous-estimer ce facteur : les Allemands ne peuvent absolument pas se permettre d’être pour la 3ème fois consécutive les responsables de la destruction de l’Europe. Donc, je pense qu’ils céderont même s’ils sont perdants.

      ------> Là par contre, je n’y crois pas du tout. Une nation, ça a des intérêts ( et surtout une classe dirigeante ) et ça n’a aucun sens de les saborder juste parce qu’on ne veut pas porter le poids psychologique de la destruction de la zone monétaire sur ses épaules. Et en plus, il y’a toujours moyen d’accuser les autres en se défaussant de ses responsabilités, c’est de la politique …


    • vote
      yoananda yoananda 27 mai 14:50

      @maQiavel
      "et ça n’a aucun sens de les saborder"

      Ha oui ? expliques moi alors la politique d’africanisation de l’Europe via l’acceuil des pseudo réfugiés ? et le beau merdier avec la Turquie.

      Si dans l’absolu je suis d’accord avec toi, personne ne se saborde "consciemment", dans la pratique, ce n’est qu’une question de perception, de mise en scène. Si l’intérêt de la nation est défini comme étant de ne pas saborder l’Europe ... alors ils feront ce qu’il faut pour ne pas que ça arrive.

      Et pour ma part, je n’ai pas trop de doute que leurs idéaux passent avant leurs propres peuples. Donc à partir de la ... tout il est possible !


    • vote
      maQiavel maQiavel 27 mai 15:03

      @yoananda

      -Ha oui ? expliques moi alors la politique d’africanisation de l’Europe via l’acceuil des pseudo réfugiés ? et le beau merdier avec la Turquie.

      ------> C’est que les élites y ont intérêt. Et que les peuples Européens sont sous l’influence de leurs élites.

      Est-ce que les élites Allemandes ont intérêt à transférer chaque année des fonds gigantesques aux autres pays ? La réponse est non ! 

      -Et pour ma part, je n’ai pas trop de doute que leurs idéaux passent avant leurs propres peuples.

      ------> Je pense que les intérêts des classes dirigeantes passent avant leurs propres peuples c’est évident (c’est d’ailleurs une façon d’expliquer l’existence de la zone euro, c’est en quelque sorte le résultat d’une guerre économique que les élites des différents pays de cette zone ont menée contre leurs propres peuples). Je ne néglige pas le facteur "idéel" car comme on en a déjà discuté, je pense que le prisme matérialiste est à lui seul insuffisant pour expliquer la réalité, ceci étant je ne vois pas la classe dirigeante allemande sacrifier la puissance qu’elle a accumulée toute ces années juste pour des questions idéologiques et la culpabilité de porter l’échec d’un projet. smiley


    • vote
      maQiavel maQiavel 27 mai 15:11

      Je vais modérer mon propos : on pourrait penser que la classe dirigeante allemande abdique mais par pour des questions idéologiques et de culpabilité mais parce qu’elle perdrait un rapport de force contre des classes dirigeantes anglo-saxonne qui tiendraient au maintient coûte que coûte de cette zone. Finalement , ce scénario ne serait pas absurde. On a d’ailleurs bien vu que les Allemands souhaitaient en 2015 un Grexit mais pas les américains pour une série de raisons dépassant la simple donne économique .... 

      Mais dans ce cas, il serait intéressant d’observer les relations entre l’Allemagne et les USA , ainsi qu’une éventuelle montée des tensions. 


    • vote
      yoananda yoananda 27 mai 15:16

      @maQiavel
      "ceci étant je ne vois pas la classe dirigeante allemande sacrifier la puissance qu’elle a accumulée toute ces année"

      Je comprends ce que tu dis, mais en fait, ça va plutôt dans mon sens (celui de la non explosion de la construction européenne).

      A l’inverse de toi, je pense que la prochaine étape de la construction (union budgétaire et fiscale) va être pour eux l’occasion d’accumuler encore plus de "puissance", car ils sont en position de force dans les négociations, et ... il suffit, c’est très simple, d’organiser les transferts entre le peuple allemand et les autres peuples de manière à ce qu’ils en profite EUX, les puissants, pour que ça leur convienne !

      C’est le principe même qui a été appliqué lors de la colonisation d’ailleurs en France : le peuple français payait pour le développement de l’afrique, on lui vendait un rêve de puissance nationale en échange, et les élites elles se sucraient un max dans le transfert de richesse induit (la colonisation coûtait plus cher qu’elle ne rapportait au pays).

      Tu appliques exactement la même règle, mais cette fois c’est l’Allemagne qui colonise l’Europe.


    • vote
      yoananda yoananda 27 mai 15:19

      @maQiavel
      je ne penses pas que ce soit les USA mais plutôt le complexe industriel trans-nationnal. (l’ensemble des multi-nationales, et des ONG, qui constitue une sorte de gouvernement mondial parallèle dont les états ne sont que des relais de puissance).


    • vote
      maQiavel maQiavel 27 mai 15:24

      @yoananda

      -il suffit, c’est très simple, d’organiser les transferts entre le peuple allemand et les autres peuples de manière à ce qu’ils en profite EUX, les puissants, pour que ça leur convienne !

      ------> C’est facile à dire mais comment ils font ça ? Je ne trouve pas du tout ton parallèle de la colonisation française pertinent car si les élites économiques françaises avaient à gagner à exploiter les matière première africaine (en instrumentalisant l’Etat français pour qu’il battisse les infrastructures nécessaire à leur exportation ) , je ne vois pas du tout ce que les élites économiques allemande auraient à gagner en payant les chômeurs  espagnols ou grecs , ce sont deux configurations qui n’ont rien à voir. 


    • vote
      maQiavel maQiavel 27 mai 15:27

      @yoananda
      Oui mais le complexe industriel trans national n’a pas d’armées ou de services de renseignements suffisamment efficace pour contraindre , donc derrière il faut nécessairement un Etat en capacité de déstabiliser. Parce qu’au final , pour exercer un tel racket , il faut la menace de la violence pure , c’est ainsi dans l’ordre humain ... 


    • vote
      yoananda yoananda 27 mai 15:37

      @maQiavel
      ils se sucrent sur le transfert de féta ?

      Bon ok, mon parallèle a ses limites, mais regarde le cas Grec, ça ressemble fort à de la colonisation tout le même (en tout cas la partie "on vous file de l’argent pour que vous construisiez les infra-structures" était bien la même. Et après, les boches ont voulu récupérer les îles il me semble, non ? Je pense qu’ils trouveront un moyen ... je n’ai pas trop de doutes la dessus, d’une manière ou d’une autre, ils se sucreront même si je ne sais pas te dire exactement comment.

      Ils n’ont rien à gagner en payant les chômeurs, mais ce n’est pas ça le deal, regarde en Grèce, qu’est-ce qu’ils ont à y gagner ? tu as le prototype (ils demandent des réformes pour mettre le peuple au pas, nettoyer l’administration locale, et donc assécher les mafias qui pourrait leur résister).

      Non, décidément, plus j’y pense et plus que je me dis qu’ils vont se poser en maîtres de l’Europe et qu’ils seront les gagnants. C’est déjà ce qu’il est en train de subvenir. Suffit de poursuivre la lancée puisque les peuples se soumettent pour rester dans l’Euro pour bénéficier de cette manne : les surplus d’exploitation d’un peuple Allemand laborieux et docile sont l’arme idéale pour dominer (via la redistribution sociale) le reste de l’Europe.


    • vote
      maQiavel maQiavel 27 mai 15:44

      @yoananda

       Je pense qu’ils trouveront un moyen ... je n’ai pas trop de doutes la dessus, d’une manière ou d’une autre, ils se sucreront même si je ne sais pas te dire exactement comment.

      ------> Ok, c’est un désaccord, moi je ne le crois pas du tout, ça me parait tiré par les cheveux. 


    • vote
      yoananda yoananda 27 mai 16:44

      @maQiavel
      "Ok, c’est un désaccord, moi je ne le crois pas du tout, ça me parait tiré par les cheveux. "

      Ok smiley

      Moi je ne crois pas parce que c’est ce qu’ils font en permanence smiley

      On verra bien de toute manière, je pense qu’on aura les prémices avant 1 an, c’est court smiley


    • vote
      ged252 27 mai 17:41

      @fred
       .

      Draghi va mettre fin au QE vers la fin de cette année, et l’Euro va reprendre son niveau normal, vers 1.30 peut-être.

      .

      S’il prévoit de mettre fin au QE, c’est que la situation économique en Europe s’améliore depuis quelques mois, et qu’il espère qu’elle serait suffisamment bonne pour que l’économie se soutienne sans avoir besoin de la béquille QE.
      .
      Il n’a pas fait le même QE que les américains, car la bourse ne s’est pas envolé comme au US.


    • 1 vote
      matthius matthius 27 mai 17:42

      @ged252
      La bourse s’envole aux US parce que le protectionnisme permet de créer des usines robotisées.


    • vote
      ged252 27 mai 17:50

      @ged252
      Regardez les stats de cette semaine ici, aussi incroyable que ça paraisse la situation s’améliore.

      .

      Je me demande si la stagnation économique depuis 40 ans n’est pas dû à l’immigration uniquement, mais si l’arrivée massive d’immigré de donne pas un coup de fouet provisoire. C’est de la MO bon marché et pas exigeante, des clandos qui bossent pour pas cher.


    • vote
      ged252 27 mai 17:52

      @matthius

      .

      Ha bon, il n’y a pas de lien entre envolée de la bourse et QE ?


    • 1 vote
      yoananda yoananda 27 mai 17:55

      @ged252

      les zimmigrés vivent en fonction du standard de vie d’ici, donc, ils ne sont pas de la main d’oeuvre bon marché, ils sont au smic

      je crois que c’est plutôt des consommateurs qu’ils font venir. La main d’oeuvre bon marché à l’age de la robotisation sert de moins en moins, et puis l’asie s’occupe déjà de ça.


    • vote
      ged252 27 mai 18:59

      @yoananda

      .

      Je disais ça par rapport à l’amélioration économique en Europe, voir le trade balance du 16 Mai sur forex factory.

      .

      Comment expliquer que la situation s’améliore avec l’arrivée massive des immigrés, qui ne savent rien faire ?

      .

      Une grande partie des immigrés travaillent au black.


    • 1 vote
      yoananda yoananda 27 mai 19:28

      @ged252
      "Comment expliquer que la situation s’améliore avec l’arrivée massive des immigrés"

      Qu’est-ce qui te dit que l’amélioration du 16 mai à un rapport avec l’arrivée massive d’immigrés au juste ?


    • 1 vote
      pegase pegase 28 mai 16:00

      @maQiavel

      Et surtout, quelles sont les conséquences de cette action ? Est-ce qu’on peut les mener indéfiniment (intuitivement je dirai évidemment non) ?


      Dévaluation de l’euro par rapport au dollar, mais ils ne peuvent pas abuser de ce procédé, faute aux épargnants, et il n’y a pas que des particuliers qui épargnent, mais aussi des entreprises ...


    • vote
      ged252 29 mai 15:02

      @ged252

      .

      Ya plus personne qui ne comprend rien ;/-) aujourd’hui en économie, toutes les vieilles gloires du passé ont disparu, ya une liste longue comme le bras.

      .

      Ya plus personne qui n’a de cerveau non plus aujourd’hui, le "trade balance" de l’europe est au plus haut depuis .... 20 ans peut-être.

      Le "trade balance", c’est la différence entre les exportations et les importations, ( corrigez-moi si je me trompe) ; le trade balance a commencé à s’améliorer avec le QE européen, s’il est positif ça veut dire que tout va bien pour l’Europe, comme un tout, puisque globalement l’argent rentre, et beaucoup d’argent, oui vous n’en voyez pas la couleur, mais surement que les entreprises et l’ Etat eux, la voit la couleur de l’argent.

      .

      Donc tout peut continuer tel quel, puisque la situation s’améliore et que l’argent coule à flots, donc pas de catastrophe en vue pour le moment ; Au moins jusqu’à la fin du QE, à la fin de l’année, après ?? mystère et boule de gomme


    • vote
      izarn 29 mai 22:24

      @maQiavel
      Une baisse de l’euro n’est profitable que pour ceux qui exportent des biens hors zone euro. Les pays de la zone euro commercent entre eux. Il faudrait rétablir les monnaies nationales en leur donnant la capacité de s’évaluer ou de se dévaluer librement. Un euro pour tous, ça n’a mené à rien, vers la catastrophe désormais. Ils suffit de voir les chiffres, ceux de Sapir ou autres...

      On peut aussi voir les soldes du Target 2, très positifs pour l’Allemagne et très négatifs pour l’Espagne et L’Italie : Ca veut dire que ces pays importent plus qu’ils n’exportent dans la zone euro...Ils seraient plus compétitifs avec un peseta ou lire contre mark dans leur marché le plus important, celui de l’UE.

      Dans l’euro on a deux problèmes :

      -Celui issu de la globalisation, qui touche aussi les USA avec les délocalisations, et la désertification industrielle.

      -Celui de la monnaie unique qui ne corresponds pas aux interets de chaque pays, sauf l’interet de l’Allemagne. Peut-etre que l’Allemagne ne veut pas payer pour les autres, mais aussi la disparition de l’euro la rendrait peu compétitive face à la concurrence des autres pays...

      Donc double peine...


    • 1 vote
      novo12 27 mai 14:07

      Sur l’origine de l’UE :


      • vote
        maQiavel maQiavel 27 mai 14:21

        Si on met de coté le fait qu’il se présente régulièrement aux élections présidentielles pour faire des scores infinitésimaux , si on oublie qu’il a appelé à veauter Hollande en 2012 ( je ne sais pas quels étaient ses consignes de vote cette année et je n’ai même pas envie de vérifier par appréhension ) et si on le considère uniquement comme un conférencier , Cheminade dit des choses très intéressantes sur la finance internationale et a souvent été en avance sur son temps dans ses analyses , il faut le reconnaître , qu’on aime le personnage ou pas … 


        • vote
          yoananda yoananda 27 mai 14:27

          @maQiavel
          "Cheminade dit des choses très intéressantes sur la finance internationale"

          C’est un Larouchien : pas une source que je conseille pour ma part même s’il y a effectivement des choses intéressante, je pense que c’est trop difficile de séparer le bon grain de l’ivraie, à moins d’être déjà pas mal renseigné au préalable.


        • vote
          maQiavel maQiavel 27 mai 14:33

          @yoananda
          Et quel est le problème des Larouchiens sur la question spécifique de l’état actuel de la finance internationale ? 


        • vote
          maQiavel maQiavel 27 mai 14:38

          @yoananda

          Je précise que je parle bien du diagnostic de l’état de la finance internationale actuelle et non pas de leurs hypothèses historiques ou de leurs visions et propositions (qui en effet me posent problème de par leur scientisme mais qui sont toutefois intéressantes si on les analyse un tant soi peu sérieusement, ce qui ne peut pas se faire dans les médias). 


        • vote
          yoananda yoananda 27 mai 14:41

          @maQiavel
          "Et quel est le problème des Larouchiens sur la question spécifique de l’état actuel de la finance internationale ? "

          les prédictions répétées de catastrophe imminente. Mais il n’y a pas que la question "spécifique" de la finance internationale : quand il accusait Obama d’être, j’ai oublié le terme exact, dépressif ou je sais plus quoi et sur le point de quitter son poste.

          Il y a un agenda derrière les propos de ce gus !


        • vote
          maQiavel maQiavel 27 mai 14:52

          @yoananda
          Bon , en ce qui concerne Cheminade , il faut dire que la crise de 2008 il l’a vue venir avant la très grande majorité des gens en France. Si une nouvelle crise financière advient , il l’aura aussi prévue. 

          Moi ce que j’entends quand je l’écoute, c’est que le système financier finira par se crasher ( et c’est déjà arrivé plusieurs fois dans l’histoire tout de même ,donc ça n’a rien de délirant ). J’avais lu que dans le début des années 1900 , des économistes américains avaient prévu très exactement la catastrophe de 1929 mais ça a mit 30 ans pour se réaliser , entre temps on les prenait pour des fous. Donc quand on dit que le système financier va crasher , ça ne veut pas dire que c’est la semaine prochaine ou dans les deux ans ( quoi que ça pourrait aussi ) , moi j’ai du mal à croire qu’en 2030 , on se dira que rien ne se serait passé et que tout peut continuer comme si de rien n’était. A mon avis , avant , il se passera des choses ( ce qui ne signifie pas que ce sera la fin du monde ) ... 

          Sinon oui , je parlais de la question spécifique de la finance internationale , qu’il y’ait dans cette tendance des agendas me semble tout à fait normal , on retrouve la même chose chez d’autres analyses , pour moi c’est une banalité ... 


        • vote
          yoananda yoananda 27 mai 15:10

          @maQiavel
          "Moi ce que j’entends quand je l’écoute, c’est que le système financier finira par se crasher"

          Pour moi c’est ça la banalité. Autant ne rien dire si c’est juste pour dire ça.

          Ce qui est intéressant en revanche, c’est d’essayer de comprendre ce que ça va changer, et quels seront les dégâts objectifs.

          Moi aussi j’avais prévu en fin 2006 une grosse crise. J’ai eu du bol, 2008 n’a pas mis 30 ans à arriver, du coup maintenant je suis plus crédible. Cependant, le timing pour la prochaine convulsion c’est plus compliqué. Je vois bien les nuages qui menacent, qui s’accumulent, et je me demande presque tous les jours comment ce bousin tient encore debout. Mais il tient !

          J’ai finis par comprendre qu’un des facteurs déclencheurs (cf la Grèce par exemple) c’est le politique, les élections notamment. C’en est un. Il y aussi les dates d’échéances financières (la fin d’année fiscale). Il doit y avoir d’autres facteurs que j’ignore et que j’essaye d’identifier (la démographie par exemple, mais pas toujours facile de trouver ces seuils).

          Mais c’est la qu’est le vrai boulot à mon sens, et (je n’ai pas regardé récemment, ça a peut-être changé) ce n’est pas ce que fait Cheminade. 

          Exemple : les crédits étudiants aux USA ? à quel moment ça va se déclencher ? ou sont les seuils ? Cheminade répond-il à cela ? Et quel sera l’impact, comment sera-t-il absorbé ?

          Sinon ce n’est sans aucune utilité de mon point de vue. Des crises il y en a toujours eu, et il y en aura toujours.

          Jorion prévoit la fin du capitalisme, déjà, c’est plus intéressant, il parle des conséquences lui smiley


        • vote
          maQiavel maQiavel 27 mai 15:17

          @yoananda
          Il me semble que Cheminade parle des conséquences aussi mais surtout d’une façon de les résoudre en faisant des propositions ( car il se situe sur un plan politique et ce sont les propositions politiques qui de son point de vue sont importantes il me semble ). Après , je ne suis pas son défenseur. Je dis simplement que sur l’analyse de la finance internationale , il dit des choses intéressantes ... 


        • vote
          yoananda yoananda 27 mai 15:21

          @maQiavel
          "surtout d’une façon de les résoudre en faisant des propositions"

          Comme tous les gens intelligents, il croit qu’on peut (et qu’on veut) résoudre intelligemment les problèmes avant qu’ils ne se déclenchent ! lol

          dans la pratique, c’est toujours résolu après coup par le rapport de force "brut" ! smiley


        • vote
          maQiavel maQiavel 27 mai 15:30

          @yoananda
          Parfois , oui. Toujours , non. 

          Ceci étant , s’il pensait qu’on ne peut pas résoudre intelligemment les problèmes , il ne ferait pas ce qu’il fait , effectivement ... smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès