Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Environnement > Jean-Marc JANCOVICI à l’ENS

Jean-Marc JANCOVICI à l’ENS

Gérer la contrainte carbone, un jeu d’enfant ?

 

L’abondance énergétique croissante a radicalement modifié notre mode de vie depuis le début de la révolution industrielle. Cette évolution, essentiellement basée sur le déploiement des énergies fossiles, se heurte désormais à deux limites croissantes : celle de la disponibilité des ressources fossiles, et celle du changement climatique.
Cette évolution, pour laquelle le temps joue hélas contre nous, pose de redoutables problèmes économiques, sociaux, institutionnels, géopolitiques. Quels changements de paradigme vont avec la réponse à ce défi ?

Tags : Environnement Société Energie Pollution

Réagissez à l'article

36 réactions à cet article

  • 17 votes
    yoananda (---.---.---.32) 27 septembre 2012 16:17
    yoananda

    Je n’ai pas vu la conférence, mais je connais bien les propos de Janco.
    Bon diagnostiques, mais mauvaises solutions.
    Il n’envisage pas de sortir du cadre (capitaliste), est pro nucléaire malgré les risques (en général non chiffrés dans les coûts, ni le fait que la France doit aller voler ses minerais en Afrique) et pro taxe carbone (taxer le consommateur au lieu de l’industriel pollueur qui aura des passe droits).

    Donc très bon intervenant dans son domaine de compétence. Pour le reste ... je ne suis pas d’accord avec lui.

    • 6 votes
      sheeldon (---.---.---.156) 27 septembre 2012 16:32
      sheeldon

      je suis totalement d’accord avec votre analyse , mais je reconnais qu’il est quand même très fort ;o)

    • 2 votes
      Marenlapine (---.---.---.245) 27 septembre 2012 17:36
      Ozimandias

      Excellent commentaire Yoananda... pas mieux !

    • vote
      rastapopulo (---.---.---.183) 27 septembre 2012 19:33
      rastapopulo

      Sauf qu’avec les centrales au thorium qui recycle les déchets radioactifs en énergie (rendement X100) dans une réaction sous-critique, les antinuk doivent maintenant être contre le recyclage...

    • 1 vote
      robert biloute (---.---.---.239) 27 septembre 2012 19:55

      ouaip, il est bon JM. En fait il fait un des diagnostics les plus radical à ma connaissance, alors que ses conclusions restent gentiment réformistes.

    • vote
      yoananda (---.---.---.32) 27 septembre 2012 20:34
      yoananda

      Le Thorium, selon le CNRS et d’autre, en raison de nombreuses difficultés techniques, ce n’est pas avant 20 ans, minimum, pour être industrialisé (des prototypes existe certes, mais ce n’est pas la même chose).
      D’ici la ... il ne restera que 1/3 de pétrole conventionnel ...
      donc si jamais cette techno (connue depuis le début du nucléaire) fini par percer, ce sera bien après "le grand chaos". Idem pour les techno hydrogène, les algues bleues, ITER, et les autres "alternatives" (plus ou moins sérieuses)

    • vote
      rastapopulo (---.---.---.103) 28 septembre 2012 01:23
      rastapopulo

      Déjà 20 ans c’est rien pour un procédé qui va donner 2000 ans d’électricité à la France en recyclant ses déchets radioactifs actuelles ! Ensuite à Doel (Belgique) pour les actinides mineurs, le projet Myrrha a été retardé de 2 ans... par les écolos !! Enfin sur le pétrole, l’Alaska sera comme par hasard exploité quand les émergents se seront cassé la gueule et que l’économie réelle pourra être relancé du point de vue anglosaxon. Je parle même pas des ressources du Venezuela qui seront automatiquement exploité quand les prix monteront (ce qui ne semble pas être le but pour les 20 ans qui vienne vu qu’il faut descendre entre autre Poutine et Chavez). Non franchement, je veux bien qu’un jour de ce siècle on va manqué de Pétrole mais ce sera justement un défi motivant. 

    • vote
      rastapopulo (---.---.---.103) 28 septembre 2012 01:24
      rastapopulo

      Précision, à Doel, c’est le recyclage des actinides radioactifs qui a été retardé par les verts !

    • vote
      Maetha (---.---.---.220) 28 septembre 2012 04:17

      @ yoananda,
       Mauvais diagnostique + mauvaises solution. Cette tête pointu au discours si assuré fait semblant d’avoir raison mais il sait parfaitement qu’il manipule les esprits. Le voilà devant les élèves de l’ENS, se laisseront-ils eux aussi "manipuler" ?
       Premier point : les hydrocarbures sont-ils d’origine fossile ? Il semble bien que non. Informez-vous, cliquez sur "origine abiotique du pétrole". Ce premier point invalide une bonne partie de sa démonstration bidon. Les preuves ne manquent pas et ce qui démontre l’hypocrisie de nos décideurs (J-M.J.veut nous faire accepter la "VO") c’est qu’il est sans cesse question de rareté ou de pénurie à venir de ces produits rendus indispensables par notre économie moderne et que rien n’est fait pour en limiter la consommation. On nous dit qu’ils sont rares et en voie de disparition, ce qui justifie leur prix croissant, mais rien n’est fait pour en limiter l’ utilisation et nous pousser à les économiser. Puissance et poids croissant des voitures, en veux-tu, en voilà. => Premier mensonge qui sert en même temps à justifier des guerres de conquêtes.
       Deuxième point : le nucléaire, notre seule planche de salut !.... A quoi sert cette démonstration truquée si non à nous enfoncer une fois de plus dans le crâne le discours officiel.

       Il prend des allures d’ingénieur conseil qui sait tout, ne voit-il pas qu’il passe en force et qu’il n’est PLUS crédible !

    • 1 vote
      snow62fr (---.---.---.57) 28 septembre 2012 11:20

      Le pétrole abiotique. Mais comment peut-on croire à une théorie pareille ?

      c’est dingue ce qu’’on trouve comme énormités sur internet, dans le même style : l’énergie libre, le moteur à eau, le mouvement perpétuel... 

      Tout cela ne tient pas la route

    • 1 vote
      snow62fr (---.---.---.57) 28 septembre 2012 15:34

      Bonjour
      JM Jancovici dérange mais il est très réaliste. C’est probablement le meilleur spécialiste de ces questions même si ses préconisations sont difficiles à mettre en œuvre car impopulaires.
      Avec ou sans capitalisme, le développement et le niveau de vie élevée sont complètement liés à la consommation d’énergie ; et celle-ci ne pourra que diminuer à l’avenir.
      L’industrie n’est pas plus coupable que les consommateurs que nous sommes, bien contents de trouver des produits à des prix accessibles. Les industriels sont déjà taxés par un système de quotas de carbone, ils n’ont pas été oubliés.
      Les problèmes posés par le nucléaire sont faibles à coté de ceux qui nous attendent de part le manque d’énergie et le réchauffement climatique.
      Je vous conseille de lire ses livres.

    • vote
      ffi (---.---.---.3) 29 septembre 2012 01:03

      Le pétrole abiotique, ce n’est pas impossible.
      Par exemple, Titan, le satellite de Saturne, est bourré d’hydrocarbure.
      Or, que je sache, il n’a pas de vie sur Titan (il fait y beaucoup trop froid).
      Donc on ne peut pas exclure l’idée qu’une partie des hydrocarbures soient d’origine abiotique.
       
      Mieux que cela, pendant leur forage SG3, le plus profond forage de l’histoire, les Russes auraient constatés une quantité croissante d’hydrogène dans les boues extraites à mesure de la profondeur (les boues auraient été décrites comme bouillonnant d’hydrogène).
       
      L’intérieur de la terre est le 6ème continent à découvrir.

    • vote
      Maetha (---.---.---.220) 30 septembre 2012 10:27

      @snow62fr,
      Puisque vous paraissez si convaincu de l’origine "fossile" des hydrocarbures, expliquez-nous brièvement ce qui fonde vos certitudes. Pour moi c’était la partie du programme de "Prépa" qui me paraissait la plus obscure : il fallait "y croire".
       A vous lire SVP.

  • 3 votes
    pegase (---.---.---.166) 27 septembre 2012 17:24
    pegase

    + + Tout à fait de votre avis .. Il est très fort, mais peu réaliste en ce qui concerne le nucléaire .. En outre il a tendance à minimiser les capacités du renouvelable, alors qu’il ne faut pas oublier que toute la planète fonctionne avec du solaire (la végétation transforme l’énergie solaire), toutes nos centrales ne suffiraient pas pour remplacer le soleil sur un territoire comme la France .. 
    .......
    Sauf erreur, ça fait 165TW pour 300W / M2.. contre 63 TW pour 58 réacteurs en 2008 ! à cela il faut rajouter l’éolien qui provient aussi du solaire, mais d’origine convective également depuis d’autres surfaces adjacentes à la France, comme les océans ou les mers .. Les puissances exploitables (contrairement à ce que laisse supposer Janco) sont colossales, aujourd’hui même AREVA investi dans l’éolien... l’Espagne a connu des pics de production éolienne qui dépassaient la capacité de leurs centrales .. Les plus puissantes éoliennes actuelles tapent les 10 MW, un champ offshore de 10 x 20 machines peut remplacer une centrale EPR, la France à la chance d’avoir 3 régimes de vent différents, jamais en panne les 3 en même temps. 

    .......
    300w m2 est une valeur moyenne européenne, dans le sud on frise les 1000W.
    Un MW (mégawatts) = un million de watts = mille kW (kiloWatts)
    Un GWh (gigawatts-heures) = un milliard de Wh = un million de kWh.
    Un TWh (térawatts-heures) = un milliard de kWh

    • vote
      pegase (---.---.---.166) 27 septembre 2012 18:48
      pegase

      165 600TW pour 300W m2, contre 63 GW nucléaire (et non TW, me suis gouré d’un rang) ...
      ........

      """On dénombrait en 2012 environ 436 réacteurs en activité dans le monde dans 31 pays, dont 58 en France, produisant 370GW (17% de l’électricité mondiale en 2006 mais seulement 14% en 2007). 61 sont par ailleurs en construction dans le monde. """

      ......

      c’est à dire que le soleil disperse sur la France 447 567 fois plus d’énergie que la totalité des centrales nucléaires dans le monde (dans la moyenne 300W je ne sais pas s’ils tiennent compte de la période nocturne).. alors imaginez des zones désertiques immenses comme le Sahara avec 1000W m2 contre nos pauvres 300W... autant installer du photovoltaïque au Niger que de creuser des cratères visibles depuis la lune pour extraire l’Uranium.

    • 3 votes
      ffi (---.---.---.3) 27 septembre 2012 19:12

      Pour capter une multitude de ressource énergétiques infimes, il faut multiplier les infrastructures de captage à l’infini.
       
      Cela oblige donc en amont à multiplier à l’infini les prélèvements dans l’environnement pour construire ces infrastructures, puis, en aval, à multiplier à l’infini les prélèvements dans l’environnement pour leur maintenance.
       
      Un simple recours à la logique élémentaire permet de montrer la fausseté de ces raisonnements pseudo-écologiques.
       
      D’autre part, comme d’habitude, la confusion est totale et toujours entretenue entre les Watts et les Watt-heures. Les Watts c’est la puissance de crête, quand l’infrastructure produit à plein, ce qui est très très rarement le cas pour les infrastructures soumises à des phénomènes météo (vent, soleil). Le Watt-heure, c’est l’énergie produite pendant une heure.
       
      Pour le nucléaire ou les énergies chimiques, l’énergie produite ne dépend que de la capacité d’approvisionnement. Pour les énergies météo, cela dépend du temps.
       
      Donc quand on vous parle de tant de MégaWatt pour une éolienne, il ne s’agit jamais de l’énergie qu’elle va produire réellement, mais de l’énergie qu’elle pourrait éventuellement produire si le vent était toujours optimal pour qu’elle soit au maximum de ses capacités. En pratique, le vent n’est optimal que moins de 1% du temps.
       
      Bref, laissons à la biomasse le privilège du solaire. Semons de arbres plutôt que de couvrir le pays de panneaux solaires et d’éoliennes....

    • vote
      rastapopulo (---.---.---.183) 27 septembre 2012 19:37
      rastapopulo

      La question est, combien de charbon supplémentaire/nucléaire sont nécessaire pour fondre l’acier des zozoliènne et purifier le silicium des photovoltaHIC ? Parce que le charbon n’est pas très écolo au dernière nouvelle.

      Reste que le chauffe-eau solaire est ce qui rapproche le plus du mythe des renouvelables. Il y a des grosses centrales en construction au maghreb si vous voulez défendre quelque chose de valable c’est sans doute là bas.

    • 1 vote
      ffi (---.---.---.3) 27 septembre 2012 20:21

      Voici la carte de la somme de l’énergie solaire reçue en France par an (c’est une moyenne entre 2004 et 2010).
      le maximum (au sud) est 1700kwh/m² par an -> 194 Joule/m² en moyenne chaque seconde.
      le minimum (au nord) est 1000kwh/m² par an -> 114 Joule/m² en moyenne chaque seconde.

      Sachant de plus que le rendement du panneau solaire est de 10%, nous pouvons donc escompter récupérer en moyenne entre 19 et 11 Joules chaque seconde grâce à un panneau solaire d’un mètre carré, c’est à dire entre 170 kWh et 100 kWh par an, soit entre 0,46 et 0,27 kWh par jour.
       
      Comparativement, pour une machine à laver de puissance 1kw, et dont le lavage dure une demi-heure, consomme 0,5 kWh. 2 lessive par semaine consommeront 52kwh sur une année.
       
      Une ampoule, qui consomme 10 Watt, allumée pendant 4 heures par jour consommera 0,04 kWh. Elle nécessitera 7,3 kwh sur une année.
       
      Donc on se dit que cela pourrait être utile, nonobstant la volumétrie des infrastructures. Ca donne toujours la possibilité d’allumer entre 10 et 7 ampoules 4 heures par jour, ou de faire une lessive tous les 2 ou 3 jours.
       
      Le gros problème étant que l’électricité ne peut pas se stocker et que le réseau doit avoir un certain répondant pour encaisser la charge sans tomber en panne.

    • vote
      pegase (---.---.---.166) 27 septembre 2012 23:53
      pegase


      ""Donc quand on vous parle de tant de MégaWatt pour une éolienne, il ne s’agit jamais de l’énergie qu’elle va produire réellement, mais de l’énergie qu’elle pourrait éventuellement produire si le vent était toujours optimal pour qu’elle soit au maximum de ses capacités. En pratique, le vent n’est optimal que moins de 1% du temps.""

      .........

      Tssss... comme si on implantait un parc éolien dans un endroit irrégulièrement venté ???? 
      ..
      C’est toujours régulier en bordure de mer (hors perturbation il y a tjours de la brise de mer et de terre la nuit) ... on arrive à savoir à l’avance ce que l’éolienne va produire en consultant les stats Mto France .. sauf cas exceptionnel, les prévis sont souvent justes ! 
      ......
      C’est des MW heure bien entendu, à ne pas confondre avec le total cumulé sur une année ..
      .....
      En passant les réacteurs nucléaires ne tournent jamais à 100% non plus ! 

    Ajouter une réaction

    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


    FAIRE UN DON

Auteur de l'article

sheeldon

sheeldon
Voir ses articles







Palmarès