• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > François Asselineau face à Jacques Nikonoff

François Asselineau face à Jacques Nikonoff

Pour ce qui pensent que la sortie de l’ Europe et de l’ UE n’est qu’un délire d’extrême droite sachez que Monsieur Jacques Nikonoff, représentant du Mpep affilié au front de gauche est aussi sur cette ligne.

 

Dans ce débat passionnant avec Monsieur Asselineau, représentant de l’ UPR, et l’ Européiste Guillaume DUVAL, rédacteur en chef du magazine mensuel Alternatives économiques, nous constatons la barrière idéologique qui risque de plonger la France dans une crise sans précédent !

 

Tags : Europe Politique Euro




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 2 votes
    john22 19 octobre 2011 18:46

    Ouais on les connaît ceux qui veulent "désobéir" aux traités européens.


    Est-ce être légaliste que de respecter ses partenaires et faires les choses serainement ?

  • vote
    Joe Liqueur 20 octobre 2011 00:41

    J’ai tenté de répondre à cette question ici :

    http://communisme-liberal.blogspot.com/2010/10/sortir-de-lunion-europeenne-mode.html

    Vous avez raison, deux ans, c’est long… Notez que le programme de l’UPR pour 2012, qui devrait être publié fin novembre, donnera sans doute quelques précisions sur le sujet. Une petite remarque : désobéir pendant deux ans, et après avoir annoncé qu’on sortait de l’UE, ce n’est pas tout à fait la même chose que de faire un bras d’honneur à 26 pays avec lesquels on a signé un traité…


  • 1 vote
    gazatouslesetages 20 octobre 2011 00:11

    un débat respectueux de haute tenue (ça change des criards habituels usant l’invective ad-hominem) et concret.
    J’ai bien aimé constater la contradiction de Nikonoff, pragmatique au départ et pour qui la priorité est la sortie de l’euro mais qui philosophe ensuite pour dire que finalement, la priorité c’est de "refonder la gauche"..
    Dommage quand même que personne n’ait parlé de l’effet néfaste de la planche à billets depuis 40 ans, et du système esclavagiste de l’argent-dette. Le retour à une vraie monnaie basée sur un étalon n’a donc pas été abordé non plus, seule voie pour une gestion rigoureuse de la part de nos gvts.


    • 2 votes
      QaviQeQuarQo davideduardo 20 octobre 2011 01:40

      oui nikonoff se contredit : il dit que l UE est la cle de voute du libéralisme mondial, mais il prefere soutenir un europeiste de gauche plutot que de s allier avec des souverainistes d autres bord.

      Ceci est surement due a des calculs electoralistes, la gauche souverainiste a peur de se bruler les ailes en se rapprochant de l extreme droite ou des néogaullistes souverainiste. Le clivage gauche droite est encore trop present dans la tete des électeurs et nikonoff serait vite taxé d extremiste et desavoué par la gauche s il rejoingnait asselineau ou NDA.

    • 1 vote
      gazatouslesetages 20 octobre 2011 09:57

      Et oui, les gens soi-disant de gauche n’ont plus comme priorité de prendre le peuple français tel qu’il est et de le servir, en toute sa souveraineté. Au contraire, ils cherchent à le remoder, à l’éduquer, (le refonder), philosopher quoi.. comme de bons petits profs, et Nikonoff en est un exemple typique.



      • vote
        gazatouslesetages 20 octobre 2011 00:48

        merci pour votre lien joe liqueur, et le commentaire associé. Du coup je suis allé voir le reste de votre site, le PCL je ne connaissais pas. Je ne partage pas toutes vos opinions, mais vous faites un travail intéressant. je retournerai un peu plus tard lire plus en détails tous vos textes.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès