• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > La gay pride imposée en Europe ou le rouleau compresseur du "progressisme"

La gay pride imposée en Europe ou le rouleau compresseur du "progressisme"

Dans l'agenda mondialiste les aspects "sociétaux" ne jouent pas qu'un rôle anecdotique mais sont au contraire pris très au sérieux et fortement encouragés par les pouvoirs publics sous contrôle des hiérarchies dominantes, celles ci savent que la domination des peuples passent par la perte et la dissolution de leur identité d'où l'effort constant des instances dirigeantes en vue d'appuyer et de renforcer tout ce qui participe de ce mouvement de corruption intérieure et de déliquescence des valeurs traditionnelles

 

 

A preuve ces quelques images de la Baltic Pride qui vient de se dérouler à Vilnius le week end dernier, cette manifestation de promotion de l'homosexualité et de toutes les pratiques "transgressistes" s'est imposée depuis env. 5 ans dans la capitale lituanienne avec l'appui des pouvoirs publics aux ordres de Bruxelles, on peut voir défiler les drapeaux des 3 pays Baltes (membres de l'UE) au côté de la bannière arc en ciel le tout sous haute protection policière car nombreux sont les opposants qui expriment bruyamment leur indignation aux cris de ..'pédérastes' ..'invalides', ceux-ci d'ailleurs déploient une banderole mentionnant : "Gardons nous de l'Union des pédérastes"

 

La "common decency" est encore très présente parmi les Européens de l'est qui sont restés heureusement protégés grâce au rideau de fer de la déferlante occidentale de 'glissement' généralisé des moeurs

 

 

A titre de comparaison voici le traitement réservé aux tentatives de gay pride à Moscou en 2015, au lieu de pouvoir manifester sous protection de la police comme en Lituanie (membre de l'UE depuis 2004) les démonstrations de ce type sont interdites et les manifestants systématiquement poursuivis ; la Russie, pays libre, échappe encore au joug du "politiquement correct" imposé d'Outre-Atlantique et entend préserver son mode culturel et ses traditions civilisationnelles

 

 

Afin d'évaluer le processus d'enfoncement définitif des moeurs occidentales et la destruction des structures traditionnelles, il suffit pour s'en convaincre de jeter un coup d'oeil à l'exubérance des manifestants qui ponctuent la gay pride de Londres en 2015, que reste-t-il à préserver devant un tel florilège de dépravation en tous genres ?

 

A noter l'absence complète de protestation des habitants et le caractère très à l'aise des éléments les plus provocants de cette London pride, à preuve que le mouvement de renversement des valeurs s'est depuis longtemps imposé dans ce pays qui s'est toujours voulu à la pointe du "progressisme"

Tags : Homophobie Manifestation Mondialisation Homosexualité Union européenne




Réagissez à l'article

122 réactions à cet article    


  • 8 votes
    Hieronymus Hieronymus 21 juin 2016 12:57

    @Qiroreur
    je ne peux vous donner raison Qiroreur, voyez mon commentaire plus bas, cela n’a rien de réjouissances carnavalesques innocentes comme la fête des fous au Moyen Age, il s’agit non pas d’un combat en vue d’une libération portée par des gens ordinaires mais de la promotion d’une idéologie sournoise qui vise, sous couvert de progressisme, à encourager tout ce qui va dans le sens du délitement de la société traditionnelle

    idéologie mortifère promue à merveille par des penseurs nihilistes comme Michel Foucault

    http://www.dailymotion.com/video/x3c3zws_lj-idees-politiques-2015-10-30-putain-de-saint-foucault_news

    .

    quant aux violences dont seraient victimes ces pauvres homosexuels lituaniens, ne vous en faites pas trop pour eux, les Baltes ne sont pas des violents par nature, la banderole déployée "isstokime is pederastu sajungos" signifie "gardons nous de l’union des pédérastes", a au moins le mérite d’aller contre le politiquement correct ambiant, relayé entre autres par RFI (la voix de son maître)

    http://www.rfi.fr/europe/20160618-lituanie-2-000-personnes-rues-vilnius-gay-pride-marche-fiertes

    ce que Radio france internationale exprime, rejoint forcément l’idéologie officielle


  • 4 votes
    Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 13:00

    @Qiroreur
    "J’ajoute enfin (et j’arrête là), dans ma grande naïveté, que les carnavals sont l’objet de toutes les transgressions depuis des siècles"

     

    C’est exact et c’est même la fonction du carnaval. Cependant, d’une part, il arrive que le carnaval ne soit pas pas spécialement un modèle au-dessus de toute critique (les viols sont malheureusement fréquents dans les grands carnavals) et, d’autre part, le carnaval ne cible pas spécialement une transgression pour en faire la promotion particulière. La fête du "tout et n’importe quoi" n’est pas la fête du "cela et pas autre chose". Toute la supercherie consiste ici à nous faire passer pour une festival de la transgression ce qui est en réalité la célébration obligatoire d’une nouvelle norme (d’ailleurs accompagnée par des lois permettant de poursuivre ceux qui s’y opposeraient). Comme ce mensonge collectif ne pourra pas toujours durer, le retour de bâton va être dur, très dur, y compris pour les homos qui ne demandent rien d’autre que de vivre discrètement, qui n’ont aucun sens de l’exhibition et aucun goût pour l’outrance. 


  • 3 votes
    Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 13:45

    @Qiroreur
    "Mais qui vous oblige à être LGBT (choisissez votre initiale). J’avoue ne pas comprendre et maintiens : c’est un faux combat et qui n’est rien d’autre qu’une horizontalisation de la lutte."


    Je n’ai aucun souci avec les préférences sexuelles des uns et des autres, je me fous de la manière dont les gens baisent dans leur chambre, ce n’est pas le sujet. Le problème est de poser comme subversion ce qui est en réalité une esthétique officielle. C’est la même chose avec les féministes de spectacle, avec l’art comptant-pour-rien, ou avec la "musique" de Boulez, pour prendre un exemple qui n’a rien à voir ( quoi que...  smiley ).


  • 2 votes
    berphi 21 juin 2016 14:07

    @Qiroreur
    En revanche nous sommes bien d’accord sur le fait que l’alter-sexualité (comprendre autre que l’hétérosexualité) est abusivement encouragée par les pouvoirs publics 

    Les pouvoirs publics encouragent surtout le communautarisme, ils appellent toutes singularités susceptibles de représenter un groupes de pression à s’unir - ici, ce sont les homos - On notera qu’ils ont un drapeau ( et attention international...) comme les bretons ou les corses et ce n’est pas rien comme impact dans la conscience collective. Ce type de manifestation n’a pour but que de fracturer la société et encourager l’hymne à l’individu. Rien de telle qu’une société divisée pour qu’enfin règne le politiquement correcte, autrement dit, si on attaque un individu, on attaque sa communauté. L’homosexualité n’est qu’un prétexte.


  • 2 votes
    Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 14:15

    @Qiroreur
    J’ai bien compris que vous faites ça pour me taquiner, mon petit Qoeur. Grand fou, va !  smiley


  • 4 votes
    pegase pegase 21 juin 2016 14:24

    @Qiroreur

    Sauf que ces manifestations sont en réalité des manifestations à but politique géopolitique.... Il ne s’agit pas d’une vraie gay pride, mais d’une manifestation néo-nazie pro UE, Otan, états unis .... anti russe, anti tradition chrétienne... orchestrée par l’oligarchie atlantiste (Sorros n’est jamais bien loin) ...

    Des néo nazis gays en somme smiley avec une barre à mine plutôt qu’un gode ...


    Instrumentaliser les minorités en leur injectant du fric, c’est une des techniques des mondialistes pour asservir les nations ..... Hillard l’explique dans ses conférences ..


  • 3 votes
    gerfaut 21 juin 2016 14:25

    @guepe
    Repression...il ne faut pas exagérer, à la cour du roi de France, tout le monde savait et cela ne posait pas de problème. Le problème est quand la marge devient la norme, je le répète on doit célébrer ce qui permet la perpétuation.


  • 4 votes
    berphi 21 juin 2016 14:31

    @guepe
    Si ce type de manifestation participait à une baisse de l’homophobie, elle serait parfaitement justifiée, mais il se trouve que les actes homophobes sont en sérieuse hausses. Les services de pédiatries hospitaliers reçoivent régulièrement des gamins (ados mineurs) suite à des TS dont les services sociaux ne savent pas quoi faire, et dont le père à tout bonnement renié et viré avec interdiction de revenir (condamné... à mort). Je serai tenté de penser que ce type de manif participe également au durcissement des mentalités.


  • vote
    microf 21 juin 2016 14:40

    @Qiroreur

    Il ne faut pas mélanger les choses. Comment pouvez vous écrire qu´il n´existe aucune fierté d´être noir, blanc, arabe, homo, roux, grand, mince, chauve ou poilu... c´est une évidence... c´est faux ce que vous écrivez. Il ya une fierté á être noir, blanc, arabe, mais a être homo, je n´en sais rien, on ne nait pas HOMO, on le devient, par contre, on nait blanc, noir, arabe....

    L´homo peut redevenir normal, mais le blanc, le noir, l´arabe ne peut pas changer sa race, voila la différence.


  • vote
    Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 14:43

    @guepe
    "Moi,perso, je n’ai rien contre les gay pride en soit, ce qui me gene, c’est cette image de "folasse" qu’il donne aux homos. Je pense qu’il n’ y aurait d’ailleurs aucun problème si les organisateurs ne se sentaient pas obliger de provoquer avec des tenues SM, fesses,et parfois bite,à l’air."

    Ok, mais alors... ça ne serait plus du tout la gaypride dont on parle, précisément !! 


  • vote
    Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 14:46

    @microf

    "on ne nait pas HOMO, on le devient"


    Heuuu ? A voir, ça dépend peut-être des cas. 



    "L´homo peut redevenir normal"


    Heuuu ? J’en doute un peu. 


  • 7 votes
    Hieronymus Hieronymus 21 juin 2016 15:38

    @pegase
    Il s’agit d’une vraie gay pride, une manifestation pro UE, Otan, états unis .... anti russe, anti tradition chrétienne... orchestrée par l’oligarchie atlantiste (Sorros n’est jamais bien loin) ...

    j’ai bien compris que vous ironisez mais si on enlève le terme ’néo nazi’ qui est excessif, tout le reste est parfaitement cohérent, simplement la plupart des participants ne sont pas conscients de leur instrumentalisation à des fins géopolitiques


  • vote
    pegase pegase 21 juin 2016 19:59

    @Hieronymus

    Il ne s’agit PAS d’une vraie gay pride ... 


    mais si on enlève le terme ’néo nazi’ qui est excessif,


    Il s’agit aussi d’une minorité, bientôt ils revendiqueront leur existence (en France), et auront des exigences .... vous verrez ! (j’espère me tromper)

    Hillard avait exhibé un document sur FB, il traitait des techniques de manipulation de l’opinion publique par l’instrumentalisation des minorités ...

    Ouvrage très intéressant, en disant long sur la perversité des gens en haut de la pyramide ..


  • 1 vote
    Zatara Zatara 21 juin 2016 22:08

    @guepe
    Ces mouvements, cette fierté n’existerait pas si l’homophobie n’avait jamais existé. Ils sont fière non pas d’etre gay, mais de pouvoir s’assumer comme gay librement et sans craindre de représailles. L’homophobie existe toujours,je connais des gays, j’ai vu les regards menaçants de certaines personnes quand j’étais avec eux, les insultes au lycée,....

    J’ai toujours était le plus petit de ma classe jusqu’en 2nde...j’en ai aussi souffert psychologiquement, sexuellement (pas facile pour "chopper"), et physiquement (baston et racket)....je devrais penser plus souvent à faire une "petit pride" smiley et aussi m’associer avec des nains et des enfants (n’ayez crainte, je n’autoriserai pas à les déguiser en sado-masochiste ou à moitié à poil).... Par ailleurs, je pense aussi que certains hommes, parce qu’efféminés (néanmoins hétéros) dans leur jeunesses ont surement plus souffert que des gays à la virilité "normale".... Oui, ils ont soufferts...d’autres aussi....s’agit il de faire payer cette souffrance au monde ? Parce que quelqu’un qui met une beigne à un éfféminé, faut quand même le dire, il ne risque pas, à priori, de se prendre une rouste en réponse...Aussi, pour finir, il faut bien comprendre que le seul problème, c’est le type qui n’a plus que sa virilité comme honneur, c’est le type qui tape un efféminé parce qu’il n’oserai jamais taper sur un gay sur-balèze (muscu 2h par jour, 1m90)...

    Ps : évidemment que tous les mecs gays ne sont pas efféminé... A ces derniers, je leur dis faites de la muscu les gars, des fois que vous tombiez sur une lavette. Et n’oubliez pas qu’en France, la majorité se contrepogne de ce que vous faites avec votre zguègue, du moment que c’est entre adulte consentent.


  • 1 vote
    Zatara Zatara 22 juin 2016 00:51

    @guepe
    Par contre, quelqu’un qui affirme publiquement etre homo

    c’est précisément un non sens, personne ne crie sa sexualité sur les toits. Pas parce qu’elle serait "normal" mais parce que dans le fond, la majorité des gens ayant un peu d’intelligence s’en foutent complètement. Parce qu’on ne peut se définir suivant un seul mot, fut il rattaché à la sexualité....C’est aussi simple que cela.

    Vous comparez l’harcèlement scolaire à la répression de l’homosexualité qui a duré des siècles.

    ça sous entendrait presque qu’il y a eu des nazis pendant des siècles

    Ces mouvements LGBT sont nait à partir de cette homophobie.

    Comme si les mouvements homo étaient né à ce moment là smiley Put... on peut presque inventé l’eau chaude à chaque génération avec des neuneus gorgés de télé smiley smiley

    De plus, la loi est de votre coté si jamais vous aviez envie de porter plainte pour agression et harcèlement, alors que les homos passaient par la case psychiatrie.

    Aujourd’hui, il faut savoir se défendre physiquement soi même en ultime recours. Mais on dirait que les piti homo de la nouvelle génération découvrent la violence des cons ???


  • vote
    Zatara Zatara 23 juin 2016 14:45

    @guepe
    Personne ne crie sa sexualité sur les toits

    si, sur le toit de char, c’est même le sujet du topic

    mais tout le monde raconte leurs histoires amoureuses et c’est souvent les autres qui demandent aux homos si ils le sont.

    les autres, c’est qui ? Les méchants hétéro ou une poignée de trouduc qui ne définissent les gens que par leur sexualité ?

    Bah voyons,comme si vous n’aviez pas compris.... vous allez me dire que l’homosexualité était toléré en France en Moyen Age, et meme après ?

    Les exemples sont bien plus nombreux, ou l’homosexualité (je ne parle pas d’autre type de sexualité, seulement l’homosexualité) a été soit toléré, soit élevé au rang de culte....le culte du pénis se voit de 2 manières....

    Ces associations sont nées dès que l’Etat ne le réprimait plus uniquement car ils se disaient homosexuels.

    Déjà, il faut savoir que l’Etat français a toujours compté dans ses représentants des homosexuels... Le poids de l’église, le poids de la culture française, le poids de la morale implicite dans ce que l’on nomme les normes sociales, font qu’il existe un code de conduite qui ne dépend pas des lois mais de la façon dont les français vivent entre eux sans vraiment se rendre compte des portées de ce code qui leur est propre.....

    Ils se trouvent que, dans le cadre du pouvoir, la dictature de la sexualité est une constante. Les exemples sont innombrables à l’échelle mondiale.....

    Pourquoi ? parce qu’avant, on cherchait à dominer la majorité en jetant en pâture ce qui n’était pas "normale" aux yeux de ce code morale implicite (on pourrait presque parler d’un populisme morale).

    Alors qu’elle est la différence avec aujourd’hui ? De nos jours, ce n’est plus le consentement de la majorité qui importe car tous les outils sont en place pour la contrôler de toute façon. La seule différence réside donc dans le fait que ce genre de manifestation n’a pas pour but de faire accepter l’homosexualité, mais de créer des clivages politiques propre à faire passer des lois permettant l’ouverture de nouveaux marchés (PMA, GPA, Transhumanisme, prothèse électronique en tout genre, OU "simple" puce RFID ou équivalent)

    Que vous le vouliez ou non, sans homophobie, ce genre de mouvement n’existe pas car précisément, ces groupes se nourrissent de cette homophobie.

    C’est exactement le même cercle pour l’antiracisme, qui est raciste en essence (sans parler explicitement du Crif). Merci de l’avoir souligné.


  • 3 votes
    gerfaut 21 juin 2016 12:20

    Toutes les sociétés anciennes ont célébré la fécondité/fertilité, on ne peut pas célébrer ce qui contribue à sa destruction. 

    Il faut s’ interroger sur cette tendance à mettre en avant ce qui entraine nôtre autodestruction, les homosexuels que j’ ai interrogé là-dessus le comprennent très bien, eux aussi ils ont une mère. Le militantisme gay, et ceux qui le mettent en avant sachant très bien cela, voilà le problème

    • 2 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 13:08

      La remarque de Gerfaut est juste mais seulement du point de vue symbolique. Evidemment, l’homosexualité ne met pas en péril l’humanité (notre espèce est même globalement trop féconde, selon moi). Mais le fait de célébrer l’infécondité est quand même un signe des temps intéressant en termes de mythologie moderne. 


    • 2 votes
      gerfaut 21 juin 2016 13:24

      @Qaspard Delanuit
      Je dis qu’ une société doit célébrer ce qui contribue à sa perpétuation, je ne dis pas que l’ homosexualité met toute seule l’ humanité en péril, mais si vous additionnez avec ce que veulent les mouvements gays (PMA, GPA, transgénisme) on arrive au chaos. Il faut voir tout le discours ainsi que ses conséquences.

      Sinon la population de l’ Europe vieillit, on ne fait pas assez d’ enfants, avoir des enfants voilà ce qu’ il faut célébrer, et si vous allez ailleurs (Asie, Afrique) on ne célèbre pas l’ homosexualité.


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 13:30

      @gerfaut
      Oui, je vous avais bien compris. 


    • 1 vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 13:33

      Quand je dis que "le fait de célébrer l’infécondité est quand même un signe des temps intéressant en termes de mythologie moderne", je veux dire intéressant au sens de révélateur de notre situation apocalyptique smiley


    • 8 votes
      Hieronymus Hieronymus 21 juin 2016 13:56

      @Qiroreur
      les propos de Gerfaut et de Qaspard sont frappés au coin du bon sens, l’homosexualité (comme hélas la pédophilie) ont toujours existé, ce qui est choquant c’est quand la transgression devient la norme promue par nos zélites, car cette idéologie vient d’en haut, qu’on se souvienne des "horribles" actes homophobes (qui étaient en fait des fake) lors des manifestations contre le mariage pour tous, notre président potiche qui vit dans une bulle a pourtant pris prétexte de ces fausses agressions pour justifier son refus de considérer l’importance de LMPT

      il y a tt de mm qq chose de très inquiétant ds le fait que d’être un individu tout à fait ordinaire vous rend d’office suspect et fait de vous un horrible facho en puissance, on cherche par tout moyen à culpabiliser les gens afin de leur oter tout instinct de défense et de préservation, or en Europe de l’est l’histoire est différente et les individus sont bcp moins perméables à l’idéologie de la repentance et de la culpabilisation, ainsi en Pologne les citoyens ordinaires osent encore s’indigner des gay pride qu’on leur inflige

      https://www.youtube.com/watch?v=bUsi1Z4eTGc

      Varsovie juin 2015


    • 1 vote
      gerfaut 21 juin 2016 14:11

      @Hieronymus
      Le bon sens n’ est pas si répandu que cela finalement...


    • 1 vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 14:27

      @Hieronymus
      "ce qui est choquant c’est quand la transgression devient la norme promue par nos zélites"


      Détail amusant : quand vous dites que c’est "choquant", vous montrez que vous avez intégré la dévirilisation au niveau du langage (même Soral tombe parfois dans le panneau, c’est dire !) Le problème n’est pas que ce soit "choquant" (je vous imagine choqué, cherchant de l’air en agitant un éventail) mais que cela soit une dégradation civilisationnelle.  smiley


    • 2 votes
      gerfaut 21 juin 2016 14:28

      @Qiroreur
      Encore la lutte des classes !, on ne s’ en sortira jamais, fais toi donc enculer si cela te permet de t’ élever socialement.


    • 1 vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 14:33

      @Qiroreur
      "Vous vous focalisez sur les symptômes"

       

      Ben, on peut au moins les reconnaître pour ce qu’ils sont, ces symptômes, non ? Ce n’est pas spécialement une focalisation, c’est un décryptage du phénomène. 


    • 2 votes
      Hieronymus Hieronymus 21 juin 2016 14:57

      @Qaspard Delanuit
      des fois vous pinaillez un peu

      je ne vois pas trop en quoi le terme ’choquant’ serait opposé à la virilité, il m’arrive d’être choqué par certaines choses, qu’est ce que cela a à voir avec la testostérone ?

      je ne pousse pas des cris, ne me pâme pas et n’affecte pas un air offusqué quand je suis ’choqué’ si c’est votre question...

      si j’écris "ce qui aberrant .. " c’est mieux comme ça ? smiley


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 15:15

      @Hieronymus

      Auparavant les gens disaient qu’ils étaient "choqués" après avoir assisté à un accident de voiture ou une prise d’otages ou une attaque de banque à main armée, par exemple. Ce sont les présentateurs d’émissions télés pourries qui ont banalisé le terme en l’employant pour exprimer n’importe quelle petit désaccord et pour mettre l’accent sur l’émotion. C’est une façon d’affirmer que le confort psychologique a force d’argument (je suis choqué par ce que vous dites = vous avez tort). Il ne reste plus que l’appréciation subjective et le droit absolu à ne pas être choqué, la vérité n’a pas d’importance, seul compte le fait que personne ne soit bousculé comme si on était tous de petites choses fragiles. Alors on fait des concours de sensibilité : "moi ce qui me choque, c’est ce que vous dites", "je suis plus choqué que vous", "ce que vous dites est vraiment choquant", etc. Quand quelqu’un me dit ça en public, je lui répond en lui conseillant d’aller sucer une pastille à la menthe et de revenir participer au débat quand il sera en état d’écouter ce qui ne lui convient sans faire un numéro de princesse qui va s’évanouir.


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 15:17

      @Hieronymus
      "des fois vous pinaillez un peu"


      Je suis choqué par cette remarque.  smiley


    • 1 vote
      gerfaut 21 juin 2016 17:35

      @Qiroreur
       ça aussi c’est une erreur méthodologique et un amalgame à peine voilé bien trop grossier pour être productif. 

      J’ adore la prétention de tes phrases de petit gauchiste, et tu viens ici faire le malin avec....la lutte des classes et la nécessaire verticalité des luttes ! Avec un ton de professeur tu te crois capable de donner des leçons de productivité. Encore un crétin qui s’ écoute réciter ses conneries.


    • vote
      pegase pegase 21 juin 2016 20:16

      @Qaspard Delanuit

      Quand je dis que "le fait de célébrer l’infécondité est quand même un signe des temps intéressant en termes de mythologie moderne", je veux dire intéressant au sens de révélateur de notre situation apocalyptique.

      1.  

       Remarque cela vaut peut être mieux, je l’ai dit ici dans je ne sais plus quel sujet, si on divise la surface totale de la planète, océans et banquise compris, par le nombre d’habitants, il ne reste qu’un carré d’env 270 mtr de côté par personne ... 


      Vous pouvez diviser cette surface au moins par 3 pour considérer ce qu’il reste de végétation pour vous fournir l’oxygène que vous respirez tout les jours ...
      24300m2 soit un carré de 155,88 de côté par personne = 2, 43 hectares (sachant que dans nos contrées, la végétation ne produit quasi rien l’hiver) ...

      Autrement dit => ça craint du boudin  smiley


      Vive la gay pride smiley 


    • 1 vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 20:22

      @pegase
      Il faut célébrer la fécondité, mais cesser de se reproduire comme des lapins. 


    • 1 vote
      Zatara Zatara 22 juin 2016 00:54

      @Qaspard Delanuit

      Il faut célébrer la fécondité, mais cesser de se reproduire comme des lapins.

      faut regarder les taux de fécondité de chaque pays avant de dire cela....ooooh comme c’est bizarre c’est relié à la pauvreté....


    • 2 votes
      ldv07 ldv07 22 juin 2016 19:05

      @Qiroreur
      Merci d’avoir relevé et indiqué l’amalgame.


    • 1 vote
      gerfaut 22 juin 2016 22:31

      @Qiroreur
      Je parle de la prétention de ce que tu dis : ’erreur méthodologique’, ’productif’, un language ampoulé pour réciter la lutte des classes et faire le malin.


    • vote
      gerfaut 23 juin 2016 00:49

      @Qiroreur
      en oubliant qu’il n’est qu’un employé comme vous et moi, pendant que dans la backroom vous encule (on reste dans le camp lexical)

      J’ ai répondu à ta vulgarité même sur le champ lexical et j’ ajoute que la mienne en réponse a été plus franche.


    • 7 votes
      Hieronymus Hieronymus 21 juin 2016 12:31

      bonjour à Tous et merci pour vos messages

      sujet en apparence plus anodin quoique en fait très sérieux et très grave

      de nombreuses raisons à cela qui nécessitent de longs développements, je vais y venir progressivement car je ne peux tout relater en un court article de vidéos sous peine de décourager d’emblée le lecteur

      en fait la lutte contre la gay pride qui est la lutte contre la propagande en faveur des dérives et transgressions sexuelles (l’homosexualité n’étant que l’exemple le plus connu) interdite à bon droit par Poutine en Russie ; cette lutte fait partie pleine et entière du front de la lutte contre la mondialisation, car cette promotion des transgressions tous azymut (pour rester poli) véhicule en même temps toute une idéologie mortifère et destructrice des fondamentaux civilisationnels, idéologie très corrosive et violente derrière une apparente douceur, nihiliste en fait !

      les pays Baltes (dont la Lituanie) font désormais partie de l’empire atlantico-sioniste, d’où l’attitude de "tolérance" imposée à la dérive des moeurs malgré l’hostilité de la population, cette hostilité (résistance de bon sens) persiste depuis des années en dépit du bourrage de crâne des médias officiels

      https://www.youtube.com/watch?v=9BlfOZ8gBsw

      ici reportage de la télé d’état avec les mots "tolérance" et "non discrimination"


      • 3 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 14:38

        @guepe

        Il existe de nombreuses préférences sexuelles. Est-ce que des communautés doivent s’organiser autour de chacune de ces spécialités pour avoir doit à leur parade spécifique ? Les amateurs de flagellation, ceux qui aiment déguiser leur femme en écolière japonaise, les passionnés de pubis rasé ou au contraire de tarte aux poils, les fétichistes du latex, les amants qui aiment se pisser dessus, etc.


      • 3 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 15:28

        @guepe
        "Est ce que ces pratiquants ont déjà été poursuivies pour cela ? Les a t-on considéraient comme des malades mentaux ? Ont-ils déjà été insultés ou blamés pour cela ?" 

         

        Oui, évidemment. 

         

        "Vous confondez des "pratiques sexuelles" qui n’ont jamais fait l’objet de répressions puisqu’elle se pouvait se faire en cachette."

         

        Précisément. Et les pratiques homosexuelles ne peuvent pas être réservées à l’intimité ?

         

        Les homos ont quand meme le droit de vouloir (...) vivre à découvert

         

        Pourquoi donc auraient-ils ce droit ?? Personnellement, je n’ai jamais exhibé mes pratiques sexuelles, que je considère réservées à la sphère très intime. Je ne parle pas de ma sexualité en public, même pas en famille. Si vous voulez dire que deux hommes ou deux femmes doivent pouvoir habiter ensemble et que les pratiques sexuelles entre adultes doivent être libres dans l’intimité, l’Etat n’ayant pas à s’en mêler, je suis d’accord. Mais quel rapport avec le fait de défiler sur un char avec une plume dans le fion ? 



      • 1 vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 juin 2016 17:16

        @guepe
        "Ah bon ? Quand ?"


        Ce serait laborieux de vous donner les liens, mais toutes les pratiques sexuelles "déviantes" ou simplement insolites ont fait l’objet de diverses condamnations morales, psychiatriques ou même judiciaires. 


        "Vos pratiques sexuelles se font dans un environnement intime, comme vous le dites, mais l’homosexualité, ce n’est pas juste une pratique sexuelle, c’est aimer une personne du meme sexe et il me semble que l’amour s’exprime également en publique."

         

        D’abord je précise que la liste donnée plus haut n’est pas une description de "mes" pratiques sexuelles (ma vie sexuelle est beaucoup plus riche que ça  smiley ). Mais vous mettez le doigt sur le problème. La gaypride n’est pas une procession d’amoureux, c’est la sexualité débridée (et non le sentiment) qui est mise en avant. Si on avait simplement des gens qui marchent en couple, on serait dans une configuration très différente (qui resterait polémique mais à un autre niveau plus intelligent). 

         

        "et il me semble que l’amour s’exprime également en public"


        C’est un point discutable. On ne devrait selon moi exprimer en public que ce qui a du sens par rapport à notre civilisation. Je souhaite que l’on foute la paix aux homos discrets, je trouve stupide de se moquer d’une personne en raison de son orientation sexuelle lorsque celle-ci transparaît malgré lui, mais je ne souhaite pas faire partie d’une civilisation de tafioles. L’homosexualité n’est pas une simple caractéristique mais une inversion biologique ; et si elle a peut-être un rôle à jouer dans la culture parce qu’elle donne des qualités particulières à certains individus, elle ne doit pas se revendiquer comme un phénomène normal. Elle doit assumer son caractère exceptionnel. Je dirais même que c’est là que se situe sa possible dignité. 




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès