• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Rolandas Paksas, ancien président de la Lituanie : “L’UE risque de disparaître (...)

Rolandas Paksas, ancien président de la Lituanie : “L’UE risque de disparaître ou de se scinder”

Rolandas Paksas est une figure majeure de la vie politique de la Lituanie. Il a occupé les plus hautes fonctions de son pays : maire de la capitale Vilnius (1997-1999 ; 2000-2001), chef du gouvernement (1999 ; 2000-2001) et Président de la République (2003-2004).

 

Depuis 2009, à la tête de son parti Ordre et Justice, Rolandas Paksas est député européen et siège dans le groupe EFDD avec le UKIP de Nigel Farage. Il répondait aux questions de Nicolas de Lamberterie pour TV Libertés, au sujet de l’intégration de la Lituanie dans l’Union Européenne (depuis 2004) et de l’avenir de l’Union Européenne.

 

Source : http://www.tvlibertes.com/2017/01/09/13171/zoom-paksas-lituanie-ue-disparaitre

 

 

► Retrouvez l'actualité de la WebTV sur notre site : http://www.tvlibertes.com/
► Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/tvlibertes
► Suivez ce lien pour nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/tvlofficiel
 
► Faîtes un don pour soutenir le travail de TV Libertés : http://www.tvlibertes.com/don/

► Vous pouvez également faire un don directement via Facebook :
https://www.facebook.com/tvlibertes/app_190322544333196

 

Tags : Economie Politique Union européenne



Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 5 votes
    Hieronymus Hieronymus 10 janvier 12:48

    alors Paksas lui sacré gugusse, y aurait bcp de choses à dire...
    pourquoi a t il été pdt de la République si peu de temps ? (2003 - 2004)
    parce qu’il a été destitué ! et oui faut suivre...
    https://www.cairn.info/revue-le-courrier-des-pays-de-l-est-2004-2-page-72.htm
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Rolandas_Paksas


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 10 janvier 19:57

      @Hieronymus
      Par les américains ?


    • 4 votes
      Hieronymus Hieronymus 10 janvier 20:27

      @La mouche du coche
      pour la réponse il faut cliquer sur les liens et lire

      ajoutons détail croustillant, que Paksas comptait dans son entourage proche une diseuse de bonne aventure d’origine géorgienne du nom de Lena Loshivili

      https://www.cairn.info/revue-le-courrier-des-pays-de-l-est-2003-4-page-72.htm

      Lors des cérémonies d’investiture du nouveau Président, le 26 février 2003, la presse n’a pas manqué de pointer la présence, en bonne place, dans la cathédrale de Vilnius, de la voyante Lena Lolishvili, qualifiée parfois de « Madame Raspoutine » du nouveau chef de l’Etat 

      l’intimité auprès du pdt lituanien de cette personne controversée a certainement joué un gd rôle ds son discrédit en tant que président élu


    • 3 votes
      psychorigide Psychorigide 10 janvier 21:22

      Voilà un émule de Nigel Farge qui refuse ’Bruxelles’. Jusque là tout est normal.

      Puis refuse le dictat de Washington..... Là tout devient Nigel-incompatible.


      • 3 votes
        gololo 11 janvier 21:38

        40) Et avant même la période du Troisième Millénaire, et ce, en 1993, il y aura une dictature européenne politique et économique, qui sera qualifiée d’"Union Européenne" et qui, dans le mal, portera le chiffre 666, car par ce dernier, les citoyens et les citoyennes de tous les états membres seront soumis, en fin de compte, à un contrôle total par des données biométriques figurant sur les cartes d’identité et sous forme de petits disques de données dans la tête ou sur le corps, et seront intégrés à un "système d’identification biométrique" qui sera surveillé et contrôlé par une "banque de données centrale" ; de ce fait, le lieu de séjour de chaque personne pourra être déterminé exactement, au mètre près. Ce seront tout d’abord les Etats-Unis, puis l’"Union Européenne", qui introduiront cette forme moderne d’esclavagisme, suivis par la suite, alors, d’autres états - avant tout, par la Suisse ; au cours de ce processus, les droits personnels et civiques- nationaux des hommes seront sérieusement entravés, ce qui est fondamentalement déjà prévu lors de l’édification de l’"Union Européenne" ; à cette occasion, les citoyens seront, en fin de compte, mis totalement sous tutelle et ne seront plus régis que par les autorités, sans détenir encore le droit à une parole de codécision, pour n’importe quelle affaire ou décision nationale.
        http://billymeiertraductionsfr.blogspot.fr/2015/11/avertissement-de-1958.html



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

TV Libertés

TV Libertés
Voir ses articles







Palmarès