Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Brutalité et fascisme policier hallucinants aux États-Unis : un policier (...)

Brutalité et fascisme policier hallucinants aux États-Unis : un policier jette au sol avec violence une jeune élève en pleine classe pour la faire sortir du cours - 26 Octobre 2015

 

Un évènement hors du commun s'est déroulé le 26 Octobre 2015, dans une classe du lycée de Spring Valley à Columbia : Niya Kenny, une jeune lycéenne noire de 18 ans, a été violemment jetée au sol avec sa chaise par un policier, puis trainée parterre et ligotée par lui, pour le seul motif de n'avoir pas voulu sortir de la classe à la demande de son professeur de mathématiques...

 

Fort heureusement, la scène a été filmée depuis les téléphones portables de deux élèves assistant au cours (d'où les deux séquences filmées depuis deux points de vue différents).

 

Le motif de l'expulsion du cours de cette jeune fille ? Avoir utilisé son téléphone portable en classe.

 

L'officier mis en cause dans cette affaire est Ben Field, un bras droit du shérif du comté de Richland, a été suspendu administrativement pendant la durée d'une enquête interne. Mais, il n'en est pas à sa première incartade, puisqu'il avait déjà comparu en 2013 pour une affaire similaire, dans laquelle des étudiants afro-américains avaient été visés de manière injuste et brutale.

 

Il faut savoir que les établissements américains font souvent appel à ce genre d'officier, appelés les "school ressource officers" , qui sont des agents de police chargés d’assurer la sécurité dans les écoles.

 

 

La stratégie de la terreur :

D'un point de vue psychologique, aussi bien pour les élèves de cette classe que pour la société américaine toute entière, un tel incident induit un climat de peur épouvantable, amenant chacun à s'autocensurer et à se tenir tranquille. Cela créée véritablement une ambiance orwellienne horrifique, dont profite le gouvernement américain, et qu'il instigue notamment par les méthodes de son fameux et fasciste Département de la Sécurité intérieure des États-Unis (U.S. Department of Homeland Security) créé juste après les attentats du 11 septembre 2001. Ce que je veux dire, c'est que ce genre de fait trahit une évolution inquiétante des mentalités de toutes les autorités aux États-Unis, depuis le plus petit flic jusqu'au patron du Département de la Sécurité intérieure. C'est toute une philosophie du contrôle par la peur, par la surveillance étatique, par la surveillance et la dénonciation mutuelles (le fameux "If you see something, say something" : "Si vous voyez quelque chose, dites quelque chose"), qui est instillée à travers toute la société américaine à dessein.

 

L'étonnante psychologie de la banalisation de la violence :

La première fois que j'ai visionné cette vidéo, j'ai été vraiment choqué.

 

La deuxième fois, de même.

 

Mais plus je regardais la vidéo (notamment pour la traduire, la sous-titrer, et la synchroniser), plus je me suis aperçu que le choc initial disparaissait au visionnage. Certes, je percevais encore l'anormalité d'une telle situation, mais l'impact initial d'effarement et de stupéfaction avait complètement disparu.

 

M'étonnant de cet état de fait, je me suis mis à réfléchir, et j'ai compris que vivre continument dans un environnement anormal et/ou violent change subrepticement notre perception des choses. Lorsque les repères de la normalité disparaissent, nous n'avons plus de possibilités de relativiser les évènements par rapport à un référentiel, car celui-ci à changé : l'anormal est devenu la norme, et dès lors, l'anormal ne nous choque plus. C'est un processus pernicieux très grave. Pour prendre un exemple fort, imaginons qu'on nous plonge dans un univers de dessin animé. Au début, tout va nous apparaitre fou, décalé, incohérent. Mais plus le temps passe, et plus nous allons nous comporter nous-mêmes comme un personnage de dessin animé. L'extérieur, les conditions extérieures, ont un impact extrêmement grand sur notre psychologie, ce qui signifie que les conditions extérieures nous modifient à notre insu. Dans le cas du dessin animé, on s'en rend plus facilement compte, parce-que nous jugeons cette situation alors que nous-mêmes nous ne sommes pas dans un dessin animé. En revanche, dans la vie ordinaire, étant donné que nous sommes plongés dans l'environnement dans lequel nous évoluons, nous n'avons pas d'autre référentiel que celui-ci, et ceux qui découlent d'informations que nous pourrions avoir décrivant ce qui se passe ailleurs (dans les autres pays par exemple). Qui plus est, les dérives auxquelles nous sommes confrontés sont beaucoup plus subtiles que dans le cas d'un dessin animé, ce qui les rend presque imperceptibles pour notre conscience.

 

Et, curieusement, même nos réactions face à l'anormal sont impactées, et évoluent aussi négativement, car l'anormal fait naître en nous un rejet, et dès lors nous contamine, parce-qu'il engendre à la longe une dérive des réactions que nous pouvons avoir face à lui : devant la répétition de situations anormales, nous avons tendance à progressivement nous raidir, à nous radicaliser, nous amenant peu à peu à nous comporter de manière de moins en moins humaine, nous convertissant lentement mais inexorablement en petits chefs, en persécuteurs, en bourreaux d'autrui.

 

Conclusion : que ce soit par la thèse ou l'antithèse (subir la déviance, ou rejeter la déviance), la perversité a toujours un impact sur nous, et nous contamine durablement.

 

Les États-Unis étant un pays de violence extrême tant du point de vue économique, que social, ou que de la délinquance, les américains sont ainsi amenés, malgré eux, à penser que leur situation est normale, alors qu'elle ne l'est pas du tout.

 

Ce phénomène d'accoutumance psychologique progressive à la violence est, je pense, l'un des mécanismes majeurs qui permettent les dérives progressives vers l'anormalité dans tous les domaines. C'est pourquoi, concernant les mauvais traitements, la torture, et les mœurs perverses, etc., toute dérive, aussi minime soit-elle, est ultra-dangereuse, car elle fait glisser toute la société petit à petit vers l'anormal, et sans que les gens en aient globalement conscience. Pour les élèves de cette classe, il est "normal" qu'il y ait un policier dans leur école. Pour le policier, habitué à la violence et à arrêter des voyous qui n'obtempèrent pas, il lui semble "normal" de se saisir d'une élève qui refuse d'obtempérer, et de la mettre au sol pour l'arrêter.

 

Ce mécanisme d'accoutumance à la perversité (le Mal), est bien visible dans un terrible documentaire portant sur la vie dans un camp de dissidents politiques en Corée du Nord : "Travaux forcés, mauvais traitements, viols, assassinats, torture, et violations récurrentes des droits de l'homme : Camp 14 : dans l'enfer nord-coréen", visible également sur ce site, [ici], est le témoignage d'un jeune homme né dans ce camp, et celui-ci explique le même phénomène : les punitions physiques, la torture, les exécutions, l'arbitraire, etc. tout lui paraissait "normal". Jusqu'au jour où il s'évade, voit le monde extérieur au camp, et se rend compte de la folie et des barbaries qui ont lieu au Camp 14.

 

Cet incident n'est pas anodin. Comme je ne cesse de le prédire depuis plusieurs années, les mentalités aux États-Unis (et ça commence aussi ailleurs, un peu en France notamment) sont en train d'évoluer rapidement vers un fascisme de plus en plus outrancier. La problématique d'un élève ne voulant pas sortir de son cours n'est pourtant pas nouvelle : cela est arrivé des dizaines de milliers de fois dans des établissements scolaires à travers le monde durant les 50 dernière années. Et pourtant...

 

Avec la dégénérescence de l'Humanité à cause des ténèbres de l'Ego, cette Légion du Moi pluralisé, dont elle ignore tout, combinée à une intolérance grandissante et des mœurs de plus en plus perverses et brutales, il faut s'attendre dans les décennies qui viennent à des choses bien plus terribles encore, et qu'on aurait jamais cru possibles. Si on vous avait dit, il n'y a ne serait-ce que 20 ans, qu'un tel incident arrivait, vous ne l'auriez pas cru. Et pourtant...

 

Une vidéo symptomatique de certaines mentalités déplorables de l'Amérique contemporaine, et de la disparition du discernement et de la pitié dans les consciences et les cœurs humains.

 

Un incident hallucinant à connaître pour mieux comprendre ce qui vient, hélas.

 

 

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "polic", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " violen", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " brutal", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " maltrait", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " mauvais" et "traitement", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " fascis" et "États-Unis", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " fascis", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " élève", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " enfant", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " école", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " États-Unis", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " américain", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " hallucinant", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " dément", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " dingue", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " $fou", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " $fous", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " folie", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " psychologi", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " comportement", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " autorité", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " dégén", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " droits" et "de" et "l'homme", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Droit, Justice, Police, et Mauvais traitements", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8118.

 

==> La vidéo suivante possède un flux HD (1280x720), alors pensez à mettre le lecteur en plein écran pour en profiter pleinement.

 

 

Tags : Droit Etats-Unis Droits de l’homme Etonnant Police Violence Ecole



Réagissez à l'article

120 réactions à cet article


  • 10 votes
    samagora95 samagora95 28 octobre 2015 11:51
    Personne ne semble indigné dans la classe, cette élève mérite certainement son sort.

    Certains ados se prennent pour des rois, il faut les remettre à leur place, y en a marre de ce manque d’autorité qui fout tout en l’air.





    • 5 votes
      La mouche du coche la mouche du coche 28 octobre 2015 12:53

      @samagora95
      Absolument. L’article ne dit pas ce qu’avait fait cette gosse pour qu’on appelle la police.


    • 2 votes
      Krapom Krapom 28 octobre 2015 13:22

      @la mouche du coche
      Change de lunettes.

      Il est écrit qu’elle refusait de sortir de la classe parce qu’elle refusait d’arrêter son téléphone. 


    • 13 votes
      maQiavel maQiavel 28 octobre 2015 13:45

      @samagora95
      Si c’est du second degré, bien joué, je me suis fait avoir. 

      Si ce n’est pas du second degré et que tu penses réellement que cette brutalité policière est adéquate pour une adolescente désobéissante, c’est que vraiment, tu as un gros problème. 

      Je ne suis pas contre l’idée d’utiliser la force sur une élève qui refuse de sortir d’une salle de cours, mais là c’est clairement disproportionné, sans compter que c’est un flic qui use de violence... 


    • 6 votes
      joelim joelim 28 octobre 2015 14:02

      "Personne ne semble indigné dans la classe, cette élève mérite certainement son sort."

      Olala faut voir les bases du raisonnement là. En effet il y a une autre possibilité : que le reste de la classe doute en ses capacités d’intervention.

      Certes ça parait idiot au premier abord de croire qu’il est difficile pour un jeune ado d’empêcher un policier énervé de faire ce qu’il veut faire, néanmoins cette possibilité existe. smiley 


    • 2 votes
      Soi même 28 octobre 2015 14:48

      Franchement l’ado c’est le policier, c’est tellement fort , qu’une personne à bravé l’interdit et à filmé alors que visiblement les smartphones sont interdit qui est le sujet même de son interversion.

      A mon avis le policier est la victime de cette affaire, il c’est fait avoir comme un bleu ..... !


    • 3 votes
      joelim joelim 28 octobre 2015 15:11

      @Soi même
      C’est vrai ça, il y en a un qui a osé filmer.

      Je ne comprends pas pourquoi l’enseignant n’a pas fait intervenir un drone de frappe chirurgicale pour punir l’importun.

      C’est la faillite de l’autorité chez les enseignants US. smiley


    • 8 votes
      samagora95 samagora95 28 octobre 2015 16:58

      @maQiavel

      C’est pas du second degré.

      De toute évidence le flic n’est pas rentré pour se jeter dans la foulé comme un fou sur l’élève, sont geste indique qu’il était à bout de patience, ça faisait certainement au moins 1/4 d’heure que cette délinquante le narguait, se croyant au dessus de tout sous prétexte que c’est une gamine...et ben non... si tu n’aimes pas la version soft pour te décoller le cul de ta chaise...pour les cons il y en a une autre..c’est la méthode bête et méchante, spéciale cons !


    • 4 votes
      samagora95 samagora95 28 octobre 2015 17:00

      @joelim

      Et le professeur ? par ailleurs les élèvent n’avaient pas l’air traumatisés, ce n’est pas une classe primaire.


    • 3 votes
      La mouche du coche la mouche du coche 28 octobre 2015 17:15

      Mais oui. Le policier ne lui a pas tapé dessus par plaisir. Il l’a fait parce qu’elle le méritait. Que cela lui serve de leçon


    • 5 votes
      joelim joelim 28 octobre 2015 17:57

      Et s’il avait sorti son arme, c’est qu’elle l’aurait bien cherché.

      Et si personne n’a bougé en face d’un acte d’un policier qui dure quelques secondes, dans une salle où chacun est sensé rester à la place, c’est aussi parce que l’acte est légitime. Forçaiment.

      Et si un scud était tombé, c’est parce qu’elle filait un mauvais coton depuis le début d’année.

      On peut faire des hypothèses mais il vaut mieux ne rien affirmer. Une image ou une vidéo ce n’est pas de l’info mais du "tittytainement" (nichon-show en français) sauf si elle s’accompagne d’un contexte honnête.

      En tout cas une immobilisation-arrestation en salle de classe devrait correspondre à un acte de délinquance aggravée au minimum sinon le flic a rien à faire là. 


    • 1 vote
      joelim joelim 28 octobre 2015 18:00

      Et le professeur ? par ailleurs les élèvent n’avaient pas l’air traumatisés, ce n’est pas une classe primaire.

      Bien sûr, en secondaire tout élève est capable et habilité à empêcher un policier américain à utiliser ses mains pour faire ce qu’il croit peut-être être son boulot.

      Bien sûr on a l’air traumatisé en ces circonstances, sinon c’est que c’est bien mérité. Il y a même une ou 2 baffes qui se perdent.


    • 6 votes
      wendigo wendigo 28 octobre 2015 18:19

      @maQiavel

       La gamine est vivante ?
      C’est l’essentiel , vu ses origines, elle a gagnée au loto, d’ordinaire c’est deux balles dans le dos, le tarif pour un black qui ose exister aux USA . Donc pas de Jérémiade inutile , un peu de tenue !
       De plus ne jugez pas aussi vite, ce sont les états unis d’amérique, pas un pays sous développé, l’éducation y est plus rude, pour en faire de bon soldats, solide et endurants, prêt à vous envahir l’Iran, la Chine et la planète Mars .
      Ce qui nous observons ici, n’est autre qu’une fessée à l’américaine, (même pas déculottée ) ça parait rude d’ici, mais faut être dedans pour sentir l’acte d’amour.
      Ce ne sont pas les maîtres pour rien, c’est grâce à une éducation ferme, qu’on devient le leader.
      Et maintenant que la France est un territoire, une province, nous pourrons enfin accéder à cette haute civilisation.
       Perso j’ai toujours dis qu’une éducation stricte était le secret de la réussite, ceci nous le confirme.
      Non et puis , les USA ont le dernier service de santé d’occident, le plus moderne serte, car tout privé, mais niveau état de santé du peuples, ça laisse à désirer, ils ont atteint des niveau d’endettement , non quantifiable par les mathématiques spatiales, ils ont plus de chômeurs que d’habitants, heu non l’inverse, moins d’habitants que d’employés .... ou les deux à la fois on ne sait plus .... c’est le pays où les gens honnêtes habitent sous des tentes à cause des banques malhonnêtes, mais de façon que l’on qualifierait d’illégale, mais d’autoriser par l’état ... enfin un truc du genre .
      Non faut les comprendre, l’éducation, c’est le seul truc où ils espère encore devenir exemplaires , alors ils s’essayent .

      Sinon personne n’a l’impression que le flic s’est fait piéger , je suis le seul ? Deux téléphones pour filmer une scène dont le motif est justement un téléphone .... moi j’y vois un piège à con et le flic y remplit parfaitement son rôle .


    • 1 vote
      joelim joelim 28 octobre 2015 18:54

      "Sinon personne n’a l’impression que le flic s’est fait piéger , je suis le seul ?"

      Un complot ? smiley 

      Il faut savoir que la première chose que font les ados face à un évènement inhabituel est de le filmer avec leur mobile.

      Et j’applaudis, peut-être y aura-t’il moins de bavures. Mais en France on interdit de filmer pour un oui ou pour un non. Ça devrait être un droit !


    • 3 votes
      joelim joelim 28 octobre 2015 18:56

      "Deux téléphones pour filmer une scène dont le motif est justement un téléphone .... "

      Trois téléphones portables dans une classe... C’est fort inhabituel, ils se sont concertés c’est sûr, peut-être une cellule terroriste ? 

      En tout cas c’est sûr ils ont un mobile. smiley




    • 2 votes
      lemi lemi 29 octobre 2015 00:48

      @samagora95
      "personne ne semble indigné"

      FAUX !

      le peu de personne dont on voit l’air (la fille derrière et le garçon devant) ont l’air surpris et un peu sidérés

      "Cette élève mérite certainement son sort."

      pour faire bouger une ado par la force, vous ne commencez pas par la tirer par le bras ?

      vous l’attrapez directement par la gorge et la renversez violemment en arrière ?

      NON !, donc, vous dites d’énormes conneries.

      Vous usurpez le "je suis Dieudo"


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 29 octobre 2015 11:49

      @samagora95

      -son geste indique qu’il était à bout de patience

      ------> C’est bien le problème. Ce que l’on demande à des forces de l’ordre, c’est d’être en capacité de garder leur calme en toute circonstance et d’agir à froid avec réflexion et à chaud non sous l’emprise de la colère. Sinon, ils constituent une menace pour la société et la sécurité des citoyens.

      -cette délinquante le narguait

      ------> Délinquante ? Qu’est ce qui te permet de dire que c’est une délinquante ? Une élève désobéissante certainement, pour cela, elle mérite d’être renvoyée de son école mais on ne devient pas délinquant en refusant d’éteindre son téléphone portable en classe à ce que je sache.

       

      Selon le Larousse :

      -Personne qui a commis un délit

      -Délit : infraction punie de peine correctionnelle

      Comme lemi, je pense que tu dis d’énormes conneries …


    • 1 vote
      tousensemble tousensemble 30 octobre 2015 18:19

      @joelim

      on se croirait revenu a l’époque de l ’esclavage ou alors ce commentaire est écrit par un bas du front qui croit aux dogmes genre autorité klu kux klan  !!!!! race blanche supèrieure  !!!!

      VOTEZ DONC F HAINE OU MORANO (attention ensuite d’entendre des voix comme a donrémy !!!!!!!!!!!!!!! )


    • 3 votes
      berphi 28 octobre 2015 12:00

      @ l’auteur,

      Au-delà du fait que ce pays par son racisme, sa violence et son chacun pour sa gueule fasse vraiment peur, mais nous n’avons pas l’historique des faits concernant l’élève et la raison de l’intervention de ce policier : Sous drogue ? Coutumière de violence ? Inculpée dans une affaire ? On ne sait pas !

      (Je compatis avec nos profs français en dépress’ qui regardent cette vidéo et qui fantasment : "Je veux le même flic dans mes classes pour Noël !!!")


      • 1 vote
        BlueMan BlueMan 28 octobre 2015 16:55

        @berphi : c’est indiqué dans l’article : elle ne voulait pas sortir de la classe quand son professeur de Maths le lui a demandé, suite à l’utilisation de son téléphone portable.


      • 6 votes
        Piloun Piloun 28 octobre 2015 12:14

        Net propre et sans bavure, bravo à ce policier. On devrait en prendre de la graine.


        • 13 votes
          Pyrathome Pyrathome 28 octobre 2015 12:33

          Le visage du fascisme.....


          • 5 votes
            La mouche du coche la mouche du coche 28 octobre 2015 12:53

            ou pas. smiley


          • 15 votes
            maQiavel maQiavel 28 octobre 2015 14:02

            Ce qui est extraordinaire, c’est que cette dimension "fasciste "est occultée par les médias par la dimension "raciale", comme d’habitude aux USA, le societal sert de camouflage au social.

            Qu’est-ce cela changerait si le policier était noir et la fille blanche ?Ce qui est scandaleux, c’est qu’un flic utilise la violence de façon disproportionné contre une gamine, peu importe la couleur de la peau.

            Ce policier n’est qu’un symptôme d’une tendance de fond de la société américaine qui est la surmilitarisation et l’augmentation de l’usage de la violence des forces de sécurité sur les citoyens... 


          • 1 vote
            La mouche du coche la mouche du coche 28 octobre 2015 17:15

            N’importe quoi smiley


          • 3 votes
            Krapom Krapom 28 octobre 2015 18:58

            @maQiavel
            Il y a actuellement 17.000 flics qui travaillent dans les écoles aux US. 5000 rien que dans l’état de New York (c’est plus que le nombre de conseillers d’éducation et d’assistantes sociales). Le but est d’arrêter le plus possible d’enfants et d’encaisser des cautions autour de 1000 dollars pour des broutilles. Un enfant une fois arrêté se retrouve avec un casier qui l’empêchera d’aller étudier dans les universités privées et de travailler pour le gouvernement. Rajoutez à ça la loi des quotas pour les subventions fédérales des commissariats, les primes que touchent les flics, les biens qu’ils peuvent saisir en toute impunité...

            Voir l’intégralité du programme d’aujourd’hui sur ce sujet sur Democracy Now (http://www.democracynow.org/)


          • 3 votes
            Soi même 29 octobre 2015 00:28

            @maQiavel, vous touchez là le véritable problème ( Ce policier n’est qu’un symptôme d’une tendance de fond de la société américaine qui est la surmilitarisation et l’augmentation de l’usage de la violence des forces de sécurité sur les citoyens... ) Et je pense que c’est voulue cette militarisation du comportement de la police. Le rapport hiérarchique dans cette société est basé sur la violence et la peur.

            Il y a là un beau exemple de dominer et dominateur , l’ennui pour le Gouvernement, c’est en train de faire le tour du monde ses images .


          • 2 votes
            maQiavel maQiavel 29 octobre 2015 11:59

            @Soi même

            Concernant la militarisation de la police américaine, voir ce documentaire

            Bine sur , c’ est voulu , la militarisation de la police se fait en prévision de la guerre citadine et certains vont mémé jusqu’ à parler de la préparation de l’ établissement d’ un régime dictatorial de contrôle par la sécurité publique ...


          • vote
            Piloun Piloun 31 octobre 2015 11:03

            @maQiavel
            Roh le discours de bon gros gauchiste bien pensant, mdr. Tu dis pas la même choses de tes copains islamistes, le dhimmi ?


          • 6 votes
            La Vouivre La Vouivre 28 octobre 2015 13:12

            Article et vidéos partisans, pourquoi tomber systématiquement dans le piège du racisme à chaque fois qu’un blanc fait montre d’autorité légitime face à une personne terroriste potentielle à la peau noire ?
            .
            Est ce que cela va bientôt suffir de tenter de nous culpabiliser pour une histoire ou des faits historiques avec lesquels nous n’avons rien à y voir, de près ou de loin ? Esclavage, colonisation, exploitation industrielle de l’Afrique Noire, etc...

            .
             
            Blueman s’interroge sur la banalisation de la violence, mais il se réveille en 2015 pour faire un constat maintes fois établi par tous les observateurs sérieux depuis que les merdias existent ?
            .
            Mais c’est un fait humain que de s’y habituer, ne serait ce que par auto protection, imaginez si à chaque fois qu’un policier blanc tue un noir pour des raisons justifièes ou non on devait s’offusquer et risquer l’apoplexie à chaque fois mettant en danger notre santé cardio vasculaire mais où irait on ? Si ces noirs en question se comportaient de façon civilisée, la police n’aurait pas si souvent à faire appel à la force et à la fermeté, seuls arguments qu’ils comprennent ces noirs, pour se faire respecter.
            .
            Car que nous dit la vidéo ? Un policier, blanc ou pas, c’est un détail, doit intervenir dans une école pour des risons que nous ignorons, il interpelle calmement une jeune fille en apparence innofensive, sa couleur est un détail, pour l’instant, celle ci fait preuve de rébellion à agent wet tient un télphone dans sa main, appareil, qui peut très bien devenir une arme en des mains mal intentionnées, ce que par prudence, le policier tient en compte dans la rapidité de son intervention car il ne sait pas, jusqu’ici à qui il peut avoir affaire, une terroriste sous MK Ultra2 ? Une femelle des gangs urbains ? Une dealeuse de drogue cocaïnée jusqu’aux yeux ou shootée à la croco qui peut la transformer en zombie mangeuse d’hommes à tout moment ? Dissimule t’elle une arme automatique sous ses vêtements trop amples pour la saison ? Une ceinture d’explosifs ? A t’elle menacé de faire péter son école sur facebook ? A t’elle planifié un meurtre de masse ? Sans nul doute au vu de la passivité complice des élèves visiblement terrorisés par cette femme qui doit avoir de lourds secrets pour que son prof approuve l’intervention salutaire de la police, on le sent d’ailleurs soulagé au vu de ces images, par contre rien sur le début de l’histoire et les habituels bien pensant, jugent, condamnent et exécutent le policier de leur vindicte expéditive sans connaître les tenants et les aboutissants de l’affaire.
            .

            On ne peut que saluer l’efficacité redoutable des méthodes policières américaines, qui relèguent celles de nos policiers émasculés aux pratiques de bac à sable en cour de maternelle.
            .
            La plupart des délinquants de cette planète sont soit noirs ou arabes, c’est un fait, c’est ainsi, statistiquement c’est prouvé qu’un blanc sera plus enclin à se comporter en être civilisé qu’un spécimen de race noire à l’éducation archaïque fonctionnant sur des instincts tribaux et anachroniques pour prétendre vivre en bonne intelligence avec leurs contemporains supérieurement intelligents sur le territoire civilisé américain. Rien à voir avec du racisme primaire.


            • 5 votes
              joelim joelim 28 octobre 2015 14:08

              Aie Aie... j’ai peur que ce ne soit pas du 2e degré.

              Je ne savais pas qu’ils avaient accès à internet à Saint Anne.


            • 3 votes
              maQiavel maQiavel 28 octobre 2015 14:18

              @joelim
              C’est du très bon second degré... 


            • 1 vote
              joelim joelim 28 octobre 2015 15:08

              @maQiavel
              J’en doute. Mais peu importe.


            • 1 vote
              La Vouivre La Vouivre 28 octobre 2015 15:17

              maQiavel 1 - Joelim 0

               smiley


            • vote
              joelim joelim 28 octobre 2015 15:26

              @La Vouivre
              Je reconnais ma défaite. smiley 


            • 4 votes
              liberty1st liberty1st 28 octobre 2015 13:17

              Vidéo qui ne présente absolument pas le contexte.
               
              Il est triste de devoir en arriver à cette extrémité pour faire sortir une élève de la classe (peu importe le contexte) mais il faut être prudent quand au jugements hâtifs. Ce policier fait son travail, non ?
               
              Je ne comprends pas bien pourquoi les établissements scolaires n’interdisent-ils pas tout appareil connecté en cours ... Cela ne semble clairement pas favoriser la concentration et l’apprentissage.


              • 4 votes
                Krapom Krapom 28 octobre 2015 13:25

                @liberty1st
                Le policier, juste avant d’attraper la jeune fille par le cou pour la faire tomber, venait juste de lui dire "Je vais te traiter avec gentillesse". 

                C’est sa troisième mise à pied pour violence.


              • 1 vote
                joelim joelim 28 octobre 2015 14:15

                "Je ne comprends pas bien pourquoi les établissements scolaires n’interdisent-ils pas tout appareil connecté en cours ..."

                Interdiction entraîne transgression qui entraîne une réponse, par exemple les actes d’un flic déjà connu pour ses violences. C’est peut-être moins risqué pour l’enseignant que d’exclure l’élève (genre il a peur d’être agressé par ses parents à la sortie...) ? Je n’ai pas la réponse mais je ne mettrai plus jamais les pieds dans ce pays de fous.


              • 2 votes
                liberty1st liberty1st 29 octobre 2015 18:15

                @liberty1st

                 Pour un peu plus de détail sur le contexte :

                Richland County Sheriff Leon Lott told WIS-TV that the school resource officer (SRO) was responding to a student who was refusing to leave class. "The student was told she was under arrest for disturbing school and given instructions, which she again refused," Lott said. "The video then shows the student resisting and being arrested by the SRO.
                 
                Leon Lott, sheriff du conté de Richland déclara a WIS-TV que l’officier responsable de l’école avait à faire à une étudiante qui refusait de quitter la classe. "L’étudiante a été notifié de son arrestation pour avoir perturbé la classe et s’est vu donner des instructions (pour son interpellation), qu’elle refusa encore." Lott déclara "La vidéo montre ensuite que l’étudiante résiste et qu’elle est arrêtée par l’officier. "


              • 7 votes
                Krapom Krapom 28 octobre 2015 13:28

                Si je comprends bien la situation dans l’éducation :

                - il ne faut plus noter les élèves, parce que c’est faire de la discrimination entre les bons et les nuls ;
                - il ne faut plus donner de devoir à faire à la maison, parce que ça diminue le temps pour les jeux vidéos et le visionnage de pornos sur le Net ;
                - il ne faut plus punir les élèves, parce qu’il vaut mieux appeler les flics et les envoyer en prison.
                

                Ajouter une réaction

                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                FAIRE UN DON







Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa
recharge cigarette électronique