• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Canal de Panama : du Scandale au défi d’un canal élargi, ou le transport (...)

Canal de Panama : du Scandale au défi d’un canal élargi, ou le transport maritime sans limites

90% du trafic des marchandises s'effectue par les mers, 
9 milliards de tonnes de marchandises chaque année, transportées par environ 50 000 navires, 
Un chiffre d'affaires global proche de 2000 milliards de dollars...

 

Une concurrence féroce entre les armateurs et entre les canaux...

 

Ici nous nous intéresserons d'abord au Canal de Panama (F. de Lesseps, des milliers de morts pendant les travaux, énorme scandale financier, emprise étatsunienne, élargissement récent, etc) et ensuite à la face cachée du transport maritime...

 

 

A) Le canal de Panama

 

 

1) Panama, un canal au défi (Géopolitis, ajoutée le 25 juin 2017 )

 

 

Le 26 juin 2016, le nouveau canal de Panama, élargi et rénové, laissait passer son premier monstre des mers, un navire chinois de 300 mètres de long chargé de 9500 containers. L’élargissement de ce passage stratégique redistribue les cartes du secteur maritime mondial où règne une concurrence féroce.

 

Géopolitis, une émission de la Radio Télévision Suisse, dimanche 25 juin 2017.

 

Le site de Géopolitis : http://geopolitis.ch

 

 

Voir aussi : Le canal de Panama a-t-il un avenir ? - Le dessous des cartes - 01.03.14 (Arte)

 

 

2) Histoire du nouveau canal de Panama et de Suez et la concurrence (pamglobe, Ajoutée le 2 mai 2015)

 

 

L'histoire du canal du panama (le canal français par Ferdinand de Lesseps, puis par les Américains "Etatsuniens" rachètent la concession en 1906 pour un canal à écluses et non à niveau ! Aout 1914-2014 le centenaire du canal et le projet pour les overpanamax ou post-panamax aujourd'hui en cours de finition. Mais 4 autres projets sont très rentables et voient le jour, au Nicaragua, et la voie Arctique.

 

Voir aussi : Toute l'histoire du Canal du Panama (pamglobe, 2013)

 

 

3) Le canal de Panama (1879-1914) Troisième République (Entertainment-Education WebTV, Ajoutée le 2 mai 2013)

 

 

Le scandale de Panama : de la transparence à la gadoue & le mystérieux Docteur Cornélius. Histoire Vivante sur La 1ère / Radio Suisse Romande de Jean Leclerc avec Jean-Yves Mollier, Jean Garrigues, Zeev Sternhell (historiens). 25.10.2011 & 26.10.2011

 

« Des trois motifs d'opposition qui existaient il y a quelques mois, il ne reste plus rien. Le climat de Panama est sain, les difficultés techniques de la construction ont disparu et la résistance des États-Unis était un fantôme. » (Ferdinand de Lesseps, conférence au Cirque d'hiver, 2 mai 1880)

 

L'affaire de Panama est le plus grand scandale médiatico-politico-financier de France. Il survient dans un contexte d'antiparlementarisme et d'antisémitisme illustré par les affaires Boulanger et Dreyfus.

 

CHAPITRAGE
épisode 1 : de la transparence à la gadoue
[0:00:00] sommaire #1
[0:00:55] isthme de Panama
[0:01:24] projet de la Monarchie de Juillet
[0:04:36] Ferdinand de Lesseps, canal de Suez
[0:05:24] Congrès International d'Études du Canal Interocéanique
[0:10:06] concurrence des États-Unis, doctrine Monroe
[0:21:30] krach de la banque catholique Union Générale
[0:27:49] chantier du canal de Panama, financement
[0:42:17] projet à écluses, liquidation de la compagnie, arrêt du chantier
épisode 2 : le mystérieux Docteur Cornélius
[0:43:32] sommaire #2
[0:45:20] corruption des politiciens, escroquerie des épargnants
[0:50:53] début de la Troisième République, majorité monarchiste
[0:51:59] Commune de Paris, Adolphe Thiers, émergence du Centre Gauche
[0:52:44] échec de la restauration monarchique, MacMahon
[0:53:18] Rothschild, plan Freycinet, lobby colonial
[0:55:30] famille Reinach, Cornélius Herz, Émile Arton
[0:58:26] corruption de la presse, Georges Clémenceau vs Paul Déroulède
[0:59:53] scandale de Panama, 150 chéquards, montée de l'antisémitisme
[1:09:56] procès de Panama, Gustave Eiffel
[1:14:59] collusion milieu d'affaires-politique-presse
[1:17:06] antiparlementarisme
[1:19:20] affaire Dreyfus, escrocs juifs, Édouard Drumont, antisémitisme
[1:21:18] nationalisme français vs nationalisme allemand, Jules Michelet, Maurice Barrès
[1:25:51] finalisation du projet par les États-Unis, inauguration du canal


invités :

 

*Jean-Yves Mollier
professeur d'histoire contemporaine à l'Université Paris X-Nanterre

 

*Jean Garrigues
professeur d'histoire contemporaine à l'Université d'Orléans

 

*Zeev Sternhell
professeur d'histoire des idées à l'Université hébraïque de Jérusalem


 

 

4) Le Canal de Panama - ARTE (Chan Dan, Ajoutée le 25 février 2016)

 

 

 

5) Construire l'impossible - Le canal de Panama (g6e5t1h3z, Ajoutée le 17 mars 2017)

 

 

 

6) Traversée intégrale du Canal de Panama, sur le Ocean Princess, le 28 février 2016. 11 heures en 7 minutes (Time Lapse - 4k), du Pacifique à l'Atlantique (Steve Noble, Ajoutée le 11 mars 2016)

 

 

 

 

 

B) La face cachée du transport maritime

 

 

1) Cargos - la face cachée du fret

 

Présentation de l'enquête (La Compagnie des Taxi-brousse, Ajoutée le 30 août 2016)

 

 

90% de tout ce que nous consommons vient de l’étranger et 95 % des produits expédiés à travers la planète passent par les mers ou les océans.
Le transport maritime est devenu le secteur d’activité le plus important et le plus puissant du monde, l’essence même de la mondialisation.
Mais à quel prix ? Qui en sont les acteurs ? Quels sont les enjeux économiques, sociétaux, politiques, juridiques et écologiques du fret maritime ?

 

CARGOS – LA FACE CACHÉE DU FRET est une enquête audacieuse qui nous entraîne dans les coulisses du transport maritime pour révéler la mécanique et les dangers de cette industrie clé de notre économie, de notre environnement et de notre modèle de civilisation.

 

Une coproduction La Compagnie des Taxi-brousse – Polar Star Films

 

 

Extrait du documentaire "Cargos - la face caché du fret" (filipe de oliveira, ajoutée le 3 avril 2017)

 

 

Impacts négatifs du transport maritime

 

 

 

2) Qui contrôle la mer ? (ECSA European Community Shipowners' Associations, Ajoutée le 28 juillet 2015)

 

 

"Qui contrôle la mer ?" signé Baudouin Koenig et Michel Koutouzis, 2013.

 

Ce film de 90 mn envisage le commerce maritime mondial dans ses diverses dimensions économiques, sociales, politiques et environnementales. Tourné du port du Pirée à celui de Shanghai, de Marseille à Bruxelles et Hambourg, il présente le monde du "shipping" : navires, ports, marins, armateurs, en insistant sur l'envers du décor : pavillons de complaisance, optimisation fiscale, négligence des règles de sécurité, pollution, et même terrorisme. http://info.arte.tv/fr/thema-qui-controle-la-mer

 

 

3) Containers : la vie en boîtes - #DATAGUEULE 33 (Data Gueule, Ajoutée le 11 avril 2015)

 

 

Nous vivons dans une joyeuse société d'abondance. Tout est là, à portée de main et de cartes bleues, tous les jours, tout le temps. Et l'un des rouage essentiel de cette mondialisation des biens et des services, ce sont de petites boîtes en métal qui parcourent aujourd'hui les routes maritimes et terrestres : les conteneurs.

 

 

"En 2005, 376 millions de conteneurs avaient parcouru les mers du globe. Crise ou pas, 7 ans plus tard, en 2012, le trafic mondial de ces mêmes conteneurs dépassait les 600 millions d'unités" : http://is.gd/K95kAk

 

Petit historique des conteneurs : http://is.gd/cGWxKr

 

Le "Juste à temps" : http://is.gd/UhbQUd

 

"Entre 1980 et 2004, le volume mondial de biens stockés est passé de 25% à 13%" : http://is.gd/cGWxKr (p. 429)

 

"Mattel par exemple avait pour habitude de fabriquer ses jouets au Japon. En 1997, le « Plan global de Production » change tout cela. Dix ans plus tard, l’entreprise fait tourner 13 usines en Chine, Thaïlande, Malaisie, Indonésie, Mexique, auxquelles s'ajoutent plus d'une trentaine de sous-traitants. Rien qu’en Chine, Mattel emploi 60.000 à 80.000 personnes" : http://is.gd/UJp2kd

 

"Aujourd'hui, des grues hautes de 61 mètres, pesant 9000 tonnes, déchargent un conteneur en 90 à 120 secondes. Soit 30 à 40 conteneurs par heure" : http://is.gd/cGWxKr

 

"Le CSCL Globe fabriqué par Hyundai est le dernier monstre en date. Près de 185.000 tonnes d’acier sur lesquels peuvent embarquer 19.100 boîtes" : http://is.gd/GBjTRf

 

"De quoi contenir 189 millions de tablettes, soit plus de 90% des ventes dans le monde en 2013 en un seul bateau" : http://is.gd/wWwq02

 

"Le carburant utilisé par ces géants des mers rejette 2000 fois plus de soufre que le diesel. De quoi dégager avec un seul porte-conteneur autant de polluants que 50 millions d’automobiles en une année" : http://is.gd/GNbrsU

 

"Durant l’été 2013, le Yong Sheng fut le premier de ces bateaux à rejoindre Amsterdam depuis la Chine en longeant le cercle polaire grâce à l'ouverture du passage du nord-est, rendu navigable par la fonte précoce des glaces arctiques. Une route 30% plus courte, autant de fuel d'économisé sur la traversée" : http://is.gd/lMOUb6

 

 

Tags : Environnement Chine Mers et Océans Scandale Histoire Transports International Travail Mondialisation Oligarchie Panama



Réagissez à l'article

15 réactions à cet article


  • vote
    Miona Miona 2 juillet 13:43


    La liste des plus gros porte-conteneurs en 2017.
    400m de long et plus de 20 000 conteneurs pour les premiers de la liste...


    • vote
      Miona Miona 2 juillet 13:56

      @Miona
      Le 22ème de la liste arrive au port de Felixstowe (1er "port à conteneurs" du Royaume Uni) : CSCL Globe (2015)


    • vote
      ldv07 ldv07 2 juillet 17:23

      Bon article, merci.


      • vote
        Miona Miona 3 juillet 12:43

        @ldv07
        ( ^_^ ) Merci !


      • vote
        Le Zouav 3 juillet 09:46

        Article fouillé, merci !


        • vote
          Miona Miona 3 juillet 12:44

          @Le Zouav
          ( ^_^)

          Merci aussi ! smiley


        • vote
          Le Zouav 3 juillet 15:32

          @Miona

          Je n’ai pas tout ouvert, mais le dernier lien, concernant le passage par le cercle polaire d’un navire chinois, est mort : error 404.
          Après une brève recherche, le lien de la page wiki du bateau, en référence au trajet par le passage "nord-est", est mort aussi.


        • vote
          Miona Miona 3 juillet 16:02

          @Le Zouav
          En effet... le lien donne une erreur.

          Ici une autre erreur (d’alignement pour entrer dans l’écluse) fatale pour la locomotive (mule)... (>_<)


        • 1 vote
          Le Zouav 4 juillet 09:59

          @Miona

          Le reportage complet "Cargos - la face cachée du fret" est visible en entier sur une plateforme française concurrente. C’est éloquent.
          Un des points soulevé dont je n’avais pas conscience, c’est l’impact sonore de ces monstres marins que sont les porte conteneurs/minéralier/pétrolier qui sillonnent les océans. La faune marine déguste de tout les cotés.
           

          Autre point intéressant : la comparaison entre les émissions des 20 plus gros navires et celles de la totalité des voitures de la planète. Ca pique. Je ne savais pas que les moteurs de ces bateaux étaient des omnivores capable d’ingurgiter absolument n’importe quel type de combustible, y compris les déchets du raffinement du pétrole.


        • vote
          Miona Miona 4 juillet 12:13

          @Le Zouav
          Merci pour ces précisions.

          On dirait qu’il y a encore un gouffre entre leurs vidéos "green washing"* et la réalité du fret...

           

          *

          Sustainable, Safe, Green : The Future Of Shipping

          [Eco Activity] Using Natural Energy to Power a Hybrid Car Carrier


        • 1 vote
          Croa Croa 6 juillet 14:34

          À Le Zouav « Je ne savais pas que les moteurs de ces bateaux étaient des omnivores capable d’ingurgiter absolument n’importe quel type de combustible »

          Un diesel ça fonctionne avec n’importe quoi.. Si les diesels d’automobiles ont été conçus pour brûler du gazole c’est un choix réglementaire (fiscal donc). En réalité la plupart des moteurs de gros bateaux sont équipés pour brûler du lourd. Ils sont de plus en plus nombreux à pouvoir aussi brûler du fuel léger, du gazole ou du kérosène afin de polluer moins lorsqu’ils ne sont plus en haute mer mais rares sont ceux équipés aussi pour brûler de l’essence car personne ne l’exige bien qu’avec cette solution il n’y ait pratiquement plus aucune particule de suie qui soit émise. Les circuits d’injection à essence sont spécifiques car lubrifiés à part. Les systèmes d’injection pour le lourd doivent supporter des températures plus élevés. Donc les moteurs diesels « omnivores » disposent de plusieurs systèmes d’injection commutables, ce qui n’est pas un problème car les culasses de ces moteurs sont très grosses. 


        • vote
          Le Zouav 7 juillet 16:17

          @Croa
          mais rares sont ceux équipés aussi pour brûler de l’essence car personne ne l’exige bien qu’avec cette solution il n’y ait pratiquement plus aucune particule de suie qui soit émise
           

          Comme toujours, c’est une question de coûts. Si les post-panamax capable de cramer +100 (voir 200) tonnes par jour de fioul (120 pour le Jules Vernes, 16k EVP) devait prendre de l’essence (pour réduire l’emission de particules/souffre/suie), les factures des armateurs exploseraient je pense... Et les nôtres avec.
           En tout cas, ce moteur "diesel" est une invention qui a révolutionné notre monde. Chapeau Rudolf.


        • vote
          Stupeur Stupeur 3 juillet 21:43


          Merci Blondie smiley

          

          Ajouter une réaction

          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


          FAIRE UN DON







Palmarès