Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Congo Brazzaville : Pétrole la lutte pour la transparence

Congo Brazzaville : Pétrole la lutte pour la transparence

De de Gaulle au Président normal, nouveau chef militaire autopromu, la France n'a pas cessé de piller le pétrole du Congo Brazzaville, par sa filiale "service public" Elf/Total.

 

Arrosant copieusement depuis plus de 30 ans, le dictateur Denis Sassou-Nguesso, sa famille et son clan.

 

Fortune s'affichant en plein Paris, millions en suisse, le président Denis Sassou-Nguesso, peut affamer et massacrer son peuple, et avec la bénédiction de F.Hollande, changer la constitution (octobre 2015) et continuer à torturer son pays en toute "légalité".

 

Quelles conséquences pour le peuple du Congo Brazzaville, plus de souffrances ... vers une guerre civile ?

 

Brice Mackosso, porte parole de la coalition internationale "Publiez ce que vous payez" interpelle dans sa conférence les citoyens et les électeurs français, sur les représentants qu'ils élisent, et leurs responsabilité qu'ils auraient dans la misère et la souffrance des peuples africains. S'interrogeant sur le retour de bâton...

 

 

 

Tags : Afrique Pétrole et essence International Polémique



Réagissez à l'article

10 réactions à cet article


  • 1 vote
    yoananda yoananda 27 novembre 2015 10:08

    Et allé ! une petit couche de haine de soi et de culpabilisation supplémentaire, ça peut pas faire de mal, hein ?

    Expliquez nous, si la France, ou n’importe quel autre état moderne n’allait pas en Afrique chercher le pétrole, ils en feraient quoi au Congo Brazaville ? ils ne sauraient même pas qu’il existe.

    Donc parler de pillage est un peu abusif.
    Sans parler de ce qu’ils ont en échange, la médecine qui leur permet de diminuer la mortalité infantile, les infrastructures, etc...
    Quand à la guerre civile ou les troubles politiques, je ne dis pas qu’on est blanc comme neige, mais on pourrait aussi parler des causes locale un tout petit peu non ?
    C’est carrément infantilisant de faire comme si les locaux n’avaient aucun rôle à jouer dans l’histoire et que tout était manigancé depuis l’autre coté...

    Marre du "si on fait rien c’est notre faute de laisser les peuples souffrir"
    Marre du "si on fait quelque chose c’est notre faute si tout va mal"
    Marre du "si ça se passe bien, c’est malgré notre aide"

    Faudrait un peu équilibrer vos analyses. Le business de la culpabilité est terminé.


    • 2 votes
      Djam Djam 27 novembre 2015 11:52

      Avant d’exprimer un point de vue, quand ce n’est pas une opinion (comme c’est le cas de l’article proposé par cet auteur) il faut étudier, lire beaucoup et se renseigner sur ceux qui fabriquent les opinions collectives très médiatiques :

      1/F. X. Verschaeve est un francophobe connu, il s’est notamment "distingué" à l’occasion de l’horreur du Rwanda en écrivant déjà à l’époque des ouvrages accusant la France d’être responsable du massacre Hutus / Tutsis. Il est celui qui lança la Françafrique comme sujet utile au moment où il fallait commencer le travail de destruction de la France et de son histoire en la présentant exclusivement en négatif à tous les étages. "Beau boulot" de salopards.

      2/ pour tous ceux qui ont lu de nombreux ouvrages de spécialistes indépendants (ceux que les médias refusent tout net d’interroger bien entendu) il y a bien eu, et cela continue depuis, une véritable cabale contre la France. Cabale qui devenait du coup fort commode pour les nouveaux exploiteurs de certains pays d’Afrique. Les massacres massifs et le sang des innocents ne les dérangent nullement. Souvenez-vous de la réponse de la Madeleine Allbright et son "oui, les enfants tués c’est malheureux mais... nos intérêts en valaient la peine" (sic) à propos des massacres de civils en Palestine... pour ne citer que ce pays...

      3/ B. Lugan, spécialiste reconnu pour son immense connaissance de toute l’Afrique ethnique, Patrick Mbeko historien canadien d’origine congolaise et beaucoup d’autres (des généraux militaires qui oeuvraient sur place, des diplomates retraités qui décident de s’exprimer, etc...), tous ont démontré faits et preuves à l’appui qu’il "fallait accuser la France" de presque tous les malheurs en Afrique, via son colonialisme d’antan, afin de la discréditer aux yeux de tous les spectateurs de la désinformation mondialisée.

      4/ F.X. Verschaeve, et toute une clique d’intellectuels français, clairement francophobes (laquelle sévit toujours en France sur bien d’autres sujets brûlants) a pour mission d’achever l’effondrement de la diplomatie française face aux grosses sabots meurtriers des vrais responsables sur le terrain et dans les velours des salons où se fabrique les tactiques de guerres. Ces responsables (pour le Rwanda déjà) sont : les USA, le Canada, la Belgique et en arrière plan Israël.

      L’objectif de cette guerre menée contre la France et qui se poursuit à l’intérieur de notre pays "grâce" à ces auteurs francophobes assumés est d’exclure au maximum la France de tous les pays d’Afrique (noire comme subsaharienne) avec lesquels elle pouvait encore consolider son commerce, ses échanges et sa diplomatie.

      Dans l’affaire du Rwanda, les bénéficiaires sont les pays sus nommés qui ont visé sans complexe l’exploitation de l’Est du Congo où se concentrent les plus importantes exploitations de minéraux stratégiques actuelle : Coltan, uranium, diamant... Si l’auteur de cet article était un peu érudit en la matière, il saurait qui à mis en esclavage actuel des ethnies entières (rwandais, burundais, congolais..) dans les mines de l’Est du Congo pour extraire et exporter illicitement le Coltan et les autres minéraux stratégiques).

      Depuis ce maléfique travail de désinformation que l’auteur de cet article relaie sans complexe, ce sont les USA et ses partenaires anglophones qui ont récupéré la mise sur le sols où ils ont littéralement organisé les massacres en faisant sciemment porter le chapeau à la France. Ça s’appelle la guerre et elle tourne essentiellement sur la désinformation relayée par des rigolos dont l’esprit ne s’oriente qu’en fonction d’opinion intime et non de la recherche de la Vérité.

      J’invite l’auteur à lire, entre autre petit ouvrage de Verschaeve, celui de Patrick MBEKI "Guerre Secrète en Centre Afrique" dans lequel toute la lumière est faite, sources et docs à l’appui et trouvables à présent pour ceux qui prennent la peine de chercher avant de relayer juste son penchant personnel.

      Et que cet auteur en profite aussi pour écouter les conférences de ceux qui ont vécu en Afrique et qui ont étudié TOUTE l’Histoire de l’Afrique, de ses ethnies et la présence coloniale occidentale et... chinoise (!). Lire sur ce sujet le précieux "Le Jaune et le Noir" de Tidiane N’DIALE, autre historien sérieux africain sur la 1ère présence coloniale chinoise en Afrique bien avant les occidentaux.

      Que l’auteur du présent article étudie aussi les méthodes utilisées par l’empire américain qui, depuis le 11/9, en passant par la vassalisation totale des pays d’Europe "alliés", ne reculent devant aucune saloperie pour mettre en place :

      1/ le PNSA : Plan pour un Nouveau Siècle Américain (comprendre : comment l’état profond américain - deep Government -, met le monde à feu et à sang pour redessiner les frontières et dominer la plupart des ressources. Et comment ils usent des moyens les plus meurtriers pour contrer la montée des trois contre-poids à leur hégémonie que sont la Russie, la Chine et les Brics.

      2/ la destruction voulue de l’Histoire Européenne afin de transformer tout le continent européen en une simple zone de consommateurs vivant "à l’américaine" (lire les ouvrages du sombre Brzezinski et son "Grand Echiquier" et si possible aussi les conférences du cacochyme mais encore influent Kissinger.

      3/ TOUS les pays africains où nuisent des dictateurs sont des pays que l’empire à détruit sciemment en imposant partout des dictateurs choisis et choyés par eux afin d’exploiter sans se gêner... quitte à les torpiller un peu plus tard lorsque ces autocrates choisis entendent reprendre un peu d’autonomie (on songera à S. Hussein, Khadafi, Al Assad et tant d’autres qui furent leurs "amis" avant d’être transformer en "monstres" vendus à une opinion publique aculturée prête à croire toutes les histoires "storytellées" par des médias au service de l’empire.

      Avant de s’exprimer, la moindre des choses est de connaître à fond son sujet... Sur pratiquement tous les forums en ligne on a 90 % de bla-bla de comptoir. Souvent des "brèves" qui ne servent qu’à soulager les égos impuissants qui ne savent pas étudier et se contentent de relayer bêtement.


    • 1 vote
      yoananda yoananda 27 novembre 2015 12:36

      @Djam
      ca m’est adressé ???

      on dénonce tous les 2 l’instrumentalisation de l’haine de la France, non ?

      Moi par le "bon sens", vous par la "culture".


    • 3 votes
      Avlula 27 novembre 2015 13:22

      @yoananda
      C’est une blague ou quoi ? Ils feraient rien du pétrole, oui et alors ? Il vaudrait mieux, pour eux bien sûr mais aussi pour nous ! En quoi exploiter la planète serait plus important que de vivre heureux et de laisser les autres faire de même ? Un bon gros logiciel de colon ça. Le coup de la médecine pareil, n’importe quoi, tu crois que les poisons de nos labos les aident, alors qu’ils ont leur propre connaissance transmise de génération en génération et donc basée sur le résultat (plutôt que sur le profit) ? Donc ouais on n’a rien à foutre là-bas, si ce n’est échanger, sympathiser, apprendre.

      Je suis tout de même un peu d’accord avec la fin : c’est du racisme de croire qu’on doit toujours intervenir, en bien ou en mal, chez les autres parce que sans nous ce serait le bordel. Sauf que l’américanisation, pardon la globalisation, fait que le monde entier embrasse le même paradigme, étatiste, économiciste, technicien et scientiste...


    • 3 votes
      Djam Djam 27 novembre 2015 21:23

      @yoananda
      Je ne pense pas qu’il soit exagéré de parler de pillage pour l’Afrique.

      Vous évoquez les causes locales pour équilibrer nos tentatives d’analyse... fort bien, mais puis-je rappeler que les responsabilités locales en question se limitent partout à des marionnettes choisies par l’occident, imposées par des élections totalement perverties et que les véritables locaux, le peuple quoi, est systématiquement baladé et pas vers du positif en matière de traitement social.

      La question n’est pas de culpabiliser ici ou là, mais de comprendre comment agissent les maîtres du monde. Leurs méthodes dégueulasses ne datent pas d’hier me direz-vous et c’est vrai, mais avouons que notre post modernité a mis au point un outil redoutable composite qui mêle habilement la propagande par l’image à jet continu, le barouf sonore par un bla bla permanent et le "story telling" médiatique.

      Si on vient exploser le sous-sol de votre jardin ou de votre square préféré pour cause d’extraction de gaz de schiste, je pense que vous raisonnerez différemment. Tant que c’est loin de nous, on blablate, on suggère, on suppose, on conseille même parfois, mais le jour où on devient l’objet du prédateur, là, on change de vision.

      Faudra-t-il que nous en passions par là pour que nous cessions de défendre des intérêts sans intérêts défendables ?


    • 1 vote
      yoananda yoananda 28 novembre 2015 02:29

      @Djam
      précisément, je raisonne exactement pareil pour le gaz de schistes en bas de chez moi !

      je suis logé a la même enseigne de l’opprimé que l’africain. C’est pourquoi je ne me défausse pas de ma responsabilité sur les élites, pas plus que je ne considère les africains totalement irresponsables de leur sort.

      la propagande est peut être forte mais elle l’est parce que les gens s’y laissent prendre.

      dans votre manière de voir les choses les africains ne sont plus des hommes libres de leurs choix, mais des automates pilotés par d’autres, des animaux.

      ne considérer que le mauvais chez les élites et le bon chez les peuples, c’est simplement une forme de propagande qui oublie l’autre coté de la médaille (il y a des méchants dans le peuple et les élites amènent aussi du bon), haineuse, dans la mesure ou en plus, il s’agit de la retourner contre tout le peuple français.

      c’est du walt disney en somme.


    • vote
      microf 28 novembre 2015 13:59

      @Djam, MERCI.


    • 1 vote
      microf 27 novembre 2015 14:33

      C´est vraiment une blague Avlula ce qu´écrit ce yoananda.
      Lorsque les terroristes tuent en France ( il ya aussi de nombreux étrangers qui sont morts ) ce sont les migrants qu´on stigmatisent, alors qu´il ya de nombreux migrants qui sont morts.
      Lorsque la France va piller l´Afrique causant des millions de morts, c´est normal, il ne ne faut pas que les Africains ou ceux qui ne supportent pas cet état de chose se taisent, eh bien ce temps lá est résolu, nous n´allons pas ou plus nous taire, nous allons appeler un chat un chat.
      Je demanderai á cet yoananda d´écouter ce que dit l´ex-Président de la France Jacques Chirac
      " Jaques Chirac Reconnait que les européens Exploitent les Africains"
      , il peut le visionner á youtube, je le cite mot pour mot :
      " ON N´OUBLIE SEULEMENT UNE CHOSE. C´EST QU´UNE GRANDE PARTIE DE L´ARGENT QUI EST DANS NOTRE PORTE MONNAIE VIENT PRÉSICÉMENT DE L´EXPLOITATION DEPUIS DES SIÉCLES DE L´AFRIQUE. PAS UNIQUEMENT, MAIS BEAUCOUP VIENT DE L´EXPLOITATION DE L´AFRIQUE.
      ALORS, IL FAUT QUE AVOIR UN PEU DU BON SENS, JE NE DIS PAS DE GÉNÉROSITÉ, DE BON SENS, DE JUSTICE POUR RENDRE AUX AFRICAINS JE DIRAIS CE QU´ON LES A PRIS, D´AUTANT QUE C´EST NÉCESSAIRE SI ON VEUT ÉVITER DE PIRES CONVULTIONS ET DIFFICULTÉS AVEC LES CONSÉQUENCES POLITIQUES QUE CA COMPORTE DANS UN PROCHAIN AVENIR".

      Qu´en dit yoananda ? Jacques Chirac serait-il devenu francophobe ?.


      • vote
        yoananda yoananda 28 novembre 2015 02:18

        @microf
        oui sans hésitation

        on "pille" les ressources la bas pas plus qu’ici. piller les africains c’est autre chose.


      • 1 vote
        microf 28 novembre 2015 13:54

        @ yoananda, je sais qu´avec des gens comme vous, " piller l´Afrique c´est autre chose " comme vous le dites.
        Alors lá Aimé Césaire avait raison dans son
        " Discours sur le colonialisme ", je vous mets quelques extraits pour vous éclairer, le reste vous pourrez le visionner á youtube :

        " Une civilisation qui s’avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente.
        Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte.
        Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde"...
        " Il faudrait d’abord étudier comment la colonisation travaille à déciviliser le colonisateur, à l’abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à le réveiller aux instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale, au relativisme moral".
         
        Aimé Césaire sur Hitler

         "Oui, il vaudrait la peine d’étudier, cliniquement, dans le détail, les démarches d’Hitler et de l’hitlérisme et de révéler au très distingué, très humaniste, très chrétien bourgeois du xxe siècle qu’il porte en lui un Hitler qui s’ignore, qu’Hitler l’habite, qu’Hitler est son démon, que s’il le vitupère, c’est par manque de logique, et qu’au fond, ce qu’il ne pardonne pas à Hitler, ce n’est pas le crime en soi, le crime contre l’homme, ce n’est pas l’humiliation de l’homme en soi, c’est le crime contre l’homme blanc, c’est l’humiliation de l’homme blanc, et d’avoir appliqué à l’Europe des procédés colonialistes dont ne relevaient jusqu’ici que les Arabes d’Algérie, les coolies de l’Inde et les nègres d’Afrique.

        " Et c’est là le grand reproche que j’adresse au pseudo-humanisme : d’avoir trop longtemps rapetissé les droits de l’homme, d’en avoir eu, d’en avoir encore une conception étroite et parcellaire, partielle et partiale et, tout compte fait, sordidement raciste.

        Et, dès lors, une de ses phrases s’impose à moi  :

        « Nous aspirons, non pas à l’égalité, mais à la domination. Le pays de race étrangère devra redevenir un pays de serfs, de journaliers agricoles ou de travailleurs industriels. Il ne s’agit pas de supprimer les inégalités parmi les hommes, mais de les amplifier et d’en faire une loi. » "Cela sonne net, hautain, brutal, et nous installe en pleine sauvagerie hurlante"

        J´aimerai Cher yoananda que vous lisiez avec calme ces extraits et de réfléchir, car je trouve avec votre réaction, qu´Aimé Césaire avait raison. Vous trouvez normal qu´on pille l´Afrique parceque les Africains ne savent pas quoi faire de leurs richesses, et que les Africains et ceux qui les défendent comme votre ex- Président Jacques Chirac qui est l´un de ceux ont mis ce système de pillage en place et qui a retrouvé sa lucidité sont Francophobes et doivent se tairent, eh bien NON nous ne nous tairons pas ne vous en déplaise, nous allons continuer á dénoncer de tels agissements.

        

        Ajouter une réaction

        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


        FAIRE UN DON

Auteur de l'article

tvnetcitoyenne

tvnetcitoyenne
Voir ses articles







Palmarès