• jeudi 17 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Contact
Agoravox TV
Accueil du site > Actualités > International > Cuba et l’exploit de la survie malgré l’inhumain Embargo !
par Hijack samedi 8 septembre 2012
29%
D'accord avec l'article ?
 
71%
(21 votes) Votez cet article

Cuba et l’exploit de la survie malgré l’inhumain Embargo !

Comment Cuba survécut en 1990 sans pétrole

 

L’humanité n’a jamais fait l’expérience de la pénurie totale de pétrole. Il n’existe qu’un précédent, à l’échelle d’un petit pays isolé : Cuba.

Après l’effondrement de l’URSS, ce pays a en effet connu une pénurie de pétrole comparable à celle qui frappera inévitablement le monde entier à moins qu’on ne la prévienne par des changements immédiats et radicaux dans les habitudes de consommation de l’énergie.

 

_________

D’aucuns vont nous sortir les droits de l’homme, les prisonniers politiques et tout le tintoin ... je me souviens qu’Amnesty International avait reconnu ... que les prisonniers sous Fidel ...pour les mêmes causes, auraient été condamnés à mort ou presque aux USA !!!

Je dis bravo à la politique cubaine, qui est restée libre, contre vents, marées et puissance voisine ennemie de Cuba, mais surtout ennemie du monde libre !

Aujourd’hui, 80 % de l’agriculture cubaine est biologique !
Le manque de pétrole, leur a fait prendre de l’avance sur les pays les plus avancés ... ils seront un exemple pour le monde entier ... et pas que pour l’agriculture et les moyens de survivre avec peu ...

 

J’invite tout le monde à écouter attentivement les témoignages des intervenants ... intéressants au plus haut point !

Belles filles & bonne musique (Salsa) ...

JPEG - 28.7 ko
JPEG - 43 ko
GIF - 9 ko
Réactions à la vidéo Faire un don
  • 3 votes
    par Hijack (xxx.xxx.28.187) 8 septembre 2012 12:09
    Hijack

    Je disais belle filles et bonne musique ... pour Cuba en général et non dans le document ...
    Celia Cruz, Barretto - Bemba Colora

    .
    Cuba : Island Of Music
    .
    En effet, les musiciens cubains à Cuba ou ailleurs comme par ex. aux USA font partie du haut du panier ...


  • 9 votes
    par Abdelkrim BOURGUIGNON (xxx.xxx.209.120) 8 septembre 2012 12:37
    Abdelkrim BOURGUIGNON

    Si les gens ont cette opinion formatée et détestent Cuba, c’est parce qu’ils se lavent le cerveau avec la télé corrompue. À force, ça prend, et on pense que Cuba c’est le grand satan et que les gens sont malheureux. Ils n’ont pas l’aisance matérielle qu’on a en Europe, mais les Cubains sont beaucoup plus heureux que nous, malgré tout ce qu’on a ici. Demandez-vous pourquoi...


    • 2 votes
      par Schweizer.ch (xxx.xxx.156.60) 8 septembre 2012 12:53

      "Si les gens ont cette opinion formatée et détestent Cuba..."

      Plus personne ne déteste Cuba. C’était un danger pendant la guerre froide, une source de subversion pour une bonne partie de la planète, maintenant, c’est plus rien. Même le copmbat que le gouvernement mène contre le racisme ne fait plus sourire.

      "mais les Cubains sont beaucoup plus heureux que nous, malgré tout ce qu’on a ici. Demandez-vous pourquoi..."

      C’est dans leur gène à ces peuples-là, de ne pas se prendre la tête avec des préoccupations matérielles. Ce qui fait que les Cubains ne lèvent pas le petit doigt pour faire sauter la dictature, mais qu’ils n’en feront pas davantage pour empêcher sa chute quand le castrisme aura fini de faire son temps.


    • 7 votes
      par machiavel1983 (xxx.xxx.124.227) 8 septembre 2012 14:10
      maQiavel1983

      Plus personne ne déteste Cuba.

      R / Oh si quand même , faut voir comment on en parle dans nos médias : Cuba = dictature , pauvre cubains , c’ est tout !
      C’est dans leur gène à ces peuples-là, de ne pas se prendre la tête avec des préoccupations matérielles
       R/ Alors est ce qu’ il est dans les gènes du peuples français par exemple de se prendre la tête avec les préoccupation matérielles ? Depuis que la bourgeoisie a pris le pouvoir ( 1789 ) , oui c’ est le cas puisque le monde bourgeois est basé sur le matérialisme . Mais en a - t-il toujours été ainsi , et n’ en sera -t- il pas autrement ?
      Et je crois qu’ au temps des soviétiques les préoccupations matérielles des cubains étaient aussi patente . 
      Moi je crois que c’ est une question paradigmatique plutôt que génétique ... le matérialisme a une importance variable selon le paradigme dans lequel on vit !

    • 6 votes
      par joelim (xxx.xxx.6.104) 8 septembre 2012 20:25
      joelimQ

      Plus personne ne déteste Cuba. C’était un danger pendant la guerre froide, une source de subversion pour une bonne partie de la planète, maintenant, c’est plus rien.


      Et les US continuent leur blocus pour faire un exemple...

    • 1 vote
      par Schweizer.ch (xxx.xxx.135.91) 8 septembre 2012 22:56

      "Oh si quand même , faut voir comment on en parle dans nos médias : Cuba = dictature , pauvre cubains , c’ est tout !"

      Les médias poursuivent sur une vieille lancée, c’est donc du psittacisme bien plus que la détestation.

      "Depuis que la bourgeoisie a pris le pouvoir ( 1789 ) , oui c’ est le cas puisque le monde bourgeois est basé sur le matérialisme . Mais en a - t-il toujours été ainsi , et n’ en sera -t- il pas autrement ?"

      A mon avis, il est du devoir des parents de se soucier de l’éducation, du bien-être et de l’avenir de leurs descendants et si notre patrimoine est ce qu’il est, dans tous les domaines, c’est quand même parce que des dizaines de générations se sont souciées non seulement d’édifier, mais également de conserver afin de transmettre.

      "Moi je crois que c’ est une question paradigmatique plutôt que génétique ..."

      Peut-être, mais quoi qu’il en soit, je ne suis pas un adepte du tout génétique.


    • vote
      par Bender (xxx.xxx.183.12) 9 septembre 2012 12:02
      Bender

      Question pour schweizer :

      Je serais curieux de savoir quelle est votre position sur ce blocus ? Faut-il le maintenir ou le lever ?


    • 1 vote
      par Schweizer.ch (xxx.xxx.13.128) 9 septembre 2012 14:41

      "Je serais curieux de savoir quelle est votre position sur ce blocus ?"



      Je vais vous décevoir, je m’en fous complètement. Pendant la guerre froide, il était justifié, maintenant, je n’ai plus aucune opinion sur cette question.


    • 5 votes
      par Bender (xxx.xxx.183.12) 9 septembre 2012 20:38
      Bender

      " je n’ai plus aucune opinion sur cette question. "

      Donc, le fait de savoir que tout un peuple souffre à cause d’un blocus, vous vous en foutez...
      Allez, faites donc un effort, je suis sur que votre haine du gauchiste de base va vous inciter à dire que ce blocus est tout à fait justifié...


    • vote
      par Schweizer.ch (xxx.xxx.229.88) 10 septembre 2012 08:10

      "Donc, le fait de savoir que tout un peuple souffre à cause d’un blocus, vous vous en foutez..."

      Du moment que ce n’est pas le mien...

      "Allez, faites donc un effort, je suis sur que votre haine du gauchiste de base..."
       
      Vous croyez vraiment que les Cubains sont des gauchistes de base ? smiley

      "...va vous inciter à dire que ce blocus est tout à fait justifié..."

      Je vais vous décevoir encore une fois, je ne sais pas par quoi les Yankees justifient son maintien. Quand je me fous de quelque chose, c’est du sérieux, vous pouvez me croire. Vous ne pouvez même pas vous douter de tout ce que j’ignorais à propos de la Tunisie et de Ben Ali au moment où la prétendue "révolution du jasmin" a éclaté.

      Je me suis rattrapé par la suite, mais à ce moment-là, il y avait dix ans que je passais toutes les informations dont le titre faisait référence à la Tunisie... Le pays aurait sombré dans la Méditerranée que je m’en serais avisé des années plus tard.


    • 4 votes
      par Bender (xxx.xxx.104.75) 13 septembre 2012 09:59
      Bender

      "Du moment que ce n’est pas le mien..."

      Une réponse qui ne m’étonne pas le moins du monde, venant d’un esprit sentant le renfermé comme le vôtre...


    • vote
      par Schweizer.ch (xxx.xxx.29.36) 13 septembre 2012 10:24

      "Défiez-vous de ces cosmopolites qui vont chercher loin dans leurs livres des devoirs qu’ils dédaignent de remplir autour d’eux. Tel philosophe aime les Tartares, pour être dispensé d’aimer ses voisins…" — Jean-Jacques Rousseau - L’Émile


    • 2 votes
      par Bender (xxx.xxx.104.75) 14 septembre 2012 10:34
      Bender

      J’aime mes voisins, j’aime tous les êtres humains de façon égale. Pas comme vous, qui n’aimez que ceux qui vous ressemblent, que ceux de votre nation, de votre religion et de votre couleur. Un esprit renfermé reste un esprit renfermé, aérez vous un peu, ça vous ferait du bien...


  • 10 votes
    par zeitgest (xxx.xxx.50.79) 8 septembre 2012 13:02
    zeitgest

    Finalement, ce blocus a du bon ! Il a permis aux cubains de nous démontrer que le capitalisme ne peut rien contre des gens qui veulent vivre par et pour eux-mêmes en utilisant les ressources que dame Nature leur prodigue. Merci Hijack pour le partage, cette vidéo fait un bien fou.
    Je m’empresse de la montrer à mon enfant qui, à 13 ans, me demande dans quel monde nous vivons !


  • 5 votes
    par Erwanet (xxx.xxx.100.225) 8 septembre 2012 13:14
    Erwanet

    Une petite pensée à tous ces gens qui quittent la Floride sur de frêles esquifs, pratiquement à la nage au péril de leur vie pour aller se réfugier à Cuba tellement c’est bien.


    • 8 votes
      par Hijack (xxx.xxx.28.187) 8 septembre 2012 13:20
      Hijack

      Ceux qui ont quitté Cuba dans les mêmes conditions que tu décris Erwanet, sont comme les syriens qui font tout pour qu’on détruise leur pays ... que je nomme collabos/traîtres/harkis au choix ... c’est selon !
      Il y a bien sûr, ceux qui ont quitté Cuba dans de frêles embarcations ou autres ... car ils pensaient à tort que l’herbe est plus verte ailleurs ... Ce qui compte, c’est qu’en général les cubains vivent plus qu’ils ne survivent à présent ... et que les gens s’en prennent plus à Cuba ... qu’à la puissance qui les emprisonne !!! ... tellement plus facile !!!


    • 10 votes
      par zeitgest (xxx.xxx.50.79) 8 septembre 2012 13:23
      zeitgest

      C’est vrai : les USA c’est tellement mieux ! Y a pas photo ! Cette fontaine inépuisable de fric qui dégouline et qui profite si bien aux étasuniens, comment peut-on y résister ?


    • 4 votes
      par kemilein (xxx.xxx.154.171) 8 septembre 2012 13:27
      kemilein

      retard erwanet
      la mythe et la mythomanie sont une chose qui te passe au dessus de la tête petit bonhomme endoctriné.
      -
      débattre avec des endoctriné est une perte de temps les gens, ils n’ont pas de cerveau, pas de logique, pas de raison. ce sont des aveugles qui parlent de couleur sans les avoir jamais vue, parce qu’un prêtre leur a dit alors ils le savent... ou pas.


    • 3 votes
      par Marco07 (xxx.xxx.169.243) 8 septembre 2012 14:04
      Une petite pensée à tous ces gens qui quittent la Floride sur de frêles esquifs, pratiquement à la nage au péril de leur vie pour aller se réfugier à Cuba tellement c’est bien.
      Excellent !

       smiley

    • 5 votes
      par Bender (xxx.xxx.183.12) 9 septembre 2012 12:05
      Bender

      Ah sacré erwanet, toujours le petit mot pour nous rappeler à quel point la télé-poubelle a fait des ravages dans ce qui lui sert de cervelle...


  • 11 votes
    par machiavel1983 (xxx.xxx.124.227) 8 septembre 2012 13:26
    maQiavel1983

      Malgré mes divergences avec l’auteur, j’ai voté en faveur de l’ article , merci à lui de l’ avoir partagé et je dirai même que c’ est presque un devoir citoyen aujourd’hui de diffuser ce reportage .

      Quelques remarques : 

      1. Concernant les énergies alternatives, je ne sais pas ou on en est aujourd’hui, et même si les recherches avancent est ce qu’on sera en mesure de remplacer totalement le pétrole ? Franchement je n’y crois pas, Cuba est donc un mini laboratoire qu’il est important d’étudier.

      2. On vit réellement dans un monde paradoxal, Finalement l’embargo sur Cuba est un bien puisque cela à permit aux habitants d’être autonome. Lors de l’effondrement économique global, ils souffriront moins que nous, ils sont en réalité même en avance. La notion de progrès est réellement relative.

      3. On voit que les agriculteurs sont ceux qui vivent le mieux. Il va réellement y avoir une inversion totale de la hiérarchie, les vrais aristocrates seront les agriculteurs (d’ ailleurs il faut savoir que le patriciat romain était composé aux origines d’hommes qui cultivaient à la périphérie de la ville, les marchands , les artisans vivant à l’ intérieur faisaient parti de la plèbe ), au bas de l’ échelle sociale on verra les salariés surdiplômés du tertiaire qui ne connaissent aucun métier manuel et qui se pavanent pourtant aujourd’hui . C’est sadique mais voir leur tête à ce moment là sera à pleurer ... de rire ! Allez non, je ne suis pas gentil, les pauvres ne vont rien comprendre ...

      4. Maintenant, il faut remettre les choses dans leur contexte, entre Cuba et les pays d’ Europe occidentale , il y’ a des différences de tailles : 

      - Le climat, qui leur permet de cultiver toute l’année. Petite parenthèse, pour les identitaires une bonne nouvelle, les immigrés d’Afrique sub- saharienne risquent de rentrer en masse dans leur pays d’origine pour cette raison.

      - La solidarité .Cuba est un pays socialiste dans lequel le partage, l’entraide, la communauté au sens large a une signification.

      Nous nous vivons dans une société individualiste post 68tarde (jouir sans entraves, il est interdit d’interdire et mon cul sur la commode). On risque de se confronter à des comportements très bizarre, voir agressif de la part de gens qui sont habitué à vivre d’une certaine manière. Dans les grandes villes, on vit très seuls, voir des gens vivant en communauté est exceptionnel (si exceptionnel qu’ on en fait un spectacle genre loft story ).

      Lorsque l’utopie consumériste s’évanouira ,Ici ce sera pire ...


    • vote
      par kemilein (xxx.xxx.154.171) 8 septembre 2012 13:39
      kemilein

      la différence fondamentale entre eux et nous c’est "l’environnement global"
      c’est a dire leur géologie, leur géographie, le climat qui en découle, la faune qui en découle, c’est a dire la relation qu’on a avec ces déterminismes-là qui fonde une culture spécifique tout autant déterministe que le reste.
      -
      ici il existe aussi des gens capables, des gens ingénieux (pas forcément ingénieur diplômé)
      mais je pense que renvoyer au champ 10 a 15% de la population n’est pas la solution alors qu’il existe d’autre alternative qui s’adaptent mieux aux différents milieux (une solution unique pour plusieurs biomes, oui c’est un uniformisme)
      on pourrait appeler ca de l’agriculture industrielle, c’est a dire fait dans une sorte de hangar (ca ne consomme pas plus d’énergie que ce que le soleil bombarde dans les champs, au contraire) et pourrait être parfaitement alimenté par un système d’eau chaude chauffé au soleil (oui oui soleil > chauffage > vapeur > pression > génératrice > électricité // comme un centrale nucléaire quoi).
      un système confiné de la sorte fonctionnerait 24/24 7/7 n’aurait aucun besoin de pesticide, de fongicide et d’herbicide, serait dans une solution optimal pour le développement et la croissance de la plante, et aurait donc un rendement bien supérieur a tout ce qu’on ferait en pleine terre.
      -
      oui c’est un progrès" et avec ça vous nourrissez la planète terre en moins de deux... est-ce seulement dans l’intérêt des dominateurs ? non, voila pourquoi on le fait pas.
      renvoyer les gens aux champs permet aussi a terme d’avoir des incultes (eux zont de la chance vont a l’école, mais dans 50 ans peut être ne sera-ce plus le cas, notamment a cause de la nouvelle génération parasité et consumériste qui apparait dans ce pays), et ces inculte laborieux sont facilement dominable.


    • 3 votes
      par machiavel1983 (xxx.xxx.124.227) 8 septembre 2012 14:44
      maQiavel1983

      @Kémilein

      0. Ce que tu écris a du sens ,je suis d’ accord avec toi sur certains points mais pas du tout sur d’ autres , et mes désaccords avec toi tournent en fait autour de la même thématique.
      J ’ai une question , es tu Marxistes ( ou Marxien peut être ) ? Parce mes désaccords avec toi découlent de ta manière de coder " le sens " par le quantitatif et le progrès technique (idéologie du progrès qu’ on retrouve également chez les libéraux ) .
       Attention , je ne dis pas que la quantité ou les progrès techniques c’ est mal , mais il doivent être au service de l’ humain et non un but en soi . Concrètement : 
      1. Je suis totalement d’ accord avec toi concernant l’ uniformisme des solutions , la solution qu’ a trouver Cuba ne peut être la même que doit trouver la France , la Russie , le Sénégal ou le japon , tu as tout à fait raison. Il y’ a plusieurs facteurs à prendre en compte et pas seulement environnementale mais aussi culturelle , démographique etc . Chacun doit trouver sa voie ce qui n’ empêche pas de s’ inspirer des autres .
      2. Mais pour ce qui est d’ une agriculture industrielle qui fonctionnerait 24 h / 24 quand bien même ce ne serait pas dangereux pour les sols , en aurait on vraiment besoins ? Ou est ce une frénétique pulsion progressiste de faire à tout prix du quantitatif ? Parce que je le rappelle ce qui est fondamental est de satisfaire nos besoins et non de créer de la valeur ajouté , ce qui précisément nous a conduit ou nous en sommes .
      3. Pourquoi industriel et ne pas faire simple ? Et toujours la même chose qui dit industriel , dit haut niveau de technicité , dit suprastructure dit centralisation et planification , dit oligarchie et salarié agricole infantilisé .
      Dans le reportage il est dit que 50 % des fermes sont tenues par des particuliers et une autre grosse proportion par des coopératives agricole auto-gérée et seulement un petit nombre appartiennent à l’ Etat . Je trouve ça parfait , on est donc dans un monde d’ indépendance économique et sociale, ce monde qui selon Proudhon est significatif de conscience et de liberté . Et contrairement à ce que tu écrit plus haut , ce monde est tout le contraire de celui de l’ inculture , l’ inculture et l’ aliénation est le domaine du salariat dans l’ industrie parcellisé , machiniste à haut rendement .
      Le vrai monde de la conscience politique est celui de la coopérative ou du travailleur indépendant , travaillant non pas pour créer de la plus value mais pour satisfaire ses besoins ,ce que précisément toute les oligarchies n’ ont jamais tolérées , qu’ elles soient capitaliste ou bolcheviques .Ce n’ est bien sur que mon opinion.



    • 5 votes
      par Walid Haïdar (xxx.xxx.184.7) 8 septembre 2012 17:40

      @ Kimelein : un milieu confiné est ultra sensible au contraire.


      Prend par exemple le cannabis. A l’état naturel (et quelles que soient les graines utilisées) le cannabis est une plante ultra résistante, qui n’a besoin d’à peu près aucun traitement.
      En intérieur, il faut tout un appareillage et un tas de traitements, très coûteux en énergie, un suivi méticuleux... En hydroponique, c’est encore pire.

      Il existe aujourd’hui des techniques de permaculture très bien adaptées aux zones tempérées, même s’il est certain qu’on ne peut pas y faire la même chose qu’en zone tropicale.

      Faire revenir à la terre 10 à 15% de la population ? C’est tout à fait possible. De plus en plus de gens ont ce désir, et je vous garantis que ce désir va s’accroître dans les dizaines d’années à venir. Par contre ce qui pourrait être différent de Cuba c’est que rural n’est pas nécessairement synonyme d’isolement. On peut imaginer un aménagement du territoire qui combine grand air et non isolement.

      Au fait, vous avez vu comme ils sont métissés à cuba, il doit y avoir un taux de criminalité incroyable ! Comment les gens font-ils pour se comprendre et vivre ensemble de façon relativement harmonieuse ? Vraiment c’est incroyable ça...

    • vote
      par kemilein (xxx.xxx.154.171) 8 septembre 2012 18:05
      kemilein

      le principe utilisé est valable dans un bunker hermétiquement fermé autant que dans un désert.
      un milieux clos contrôlé n’est pas dangereux, il est sensible, mais pas plus, et on s’évite de nombreux autres problèmes (par exemple cette année le "mildiou" a frappé fort... moi j’ai pas eu se problème dans mon "bunker" contrôlé, en hydroponie illuminé par des lampe uv alimenté de l’eau chaude chauffé la journée convertie en électricité)
      -
      je ne suis pas marxiste ni marxien, parce que je n’ai pas lu marx parce que... parce que !
      -
      la qualité la qualité la qualité... ben une pomme de qualité ca nourri pas son homme alors un pays tout entier... la qualité ca joue encore et toujours.
      ce que je dis est fort simple, ce que vous produisez en un an sur 1000m² on peut le faire dans 20m² parce que ma serre-bunker ne subit ni les saisons ni la nuit, qu’elle n’a besoin d’aucun pesticide et autre trucs extérieur, seulement de nutriment liquide -pour faire simple (et qu’a la limite parce que c’est en vase clos je pourrais même faire de OGM a pousse / croissance / maturation rapide sans que ca contamine l’extérieur directement)
      et que l’espace ainsi dégagé permet sois de le laisser enfin a la nature, sois d’en faire autre chose (quoi je sais pas)
      -
      et il ne s’agit que de satisfaire nos "besoins & désirs raisonnés" et non d’une doctrine.. parce que j’en avait plein le cul d’avoir des tomates pas mure irradiées donc sans saveur sans vitamine et farineuse... parce que je suis un mangeur qui aime manger parce que ca se fait tous les jours de toute ca vie, alors autant que ca soit jouissif comme moment... et non une obligation insipide comme un travail a la chaîne.
      -
      et j’ai jamais eu de canabis, mais mes plants de légumes se portent a merveille sans aucun traitement... oO (eau, sel, et nutriment organique en solution visqueuse et ils sont hyper heureux)


    • vote
      par kemilein (xxx.xxx.154.171) 8 septembre 2012 18:19
      kemilein

      "la quantité* ca joue encore et toujours"
      7 milliards d’humains ca se nourrit pas comme ça, il faut du nombre d’abord de la qualité ensuite !, ou alors qu’ils arrêtent de se prendre pour les lapins et qu’ils enfilent des capote ou se fourre le cul si sataniste que cela soit (hein soral) ca leur évitera de surpeuplé leur terre qui n’arrive déjà pas a les nourrir soit parce que ce sont des cons incapable de cultiver du sable stérile, soit parce que la technique entraine de facto la tyrannie (la bonne blague, la majorité n’est pas l’absolu) donc on préfère rester des crèves-la-dalle archaïque.
      -
      non !
      entre les régressifs (écologistes) ou rétrograde ou réactionnaire (monarchiste / fasciste) il existe d’autre voix de raison, de rationalisation et de rationnement.


    • vote
      par machiavel1983 (xxx.xxx.124.227) 8 septembre 2012 18:23
      maQiavel1983

      @kémilein

      Pour produire des pommes de qualité il faut absolument une agriculture industrielle dans un système confiné 24 heures sur 24 , 7 jours sur 7 ? Moi j’ ai plutôt l’ impression que ce qui t’ intéresse c’ est la quantité , je me trompe ? Enfin moi je ne suis pas contre , si chacun peut faire ça chez soi ou même en coopérative et que c’ est pas trop cher et peu demandeur d’ énergie pourquoi pas ...

    • 1 vote
      par machiavel1983 (xxx.xxx.124.227) 8 septembre 2012 18:46
      maQiavel1983

      @Kémilein 

       Je pense que la croissance de la population planétaire est désastreuse ( on est dans la pente ascendante de la courbe exponentielle ) ; De vrais politiques de contrôle de naissance sont nécessaires c’ est certains . Mais est ce que pour autant on est trop ? Je crois que cette planète suffit à nourrir tous très convenablement mais pas dans un système capitaliste et pas comme on consomme aujourdhui . En dix ans on brûle des réserves de pétroles qui ont mit des millions d’ années pour se constituer ,c’ est de la folie. 
      Donc on est pas trop nombreux , faire attention à la croissance et changer de système , ne plus coder notre " sens " par le quantitatif !
      Concernant la technique et la tyrannie, la majorité n’ est pas l’ absolu mais il y’ a des cohérences : à mesure que le procès de production est rendu effiscient , il tend à devenir plus complexe et plus coûteux et donc il est moins accessible à des personnes aux moyens limités . Il faut donc de grande entités pour que ces progrès techniques soient utilisés , qui dit grande entité dit centralisation et qui dit centralisation dit oligarchie . Dans le monde des bisounours en visite au pays de candy , oui c’ est peut être bien , nous on vit sur la terre des hommes donc ça ne va pas ! La nature des choses est telle qu’ en ce monde on ne peut rien avoir pour rien , et la fuite technicienne on la paye par la dictature !
      Je répète je ne dis pas que le progrès technique c’ est mal , c’ est bien surtout si ça reste accessible à de petits groupe d’ individus par contre je dis que la fuite technicienne n’ a aucun sens puisque à terme c’ est l’ homme qui est au service de la technique et non la technique au service de l’ homme . Mais encore une fois ce n’ est que mon avis !

    • vote
      par kemilein (xxx.xxx.154.171) 8 septembre 2012 20:57
      kemilein

      bah on est d’accord en gros.
      je trouve juste qu’avoir un local autonome qui produit la bouffe qu’on consomme c’est quand meme plutôt une bonne chose, et que pour nourrir une ville sans s’accaparer toute la campagne/nature environnante avoir des "fermes industrielles" (parce que ca produit beaucoup) c’est loin d’être une idée conne, d’autant plus si par exemple vous vivez dans un désert (égypte sans la citer) vous évitez d’irriguer le désert (donc avec une évaporation (chaleur autant que projection par photon) de malade).
      -
      il y a des techniques qui libèrent du temps (les esclaves d’athene) et qui sont un moyen de vivre mieux, un moyen d’avoir du temps pour apprendre étudier (sciences ? musiques ?)
      -
      le problèmes de la technique et de la technologie, n’a rien avoir avec la technique ou la technologie au finale, c’est ce que les hommes en font (encore et toujours) et on tombera d’accord sur le fait que l’homme est un imbécile qui joue en 2012 a kissè kala plugross dans une surenchère de possession futile (15 bagnoles sportives WATEFU ?)
      -
      ce qu’on sait c’est que le riche est riche pour deux raisons (je parle pas de son accession mais de son status qui le fait jubiler)
      > son cerveau aime-jouir et n’aime-pas-souffrir, or être pauvre c’est une privation de certaine jouissance le cerveau n’aime pas ça (privé de nourriture, de chauffage ou d’isolation, bref avoir un logement de merde, peiner a la tâche dans les champs comme nous vende comme rêve les écolo et le parti de gauche (si mélenchon veut des pécores il a qu’a y aller dans les chamsp LUI))
      > la seconde est que les humains sont des imbéciles abrutis stupides qui en 2000 ans d’histoire et 15.000 ans d’historique en sont encore a se comparer la bite pour savoir qui a la plus grosse (voiture, maison yatch, rolex) et qui pisse le plus loin. les riches aiment être riche c’est en se comparant aux autres, un riche n’est donc jamais assez riche s’il a un concurrent (et sa richesse fait des envieux qui veulent le concurrencer, c’est un puis sans fin)
      -
      et nous sommes trop nombreux, parce que les cons son légions, et qu’ils brulent des ressources naturelles connement, on devrait peut être les bruler eux même... (et oui c’est une provocation volontaire non pour appeler a l’extermination, mais plutot a la réflexion de la condition de la connerie des humains)


    • vote
      par machiavel1983 (xxx.xxx.124.227) 9 septembre 2012 14:15
      maQiavel1983

      @Kémilein

      - Sur les fermes industrielle on est d’ accord , si c’ est peu coûteux , que de petits groupes peuvent en construire , c’ est bon !
      - Sur l’ utilisation de la technique et ce que les hommes en font on est également d’ accord .
      - Sur la technique et le temps de travail , on est d’ accord. Mais la nature humaine est telle que la fuite en avant technicienne ne libérera pas le temps .
      Tout simplement parce que comme je l’ ait écrit la fuite en avant technicienne demande de gros moyens que ne peuvent avoir que des super structure , ce qui implique centralisation ,planification et in fine oligarchie . 
      Et la priorité des oligarques est de conserver le pouvoir , pour le conserver ils ne doivent pas laisser le peuple avoir le temps de s’ instruire car cette instruction l’ amènera à poser les bonnes questions et risque au final de contester le pouvoir .
      Je ne sais pas si tu as lu " 1984" de Orwell , c’ est précisément dans cette situation que vivent les peuples et pour les abrutir dans le travail , il y’ a le prétexte de la guerre , ce qui exige un sur-travail aux peuples , et les produits de ce sur-travail sont tout simplement dilapidé par les combats. 
      C’ est pourquoi la technique doit s’ adapter à la nature humaine et à sa soif de pouvoir , il vaut mieux que la technique ne nécessite pas la concentration du pouvoir économique et donc politique . Il ne faut donc pas qu’ elle soit trop coûteuse et reste accessible au plus grands nombre de producteur possible . Elle ne doit donc pas être trop poussée !

    • vote
      par Walid Haïdar (xxx.xxx.146.182) 10 septembre 2012 19:14

      @Kemilein : le mode de production qui demande le moins de travail est la permaculture (ce qui se fait à cuba n’en est que très partiellement). Elle demande du travail au départ, pour mettre en place une forêt nourricière artificielle, mais ensuite celle-ci demande très peu d’entretien. Rien que si on combine toutes les techniques actuelles (permaculture, culture sans labour...) on arrive à des rendements énormes en espace et en temps.


      L’agriculture dite intensive en plein air est une plaisanterie : elle n’est pas du tout intensive au mètre carré, mais seulement par travailleur. Mais si un aménagement du territoire permet à chacun (ou à beaucoup de gens) d’entretenir sa forêt nourricière dans les environs (y compris dans les grandes villes), on obtient non seulement un énorme rendement au mètre carré (car la polyculture bien faite a des rendements énormes au mètre carré) et un énorme rendement au temps de travail (environ 1 à 2 heures de travail par jour et par personne en moyenne, soit pas plus que ton système, ou que d’aller faire ses courses actuellement, sachant qu’en plus c’est bien plus plaisant, mais encore une fois avec un aménagement adéquat).

      Tu parles de désert. Sache qu’il est tout à fait possible de transformer le désert en terre fertile, même si ça prend du temps. Il suffit de faire tomber la pluie là où on veut (c’est pas de la science fiction, les militaires ont déjà des choses qui s’en rapprochent fortement), et de répandre de la matière organique en décomposition. On pourrait chaque année gagner du terrain sur le désert ainsi : pour l’instant, c’est le contraire qui se passe, grâce à l’agriculture dite intensive, qui est surtout de la connerie intensive.

      Pour ce qui est de l’hiver, en faisant les semis sous couvert on gagne déjà pas mal de temps, et on peut combiner cela à des serres certes, mais aussi aux techniques de conservation comme le séchage, les bocaux de légumes marinés (qui perdent certaines vitamines sensibles, mais gagnent en digestibilité, et en micro-organismes très bénéfiques pour les intestins (probiotiques).

      Je suis curieux de goûter tes tomates. Il me semblait que l’hydroponie avait la vertu d’être très productive, mais les défauts d’être gourmande en énergie, très technique, et surtout, de donner des fruits et légumes au goût bien minable (juste un poil mieux qu’un produit de la fausse agriculture intensive). Par ailleurs, je sais par expérience que le goût dépend des caractéristiques particulières de la terre, non pas seulement en minéraux, mais surtout en biotope : plus le milieu de culture est vivant, plus les arômes sont riches, et le plaisir élevé (je ne parle donc pas juste d’avoir des fruits et légumes riches en sucres mais avec un goût trivial). Je demande donc à voir, mais suis sceptique...

    • vote
      par Walid Haïdar (xxx.xxx.146.182) 10 septembre 2012 23:47

      Non pas une à deux heures par jour, mais par semaine, pardon.


  • 1 vote
    par FRIDA (xxx.xxx.216.252) 8 septembre 2012 13:51
    Frida

    Je prendrai le temps pour regarder tes vidéos Hijack, promis.
    Et merci pour la partage,

    Cordialement


    • 1 vote
      par Hijack (xxx.xxx.28.187) 8 septembre 2012 13:58
      Hijack

      T’as intérêt Frida,
       smiley

      Et je te garantis que ça va te plaire, c’est long mais ça passe très vite ... je voulais juste voir quelques passages en faisant avancer le curseur ... suis finalement revenu en arrière pour tout voir en entier ... ça rejoint en plus l’agriculture naturelle.


  • 6 votes
    par Hijack (xxx.xxx.28.187) 8 septembre 2012 13:56
    Hijack

    Cuba, l’île de la santé 
    Depuis le triomphe de la Révolution en 1959, le développement de la médecine a été la grande priorité du gouvernement cubain, qui a transformé l’île des Caraïbes en une référence mondiale dans ce domaine. En effet, à ce jour, Cuba est le pays du monde qui compte le nombre de médecins le plus élevé par habitant.
    (
    malgré l’embargo donc ... )
    .
    La Révolution cubaine et son impact sur les comportements démographiques
    .
    Rendons nous compte ... aucun SDF ... et 85 % des habitants sont propriétaires de leur petit appart ! Pourtant ... dormir dehors à la Havane ... ça craint moins qu’à Paris ou à N.Y.
    .

    Cuba , un pays solidaire des peuples du Monde

    .

    Enfin, la catastrophe de l’Ile de Haïti nous a appris que Cuba formait les haïtiens à la médecine (presque la totalité) ... et fournissaient médecins généralistes et spécialistes ainsi que du matériel médical ... (dans la mesure de leur possibilités)

    Médecine à Cuba totalement gratuite.

    Médecine performante ... bcp de riches zuniens vont se faire soigner à la Havane pour des affections non prises en compte aux USA ou mal soignées.

    ___

    Si nous français, étions dans les mêmes conditions que Cuba ...durant les périodes d’embargo (je rappelle tjrs en cours) ... nous nous boufferions entre nous !!! 

    .

    Désolé, pour ceux qui ... comme pour la Syrie ou la Libye ... ou l’Irak ... quand les médias leur disent qu’un tel dirigeant est un dictateur ou tel pays est une dictature ... sont obligés de les croire sans même réfléchir, sans même faire leur propre recherche ... mais il est tellement plus aisé de trouver des infos allant dans leur sens ...


  • 12 votes
    par Lisa SIon (xxx.xxx.9.59) 8 septembre 2012 15:02
    Lisa Sion

    personnellement, j’ai décrété le blocus permanent et l’embargo définitif envers la
    dictature étasunienne. J’ai rayé de la carte de mes consommations quotidiennes
    toute marque zunienne voire d’origine usraélienne...et je m’en passe très bien.
    J’ai également boulé tous les experts, philosophes, propagandeurs communs
    ou sociologues médiatiques ayant déclaré un jour " Cuba est une dictature ".
    C’est facile et à la portée de tous ceux qui ont encore un lopin de terre et en sont
    maitres.


  • 6 votes
    par La mésange (xxx.xxx.128.192) 8 septembre 2012 16:24
    La mésange

    Excellent ! Bonne leçon... Alors que ici nous bouffons du pesticide à tout va... En fait le pétrole est une calamité. Mais il faut être obligé pour arriver à s’en passer. Actuellement nos gouvernements vont vraiment dans le mauvais sens et ça dans tous les domaines. Espérons que le changement se fera à temps, avant que les sols ne soient foutus et les petits paysans suicidés !


  • vote
    par ferrán (xxx.xxx.93.125) 8 septembre 2012 16:35
    ferrán
    Le drame cubain se déroule chaque jour sous les yeux indifférents du monde. Personne ne s’en émeut du sort réservé à une nation sous l’emprise de la tyrannie la plus ancienne d’occident. D’autres problèmes semblent tellement plus importantes partout ailleurs ! En Europe, nombreux sont ceux qui croient encore à la version romanesque d’une petite île luttant dignement contre le géant Goliath des temps modernes. Un mythe soigneusement inventé par quelques intellectuels de gauche il y a presque soixante ans, mais qui subsiste encore aujourd’hui. Au départ, grâce aux subventions soviétiques et dernièrement, au pétrole vénézuélien. Mais les soutiens économiques dont le régime cubain bénéficie n’expliquent pas sa longévité. Il manque aussi un sincère intérêt politique de la part des puissances, commençant par le Etats Unis, nullement intéressée pour normaliser ses relations avec La Havane malgré l’anti castrisme officiel des administrations successives.
    Après tout, compte tenu le "ras-le-bol" de la population, une occupation massive et peu coûteuse aurait été depuis longtemps la bienvenue, surtout après l’effondrement de l’Union Soviétique. Cette solution radicale, apparemment si peu démocratique n’est pas nouvelle ; d’ailleurs, elle fut choisie par les élites créoles à la fin du XIX siècle pour en finir avec la Guerre d’Independence contre l’Espagne qui les avait ruinés. Les Etats Unis qui se moque de l’opinion internationale quand elle n’arrange pas ses intérêts, aurait trouvée sans difficultés des cubains sur leur propre territoire, prêts à endosser la responsabilité d’un tel régime, en quelques mois, le temps aidant, personne n’en parlerait déjà plus.
    Alors, depuis presque soixante ans aucune invasion à l’horizon. En attendant, prétextant l’hostilité de Washington, nul principe démocratique porté par l’occident depuis la fin du fascisme en Europe ne s’applique là-bas. Pas d’élections libres, aucun droit d’expression ou de réunion ni d’entreprendre. Le peuple cubain est devenu l’otage des intérêts géopolitiques qui le dépassent. Cette folie doit cesser.
    Un de trois résidents dans l’île a quelqu’un de sa famille vivant à l’extérieur, soit de façon définitive ou temporelle ; chaque année, des milliers de personnes au péril de leurs vies, choisissent de traverser le détroit de la Floride dans des embarcations de fortune pour gagner la terre promise. Sans oublier les 20 000 cubains qui quittent l’île légalement pour l’Amérique tous les ans. Les chiffres pour d’autres destinations ne sont pas connus, mais ils sont toute aussi impressionnants. D’après l’Institut National des Statistiques cubain (ONE) le solde annuel –négatif- avoisine les 37 000 personnesA cette hémorragie permanente de ses forces vives et de sa jeunesse, s’ajoute le nombre des récentes naturalisations, que grâce à la « Loi pour la mémoire historique » approuvée en Espagne par le gouvernement socialiste, a permis que 80 000 cubains d’ascendance ibérique d’acquérir la nationalité espagnole. Au terme de l’opération l’année prochaine, l’ambassade espagnole à La Havane estime à 160 000 le nombre total des nouveaux sujets de la couronne.
    S’il y avait encore des doutes sur la réussite du Castrisme, ces chiffres prouvent le contraire. Personne n’oserait les contester d’ailleurs. Le paradis socialiste des caraïbes est en réalité l’enfer de Dante, une évidence, même pour des nombreux fonctionnaires du régime qui le lâchent quand ils le peuvent.
    Il est certain qu’il n’y a pas de guerre civile ouverte à Cuba. Les moyens de répression sont plus subtils qu’en Syrie, mais ils ne restent pas moins violents. Il est également évident qu’après soixante ans de castrisme, toute illusion d’assister à la naissance soudaine d’une société civile saine est un rêve sans espoir, car les cubains ne sont pas seulement prisonniers du régime, mais aussi et surtout, de la géographie.
    Cependant une solution consensuelle existe : faire devenir Cuba, par referendum, une autonomie espagnole. Légalement rien ne s’y oppose, le gouvernement autonomique mis en place pour l’Espagne en 1897 peut être remis à l’ordre du jour, puisque la République déclarée en 1902 a été imposée par la Armée des Etats Unis ; sans oublier que le Castrisme aussi, a pris le pouvoir par la force des armes. Aucune consultation populaire n’a pas été faite à Cuba depuis plus de soixante ans. Les avantages d’un tel dénouement sont évidents pour les deux nations.

  • vote
    par ferrán (xxx.xxx.93.125) 8 septembre 2012 16:46
    ferrán

    non, malheureusement. tu peux mieux t’informer si tu veux sur le site de l’Association Autonomie Concertée de Cuba.



    • 8 votes
      par machiavel1983 (xxx.xxx.124.227) 8 septembre 2012 17:14
      maQiavel1983

      @ferran

      Je ne connait pas cuba , je n’ y suis jamais allé je n’ ai que des échos , ici je n’ ai fait que commenter le documentaire donc merci à toi de donner un autre son de cloche .
      Cependant il y’ a des choses qui m’ interpellent dans ce que tu décris : 
      - Pas d’élections libres
      R / Ça ça n’ existe nulle part . les trois seuls Etats que je connais ( peut être y’ en a-t- il d’ autres ) ou élection libre ont un sens ( j’ écris bien ont un sens , ce qui ne veut pas dire que les élections y soient libre ) c’ est la suisse , l’ Islande et le Vénézuela .
      Donc que les élections ne soient pas libre à Cuba ne m’étonne pas , elles ne le sont pas non plus en France . Ou alors tu devrais définir " élection libre ".
      Après tout, compte tenu le "ras-le-bol" de la population, une occupation massive et peu coûteuse aurait été depuis longtemps la bienvenue, surtout après l’effondrement de l’Union Soviétique.
      R / Donc tu es entrain de nous expliquer que les cubains seraient content d’ être envahit par les américains ? Ou alors c’ est ce que toi tu souhaites ?
      Il est certain qu’il n’y a pas de guerre civile ouverte à Cuba. Les moyens de répression sont plus subtils qu’en Syrie, mais ils ne restent pas moins violents.
      R / Encore une fois c’ est le cas de l’ occident en général ou la répression a atteint des sommets en subtilité . Elle est même tellement bien rodée que les gens ne se rendent même pas compte de son existence.
      Cependant une solution consensuelle existe : faire devenir Cuba, par referendum, une autonomie espagnole.
      R / Ça encore , j’ ai l’ impression que ça part d’ une envie personnelle , est ce que le peuple cubain souhaiterait vraiment voir leur pays devenir une succursale espagnole donc d’ un pays en pleine crise économique et dont le peuples va bientôt être dépouillés par Goldman sachs et compagnie ?
      - J’ ai une question qu’ as -tu pensés de ce documentaire ?

    • vote
      par ferrán (xxx.xxx.198.171) 8 septembre 2012 17:52
      ferrán

      1. Non, désolé pas d’élections libres à Cuba. En occident les élections ne sont pas manipulés, par contre, l’opinion l’est, or in fine, on vote pour des personnes qui passent bien à la télé et pas pour des programmes. C’est un autre débat. par contre sous prétexte que des élections libre n’existent pas vraiment faut -il l’accepter le régime cubain ?

      2. Non, je me suis peut être mal exprimé, je dis que si les américains le voulaient vraiment ils pourraient le faire sans problème, d’ailleurs ils ont une base navale sur place. Les cubains comme c’est expliqué partent en masse 37000 par an, vu qu’ils ne peuvent pas faire autrement, pris comme ils sont entre deux feux.
      3.Même si je partage à moitié ce que tu affirmes, je préfère quand même la répression douce d’occident, après tout, comme tu dis "le gens ne se rendent pas compte" que celle qui existe là bas, crois moi, c’est pas rigolo.
      4. Regarde l’article, 160000 mil cubains deviendront des espagnols cette année, ils n’ont pas l’air de se soucier beaucoup de la crise espagnole, ils veulent juste partir de là bas. Je viens de créer une association à Paris où je demande que les cubains s’expriment à ce sujet. tu as raison ils méritent mieux que ça. Alors on y va en 2014 leur proposer un plébiscite ?
      le docu est bien, l’auteur exprime sont point de vue biaisé par l’idéologie. Mais tout le monde a le droit de penser et d’écrire ce qu’il veut ici. A Cuba il sera déjà en prison...


    • 6 votes
      par Hijack (xxx.xxx.28.187) 8 septembre 2012 17:59
      Hijack

      Je connais parfaitement Cuba ... je m’informe mieux que tu ne peux même l’imaginer ... et depuis un moment ...


    • 2 votes
      par machiavel1983 (xxx.xxx.124.227) 8 septembre 2012 18:15
      maQiavel1983

      1. Que ce soit l’ opinion ou l’ élection en tant que telle qui est manipulée , ça change quoi ? Donc on est d’ accord des élections libre çà n’ existe ni à cuba ni en occident ! 

      Alors est ce un prétexte suffisant pour accepter le régime cubain ? Non . Est ce un prétexte suffisant pour le renverser ? Non.
      2. J’ ai compris
      3. Oui c’ est clair que la répression douce est moins désagréable physiquement . Mais ça reste de la répression . Mais qu’ est ce que tu entends par répression plus subtile à Cuba , comment ça se passe concrètement ?
      4. Quels catégories de la population quitte Cuba ? Socialement et politiquement ? Est ce qu’ il n’ y a pas chez ces exilés une vision idéaliste de l’ occident et de la société de consommation ?Parce que moi je sais qu’ en Afrique sub saharienne c’ est le cas , est ce la même chose pour les cubains ?
      5. Pour le reportage merci de m’ avoir donné ta réponse. Mais vu que tu attaques l’ angle idéologique dans lequel ce reportage a été abordé , qu’ est ce que tu souhaiterais toi pour Cuba économiquement et politiquement ? Politiquement tu ne vois pas Cuba rester indépendant ? Et économiquement tu souhaites que Cuba adopte une économie de marché ? Désolé de poser autant de question mais je ne connais pas le sujet mais puisque je t’ ai sur la main j’ en profite !

    • vote
      par ferrán (xxx.xxx.198.171) 8 septembre 2012 18:42
      ferrán

      Pas de problème, je suis là pour ça smiley Cuba n’est indépendante puisqu’elle ne survit que grâce au pétrole vénézuelien et avant celui de l’URSS. De plus, étant donné que le régime de Castro s’imposé par le force des armes et que depuis (presque 60ans !) il n’y a pas eu des élections dignes de ce nom ou même discrètement manipulées, on ne peut pas raisonnablement savoir s’il est légitime ou pas. 

      A coté des Etats Unis, une fois le régime fini, le pays ne sera toujours pas indépendant, ce ne fut jamais le cas d’ailleurs. C’est pourquoi je pense à une solution consensuelle capable de garantir les "conquêtes" du castrisme : santé, éducation, etc, dans le cadre de la social-démocratie européenne.
      Pour le reste, l’économie socialiste à mis le pays dans le mur, c’est pourquoi les gens partent d’ailleurs, pas pour chercher le rêve d’occident, les cubains ne sont pas dupes, eux, comme tous les êtres humains, veulent mieux que ce qu’ils ont, ils savent qu’il faut travailler pour accomplir ses rêves mais sont prêts à traverser le détroit de la Floride à leurs risques et périls pour y arriver.
      alors oui, je suis pour l’économie du marché, mais pas celle dirigé par l’Etat, comme c’est le cas de l’Europe . Regarde autour de toi, tout ces choses qui t’entourent et dont tu jouis chaque jour, ce n’est pas l’Etat qui te les a facilités, mais le capitalisme et tout ce qui vient avec. Mais c’est un autre débat. 

    • 7 votes
      par Hijack (xxx.xxx.28.187) 8 septembre 2012 18:49
      Hijack

      @ ferrán,

      N’importe quoi ... elle n’est pas indépendante du fait de l’embargo !!!

      .
      De plus, le pétrole vénézuelien, ils ne l’obtiennent pas gratos, mais en échange de médecine ...
      .
      Mais bien plus indépendante que la France ... qui elle se sent obligée de se soumettre à leur grand maître US ... !!!


    • 3 votes
      par machiavel1983 (xxx.xxx.124.227) 8 septembre 2012 19:09
      maQiavel1983

      @ferran

      Merci de tes réponses .
      1. Cuba n’est indépendante puisqu’elle ne survit que grâce au pétrole vénézuelien et avant celui de l’URSS.
      R / Si c’ est ce que tu entends par indépendance alors il y’ a très peu de pays qui le sont , les USA sont dépendant des Chinois qui achètent les bons du trésors , les mêmes chinois sont dépendant des états unis et de l’ occident en général car ils y déversent leurs produits etc ; A ce que je sache aucun pays n’ est indépendant alors Cuba et le pétrole vénézuélien c’ est pas différents . Mais je suis d’ accord que ces interdépendances sont perverses ...
      Mais de là à se soumettre politiquement à une structure politique étrangère , ca me parait une solution louffoque puisque ça ne fait qu’ aggraver ce problème de dépendance.
      2. C’est pourquoi je pense à une solution consensuelle capable de garantir les "conquêtes" du castrisme : santé, éducation, etc, dans le cadre de la social-démocratie européenne.
      R / Mais la sociale démocratie Européenne est entrain de détruire elle même tout ses acquis des trente glorieuses pour payer les banquiers , comment Cuba ( 11 millions d’ habitants ) préserverait-elle ce que la France ( 60 millions d’ habitants ) ne peut conserver ? Il y’ a chez vous je crois un idéalisme Européen qui est rès fréquents chez les habitants du tires monde .
      3. alors oui, je suis pour l’économie du marché,
      R / Ah , voilà !
      4. Regarde autour de toi, tout ces choses qui t’entourent et dont tu jouis chaque jour, ce n’est pas l’Etat qui te les a facilités, mais le capitalisme et tout ce qui vient avec. Mais c’est un autre débat. 
      R / Alors oui ,c’ est un débat qui va nous emmener trop loin , mais je tient quand même à signaler que je fais de gros efforts pour me débarrasser de tout ça , de devenir autonome comme les gens qui sont dans la vidéos à Cuba. Parce que c’ est plus sains et parce que on va aussi connaitre une pénurie énergétique !
      Alors je ne connais pas le niveau de répression politique à Cuba , mais cette manière de vivre sans pression politique me parait très bien .
      5. Je repose la question qu’ entend tu par répression politique subtile à Cuba ?


  • 9 votes
    par RougeVif (xxx.xxx.0.223) 8 septembre 2012 17:05

    Merci pour cette vidéo dont je n’ai vu que des extraits pour le moment, faute de temps. Beaucoup d’émotions de revoir des reportages honnêtes sur Cuba, moi qui ai eu le privilège d’y faire un moyen séjour là-bas hors sentiers touristiques, il y a une quinzaine d’années. Ce séjour m’a marqué à vie et grace à ce recul géographico-politico-économico-etc (c’est la planète mars là-bas comparé à notre univers) je ne regarde plus nos sociétés capitalistes de la même façon désormais.

     

    J’ai 1000 exemples, mais je confirme que traverser La Havane à pied à 3h du mat, même pour une femme seule, ne comporte absolument aucun danger ni inquiétude. A ceux qui crieraient comme des perroquets décérébrés au régime militaire totalitaire je leur demanderai de faire de même Gare du Nord à Paris à la même heure, ou à Madrid, Rome, Lisbonne, Los Angeles, Kiev, etc.

     

    Cuba, ou comment devenir un autre être humain en libérant la pensée sans pubs, commerces, marchandises inutiles et accomplissement personnel par la seule consommation.


  • 1 vote
    par machiavel1983 (xxx.xxx.124.227) 8 septembre 2012 17:51
    maQiavel1983

    Au fait, vous avez vu comme ils sont métissés à cuba, il doit y avoir un taux de criminalité incroyable ! Comment les gens font-ils pour se comprendre et vivre ensemble de façon relativement harmonieuse ? Vraiment c’est incroyable ça...

    R / Pourquoi cette obsession raciale Walid haidar ? En réalité vous ( la gooooche ) partagez avec les identitaires raciste blanc que vous combattez la même obsessions de la race , c’ est assez étonnant . Deux faces de la même médaille !

    • 2 votes
      par epicure (xxx.xxx.222.161) 9 septembre 2012 02:44

      cela ressemble plutôt à une remarque ironique les propos de walid haidar.

      En fait ce n’est pas le métissage qui génère les violences, mais au contraire les ségrégations.
      Les communautés les plus violentes sont celles qui se sentent le plus exclus par la société : noirs américains, banlieues chaudes françaises, township sud africains etc.....


  • 8 votes
    par Hijack (xxx.xxx.28.187) 8 septembre 2012 18:54
    Hijack

    Il faut savoir ce qu’est l’Embargo US ... ça veut dire que même si Cuba achète n’importe quel produit (à un pays ami) pour le travailler et le revendre fini, ce produit fini sera taxé 5 à 10 fois plus à la vente, mais surtout, les bateaux transportant ces produits seront automatiquement pénalisés ...
    Bref ... les gens sont petits ... Guantanamo ou des centaines d’innocents (reconnus innocents) croupissent et laissent ainsi leur famille dans le désespoir ... mais ça ... c’est O.K ... et quand Cuba essaie de s’en sortir ... on les accuse de tout !!!
    L’Esclavage mental et volontaire est la pire tare de notre siècle.


  • 4 votes
    par Hijack (xxx.xxx.28.187) 8 septembre 2012 19:06
    Hijack

    Et faisons un article sur l’Arabie Saoudite ... vous verrez, peu viendront critiquer ce pays ... (par islamophilie sélective ???) ... notamment ceux qui viennent dire n’importe quoi sur Cuba.


  • 4 votes
    par Flynt (xxx.xxx.226.167) 9 septembre 2012 15:31
    Flynt

    Merci pour le partage, c’est un excellent documentaire.
    Il y a une excellente vidéo qui explique le pourquoi du comment de ce blocus (et non un embargo smiley ) : http://www.dailymotion.com/video/xc...


    • 4 votes
      par Flynt (xxx.xxx.226.167) 9 septembre 2012 15:34
      Flynt

      Petit quizz : Devinez qui sont les deux pays (parfois trois, quatre) qui chaque année à l’ONU votent pour une prolongation du blocus ? Et sachant que l’un des deux pays en question est membre permanent du conseil de sécurité donc de facto son veto empêche de lever le blocus.
      Il est aussi bon de rappeler que la France avait beaucoup fait pour tenter de faire lever ce blocus et de normaliser ses liens avec Cuba.


    • 3 votes
      par Hijack (xxx.xxx.28.187) 9 septembre 2012 16:25
      Hijack

      Oui, Flynt,
      .
      Entre blocus, boycott, embargo mon cœur balance !!! ... Mais pour Cuba, un peu mettre un peu des 3 à la fois.


    • 3 votes
      par Hijack (xxx.xxx.28.187) 9 septembre 2012 16:30
      Hijack

      Heu ... Usraël ! ... j’ai bon ???
      Je dois pouvoir gagner quelque chose, car trouvé 2 en 1 !
       smiley
      Tout ça pour confirmer que les USA ne sont que le bras armé d’Israël !


    • 2 votes
      par Hijack (xxx.xxx.28.187) 9 septembre 2012 17:44
      Hijack

      Oui, pas mal ton doc ... à faire voir de force dans toutes les bonnes écoles ! Il n’est pas complet, mais c’est pas mal déjà pour se poser des questions sur le malaise impérialiste.


    • 4 votes
      par Flynt (xxx.xxx.226.167) 9 septembre 2012 18:35
      Flynt

      Tout bon smiley


    • 3 votes
      par Flynt (xxx.xxx.226.167) 9 septembre 2012 18:45
      Flynt

      Sinon je maintiens c’est un blocus et non un embargo : http://viktor.dedaj.perso.neuf.fr/h...
      Un blocus est une opération de guerre (un acte de guerre) visant à empêcher tout échange entre un territoire donné et le reste du monde. un embargo est une manoeuvre unilatérale qui vise à empêcher une entreprise ou les citoyens de son propre pays de faire commerce avec un pays tiers.
      Il y a eu de vaste débat (au sein même de l’ONU) pour savoir si c’était un embargo ou un blocus, la majorité (dont la France) considérait que c’était un blocus. 


    • 2 votes
      par Hijack (xxx.xxx.28.187) 9 septembre 2012 19:01
      Hijack

      Je ne t’avais pas contredit ...à chaque fois que l’on parle de Cuba, il y a ce genre de discussions ...mais on sait tous de quoi il s’agit : paralyser le pays ... tenter de décourager tous les pays candidats à être libres ... ils voulaient faire de Cuba un St Dominique de luxe ...
      .
      Pourquoi je dis que les trois termes sont valables ... car Cuba subit en réalité bien plus que ce que nous pouvons le penser. Mais Blocus doit être le terme utilisé par les USA.


    • 4 votes
      par Hijack (xxx.xxx.28.187) 9 septembre 2012 19:20
      Hijack

      Plus de précisions, mais je n’adopte pas les termes officiels ... :
      .

      Embargo des États-Unis contre Cuba
      .
      Conclusion, je ne retiendrai que : Cuba est Boycotté, blacklisté, Subit un Blocus et un Embargo ... Emmerdé, diabolisé, attaqué souvent (c’est moins connu,mais sous Reagan, les champs de tabacs étaient souvent attaqués chimiquement) ... etc...
      .
      Malgré ça ... Cuba progresse et les USA, actuellement simples esclaves armés d’Israël ... sont en déliquescence.
  • 5 votes
    par Hijack (xxx.xxx.28.187) 9 septembre 2012 18:15
    Hijack

    Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment ! Malcolm X.
    .
    Rectification ... trop tard, cher (feu) Malcolm ... les médias ont déjà fait leur œuvre ... et les vigilants ne sont pas très nombreux !!!!


  • 1 vote
    par Hijack (xxx.xxx.28.187) 4 mars 2013 16:23
    Hijack Diabolisation impériale

    .

    La célèbre opposante Yoani Sánchez réalise une tournée mondiale de 80 jours dans près de douze pays du monde pour parler de Cuba. Mais elle ne dira pas tout…

    .

    1. L’Article 1705 de la loi Torricelli de 1992, adoptée par le Congrès, stipule que « les États-Unis fourniront une assistance à des organisations non gouvernementales appropriées, pour soutenir des individus et des organisations qui promeuvent un changement démocratique non violent à Cuba ».

    .

    2. L’Article 109 de la loi Helms-Burton de 1996, adoptée par le Congrès, confirme cette politique : « Le Président [des États-Unis] est autorisé à fournir une assistance et offrir tout type de soutien à des individus et des organisations non gouvernementales indépendantes pour soutenir des efforts en vue de construire la démocratie à Cuba. »

    .

    3. L’agence espagnole EFE parle d’« opposants payés par les États-Unis » à Cuba.

    .

    4. Selon l’agence de presse britannique Reuters, « le gouvernement étasunien fournit ouvertement un soutien financier fédéral pour les activités des dissidents ».

    .

    5. L’agence de presse étasunienne The Associated Press reconnaît que la politique de financement d’une dissidence interne n’était pas nouvelle : « Depuis des années, le gouvernement des États-Unis a dépensé des millions de dollars pour soutenir l’opposition cubaine. »

    .

    6. Jonathan D. Farrar, ancien chef de la Section d’intérêts nord-américains à La Havane (SINA), a révélé que certains alliés des États-Unis tels que le Canada ne partagent pas la politique de Washington : « Nos collègues canadiens nous ont posé la question suivante : quelqu’un qui accepte de l’argent des États-Unis doit-il être considéré comme un prisonnier politique ? »

    .

    7. Pour Farrar, « Aucun dissident n’a de vision politique qui pourrait être appliquée dans un futur gouvernement. Même si les dissidents ne l’admettront pas, ils ne sont que très peu connus à Cuba en dehors du corps diplomatique et médiatique étranger […]. Il est peu probable qu’ils jouent un rôle significatif dans un gouvernement qui succèderait aux frères Castro. »

    .

    8. Farrar a affirmé que « les représentants de l’Union européenne ont disqualifié les dissidents dans les mêmes termes que ceux du gouvernement de Cuba, en insistant sur le fait qu’ils “ne représentent personne” ».

    .

    9. Cuba dispose du taux de mortalité infantile (4,6 pour mille) le plus bas du continent américain – y compris le Canada et les États-Unis – et du Tiers-monde.

    .

    10. L’American Association for World Health, dont le président d’honneur est James Carter, remarque que le système de santé de Cuba est « considéré de manière uniforme comme le modèle prééminent pour le Tiers-monde ».

    .

    11. L’American Public Health Association note qu’« il n’y a pas de barrière raciale qui empêche l’accès à la santé » et remarque « l’exemple offert par Cuba – un exemple d’un pays avec la volonté politique de fournir une bonne attention médicale à tous ses citoyens ».

    .

    12. Avec un médecin pour 148 habitants (78 622 au total), Cuba est, selon l’Organisation mondiale de la Santé, la nation au monde la mieux pourvue dans ce secteur.

    .

    13. Selon le New England Journal of Medecine, la plus prestigieuse revue médicale au monde, « le système de santé cubain semble irréel. Il y a trop de docteurs. Tout le monde a un médecin de famille. Tout est gratuit, entièrement gratuit […]. Malgré le fait que Cuba dispose de ressources limitées, son système de santé a résolu des problèmes que le nôtre [celui des États-Unis] n’a pas encore réussi à régler. Cuba dispose désormais de deux fois plus de médecins par habitant que les États-Unis. »

    .

    14. Selon le Bureau de l’Indice de développement humain du Programme des Nations unies pour le développement, Cuba est le seul pays d’Amérique latine et du Tiers-monde qui se trouve parmi les dix premières nations du monde avec le meilleur Indice de développement humain sur les trois critères espérance de vie, éducation et niveau de vie lors de la dernière décennie.

    .

    15. Selon l’UNESCO, Cuba dispose du taux d’analphabétisme le plus bas et du taux de scolarisation le plus élevé d’Amérique latine.

    .

    16. D’après l’UNESCO, un élève cubain possède deux fois plus de connaissances qu’un enfant latino-américain. L’organisme note que « Cuba, bien que ce soit l’un des pays les plus pauvres d’Amérique latine, dispose des meilleurs résultats en ce qui concerne l’éducation basique ».

    .

    17. Un rapport de l’UNESCO sur l’éducation dans 13 pays d’Amérique latine classe Cuba en tête dans toutes les matières d’enseignement.

    .

    18. Selon l’UNESCO, Cuba occupe le seizième rang mondial – le premier du continent américain – de l’indice de développement de l’éducation pour tous (IDE) qui évalue l’enseignement primaire universel, l’alphabétisation des adultes, la parité et l’égalité entre les sexes ainsi que la qualité de l’éducation. À titre de comparaison, les États-Unis sont classés au vingt-cinquième rang.

    .

    19. D’après l’UNESCO, Cuba est la nation au monde qui consacre la part de budget national la plus élevée à l’éducation, avec près de 13 % du PIB.

    .

    20. L’École latino-américaine de médecine de La Havane est l’une des plus réputées du continent américain et a formé des dizaines de milliers de professionnels de la santé de plus de 123 pays dans le monde.

    21. L’UNICEF souligne que « Cuba est un exemple dans la protection de l’enfance ».

    .

    22. Selon Juan José Ortiz, représentant de l’UNICEF à La Havane, à Cuba, « il n’y a aucun enfant dans les rues. À Cuba, les enfants sont toujours une priorité et c’est pourquoi ils ne souffrent pas des manques qui affectent des millions d’enfants en Amérique latine, qui travaillent, qui sont exploités ou qui se trouvent dans des réseaux de prostitution  ».

    .

    23. Selon l’UNICEF, Cuba est un « paradis de l’enfance en Amérique latine ».

    .

    24. L’UNICEF souligne que Cuba est le seul pays d’Amérique latine et du Tiers-monde à avoir éradiqué la malnutrition infantile.

    .

    25. L’organisation non-gouvernementale Save the Children classe Cuba au premier rang des pays en développement pour les conditions offertes pour être mère, devant l’Argentine, Israël ou la Corée du Sud.

    .

    26. Le premier vaccin au monde contre le cancer du poumon, le Cimavax-EGF, a été élaboré par des scientifiques cubains du Centre d’immunologie moléculaire de La Havane.

    .

    27. Depuis 1963 et l’envoi de la première mission médicale humanitaire en Algérie, près de 132 000 médecins cubains et autres personnels de santé ont bénévolement œuvré dans 102 pays.

    .

    28. Au total, plus de 85 millions de personnes ont été soignées à travers la planète par les médecins cubains, qui ont ainsi sauvé 615 000 vies. 

    Pas mal, pour un pays qui a du mal à s’approvisionner en médicaments, en matériel médical etc ... et le peu qu’il parvient à importer, sont lourdement taxés ...

    .

    29. Actuellement, 38 868 collaborateurs médicaux cubains, dont 15 407 médecins, offrent leurs services dans 66 nations.

    .

    30. Selon le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), « l’un des exemples les plus réussis de la coopération cubaine avec le Tiers-monde a été le Programme intégral de santé pour l’Amérique centrale, la Caraïbe et l’Afrique ».

    .

    31. En 2012, Cuba a formé plus de 11 000 nouveaux docteurs. 5 315 sont cubains et 5 694 sont issus de 59 pays d’Amérique latine, d’Afrique, d’Asie… et même des États-Unis.

    .

    32. En 2005, suite à la tragédie engendrée par l’ouragan Katrina à la Nouvelle-Orléans, Cuba avait offert à Washington d’envoyer 1 586 médecins secourir les victimes, mais s’était heurté au refus du président de l’époque George W. Bush.

    .

    33. Suite au tremblement de terre qui avait ravagé le Pakistan en novembre 2005, 2 564 médecins cubains se rendirent sur place et portèrent secours aux victimes pendant plus de huit mois. Trente-deux hôpitaux de campagne furent montés et furent ensuite offerts aux autorités sanitaires du pays. Plus de 1 800 000 patients furent soignés et 2 086 vies furent ainsi sauvées. Aucune autre nation au monde n’apporta une aide aussi importante, pas même les États-Unis, principal allié d’Islamabad. Selon le journal britannique The Independent, la brigade médicale cubaine fut la première à arriver sur les lieux et la dernière à quitter le pays.

    .

    34. Suite au tremblement de terre à Haïti en janvier 2010, la brigade médicale cubaine, étant sur place depuis 1998, a été la première à porter secours à la population et a soigné près de 40 % des victimes.

    .

    35. Selon Paul Farmer, envoyé spécial de l’ONU, en décembre 2010, lorsque l’épidémie de choléra avait atteint son sommet en Haïti avec un taux de mortalité sans précédent et que le monde avait les yeux rivés ailleurs, « la moitié des ONG étaient déjà parties, alors que les Cubains étaient toujours présents ».

    .

    36. Selon le PNUD, l’aide humanitaire cubaine représente proportionnellement au PIB un pourcentage supérieur à la moyenne des 18 nations les plus développées.

    .

    37. Grâce à l’opération Miracle lancée en 2004 par Cuba et le Venezuela, qui consiste à opérer gratuitement les populations pauvres atteintes de cataractes et autres maladies oculaires, plus de deux millions de personnes en provenance de 35 pays ont pu retrouver la vue.

    38. Le programme d’alphabétisation cubain Yo, sí puedo, lancé en 2003, a permis à plus de cinq millions de personnes de 28 pays différents, y compris l’Espagne et l’Australie, d’apprendre à lire, écrire et compter.

    .

    39. Depuis la création du Programme humanitaire Tarará en 1990, en réponse à la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, près de 30 000 enfants âgés de 5 à 15 ans ont été soignés gratuitement à Cuba.

    .

    40. Selon Elias Carranza, directeur de l’Institut latino-américain des Nations unies pour la prévention du délit et le traitement de la délinquance, Cuba a éradiqué l’exclusion sociale grâce « à de grands acquis dans la réduction de la criminalité ». Il s’agit du « pays le plus sûr de la région [alors que] la situation quant aux délits et l’insécurité à l’échelle continentale s’est détériorée durant ces trois décennies avec l’augmentation du nombre de morts dans les prisons et à l’extérieur ».

    .

    41. Au sujet du système de Défense civile cubain, le Centre pour la politique internationale de Washington, dirigé par Wayne S. Smith, ancien ambassadeur étasunien à Cuba, note dans un rapport que « l’efficacité du système cubain ne fait aucun doute. Seuls quelques Cubains ont perdu la vie dans les 16 ouragans les plus importants qui ont frappé l’île lors de la dernière décennie, et la probabilité de perdre la vie lors d’un ouragan aux États-Unis est 15 fois supérieure à celle de Cuba. »

    .

    42. Le rapport de l’ONU sur « l’état de l’insécurité alimentaire dans le monde 2012 » montre que les seuls pays qui ont éradiqué la faim en Amérique latine sont Cuba, le Chili, le Venezuela et l’Uruguay.

    .

    43. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), « les mesures prises par Cuba dans la mise à jour de son modèle économique en vue de la réalisation de la souveraineté alimentaire peuvent devenir un exemple pour l’humanité ».

    .

    44. Selon la Banque mondiale, « Cuba est internationalement reconnue pour ses succès dans le domaine de l’éducation et de la santé, avec un service social qui dépasse celui de la plupart des pays en voie de développement et qui, dans certains secteurs, est comparable à celui des pays développés »

    .

    45. Le Fond des Nations unies pour la population souligne que Cuba « a adopté il y a plus d’un demi-siècle des programmes sociaux très avancés, qui ont permis au pays d’atteindre des indicateurs sociaux et démographiques comparables à ceux des pays développés ».

    .

    46. Depuis 1959 et l’arrivée de Fidel Castro au pouvoir, aucun journaliste n’a été assassiné à Cuba. Le dernier à perdre la vie fut Carlos Bastidas Argüello, assassiné par le régime militaire de Fulgencio Batista le 13 mai 1958.

    .

    47. Selon le rapport 2012 d’Amnesty International, Cuba est l’un des pays d’Amérique qui viole le moins les droits de l’homme.

    .

    48. Selon Amnesty International, les violations des droits de l’homme sont plus graves aux États-Unis qu’à Cuba.

    .

    49. Selon Amnesty International, il n’y a actuellement aucun prisonnier politique à Cuba.

    .

    50. Le seul pays du continent américain qui ne dispose pas de relations diplomatiques et commerciales normales avec Cuba est les États-Unis.

    .

    Salim Lamrani


Ecrire un commentaire Faire un don

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Réclame

Facebook Facebook  Friendfeed Friendfeed  RSS RSS  Twitter Twitter 


Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site optimisé pour le navigateur Firefox. Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération