Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > International > Hillary Clinton folle de joie et hilare en apprenant la mort de (...)

Hillary Clinton folle de joie et hilare en apprenant la mort de Kadhafi

La secrétaire d’Etat américaine exulte sur CBS en apprenant la mort du dictateur libyen Mouammar Kadhafi. Un orgasme en direct !

 

Paraphrasant approximativement Jules César, elle s’extasie : "We came, we saw, he died", c’est-à-dire : « Nous sommes venus, nous avons vu, il mourut ! » Hillary Clinton confirme à son insu la thèse d’une hyperpuissance américaine qui s’envisage comme le nouvel Empire romain.

 

Son mari Bill avait dû s’excuser devant le peuple américain pour cause de fellation avec une stagiaire dans le Bureau ovale... Hillary, elle, se permet de jouir en direct devant la terre entière à l’évocation du massacre d’un homme. C’est du joli...

 

Quelques instants auparavant, elle découvre des images, peut-être celles de la capture de Kadhafi :

 

Entendons-nous bien : Kadhafi était une belle ordure, comme tant d’autres chefs d’Etat, un être cruel dont nous avons été pourtant l’ami. N’est-ce pas Sarkozy ? N’est-ce pas Rama Yade ?

Mais il était aussi un être humain. Quelle époque vivons-nous pour voir tous nos chantres des droits de l’homme, tous nos abolitionnistes militants de la peine capitale, se réjouir du massacre d’un homme ?

Le même écoeurement m’avait déjà saisi lors de l’annonce de l’exécution de Ben Laden, abattu froidement, sans défense, comme Kadhafi après son arrestation. Sans procès. Sans risque de révélation gênante.

 

D’autres réactions, réjouies, mais plus dignes, suite à l’annonce de la mort de Kadhafi :

 

Dans ce concert de réactions satisfaites, notons quelques exceptions, Hugo Chavez et Vladimir Poutine :

 



Tags : Etats-Unis Libye


Sur le même thème

Libye, en voie de déflagration
Libye : le chaos de l'après-Kadhafi décrypté par Rony Brauman
Rassemblement pour le peuple Libyen et en soutien à la révolution verte
Chauprade rattrapé par ses propos sur le 11-Septembre
Godwin point for Putin !


Réactions à cet article

  • 35 votes
    Par sahabas (---.---.---.112) 21 octobre 2011 23:07

    En quoi Kadhafi était il une "ordure" ??

    • 9 votes
      Par Rodrigue (---.---.---.87) 21 octobre 2011 23:22
      Rodrigue

      Peut-être à cause de ça (extrait de Wikipédia) :

      ----------------------------

      Mouammar Kadhafi est accusé de soutenir de nombreuses organisations armées menant des actes de terrorisme, dont l’IRA, l’ETA et les Brigades rouges. Il fournit, entre autres, 300 tonnes d’armes et d’explosifs aux indépendantistes nord-irlandais et une autre cargaison de 120 tonnes, interceptée par la France. Il est alors mis au ban de la « communauté internationale », en particulier en Occident, et est de plus accusé d’être directement impliqué dans plusieurs actes terroristes : attentat dans une discothèque berlinoise fréquentée par des militaires américains en 1986 (mort de deux militaires américains et d’une femme turque), attentat de Lockerbie en Écosse contre un avion de ligne civil américain, qui explose en plein vol en 1988 (270 morts), ou encore attentat dans le désert nigérien contre un avion français, le vol 772 de la compagnie française UTA, reliant Brazzaville à Paris, en 1989 (170 morts). Le 15 avril 1986, à la suite de l’interception d’un message de l’ambassade libyenne à Berlin-Est suggérant l’implication du gouvernement libyen dans l’attentat à la bombe d’une discothèque de Berlin-Ouest, Ronald Reagan ordonne un raid de bombardement (opération El Dorado Canyon) contre Tripoli et Benghazi. Quarante-cinq militaires et fonctionnaires sont tués, ainsi que quinze civils, dont la fille adoptive de Kadhafi, Hannah. Le colonel Kadhafi est blessé lors du bombardement de sa résidence, bien que le président du Conseil des ministres italien, Bettino Craxi, l’ait prévenu du raid. Le Conseil de sécurité des Nations unies adopte, en 1992, la résolution 748, qui considère que la Libye est un État terroriste et qui permet la mise en place d’un embargo militaire et aérien.

      --------------------------------

      Au niveau intérieur, dans les années 1980 et 1990, son régime se durcit. Un coup d’État manqué entraîne, en 1984, l’emprisonnement de milliers de personnes, dont beaucoup sont exécutées. En 1989, un an après une large amnistie, une nouvelle vague de répression a lieu. Amnesty International dénonce « des arrestations de masse, des disparitions et la torture systématique ». Dans les années 1990, une seconde tentative de coup d’État pousse Kadhafi à éliminer tout rival possible. En juin 1996, en deux jours, plus d’un millier de détenus sont tués dans la prison d’Abou Salim par les forces du régime ; ce massacre est reconnu par Mouammar Kadhafi en 2004. Dans le même temps, l’embargo international et la chute du prix du baril de pétrole ont de lourdes conséquences économiques sur la Libye (hausse du chômage, baisse du pouvoir d’achat, dégradation des infrastructures…).

    • 37 votes
      Par Hijack (---.---.---.230) 21 octobre 2011 23:37
      Hijack ...

      Les attentats dont tu parles ... il n’y a jamais eu de preuves.

    • 16 votes
      Par Rodrigue (---.---.---.87) 22 octobre 2011 00:11
      Rodrigue

      Hijack, et pour la répression intérieure, il n’y a pas de preuves non plus ? Je crois que tu souffres d’un terrible manque de nuance. Parce que tu condamnes l’attitude des Américains et de leurs alliés européens, et aussi de leurs alliés libyens islamistes, tu blanchis totalement Kadhafi, comme tu le faisais aussi peut-être avec Ben Laden ou d’autres. Pourquoi ne pas reconnaître que les uns et les autres, à des degrés divers, sont des ordures, qui ont du sang sur les mains ? Ce n’est pas parce qu’il y a de la propagande d’un côté que tu dois en faire de l’autre et nous raconter que Kadhafi était une blanche colombe. Sois plus juste dans tes jugements.

    • 20 votes
      Par amest (---.---.---.127) 22 octobre 2011 01:56

      Puisque Wikipedia semble ton média de référence :
      Irak, deuxième guerre du Golfe :
      " L’ONU vote un embargo qui dura douze ans, aux conséquences catastrophiques : 1,5 million d’enfants morts de malnutrition et atteints de malformations dues à l’utilisation d’armes à l’uranium appauvri..."
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Irak
      Mais évidemment, les "démocraties" ont le droit elles.
      Les sujets ne manquent pas pour évoquer les "crimes légaux" des démocraties.
      La différence ? Les démocraties agissent pour défendre les intérêts des puissants, alors que les dictateurs ont une fibre plus "nationaliste".
      En ce qui concerne le manque de nuance, il est plutôt au niveau des médias mainstream qui nous balancent toujours la même vérité officielle.
      Faire un peu de "contre propagande" est plutôt oeuvre utile. Et c’est dans le but de plus de justice plutôt que pour défendre un régime autoritaire.
      Mais il est vrai que le manichéisme que l’on nous présente dans les médias dominants est tellement plus rassurant. En plus, il ne nous force pas à réfléchir.

    • 11 votes
      Par TZ (---.---.---.23) 22 octobre 2011 08:28
      TZ

      On peut très bien accuser Kadhafi d’être un tyran sans pour autant défendre l’ONU.
      .
      A quand la fin de ce manichéisme, finalement très américain, pour qui ceux qui ne sont pas amis sont forcément des ennemis, et les ennemis de mes ennemis sont forcément mes amis ? Il est temps de grandir un peu.
      .
      Pour citer un exemple : durant la seconde guerre mondiale, on pouvait être contre Hitler ET contre Staline, pourtant farrouches ennemis.

    • 6 votes
      Par Jean Valjean (---.---.---.230) 22 octobre 2011 09:24
      Vla l'Jean

      +1 Merci TZ !
      C’est vrai que c’est assez pénible ce manichéisme !
      l’axe du bien et du mal ça ne vous rappelle rien ?

    • 7 votes
      Par Hijack (---.---.---.230) 22 octobre 2011 12:02
      Hijack ...

      @ Rodrigue,

      La répression y’en a partout ... y compris en FRance.

      Toi tu souffres de ... Manque de réflexion et de liberté d’esprit !!!

    • 5 votes
      Par Rodrigue (---.---.---.87) 22 octobre 2011 12:54
      Rodrigue

      "La répression y’en a partout ... y compris en FRance.

      Toi tu souffres de ... Manque de réflexion et de liberté d’esprit !!!"

      ----------------------------

      La répression en France ? Les assassinats en masse de prisonniers ? Où ça ? Les masquent tombent en effet...Il faut être dingo pour comparer la France à la Libye. En France, mon petit Hijack, je ne crois pas que Sarko pourrait décider de vous mettre à mort pour quelque motif que ce soit... Si vous le croyez, vous être vraiment atteint...

    • 6 votes
      Par Machiavel (---.---.---.19) 22 octobre 2011 13:06

       " Hilare rit Clinton "
      Obama  : prix Nobel de la paix .....
      Yes we can ?

    • 4 votes
      Par rastapopulo (---.---.---.207) 22 octobre 2011 13:50
      rastapopulo

      J’ai lu des informations contradictoire sur Lockerbye mais admettons que tout ce qui est dit est vrai : Il manque toujours les liens entre les tentatives de renversements, les islamistes et le MI5 donc votre culture.

      Cela aurait la fâcheuse tendance d’expliquer le soutien à l’IRA pourtant non ?

      Et puis cela empêche de voir que le Quatar a repris la tactique impérialistes des anglais et qu’ils ont de quoi racheter 2X l’Europe maintenant !!!

      Réjouissez vous, c’est un ordre.

  • 31 votes
    Par Rachid G. (---.---.---.74) 21 octobre 2011 23:19
    Rachid G.

    A vomir. On dirait qu’elle vient d’assister à un match de foot et que son équipe favorite vient de marquer. Comment peut-on réagir ainsi lorsqu’il s’agit de la mort d’un être-humain ? Justement, c’est inhumain !

  • 26 votes
    Par Hijack (---.---.---.230) 21 octobre 2011 23:28
    Hijack ...

    Le sang du lion et le festin des rats par Bahar Kimyongür

    Syrte ou la Stalingrad du désert, aura résisté de tout son sang contre la barbarie céleste de l’OTAN et ses mercenaires indigènes.

    Au milieu des ruines fumantes de la ville martyre, un lion est mort. Un lion qui, de son vivant comme dans son trépas, aura rendu sa fierté à sa patrie, à son peuple, à son continent et à tous les damnés de la terre.

    Autour de son corps agonisant, tels des rats affamés, les barbares du CNT et de l’OTAN se sont disputés des lambeaux de sa noble chair.

    « C’est nous qui l’avons achevé » clament les rats du Shape et de l’Elysée.

    « Non, c’est nous. » rétorquent les rats indigènes.

    Le corps lacéré de Kadhafi, c’est la Libye lacérée, donnée en pâtures à l’OTAN et au CNT.

    ___________

    La Libye de Kadhafi était un pays fier. Ses citoyens ne devaient pas quémander l’aumône à la porte des seigneurs européens.

    ___________

    La Libye de Kadhafi était un pays prospère. Elle était l’Eldorado de toute l’Afrique. Un pays de cocagne assurant le plein emploi.

    ___________

    La Libye de Kadhafi était un pays paritaire. Les femmes étudiaient et réussissaient mieux que les hommes. Les femmes décidaient. Les femmes dirigeaient. Les femmes combattaient.

    ___________

    La Libye de Kadhafi était un pays généreux. Ecoles gratuites munies d’équipements les plus modernes. Hôpitaux gratuits ne manquant de rien. Cette Libye a entre autres, financé RASCOM 1, un satellite de télécommunications qui allait permettre à tous les Africains de téléphoner quasi gratuitement, eux qui payaient les tarifs téléphoniques les plus chers au monde. L’Europe avait été jusqu’à coloniser les réseaux de communication africains, forçant le continent à verser 500 millions de dollars par an pour le transit vocal des Africains sur ses satellites.

    ___________

    La Libye de Kadhafi était un pays solidaire. Dotée d’un ministère chargé de soutenir la révolution mondiale, cette Libye a accueilli à bras ouverts tous les résistants du monde, a financé d’innombrables mouvements de libération : Black Panthers, militants anti-Apartheid, résistants chiliens, salvadoriens, basques, irlandais, palestiniens, angolais. Habités par leurs fantasmes primaires, des journaleux européens ont rapporté que des snipers féminins des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) avaient été enrôlés par Kadhafi. Pure intox. En revanche, les guerriers du mouvement de libération du Sahara occidental, le Front Polisario, protégeaient bel et bien Tripoli de la barbarie de l’OTAN/CNT.

    ___________

    La Libye de Kadhafi a fait l’expérience de la démocratie directe. Kadhafi n’avait qu’un rôle symbolique, celui du vieux sage à la fois redouté et rassurant. La population était encouragée à débattre et à choisir sa destinée à travers les Comités populaires. Pas besoin de parlement ni de partis.

    ___________

    Hélas, la Libye de Kadhafi n’est pas parvenue à faire vivre une démocratie durable. Les luttes personnelles ont pris le dessus sur les intérêts collectifs. Comme bien des révolutions, la Libye de Kadhafi a connu sa dégénérescence idéologique et son cortège de souffrances et d’injustices.

    ___________

    La Libye de Kadhafi n’est pas parvenue à instaurer la concorde entre clans et tribus de la Tripolitaine et de la Cyrénaïque.

    ___________

    La Libye de Kadhafi a cru que seule la force viendrait à bout des djihadistes endiablés d’Al Qaida, des opportunistes et des renégats pro-occidentaux.

    ___________

    La Libye de Kadhafi a tenté de briser son isolement international, pensant que les rats de l’Elysée, du 10 Downing Street, du Palais Chigi ou de la Maison Blanche viendraient manger dans sa main. Ces rats se sont en réalité sournoisement glissés dans la manche de sa tunique. Ils ont saisi l’occasion pour infiltrer son pays, le saboter, le ruiner et le pomper pour un siècle.

    ___________

    A présent, les rats d’Europe et les rats du CNT étanchent leur soif dans la crinière du lion.

    ___________

    Mais le lion s’est dérobé à leurs griffes pour rejoindre Lumumba et Sankara, les autres enfants martyres de l’Afrique héroïque.

    Buvez, hordes de lâches, buvez ! Que son sang brûle vos entrailles comme le Zaqqoum !

    Pleurez patriotes libyens pleurez ! Que vos larmes engloutissent vos bourreaux et leurs armées !

    Bahar Kimyongür- 21 octobre 2011

    ___________

    Mort de Kadhafi : la colère de Vladimir Poutine

    Qui a donné la permission de tuer Kadhafi ?


  • 12 votes
    Par Hijack (---.---.---.230) 21 octobre 2011 23:29
    Hijack ...

    Le lynchage de Mouammar Kadhafi

    par Thierry Meyssan

    Extraits :

    La mort de Mouammar el-Kadhafi a été saluée par une explosion de joie dans les palais gouvernementaux occidentaux à défaut de l’être par le peuple libyen. Pour Thierry Meyssan, cet assassinat militairement inutile n’a pas été perpétré par l’Empire uniquement pour l’exemple, mais aussi pour déstructurer la société tribale libyenne.

    Jeudi 20 octobre 2011, vers 13 h 30 GMT, le Conseil national de transition libyen a annoncé la mort de Mouammar el-Kadhafi. Bien que confus, les premiers éléments laissent à penser qu’un convoi de voitures a tenté de quitter Syrte assiégée et a été bloqué et partiellement détruit par un bombardement de l’OTAN. Des survivants se seraient mis à l’abri dans des canalisations. M. Kadhafi, blessé, aurait été fait prisonnier par la brigade Tigre de la tribu des Misrata qui l’aurait lynché.

    Le corps du « Guide » de la Grande Jamahiriya arabe socialiste n’a pas été conservé dans sa ville natale de Syrte, ni transporté à Tripoli, mais acheminé comme trophée par les Misrata dans la ville éponyme.

    La tribu des Misrata, qui a longtemps hésité à choisir son camp et est quasi absente du CNT, aura finalement investi Tripoli après son bombardement par l’OTAN, et aura lynché Mouammar el-Kadhafi après le bombardement de son convoi par l’OTAN. Elle aura même transféré son corps dans sa ville pour marquer son triomphe. En juillet, le « Guide » aura maudit les Misrata, leur enjoignant de partir à Istanbul et Tel-Aviv, faisant allusion au fait que leur tribu est issue de juifs turcs convertis à l’islam.

    Un flot de commentaires préparés à l’avance a été déversé instantanément par les médias atlantistes visant à diaboliser Mouammar el-Kadhafi et, de la sorte, à faire oublier les conditions barbares de sa mort.

    L’actuelle campagne de désinformation comprend aussi un volet sur le train de vie décrit comme somptueux du défunt et sur le montant pharaonique de sa fortune cachée. Or, tous ceux qui ont approché Mouammar el-Kadhafi, ou simplement ceux qui ont visité sa maison familiale et sa résidence après leur bombardement peuvent attester qu’il vivait dans un environnement comparable à celui de la bourgeoisie de son pays, bien loin du bling bling de son ministre du Plan, Mahmoud Jibril. De même, aucun des États qui traquent la fortune cachée des Kadhafi depuis des mois n’a été en mesure de la trouver. Toutes les sommes significatives saisies appartenaient à l’État libyen et non à son « Guide ».

    À l’inverse, les médias atlantistes n’évoquent pas le seul mandat d’arrêt international émis par Interpol contre Mouammar el-Kadhafi avant l’offensive de l’OTAN. Il était accusé par la Justice libanaise d’avoir fait disparaître l’imam Moussa Sadr et de ses accompagnateurs (1978). Cet oubli s’explique par le fait que l’enlèvement aurait été commandité par les États-Unis qui voulaient éliminer l’imam chiite avant de laisser l’ayatollah Rouhollah Khomeiny rentrer en Iran, de peur que Sadr n’étende au Liban l’influence du révolutionnaire iranien.

    Les médias atlantistes n’évoquent pas non plus les critiques que des organisations de la Résistance anti-impérialiste et nous-mêmes avions formulées contre Mouammar el-Kadhafi : ses compromis récurrents avec Israël.

    Suite et source ...

  • 18 votes
    Par Hijack (---.---.---.230) 21 octobre 2011 23:35
    Hijack ...

    Désolé pour ces pavés les gars, mais je n’ai plus rien à dire sur ce crime de lâches ...
    Crime d’un homme et sa famille ... sous les yeux de sa famille restante !!!
    Crime d’un beau, grand et riche pays ... dont les libyens profitaient ...
    Il ne va pas tarder le temps où ces collabos que certains osent appeler -lol- rebelles, vont regretter le colonel ... et la vie aisée qu’il leur assurait ... car on peut dire ce qu’on veut, il amait son peuple et son pays ...

    Eux ... font à fête à leurs futurs colonisateurs ...et Kadhafi est mort en combattant ...


    Libye : témoignage de Lizzy Phelan, journaliste britannique indépendante.

    Lizzy Phelan, journaliste britannique indépendante, témoigne de ce qu’elle a vu en Libye. Elle décrit également la guerre médiatique.

  • 24 votes
    Par Hijack (---.---.---.230) 21 octobre 2011 23:36
    Hijack ...

    Cette foldingue me donne envie de dégueuler ...

  • 19 votes
    Par cpt_anderson (---.---.---.164) 22 octobre 2011 00:02
    cpt_anderson

    Je ne savais qu’une grosse vache cocu pouvait être aussi méprisante.
    Le jour ou tu crèvera Hilary, j’ouvrirai une bouteille de champagne  !

  • 9 votes
    Par Yvance77 (---.---.---.51) 22 octobre 2011 01:17
    Yvance77

    Il y en a certains qui ici sont capables de tout pour soutenir des pourritures de type Khadafi. Je n’avais aucune sympathie pour cet autocrate qui a le sang de ses pairs sur les mains. Et ils l’ont fait en partie payer pour cela. Très bien.
    .
    Maintenant cette connasse de Clinton n’a pas de quoi être fier. C’est son régime qui soutient les pires salopards, c’est son régime qui est de tous le plus criminel, c’est son régime qui a fait le plus de génocide.
    .
    Le jour ou se balanceront au bout d’une corde, tous ces enculés de Wall Street, tous ces financiers, tous ces Cheney, Wolfowotiz, Bush etc... aura t’elle le courage de rire de la même façon. J’en doute !
    .
    Si cela arrive par contre je débouche le champagne et fait tournée générale.

    • 23 votes
      Par cassia (---.---.---.236) 22 octobre 2011 08:35
      cassia

      Sarko lui n’a pas de sang sur les mains ? Est-ce une raison suffisante pour massacrer sa femme, son bébé, ses enfants et petits enfants... pour ensuite le lyncher sur la place publique... parce que c’est ce qui est arrivé à Khadafi ! et certains arrivent malgrés tout à penser que cela est trés bien...On voit bien où se niche le vrai racisme des bonnes âmes qui se prétendent de ferventes défenseuses des droits de l’homme mais tolèrent aisément dans un autre pays ce qu’elle ne supporterai pas chez elle !
      Je pense que Khadafi vaut infiniment plus que Sarko sur le plan moral et humain,
      Khadafi a plus de dignité et de courage contrairement au petit nain qui, lui, fuiera son pays aprés l’avoir ruiné et remis entre les mains des amerloques

    • 7 votes
      Par Hijack (---.---.---.230) 22 octobre 2011 14:18
      Hijack ...

      Yvance77,

      Je n’ai jamais soutenu Kadhafi auparavant ... mais là, faut faire la part des choses ... les criminels esclaves sont bien Sarko et cie ... mais peut être n’es tu-pas équipé pour comprendre.

    • 4 votes
      Par Bender (---.---.---.85) 22 octobre 2011 19:47
      Bender

      100% d’accord Cassia !!

  • 11 votes
    Par flesh (---.---.---.169) 22 octobre 2011 09:27
    Khadafi n’était pas une "ordure". Comme punition voici ce long copier-coller à lire, en restant concentré, puis à vérifier en faisant des recherches sérieuses. Il ne parle pas des avancées sociales de Khadafi (que nous n’oserions même pas imaginer en Occident) mais remet certaines pendules à l’heure. Bonne lecture.

    PS : que savons nous de Khadafi à part ce que nos médias nous en disent ? Nada, ou presque. 

    Jeudi 20 octobre 2011, vers 13 h 30 GMT, le Conseil national de transition libyen a annoncé la mort de Mouammar el-Kadhafi. Bien que confus, les premiers éléments laissent à penser qu’un convoi de voitures a tenté de quitter Syrte assiégée et a été bloqué et partiellement détruit par un bombardement de l’OTAN. Des survivants se seraient mis à l’abri dans des canalisations. M. Kadhafi, blessé, aurait été fait prisonnier par la brigade Tigre de la tribu des Misrata qui l’aurait lynché.

    Le corps du « Guide » de la Grande Jamahiriya arabe socialiste n’a pas été conservé dans sa ville natale de Syrte, ni transporté à Tripoli, mais acheminé comme trophée par les Misrata dans la ville éponyme.

    La tribu des Misrata, qui a longtemps hésité à choisir son camp et est quasi absente du CNT, aura finalement investi Tripoli après son bombardement par l’OTAN, et aura lynché Mouammar el-Kadhafi après le bombardement de son convoi par l’OTAN. Elle aura même transféré son corps dans sa ville pour marquer son triomphe. En juillet, le « Guide » aura maudit les Misrata, leur enjoignant de partir à Istanbul et Tel-Aviv, faisant allusion au fait que leur tribu est issue de juifs turcs convertis à l’islam.

    Un flot de commentaires préparés à l’avance a été déversé instantanément par les médias atlantistes visant à diaboliser Mouammar el-Kadhafi et, de la sorte, à faire oublier les conditions barbares de sa mort.

    Les principaux dirigeants de la Coalition ont salué la mort de leur ennemi comme marquant la fin de l’opération « Protecteur unifié ». Ce faisant, ils admettent implicitement que celle-ci ne visait pas à mettre en œuvre la Résolution 1973 du Conseil de sécurité, mais à renverser un régime politique et à en tuer le leader, alors même que l’assassinat d’un chef d’État en exercice est interdit en droit états-unien et universellement condamné.

    De plus, le lynchage de Mouammar el-Kadhafi montre la volonté de l’OTAN de ne pas le déférer à la Cour pénale internationale qui n’aurait pas été plus en mesure de le condamner pour crime contre l’humanité que le Tribunal pénal pour l’ex-Yougoslavie ne put prouver la culpabilité de Slobodan Milosevic malgré deux ans de procès.

    Dans le torrent de boue déversé par les médias atlantistes pour salir sa mémoire, reviennent en boucle des accusations mensongères, ce qui montre a contrario que ces médias disposent de peu d’éléments authentiques utilisables à charge.

    Ainsi revient l’affaire de l’attentat contre la discothèque La Belle à Berlin (5 avril 1986, 3 morts), jadis utilisée comme prétexte par l’administration Reagan pour bombarder son palais et tuer sa fille (14 avril 1986, au moins 50 morts). À l’époque, le procureur allemand Detlev Mehlis (celui qui truquera deux décennies plus tard l’enquête sur l’assassinat de Rafik el-Hariri) s’appuya sur le témoignage de Mushad Eter pour accuser un diplomate libyen et son complice Mohammed Amairi. Cependant, la télévision allemande ZDF découvrira plus tard que Mushad Eter est un faux témoin et un vrai agent de la CIA, tandis que le poseur de bombe Mahammed Aamiri est un agent du Mossad [1].

    Ou encore, l’affaire de l’attentat de Lockerbie (21 décembre 1988, 270 morts) : les enquêteurs identifièrent le propriétaire de la valise contenant la bombe et son retardateur sur la foi du témoignage d’un commerçant maltais qui avait vendu un pantalon se trouvant également dans la valise piégée. La justice écossaise mit alors en accusation deux agents libyens Abdelbaset Ali Mohmed Al Megrahi et Al Amin Khalifa Fhimah et le Conseil de sécurité prit des sanctions contre la Libye. En définitive, pour obtenir la levée des sanctions, la Libye accepta d’extrader ses deux agents (le premier fut condamné à la prison à vie, le second fut innocenté) et de payer 2,7 milliards de dollars d’indemnités, tout en persistant à proclamer sa complète innocence. En définitive, en août 2005, un des chefs d’enquête écossais déclara que la pièce à conviction principale, le retardateur, avait été déposé sur les lieux par un agent de la CIA. Puis l’expert qui avait analysé le retardateur pour le tribunal admit l’avoir lui-même fabriqué avant que la CIA ne le dépose sur les lieux. Enfin, le commerçant maltais reconnu avoir été payé 2 millions de dollars pour porter un faux témoignage. Les autorités écossaises décidèrent de réviser le procès, mais l’état de santé d’Abdelbaset Ali Mohmed Al Megrahi ne le permit pas.

    L’actuelle campagne de désinformation comprend aussi un volet sur le train de vie décrit comme somptueux du défunt et sur le montant pharaonique de sa fortune cachée. Or, tous ceux qui ont approché Mouammar el-Kadhafi, ou simplement ceux qui ont visité sa maison familiale et sa résidence après leur bombardement peuvent attester qu’il vivait dans un environnement comparable à celui de la bourgeoisie de son pays, bien loin du bling bling de son ministre du Plan, Mahmoud Jibril. De même, aucun des États qui traquent la fortune cachée des Kadhafi depuis des mois n’a été en mesure de la trouver. Toutes les sommes significatives saisies appartenaient à l’État libyen et non à son « Guide ».

    À l’inverse, les médias atlantistes n’évoquent pas le seul mandat d’arrêt international émis par Interpol contre Mouammar el-Kadhafi avant l’offensive de l’OTAN. Il était accusé par la Justice libanaise d’avoir fait disparaître l’imam Moussa Sadr et de ses accompagnateurs (1978). Cet oubli s’explique par le fait que l’enlèvement aurait été commandité par les États-Unis qui voulaient éliminer l’imam chiite avant de laisser l’ayatollah Rouhollah Khomeiny rentrer en Iran, de peur que Sadr n’étende au Liban l’influence du révolutionnaire iranien.

    Les médias atlantistes n’évoquent pas non plus les critiques que des organisations de la Résistance anti-impérialiste et nous-mêmes avions formulées contre Mouammar el-Kadhafi : ses compromis récurrents avec Israël.

    Pour ma part, je peux attester que, jusqu’à la bataille de Tripoli, le « Guide » a négocié avec des émissaires israéliens, espérant parvenir à acheter la protection de Tel-Aviv. Je dois aussi attester que, malgré mes critiques sur sa politique internationale, et le dossier complet à ce sujet que la DCRI française lui a aimablement communiqué à mon sujet en juillet dans l’espoir de me faire arrêter, Mouammar el-Kadhafi m’a accordé sa confiance et m’a demandé d’aider son pays à faire valoir ses droits aux Nations Unies [2] ; un comportement bien éloigné de celui d’un tyran.

    Les médias atlantistes n’ont pas non plus cité les ingérences que j’ai condamnées de la Libye dans la vie politique française, notamment le financement illégal des campagnes électorales présidentielles de Nicolas Sarkozy et de Ségolène Royal. Le « Guide » avait en effet autorisé son beau-frère Abdallah Senoussi à corrompre les deux principaux candidats en échange de la promesse de l’amnistier ou de faire pression sur la Justice française pour clore son dossier pénal [3].

    Surtout, les médias atlantistes n’évoquent pas l’œuvre principale du « Guide » : le renversement de la monarchie fantoche imposée par les anglo-saxons, le renvoi des troupes étrangères, la nationalisation des hydrocarbures, la construction de la Man Made River (les plus importants travaux d’irrigation au monde), la redistribution de la rente pétrolière (il fit d’une des populations les plus pauvres du monde, la plus riche d’Afrique), l’asile généreux aux réfugiés Palestiniens et l’aide sans équivalent au développement du Tiers-monde (l’aide libyenne au développement était plus importante que celle de tous les États du G20 réunis).

    La mort de Mouammar el-Kadhafi ne changera rien au plan international. L’événement important était la chute de Tripoli, bombardée et conquise par l’OTAN —certainement le pire crime de guerre de ce siècle—, suivie de l’entrée de la tribu des Misrata pour contrôler la capitale. Dans les semaines précédant la bataille de Tripoli, l’écrasante majorité des Libyens ont participé, vendredi après vendredi, à des manifestations anti-OTAN, anti-CNT et pro-Kadhafi. Désormais, leur pays est détruit et ils sont gouvernés par l’OTAN et ses fantoches du CNT.

    La mort du Guide aura par contre un effet traumatique durable sur la société tribale libyenne. En faisant tuer le leader, l’OTAN a détruit l’incarnation du principe d’autorité. Il faudra des années et beaucoup de violences avant qu’un nouveau leader soit reconnu par l’ensemble des tribus, ou que le système tribal soit remplacé par un autre mode d’organisation sociale. En ce sens, la mort de Mouammar el-Kadhafi ouvre une période d’irakisation ou de somalisation de la Libye.

    Thierry Meyssan

  • 5 votes
    Par Hijack (---.---.---.230) 22 octobre 2011 12:29
    Hijack ...



    Les collabos libyens qui se font appeler "lol-rebellinettes tout pleins de traîtrises" ... traînent leur ancien dirigeant, qui les a quoi qu’’on dise traités mieux qu’aucun, je dis bien aucun dirigeant n’a traité son peuple ... le traînent alors qu’il est blessés gravement, comme si c’était un vrai Rambo ... alors qu’il avait 70 ans ... et n’a vécu que pour eux !!!

    Honte à eux à tout jamais ... même après l’au-delà !!!

    Et comme il le disent si bien ... allah ouakbar ... mais pas assez pour eux ...

  • 2 votes
    Par Hijack (---.---.---.230) 22 octobre 2011 17:42
    Hijack ...

     smiley


    Meurtre Avec Préméditation !

    Extrait :

    L’avenir nous dira si, en annonçant la fin prochaine de la guerre, Longuet a pour une fois dit la vérité. Mais l’exemple de l’Afghanistan, où la France apportent depuis 10 ans « liberté, indépendance et sécurité », ne laisse rien présager de bon...

    En tout cas, on peut fortement douter que, après avoir ravagé toute l’économie du pays, tué des milliers de gens et instauré un régime de terreur barbare et rétrograde, les Français soient, comme l’assure le ministre, « bien appréciés aujourd’hui en Libye ».

  • 9 votes
    Par edwig (---.---.---.78) 23 octobre 2011 15:30

    Cette vidéo d’hillary clinton prouve à quel point ces " maitres du monde américain" sont des monstres effroyables et sans âmes.
    Cela fait longtemps que je me dis que ces élites américaines sont toutes des psychopathes, mais là j’en suis certain.
    Les individus psychopathes sont les mieux lotis pour accéder à des postes élevés dans notre systèmes actuelles, c’est aberrant mais c’est une réalité.

    On comprend tout de suite mieux pourquoi l’humanité court à sa perte, car ceux qui la dirigent ne sont que des serpents froids et perfides...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Bob34

Le bob.


Voir ses articles







Palmarès