• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Hamas reconnaît un état palestinien dans les frontières de 1967

Le Hamas reconnaît un état palestinien dans les frontières de 1967

69 ans après l'indépendance de l'état d'Israël, le Hamas renonce dans sa charte à vouloir anéantir l'état d'Israël et se dit prêt à accepter les frontières de 1967.

 

 

Tags : Israël Palestine



Réagissez à l'article

4 réactions à cet article


  • 6 votes
    njama njama 4 mai 15:43

    eh ben voilà une nouvelle qui ne va pas arranger "l’entité sioniste" ... car cette situation lui profitait ! l’idéologie sioniste de restauration d’un Grand Israël, et de la colonisation, ne saurait survivre dans des frontières "définies".

    Israël dans sa fuite en avant idéologique mystico-coloniale néosioniste préfère la guerre à la paix, contrairement à ce qu’il prétend, une guerre de basse intensité contre les palestiniens lui profitait, de même que de se militariser à outrance pour son business.

    Des frontières définies, reconnues internationalement, et par l’État d’Israël mettraient un coup d’arrêt impérieux à la colonisation larvée qu’il poursuit hypocritement depuis des décennies, ainsi qu’au pillage des ressources en tous genres (terres, eau ...).

    La paix peut, pourrait être aussi simple que cela, juste fixer des frontières, celles de 1967.

    Nous verrons si la Knesset acceptera le deal, ce prix de la paix ... à bon marché.

    Netanyahu devrait organiser un référendum sur le sujet ...


    • 1 vote
      Qiroreur Qiroreur 7 mai 03:58

      @njama

      "eh ben voilà une nouvelle qui ne va pas arranger "l’entité sioniste" ..."

      Ca été balayé du revers de la main.


      "Netanyahu devrait organiser un référendum sur le sujet ... "


      Les israéliens ne lâcheront jamais la Judée-Samarie, même si la cour suprême a jugé que ni la Cisjordanie ni Gaza ne faisait partie du territoire national. Le retrait de Gaza a été fait pour ne pas lâcher la Cisjordanie. Priver les juifs d’une partie de leur terre est inconcevable pour une majorité. Voilà ce qui ressortirait de ce référendum. Ne rêve pas, ce n’est pas prêt d’être réglé. 

      Au passage, Ismail Haniyeh a pris le relais. 

      "Nous verrons si la Knesset acceptera le deal"

      Bon d’abord c’est Abbas qui représente la PA, pas le Hamas... et s’il y a bien négociations avec le Hamas ce n’est que localement. C’est un interlocuteur discrédité aux yeux des israéliens. Le document qui est sorti ces derniers jours ne s’éloigne pas de leur charte de 1987 : “There is no alternative to the liberation of the entirety of Palestine, from the river to the sea, no matter how long the occupation persists,”.

      Ensuite tu as des mouvements comme le Jihad Islamique qui ont déjà rejeté cette proposition du Hamas... même entre eux ils ne sont pas d’accords. 

      Enfin c’est un "deal" que les israéliens ont rendu impossible avec l’implantation de colonies qui se sont devenus des villes. Tu crois qu’ils vont abandonner une ville comme Ariel et d’autres... rien que là il doit y avoir 20 000 habitants. 

      Non, les israéliens jouent la montre... et ils ne lâcheront rien. Même les israéliens de gauche, quand tu leur pose la question de la J-S te répondent "c’est compliqué...", comprendre "c’est au moins autant à nous qu’à eux". L’israélien de droite lui est cash : La J-S fait partie d’Israël, les palestiniens ont un pays : la Jordanie... 


    • 4 votes
      njama njama 4 mai 16:00

      La proposition du Hamas qu’il faut saluer est dans la ligne des Accords d’Oslo

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_d%27Oslo

      Netanyahu se dérobera-t-il encore une fois de plus ?

      On se souvient qu’il avait tout fait pour les saborder, il s’en vantait même

      dans une entrevue de 2001 ne sachant pas que les caméras tournaient, il s’était vanté d’avoir fait échouer les accords d’Oslo pendant qu’il était premier ministre durant l’administration Clinton au moyen de fausses déclarations et d’ambiguïtés ».

      « J’interpréterai les accords de telle manière qu’il sera possible de mettre fin à cet emballement pour les lignes d’armistice de 67. Comment nous l’avons fait ? Personne n’avait défini précisément ce qu’étaient les zones militaires. Les zones militaires, j’ai dit, sont des zones de sécurité ; ainsi, pour ma part, la vallée du Jourdain est une zone militaire (8). » (9) avait-il dit :

      (9) Vidéo Netanyahu : This is how I broke the Oslo Accords with the Palestinians
      https://www.youtube.com/watch?v=3-5hUG6Os68&list=PLr3Hcr8NfiqT1u3biii9_zwle0MvSRynQ

      (8) (en) Glenn Kessler, « Netanyahu : ’America is a thing you can move very easily’ », The Washington Post,‎ 16 juillet 2010

      Netanyahu also bragged how he undercut the peace process when he was prime minister during the Clinton administration. "They asked me before the election if I’d honor [the Oslo accords]," he said. "I said I would, but ... I’m going to interpret the accords in such a way that would allow me to put an end to this galloping forward to the ’67 borders. How did we do it ? Nobody said what defined military zones were. Defined military zones are security zones ; as far as I’m concerned, the entire Jordan Valley is a defined military zone. Go argue."

      http://voices.washingtonpost.com/checkpoint-washington/2010/07/netanyahu_america_is_a_thing_y.html


      • 1 vote
        pegase pegase 4 mai 17:33

        Ils semble que le Hamas s’est séparé de leurs alliés "frères musulmans" ... ceci expliquant cela ...

        Le Hamas n’était que la branche palestinienne des FM ..

        

        Ajouter une réaction

        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


        FAIRE UN DON







Palmarès