Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > International > « Mondialisation déclin de l’Occident » d’Elie Arié

« Mondialisation déclin de l’Occident » d’Elie Arié

Elie Arié est aujourd’hui membre du conseil scientifique de la fondation Res Pulica (think tank de Jean-Pierre Chevènement). Il vient de sortir le mois dernier un livre d’analyse assez large de la mondialisation, notamment à l’aune des critères suivants : démocratie, “question social”, médias, religions et patriotisme.

Selon les sujets, le lecteur partagera ou non les analyses d’Elie Arié, mais il est peu probable qu’il y soit indifférent. Ce livre peut être vu comme une réponse à celui de Stéphane Hessel. En cinquante pages environ, l’auteur souligne de manière plutôt convaincante l’inutilité des sempiternels défilés “république-bastille-nation”, et d’autres formes de lutte appartenant au passé.

Avant d’avoir pu lire « Mondialisation déclin de l’Occident », sorti aux Editions de Paris, nous avons tenu à rencontrer Elie Arié ; voici l’interview qu’il nous a accordée.



Je vous livre ici deux passages assez représentatifs du paradigme d’Elie Arié sur la mondialisation, et sur l’avenir de la France dans celle-ci. Le premier extrait concerne l’Union Européenne :

« Mais avec la mondialisation et la construction de cet OPNI (Objet Politique Non Identifié) qu’est l’Union Européenne, tout a changé : lorsque la loi du marché prend le pas sur les lois nationales, lorsque la majorité de celles-ci ne sont que des transpositions obligatoires de directives de la Commission Européenne de Bruxelles, lorsque le fédéralisme se renforce au point de constituer ce qu’Hubert Védrine nomme fort justement “la société post-démocratique”, lorsque des accords tels que le protocole de Barcelone amènent certains leaders à tenir dans l’Hexagone des propos rigoureusement incompatibles avec les engagements qu’ils prennent lorsqu’ils en sortent, lorsque la marge de manœuvre des politiques se trouve ainsi réduite comme peau de chagrin, leurs discours (comme ceux de Sarkozy / Gaino sur les nécessaires “moralisation du capitalisme” ou “réindustrialisation de la France”) apparaissent comme totalement incapable d’embrayer sur une quelconque réalité. »

Le second passage concerne les formes de luttes et de contestation :

« Alors, les luttes sociales étant vouées à l’échec, reste l’espoir d’une révolution ; espoir à première vue logique [...]. Seulement, voilà : force est de constater que “ça n’explose pas”, même chez les plus touchés (Grèce, Irlande, Portugal, Espagne, Grande-Bretagne). [...]

Or, aujourd’hui, il n’existe aucun projet alternatif. Contre qui se révolter ? Comment se révolter contre un système mondialisé sans gouvernants politiques mondiaux ? Pour le remplacer par quoi ? Avec qui, les centaines de millions de Chinois, d’Indiens, et tant d’autres, sortis pour la première fois de leur misère, n’étant pas disposés à se battre pour le retour à “l’avant, c’était mieux” ? Au nom de quoi : comment s’attaquer à la mondialisation en se référant à Karl Marx, qui l’avait prévue dès 1848 et annoncée non seulement comme inévitable et irréversible, mais aussi comme souhaitable en tant qu’étape préliminaire incontournable pour conduire à la fin du capitalisme ?

[...] Il ne reste donc aujourd’hui qu’un sentiment d’indignation résignée, faute de pouvoir déboucher sur des perspectives d’action réalistes. [...] L’impasse est totale, nous le savons tous ; mais il ne faut pas surtout pas le dire, encore moins l’écrire… Sans doute le seul moyen d’en sortir réside-t-il non pas dans l’action, qui ne fait qu’accumuler des échecs depuis 20 ans, mais dans un effort conceptuel préalable. »

Tags : Livres - Littérature International Altermondialisme Mondialisation


Sur le même thème

Panégyrique de Praviy Sektor
'La Grande Transformation' de Karl Polanyi
Hassan Nasrallah : l'opération israélienne à Gaza est vouée à l'échec
La BRI, La Banque Mondiale et le FMI sont en train de piller le monde, de mettre l'humanité sous le joug de la dette, et de s'accaparer la richesse de l'humanité
Webster Tarpley : L’Europe victime de la russophobie américaine


Réactions à cet article

  • 2 votes
    Par Jean Valjean (---.---.---.230) 27 avril 2012 10:02
    Vla l'Jean

    "Avant d’avoir pu lire « Mondialisation déclin de l’Occident », sorti aux Editions de Paris, nous avons tenu à rencontrer Elie Arié ; voici l’interview qu’il nous a accordée."
    -
    L’amateurisme journalistique aussi sympathique qu’il soit vient d’atteindre ses limites, car faire une interview sur un bouquin que l’on n’a pas lu ce n’est quand même vraiment pas "pro".
    Le résultat est un dialogue aimable mais sans aucune consistance, vous auriez pu discuter de la météo, ça n’aurait pas changé grand chose.

    • 5 votes
      Par la mouche du coche (---.---.---.196) 27 avril 2012 19:03
      la mouche du coche

      Pour moi monsieur Arié est typiquement ces intellectuels bizarres qui ont l’air d’avoir tout compris, d’être en empathie avec les gens, de les aimer, mais qui curieusement, au moment de proposer des solutions, s"arrêtent et disent ; "je ne sais pas, donc je me tais".
      .
      Voilà qui est très étrange, car Monsieur Arié ne se tait pas en réalité et nous dit finalement beaucoup de choses :
      - il est POUR les valeurs républicaines.
      - il faut laisser la France s’effondrer (comme les autres pays)
      - la nation n’est pas la solution.
      - la révolte n’est pas la solution.
      - la religion n’est pas la solution.
      .
      Finalement il ne dit rien d’autre que ce que veut la Grande Banque : ne pas se révolter, ne pas réfléchir à des solutions alternatives puisqu’il n’y en a pas, laisser tomber la France, laisser tomber la religion.
      .
      Tout ce que dit Monsieur Arié est finalement bien compatible avec la doctrine de l’empire. Il est objectivement un intellectuel de l’empire.

    • 3 votes
      Par la mouche du coche (---.---.---.196) 27 avril 2012 19:18
      la mouche du coche

      ... il ajoute aussi, et c’est central, qu’il ne faut surtout pas regarder le passé pour trouver des solutions (sans le justifier évidemment). On voit bien que c’est exactement ce que veut notre société de consommation : des consommateurs crétins qui ne réfléchissent pas sur leur passé, donc sur leur avenir. Que demande de mieux l’ultra-libéralisme ?

    • vote
      Par Elie Arié (---.---.---.53) 27 avril 2012 15:31

      Je n’ai pas d’idées originales sur une agression de l’ Iran par Israël, et , même si j’en avait eu, je n’aurais pas jugé honnête de profiter, pour les exposer, d’une interview sur un livre qui n’en parle pas et dont ce n’est absolument pas le sujet.

    • vote
      Par Elie Arié (---.---.---.53) 27 avril 2012 17:59

      "même si j’en avais eu" (désolé !)

    • 3 votes
      Par la mouche du coche (---.---.---.196) 27 avril 2012 19:26
      la mouche du coche

      Monsieur Arié ne dira rien sur l’Iran pour ne pas fâcher l’Empire, comme je l’explique plus haut.
      .
      Son seul message dans le fond est que les manifestations Nation-Bastille ne servent à rien, ce que nous n’avions pas besoin de lui pour l’avoir remarqué. Misère du socialisme.

    • 1 vote
      Par la mouche du coche (---.---.---.155) 27 avril 2012 21:07
      la mouche du coche

      @Madoff,

      Le XXème siècle a créé 3 penseurs Marx, Freud et Einstein.
      Freud et Einstein ont été démasqué. Il reste Marx.
      .
      Pour démonter K. Marx, il faut remarquer qu’il analyse et comprend de manière extraordinaire les rouages des forces en jeux des sociétés humaines. Il montre l’arrivée et le développement du grand capital, il nous dit que les travailleurs doivent s’émanciper, PUIS IL S’ARRETE. Comme M. Arié, il n’explique pas ce qu’est une vie libre émancipée du prolétaire. Il montre juste le travail de destruction par la bourgoisie des nobles et de la religion, puis veut celle du prolétaire, mais pour quoi faire ensuite ?
      .
      Abandonné en rase campagne, sans aucune valeur à laquelle se raccrocher puisque les nobles, c’est mal ; la religion, c’est mal ; la patrie, c’est mal ; tout est mal, le prolétaire est ainsi la proie des marchés et file alors le dimanche chez Leclerc pour faire ses courses et écouter ses nouveaux prêtres, les publicitaires.
      .
      On voit que dans le fond K. Marx a été l’agent idéal du mondialisme. Faire table rase de tout pour finir par faire la queue pour acheter un ipad, voilà un solide rêve de banquier.

    • vote
      Par Elie Arié (---.---.---.53) 28 avril 2012 13:05

      J’ignorais qu’Einstein eut été "démasqué", mais je constate l’impossibilité de débattre d’un livre avec ceux qui ne l’ont pas lu et qui ne sont ici que pour déballer leurs avis sur d’autres sujets.

    • vote
      Par la mouche du coche (---.---.---.155) 28 avril 2012 14:50
      la mouche du coche

      @ M. Arié,

      Je ne parlais pas de votre livre, mais de la vidéo que vous nous présentez et qui a inspiré mes réflexions.

      cordialement

    • vote
      Par Elie Arié (---.---.---.53) 28 avril 2012 18:51

      Désolé, mais je n’ai pas à me laisser entraîner dans des questions (loi Pompidou de 1973, possible agression israélienne contre l’ Irak, etc.) peut-être plus intéressantes que mon livre, mais sans aucun rapport avec lui : si je n’ai pas répondu à la question du journaliste (qui ne l’avait pas lu, sinon il ne me l’aurait pas posée), ce n’est pas pour répondre à la même question reposée par vous.
      Vous voulez que je parle d’autre chose parce que vous êtes enfermé dans votre autisme, et par besoin de m’"étiqueter" et de prouver que c’est vous qui voyez ce qui est important ? Mais c’est très possible ! Écrivez donc aussi un livre, et on en parlera alors ; ou attendez que j’y consacre un article sur le site de Marianne, si je trouve des choses originales à dire à ce sujet (sinon, ce n’est pas la peine).

    • vote
      Par Elie Arié (---.---.---.53) 28 avril 2012 18:52

      contre l’Iran, pas l’Irak

    • 1 vote
      Par bebol (---.---.---.144) 28 avril 2012 21:26
      bebol

      @Madoff m’a voler
       
      Voilà bien pourquoi il est tout simplement inutile de "discuter" avec ce personnage méprisant et hautain et prétendant être tant au-dessus des autres qu’il est de ceux qui disent les questions qu’on peut lui poser et la forme qu’elles doivent prendre.

    • 1 vote
      Par la mouche du coche (---.---.---.155) 28 avril 2012 21:44
      la mouche du coche

      @ M. Arié,
      .
      Si vous n’êtes pas au courant de, disons la controverse entre Poincaré et Einstein, vous pouvez prendre un abonnement à internet et vous renseigner. Voici un premier lien pour vous montrer le problème mais un choix judicieux de mots-clés dans un moteur de recherche vous renseignera plus en profondeur. http://allais.maurice.free.fr/Einst...
      .
      Je pense que vous devriez quitter vos amis qui vous font déprimer et vous ont fait devenir ce que vous êtes, pour aller un peu plus vous documenter sur internet pour enfin connaitre la vérité. il n’y a pas que le Monde Diplo dans la vie.

    • vote
      Par Elie Arié (---.---.---.53) 28 avril 2012 21:55

      Mais ici, uniquement aux questions en rapport avec ce bouquin, c’est bien clair ; je ne suis pas un présidentiable qui doit répondre à tout moment sur toute question -ni, surtout, avoir des réponses suffisamment originales pour mériter d’être publiées si elles n’ajoutent rien à ce que d’autres ont déjà dit.
      Vos allusions sur Israël deviennent lourdingues et cousues de fil blanc ("Freud, Einstein et Marx "démasqués") ; il en est d’ailleurs question dans le bouquin, mais pas sous l’angle que vous tenez à me faire aborder ici.
      Un bon conseil : n’achetez pas mon bouquin.

    • 2 votes
      Par la mouche du coche (---.---.---.155) 28 avril 2012 22:41
      la mouche du coche

      @ M. Arié,

      Des ultra-libéraux de l’Empire comme vous qui se présentent comme des humanistes, nous en avons un par semaine sur Agoravox. C’est pourquoi nous les détectons très vite. Une question d’habitude.
      Sur ce fil nous soulignons "l’incohérence" de votre position qui a pour but de nous faire avaler l’ultra-libéralisme, mais vous n’êtes pas obligé de répondre à nos questions. Chacun est libre.

    • vote
      Par Elie Arié (---.---.---.53) 29 avril 2012 00:18

      @ Madoff m’a voler

      Toutes les réponses à ces questions sont l’objet de mon livre ; et, si j’avais pu les énoncer et les argumenter en quelques phrases d’un commentaire, je n’y aurais pas consacré un livre, justement.

    • vote
      Par Elie Arié (---.---.---.53) 29 avril 2012 00:24

      @ la mouche du coche

      Belle illustration du conspirationnisme paranoïaque, qui "étiquète" quelqu’un sans avoir lu son livre et décrète que celui qui ne décline pas après lui son discours stéréotypé est un "néolibéral" ; décidément, il est inutile de débattre avec les interlocuteurs présents sur ce site ; j’espérais tomber sur des gens qui ont quelque chose à dire, mais ce n’est pas le cas, pas de chance.
      Bon dimanche à tous.

    • 1 vote
      Par la mouche du coche (---.---.---.155) 29 avril 2012 09:47
      la mouche du coche

      @ M. Arié,
      .
      Comment définiriez-vous une personne qui recommande publiquement aux gens de ne pas étudier le passé ? Quel mépris faut-il avoir vis-à-vis du peuple pour vouloir de lui un tel abrutissement ? N’est-ce pas de l’ultra-libéralisme au stade terminal de sa définition ?
      Vous pouvez vous prévaloir de toutes les valeurs républicaines que vous voulez, M. Arié. Nous n’en voyons aucune en vous. Avez-vous des enfants M. Arié ? Leur recommandez-vous de ne pas étudier l’histoire ?

  • 4 votes
    Par bebol (---.---.---.144) 27 avril 2012 13:36
    bebol

    Ce qui est étonnant de la part d’ Arié (avec lequel j’ai eu, il y a quelques petites années, de longues discussions sur le site de Marianne2 ou le blog de Jean-François Kahn), est sa capacité singulière à exposer des faits difficilement discutables (la domination de notre pays et notre ensemble occidental sur le reste du monde) et les réduire grossièrement à une cause qui nécessairement et inéluctablement produira telle et unique conséquence : la disparation de notre nation ; disparition contre laquelle il n’y a donc rien à faire, selon lui...
     
    Mais Arié prétend néanmoins nécessaire de trouver des moyens nouveaux de combattre (je pense qu’Isga se retrouvera dans la remarque d’Arié sur les marches "Bastille-Nation") : contre quoi et pourquoi si tout est foutu d’avance ? Et ces nouveaux moyens de combattre, il ne les cite évidemment pas. J’ai toujours trouvé un énorme creux dans la réflexion d’Arié et ce n’est pas ses quelques mots ici qui me feront changer d’avis.

  • 2 votes
    Par bebol (---.---.---.144) 27 avril 2012 15:56
    bebol

    @Elie Arié
     
    Je fais partie de ces anonymes que vous méprisez tant, voyez-vous. Donc, laissez-moi à ma place d’anonyme veule et sans intelligence, à donner mon avis illégitime sur vous et autrui et profitez, vous, de quelque notoriété que vous puissiez encore embrasser en publiant des livres, écrivant des articles et autres commentaires de ci et de là, tous à l’intensité intellectuelle sans pareille... au risque, évidemment, d’avoir à subir les critiques vaines et infâmes de ces mêmes anonymes que vous méprisez donc tant...

    • 1 vote
      Par Elie Arié (---.---.---.53) 27 avril 2012 17:58

      Je ne sais pas où vus avez été cherché ce mépris : si vous vous méprisez vous-même, c’est votre problème, et vous n’avez pas à m’en rendre responsable.

    • 2 votes
      Par bebol (---.---.---.144) 27 avril 2012 18:17
      bebol

      Que vous ne vous souveniez pas de vos propos sur Marianne2 concernant la "lâcheté" des anonymes de l’internet, incapables de se présenter sous leur véritable identité est plutôt votre problème.
       
      Mais quoi qu’il en soit, je n’ai pas envie de m’ennuyer plus avant avec vous. Vendez-bien votre bouquin surtout. C’est le principal.

  • 3 votes
    Par simplesanstete (---.---.---.99) 28 avril 2012 20:47

    Encore du hasbaratin de gauche./

  • vote
    Par dup (---.---.---.32) 1er mai 2012 12:43

    la France peut rien faire si ce n’est devenir une corée du nord. Ca ??? un intellectuel .. ben merde ! il m’a beaucoup déçu . L’art de parler pour ne rien dire

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès




Obtenez votre Voyance avec Nostradamus
ABC Voyance gratuite