Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Paul Joseph Watson remet le traitre et vendu Michael Moore à sa (...)

Paul Joseph Watson remet le traitre et vendu Michael Moore à sa place

Michael Moore est un "sac à merde"...

 

Michael Moore est-il le nouveau Noam Chomsky de la gauche culturelle américaine ? Un critique acerbe du néolibéralisme, sur la forme, mais un rallié de l’Empire dans les faits... Petit passage en revue de l’œuvre de ce réalisateur « proche de l’Américain moyen » qui appelle subtilement à voter Hillary Clinton.

 

 

 

Alex Jones avait déjà démasqué cet imposteur en 2005 :

 

 

Tags : Elections Hillary Clinton Donald Trump



Réagissez à l'article

25 réactions à cet article


  • 8 votes
    La mouche du coche La mouche du coche 9 novembre 15:04

    Moi je le savais dès le début ! smiley
    Ce Michael Moore est effectivement un valet du système puisqu’il s’attaque aux armes à feu qui sont le seul moyen de défense du peuple américain face à l’oligarchie mondialiste. Chez nous on aura l’équivalent par exemple avec Greenpeace, Cash investigation les zézéticiens, etc. Il y en a plein.


    • 13 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 9 novembre 15:29

      Paul Joseph Watson est lui aussi un sac à merde raciste et droitiste.


      • 11 votes
        Pilule Rouge Pilule Rouge 9 novembre 17:01

        @DJL 93VIDEO

        Décidément, tu es complètement paumé mon vieux Lynx, mais peu importe, ce sont les droitistes qui contrôlent le monde aujourd’hui (Trump, Poutine, Xi Jinping et bientôt Marine Le pen, etc.), il va falloir que tu t’y fasses.


      • 7 votes
        Jinorlm 9 novembre 15:34

        Peut être que ce retournement s’explique par le fait qu’en juin 2016 il critiquait Clinton, et qu’en octobre 2016 il soutenait une position anti Trump.

        En ce cas, ça n’a rien de contradictoire ou de choquant si on part du principe qu’il était convaincu qu’il valait mieux avoir Clinton que Trump à la présidence.

        Alors certes c’est discutable, mais je ne vois pas pourquoi ça ne nous empêcherait de comprendre son raisonnement et sa démarche (ce qu’encourage d’ailleurs le christianisme avec le "aime ton prochain", dont le but est de comprendre l’autre, plutôt que d’être prompt à le juger, notamment en le traitant de sac à merde ou d’hypocrite...).

        Sauf si, au lieu de chercher à se faire un avis sur les choses, on cherche des messis ou des gens de confiance. Là effectivement ça devient compréhensible.

        M’est avis que l’on devrait accorder plus d’importance aux faits et moins aux personnes en jugeant leur moralité, qui plus selon un cadre moral qui nous est propre (donc qui ne vaut rien, qui n’a rien d’universel).


        • 7 votes
          Pilule Rouge Pilule Rouge 9 novembre 17:02

          @Jinorlm
          Cherche pas c’est un vendu c’est tout. Ces documentaires c’est e la merde.


        • 5 votes
          owen 9 novembre 18:05

          @Jinorim,

          .

          Le sujet est intéressant, dommage qu’il se sente obligé d’être grossier pour en parler. On ne sait plus s’il a pris ce sujet pour partager son indignation, ou bien pour gonfler le buzz. Ca déteint un peu sur Pilule Rouge, je crois..

          .

          J’ai vu les films de M. Moore, lu ses bouquins et les ai souvent recommandés.

          Votre explication se tient, c’est vrai que "l’explosivité" de Trump n’est pas faite pour la fonction de président d’un pays. Mais cela ne me suffit pour expliquer son repositionnement vers Clinton.

          C’est quelqu’un de très intelligent et intuitif (pour preuve son texte où il explique pourquoi c’est Trump qui allait forcément gagner). Et ses films sont très efficaces, avec des arguments imparables et l’humour qu’il manie très bien. Il s’est trop penché sur le sujet, donc, pour ne pas deviner un vrai danger mondial.

          .

          La seul raison que je vois, avec lui, est cet attachement à leur orientation politique d’origine qui finit par rendre niaises certaines personnes avec leur idéal . Clinton est "quand même" du côté de la gauche, alors que Trump a marqué très à droite dans le paysage et M Moore cède à son marquage idéologique.

          Mais cela ne me suffit pas pour ne pas lui en vouloir.

          .

          J Assange, qu’on devine aisément de même marque politique, a certainement eu l’occasion de se faire la même opinion sur la dangerosité de Clinton. Il a eu un comportement cohérent entre ses idéaux et son engagement et agi pendant toute la campagne électorale en livrant des anciens courriels. Et, comme M Moore, il ne semble pas de tempéramment d’idéologie à apprécier Trump.


        • 3 votes
          owen 9 novembre 18:08

          Le sujet est intéressant, dommage que [Paul Joseph Watson] se sente obligé d’être grossier....


        • 2 votes
          Jinorlm 9 novembre 18:29

          @owen
          Je ne parlais pas nécessairement de l’explosivité de Trump. Il peut y avoir des tas de raisons qui ont fait qu’il ait changé d’avis. Il est difficile de savoir. Et pour moi ça exige un véritable travail d’enquête.

          Après, peut être que je suis trop mainstream...j’ai du être conditionné par le systeme scolaire et ses dissertations qui exigent qu’en introduction d’un développement, plutôt que de commencer par un dégueulis de choses mal ingurgités, l’on présente son propos de manière construire et argumenté.

          Le monde actuel exige davantage que l’on commence par un "sale fils de pute" ou un "sale gros enculé, c’est plus vendeur, plus attirant, plus distrayant...


        • vote
          owen 9 novembre 19:52

          @Jinorlm

          En fait oui, je crois bien que je me suis fait piéger par la vidéo.

          Je n’avais pas lu le lien vers le texte, rapporté par sls0, de M Moore justifie pourquoi il faut voter Trump.

          Je le remets

          http://www.comite-valmy.org/spip.php?article7771

          Alors que j’en ai lu un autre ou il craignait le vote pour Trump et trahissait une tendresse pour Clinton. En tout cas il a été hésitant. Et l’intervention sommaire et grossière de Paul Joseph Waston ne permettent de tirer au clair la position de M Moore, ou éventuellement des raisons de ses hésitations.

          Vous aviez raison de vous méfier, ainsi que sls0 et Qiroreur.


        • vote
          izarn 10 novembre 00:13

          @owen
          Effectivement Moore a une "certaine odeur"....

          Mais c’est pas celle de Dieudo !

           smiley

          C’est en effet celle du sac à merde.


        • 3 votes
          owen 10 novembre 00:55

          @izarn

          Oui, en effet, M Moore est un sac à merde.

          Et WikiLeaks est vendu, on le sait, J Assange est, heu, un étron plein de mouches.

          L’abbé Pierre est une colique de Soros. Franchement, qui ne le sait pas ?

          Gandhi, son meilleur pote est Hermann Kallenbach, un sioniste missionné pour péter l’empire britannique.

          Avec Internet, toutes les infos sont là, pleines d’évidence et les liens hypertextes indiquent tout de suite par qui les gens sont manipulés ou payés.

          Tout le monde pue et pourrit des intestins. Sauf moi, bien sûr, (et Dieudo) raison pour laquelle le monde est si hostile contre moi si je tentais quoi que ce soit.


        • 8 votes
          sls0 sls0 9 novembre 16:32

          Le passage de Moore dure 10 secondes, j’aurai aimer le voir dans son contexte.
          Il lit un texte ce qui n’est pas dans ses habitudes, c’était peut être une parodie.
          Je n’aime pas les extraits, on peut leur faire dire l’inverse du message originel.
          Un message écrit
          de Moore de la même période qui dit l’inverse.


          • 9 votes
            sls0 sls0 9 novembre 16:46

            La deuxième vidéo, Moore est filmé en train de manger et il y a voix off de Jones qui déblatère sur quelqu’un qu’il doit certainement jalouser est qui ne le suis pas dans ses fantasmes.

            Deux témoignages haut de gamme ma p’tite pilule, il y a pas à dire du haut de gamme.

            Après Assange, c’est le tour de Moore à être démoli ? Vos employeurs vous en demandent beaucoup en ce moment.
            Le prochain sur la liste c’est Snowden ?


            • 4 votes
              Pilule Rouge Pilule Rouge 9 novembre 16:56

              @sls0

              Ahahaha ! T’es grillé mon loulou ! Trump a gagné, la droite des valeurs a pris le pouvoir sur toute la planète (Trump, Poutine, et bientôt Marine Le Pen, etc.), les mondialistes satanistes (illuminati) se sont mangé une défaite cuisante !

              Soral avait raison, Alex Jones avait raison, j’avais raison et toi tu es un looser smiley smiley smiley

              Allez bye !


            • 8 votes
              Qiroreur Qiroreur 9 novembre 18:32

              @Pilule Rouge
              Je ne suis pas certain que t’ai compris ce qu’étaient la droite et la gauche aux US. Ajouté à l’absence totale de nuance (1 ou 0, rouge ou bleu, gentil ou méchant), une bonne dose d’agressivité et on obtient ... ça.


            • 5 votes
              sls0 sls0 9 novembre 19:18

              @Pilule Rouge
              Qu’a à voir Trump avec Watson, Jones et Moore ?
              Déjà hier je vous faisais remarquer que ce coté décalé pouvait être un symptôme de la schizophrénie.

              Je n’arrive pas à faire le lien avec mes commentaires qui pour résumer est : Les vidéos ne prouvent strictement rien, le fait que Trump ait gagné n’y change rien.

              Pour rappel les symptômes de la schizophrénie : il n’y a pas lieu de s’inquiéter tant que n’apparaissent pas ces symptômes caractéristiques : hallucinations, délires et troubles du langage.

              Je développe un peu le coté délire : Délirer, c’est aussi, paradoxalement, une tentative d’autoguérison. Il s’agit d’un effort d’invention pour retrouver du sens dans un monde devenu inquiétant.
              Il faudrait arrêter de vous démonter la tête avec tout les chaines barges sur youtube, votre monde inquiétant.

              Quand je vois votre commentaire en réponse aux miens, l’hallucination n’est pas à écarter. Il y a peut être lieu de s’inquiéter, les troubles du langage sur un forum c’est difficile à déceler, il n’y a que votre entourage si vous en avait qui pourrait y répondre.


            • 1 vote
              izarn 10 novembre 00:24

              @sls0
              Les cons qui ont défendu la Klingon ne méritent pas qu’on les défende...

              Malheureusement ça détruit leurs carrières passées...

              C’est dur de s’etre fait avoir, hein ?

              Mais au fait qu’a raconté Moore ? On savait tout ça sur le net.

              Meme, il suffisait de lire Voltaire.org....

              Je n’ai jamais vu aucun film de Moore. Pourquoi payer pour ça ? Pour un type adulé dans les merdias ? Un mec qui se fait photographier au festival de Cannes ? Le sommet du cinéma merdique systémique ? Ouaf ! Ouaf !

              Lui, anti-système ?

              Comme c’est étrange,

              Comme c’est bizarre...

              https://www.youtube.com/watch?v=Ku-ChVdBwDs&hspart=avg&hsimp=yhs-fh_lsonsw

              Les pseudos anti-systèmes "complotistes" se révèlent au grand jour...

              Vous vous etes fait bien entuber, hein ?

               smiley


            • 2 votes
              sls0 sls0 10 novembre 01:55

              @izarn
              Qu’on soit bien d’accord, pour moi la place des Clinton c’est en prison via le tribunal de la Haye en premier car ils se sont enrichi avec des guerres qu’ils ont déclenché. Ensuite s’il sorte du troup il y a Haïti pour l’extradition pour finir aux USA pour haute trahison.

              Sur le saker, je lis un article de Moore où on voit qu’il est pro Trump ou plutôt anti Clinton. Aujourd’hui je vois deux vidéos d’un niveau scolaire au niveau montage qui disent l’inverse.
              La première 10 secondes qui sont certainement sorties de leur contexte.
              La seconde avec Moore qui mange dans un restaurant avec une voix off qui peut raconter n’importe quoi.
              J’ai tendance à croire plus un papier dans son entier et signé que des vidéos montage niveau collégien faites par des aigris.

              Ces deux derniers jours c’est Moore et Assange qui gènent fortement le système qui font l’objet d’une attaque coordonnée de deux des allumés habituels d’agoravox. Oui comme vous dites bizarre, bizarre.

              A choisir je préfère me faire entuber par le Saker que par voltaire.org.
              Le saker en rédaction c’est des autres pointures et il y a moins d’allumés, les dires sont étayés par autre chose que du vaseux.

              Je m’informe sur les sites, je n’y vais pas pour me faire formater et me faire transformer en croyant, j’apprécie le libre arbitre. Il y a certains site ce ne sont que des écrans de fumée, il ne servent qu’à détourner le regard des véritables conspirations en parlant de conspirations farlelues.


            • vote
              sls0 sls0 10 novembre 02:22

              @sls0
              s’il sorte du troup

              C’est : S’ils sortent du trou. Ma voisine m’a laissé son petit de 10 mois, on est deux rédacteurs, avec son biberon sur le clavier il distrait un peu.
              Normalement il y a toujours des gosses du quartier pour faire du baby sitting, le marchand de glace est dans la rue, ça sent l’abandon de poste.
              Pour l’instant j’ai un pantalon saveur lait-fraise.

              C’est l’ambiance latino-tropicale la rédaction ici, un âge moyen de 23 ans, il y a plus de gosses que de vieux cons dans mon genre.


            • 4 votes
              apero 10 novembre 02:03

              Il est gentil le watson, mais il oublie quand même de dire que moore fait partie des 1% (je suis gentil) à avoir eu les couilles de prédire la victoire de trump dès cet été (n’est ce pas bhl ?) http://michaelmoore.com/trumpwillwin/

              Déjà à l’époque il avait tout prédit : que ça se jouerait sur la floride, l’ohio le michigan, la pennsylvanie et le wisconsin (tous gagnés par trump sur le fil).

              I sadly believe Clinton will find a way to get us in some kind of military action. She’s a hawk, to the right of Obama


              C’est donc un soutien par défaut, quand on veut vraiment faire élire quelqu’un on n’hésite pas à en rajouter, quitte à se calmer après.


              • 4 votes
                Jinorlm 10 novembre 11:04

                Il y a quelque chose que j’ai du mal à comprendre quand même dans cette démarche de gens postant des vidéos déplorant la décadence d’un occident ayant renié ses valeurs ou idolâtrant des personnes se présentant contre le vilain systeme.

                ça sert à quoi de déplorer la décadence d’un monde, quand on est soi même un peu l’artisan par nos comportements de tous les jours (je parle autant du fait d’insulter des gens sur le net, que d’aller acheter des trucs ou d’adhérer à des choses sans se demander d’où ça vient, comment c’est fait, comment on me manipule etc. Parce que c’est comme ça que ça commence) ?
                ça sert à quoi de défendre des valeurs quand on ne les possède pas soi même donc ?
                C’est quoi l’intérêt, la pertinence, la cohérence de tout ça ?
                Parce que bon, au final, ça sent plus la moraline dont s’était tant insurgé Nietzsche (le fait de condamner promptement quelqu’un selon un angle bien/mal, bon/mauvais)

                Si vous voulez un monde meilleur, commencez déjà par vous travailler vous même.
                ça sera certainement plus efficace que d’idolâtrer des individus et d’attendre d’eux qu’ils changent la face du monde (individus qui par ailleurs, sont loin d’être les personnes que vous vous imaginez être...). Le véritable changement, il viendra de soi, il ne viendra pas d’ailleurs.

                C’est fascinant cette propension à croire en un homme (ou une femme) providentiel(le). Je pensais que le nazisme et Hitler nous avait vacciné de ces dérives, mais les mécanismes (inconscients) produisant du dictateur sont tels quels.


                • 1 vote
                  nefertari 10 novembre 20:55

                  Non, pour lire la presse américaine (pas MSM) je peux vous dire que Mickael Moore n’a pas viré sa cutie pour en croquer aussi. Il a toujours dis clairement avoir ouvert définitivement les yeux sur Clinton après son engagement en faveur de la seconde guerre d’Irak. Il a correctement perçu le danger (non pas pour l’élite mais pour les USA tout court) posé par M. Trump et a donc préconisé de voter Clinton pour faire barrage à tout prix à ce dernier (entre deux maux choisir le moindre). Après on sait ce que Trump a dit pour être élu (étape n°1 que beaucoup de loosers oublient), ce qu’il va concrètement faire risque fort d’être loin des rares promesses faites.
                  Il y a quelques heures seulement Moore écrivait ça " http://www.huffingtonpost.com/entry/michael-moore-morning-after-to-do-list_us_5823ab47e4b0aac62489134f " , ce qui en fait difficilement un supporter ardent du camp démocrate dans les semaines ayant précédé le vote.
                  Un très bel article sur Zerohedge dit bien ce que pensent beaucoup, à savoir que Bernie Sanders était l’arme ultime du camp démocrate contre Trump et que l’élite du parti a clairment choisis de supporter bec et ongle un candidat avec le FBI aux fesses et un taux d’impopularité voisin de 70% dans l’électorat américain. ILs ont choisis d’aller au massacre car ils ne pouvaient concevoir la défaite avec tous les grands médias à leur botte. Michael Moore, lui l’avait perçu.


                  • vote
                    Analis 11 novembre 15:00

                    Vendu au système, Michael Moore ? C’est vraiment très simpliste de l’affirmer. Dans l’affaire, il a sans doute cédé au réflexe du moindre mal, et encore tardivement. Vus les saillies racistes, xénophobes et sexistes de Trump, il est normal qu’il ne se soit pas rangé de son côté. Le côté « populaire » que Trump paraissait incarner était celui des White Trashs, des petit blancs racistes, intolérants et étroits d’esprit qui ne sont vraiment pas la tasse de thé de Moore ; ces mêmes « délaissés » qui ont vôté en masse pour Reagan, les deux Bush, McCain et autres agresseurs en série, adeptes d’un laissez-faire économique extrême où chacun doit se débrouiller dans la jungle sociale, et ceux qui sont pauvres n’en ont qu’à s’en prendre à eux. Il se trouve simplement que le système qu’ils adulaient s’est retourné contre eux, et ils ne peuvent pas supporter de se retrouver parmi les perdants. Le tout sans avoir changé d’avis en quoi que ce soit, il leur faut donc trouver des boucs émissaires, car ils sont bien incapables de tirer les leçons de leurs déconvenues.

                    Michael Moore n’avait aucune raison de voter avec eux, qui sont largement responsables de la situation présente. Il a sans doute aussi été guidé par la nostalgie d’une « Hillary » progressiste, anti-avortement et anti-guerre, la féministe qui faisait se dresser les cheveux de tous ceux qui votent maintenant Trump. Le problème, c’est qu’elle est morte depuis bien longtemps. Mais il n’en demeure pas moins un indispensable poil-à-gratter du système. Il appèle encore maintenant à virer tout le système qui avait « prédit » l’inévitable victoire de Clinton, et ce n’est pas un retournement de veste, car dès avant l’élection il mettait en garde contre les manipulations de l’établissement qui biaisaient le débat et présentaient cette victoire comme acquise. Il est stupide de le vouer aux gémonies de la même façon qu’on le fait de Chomsky, sous prétexte qu’il s’est trompé sur le 11 septembre. Les deux restent irremplaçables.

                    https://francais.rt.com/international/28819-michael-moore-choses-a-faire-apres-election-donald-trump

                    […...]

                    Dans son billet, le documentariste s’en prend au traitement médiatique biaisé de la campagne présidentielle, responsable selon lui du « choc » qu’ont eu les électeurs démocrates à l’annonce des résultats.

                    « Chacun doit cesser de dire qu’il est "sidéré" et "choqué". Ce que vous voulez dire, c’est que vous étiez dans une bulle et ne faisiez pas attention à vos compatriotes américains et à leur désespoir », écrit Michael Moore, évoquant des « années de négligence de la part des deux partis », suite à quoi « la colère et la volonté de revanche contre le système n’a fait que grandir ».

                    Le cinéaste recommande ensuite de « virer tous les experts, les prédicteurs, les sondeurs et tous ceux dans les médias qui avaient un discours qu’ils ne voulaient pas lâcher et [qui] ont refusé d’écouter et de reconnaître ce qu’il se passait réellement », avant d’ajouter : « La victoire de Trump n’est pas une surprise. Il n’a jamais été une blague. Le traiter comme tel n’a fait que le renforcer. »


                    • 1 vote
                      La mouche du coche La mouche du coche 12 novembre 10:40

                      @Analis

                      Qu’il s’attaque plus au système oligarchique qu’au peuple américain, et on changera notre analyse "simpliste". La vôtre est plus sophistiquée, mais fausse, c’est dommage.

                    

                    Ajouter une réaction

                    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                    FAIRE UN DON







Palmarès