Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pierre Conesa : Comment les États fabriquent leurs ennemis

Pierre Conesa : Comment les États fabriquent leurs ennemis

La fabrication de l'ennemi, ou comment tuer avec sa conscience pour soi

 

La géopolitique, le processus de fabrication d’un ennemi, et les manipulations qui poussent sans cesse vers des conflits. Vaste programme, traité dans le livre de Pierre Conesa : La fabrication de l’ennemi, ou comment tuer avec sa conscience pour soi (Robert Laffont).

 

« L’Iran depuis 60 ans ne cesse d’avoir des ingérences extérieures, puisqu’elle a du pétrole. C’est un malheur vous savez, c’est le malheur pétrolier... Et quand vous avez un pays qui s’est vu imposer un coup d’Etat par la CIA en 53 ; ensuite 25 ans de dictature du Shah, avec une police politique qui s’appelait la SAVAK : avec ensuite une révolution islamique qui va être immédiatement l’objet d’une attaque par l’Irak, soutenu par l’ensemble des puissances occidentales, comment voulez-vous arriver à convaincre un homme d’État iranien qu’il ne doit pas se procurer la bombe ? Vous voyez ce que je veux dire. Shirin Ebadi, à un moment, utilisait un terme que je trouve très intéressant. Elle disait : C’est le syndrome de Frankenstein. C’est-à-dire qu’on a créé un monstre, et la réaction nationaliste des iraniens, c’est de dire : maintenant notre sécurité c’est nous. Alors maintenant, si on continue à diaboliser l’Iran, on va renforcer cette tendance, on va la renforcer. » 
 
 
Ci-dessous, deux extraits de l’article Comment les démocraties fabriquent leurs ennemis, paru sur lepoint.fr (par Jean Guisnel) : 
 
«  Pierre Conesa : Mon raisonnement s’applique plus à la "guerre globale contre le terrorisme et la prolifération" qui est l’exemple même de guerre inventée par les stratèges du Pentagone. Kadhafi présente l’avantage de réunir toutes les caractéristiques d’un bon ennemi : régime dictatorial et policier, personnalité psychotique, soutien au terrorisme, orateur délirant... et évidemment perturbateur régional. Cela dit, quand on voit la rapidité avec laquelle Kadhafi a rétrogradé du statut de chef d’État ami à dictateur sanguinaire, on a le droit de se dire que ce n’est pas l’homme qui a changé, mais le regard porté sur lui. On peut faire la même analyse sur Saddam Hussein, ou sur d’autres dictateurs bien tolérés, puis soudainement damnés. Aujourd’hui, le cas iranien est le plus intéressant : ce pays est moins islamiste que l’Arabie saoudite ou le Pakistan, fait moins de prosélytisme, a fourni moins de terroristes que ces deux charmants pays, s’adonne moins à la prolifération nucléaire qu’Israël ou le Pakistan, n’a pas caché Ben Laden comme le Pakistan... mais c’est Téhéran l’ennemi ! »
 
 
« "Nous sommes entrés dans l’époque de l’ennemi médiatique", écrivez-vous. Est-ce bien nouveau ? La figure de l’ennemi n’est-elle pas de tout temps une construction intellectuelle destinée à édifier les opinions publiques ?
 
C’est exact, dans tous les conflits menés par les démocraties depuis le milieu du XIXe siècle, la presse a joué un grand rôle et l’influence des chaînes de Rupert Murdoch dans le déclenchement de la guerre d’Irak en est l’exemple le plus récent. Ce qui me paraît nouveau dans les conflits actuels sans enjeu stratégique réel, c’est l’influence belliciste que jouent trois catégories sociales que sont les "intellectuels médiatiques" - j’entends par là ceux qui occupent les colonnes des journaux tous les jours -, les diasporas et les humanitaires dans un paysage stratégique qui se caractérise par l’absence d’ennemi mortel. Dès lors, sur les quelque quatre cents crises recensées par exemple dans un ouvrage comme Mondes rebelles, comment se fait le choix d’isoler telle ou telle crise, sachant que le journal télévisé par exemple ne peut traiter qu’une, voire deux crises, pas plus ! Les critères de choix sont médiatiques : chef charismatique, uniforme combattant reconnaissable, images, problématique simple et argumentaire compréhensible, et surtout "bon ennemi"... Faute de ces caractéristiques, le conflit n’intéresse pas : la crise du Congo est le conflit le plus meurtrier depuis la Seconde Guerre mondiale, mais il n’obéit pas à ces canons, et donc n’est pas médiatique. Les démocraties se retrouvent parfois engagées dans des conflits qui ne présentent plus d’enjeux stratégiques, mais sont médiatiques comme le fut l’intervention "Restore Hope" en Somalie en 1993 pour sauver des populations affamées par des chefs de guerre. On inventa le concept de "droit d’ingérence" militarisé. Aujourd’hui, on n’en parle plus alors que la situation est la même. C’est une diplomatie guerrière de l’émoi ! Certains intellectuels, qui ne font plus de philosophie, sont devenus spécialistes de toutes les crises internationales et sont capables de pousser le pouvoir à décider un engagement des forces armées. » 

Tags : Etats-Unis Armée Irak Histoire Iran Démocratie Désinformation International Guerre



Réagissez à l'article

16 réactions à cet article


  • 27 votes
    Hijack ... Hijack (---.---.---.230) 12 novembre 2011 12:29

    France 24, I télé, Bfm tv, Lci, toutes chaînes d’infos ... ainsi que toutes les hertziennes ... fonctionnent sur le même moule ... et sans le dire car en Off : " tout faire pour israël et tout taire sur ses méfaits ! " ... et donc, aussi bien l’Irak, l’Afghanistan auparavant ... comme la Libye dernièrement, mais surtout L’Iran ... et à moindre degré la Syrie ... ça fait partie du plan ...  !


    • 2 votes
      Machiavel (---.---.---.81) 12 novembre 2011 21:27

       Voilà la marée Noire des Ogres pétroliers qui dirigent le monde insatiables corrupteurs des états.
       Ce sont toujours les peuples qui subissent la tyrannie des politiciens aux ordres des financiers de l’Or Noir et pourtant on dit que l’argent n’a pas d’odeur , nous avons maintenant la preuve évidente qu’il pue le pétrole .Est ce le prix à payer pour que nous puissions rouler en bagnole  ?
      Il faut reconnaitre que ces requins de la finance ont un alibi en Béton d’où l’intérêt de changer radicalement de système de société et de virer tout ces parasites .


    • 10 votes
      gregoslurbain gregoslurbain (---.---.---.121) 12 novembre 2011 14:36

      Question désinformation, France 24 en connait un rayon :

      Regardez comment France 24 a manipulé l’information en Côte d’Ivoire
      http://afrohistorama.over-blog.com/article-regardez-comment-france-24-a-manipule-l-information-en-cote-d-ivoire-75361970.html

      L’ambassadrice de Syrie accuse France 24 de « désinformation »http://www.tdg.ch/node/346054

      • 13 votes
        Bender Bender (---.---.---.196) 12 novembre 2011 15:32

        Bravo Pierre Conesa, enfin une analyse qui change un peu de ce qu’on peut voir dans les mass-merdias en général... Mais c’est possible voire même très probable que les responsables de France24 se fassent taper sur les doigts par le lobby qui n’existe pas.


        • 3 votes
          flognarde flognarde (---.---.---.131) 12 novembre 2011 17:09

          Celui là vient d’inventer l’eau tiède. M’enfin, c’est vrai que sur Fr24 ça doit émerveiller.


          • 2 votes
            Catherine Segurane Catherine Segurane (---.---.---.34) 12 novembre 2011 17:22

            Bravo pour cette analyse du "processus de fabrication" de l’ennemi.


            L’auteur rejoint une interrogation que j’ai aussi : les Etats-Unis diabolisent l’Iran, préparent une guerre contre lui (cela devient de plus en plus clair), mais dans le même temps :

            - ils restent amis avec le Pakistan, qui est bien plus nucléarisé que l’Iran, et qui a donné refuge à Ben Laden (on ne me fera pas croire que le Pakistan n’était pas au courant de sa présence)

            - ils sont plus qu’amis avec l’Arabie saoudite, qui est la vraie source de l’islamisme agressif dans le monde 

            C’est vraiment à n’y rien comprendre.


            • 13 votes
              lsga lsga (---.---.---.105) 12 novembre 2011 19:04

              sans oublier les ennemis fabriqués par l’Extrême Droite depuis le début du 20ème :

              juifs, arabes, noirs, immigrés...

              Un seule ennemi qui vaille, celui définit clairement par l’extrême gauche depuis 150 ans :


              L’Oligarhie Financière Internationale

            • 3 votes
              rastapopulo rastapopulo (---.---.---.138) 13 novembre 2011 21:44

              L’extrême gauche genre Trosky qui fonde la Guaranty Trust pour Wall Street ???

              Non mais faut arrêter le délire d’exonérer la gauche même extrême de collusion avec la finance : Lenine était financé par le Keyzer, Trotsky par Wall Street et Marx trouve refuge à Londres (capital de l’empire financier par excellence) !!!!!!!!! 

              Surtout que le Tsar était justement le seul indépendant du système financier britanniques au moment de la révolution. Quel hasard sans doute... 


            • 1 vote
              maQiavel machiavel1983 (---.---.---.226) 13 novembre 2011 22:23

              1.C’est vrai que l’ Islam est l’ennemi fabriqué par le FN .
              2.C’est vrai aussi que le système fabrique le FN comme ennemi de la démocratie et épouvantail fasciste.

              3.Ce sont les Saoud qui poussent avec Israël qui poussent les états unis à faire la guerre à l’Iran.Il faut savoir que pour une certaine frange de l’oligarchie américaine, l’ Iran des mollah est allié potentiel dans sa lutte contre l’ oligarchie chinoise ( il y’a plus d’ un an Bredzinsky a même parlé d’abattre les avions Israéliens qui survolerait l’Irak pour bombarder l’ Iran).


            • vote
              maQiavel machiavel1983 (---.---.---.226) 14 novembre 2011 11:59

              @nilasse
              Pas d’inquiétude, il m’est arrivé aussi de voter tes commentaires.


            • 7 votes
              Yvance77 Yvance77 (---.---.---.51) 12 novembre 2011 17:38

              Putain heureusement que l’on a le net pour se tenir à peu près proprement informé !


              • 5 votes
                DIVA DIVA (---.---.---.124) 12 novembre 2011 23:22

                Attal à la présentation, objectivité réduite à néant, mais bon, comme il n’y a pas moyen de faire autrement !
                ...
                1.Le processus complet de fabrication d’un ennemi sous l’égide du nazisme ?
                Personnellement j’appelle cela plutôt, le processus d’identification d’un ennemi !
                Un pré-requis invariable !
                ...
                2.Quant au conflit israélo-palestinen, la Palestine n’impose aucun texte sacré quant à sa présence plus que légitime sur son territoire, contrairement aux migrants hébraïques de l’est de l’Europe qui imposent depuis 63 ans, un cadastre biblique meurtrier aux autochtones initialement sereins !
                ...
                3.Les médias français sionisés continuent de maintenir dans l’opinion publique que l’Iran souhaite s’armer nucléairement, alors même que son président a annoncé que cela ne l’intéressait pas !
                ...
                Et puis comment soutenir que l’Iran pourrait, à terme, vouloir balancer une bombe atomique sur son voisin géographique israélien, sans craindre de disparaitre pas la même occasion ??? Que d’inepties ?
                ...
                L’Iran par ailleurs, n’a jamais souhaité la disparition d’Israël, mais la disparition du sionisme : politique d’éjection de la Palestine de quiconque n’est pas juif , empêchant à ces deux ethnies culturellement descendantes l’une de l’autre de cohabiter en parfaite harmonie !
                ...
                Ce qui n’est pas du tout la même chose !


                • 5 votes
                  lsga lsga (---.---.---.105) 12 novembre 2011 23:47
                  [troll]
                  menfin...

                  Marine Lepen pourrait t’expliquer clairement que maintenant Israël c’est bien, et que la Palestine c’est mal. Alors cesse un peu de diaboliser l’Extrême Droite israélienne qui d’ailleurs refuse qu’on les nomme ’extrême droite’... L’Extrême Droite israélienne a plein de point en commun avec le Front National qui n’est pas d’Extrême Droite mais s’inspire beaucoup de l’extrême droite américaine et israélienne...

                   
                  [/troll]

                  Finalement, le grand point commun entre tous ces pays et tous ces partis d’extrême droite qui se disent ’pas d’extrême droite’ ; c’est qu’ils font face à une grogne sociale sans précédente, que toutes les revendications sociales de ces différents pays vont dans le même sens, et qu’ils ne veulent surtout pas que ces mouvements éparses ne fusionnent au niveau international.. 

                  Alors, abracadabra anti-mondialisme gauche-droite umps, et zoup : on leur vend un nationalisme culturel bon marché qui fait mouche. Protectionnisme, identité nationale, c’était mieux avant, ne regardez surtout pas tous ces mouvements qui éclosent partout... 

                  L’ennemi, c’est l’Oligarchie. Il est le même partout, quelque soit la nation ou la religion. 

                • 3 votes
                  rastapopulo rastapopulo (---.---.---.138) 13 novembre 2011 21:47

                  Ah l’internationalisme dont se reconnaît le Rotschild américain actuel !!!

                  Marrant non cet aplomb en servant les intérêts dans impérialistes anti-nation ?


                • 2 votes
                  maQiavel machiavel1983 (---.---.---.226) 13 novembre 2011 22:33

                  @rastapopulos
                  Non, dans son dogmatisme, Iakin te dira que impérialisme et internationalisme ce n’est pas la meme chose, te dira de lire Lenine ( qui a été financé par Wall street mais c’est pas grave ),"l’impérialisme stade suprême du capitalisme" et il te dira que tu le veuille ou non tu es d’extrème droite.
                  Mais dès que tu lui dit que c’est un idiot utile des mondialistes financiers ( Parisot chez Ruquier était plus internationaliste que Besancenot ce qui a fait dire à Michéa qu’ elle à gauche de Martine Aubry) il te dira que c’est un fantasme puisque Marx et Lenine n’en ont pas parlé et vu que tel des prophètes bibliques ils ont tout dit et ne se sont jamais trompé,ce qu’ils n’ont pas dit n’existe pas .


                • 1 vote
                  maQiavel machiavel1983 (---.---.---.226) 13 novembre 2011 22:33

                  Pas iakin, je voulais dire Isga, je m’excuse !

                

                Ajouter une réaction

                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                FAIRE UN DON







Palmarès