Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Thinkerview : Géopolitique, Russie, Terrorisme, Finance

Thinkerview : Géopolitique, Russie, Terrorisme, Finance

Thinkerview reçoit Charles Gave (Economiste, entrepreneur français), Artem Studennikov (Ministre Conseiller de l'Ambassade de Russie), Hervé de Carmoy (Ancien vice président de la commission Trilatéral Europe) et Olivier Berruyer (Actuaire / Les-crises.fr).

 

 

Tags : Economie Etats-Unis International Russie Terrorisme Finance Géopolitique



Réagissez à l'article

13 réactions à cet article


  • 4 votes
    Zatara Zatara 21 novembre 2015 18:19

    ne lâchez pas, la fin (à peu prés vers 1:00:00) est beaucoup plus intéressante !


    • 3 votes
      aldous aldous 21 novembre 2015 20:13

      Ce ne pas la mauvais conscience de l’occident mais la manipulation de l’occident par des idéologies sinueuses, raison pour laquelle le destin et complexe complique mais visible au innocents. Depuis ces idéologies de diviser les pais du moyen Orient par des idéologies de un grand Israël fictive, « la semaine prochaine à Jérusalem » la confusion a grandi donc ce ne pas les refugies mais l’idéologie qui commande cette idée fixe du grand Israël. Le patriotisme orgueilleux engendré dans l’ignorance amené à un nationalisme meurtrière, recette prouvé de toutes les guerres connu et inconnue. Donc similitude a Israël état colonisateur sur pression par les palestiniens et leur territoire occupe. La seule et unique solution pour l’occident ce 1967 frontières pour Israël car cette acte sera tellement illogique a les idéologies actuelle du terrorisme et de un état policier que leur configuration cognitive sera confronté à une irrationalité du subconscient ; car c’est un problème de psychologie et non un problème d’invasion par un ennemi identifie. Un état policer amènera à l’expansion du terrorisme car le terrorisme dans ces circonstances devient son opposé et se transforme en force de liberté. De Gaulle 1967 ce la manière de sortir de cette confusion grandissant, car ce lui et sa vision qui peut sauver l’Europe et la France pour la troisième fois. Il n’existe aucune autre solution dans cette réalité technologique métaphorique du 21 siècle. 


      • 4 votes
        aldous aldous 21 novembre 2015 21:02

        La solution Économique est simple une nouvelle monnaies de réserve global, ‘BREN 25% argent) indépendant du $, puis un rapprochement total avec la Russie fin du NATO-OTAN. La Russie ce l’Arabie saoudite du nord, ce le pétrole, le gaz le minéraux. Cette union formera finalement l’Europe unie comme continent occidental. Washington AIPAC Israël ce la même chose. Car ce le complexe militaire industriel, économique, médiatique et financier. : NATO-OTAN qui opprime la France comme un gangster le fera à Chicago. (OTAN NATO) holocauste Shoah ce le moyen moral et idéologique de confondre le peuple manipuler la démocratie est forfaiture, les politiciens les religieux et autres sont soumis à cette mafia comme la BNP, Alsthom DCN avec la Russie. En conclusion les ennemies de la France sont actuellement Israël et Washington. Les alliés sont le peuple américain et les peuple juive, le peuple musulman. Faire comprendre cette paradoxe économique ce simple, la démocratie la sincérité la honnête. Un gouvernement sincère désenveloppe à son peuple les fait réel, et ce le peuple qui avec la démocratie réel ; changera et vaquera la mafia Israélite & Washington & FED. Donc ce chaos enfante par Israël et Washington peut être la tonalité pour le début d’une démocratie réelle par le peuple pour le peuple. 


        • vote
          Zatara Zatara 21 novembre 2015 21:54

          @aldous
          ok bonhomme....tisane ?


        • 3 votes
          yoananda yoananda 22 novembre 2015 01:08

          Très intéressant, c’est l’élite, la vraie, même s’ils ont des divergences.

          Je retiens notamment Gaves qui rappelle quelques réalités historiques sur le sunnisme (qui fou la merde partout) et sur le moyen orient (qui n’est en paix que sous la contrainte d’un empire), et sur l’incompatibilité fondamentale entre la révolution américaine et islamique.

          Très bien aussi sur le rôle de plus en plus néfaste des USA et sur le vide abyssal européen. On est un navire à la dérive.


          • 3 votes
            Le Sudiste Le Sudiste 23 novembre 2015 04:01

            Un Hervé De Carmoy qui mérite d’être connu. Il fait partie de ceux qui trouve tout à fait normal que lui et ces amis dirigent le monde un peu comme ils veulent.
            C’est toujours bien que ce soit ceux qui le fassent qui le disent plutôt que ce soit les vilains complotistes qui fantasment !
            Vous êtes des merdes, pas lui !
            Ah non, c’est vrai, on vote pour choisir notre avenir.


            • vote
              Zatara Zatara 23 novembre 2015 10:47

              @Le Sudiste
              déjà dans cette interview groupé, je ne trouve pas qu’Hervé de Carmoy apporte quoi que ce soit de significatif (sauf à dire des banalités sur la paix, et l’espoir)....Ensuite, concernant ton lien, ben idem... juste marrant d’entendre le même genre d’argumentaire sur l’Europe qu’au moment de sa construction. Ce type, sauf son respect, me parait soit extremement naïf, et manipulable, soit il est persuadé de sa bêtise babylonienne


            • 1 vote
              Lisa Sion Lisa Sion 23 novembre 2015 09:06

              Ne manque qu’une conclusion percutante disponible gracieusement.
              " les banquiers ont deux angoisses, l’argent qui dort et le peuple qui se réveille " Ce sont sur les comptes des assurances que dorment les plus gros paquets de billets, il n’y a plus qu’à les contraindre de financer les démantèlements des centrales nucléaires jusqu’à la fin de ce lourd sujet explosif.
              Vous aurez ainsi soustrait l’angoisse du financier sur son matelas de billets et celle du peuple qui dort sous la menace nucléaire bien plus dangereuse à terme. " le plus à craindre du peuple savetier est qu’il vous foute son pied au cul "
              Deux problèmes de moins ! La planète vous remerciera, pensez y avant la COP21.


              • 1 vote
                zozoter 23 novembre 2015 11:13

                Entre Hervé de Carmoy qui prévoit le remplacement du $ pas avant 15 ans et Charles Gave qui pour lui c’est pas avant 40 ans nous sommes bien guidés !!!

                Comment peuvent ils être déconnectés à ce point.

                La nouvelle monnaie mondiale verra le jour quand la Chine, l’Inde, le Brésil, et la Russie (par ordre d’importance économique) le décideront en la créant.
                Adossée sur de l’or, la monnaie de circulation sera l’argent (silver) !!

                Et c’est pas dans 40 ans, c’est certain.
                En attendant, la circulation de la monnaie est complètement à l’arrêt et toutes les économies réelles vont en crever.



                • vote
                  lupus lupus 23 novembre 2015 19:41

                  Charles toujours terre à terre a déjà perdu la guerre, est dit qu’il n’est pas fataliste smiley Carmoy voit une société de liberté ou les opinions peuvent s’exprimer smiley
                  le russe bon c’est le discours de la détente ok les temps changent.
                  Berruyer soulève des questions de bon sens mais bon, les intérêts de la finance et de l’industrie militaire , pétrolière ne sont pas dictés par des anges.
                  La religion, la démocratie, les droits de l’homme, la liberté... dans tout ça ? le parfait piège à couillons au service du fameux 1%.


                  • 1 vote
                    lupus lupus 23 novembre 2015 22:01

                    @lupus

                    Dans la vraie vie les choses sont plus directes , nos 3 franchouillards doivent le savoir j’espère :

                    "Au lendemain des menaces sultanesques, Moscou a cessé d’accorder le droit de transit aux camions turcs, menaçant les exportations de la Turquie à destination de ses cousins d’Asie centrale. La Russie a également cordialement rappelé à Ankara que les contrats gaziers ou nucléaires étant signés, leur remise en question serait synonyme de milliards de compensation. De plus, Moscou a invité un haut responsable du PYD, le parti kurde syrien, véritable bête noire des Turcs car chapeautant les YPG et lié au PKK. Il a rencontré l’éminence grise de Poutine pour le Moyen-Orient, Mikhail Bogdanov, et participé à une conférence sur les perspectives d’établir une coalition anti-Daech. Message subliminal à Erdogan : tu bouges une oreille, on arme les Kurdes. Le sultan en a avalé son loukoum de travers... Il peut bomber le torse tant qu’il veut pour sauver la face, il est dans la nasse russe."


                  • vote
                    maQiavel maQiavel 23 novembre 2015 20:19
                    Merci pour le partage de la vidéo, très intéressant. 
                    À la 26e minute,Charles Gave dit des américains : "ils ont favorisé une position de monopole et ils l’exploitent à leur profit. C’est ce que j’appelle du banditisme ".
                    Si on laisse la moraline de côté et qu’on essaie de traduire cela politiquement,moi j’appelle cela une stratégie de puissance. smiley


                    La suite de l’échange avec Olivier Berruyer montre que Charles Gave est un grand naïf malgré ses grands airs.J’ai remarqué que beaucoup de ces libéraux droiteux qui se prétendent réalistes sont de grands niais qui sont très bons dans la théorie économique mais n’y entendent rien à la politique et cette niaiserie politique affaibli leurs analyses économique car le capital financier est l’expression économique de la puissance politique. 





                    • vote
                      maQiavel maQiavel 23 novembre 2015 20:50

                      Ce qu’Olivier Berruyer dit à la 28 ème minute à propos de l’attitude suprematiste et stupide des américains sur la question monétaire est applicable également à la question géopolitique.Ils ont une capacité extraordinaire à se créer des opposants lorsqu’ils sont en position dominante par leur comportement autocratique qui in fine affaiblit cette domination.

                      Ils me font beaucoup penser à Sparte pendant la guerre du peloponese qui savait conquérir mais qui était incapable de gouverner en hegemon et par conséquent incapable de conserver le fruit de ses conquêtes. 

                      http://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-empire-americain-cette-autre-125292

                    

                    Ajouter une réaction

                    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                    FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Zatara

Zatara
Voir ses articles







Palmarès