Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > International > USA : la suite de Gasland et le mythe de la renaissance industrielle

USA : la suite de Gasland et le mythe de la renaissance industrielle

La réindustrialisation des Etats-Unis, dopée par une potion magique au gaz de schiste, serait donc un mythe ? Une énième manipulation d'un Empire aux abois ? De la propagande grossière au bénéfice d'une oligarchie sans foi ni loi ? Il semblerait que oui. Un mensonge chassant l'autre, la fuite en avant s'accélère. Jusqu'à quand ?

 

La tentation électoraliste a été, pour les deux candidats à la Maison Blanche, d'insister sur la renaissance industrielle américaine. Cette "story" a aussi été alimentée pas Wall Street, pour attirer les investisseurs. Mais c'est largement un mythe. L'extraction des gaz de schistes aux Etats-Unis n'a créé que 60'000 emplois en six ans. Les compagnies ont largement misé sur les technologies d'automatisation. Notre enquête, à découvrir dans Bilan, révèle que les bas coûts de l'énergie aux Etats-Unis ne suffiront pas à inciter des entreprises à se relocaliser sur territoire américain. (Myret Zaki)

 

 

 

Que cache cette folie du gaz de schiste made in America ? Après l’explosion de la bulle du crédit immobilier, l’explosion de la bulle du gaz de schiste ?

 

Après Gasland, Josh Fox revient en force avec un mini-documentaire contre les gaz de schiste une fois de plus. Celui-ci met en évidence les dangers qui pèsent sur New-York et sur toutes les régions prêtes à accepter la fracturation hydraulique. Comme preuve : des documents qui ont fuité de l’industrie montrant qu’ils connaissent les dangers dûs aux inévitables fuites, depuis le début. (tchels0o)

 

The sky is pink / Le ciel est rose (La suite de GASLAND*)

Cliquez sur CC, en haut de la vidéo et choisissez FR pour voir les sous-titres

 

Extraits :

 

« Le gouverneur Andrew Cuomo a dit qu’il laisserait la science et non les émotions guider sa décision sur le droit ou non de fracturer dans l’état de New-York. Et avec l’industrie qui propose plus de 100,000 puits sa décision pourrait fondamentalement changer New-York.

(...)

Le forage gazier et la fracturation hydraulique sont des procédés très contaminants, qui injectent des millions de litres d’eau chargés de produits chimiques toxiques à une pression énorme pour casser la roche et libérer le gaz contenu à l’intérieur.
Les sources d’eau à travers le pays ont été contaminées avec des plastiques, des cancérigènes, des neurotoxiques, de perturbateurs endocriniens et de gaz naturel explosif. Ça apporte la destruction des terres, la pollution de l’air, une crise de santé publique, un trafic de camions, des kilomètres de pipeline, explosions, rejets dans la nature, accidents.
C’est une industrialisation à grande échelle.

(...)

J’étais à Pittsburgh à cette époque et j’ai eu la chance de m’asseoir et de parler avec Doug Shields, le chef du conseil municipal de la ville qui a été capable de faire interdire la fracturation hydraulique sur la commune. La réserve d’eau potable de Pittsburgh a été fermée à cause des déchets de fracturation hydraulique qui arrivait dans la rivière Coghill, juste un an avant.
Ils les ont autorisés à jeter tous les déchets dans la rivière !

(Josh) Ont-ils vraiment pris tous les déchets, produits chimiques, déchets volatiles et...

Radionucléides et toutes ces saletés, dans la rivière !

(Josh) Directement dans la réserve d’eau potable ?

Directement dans la réserve d’eau potable avec un traitement minimum, disant que toutes les mauvaises choses avaient été retirées.

Mais ce n’est simplement pas vrai. Le New York Times mis son enquêteur star sur le coup. Leur enquête a permis de découvrir des milliers de documents internes montrant que des déchets radioactifs et des produits cancérigènes, comme le benzène, étaient traités de manière inadéquate et remis dans les réserves d’eau potable de Pennsylvanie.

Mais Doug m’a expliqué que ce n’est pas toujours comme ça que le journalisme fonctionne.

Ils viennent me voir et me disent toute la journée que le "ciel est rose". Le ciel est rose.

Alors il m’a expliqué que la plupart des journalistes ne sont pas des journalistes d’investigation.

C’est ça qu’on appelle du journalisme "Il a dit - elle a dit".
Si quelqu’un est dans la pièce avec les médias et dit "le ciel est bleu",
les médias diront ce jour-là "Oui, le ciel est bleu".
Mais si quelqu’un vient à la dernière minute et dit : "Attendez, attendez, attendez ! en fait le ciel est rose".
Bien ce jour là les médias disent : "il y a un sujet à débattre".
C’est pas bleu, c’est vraiment rose !
Si vous laissez ça sur la table et ne combattez pas cette idée, alors le ciel est rose !

(...)

Est-ce que quelqu’un peut dire quelle est la durée de vie d’un puits de gaz de schiste ?
Pas seulement pour produire du gaz mais pour protéger l’eau des produits chimiques contenus dans le sous-sol.
Je vous donne un indice, pour toujours !
Et ces puits doivent durer pour toujours ou bien ils posent un problème immédiat et permanent aux sources d’eau.

(...)

Et la fracturation hydraulique : en 2011, un groupe environnemental a sorti un rapport montrant que l’EPA a confirmé que la fracturation hydraulique pouvait directement contaminer les sources d’eau potable.
Comme par exemple en Virginie, une fracturation latérale a heurté un puits abandonné avec une étanchéité défaillante. Depuis des décennies, il n’ont pas été capables de résoudre le problème.
Il n’y a pas de moyens de le résoudre.
Comme l’industrie du tabac, ils ont un problème insolvable.
De la même manière qu’il n’y a pas de cigarette sans danger, il n’y a pas de forage sans danger.
Et ils le savent.
Kerosène, benzène, urée, toluène...

 

(...)

Il y a un autre moyen de considérer la situation : la première étude à grande échelle sur les effets des forages gaziers a été faites à Garfield, au Colorado. Les chercheurs ont trouvé des risques pour un problème de santé majeur, dans l’air et dans l’eau. La Commission des écoles et de la santé du Colorado a trouvé des probabilités de risques de santé liés à la pollution causée par le forage gazier et que la puissance de ces effets était jugée de "modérée à forte".


Au Texas comme dans le reste des Etats-Unis, le taux de cancer diminue, excepté dans un endroit, le "Barnett shale". Les cinq comtés où il y a le plus de forages ont vu une hausse des cancers du sein. La réponse de l’industrie gazière a été de peindre une tour de forage en rose ! Peut-être pensent-ils vraiment que le ciel est rose et qu’ils essaient de s’y confondre...

Ça n’a tout simplement pas de sens !
Des centaines de médecins ont signé des lettres demandant au service de la santé de l’état de New-York demandant qu’une étude complète sur la santé et les forages soit menée avant de donner l’autorisation de forages.

(...)

Les choses qui ont l’air sûres aujourd’hui ne le seront peut-être pas demain.
Nous avons des réserves d’eau abondantes et de bonne qualité à New-York.
Nous considérons que c’est une richesse formidable.
Nous ne voulons pas abimer cela, à New York. »

 

 . . .

 

*GASLAND


LaTéléLibre est très heureuse de vous proposer une version inédite de GASLAND avec l’aimable autorisation de KANIBAL Films Distribution. Cette version de 46 minutes a été réalisée par le Collectif Citoyen Lotois NON aux gaz de schiste afin d’être projetée partout en France lors de débats citoyens.

http://www.gaslandthemovie.com/

Tags : Environnement Economie Etats-Unis Santé Energie International Pollution Lobby Gaz de schiste

Réagissez à l'article

40 réactions à cet article

  • 5 votes
    Hieronymus (---.---.---.99) 13 novembre 2012 19:32
    Hieronymus

    Elle est super-sexy !

    on dirait une héroine dans un film de science-fiction

    ou de "science friction" smiley

  • 3 votes
    joletaxi (---.---.---.63) 13 novembre 2012 20:18

    encore toujours les mêmes daubes !

    mais quand on sait que cette nouvelle source d’énergie met au placard pour un bon bout de temps toute la quincaillerie renouvelable,on comprend mieux que les intérêts en jeu sont énormes, et partant ceux des écolos.

    Concernant l’aspect économique, il est poilant de voir nos kmers verts s’inquiéter de la bonne santé des méchants capitalistes,et pour des partisans de la décroissance, un gisement d’emploi ,c’est mauvais, caca.

    Votre clique est vraiment une nuisance

    • 26 votes
      Lisa SIon (---.---.---.223) 13 novembre 2012 20:22
      Lisa Sion

      Ta gueule joledéni !

    • 8 votes
      manu_Boom (---.---.---.242) 13 novembre 2012 21:38
      Boom_QaBoom

      @LisaSlon
      ça fait plaisir de voir que votre habituelle douceur lunaire, peut aussi se transformer en véritable coup de massue !
      Cordialement :)

    • 7 votes
      Duke77 (---.---.---.227) 14 novembre 2012 14:02
      Duke77

      C’est vrai joletaxi, t’as raison, fracturer les sols pour en extraire une quantité limitée de gaz à l’aide de produits cancérigènes c’est une nouvelle source d’énergie prometteuse !

    • 4 votes
      Lisa SIon (---.---.---.223) 14 novembre 2012 16:52
      Lisa Sion

      Myret Zaki te l"as déjà dit " Par Myret Zaki (xxx.xxx.xxx.233) 2 mars 22:16

      @ Joletaxi : je respecte votre point de vue et suis consciente que ces questions polarisent beaucoup l’opinion.

      Mais vous dites : "les faits sont là". Oui ils sont là, et parmi eux il y a celui-ci : vous, moi, et la population américaine avons été déjà grossièrement désinformés par le passé, notamment au sujet de l’invasion de l’Irak. Comme ces faits (je parle des mensonges d’Etat) sont aujourd’hui avérés et indiscutables, il est normal et légitime d’êre au minimum sceptique et d’avoir un jugement critique par rapport aux infos sur ces nouvelles "guerres" qui se profilent au Moyen-Orient. D’autant que cette région (c’est un hasard sans doute) abrite 45% des hydrocarbures du monde. " Source ; http://www.agoravox.fr/auteur/myret-zaki

      Merci.L.S.

    • vote
      ffi (---.---.---.3) 15 novembre 2012 11:23

      Cela dit, l’on peut aussi être sceptique sur le travail d’un Josh, auteur de théâtre contemporain à New-York, qui n’a aucune compétence scientifique, mais seulement des compétences de mise en scène et qui tout-à-coup s’entiche du gaz de schiste, avec force manipulation.
       
      On peut aussi être sceptique du réchauffement climatique et des solutions malthusiennes des écologistes.
       
      On peut encore être sceptique, quand les écolo, qui souvent n’ont qu’une culture scientifique étriquée, mais dont l’engagement découle d’une sorte d’émotion romantique, proposent des sources d’énergie comme le photovoltaïque ou l’éolien, alors qu’il est évident que multiplier les prélèvements de ressources d’énergie infimes, obligent à multiplier les infrastructures de prélèvement à l’infini, multipliant d’autant les prélèvements en amont et ceux nécessaire à la maintenance, ce qui est anti-écologique au possible...
       
      Donc, oui, je suis sceptique, et pas à deux vitesses !
       
      Alors, oui, je suis pour le gaz de schiste, mais convenablement encadré par la loi :
      1°/ Toute éventuelle pollution des eaux doit obliger à fournir une eau de rechange et entraîner la fermeture du puits.
      2°/ Le prélèvement de ces ressources doit servir à mettre sur pied une réseau de producteurs indépendants et donc ne pas tomber dans l’escarcelle des multinationales (un artisanat de l’extraction, donc).

    • vote
      anomail (---.---.---.27) 30 mars 2013 01:19

      Bonjour Joe.

      Vous vous êtes inscrit sur agoratv pour pouvoir insulter encore plus de gens ?

  • 5 votes
    Lisa SIon (---.---.---.223) 13 novembre 2012 20:21
    Lisa Sion

    Monsieur Hiéronymus,

    Ca..ca..ca calmez vous s’il vous plait. vous avez raison mais c’est pas le sujet.
    La bulle s’écroule et il n’y a pas de soutif en dentelle pour cacher le vide sidéral
    étasunien. Ils viennent pourtant de renoncer ouvertement au projets nucléaires
    d’EDF...c’est vous dire. Quand à Myret Zaki j’y tendrais bien mon micro à ......

    • 5 votes
      Hieronymus (---.---.---.99) 13 novembre 2012 21:03
      Hieronymus

      merci de votre compréhension Lisa smiley

      c’est que quand je l’écoute, j’éprouve des difficultés de concentration et dans le maniement des concepts, mes qq rares facultés d’analyse se trouvent embrouillées et le peu d’esprit de synthèse qui pourrait subsister est réduit à néant, ainsi soit elle ..

    • 5 votes
      franck2012* (---.---.---.92) 13 novembre 2012 21:12

      Sa voix , son physique .... bravo les gars !
      .
      Heureusement que c’est Lisa qui lui propose de lui tendre son micro ...

  • 2 votes
    Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 13 novembre 2012 20:46
    Qaspard Delanuit

    J’adore sa voix de dessin animé, avec des intonations arabes amusantes dans les aiguës. 

    • vote
      franck2012* (---.---.---.92) 13 novembre 2012 21:06

      Euh non ..... pas trop .
      .

      .....à 21 secondes quand elle roule le r de renaissance comme personne .
      .
      Sur la question du gaz de schiste j’avoue être sans avis. Je ne sais discerner si les vidéos du robinet sont truquées ou non. Il me paraît dangereux de jouer avec les nappes phréatiques, mais je ne saurais le prouver. Les intérêts étant énormes dans les camps opposés, et la rentabilité sur le marché actuel n’étant pas assurée, peut-être devrait-on y réfléchir à deux fois, mais je ne crois pas qu’on y réfléchira du tout avant de faire l’énormité de cracker du schiste dans le bassin parisien ou sous l’État de New-York si le pognon le dicte .

    • 2 votes
      Nina K (---.---.---.203) 13 novembre 2012 22:10
      Nina K
       
      Si elle vient sur ce forum
      Myret, cacahuète
      Si elle vient sur ce forum
      Certains tomberont en pâmoison
      Certains tomberont en pâmoison
       

    Ajouter une réaction

    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


    FAIRE UN DON







Palmarès