Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > International > USA : la suite de Gasland et le mythe de la renaissance industrielle

USA : la suite de Gasland et le mythe de la renaissance industrielle

La réindustrialisation des Etats-Unis, dopée par une potion magique au gaz de schiste, serait donc un mythe ? Une énième manipulation d'un Empire aux abois ? De la propagande grossière au bénéfice d'une oligarchie sans foi ni loi ? Il semblerait que oui. Un mensonge chassant l'autre, la fuite en avant s'accélère. Jusqu'à quand ?

 

La tentation électoraliste a été, pour les deux candidats à la Maison Blanche, d'insister sur la renaissance industrielle américaine. Cette "story" a aussi été alimentée pas Wall Street, pour attirer les investisseurs. Mais c'est largement un mythe. L'extraction des gaz de schistes aux Etats-Unis n'a créé que 60'000 emplois en six ans. Les compagnies ont largement misé sur les technologies d'automatisation. Notre enquête, à découvrir dans Bilan, révèle que les bas coûts de l'énergie aux Etats-Unis ne suffiront pas à inciter des entreprises à se relocaliser sur territoire américain. (Myret Zaki)

 

 

 

Que cache cette folie du gaz de schiste made in America ? Après l’explosion de la bulle du crédit immobilier, l’explosion de la bulle du gaz de schiste ?

 

Après Gasland, Josh Fox revient en force avec un mini-documentaire contre les gaz de schiste une fois de plus. Celui-ci met en évidence les dangers qui pèsent sur New-York et sur toutes les régions prêtes à accepter la fracturation hydraulique. Comme preuve : des documents qui ont fuité de l’industrie montrant qu’ils connaissent les dangers dûs aux inévitables fuites, depuis le début. (tchels0o)

 

The sky is pink / Le ciel est rose (La suite de GASLAND*)

Cliquez sur CC, en haut de la vidéo et choisissez FR pour voir les sous-titres

 

Extraits :

 

« Le gouverneur Andrew Cuomo a dit qu’il laisserait la science et non les émotions guider sa décision sur le droit ou non de fracturer dans l’état de New-York. Et avec l’industrie qui propose plus de 100,000 puits sa décision pourrait fondamentalement changer New-York.

(...)

Le forage gazier et la fracturation hydraulique sont des procédés très contaminants, qui injectent des millions de litres d’eau chargés de produits chimiques toxiques à une pression énorme pour casser la roche et libérer le gaz contenu à l’intérieur.
Les sources d’eau à travers le pays ont été contaminées avec des plastiques, des cancérigènes, des neurotoxiques, de perturbateurs endocriniens et de gaz naturel explosif. Ça apporte la destruction des terres, la pollution de l’air, une crise de santé publique, un trafic de camions, des kilomètres de pipeline, explosions, rejets dans la nature, accidents.
C’est une industrialisation à grande échelle.

(...)

J’étais à Pittsburgh à cette époque et j’ai eu la chance de m’asseoir et de parler avec Doug Shields, le chef du conseil municipal de la ville qui a été capable de faire interdire la fracturation hydraulique sur la commune. La réserve d’eau potable de Pittsburgh a été fermée à cause des déchets de fracturation hydraulique qui arrivait dans la rivière Coghill, juste un an avant.
Ils les ont autorisés à jeter tous les déchets dans la rivière !

(Josh) Ont-ils vraiment pris tous les déchets, produits chimiques, déchets volatiles et...

Radionucléides et toutes ces saletés, dans la rivière !

(Josh) Directement dans la réserve d’eau potable ?

Directement dans la réserve d’eau potable avec un traitement minimum, disant que toutes les mauvaises choses avaient été retirées.

Mais ce n’est simplement pas vrai. Le New York Times mis son enquêteur star sur le coup. Leur enquête a permis de découvrir des milliers de documents internes montrant que des déchets radioactifs et des produits cancérigènes, comme le benzène, étaient traités de manière inadéquate et remis dans les réserves d’eau potable de Pennsylvanie.

Mais Doug m’a expliqué que ce n’est pas toujours comme ça que le journalisme fonctionne.

Ils viennent me voir et me disent toute la journée que le "ciel est rose". Le ciel est rose.

Alors il m’a expliqué que la plupart des journalistes ne sont pas des journalistes d’investigation.

C’est ça qu’on appelle du journalisme "Il a dit - elle a dit".
Si quelqu’un est dans la pièce avec les médias et dit "le ciel est bleu",
les médias diront ce jour-là "Oui, le ciel est bleu".
Mais si quelqu’un vient à la dernière minute et dit : "Attendez, attendez, attendez ! en fait le ciel est rose".
Bien ce jour là les médias disent : "il y a un sujet à débattre".
C’est pas bleu, c’est vraiment rose !
Si vous laissez ça sur la table et ne combattez pas cette idée, alors le ciel est rose !

(...)

Est-ce que quelqu’un peut dire quelle est la durée de vie d’un puits de gaz de schiste ?
Pas seulement pour produire du gaz mais pour protéger l’eau des produits chimiques contenus dans le sous-sol.
Je vous donne un indice, pour toujours !
Et ces puits doivent durer pour toujours ou bien ils posent un problème immédiat et permanent aux sources d’eau.

(...)

Et la fracturation hydraulique : en 2011, un groupe environnemental a sorti un rapport montrant que l’EPA a confirmé que la fracturation hydraulique pouvait directement contaminer les sources d’eau potable.
Comme par exemple en Virginie, une fracturation latérale a heurté un puits abandonné avec une étanchéité défaillante. Depuis des décennies, il n’ont pas été capables de résoudre le problème.
Il n’y a pas de moyens de le résoudre.
Comme l’industrie du tabac, ils ont un problème insolvable.
De la même manière qu’il n’y a pas de cigarette sans danger, il n’y a pas de forage sans danger.
Et ils le savent.
Kerosène, benzène, urée, toluène...

 

(...)

Il y a un autre moyen de considérer la situation : la première étude à grande échelle sur les effets des forages gaziers a été faites à Garfield, au Colorado. Les chercheurs ont trouvé des risques pour un problème de santé majeur, dans l’air et dans l’eau. La Commission des écoles et de la santé du Colorado a trouvé des probabilités de risques de santé liés à la pollution causée par le forage gazier et que la puissance de ces effets était jugée de "modérée à forte".


Au Texas comme dans le reste des Etats-Unis, le taux de cancer diminue, excepté dans un endroit, le "Barnett shale". Les cinq comtés où il y a le plus de forages ont vu une hausse des cancers du sein. La réponse de l’industrie gazière a été de peindre une tour de forage en rose ! Peut-être pensent-ils vraiment que le ciel est rose et qu’ils essaient de s’y confondre...

Ça n’a tout simplement pas de sens !
Des centaines de médecins ont signé des lettres demandant au service de la santé de l’état de New-York demandant qu’une étude complète sur la santé et les forages soit menée avant de donner l’autorisation de forages.

(...)

Les choses qui ont l’air sûres aujourd’hui ne le seront peut-être pas demain.
Nous avons des réserves d’eau abondantes et de bonne qualité à New-York.
Nous considérons que c’est une richesse formidable.
Nous ne voulons pas abimer cela, à New York. »

 

 . . .

 

*GASLAND


LaTéléLibre est très heureuse de vous proposer une version inédite de GASLAND avec l’aimable autorisation de KANIBAL Films Distribution. Cette version de 46 minutes a été réalisée par le Collectif Citoyen Lotois NON aux gaz de schiste afin d’être projetée partout en France lors de débats citoyens.

http://www.gaslandthemovie.com/

Tags : Environnement Economie Etats-Unis Santé Energie International Pollution Lobby Gaz de schiste


Sur le même thème

Le gaz de schiste est une arnaque
Les infos dont on parle peu n°53 (8 Février 2014)
Gaz de schiste : énorme lobbying et défaillance démocratique (No Gazaran - Doris Buttignol)
Gaz de schistes : la fin des illusions pour le Maghreb
Incident nucléaire sur le site WIPP – Nouveau-Mexique – Etats-Unis


Réactions à cet article

  • 5 votes
    Par Hieronymus (---.---.---.99) 13 novembre 2012 19:32
    Hieronymus

    Elle est super-sexy !

    on dirait une héroine dans un film de science-fiction

    ou de "science friction" smiley

  • 3 votes
    Par joletaxi (---.---.---.63) 13 novembre 2012 20:18

    encore toujours les mêmes daubes !

    mais quand on sait que cette nouvelle source d’énergie met au placard pour un bon bout de temps toute la quincaillerie renouvelable,on comprend mieux que les intérêts en jeu sont énormes, et partant ceux des écolos.

    Concernant l’aspect économique, il est poilant de voir nos kmers verts s’inquiéter de la bonne santé des méchants capitalistes,et pour des partisans de la décroissance, un gisement d’emploi ,c’est mauvais, caca.

    Votre clique est vraiment une nuisance

    • 26 votes
      Par Lisa SIon (---.---.---.223) 13 novembre 2012 20:22
      Lisa Sion

      Ta gueule joledéni !

    • 8 votes
      Par manu_Boom (---.---.---.242) 13 novembre 2012 21:38
      Boom_QaBoom

      @LisaSlon
      ça fait plaisir de voir que votre habituelle douceur lunaire, peut aussi se transformer en véritable coup de massue !
      Cordialement :)

    • 7 votes
      Par Duke77 (---.---.---.227) 14 novembre 2012 14:02
      Duke77

      C’est vrai joletaxi, t’as raison, fracturer les sols pour en extraire une quantité limitée de gaz à l’aide de produits cancérigènes c’est une nouvelle source d’énergie prometteuse !

    • 4 votes
      Par Lisa SIon (---.---.---.223) 14 novembre 2012 16:52
      Lisa Sion

      Myret Zaki te l"as déjà dit " Par Myret Zaki (xxx.xxx.xxx.233) 2 mars 22:16

      @ Joletaxi : je respecte votre point de vue et suis consciente que ces questions polarisent beaucoup l’opinion.

      Mais vous dites : "les faits sont là". Oui ils sont là, et parmi eux il y a celui-ci : vous, moi, et la population américaine avons été déjà grossièrement désinformés par le passé, notamment au sujet de l’invasion de l’Irak. Comme ces faits (je parle des mensonges d’Etat) sont aujourd’hui avérés et indiscutables, il est normal et légitime d’êre au minimum sceptique et d’avoir un jugement critique par rapport aux infos sur ces nouvelles "guerres" qui se profilent au Moyen-Orient. D’autant que cette région (c’est un hasard sans doute) abrite 45% des hydrocarbures du monde. " Source ; http://www.agoravox.fr/auteur/myret-zaki

      Merci.L.S.

    • vote
      Par ffi (---.---.---.3) 15 novembre 2012 11:23

      Cela dit, l’on peut aussi être sceptique sur le travail d’un Josh, auteur de théâtre contemporain à New-York, qui n’a aucune compétence scientifique, mais seulement des compétences de mise en scène et qui tout-à-coup s’entiche du gaz de schiste, avec force manipulation.
       
      On peut aussi être sceptique du réchauffement climatique et des solutions malthusiennes des écologistes.
       
      On peut encore être sceptique, quand les écolo, qui souvent n’ont qu’une culture scientifique étriquée, mais dont l’engagement découle d’une sorte d’émotion romantique, proposent des sources d’énergie comme le photovoltaïque ou l’éolien, alors qu’il est évident que multiplier les prélèvements de ressources d’énergie infimes, obligent à multiplier les infrastructures de prélèvement à l’infini, multipliant d’autant les prélèvements en amont et ceux nécessaire à la maintenance, ce qui est anti-écologique au possible...
       
      Donc, oui, je suis sceptique, et pas à deux vitesses !
       
      Alors, oui, je suis pour le gaz de schiste, mais convenablement encadré par la loi :
      1°/ Toute éventuelle pollution des eaux doit obliger à fournir une eau de rechange et entraîner la fermeture du puits.
      2°/ Le prélèvement de ces ressources doit servir à mettre sur pied une réseau de producteurs indépendants et donc ne pas tomber dans l’escarcelle des multinationales (un artisanat de l’extraction, donc).

    • vote
      Par anomail (---.---.---.27) 30 mars 2013 01:19

      Bonjour Joe.

      Vous vous êtes inscrit sur agoratv pour pouvoir insulter encore plus de gens ?

  • 5 votes
    Par Lisa SIon (---.---.---.223) 13 novembre 2012 20:21
    Lisa Sion

    Monsieur Hiéronymus,

    Ca..ca..ca calmez vous s’il vous plait. vous avez raison mais c’est pas le sujet.
    La bulle s’écroule et il n’y a pas de soutif en dentelle pour cacher le vide sidéral
    étasunien. Ils viennent pourtant de renoncer ouvertement au projets nucléaires
    d’EDF...c’est vous dire. Quand à Myret Zaki j’y tendrais bien mon micro à ......

    • 5 votes
      Par Hieronymus (---.---.---.99) 13 novembre 2012 21:03
      Hieronymus

      merci de votre compréhension Lisa smiley

      c’est que quand je l’écoute, j’éprouve des difficultés de concentration et dans le maniement des concepts, mes qq rares facultés d’analyse se trouvent embrouillées et le peu d’esprit de synthèse qui pourrait subsister est réduit à néant, ainsi soit elle ..

    • 5 votes
      Par franck2012* (---.---.---.92) 13 novembre 2012 21:12

      Sa voix , son physique .... bravo les gars !
      .
      Heureusement que c’est Lisa qui lui propose de lui tendre son micro ...

  • 2 votes
    Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 13 novembre 2012 20:46
    Qaspard Delanuit

    J’adore sa voix de dessin animé, avec des intonations arabes amusantes dans les aiguës. 

    • vote
      Par franck2012* (---.---.---.92) 13 novembre 2012 21:06

      Euh non ..... pas trop .
      .

      .....à 21 secondes quand elle roule le r de renaissance comme personne .
      .
      Sur la question du gaz de schiste j’avoue être sans avis. Je ne sais discerner si les vidéos du robinet sont truquées ou non. Il me paraît dangereux de jouer avec les nappes phréatiques, mais je ne saurais le prouver. Les intérêts étant énormes dans les camps opposés, et la rentabilité sur le marché actuel n’étant pas assurée, peut-être devrait-on y réfléchir à deux fois, mais je ne crois pas qu’on y réfléchira du tout avant de faire l’énormité de cracker du schiste dans le bassin parisien ou sous l’État de New-York si le pognon le dicte .

    • 2 votes
      Par Nina K (---.---.---.203) 13 novembre 2012 22:10
      Nina K
       
      Si elle vient sur ce forum
      Myret, cacahuète
      Si elle vient sur ce forum
      Certains tomberont en pâmoison
      Certains tomberont en pâmoison
       
    • 2 votes
      Par Nina K (---.---.---.203) 13 novembre 2012 22:13
      Nina K
    • 1 vote
      Par Duke77 (---.---.---.227) 14 novembre 2012 14:13
      Duke77

      Franck2012 : "Sur la question du gaz de schiste j’avoue être sans avis. Je ne sais discerner si les vidéos du robinet sont truquées ou non. Il me paraît dangereux de jouer avec les nappes phréatiques, mais je ne saurais le prouver."


      Et ton bon sens Franck ? Il est passé où ? Si un type sonne à ta porte pour te proposer d’injecter des produits cancérigènes sous le puits qui te fait vivre et cela pour en faire sortir du gaz pour quelques années, tu aurais besoin de faire polytechnique pour prendre une décision ?

      A moins que tu ne sois de ceux qui pensent que les industriels de l’énergie prennent toutes les (couteuses) précautions pour qu’il n’y ai jamais de catastrophes. D’ailleurs, il n’y a jamais eu de marées noires...

      Des fois je me demande...
  • 1 vote
    Par franck2012* (---.---.---.92) 13 novembre 2012 21:31

    Sur la remarque de Myret Zaki ... la création de 660 000 emplois entre 2008 et 2020 par rapport aux 4 000 000 d’emplois perdus ces dernières années, on peut-être d’accord avec elle lorsqu’elle parle de mythe de la ré-industrialisation des US, mais là elle semble catégorique " les USA ne les retrouveront jamais " ... je suis dubitatif sur les capacités des spécialistes à voir dans le futur, il suffit de lire leurs prédictions d’il y a 30 ans ....  smiley

    • 1 vote
      Par Duke77 (---.---.---.227) 14 novembre 2012 14:40
      Duke77

      " les USA ne les retrouveront jamais "


      Cela ne veut pas dire jusqu’à la fin des temps mais bien dans le système actuel. Penses-tu réellement que la tendance des pays occidentaux à sombrer va s’inverser comme par magie ? Ignores-tu les causes de notre crise ? On va faire simple :
      1/ Le modèle économique basé sur une croissance perpétuelle impossible sur une planète limitée en ressource et en espace.
      2/ La mondialisation qui met en concurrence les citoyens les plus pauvres des pays avancés avec ceux des pays en développement alors que ces derniers sont encore presque des esclaves sans droit sociaux.
      3/ Un cartel financier / une oligarchie qui dirige le monde et qui a évincé la démocratie, le droit des peuple, au profit de la loi des affaires

      Donc, sans être un spécialiste de quoique ce soit ni un devin, on peut légitimement admettre que seul un changement de paradigme pourra sauver notre civilisation. Car quand les pays pauvres et pays anciennement riches se seront complètement mélangés, il n’y aura pas tout d’un coup une volonté des membres de l’élite d’intégrer progressivment plus de pauvres parmis eux. Les riches ne vont pas se mettre à partager tout d’un coup...

      La tendance jusqu’au bout sera un accroissement de l’écart entre les plus riches et les pauvres avec la disparition de la classe moyenne car elle possède un peu et est trop libre. Et puis, en fin de compte, il manquera de la place. D’où la nécessité de limiter la population. Comme nos élites ne croient pas en une action commune intelligente du peuple (limitation volontaire des naissances basée sur l’éducation et la prise de conscience), il le feront de force (creusez un peu la fondation Bill Gates qui dit qu’il faut limiter les naissances en Afrique et qui lance des campagnes de vaccination infantile faisant normalement baisser la mortalité, cherchez l’erreur). Quoique les plus bisounours en pensent, "l’Eugénisme" ça existe bien, hélas. Non, tel que c’est parti, les chômeurs américains ne sont pas vraiment bien barrés comme le reste de l’espèce humaine d’ailleurs.
  • 2 votes
    Par joletaxi (---.---.---.63) 13 novembre 2012 22:08

    Les USA ont des coutumes curieuses qui nous paraissent futiles, voire ridicules.
    par contre nous ferions bien de nous inspirer de certaines.

    Par exemple, en matière de réparation de dommages,aux USA, une victime peut prétendre à des indemnités tellement énormes, que les industriels y regardent à 2 fois avant de malmener la population.Quand on voit les affres subies chez nous par les victimes de l’amiante, si ce n’était pas lamentable, on pourrait en rire.
    Et pour entamer une procédure, il n’est même pas nécessaire de se ruiner.

    http://www.edgarsnyder.com/blog/mar...

    Alors je vous demande, où sont vos procès retentissants à millions $ de victimes des shalegaz.
    Mieux, les USA ont une administration tatillonne sur les questions environnementales EPA.
    A tel point que leur charbon, qui ne peut plus être bruler dans leurs centrales, question pollution, arrive chez nous.
    Curieusement l EPA n’interdit pas le fracking ?
    Et il y a ,depuis 50 ans, plus de 1 millions de puits qui ont été forés aux USA

    Il y a eu des incidents, des pollutions,comment imaginer autant d’installations industrielles sans incident, mais cela reste étonnamment réduit.

    Bref, la clique millénariste va encore nous coûter un pont, et au final, quand enfin on aura ignoré leurs idioties, ils passeront à autre chose.

  • 8 votes
    Par Nina K (---.---.---.203) 13 novembre 2012 23:05
    Nina K
  • 7 votes
    Par Nina K (---.---.---.203) 13 novembre 2012 23:08
    Nina K

     

    Il serait temps que le débat devienne sérieux lorsque l’on aborde l’aspect économique et financier du gaz de schiste. Les tombereaux d’injures que déverse le géochimiste Claude Allègre ne font que caricaturer une argumentation absurde : l’exploitation du gaz de schiste relancerait la croissance française.
     
    Le lobby pétrolier et gazier inonde les médias de ce nouveau mythe : si on exploitait le gaz de schiste comme les Américains, la croissance reviendrait. C’est trois fois absurde. Pour une question de chronologie d’abord. Dans le meilleur des cas, pour le lobby, une exploitation pourrait voir le jour vers 2020, ce qui n’aura aucun effet sur l’atonie de l’économie française en 2012 et 2013.
     
    Deuxièmement, la France n’est pas les Etats-Unis. Autrement dit, les conditions physiques d’exploitation, les conditions juridiques font que les contraintes sont très différentes et, par voie de conséquence, le prix du baril ou du British Termal Unit (BTU unité d’énergie anglo-saxonne) serait sans commune mesure, peut être sans aucun intérêt au regard du prix auquel nous payons notre gaz.

    Rappelons que le patron d’Exxon reconnaissait lui-même en juin manger sa chemise au prix auquel est vendu le BTU, soit 2 dollars (1,57 euro), alors que le prix de revient actuel aux Etats-Unis est de l’ordre de 7 dollars. C’est dans des difficultés financières immenses que se débattent aux Etats-Unis de très grandes sociétés exploitantes. Qu’en sera-t-il demain lorsque l’obligation de récupérer le méthane va s’imposer ?
     
    Enfin, dans le meilleur des cas, l’exploitation du gaz de schiste pèserait pour 4 à 5 milliards d’euros, soit moins de 10 % de notre facture énergétique ou du déficit commercial. C’est important, mais pas de nature à changer la donne.
     

  • 5 votes
    Par franck2012* (---.---.---.92) 13 novembre 2012 23:35

    Non la suite ici :
    .

    Alors pourquoi ces chiffres déraisonnables qui circulent sur des réserves que l’on ne connaît pas et des emplois virtuels, dont ceux qui lancent des chiffres savent qu’ils sont sans fondement. Pourquoi, au niveau européen, cette pression démente des lobbys pour interdire au Parlement européen de légiférer et mettre en place une législation qui impose l’étude d’impact par ailleurs déjà imposée par le droit communautaire ?

    .

    D’abord, parce que l’âge d’or du gaz de schiste aux Etats-Unis touche à sa fin ; outre le changement de législation, le caractère dramatique des dommages causés aux milieux et aux hommes apparaît. Les efforts pour cacher la nature des produits utilisés, les conséquences dans l’air et dans l’eau sont en échec. Et surtout le risque de faillite menace les entreprises exploitantes, qui vendent à un prix trop bas leur huile en raison de l’ouverture massive de puits, grâce au droit américain rendant le propriétaire du sol propriétaire du sous-sol.

    .

    Dès lors, le marché européen, à la condition qu’il soit sans règles, peut être intéressant au moins le temps que les citoyens européens se rendent compte des dommages en grandeur réelle, d’où la très forte pression des sociétés américaines.

    .

    Ensuite, parce que la valeur est celle de la matière première. Dès lors, tout en sachant que l’exploitation n’est pas pour demain, le but est de préempter notre sous-sol pour valoriser dans les bilans les réserves. En effet, comme le titulaire du permis d’exploration est le futur titulaire du permis d’exploitation, sans qu’il soit possible de lancer un nouvel appel à concurrence, l’objectif est d’obtenir le plus vite possible les permis d’exploration. En réalité, c’est une expropriation larvée de notre bien collectif.

    .

    En admettant qu’une autre technologie que la fracturation hydraulique soit possible, que cette technologie fasse l’économie de l’eau et ne pollue pas, l’intérêt de la France est évidemment d’attendre, dans la mesure où, si nous avons du gaz, il sera encore là plus tard, et avec une valeur croissante.

    .

    Soit une technologie propre est trouvée, et dans ce cas il ne faut surtout pas accorder des droits qui n’auront que plus de valeur ultérieurement. Soit elle ne l’est pas, et dans ce cas il est irrationnel et déraisonnable de sacrifier nos milieux et notre richesse agricole et paysagère, de mettre en péril la santé des personnes vivant au voisinage des puits, de créer une irréversibilité pour une exploitation temporaire d’huile de schiste dont les inconvénients et les coûts économiques l’emporteront sur les avantages.

    .

    Dès lors, arrêtez la désinformation et reconnaissez quelles sont vos motivations réelles qui n’ont rien à voir avec le bien-être et l’intérêt économique des Français. Et, si le gaz de schiste présente un enjeu stratégique pour la France, alors, la recherche et le recensement public des réserves ne peuvent se faire que par l’Etat.

    • 3 votes
      Par franck2012* (---.---.---.92) 13 novembre 2012 23:48

      " En admettant qu’une autre technologie que la fracturation hydraulique soit possible, que cette technologie fasse l’économie de l’eau et ne pollue pas, l’intérêt de la France est évidemment d’attendre, dans la mesure où, si nous avons du gaz, il sera encore là plus tard, et avec une valeur croissante "
      " Dès lors, arrêtez la désinformation et reconnaissez quelles sont vos motivations réelles qui n’ont rien à voir avec le bien-être et l’intérêt économique des Français. Et, si le gaz de schiste présente un enjeu stratégique pour la France, alors, la recherche et le recensement public des réserves ne peuvent se faire que par l’Etat. "
      .
      Complètement d’accord .
      Comme dans le cas des OGM, on doit d’abord évaluer les risques sanitaires pour les décennies suivantes et L’Etat doit se charger des études .
      Seul L’Etat peut appréhender le temps long .
      En matière de responsabilité les Etats ne sont pas tous égaux ... Par exemple la justice américaine a exonéré les banksters en jetant à la rue les habitants victimes des subprimes. La justice espagnole réévalue actuellement la responsabilité des banques espagnoles dans l’octroi des crédits aux propriétaires espagnols. Elle refuse de les jeter à la rue !
      Selon qu’un Etat est fort face aux ultra-libéraux ou faibles ... dans le cas des subprimes comme dans ceux des OGM ou du gaz de schiste.

    • vote
      Par Duke77 (---.---.---.227) 14 novembre 2012 15:01
      Duke77

      "Comme dans le cas des OGM, on doit d’abord évaluer les risques sanitaires pour les décennies suivantes et L’Etat doit se charger des études .
      Seul L’Etat peut appréhender le temps long .
      En matière de responsabilité les Etats ne sont pas tous égaux ..."


      Euh, oui. Alors il y a des Etats responsables d’après toi ? Je veux bien que l’auteur du Monde dont tu reprends ici l’article soit assez con pour croire que la France n’est pas complètement soumise aux lobbys libéraux mais ici non quand même (Traité Lisbonne, TSCG, GrippeA, OGM/Etude Seralini, que de preuves de la collaboration des nos élus avec l’oligarchie), le Vénézuéla et l’Iran semblent plus indépendants ? Ou l’Angola qui a formé une commission citoyenne qui a conclu en la dangerosité et l’absurdité du modèle économique des OGM de Monsanto (semances Terminator). Alors qui a un bon exemple ?
    • 1 vote
      Par franck2012* (---.---.---.21) 15 novembre 2012 19:08

      @Duke 77
      .

      Je trouvais l’article posté par Nina K, un article limpide.
      .

      Je ne crois pas en un État libéral vertueux, mais je donnais l’exemple de la justice espagnole comme un contrepoids possible à l’intérieur d’un État de droit, à l’ultralibéralisme.
      .
      Les robinets maintenant  smiley il y a des vidéos que je juge plausible .... 3 tours qui tombent sur elle-même ! Et, des vidéos que je juge anecdotiques et dont j’attends de multiples exemples. Car il est plus facile de reproduire le phénomène que de reconstruire 3 tours et de les détruire de nouveau ...  smiley 
      .
      Oui je n’aimerais pas que l’on fracture le sous-sol environnant ma maison, ni que l’on construise une centrale nucléaire à moins de 300 kilomètre de chez moi ! .... manque de bol aprés vérification j’habite à 80 k ms de Chinon !!

    • vote
      Par ffi (---.---.---.3) 15 novembre 2012 22:35

      ON ne peut pas comparer les OGM et les puits d’extractions de gaz...
       
      Les OGM sont des êtres vivants et donc se multiplient, pas les puits d’extraction.

  • 3 votes
    Par soumayahastalavictoria (---.---.---.237) 14 novembre 2012 08:27
    soumayahastalavictoria

    Je leur ( les politicards véreux) ferais bien boire l’eau contaminée par cette s.l.perie de fracturation jusqu’à ce que mort s’en suive...

  • 4 votes
    Par thierry3468 (---.---.---.32) 14 novembre 2012 08:40

    La campagne électorale a été l’occasion de ranimer le mythe du rêve américain .Les 2 candidats ont alimenté cette chimère pour faire rêver des électeurs très amers .Finalement,ce fut Noël avant l’heure avec de jolies histoires à l’eau de rose (très Disney en somme ) qui laissaient croire à tous que le bonheur est à portée de main .....Des reportages sur les chaines françaises ont aussi vendu cette image miraculeuse de l’Amérique qui renait alors qu’elle ne finit pas de sombrer .C’est un peu comme le naufrage du Titanic avec un orchestre qui continue de jouer malgré l’arrivée imminente du désastre.

    • 1 vote
      Par Duke77 (---.---.---.227) 14 novembre 2012 14:43
      Duke77

      Excellent !

    • 3 votes
      Par Duke77 (---.---.---.227) 14 novembre 2012 15:21
      Duke77

      Ne pas oublier les banquiers qui embarquent les objets de valeur du bateau et font les poches des passagers en train de se noyer avant de rejoindre leur yacht de sauvetage... Vous savez ces fameux "financiers nomades qui prennent les pays pour des hôtels" d’après Attali.

  • vote
    Par Holyheart (---.---.---.195) 14 novembre 2012 10:59

    Question pour les spécialistes : existe-t-il d’autres méthodes d’extraction imaginées par des scientifiques, même purement théoriques, ou bien la recherche est-elle au point mort et bloquée sur la fracturation hydraulique ?

  • vote
    Par soi même (---.---.---.146) 14 novembre 2012 13:58

    Je trouves que le choix de la première vidéo n’est pas crédible en dehors de la prouesse de l’infographie. Toute cette vidéo ne parait être du virtuelle !
    La deuxième ainsi que la troisieme , il y a rien à redire !
    La comparaison des point de vue entre le lobbyiste et les autres est très éclairant quand il y a sa réponse matraque qu’il y a pas de liens à faire !
    Met en évidence que se faire de l’argent à m’importe quel prix est la seul chose sérieuse dans cette histoire !

  • vote
    Par evrard (---.---.---.189) 14 novembre 2012 19:54

    Le reportage Gasland est tout de même assez inquiétant.

    affaire à suivre

  • vote
    Par ffi (---.---.---.3) 15 novembre 2012 11:41

    La manipulation de l’empire me semble plutôt être de chercher à garder l’hégémonie du dollar grâce à la maîtrise du pétrole.
     
    Et donc l’empire doit dissuader toute production de pétrole qu’il n’a pas sous sa coupe.
     
    Et donc l’empire a tout intérêt à entretenir le mythe du réchauffement climatique, le mythe du pétrole biotique (alors qu’il est peut-être abiotique), et le mythe de la pollution par l’extraction de gaz avec la fracturation hydraulique...
     
    C’est cela qui me semble le plus logique, étant donné la maîtrise par les anglo-saxons du secteur du pétrole, et étant donné que ce monopole de fait assure l’hégémonie du dollar, ils ne voudraient surtout pas de concurrents...
     
    D’où, il faut décourager d’autres de s’y mettre... Et par conséquent organiser des battages médiatiques mensonger tels que :
    - La vérité qui dérange (Al Gore, issu d’une famille d’industriels spécialiste de l’extraction)
    - Gaz Land (Josh : professionnel du spectacle New-Yorkais)
     
    Bien-sûr, tout ceci en ne signant pas les traités internationaux qu’ils ont eux-mêmes suscités...Les "vérités qui dérangent", médiatisée en dehors des Etats-unis, ils n’y croient même pas eux-mêmes, mieux ils font tout le contraire...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès




voyance gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus
voyance gratuite