• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Wikileaks veut se payer le TAFTA, pilier du scandaleux projet américain de (...)

Wikileaks veut se payer le TAFTA, pilier du scandaleux projet américain de domination totale : TTIP, TPP, TISA

C’est un accord secret qui est négocié entre l’Europe et les Etats-Unis, et qui, une fois signé, va renforcer le plan des Etats-Unis de créer un nouveau bloc mondial qui va garantir la domination de ses plus grandes entreprises.

 

WikiLeaks offre €100,000 à qui révélera Le Traité de Libre-Echange Transatlantique ’TAFTA’ (La chaîne Youtube officielle de Wikileaks, le 17 août 2015)

 

 

Les différents intervenants et la transcription de la vidéo : 

 

John Pilger (Journaliste d’investigation) - JP
Julian Assange (Editeur en chef de Wikileaks) - JA
John Hilary (Directeur exécutif de War on Want) - JH
Matt Kennard (Centre for Investigative Journalism) - MK
Jean Lambert (membre du Parlement Européen - Green Party) - JL
Claire Provost (Centre for Investigative Journalism) - CP

Voix off - VO

JP : C’est un projet énorme. C’est un projet pour une domination totale et les Etats-Unis disent, "une autre puissance peut bien émerger, mais nous serons la puissance mondiale ultime."
 
VO : Le TAFTA est la chose la plus importante qui a lieu en Europe en ce moment. C’est un accord secret qui est négocié entre l’Europe et les Etats-Unis, et qui, une fois signé, va renforcer le plan des Etats-Unis de créer un nouveau bloc mondial qui va garantir la domination de ses plus grandes entreprises.

Pour comprendre pourquoi nous devons revenir aux années 1950. Après la Seconde Guerre Mondiale les Etats-Unis représentaient la moitié de l’économie mondiale. Leur influence était incomparable et ils avaient le pouvoir de rédiger les règles du commerce international à leur avantage. L’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) a été créée dans ce contexte, et les Etats-Unis en ont dicté les règles en faveur de commerce américain.

Mais depuis que les économies chinoise et indienne ont rejoint l’OMC, l’arène est devenue plus démocratique, et les Etats-Unis contrôlent plus difficilement ses prises de décision.

JP : A l’OMC, durant le Cycle de Doha, l’Inde et le Brésil ont fait entendre leurs demandes, et les Etats-Unis ont perdu leur sang-froid.
 
VO : Les USA avaient besoin d’une nouvelle stratégie pour maintenir leur domination, donc, à l’Américaine, ils ont vu grand. Pour court-circuiter l’OMC ils ont créé les plus grands accords internationaux que le monde a jamais vus. Ils les appellent les "Trois Grands T" : Le Partenariat Trans Pacifique ou "TPP", Le traité de libre-échange transatlantique (TTIP) ou "TAFTA", et "L’accord sur le commerce et les services" (TISA) ou "ACS". Et tous ces accords sont négociés en secret en ce moment même.

JP : Nous les avons découverts quand Wikileaks en a divulgué une partie.

JH : Quand on regarde de plus près les accords TAFTA, TPP, ou ACS, on s’aperçoit que la Chine en est exclue, mais aussi le Brésil, la Russie, l’Inde, l’Afrique du Sud. Ils en sont tous exclus, parce qu’ils représentent les économies émergentes.
 
MK : Ce que la plupart des gens ne comprennent pas, c’est que ces accords font partie d’une guerre géopolitique. Une nouvelle guerre a lieu entre les Etats-Unis et la Chine. Les Etats-Unis ont peur de l’ascension de la Chine, donc ils se préparent à l’encercler militairement par ce qu’ils appellent "le Pivot vers l’Asie", et maintenant par un encerclement économique.

JA : L’idée fondamentale, à la lecture des documents stratégiques des USA, est la construction d’une nouvelle "Grande Enclosure", une "Grande Enclosure" qui renfermerait les Etats-Unis, 51 autres pays, 1,6 milliard de personnes et les deux-tiers du PIB mondial. Afin de sortir l’Amérique latine de l’influence brésilienne, en faveur des Etats-Unis. Pour sortir l’Asie du Sud-Est de l’influence de la Chine, en faveur des Etats-Unis. Et afin d’intégrer l’Europe Occidentale, la séparant de toute l’Eurasie, et de la rapprocher de l’Atlantique.

VO : Des "Trois Grands T", Wikileaks a révélé 4 chapitres du TPP qui ont un impact sur douze pays des Amériques et de l’Asie du Sud-Est. Nous avons également obtenu et communiqué le texte central du ACS (TISA) qui affecte 52 pays dont l’UE. Mais presque tout TAFTA reste un secret. Quand il sera ratifié, TAFTA couvrira la moitié du PIB mondial, et affectera chaque pays membre de l’Union Européenne. Pourtant, les membres du Parlement Européen sont confrontés à des limitations d’accès à l’accord proposé.

JL : oui je trouve ça incroyable aussi, pour un accord commercial... Si encore c’était une question de vie ou de mort en terme de sécurité, où certaines limitations d’accès sont compréhensibles, même si on n’aime pas vraiment ce genre de choses, mais pour un accord commercial ? Imaginez que vous ne pouvez même pas prendre de notes de lecture ? Sur des problèmes que vous aimeriez 
saisir, examiner en profondeur, ce qui peut-être nous rassurerait. Imaginez si nous étions capable de nous en emparer, d’en contempler les profondeurs ?

MK : Nous n’avons aucun accès aux documents clés, les plus importants. Parce que le diable est dans les détails et lorsqu’il s’agit d’accords commerciaux, il faut savoir exactement ce que le texte dit, de façon à évaluer l’impact que le texte va avoir.

JA : Si les députés européens veulent avoir accès à TAFTA, ils doivent prendre rendez-vous à l’ambassade américaine. Les rendez-vous ont lieu seulement deux jours par semaine, pour deux heures seulement. Seuls deux députés à la fois sont autorisés. Ils se rendent à l’ambassade américaine, ils doivent remettre leurs appareils électroniques, pour qu’ils ne puissent rien sauvegarder, ils doivent consentir aux règles de confidentialité, et puis ils sont amenés dans une chambre de lecture sécurisée où deux gardiens d’ambassade surveillent leurs actions. Comment les députés européens peuvent comprendre ce qu’ils négocient pour l’Europe dans ces circonstances.

VO : Les plus grandes sociétés mondiales ne rencontrent pas ce problème. Elles ont reçu un accès VIP dès le premier jour, et ont eu une influence majeure dans les négociations.

JP : Le peuple, comme vous et moi, en sont exclus. Les gouvernement, en grande partie, en sont exclus. Celles qui y participent sont les sociétés multinationales.

 MK : Ces accords sont dans l’ensemble des accords de propriété privée. Le plus drôle avec "les accords de libre-échange" tels que nous les comprenons est qu’ils n’ont rien à voir avec le commerce, au sens d’une baisse réciproque des taxes douanières. Leur rôle est d’inscrire un régime de droit à l’investissement dans les pays concernés et de s’assurer que les multinationales puissent agir en liberté au sein des économies respectives, avec très peu de régulation et très peu d’empiètement de la part des gouvernements ou des autorités.

CP : Ces traités auront de très grandes conséquences pour presque tous les problèmes essentiels qu’un citoyen ou une société rencontre : la santé, l’éducation, l’environnement, la vie privée, et l’accès aux soins. La liste pourrait continuer...

VO : Un aspect essentiel et des plus critiqués de TAFTA est un système appelé le "Mécanisme de réglement des différends entre investisseurs et Etats" ou ’ISDS". C’est un tribunal international secret et qui permet aux entreprises d’attaquer les Etats en justice pour presque n’importe quelle raison qui affecterait leurs investissements.

CP : Si une manifestation nuit à leurs profits, elles peuvent attaquer en justice. Si une loi nuit à leurs profits, elles peuvent attaquer en justice. Si de nouvelles régulations ont un impact sur le lieu ou le projet qu’elles veulent effectuer avec leur argent, elles peuvent attaquer en justice.

JH : C’est un nouveau pouvoir qui est confié aux sociétés multinationales américaines, d’attaquer en justice les gouvernements européens grâce à un système judiciaire parallèle qu’elles seules contrôlent. Donc, le peuple n’y a pas accès, les entreprises nationales n’y ont pas accès, les gouvernements 
n’y ont pas accès ; seuls les investisseurs étrangers y ont accès : dans ce cas les multinationales américaines.

VO : D’après l’histoire de l’ISDS, les observateurs mettent en garde que la souveraineté européenne et la démocratie courent un grave danger.

 

Les précédentes actions en justice incluent :

- L’entreprise suédoise Vattendal a poursuivi l’Etat Allemand pour 3,7 milliards de dollars, contre la suppression progressive de l’énergie nucléaire.

- L’entreprise British-American Tobacco a poursuivi en justice l’Australie contre une loi restreignant la publicité pour les cigarettes.

- L’entreprise française Veolia a poursuivi l’Egypte, contre l’augmentation du salaire minimum.

 

Les défenseurs de TAFTA disent que pour que l’UE et les USA deviennent un marché unique, les barrières de régulation doivent être éliminées. De cette façon, par exemple : un producteur américain de ceintures de sécurité déjà commercialisées sur le marché domestique, ne serait pas soumis à d’autres tests de sécurité, puisque l’UE reconnaîtrait les standards de sécurité américains. Ils soutiennent que cela ferait des économies, créerait des emplois et baisserait les prix à la consommation. Mais quels sont les standards de sécurité américains ?

JH : Par exemple aux Etats-Unis 70% de la nourriture industrielle vendue dans les supermarchés contient des ingrédients génétiquement modifiés. Alors que dans l’Union européenne nous avons clairement revendiqué que "nous ne voulons pas d’ingrédients génétiquement modifiés dans notre chaîne alimentaire." Pareil, aux Etats-Unis 90% de la production de boeuf utilise des hormones de croissance qui sont à l’origine de cancers chez les êtres humains. L’Union européenne les a interdites pour cette raison. Et le gouvernement américain dit que grâce à TAFTA, grâce aux règles de "libre-échange" qu’ils veulent introduire, les consommateurs européens n’auront pas le choix.

TAFTA concerne les plus importants secteurs publics en Europe, y compris l’éducation, l’eau, les trains, la poste, et de façon plus controversée, il concerne aussi les services de santé publique.

MK : Le plus effrayant dans tout cela est que les sociétés multinationales veulent entériner leur monopole, non seulement elles veulent augmenter leur pouvoir, elles veulent aussi rendre les changements effectués impossibles à annuler par les gouvernements élus, qui s’apprêtent à leur abandonner leur pouvoir. Par exemple, avec TAFTA, si elle est votée, avec le soutien de l’ISDS, la privatisation de la Sécurité Sociale qui a lieu au Royaume-Uni ne pourra plus jamais être annulée.

JP : En quoi l’imposition d’un pouvoir immense est-elle démocratique quand les citoyens d’un pays n’ont aucun moyen de connaître ce en quoi elle consiste, de débattres démocratiquement, ou d’influencer leur gouvernement dans ses décisions. Le traité est anti-démocratique.

JA : L’histoire de ces accords démontre qu’ils sont presque irréversibles à moins que tout le monde lise ce qu’ils contiennent. Et c’est pourquoi ils sont gardés secrets. Parce que lorsque leur contenu est révélé cela engendre une opposition.

VO : Wikileaks a considérablement réussi à repousser la ratification du TPP et à ouvrir le débat autour de lui et l’ACS, en publiant les ébauches de textes confidentiels. Notre publication de la proposition d’un accord précédent entre les Etats-Unis et l’UE, l’ACTA, l’a entièrement détruit. Wikileaks propose une récompense de 100 000 € pour le secret le plus recherché par l’Europe : Le traité de libre-échange transatlantique.

 
Aidez le monde à devenir plus transparent.
A vous de jouer.
Rendez-vous sur http://www.wikileaks.org/ttip-reward
 

 

 

 * * * En complèment, à propos de TAFTA et de l’impérialisme étatsunien * * *

 

 

 - L’Empire - La Propagande - L’Apocalypse (avec Noam Chomsky, John Perkins, Howard Zinn...) - AgoraVox
 
- TAFTA (TTIP) : Les enjeux gigantesques du Traité Transatlantique ("quels intérêts sont derrière, quels sont les risques pour les populations (environnement, sécurité alimentaire, droit du travail, etc), et comment le combattre, pour mieux le couler..." - AgoraVox)
 
- Les entreprises transnationales contre les démocraties (Susan George : "Ce n’est pas seulement leur taille qui est immense, et leur richesse qui est aussi immense, mais leur niveau d’organisation, leur capacité à s’unir pour un objectif commun, c’est leur capacité d’infiltrer les gouvernements, qui va - et en plus ils sont en train de chercher une nouvelle légitimité - qui va nous toucher tous, qui va détruire le bien commun et qui va faire un Etat, de, par et pour les transnationales ; et pas un Etat pour le bien commun et les peuples." - AgoraVox)
 
- Les risque du TTIP : L’exemple de l’ALENA ("Le traité transatlantique, ou TTIP pour les intimes, est au centre de discussions discrètes entre la Commission européenne et les Etats-Unis. Cet accord n’a pourtant rien d’anodin : il s’apprête à bouleverser notre modèle européen dans tous ses aspects : environnement, sécurité alimentaire, droits des travailleurs, protection des citoyens, agriculture... Les enjeux sont gigantesques !" - Chaîne youtube de cnegnc, le 3 avril 2014 )
 
- Les révélations de Moscovici sur le TAFTA ("OGM, lait et bœufs aux hormones, poulet chloré, porc à la ractopamine. Même Jean Quatremer s’était ému des conséquences possibles de cet accord. Voilà qui relativise le discours de bisounours du libre-échange de Pierre Moscovici, complètement déconnecté des conséquences potentiellement sanitaires de cet accord et dont les arguments n’ont jamais été démontré sérieusement." - AgoraVox, le 1er août 2015)
 
- Varoufakis aide Wikileaks à lever 100 000 $ pour obtenir le TTIP ("L’ancien ministre de l’économie grec Yanis Varoufakis fait partie des quelques premiers donateurs au fonds mis en place par Wikileaks pour récompenser un chasseur de primes qui dévoilerait le contenu de l’accord de libre échange négocié en secret entre l’Union européenne et les Etats-Unis, dont les enjeux sont colossaux." - Numerama, le 11 août 2015)
 
- Le Traité transatlantique, enjeux et menaces - Thomas Porcher (TseWeb.Tv, le 12 juin 2015 ) 
 
 
(Le Traité transatlantique, présentation, analyse, enjeux, menaces. Intervention de Thomas Porcher, Docteur en économie Paris Sorbonne à la réunion organisée par le Collectif Stop Tafta Vaucluse à Lagnes - Vaucluse - France le 12 juin 2015. Unité de production - tsewebtv@upvltlr.com)
 
 
- Le Traité transatlantique, tafta et tribunaux – Frédéric Farah (TseWeb.Tv, le 12 jun 2015 )
 
 
(Le Traité transatlantique et les tribunaux arbitraux, présentation, analyse, enjeux, menaces. Intervention de Frédéric Farah, diplômé de sciences Po et chargé de cours à Paris V, à la réunion organisée par le Collectif Stop Tafta Vaucluse à Lagnes - Vaucluse - France le 12 juin 2015. Unité de production - tsewebtv@upvltlr.com)
 
 
- Le traité transatlantique (TAFTA) expliqué en quelques minutes (attac tv, le 30 septembre 2014)
 
 
(Cette vidéo fait état des menaces que représente le projet de traité transatlantique (TAFTA).)
 
 
 
- La Quadrature du Net : dossiers [TAFTA->https://www.laquadrature.net/fr/TAFTA] et [CETA->https://www.laquadrature.net/fr/CETA]
 
 
 
 
 Agissons pour empêcher le TAFTA et stopper la course folle d’un impérialisme totalitaire, criminel et suicidaire !
 
 
Nina et Lila
 

Tags : Europe Asie Construction Européenne Economie Politique Etats-Unis Emploi Sécurité Chine Société Santé Education Ecologie Scandale Energie Entreprises Santé menacée Justice Consommation Démocratie Citoyenneté Activisme Agro-alimentaire OGM Censure Désinformation Prospective et futur International Pollution Mondialisation Lobby Guerre agriculture Wikileaks Gaz de schiste Brésil Inde Alimentation Oligarchie Corruption Grand Marché Transatlantique Polémique Manipulation Finance Croissance TAFTA Royaume-Uni Julian Assange Industrie Union européenne TISA TTIP




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • 3 votes
    pegase pegase 19 août 2015 11:05

    @ Nina K,



    Dernièrement, il semblerait que les barrières douanières viennent de tomber entre l’UE et le Vietnam, dans le plus grand silence de nos médias ; sachant aussi qu’il n’y avait aucune barrière entre états unis et Vietnam depuis longtemps déjà ...

    Ce qui met nos ouvriers, du peu d’industrie qu’il reste en France, directement en concurrence avec des gens se contentant de 80 € par mois .... contre 160 pour la Roumanie au sein de l’UE ..



    Si vous avez des infos à ce sujet je suis preneur !

    • 2 votes
      Nina K Nina K 19 août 2015 12:06

      @pegase
      Apparemment un traité de libre-échange UE-Vietnam est en cours de finalisation, d’après cet article d’un média vietnamien du 18 août : Vietnam, EU prepare for free trade launch

       

      Il devrait entrer en application en 2017-2018...

       

      Vietnam and the EU have reached a framework agreement on the creation of a free trade zone under which almost all customs barriers between the partners will be eliminated.
       
      The deal, which follows two and one-half years of talks, will once fully implemented remove nearly all tariffs on goods traded between the two regions over seven to 10 years.
       
      In addition to commercial goods trade, it will eliminate tariffs and barriers to trade in services and government procurement and provide for expanded investment opportunities. (...)
       
      The negotiating teams will now settle some remaining technical issues and finalize the legal text, which needs to be approved by national EU governments and the European Parliament. It is likely to enter into force in late 2017 or early 2018
      . (...)

       


    • 3 votes
      pegase pegase 19 août 2015 12:23

      @Nina K


      2017 ... dans 2 ans, c’est vite passé .... 


      La Chine (faisant partie des BRIC) a fortement abaissée le yuan, c’est à se demander s’il n’y a pas une corrélation afin d’éviter la concurrence de ces autres pays asiatiques à la botte de l’occident !


    • 1 vote
      Nina K Nina K 19 août 2015 21:37

      @pegase
       

      C’est sûr que, en comparaison de pays comme le Vietnam, la Chine a des atouts de poids à faire valoir quand il s’agit de défendre ses intérêts ...


    • vote
      Socarate 19 août 2015 11:33

      oublié : les qualificatif habituel de satano-pedophilo-sioniste

      decidemment agora.tv n’est plus ce que c’était


      • 5 votes
        Lisa Sion Lisa Sion 19 août 2015 12:37

        langue hybride : https://www.qwant.com/?q=langues&t=images là c’est clair !
        Alors que traduction hybride : http://dictionnaire.reverso.net/francais-anglais/hybride ... ? exemple : gène hybride se traduit chimeric gene
        Bonne chance pour comprendre le double sens des textes chiméricains...
        Et toi, petit con sommateur, TAFTA gueule à la sortie !


        • 3 votes
          llsalv 19 août 2015 19:09

          Magnifique dossier ! Merci !
          Je fais circuler, bien sûr.
          Il faut qu’un maximum de personnes soient informées de ce qui se trame dans notre dos avec l’aval de nos gouvernants...


          • 2 votes
            Nina K Nina K 19 août 2015 21:27

            @llsalv
            C’est nous qui vous remercions ! smiley


          • 1 vote
            Avlula 19 août 2015 19:49

            Je trouve ça moche de proposer une récompense à celui qui dévoilera les textes. C’est de la corruption positive quoi (comme la discrimination positive). Y’a pourtant des raisons bien meilleures que le pognon pour dénoncer ce traité que de toute façon nous ne voulons pas, quoi qu’il y ait dedans. Les 100000€ serait plus utiles pour payer du matos permettant une action pour renverser la ploutocratie globale.


            • 2 votes
              Nina K Nina K 19 août 2015 21:19

              @Avlula
              Oui et non... smiley

              C’est aussi un moyen d’attirer l’attention sur cette énorme menace (qui est certainement trop peu connue)...

              Une grosse "prime" à la hauteur des gros dégâts que le TAFTA va engendrer s’il n’est pas sérieusement combattu dans les prochains mois...

              Pour Wikileaks c’est peut-être la meilleure arme dont ils disposent pour arriver rapidement au but (couler le TAFTA)...

              Et puis ce n’est pas forcément l’appât du gain qui décidera une personne à passer à l’acte. Le "gagnant" pourrait se servir de l’argent pour soutenir des actions qu’il jugera utiles...

               

              Nous jugerons en fonction du résultat. smiley

               


            • vote
              Avlula 20 août 2015 00:19

              @Nina K
              Étant donné que nous sommes absolument sans pouvoir politique, qu’est-ce que ça changerait qu’on soit au courant du texte ou pas ? Y’a d’autres choses bien plus terribles qui sont sur la place publique et on n’a pas bougé (les traités européens par exemple !). Si je comprends bien, nos seules chances viennent du fait que des carriéristes auront peur de ne pas être réélus s’ils ne font pas un peu de "populisme" en retardant les échéances, donc eux ce sont les décideurs pas vraiment méchants mais juste je-men-foutistes/carriéristes. C’est qu’un texte de toute façon, si demain on redevient souverain, autosuffisants et on contrôle les frontières, ils pourront se torcher avec. Ils me font marrer avec le "ça menace la démocratie européenne", le truc qui n’existe pas et n’a jamais existé ! Non franchement faire une collecte de dons pour acheter un clavier à la personne qui fera un site de communication sur la manifestation contre le TAFTA (c’est pas à ce point mais vous voyez l’idée), c’est trop indirect pour moi, perte de temps et d’énergie. Allons droit au but.

              En résumé c’est Wikileaks qui fait une collecte de don pour SON activité de site Internet publiant des fuites, mais nous aspirants-citoyens en savons déjà assez pour ne pas avoir besoin de fuites supplémentaires et passer à l’action.


            • 1 vote
              pegase pegase 20 août 2015 11:19

              @Avlula

              C’est qu’un texte de toute façon, si demain on redevient souverain, autosuffisants et on contrôle les frontières, ils pourront se torcher avec.


              Ce n’est pas qu’un texte, le TAFTA s’accompagnera forcément de profondes réformes structurelles au sein des terminaux de contrôles douaniers, et au ministère de l’économie ...Et puis les dégâts qu’il va engendrer seront long à réparer ..



            • vote
              Nina K Nina K 20 août 2015 22:43

              @Avlula
              Ils disent que l’ACTA a été détruit grâce aux publications de Wikileaks. Si c’est vrai, nous n’allons pas leur reprocher de vouloir rééditer l’exploit avec le TAFTA. smiley


            • vote
              el pepe el pepe 21 août 2015 10:35

              en effet si la deregulation est generalisee on a plus besoin d etat de fonctionnaires et encore moins de politiciens, les impots devraient etre divises par 2.
              alors qu en fait on observe le mouvement inverse, l etat n assume meme plus son role regalien basique, justice, education, controle de la finance, et surtout securite, et l on paye 2x plus d impots.
              il est clair que dans un tel contexte, les pouvoirs politiques et l etat perdent leur legitimite, ce qui signifie la fin de notre democratie,
              Il est bien possible que les pouvoirs militaires et policiers prennent le pouvoir plus rapidement que prevu ....
              le monde de demain verra probablement apparaitre des etats extremement violents, et l effondrement de nos societes evoluees et modele social. Tout le monde sera perdant, mais une democratie ca se merite, je l ai toujours pense, et aujourd hui tout le monde vend son ame pour un billet de 100 euros ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès