• mercredi 16 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Contact
Agoravox TV
Accueil du site > Actualités > International > "Zenga zenga" : Le clip israélien anti-Kadhafi enflamme la Toile (...)
par Air man lundi 28 février 2011
37%
D'accord avec l'article ?
 
63%
(82 votes) Votez cet article

"Zenga zenga" : Le clip israélien anti-Kadhafi enflamme la Toile !

Un jeune Israélien d’origine tunisienne, Noy Aloshe, est l’auteur d’un clip qui cartonne actuellement sur YouTube. Près de 1 million de personnes l’ont déjà vu depuis le 22 février !

 

Intitulé "Zenga, zenga", ce clip musical incorpore des extraits du discours fou du dictateur libyen confronté à une rébellion sans précédent. Kadhafi y menace de purger son pays "allée par allée".

 

"J’ai reçu énormément de soutien de gens du monde arabe qui ignoraient mon identité et m’ont affirmé que ce mixage était devenu une sorte d’hymne de ralliement des contestaires", a affirmé le musicien de 31 ans à l’AFP. "Un internaute a même écrit que quand Kadhafi tomberait, ils danseraient sur mon mixage dans les rues de Tripoli, ce qui serait vraiment génial", a-t-il ajouté.

 

Noy Aloshe dirige le groupe musical de Tel-Aviv "Hovevei Tzion", célèbre pour un autre titre toujours très dansant : "Rotze Banot" ("Je veux des filles").

 

La prochaine fois que Kadhafi rencontrera Berlusconi au cours d’une soirée "Bunga bunga", il pourra lui chanter son "Zenga zenga" !

 

Voici une autre version du clip, sans les danseuses dévêtues, vue "seulement" 200.000 fois :

 

Réactions à la vidéo Faire un don
Ecrire un commentaire Faire un don

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Réclame

Facebook Facebook  Friendfeed Friendfeed  RSS RSS  Twitter Twitter 


Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site optimisé pour le navigateur Firefox. Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération