Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Médias > 11 ans de journalisme sur le 11 septembre

11 ans de journalisme sur le 11 septembre

Nous poursuivons notre dossier sur le 11 septembre avec une interview d’Olivier Taymans.

 

Citoyen belge engagé dans la critique média (auteur du documentaire Epouvantails, autruches et perroquets : 10 ans de journalisme sur le 11 septembre), Olivier Taymans analyse le traitement de ces attaques comme une véritable faillite du journalisme. Pour lui, la plus grave menace qui pèse sur les journalistes est l’auto-censure, causée par une inquisition médiatique qui frappe toute personne qui ose aborder ce sujet. « Ce n’est définitivement pas un bon sujet pour eux », nous accorde Olivier.

 

La remise en cause des versions officielles des événements du 11 septembre (Comme celles qui expliquent l’effondrement de la tour 7 -fait déjà inconnu d’une grande partie de la population en soit- ou l’attaque du Pentagone par exemple) n’a finalement jamais fait l’objet d’enquête journalistique de fond de la part des médias français. Pourtant, certaines découvertes furent étonnantes, comme la présence d’explosifs dans tous les échantillons de poussière des bâtiments WTC 1, 2 et 7… Cela aurait été un magnifique scoop, non ?

 

Voici quelques explications…

 

www.cercledesvolontaires.fr
 

Tags : Journalisme 11 septembre 2001

Réagissez à l'article

56 réactions à cet article

  • 5 votes
    moorea34 (---.---.---.189) 14 septembre 2012 11:12

    Pourquoi ne pas parler de "la présence d’explosifs dans tous les échantillons de poussière des bâtiments WTC 1, 2 et 7" ?????

    Non pas en raison d’un complot americano-sino-maçono-militaro-illuminati...
    mais tout simplement pour ne pas passer pour de sombres crétins puisqu’il est désormais avéré que ceux qui ont prétendu avoir fait cette découverte sont, au mieux, des benêts de compétition, au pire de vrais escrocs !!
    http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1810
    http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1698

    Mais Taymans, en journaliste avisé devrait savoir tout ça non ?

    • 18 votes
      sheeldon (---.---.---.111) 14 septembre 2012 11:53
      sheeldon

      heu mec on connaît déjà ces trucs , mais comme le dit wesson dans le fil du lien, que vous avez mis , il n’y a pas consensus au niveau scientifique sur le sujet ! donc la question est de savoir pourquoi lagardere , bouygues , berge , pigasse and co diffusent votre version et insultent toute version ou toute étude divergente .....

      ici vous êtes comme les " conplotistes " que vous dénoncez , vous SAVEZ que monsieur quillant ou gillard ont RAISON ....

      c’est votre droit , mais j’ai aussi le droit de pensé autre chose et ce n’est pas plus " complotiste " ou illuminati que vos allégations !

    • 4 votes
      Supafaya (---.---.---.109) 14 septembre 2012 13:50

      ça va la vie est belle ? les subventions pleuvent ? hmm y a bon smiley
      Vendre son âme au diable un jour ça s’ paye.
      http://www.reopen911.info/11-septembre/commentaires-sur-la-critique-de-jerome-quirant-concernant-l-article-de-niels-harrit/

    • 6 votes
      emphyrio (---.---.---.28) 14 septembre 2012 15:28

      Moorea
      Avez-vous une explication logique à la présence de sphère de fer dans les poussières du WTC, présence qui ne fait aucun doute et que l’équipe chargée de leur analyse par le gouvernement, dirigée par Jim Millette, aurait cherché à dissimuler ? On tombe d’accord sur la similitude des constituants des peintures et de thermite, thermate ou nanothermite. Mais la combustion d’une peinture primaire ne produira pas ces billes de fer alors qu’elles sont obtenues en abondance dans une réaction thermitique.
      Le postulat sur lequel vous vous appuyez ne correspond pas à la véritable démarche scientifique mais relève davantage d’une vaste entreprise de dissimulation.

    • vote
      moorea34 (---.---.---.223) 14 septembre 2012 19:31

      La réponse à cette question est donnée dans un des liens fournis.

      Il faut juste avoir un cerveau en état de marche pour pouvoir lire jusqu’au bout et, accessoirement, accepter d’enlever ses œillères.

       

    • 2 votes
      emphyrio (---.---.---.28) 14 septembre 2012 20:16

      C’est faux, vous n’évoquez pas ni n’expliquez leur présence dans les poussières du WTC...

    • 2 votes
      emphyrio (---.---.---.28) 14 septembre 2012 20:20

      peut-être dans un autre lien ?

    • 1 vote
      moorea34 (---.---.---.223) 14 septembre 2012 20:30

      Non dans un des liens fournis.

       

      Mais il faut lire.

    • 2 votes
      emphyrio (---.---.---.28) 14 septembre 2012 21:29

      Vous parlez de "sphérules riches en fer", terme évasif qui évacue la question des sphères Fe présentes dans un pourcentage d’environ 6 % dans certains échantillons de poussières du WTC. Comme vous avez aussi un cerveau, vous devriez vous interroger sur leur origine et donneriez peut-être une autre explication qu’une température supérieure à 1300°C nécessaire à la réduction des oxydes.

    • vote
      moorea34 (---.---.---.223) 14 septembre 2012 21:45

      Non, moi je ne dis rien...

      Je lis juste ce que des gens bien plus intelligent que moi sur le sujet disent justement.
      C’est un des liens fournis.

      4ème fois que je vous l’écris.

      On va voir si vous y arrivez....

       

    • 2 votes
      emphyrio (---.---.---.28) 14 septembre 2012 22:01

      ces gens intelligents semblent ignorer les sphérules de fer métallique pur, signalées dans le rapport du Groupe RJ Lee. La réduction totale des oxydes de fer implique des températures largement supérieure à 700 °C, non ?

    • vote
      moorea34 (---.---.---.223) 14 septembre 2012 22:08

      Vous n’avez vraiment pas trouvé ?

      Pour la 5ème fois, j’ai donné 3 liens... pas 435.... 

      Vous êtes con ou vous le faites exprès ?

       

    • 2 votes
      emphyrio (---.---.---.28) 14 septembre 2012 22:16

      Je crois que le con c’est vous parce qu’aucun de ces liens ne répond à ma question (peut-être ne la comprenez-vous pas ?)

    • vote
      moorea34 (---.---.---.223) 14 septembre 2012 22:21

      Non, vous posez une question à laquelle un des liens donne la réponse.... essayez encore....

      3 liens uniquement, ça devrait être facile pour quelqu’un qui prétend savoir lire.

      Trouvez le bon lien, le passage correspondant.... Et après je vous donnerait un peu de lecture scientifique qui confirmera tout cela par A+B.

       

    • 1 vote
      emphyrio (---.---.---.28) 14 septembre 2012 22:57

      J’ai perdu !
      A mon tour, je vous propose de retrouver ma question dans un seul lien (pour vous ce sera plus facile)

    • vote
      moorea34 (---.---.---.223) 14 septembre 2012 23:22

      On va faire autrement... Apparemment, c’est le mot "sphérule" qui vous tracasse.

      J’ai donné trois liens.
      Vous prenez le premier, et dans le volet "recherche" de votre navigateur vous tapez "sphérule". Là vous lancez la recherche. Si le navigateur n’a pas trouvé sphérule, vous passez au lien suivant... et ainsi de suite jusqu’à ce que vous trouviez le lien avec effectivement sphérule à l’intérieur.
      Attention : ce n’est pas encore gagné smiley
      Le mot sphérule apparaît plusieurs fois !... C’est là le piège....
      Donc il faut trouver le passage où la personne (bien plus compétente que moi dans le domaine) explique la physique de la chose...
      Comme vous êtes quand même bien endoctriné, bien sûr, vous ne voudrez pas croire à cela : forcément ces scientifiques sont à la solde du grand complot intersidéral…
      Donc là, j’aurais bien 4 à 5 publications scientifiques en référence qui confirmeraient cela… Mais est-ce bien nécessaire ? de toute façon, TOUS les scientifiques du monde entier font parti du Grand Complot, c’est bien connu…
      Donc en désespoir de cause, et pour finir, si vous franchissez victorieusement toutes ces étapes dantesques je vous fournirai une vidéo Youtube qui vous montrera définitivement que ces sphérules n’ont rien d’extraordinaire…
      Et que Harrit, Jones et toute la clique qui les suit sont bien de sacrés escrocs...

      Et qu’il faut être un sacré benêt pour continuer à suivre de tels menteurs ! (voir les post-scriptum de ma critique de l’article sur www.bastison.net )

    • vote
      moorea34 (---.---.---.223) 14 septembre 2012 23:41

      Un autre jeu avec des chiffres cette fois (pour voir si vous y arrivez mieux) : http://11-septembre.com/dossiers/Harrit/primer_paint_Niels_Harrit.pdf

      Dans ce document de Harrit, qu’est-ce qui me fait dire que les calculs qu’il propose sont d’une nullité affligeante, même pas digne d’un collégien ? 

    • 4 votes
      emphyrio (---.---.---.28) 15 septembre 2012 00:52

      Merci pour votre condescendance. Mais en l’occurrence l’expérience d’Harritt n’apporte rien à ma question. Si celle-ci met en évidence l’apparition de sphérules à 700 °C (à cette température et pour cette durée de chauffe, le fer reste dans son état oxydé), cela ne rejoint pas l’observation qui a été faite par RJ LeeGroup. Dans le lien que je vous donne table 3, les sphérules sont dans un pourcentage anormalement élevé (du même ordre que les poudres de béton) et leur concentration en fer atomique (Fe) est notable (Fig 21). Vos liens ne répondent pas à cela, (ni le site Bastison ?), mais je l’avais mal formulé probablement.

    • vote
      moorea34 (---.---.---.223) 15 septembre 2012 08:11

      Désolé, je ne peux rien pour vous....

    Ajouter une réaction

    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


    FAIRE UN DON







Palmarès