Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Médias > Alain Benajam (2/2) : « Si on supprime la Nation et les frontières, comment (...)

Alain Benajam (2/2) : « Si on supprime la Nation et les frontières, comment va-t-on exercer le pouvoir du peuple ? »

Poursuite de notre entretien avec Alain Benajam du Réseau Voltaire publié en collaboration avec MetaTV.

 

Après avoir abordé l’histoire du Réseau Voltaire, Alain Benajam revient sur le combat de fond de ce média contre l’impérialisme, et pour la défense de la souveraineté des nations.

 

« Le pouvoir, le pouvoir anglo-saxon diabolise la nation. La Nation, pour nos adversaires, c’est fasciste. La Nation est clairement désignée comme étant l’ennemi, pourquoi ? » s’interroge-t-il.

 

« La nation française s’est construite comme étant la fédération de tous les peuples constituant la France contre la tyrannie. C’est ça qui est le ciment national. »

 

« Les révolutionnaires de 1789 à 1793 partaient au combat en criant « Vive la Nation ! », c’était leur cri de ralliement. La Nation c’est quoi ? C’est l’ensemble des citoyens constituant l’État. La France donne à la nation un aspect formel, explicite. Contrairement à la définition anglo-saxonne, ou bien royaliste et maurassienne de la nation qui prétend que la nation ce sont des gens qui forment une communauté culturelle, linguistique et historique. »

 

« La nation est un espace démocratique. On ne peut pas imaginer une démocratie qui s’exerce sans une délimitation de son exercice. Si on dit « il n’y a plus de frontières mais une démocratie globale" , on va avoir la même démocratie que les chinois. La démocratie s’exerce avec des gens qui sont proches de nous, qui ont des mœurs proches… On peut établir des lois dans un espace fermé qui ne soit pas trop lointain. (…)
Si on supprime la nation et les frontières, comment va-t-on exercer le pouvoir du peuple ? »

 

« L’impérialisme anglo-saxon ne va avoir de cesse que de détruire l’idée de nation, et les nations légales. Car il faut les détruire. Concernant l’Europe, ils veulent en faire un super-État, qu’ils vont rediviser en régions. Quand on voit ce qu’ils découpent, on se rend compte que l’Alsace-Lorraine va à l’Allemagne. Et nos ancêtres qui se sont battus pour l’Alsace et la Lorraine ? Les fascistes, ce sont eux. Ce ne sont pas les gens qui défendent la Nation et la République. »

Tags : Histoire Démocratie Médias Culture


Sur le même thème

Alain Benajam - La véritable situation en Ukraine - Meta TV
Benajam - Nouvelles technologies / Ukraine / Finance / Sionisme - Meta TV
Alain Benajam - Pour comprendre la situation en Ukraine - Meta TV
Langue française : histoire et devenir face à la pensée unique impérialiste (Alain Rey, Claude Hagège)
L'influence des francs maçons sur la Révolution française avec Alain Benajam et Thierry Meyssan sur Meta TV


Réactions à cet article

  • 2 votes
    Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 10 octobre 2012 10:11
    Jean-Pierre Llabrés

    « L’impérialisme anglo-saxon ne va avoir de cesse que de détruire l’idée de nation, et les nations légales. Car il faut les détruire. Concernant l’Europe, ils veulent en faire un super-État, qu’ils vont rediviser en régions. Quand on voit ce qu’ils découpent, on se rend compte que l’Alsace-Lorraine va à l’Allemagne. Et nos ancêtres qui se sont battus pour l’Alsace et la Lorraine ? Les fascistes, ce sont eux. Ce ne sont pas les gens qui défendent la Nation et la République. »

    Ce paragraphe paraît bien ambigu...



    • 7 votes
      Par Famine (---.---.---.161) 10 octobre 2012 12:38
      Famine(la grande)

      Je ne vois pas ce qu’il contient d’ambigu. Expliquez. 

    • 2 votes
      Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 10 octobre 2012 14:44
      Jean-Pierre Llabrés

       L’impérialisme anglo-saxon ne va avoir de cesse que de détruire l’idée de nation, et les nations légales.
      Car il faut les détruire. ? ? ?
      Concernant l’Europe, ils [
      L’impérialisme anglo-saxon ?] veulent en faire un super-État, qu’ils  [L’impérialisme anglo-saxon ?]  vont rediviser en régions.
      Quand on voit ce qu’ils 
       [L’impérialisme anglo-saxon ?]  découpent, on se rend compte que l’Alsace-Lorraine va à l’Allemagne. À TORT OU À RAISON ?
      Et nos ancêtres qui se sont battus pour l’Alsace et la Lorraine ? 
       À TORT OU À RAISON ?
      Les fascistes, ce sont eux. VRAI OU FAUX ? QUI SONT LES FASCISTES ? NOS ANCÊTRES OU L’IMPÉRIALISME ANGLO-SAXON ?
      Ce ne sont pas les gens qui défendent la Nation et la République.
       » QUI SONT LES GENS QUI DÉFENDENT LA NATION ET LA RÉPUBLIQUE ?



    • 5 votes
      Par machiavel1983 (---.---.---.227) 10 octobre 2012 15:32
      maQiavel

      Moi je ne comprend toujours pas ou vous voulez en venir ...

    • vote
      Par Voter Après la Monnaie (---.---.---.172) 11 octobre 2012 16:56
      Voter Après la Monnaie

      "l’Alsace et la Loraine"... quand je vous disait qu’avec les nazionalistes, on va encore avoir droit à des guerres à la con pour des territoires, évidemment sans demander l’avis des populations !
      .
      Le monde de la monnaie est un monde corrompu jusqu’à l’os.
      Commencez à réfléchir à cette problématique.
      Heureusement, la grande vague AM arrive ! ;o)

  • 6 votes
    Par machiavel1983 (---.---.---.227) 10 octobre 2012 14:42
    maQiavel

    Je ne suis pas trop d’ accord avec sa version de la révolution ...c’ était pas la lutte du peuple contre la tyrannie, c’ était surtout l’ élite bourgeoise qui a renversé la noblesse ;

    Quant à la démocratie et la délimitation de son exercice , je dirais pluton souveraineté à la place de démocratie .
    Et effectivement la souveraineté populaire ne peut s’ exprimer qu’ à l’ intérieur d’ une nation , en détruisant les nations, on détruit toute souveraineté populaire ! C’ est ça la cible à mon avis , la souveraineté !
    • vote
      Par joelim (---.---.---.104) 10 octobre 2012 20:47
      joelim

      c’ était surtout l’ élite bourgeoise qui a renversé la noblesse


      C’ets vrai en 89 mais pas en 93. Et je crois qu’il parle des gens qui ont fait la Révolution en pratique, pas ceux qui l’ont commanditée et/ou dirigée.

      Pour le reste, tout à fait d’accord. Quoique le terme de démocratie (au sens premier) me parait plus fort, et englober celui de souveraineté (qui n’est pas forcément celle du peuple malheureusement).

      Mais vu que le terme démocratie est galvaudé, il vaut mieux parler de souveraineté, qui est un concept fort, et ce qui est étonnant est que ce qu’il représente soit si méprisé dans les milieux politiques de droite comme de gauche. Trahison des élites ?
    • vote
      Par Voter Après la Monnaie (---.---.---.172) 11 octobre 2012 16:59
      Voter Après la Monnaie

      @ machiavel :
      .
      "la souveraineté populaire ne peut s’ exprimer qu’ à l’ intérieur d’ une nation ,"
      .
      la souveraineté s’exprimer dès qu’elle peut s’exprimer réellement. Le territoire, qu’il soit grand ou petit ne rentre pas en compte.

  • 5 votes
    Par GAIPORC (---.---.---.8) 10 octobre 2012 16:16
    GAIPORC

    La démocratie s’exerce avec des gens qui sont proches de nous, qui ont des mœurs proches… On peut établir des lois dans un espace fermé qui ne soit pas trop lointain.
    Faudrait savoir il vient de faire 5 minutes pour expliquer que la France était une mosaïque de culture différentes et politiquement constituée pendant des siècles de villes autonomes. De plus la grande révolution ne peut se réduire au cadre national il le dépasse largement. La déclaration des droits de l’Homme ne se limitait pas aux français mais concerne l’humanité
    elle est considérée comme applicables en tout temps et en tout lieu . C’est cela la grandeur de la nation française c’est de se transcender pour aller vers l’universel.
    Dans la constitution de 1793 article 4 « Tout homme né et domicilié en France, âgé de vingt et un ans accomplis ; Tout étranger âgé de vingt et un ans accomplis, qui, domicilié en France depuis une année - Y vit de son travail - Ou acquiert une propriété - Ou épouse une Française - Ou adopte un enfant - Ou nourrit un vieillard  ; - Tout étranger enfin, qui sera jugé par le Corps législatif avoir bien mérité de l’humanité - Est admis à l’exercice des Droits de citoyen français." Voilà c’est cela ma France et je suis un breton de souche c’est à dire un fils de plouc fier d’être français. Jaurès disait le patriote c’est celui qui aime son pays le nationaliste c’est celui qui déteste les autres. Il me semble que votre méfiance des étrangers et de leurs moeurs vous situe dans le deuxième groupe !!

    • vote
      Par joelim (---.---.---.104) 10 octobre 2012 20:25
      joelim

      Je pense qu’il voulait dire mœurs culturelles et politiques trop différentes de nous pour qu’on puisse en faire un moyen terme viable.


      S’il y a une démocratie globale, comment on va y arriver, dit-il, et il a parfaitement raison. C’est la porte ouverte au totalitarisme, on voit bien avec le déficit de démocratie béant des structures de l’Union européenne...

      L’idée universaliste de la France, ce n’est pas perdre sa souveraineté pour partager l’esclavage des autres, mais partager (modestement) nos valeurs avec les autres nations.

      La dictature financière est à nos portes, et les belles idées humanisantes universelles et finalement pseudo-transcendantes prônées par les partis politiques gouvernants ne sont plus que des courbettes incessantes au grand capital, lui-même issu des dérèglementations et des fraudes à l’impôt. Bref on est mal barrés...
    • vote
      Par joelim (---.---.---.104) 10 octobre 2012 20:35
      joelim

      L’idée d’universalisme, très belle en soi, n’est encore et pour longtemps qu’une utopie. 


      Le fait de vouloir la réaliser coûte que coûte, comme le font le PS et le PG depuis leurs débuts, ne peut dans les circonstances actuelles n’amener qu’au totalitarisme. 

      Pourtant on voit bien ce qu’est l’Europe, libérale et technocrate, on constate la catastrophe d’avoir perdu notre politique monétaire et donc d’avoir acquis une dette infâme (en grande partie).

      Ils croient pouvoir changer l’UE après avoir validé les pires bassesses néolibérales et liberticides (le TSCG) ? C’est tellement idéaliste que c’en est profondément stupide ! Et s’ils sont intelligents c’est encore pire.
  • vote
    Par joelim (---.---.---.104) 10 octobre 2012 20:37
    joelim

    Ce que je comprends du problème (après l’avoir mouliné selon mon entendement) :


    - La légalité existe et fonctionne essentiellement au niveau des nations.


    - Tout semblant d’empire cherchant à s’établir est illégal car il nie les légalités nationales.


    - Toute illégalité de cet ordre de grandeur est totalitaire donc fasciste.   (comme la mafia peut être qualifiée de fasciste, à son niveau, par exemple)


    - D’autre part, la démocratie (du moins ce qu’on a réussi à en tirer) existe et fonctionne essentiellement au niveau des nations.


    - Donc tout semblant d’empire cherchant à s’établir est contraire à la démocratie (au sens noble) et par conséquent fasciste.


    - Les véléïté d’Empire actuellement proviennent des Etats-Unis (sous-entendu de la représentation politique étasunienne actuelle).


    Donc le pouvoir Etatsunien d’aujourd’hui est qualifiable d’une épithète que j’omets d’écrire pour ne pas choquer ceux qui n’adhèrent pas à l’argumentation ci-dessus ou qui lisent en diagonale.


    Mais en quoi un des 6 points ci-dessus est faux, quand on y réfléchit objectivement et surtout en faisant abstraction des jugements émotionnels ou plutôt des préjugés, acquis notamment via les médias, qui rendent souvent peu fiables nos conclusions si on n’y prend garde ?


    (1) au sens moderne, c-à-d la démocratie "représentative" (même si c’est un oxymore) qui n’a pas trop mal marché quand même avant le bi-partisme qui sévit aujourd’hui


    (2) même si ça s’appelle autrement aujourd’hui, avec de jolis mots rendus creux par leur mésusage... : démocratie, droits de l’homme, intervention humanitaire, liberté, ... tout ces mots peuvent être aussi être utiles à la dialectique d’un empire naissant...

  • 2 votes
    Par Latigeur (---.---.---.105) 10 octobre 2012 22:17
    Latigeur

    joelim


    Tout est faux ou a peu prés dans vos 6 points

    1La légalité existe et fonctionne essentiellement au niveau des nations, 

    il existe des états bi-nationaux ou multi-nationaux qui appliquent des principes de droit et fonctionnent en toute légalité, à contrario un état-nation peut être dominé par un dictateur qui s’affranchit de toute référence à la légalité.

    2 Tout semblant d’empire cherchant à s’établir est illégal car il nie les légalités nationales.

    C’est sur que dit comme ça ...........comme si nous n’avions le choix qu’entre l’empire et la nation !.Des états-nation peuvent se fédérer et renoncer à une part de leur souveraineté et ceux de manière tout à fait légale. La légalité nationale comme vous dite n’a pas un caractère transcendant, les citoyens en ont convenu dans un temps donné, il peuvent modifier cet état de fait.

    3 Toute illégalité de cet ordre de grandeur est totalitaire donc fasciste. (comme la mafia peut être qualifiée de fasciste, à son niveau, par exemple)

    On viens de démontrer que des organisations étatique fédérales ne sont pas forcément illégales

    4 D’autre part, la démocratie (du moins ce qu’on a réussi à en tirer) existe et fonctionne essentiellement au niveau des nation

    Là encore, c’est faux, il existe des états bi-nationaux ou multi-nationaux démocratiquest , à contrario un état-nation peut être dominé par un dictateur qui s’affranchit de tout respect de la démocratie

     5 Donc tout semblant d’empire cherchant à s’établir est contraire à la démocratie (au sens noble) et par conséquent fasciste.

    encore faudrait-il définir la notion de "semblant d’empire" et préciser celle de démocratie et de fascisme, le fascisme de Mussolini s’appuyait pour l’essentiel sur le nationalisme italien, le fascisme a de manière général une forte composante nationaliste.

     6 Les véléïté d’Empire actuellement proviennent des Etats-Unis (sous-entendu de la représentation politique étasunienne actuelle).

    Affirmation subjective et même si cela était constituer une fédération européenne serait un bon moyen de mettre en capacité d’y résister.



  • vote
    Par Latigeur (---.---.---.105) 10 octobre 2012 22:20
    Latigeur
    ooops, j’ai oublié un mot :

    Affirmation subjective et même si cela était constituer une fédération européenne serait un bon moyen de se mettre en capacité d’y résister
  • 1 vote
    Par GAIPORC (---.---.---.8) 11 octobre 2012 08:15
    GAIPORC

    Je me demande qui est dans les généralités et les dogmes car je m’appuie sur les textes fondateurs de notre République à savoir la déclaration des droits de l’homme et du citoyen et la constitution de 1793. Vous parlez du partage de nos valeurs mais c’est justement celles la qui font l’identité française.
    Dans l’armée des volontaires de l’an 2 il y avait des étrangers en pagaille et la Révolution a honoré des étrangers comme Anarcharis Cloots, Benjamin Franklin etc....
    C’est ce qui a sans doute entraîné la lutte à mort des autres monarchies qui ne pouvaient accepter cette idée universelle qui mettait en danger leurs pouvoirs.
    Nous sommes encore capable de rallumer cette flamme et de montrer à nos camarades d’Europe qu’une autre union est possible !! Ce n’est pas un vœu mais un projet politique !!

  • 1 vote
    Par GAIPORC (---.---.---.8) 11 octobre 2012 08:32
    GAIPORC

    Quant au syllogisme révolution - terreur- totalitarisme Il ne sert que les intérêts de ceux qui ne souhaitent pas le changement. François Furet et consorts nous ont déjà fait le coup en 1989 en nous expliquant que l’idée même de révolution était absurde et dangereuse. Cela leurs a permis au passage de nous vanter les délices de la résignation et de la réforme.....
    Nous, nous ne nous résignons pas et nous appelons à la Révolution citoyenne par les urnes !!

  • vote
    Par Latigeur (---.---.---.231) 11 octobre 2012 17:41
    Latigeur

    "Ceux qui sont élus n’y ont aucun pouvoir ...
    Le parlement et le conseil sont les seuls décideurs et pondent des directives que les états sont obligés de valider."


    Le parlement européen est élu au suffrage universel.
    Le Conseil européen c’est le sommet des chefs d’État ou chefs de gouvernement des États membres de l’Union européenne. Ce sont eux aussi des élus dans chacun de leur pays.

    Est-ce que vous vous relisez avant de poster, Nevenoë ?


  • vote
    Par Latigeur (---.---.---.231) 11 octobre 2012 21:17
    Latigeur
    Nevenoê,
    Le conseil européen n’a rien de mystérieux et les membres de la commission sont nommés par des élus qui les contrôlent. Le fait que vous ne soyez pas content n’autorise pas à dire n’importe quoi en suivant comme un mouton la propagande de certains extrémistes de droite ou de gauche.
    .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès




voyance gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus
voyance gratuite