Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Débat télévisé sur le logiciel libre

Débat télévisé sur le logiciel libre

Après un quart d'heure d'une affaire de piratage informatique, servant par ailleurs à financer les logiciels privatifs, vous avez la présentation de logiciels libres pour lesquels on entend peu la publicité. Le présentateur n'a toujours pas mis à jour ses informations. En effet on parle maintenant de Libre Office, pas d'Open Office. Libre est par ailleurs un mot français. Le match n'est par ailleurs plus entre Firefox et Internet Explorer, mais il y a en plus Chromium, Firefox protégeant le mieux l'utilisateur de publicités Google.

 

 

Les logiciels propriétaires, pourtant très nombreux, sont composés à 80 % de sources libres.

https://aful.org ;

https://www.mozilla.org/fr

 

Vous ne trouvez pas votre logiciel libre, voici :

http://framasoft.net

 

Vous avez notamment accès à toutes sortes de réseaux libres protégeant votre vie privée de Google, Apple, Facebook, Amazon, Adobe, Microsoft.

Des livres libres :

http://framabook.org

 

Vous y avez notamment un livre libre selon Sadi Carnot, que je peux diffuser ici :

https://ia601507.us.archive.org/0/items/JohannSebastienBachStMatthewPassionBWV24421

https://ia601507.us.archive.org/0/items/JohannSebastienBachStMatthewPassionBWV24421/framabook-thermodynamique-noiretblanc.pdf

 

A vous :
http://framabook.org/comment-publier-des-contenus-de-framabooks/

https://archive.org/details/creativite

 

Tags : High-tech Politique Informatique Philosophie Science et techno Logiciels libres Ecole



Réagissez à l'article

4 réactions à cet article


  • 2 votes
    sls0 sls0 6 novembre 2015 19:37

    Vu la vitesse de développement de l’informatique cette vidéo date un peu.
    Elle est intéressante mais un peu vieille. Snowden est passé par là depuis.
    Au sujet de Snowden, il emploie TAILS, c’est un logiciel libre.

    Le l’ai sur une clé USB, je me déplace assez souvent dans des pays qui ne causent pas français, je reboote sur un ordinateur et il me cause en français et il ne cause qu’à moi et aux personnes que j’ai décidé. Ce n’ai pas par envie de me cacher, je l’emploie très peu mais avec un clavier souple en azerty je me sens moins paumé parfois.

    Je réside dans un pays (hispanophone) où on ne trouve que du piraté, ça fait bizarre cette vidéo. Tout les deux-trois heures il y a des vendeurs de CD / DVD qui passent devant chez moi.

    A une heure d’avion c’est les USA où il sont plus pointilleux, clé, clavier souple et smartphone c’est plus que suffisant, malgré que j’ai des logiciels avec licence pour la plupart, j’avais accès en France à une discothèque bien fournit dont la copie est légalement sur mon ordinateur, je me voit pas en discuter avec un douanier US, l’ordinateur ne m’accompagne pas.


    • 1 vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 8 novembre 2015 00:48

      @sls0
      "Au sujet de Snowden, il emploie TAILS, c’est un logiciel libre."


      Merci pour le tuyau, je ne connaissais pas. 


    • vote
      gamel 6 novembre 2015 21:13

      Je sais pas exactement de quand date cette vidéo (des débuts de la tnt j’imagine) mais ça fait une éternité que j’avais plus entendu parler de napster, de divx, de kazaa ou de l’encyclopédie encarta. Avant que wikipedia existe ça servait à faire des recherches.

      Nostalgie...


      • vote
        herve33 7 novembre 2015 22:35

        Ce reportage date de 2005 , le patron de Mozilla parle de internet Explorer qui date de 2001 , et Firefox aurait 4 ans de plus .

        Désormais , En europe , c’est Chrome qui est le plus utilisé 57 % , Internet Explorer ou edge 17 % est a égalité avec Firefox. 

        http://www.zdnet.fr/actualites/chiffres-cles-les-navigateurs-internet-39381322.htm

        Conclusion du site Framasoft :

        Le logiciel libre et open source permet non seulement une présence pérenne, et même très large, sur le marché (Red Hat est déjà proche du milliard de dollars de revenus annuels), mais aussi plusieurs modèles différents qui sont totalement impossibles avec le logiciel propriétaire. Le fait que le logiciel libre et open source est un bien non concurrent facilite aussi la coopération entre entreprises, tant pour accroître sa présence mondiale et pour signer des contrats à grande échelle pouvant demander des compétences multiples que sur le plan géographique (même produit ou service, région géographique différente) ; « verticalité » (entre produits) ou « horizontalité » (des domaines d’application). Cet adjuvant à créer de nouveaux écosystèmes est l’une des raisons expliquant que le logiciel libre et open source fait partie intégrante de la plupart des infrastructures informatiques dans le monde, enrichissant et aidant les entreprises et administrations publiques à réduire leurs coûts et à collaborer pour de meilleurs logiciels.

        

        Ajouter une réaction

        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


        FAIRE UN DON







Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa
recharge cigarette électronique