Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Médias > PSA : le rôle nocif des médias

PSA : le rôle nocif des médias

PSA va virer 8000 personnes, ça n’a échappé à aucun d’entre vous, et au cas où voici un rappel.

 

Problème : nos chers médias ne font pas leur travail, une fois de plus. Ils vont sur-médiatiser un licenciement de plusieurs milliers de personnes, mais ils ne médiatisent jamais les dizaines d’embauches qui ont lieu chaque jour, car elles ne sont pas du tout sensationnalistes. Ainsi, comme d’habitude, c’est une prime au spectacle, et ce sont les disciples de Guy Debord et de sa société du spectacle qui en sont les complices ! Ces complices, comme vous avez pu l’entendre, vont du Parti Communiste au FN, sans la moindre exception. Tous sont pour que l’État accroisse son rôle dans la filière automobile, d’une manière ou d’une autre. Sans réaliser que c’est précisément à cause de cela (et notamment des 4 milliards de subventions diverses accordées à PSA ces dernières années) que l’industrie automobile française se porte mal.

 

Aucun média, aucun politique pour rappeler quelques évidences

 

1/ Les médias de masse amplifient les licenciements et ne médiatisent jamais les embauches, alors que les personnes licenciées ont bien dû être embauchées non ?

 

2/ Les politiques sont tous de gauche ou d’extrême-gauche sur ce coup-là, en tout cas aucun n’est libéral. Et le camp qui se dit “de droite” est bien mal venu pour faire la leçon maintenant, alors qu’ils ont été au pouvoir depuis 10 ans.

 

3/ Un salarié licencié n’est pas mort ni handicapé à vie, il est juste au chômage, donc il doit se former et chercher un nouveau travail, ou créer son entreprise avec ses indemnités. On dirait qu’on a à affaire à des gens qui viennent d’apprendre qu’il leur reste 2 semaines à vivre, ce qui rend compte du niveau affligeant d’assistanat dans lequel nous évoluons. Mais s’il était plus facile de licencier dans ce pays, il serait aussi plus facile d’embaucher, et les licenciements seraient donc moins un drame national qu’actuellement.

 

4/ Les emplois ne poussent pas dans les champs et ne tombent pas du ciel, il faut que des entrepreneurs les créent. Pas d’entrepreneurs, pas d’emplois.
Trop d’État = trop de fonctionnaires = trop de taxes = pas assez d’entrepreneurs = pas assez d’emplois.

 

5/ Des licenciements aujourd’hui ne signifient pas que l’entreprise fait faillite, mais qu’elle se restructure afin de faire à nouveau des bénéfices à l’avenir afin d’embaucher à nouveau à l’avenir. Par exemple Michelin, dont le plan social avait été si décrié en 1999, est passé de 102 700 équivalents temps plein en 2009 à 108 300 en 2011 (mais aucun média n’en a fait état). Si une entreprise ne peut licencier quand elle en a besoin, elle est sûre de faire faillite et d’entraîner tous ses salariés dans sa chute. Les communistes n’ont toujours pas compris cela, en 2012 après Jésus-Christ. S’ils l’avaient compris, ils ne s’appelleraient plus communistes, il est vrai. 

 

Source : E&D

 

Tags : Economie


Sur le même thème

Peugeot : la mort au tournant ?
"La violence des riches" par Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon - 2013
Gilles Ardinat - La compétitivité, un mythe en vogue
Ils bloquent leur abattoir pour de meilleures primes de licenciement
Les infos dont on parle peu n°51 (25 janvier 2014)


Réactions à cet article

  • 4 votes
    Par Hijack (---.---.---.187) 14 juillet 2012 01:20
    Hijack ...

    Quand j’entends et vois l’intervention de Montebourg, on voit bien qu’il n’est pas à sa place ...

    Ce gars, (sûrement sincère, mais totalement limité) ... finira par se faire éjecter !
    Mais attention, à l’UMP ... c’est encore pire pour la plupart.

  • 6 votes
    Par amest (---.---.---.240) 14 juillet 2012 02:45

    "ils ne médiatisent jamais les dizaines d’embauches qui ont lieu chaque jour"
    Oui. Des CDD qui remplacent des CDI. Une précarisation croissante de l’emploi.
    Des emplois dans les grandes surfaces qui n’ont rien de productifs, qui vendent les productions chinoises et plus généralement étrangères, et qui étranglent les producteurs et fabricants français.
    Des emplois saisonniers.
    C’est ça les "dizaines d’embauches" qui ont lieu chaque jour ?
    Plus on cesse de "produire" en France (faire une voiture d’un morceau de métal par ex.), plus on appauvrie la France.
    Et c’est pas en créant des grandes surfaces qu’on va créer de la richesse (sauf celle des grands patrons Leclerc)

  • 3 votes
    Par BlackMatter (---.---.---.225) 14 juillet 2012 02:55

    Nein !  Nein !  Nein ! Grosse Propagande !

  • 7 votes
    Par Marco07 (---.---.---.243) 14 juillet 2012 10:35

    Pour moi le rôle nocif des médias ne s’arrête pas à la porte de BFM, mais continue jusqu’à ici...

    Personne ne s’est penché sur les causes (pourtant plus importantes que les conséquences).


    Le marché de l’Iran était de 450 000 véhicules à l’année (ça correspond à la baisse du CA de peugeot). Et nos politiciens ont décidés que ça n’en valait pas la peine (au bénéfice de quel constructeur ?)

  • 2 votes
    Par Maldoror (---.---.---.187) 14 juillet 2012 10:43
    Maldoror

    "1/ Les médias de masse amplifient les licenciements et ne médiatisent jamais les embauches, alors que les personnes licenciées ont bien dû être embauchées non ?"

    => ?? C’est nouveau ça ! 

     

    "3/ Un salarié licencié n’est pas mort ni handicapé à vie, il est juste au chômage, donc il doit se former et chercher un nouveau travail, ou créer son entreprise avec ses indemnités."

      => "Un salarié" c’est une généralité, et ce que tu nous présente ressemble un peu aux bisounours ; il suffit de jeter un oeil sur le modèle américain pour voir que ce n’est pas la panacée ; à un certain âge après avoir travaillé dans des conditions difficiles et qu’on est peu qualifié on a pas tendance à vouloir à nouveau rentrer dans un processus de formation et se reconvertir surtout quand on aura très peu de chance de trouver un nouvel emploi

    4/ Les emplois ne poussent pas dans les champs et ne tombent pas du ciel, il faut que des entrepreneurs les créent. Pas d’entrepreneurs, pas d’emplois.
    Trop d’État = trop de fonctionnaires = trop de taxes = pas assez d’entrepreneurs = pas assez d’emplois.

      => et une nouvelle généralité ! au sein même des pays ayant un secteur public important la situation économique diffère et l’administration publique c’est aussi la sécurité sociale qu’il faudra de toute façon payer car on ne va pas arrêter de se soigner parce qu’on ne nous oblige plus à cotiser

    5/ Des licenciements aujourd’hui ne signifient pas que l’entreprise fait faillite, mais qu’elle se restructure afin de faire à nouveau des bénéfices à l’avenir afin d’embaucher à nouveau à l’avenir. Par exemple Michelin, dont le plan social avait été si décrié en 1999, est passé de 102 700 équivalents temps plein en 2009 à 108 300 en 2011 (mais aucun média n’en a fait état). Si une entreprise ne peut licencier quand elle en a besoin, elle est sûre de faire faillite et d’entraîner tous ses salariés dans sa chute.

    => OK sur ce point, mais il en manque un dernier : 6/ L’embargo imposé à l’Iran ampute PSA de son premier marché à l’export

  • 4 votes
    Par Maldoror (---.---.---.187) 14 juillet 2012 10:46
    Maldoror

    Le gouvernement aurait une mesure très simple et non coûteuse pour soutenir Peugeot : ne pas se soumettre à l’embargo contre l’Iran !
    Voyons donc à quel point il veut redresser l’économie.
    http://www.dailymotion.com/video/xs...

    • 4 votes
      Par Maldoror (---.---.---.187) 14 juillet 2012 12:06
      Maldoror

      En fait c’est General Motors et un lobby américano-sioniste entré dans le capital de PSA qui en profite pour couler le constructeur français.

      L’Etat doit simplement reprendre le contrôle de la gouvernance de l’entreprise de façon discrétionnaire pour rétablir les exportations vers l’Iran.

  • 4 votes
    Par simon (---.---.---.141) 14 juillet 2012 11:26

    Et le rôle nocif de E§D pour sortir des énormités pareilles, on parle trop des licenciements, pas assez des embauches !

  • 2 votes
    Par soumayahastalavictoria (---.---.---.52) 14 juillet 2012 11:41
    soumayahastalavictoria

    Copé la tête à claques

  • 3 votes
    Par joelim (---.---.---.104) 14 juillet 2012 15:47
    joelim

    L’article récite des bouffonneries.


    De la pure propagande néo-libérale qu’on nous sert depuis 40 ans, alors qu’en sous-main les industriels délocalisent et que notre monnaie est construite en total contre-sens de notre intérêt.

    « Un salarié licencié n’est pas mort ni handicapé à vie, il est juste au chômage, donc il doit se former et chercher un nouveau travail  ». 

    LOL quoi, le problème est plus complexe que cela. On dirait une grenouille dans une casserole d’eau chaude sur le feu et qui cherche à soigner ses rougeurs sans remettre en cause sa délicate position...
  • 2 votes
    Par joelim (---.---.---.104) 14 juillet 2012 15:51
    joelim

    Les politiques sont tous de gauche ou d’extrême-gauche sur ce coup-là, en tout cas aucun n’est libéral.


    OK, donc E&D est bien plus libéral que nos politiciens qui sont pourtant des libéraux hyper-bon teint.

    Donc E&D est ultra-libéral. CQFD.

    Haro sur la classe moyenne, c’te parasites. smiley 
  • 1 vote
    Par davideduardo (---.---.---.150) 14 juillet 2012 21:37
    QaviQeQuarQo

    Tous sont pour que l’État accroisse son rôle dans la filière automobile, d’une manière ou d’une autre. Sans réaliser que c’est précisément à cause de cela (et notamment des 4 milliards de subventions diverses accordées à PSA ces dernières années) que l’industrie automobile française se porte mal.



    Non, c´est différent, une nationnalisation (partielle ou totale) fera participer l´état aux bénéfices de PSA et aux décisions,
     alors que de simples subventions sont de l´argent tiré par les fenetres pour une entreprise qui au final fera ce qu il veut de cette argent (remunérer des actionnaires, investir dans une filiale en chine.....)

    Avant de penser a nationnaliser , l´état devrait faire signer des closes aux entreprises qui recoivent ces subventions, qui stipule que cette argent ne doit servir qu adévellopper et investir dans les filieres francaises sous peine d´amendes.
  • 2 votes
    Par edwig (---.---.---.251) 15 juillet 2012 16:41

    de quoi parlez vous avec ces "dizaines d’embauches par jour " à quel entreprise faites vous référence ? Parce que si vous êtes à l’échelle de la France, pourquoi ne parlez vous pas des dizaines de licenciements par jour aussi ?

    Ne remarquez vous pas que lorsqu’une entreprise annonce une embauche de masse, cela s’étale aussi dans les médias ?
    C’est une bien étrange manière de présenter les choses.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès




Pierre Voyance Gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus