• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Sophie de Menthon justifie le travail des enfants

Sophie de Menthon justifie le travail des enfants

Sacrée Sophie, toujours à la pointe du progrès social, la voilà qui milite maintenant pour un travail des enfants éthique. 

 

 

De toutes façon nous dit-elle c’est ça ou le ruisseau. Alors tant qu’à faire il vaut mieux que tous ces chers bambins fasse du haut rendement dans les usines de fringues et de merdouilles en plastiques pour leur plus grand bonheur plutôt qu’ils aient la mauvaise idée de dépecer du capitaliste au coin d’une sombre rue...

 

Reste à espérer que les chers bambins prolétaires prendront pour exemple ces nombreux ouvriers de Chine et d’ailleurs qui pratiquent la défenestration de capitalistes et des larves qui les encensent. 

 

-------------------------------------------------

 

Réponse officielle de Sophie de Menthon (20/12/2011) :

 

La haine conduit à une absence de lucidité... 

 

Oui je suis libérale et je prône l’éthique personnelle et dans les affaires et je ne comprends pas cet acharnement… 

 

Qui pourrait se prononcer autrement que CONTRE le travail des enfants ? mais vous n’y êtes pas ! 

 

Je suis proche de l’UNICEF et ai organisé un colloque avec Jacques Hintzy, je soutiens ses actions, comment pourrait-il en être autrement ?! 

 

Même s’il est choquant de ne pas se prononcer unilatéralement contre une interdiction absolue du travail des enfants, c’est pourtant une position réaliste. On ne peut supprimer ni interdire ces pratiques du jour au lendemain : supprimer le problème n’est pas le régler. 

 

C’est pourquoi interdire le travail de ces enfants qui subviennent aux besoins de leur famille n’est pas faisable si aucun accompagnement n’est effectué. 

 

L’UNICEF rappelle qu’elle "n’est pas opposée au travail que les enfants peuvent effectuer, en vue de soutenir leur famille, tant que ce travail ne nuit pas à leur santé, à leur bien-être et à condition aussi que cela ne les empêche pas d’aller à l’école et de profiter de leur enfance." 

 

Ne soyons pas naïfs, face à des situations de pauvreté extrême, certains parents demandent à leurs enfants de travailler malgré leur jeune âge, pour subvenir aux besoins de la famille tout simplement. On doit prendre en compte les situations précaires de ces familles et c’est ce que fait l’UNICEF en créant des centres d’éducation dans de nombreux pays. 

 

Certes l’objectif un jour sera d’éradiquer complètement le travail des enfants mais cela ne se pourra se faire du jour au lendemain… Il faut instaurer une démarche de progrès et faire évoluer les mentalités. Ainsi grâce aux centres de formation et d’éducations de l’UNICEF les enfants s’instruisent, auront un autre regard sur le monde et passe un peu moins de temps à travailler.. 

 

Les changements s’opéreront d’eux-mêmes d’ici quelques générations. 

 

D’habitude je ne réponds pas à la haine gratuite mais la calomnie laisse des traces : prétendre que je suis favorable au travail des enfants est d’une imbécilité inouïe !

Tags : Enfance Travail Regard sur les médias




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • 30 votes
    zeitgest zeitgest 16 décembre 2011 12:12

    Les con(ne)s ça ose tout !
    C’est même à ça qu’on les reconnaît !
    Michel Audiard


    • 11 votes
      Cascabel 16 décembre 2011 13:39

      Pour moi c’ est l’ inverse. Les cons ça n’ ose rien, et elle elle n’ oserait jamais rien remettre en question.


    • 31 votes
      Manpo Manpo 16 décembre 2011 12:26

      Cette personne (Sophie pro-esclavagiste d’enfants) est à envoyer dans des camps de travail pour fabriquer bénévolement nos chaussures jusqu’à la fin de ses jours. "Vous préférez qu’il crèvent de faim ou qu’ils travaillent sous les coups de fouet ? Moi je préfère les coups de fouet !" o_o


      • 17 votes
        victor 16 décembre 2011 12:36

        Halala, c’est déplorable...


        • 10 votes
          brakik brakik 16 décembre 2011 13:24

          elle a cas bosser sans salaire elle est on en reparle !!!!


          • 27 votes
            Dumpy 16 décembre 2011 13:37

            Cette coquine est née Sophie Turpin, fille de Jean Turpin et de Maud Wirtz, elle est divorcée de René de Menthon.

            Membre du comité éthique du Medef.

            Officier de la Légion d’Horreur.

            Fermez le ban !


            • 10 votes
              Dumpy 16 décembre 2011 13:57

              Je rectifie : démissionnaire en 2009 du comité éthique du Medef (où elle se crêpe le chignon avec dame Parisot).

              Après son divorce, Sophie s’est remise en couple avec sieur Nicolas Crespelle, ancien directeur maketing de la FNAC :

              http://upmc.wikidot.com/nicolas-crespelle


            • 27 votes
              ffi 16 décembre 2011 13:58

              Dans une société normale, ce genre de propos devrait valoir à cette dame l’exclusion de tout le système médiatique. Elle a perdu toute crédibilité.
               
              C’est au niveau du "troussage de domestique" de JF Kahn.
              Ou encore de la proposition de faire signer les ruraux par des vétérinaires de Tenenbaum.
               
              Comment peut-on en arriver à des conceptions aussi sottes ?
               
              Allez ouste, Sophie de Menthon !
               
              Y a suffisamment de gens en France, pour éviter aux médias de n’inviter que des cons.
               
              On perçoit clairement aujourd’hui que certaines "élites" ont largement dépassé leur niveau de compétence. Leur inhumanité se dévoile.


              • 17 votes
                DIVA DIVA 16 décembre 2011 15:22

                Quand on remet l’éducation de l’enfance aux calendes grecques, avec ce genre de raisonnement ignoble, tout devient justifiable !
                ...
                Et pourquoi ne pas valider la pédophilie dans les pays étrangers, tant qu’on y est, car après tout les enfants, esclaves sexuels, peuvent aussi être considérés en manière de moyen de subsistance pour leurs familles !?
                ...
                Et ce n’est certes pas Frédéric Mitterrand, BHL et consorts qui démentiront les propos ouvertement sataniques de cette harpie peroxydée !


                • 10 votes
                  edwig 16 décembre 2011 15:50

                  J’adore ce genre de manipulations qui imposent des choix impossibles et qui empêche toute pensée...Ces choix sélectionnés et imposés par le locuteur, sont purement manipulatoires.
                  Tiens je vous le demande madame ?
                  Ou je vous exploite ou vous crèvez...Vous choisissez quoi ?


                  • 1 vote
                    Cascabel 17 décembre 2011 02:19

                    "Ou je vous exploite ou vous crevez...Vous choisissez quoi ?""
                    .
                    Ne serais-ce pas plutôt :
                    Filez-moi votre mioche en esclavage...vous n’ avez pas le choix.


                  • 1 vote
                    Cascabel 17 décembre 2011 15:16

                    Je me suis mal exprimé, sorry.
                    Là où Sophie de mes Deux est particulièrement odieuse c’ est qu’ elle s’ en prend directement aux enfants. Car la question " que préférez-vous, que je vous exploite ou que vous creviez de faim ?" est pour ainsi dire une banalité du monde du travail.
                    Si Sophie de mes Deux avait posé le problème de l’ exploitation des adultes (et non des enfants ) par les multinationales, comme une question à relativiser en fonction de certaines circonstances on n’ aurait pas le même degré d’ indignation.
                    Le plus extraordinaire étant ses arguments vide de sens. En somme selon elle puisque le travail des enfants est un état de fait, autant faire avec. A partir de là on peut donc s’ accommoder de l’ esclavage, du viol, du trafic d’ organes, du trafic de drogue, de la pédocriminalité et que sais-je encore.
                    Cette femme n’ a tout simplement aucun principe et ignore toute dignité.


                  • 10 votes
                    ffi 16 décembre 2011 16:56

                    Remarquez, ce genre d’affirmation est amusante venant d’une Femme qui ne glande rien de ses journées à part bronzer sous les micros et boursicoter...
                     
                    Mais soyons sérieux, avant de plaider pour le travail des enfants, il faudrait déjà plaider pour le travail des parents, car, aux dernières nouvelles, ce sont les parents qui nourrissent les enfants, pas le contraire...
                     
                    Alors, plaider pour que les enfants chinois soient mis au travail afin de dénier le droit au travail des parents français, c’est d’un tordu, mais d’un tordu... Enfin, l’on ne s’étonne plus de rien venant des membres du microcosme politico-médiatique : ils sont dans un monde tellement étranger au nôtre.


                    • 5 votes
                      Jean Lasson 16 décembre 2011 18:39

                      Fallait pas le dire ! En avouant son absence d’empathie, cette idiote prouve qu’elle n’est même pas capable d’être une bonne propagandiste du NWO à visage (presque) humain.

                      La bêtise et le cynisme devraient avoir des limites...


                      • 5 votes
                        Pyrathome Pyrathome 16 décembre 2011 23:08

                        Propos répugnants, ce vieux tableau me fiche la nausée....


                        • 4 votes
                          Hieronymus Hieronymus 17 décembre 2011 02:37

                          elle a dit au passage un truc enorme qui demontre bien de quelle caste elle est
                          "je peux vous assurere que les multinationales elles font beaucoup pour les enfants alors que les PME elles, les exploitent"
                          a savoir si c’est vrai, ce qui reste a demontrer
                          qu’on se souvienne du rapport de Kouchner pour Total en Birmanie ..
                          sauf que les multinationales paient en moyenne 5% d’impot sur les benefices alors que les PME paient en moyenne 30%
                          que les multin.. sont les enfants gates du systeme, objet de toutes les attentions des pouvoirs publics et des politiques qui voient la un bon moyen de se faire mousser avec renvoi d’ascenseur, entre gens du meme monde on se comprend
                          a cote les patrons de PME sont generalement des self made man qui se sont formes sur le tas et en bavent au quotidien des ronds de chapeau pour arriver a maintenir leur entreprise la tete hors de l’eau
                          que ce sont les PME exposees a tous les risques ds un environnemnet hostile qui creent la richesse tandis que les mutimachins, gavees de subventions, la bouffent
                          mais Sophie apparemment n’a d’yeux que pour les PDGs de mutim... les seuls selon elle qui sont dignes de "la" lui mettre .. c’est une pute a aristos, elle n’aime que les friques, meprise ceux qui doivent mettre les mains dans le cambouis pour s’en sortir !


                          • 2 votes
                            Latigeur Latigeur 17 décembre 2011 18:53
                            Quelques éléments d’information sur le travail des enfants en Amérique latine :
                            "Etant donné la configuration géographique et économique de l’Amérique Latine, un grand nombre d’enfants sont des travailleurs agricoles, ils aident couramment leurs parents à cultiver les champs (dès cinq ou six ans) et à vendre sur les marchés. Sur tout le continent, des enfants sont présents dans les plantations de canne a sucre, d’hévéas, de tabac ou de café, et dans les grands vergers tournés vers l’exportation. En République dominicaine, de jeunes ouvriers agricoles sont même " importés " d’Haïti. En Colombie, la culture de fleurs pour l’exportation, qui s’est développée dans les années quatre-vingt-dix, emploierait également des enfants. Cela est cependant beaucoup plus souvent le cas pour les garçons que pour les filles. En Colombie et, plus encore, au Venezuela, celles-ci sont presque toutes employées dans l’industrie manufacturière, tandis qu’entre un quart et la moitié des garçons sont employés dans la construction. Dans le secteur tertiaire, environ les trois quart des enfants (un peu plus pour les filles et un peu moins pour les garçons) travaillent dans le commerce ou l’hôtellerie et le quart restant travaille dans les services aux personnes."
                            Il est impossible de savoir exactement combien d’enfants travaillent comme domestiques dans le monde, car cette pratique est la plus clandestine qui soit. Dans les années 90, des études ont démontré l’existence de plus de 5 millions d’enfants domestiques en Indonésie. Au Brésil, 22 % des enfants qui travaillent sont employés comme domestiques. Au Vénézuela, c’est 60 % des filles entre 10 et 14 ans. Au Sri Lanka un ménage à revenu moyen sur 3 emploie un enfant de moins de 14 ans comme serviteur. En Afrique Noire, les fillettes sont employées par centaines de milliers. Elles sont vendues comme « bonnes » vers l’âge de 5 ou 6 ans à des « maîtres » qui ont tous les droits sur elles. 

                            • vote
                              macadam92 18 décembre 2011 10:55

                              De menthon les gg sur RMC marshall truchot zeribi ect .. la ligue des biens penseurs biens propres sur eux les donneurs de lecons a notre pauvre france et au peuple francais ces francais feneants tirs aux culs roublards allez continuez a vivre sur vos planetes dorees 


                              • vote
                                Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 décembre 2011 08:16

                                C’est un problème plus complexe qu’il n’y parait et même si cette dame est odieuse d’une manière générale et m’énerve beaucoup, ce qu’elle dit n’est pas entièrement faux. Dans certains pays où les enfants travaillent pour faire vivre leur famille, supprimer ce travail du jour au lendemain jetterait les mômes à la rue comme mendiants ou prostitués. Le cas s’est produit, malheureusement et c’est un exemple de bonne intention produisant un effet nuisible. C’est pourquoi des associations humanitaires préfèrent maintenant négocier un minimum d’heures d’école obligatoire plutôt que de chercher à interdire le travail des enfants sans réfléchir à ce qu’ils deviennent ensuite !


                                Bien sûr, l’objectif est que l’exploitation des enfants cesse complètement partout dans le monde, mais cet objectif ne peut pas être atteint immédiatement dans des sociétés où les enfants sont vendus et exploités depuis plusieurs milliers d’années. Cela ne fait pas si longtemps que ces pratiques ont disparu en Europe.

                                • 1 vote
                                  Kuota 19 janvier 2012 22:10

                                  La misère est une fausse fatalité.... si des pays du monde n’arrive pas à émerger depuis 50 ans.... ce n’est pas la faute à pas de chance... et je l’affirme sans tremblez : C’EST PARCE QUE LE SYSTEME CAPITALISTE ET LES PUISSANCES OCCIDENTALES VEULENT GARDER LE MONOPOLE ET LA DOMINATION SUR LE MONDE.


                                  Le FMI ne prêtent de l’argent que pour faire construire des routes, des aéroports qui permettent ensuite de transporter les matières premières d’Afrique.

                                  Pendant qu’en 24 heure la BCE fabrique pour les banques privées 500 milliards d’euros, la FAO évalue qu’il faut 30 milliards d’euros sur 5 ans pour supprimer définitivement la faim dans le monde en finançant les moyens de production agricole, d’irrigation, de stockage, de transformation etc.... 

                                  Alors merdre... (pardonner mon impolitesse), mais la misère du monde n’est pas une fatalité.... les multi nationale dans tous les pays pauvres se foutent royalement du développement des populations locales... et elle font semblant de s’y intéresser....

                                  Autre exemple en 2004 la FAO à affirmer que l’agriculture bio pourrait suffire à nourrir la planète.... Vous savez ce qui s’est passé ??? Les firmes MONSANTO, BAYER qui donnaient des subvention à la FAO pour que celle ci achète ces semences OGM, ses pesticides, ces engrais... et bien ces bienfaiteur que son Monsanto et ses sbires on supprimer leur subvention à la FAO....

                                  La mère Menthon ne connait que le capitaliste, elle est né dedans, elle est aveugle comme la misère est muette... elle croit que la misère est une fatalité... C’est faux... la misère comme les bas salaire en France sont voulue par le patronat et les banques....


                                • vote
                                  rebelle rebelle 23 février 2012 07:26

                                  D’accord avec les réponses de Gaspard de la nuit et Kuota.
                                  Ne pas oublier que si ces enfants ne travaillent plus, c’est la faim et la prostitution, la mort.
                                  Le moindre mal est de soutenir les ONG qui imposent un minimum de scolarisation.
                                  MAIS pourquoi le travail des enfants est-il, à ce point, important ? Parce qu’ils ne sont pratiquement pas payés. Ce qui permet une production d’esclaves (on est encore en-dessous de l’ultralibéralisme) à des prix dérisoires, que NOUS achetons.
                                  Encore trop cher par rapport au coût de production (la sacro-sainte marge des importateurs, distributeurs etc et la pub, voir Nike...), mais "bon marché" quand même. Ce qui permet aux classes moyennes inférieures de consommer et aux autres de suivre la mode chez H&M ou autres !
                                  Donc, il faut arrêter de réagir de façon épidermique et boycotter les marques qui font des marges scandaleuses sur ce type de production. Sans compter la montée du chômage dans les pays occidentaux. Mais la production "correcte" a un coût...
                                  Bref, nous sommes tous acteurs de cet état de fait. Arrêtons d’acheter compulsivement et recyclons, cela fera moins de déchets. Le problème des ordures est un autre pb scandaleux qui détruit l’avenir de gosses dans des régions-poubelles !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

cccrakc


Voir ses articles







Palmarès