Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Un journaliste obligé d’effacer ses photos par la police

Un journaliste obligé d’effacer ses photos par la police

 

Plus d'infos sur news360x.fr

 

Vous pouvez nous suivre aussi sur FacebookTwitter et sur notre application mobile

 

Tags : Journalisme Manifestation Police Loi Travail



Réagissez à l'article

34 réactions à cet article


  • 12 votes
    Modern_Bushido Modern_Bushido 31 mai 18:59

    1) C’est pas l’appareil photo qui stocke les photos, mais la pellicule ou la carte SD, donc détruire l’appareil complet pour supprimer le contenu de force est absolument stupide. C’est un argument essentiellement dissuasif qui doit être combattu avec diplomatie si jamais on en vient à ce genre d’extrémité. 


    2) Le fait de supprimer la photo depuis le navigateur de l’appareil ne détruit pas physiquement le fichier image, mais le retire simplement de l’index pour dire que l’espace mémoire qu’il occupe peut être réécrit par autre chose plus tard si aucune autre place n’est disponible. C’est de l’informatique de base. Il existe des tas de programmes très performants pour récupérer des fichiers qui ont été désindexés, que ce soit par accident ou suite à un dysfonctionnement du dispositif. Donc le gars qui a pris la photo, après s’être soumis au petit numéro d’intimidation de la police, il l’a toujours.

    Ca n’empêche que cette scène illustre bien la dérive autoritaire dans laquelle on est en train de tomber (et qui soit-dit en passant semble être à deux vitesses selon les causes et les protagonistes). Il ne faut pas se laisser faire et trouver en permanence de nouveaux moyens d’exprimer notre refus et de faire passer les informations. Je ne jetterai pas la pierre à ce brave gars pour avoir obéi aux forces de l’ordre car au moins il était présent et moi pas. La prochaine fois il aura peut-être un plan de rechange ou un meilleur argumentaire.

    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 1er juin 13:10

      La police a parfaitement raison de faire cela. Dans la mesure où les journalistes sont des sbires du pouvoir central, la police est menacée par lui (donc eux) comme nous tous.


    • 13 votes
      maQiavel maQiavel 1er juin 13:28

      @La mouche du coche

      Parce que tu t’imagines que ces flics se permettraient la même chose avec les journalistes des grands médias mainstream ? C’est toujours aux petits journalistes alternatifs qu’ils s’en prennent , jamais aux gros bonnets des médias officiels , ta remarque est à coté de la plaque …


    • vote
      Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 1er juin 16:57

      Comme dit par le premier intervenant, les photos peuvent sans aucun problème être opérationnelles avec un bon logiciel, rien n’a été réellement effacé.

      donc tout ceci est une fausse affaire.


    • 5 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er juin 20:59

      @Voter Après la Monnaie

      "donc tout ceci est une fausse affaire."


      Non, la question n’est pas technique mais concerne le droit et l’exercice du pouvoir. Ce n’est pas une fausse affaire mais une affaire d’intimidation sur la voie publique par un fonctionnaire en charge du maintien de l’ordre dans l’exercice de ses fonctions. 



    • vote
      Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 2 juin 16:26

      @Qaspard Delanuit
      Il est interdit de photographier le visage de policiers.

      Je sais, il y a deux poids deux mesures, mais c’est la loi dans un système monétaire.

      Donc, ils ont réagi. Mais les photos sont toujours accessibles, donc c’est du vent tout ça. S’il y a eu des violences policières, les photos sont diffusables (à condition de masquer les visages, comme pour les enfants).


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 2 juin 23:40

      @Voter Après la Monnaie
      "Il est interdit de photographier le visage de policiers."


      Non.

      Comme je le précise plus bas cette interdiction ne concerne que certaines catégories de policiers (c’est logique dans leur cas).


      D’ailleurs, il y a des visages de policiers tous les jours dans la presse écrite et à la télé.


      Quand on dit, "c’est interdit de", il faut toujours citer précisément la loi "qui interdit de" ; 


    • vote
      Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 3 juin 17:57

      @Qaspard Delanuit

      Merci pour votre précision constructive (ce n’est pas de l’ironie)

      ça m’a permis de voir la page (ça vaut ce que ça vaut) (je remets votre lien)

      http://www.slate.fr/story/2997/t-le-droit-de-filmer-un-policier

      .

      Maintenant, est-ce que ces policiers étaient d’une des catégories protégées ?
      On peut en douter mais qui sait ?
      " la brigade de recherche et d’intervention criminelle" de quels crimes sont-ils chargés ? Est-ce que refuser de reculer dans une manif est "un crime" ?
      Et là, ça devient le bordel de savoir où sont les limites...

      Le problème, c’est le bluf qu’ont utilisé ces policiers. Les policiers ont-ils le droit de bluffer ? Mais le photographe était libre de dire "non merci". C’est ce qu’il est important de retenir.


    • 8 votes
      Marioupol Marioupol 31 mai 19:01

      M’oui... ils demandent d’effacer des photos, face à une caméra ! Mais où qu’on va  ? 


      • 10 votes
        Modern_Bushido Modern_Bushido 31 mai 19:10

        @Marioupol
        C’est comme les tonnes de débris du WTC qui ont été emmenées et détruites avant de pouvoir être analysées alors qu’elles constituaient des preuves majeures pour l’enquête en cours : on sait qu’elles existaient, on sait qu’elles ont été détruites et que c’était illégale, mais on saura jamais de quoi il retournait exactement. C’est comme ça que fonctionne le pouvoir : même si la population est totalement certaine que le gouvernement est coupable, tu continues de nier en t’appuyant sur les médias traditionnels parce que tu sais que les preuves ne sont plus là. C’est ta parole contre la sienne.


      • 3 votes
        Qamarad Qamarad 1er juin 01:03

        @Marioupol
        Excellent !  smiley


      • 5 votes
        gaijin gaijin 31 mai 19:34

        a quand l’interdiction de la possession d’appareil photo ???


        • 6 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 31 mai 19:49

          @gaijin
          "a quand l’interdiction de la possession d’appareil photo ???"


          Donc de tous les téléphones ? Ca va être difficile avec la miniaturisation qu’on atteint pour ce genre d’objet : on peut filmer avec des lunettes, avec une caméra dans un crayon ou dans un bouton de sa veste. Ces gadgets commencent à être vendus dans des supermarchés discount smiley


        • 4 votes
          Lord Volde Lord Volde 31 mai 20:20

          @Qaspard Delanuit

          Alors vieux chnock, Tenzin Gyatso (Dalaï Lama) est bel et bien un agent stipendié et grassement appointé par la CIA. Des documents déclassifiés le démontrent amplement et de manière irréfutable.

          http://www.liberation.fr/planete/1998/09/16/le-dalai-lama-a-ete-finance-par-la-cia_245939


        • 5 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er juin 00:44

          @Lord Volde

          Et il a tout dépensé personnellement en costumes de soie, voitures de sport et montres de luxe ! 

          (Information déjà connue. Et encore heureux que l’Oncle Sam ait versé ces quelques broutilles !)


        • 3 votes
          lupus lupus 31 mai 19:41

          une chance z’auraient pu lui crever les yeux ! en plus il portait pas la kippa , petit con .


          • vote
            bonalors 31 mai 23:58

            c est quoi la marque de leurs lunettes elles sont top ?


            • 3 votes
              Nainconnu 1er juin 14:32

              Et après ça va venir pleurnicher parce qu’ils ne sont pas respectés ! Alors les gars , personne sur cette planète ne respecte un tas de fumier , alors vous n’y pensez même pas ... En tout cas pas avec ces comportements toujours aussi lâches , serviles et zélés ( exclusivement à l’égard des sans dent ) .


              • 1 vote
                Mamska (---.---.152.76) 1er juin 20:14

                Question sérieuse : Les policiers ont-ils le droit, légalement parlant, dans la présente situation, d’obliger ce monsieur à supprimer ses photos ?


                • 1 vote
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er juin 21:30

                  Précisons que le droit de filmer des policiers dans l’exercice de leurs fonctions (en dehors, ce serait une atteinte à leur vie privée, évidemment) est cependant encadrée par l’Arrêté du 27 juin 2008 relatif au respect de l’anonymat de certains fonctionnaires de police. Certains... pas tous. Cet article doit être connu des journalistes pros ou amateurs, avec ou sans carte. 

                  https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000019103294

                  C’est assez logique et compréhensible pour leur sécurité, et c’est pourquoi certains policiers sont masqués dans leurs interventions. Personne ne souhaiterait que de courageux policiers infiltrés dans un gang ou une groupe terroriste se trouvent en péril parce qu’on les a reconnus sur une vidéo amateur sur Youtube !! Ou encore que le crime organisé fasse pression sur leur vie privée !


                • vote
                  Mamska (---.---.152.76) 1er juin 22:05

                  @Qaspard Delanuit
                  Merci pour les liens ! Je vois bien les différentes implications entre capture d’images dans des situations particulières et diffusion par la suite, mais ce qui me gène plus particulièrement dans la situation précise ici, c’est plus la pression mise par les policiers sur le photographe pour faire supprimer les photos, plutôt que l’interdiction de photographier l’arrestation en elle-même (quoique...).

                  Admettons que les policiers demandent au photographe de "dégager", ok. Admettons que ce dernier recule effectivement (ou pas vraiment d’ailleurs), les policiers peuvent-ils exiger de la personne qu’il supprime/efface/formate ses photos sur le champ ?

                  C’est là que ça coince pour moi. Autant on à "l’habitude" de voir les flics exiger que les gens reculent, "sortent du dispositif", qu’ils demandent avec mépris que l’on "arrête de pigner...", tout ça on connait (malheureusement ?...). Ce qui me gène ici c’est la coercition effectuée comme ça, en plein milieu de la rue pour aller demander d’effacer des photos (tout en sachant qu’elles peuvent être aisément retrouvées par la suite) !


                • 2 votes
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er juin 22:23

                  @Mamska
                  Oui, ce qui nous manque comme information, c’est ce que le photographe a pris et pourquoi cela dérange particulièrement les policiers. Peut-être que le photographe les a juste énervés en les narguant. D’ailleurs, ils se font filmer en même temps et du coup ils se retrouvent à plusieurs ici, l’un avec la tête en gros plan fixe... Il ne faut pas écarter la possibilité qu’ils aient une "bonne" raison (selon eux) de faire ça. Il n’est pas vrai que les photos peuvent être si facilement retrouvées (par n’importe qui) par la suite si elles sont effacées et il n’est pas certain qu’ils le sachent. 


                • 1 vote
                  pegase pegase 2 juin 10:56

                  @Qaspard Delanuit

                  Ils sont mal barrés avec les optiques ultra performantes et les résolutions qui s’envolent de nos jours ...

                  à 1000 mtr on peut prendre en gros plan leurs poils de nez smiley

                  http://www.focus-numerique.com/nikon-allege-500-600-mm-4-fluorine-news-7320.html

                  en plus il y a les drônes qui peuvent être programmés pour un parcours, donc impossible à brouiller ..

                  Under Fire .. un de mes films préférés smiley ... un photographe de guerre, qui photographie des choses compromettantes, certainement le boulot le plus risqué du monde ...

                  https://www.youtube.com/watch?v=e0uD0o7Lq14


                • vote
                  Xpohka (---.---.13.217) 3 juin 00:12

                  @pegase
                  Chronicle of the drone. War. Хроника беспилотника. Война.

                  https://youtu.be/YQzCTZHcq5A

                  https://vimeo.com/144060164


                • 4 votes
                  GLOCK (---.---.119.128) 1er juin 21:45

                  La victime de cette flicaille peut porter plainte en s’appuyant sur cette vidéo. Je l’invite fortement à le faire pour deux raisons.
                  La première afin de faire respecter le droit et la seconde afin de ne pas supporter l’humiliation résultant de cette forme de cassure psychologique et de plus en place publique.

                  Portez plainte cher monsieur car les incongrus kékés du bâton sont identifiables et aussi accusables de complicité pour ce qui est des autres.

                  La flicaille est l’homonyme de racaille.

                  La flicaille n’est pas payée pour son cerveau parce que si non elle boufferait quoi ?!

                  Voici une magnifique chanson en leur honneur.
                  Vivement qu’on leur bourre le pif avec grande virulence.

                  JEAN MARIE VIVIER Flic de Paris (de Jehan JONAS).
                  https://youtu.be/pxJjD_EDUIA


                  Voici les paroles écrites et la vidéo de la chanson original.

                  http://yetiblog.org/index.php?post/1802


                  • 1 vote
                    GLOCK (---.---.119.128) 1er juin 21:47

                    @GLOCK
                    la chanson originalE


                  • 3 votes
                    JL 2 juin 15:41

                    La police et les voyous, même combat ?

                     
                     Rappelez vous ce père de famille assassiné par des voyoux parce qu’il prenait des photos dans leur quartier.

                    • 1 vote
                      Piloun Piloun 5 juin 10:35

                      @JL
                      Et il a eu beaucoup moins de chance.


                    • 3 votes
                      JMichel (---.---.104.243) 5 juin 20:06

                      AVIS AUX PHOTOGRAPHES et JOURNALISTES :

                      Si l’on vous force a effacer vos photos, la premiere chose a faire METTEZ DE COTE votre carte SSD et REMPLACEZ LA par une autre si vous comptez utiliser dans l’immediat votre appareil photo.
                      Ensuite a la maison TELECHARGEZ une DISTRIBUTION GNU-Linux puis FAITES QUELQUES RECHERCHES sur le web pour RECUPERER vos photos fraichement effacées.

                      SURTOUT N’ENREGISTREZ RIEN sur la carte ssd sur laquelle vous souhaitez récuperer vos photo, c’est ESSENTIEL afin de pouvoir récuperer vos photos sans difficultés.

                      Il existe des logiciels puissants sous GNU-Linux de récuperation de fichiers effacés.

                      De rien :)


                      • 1 vote
                        JMichel (---.---.104.243) 5 juin 20:09

                        Arf, je voulais dire SDHC / SD-CARD smiley


                      • 1 vote
                        JMichel (---.---.104.243) 5 juin 20:12

                        HA ! j’oubliais petit complément d’information. Pour cette manipulation ne connectez pas votre appareil directement utilisez un adaptateur USB/SD

                      

                      Ajouter une réaction

                      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                      FAIRE UN DON







Palmarès