Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Adrien Abauzit : L’anti-France est au pouvoir - independenza webtv (...)

Adrien Abauzit : L’anti-France est au pouvoir - independenza webtv ©

 

independenza webtv s'entretient avec Adrien Abauzit (avocat au barreau de Paris, écrivain, conférencier) :

"L'anti-France est au pouvoir"

 

Paris (France), mardi 15 décembre 2015

 

Durée : 77 minutes.

 

contact : independenzatv@gmail.com
www.facebook.com/independenza.webtv
www.youtube.com/user/independenzawebtv
https://twitter.com/independenzatv

 

Tags : France Politique Société Elections PS FN



Réagissez à l'article

24 réactions à cet article


  • 7 votes
    maQiavel maQiavel 18 décembre 2015 10:09
    Paradigme binaire et manichéen :d’un côté, la droite représentant le bien, la tradition, Dieu... la France quoi et de l’autre la gauche des lumières, de la décadence décadente, du progressisme satanique, des ordures congénitales soit l’anti France. Un énième remake de la lutte universelle entre le bien et le mal, la lumière et les ténèbres, les anges et les démons. 
    Dire qu’à ses débuts,à l’époque de "né en 1984"je l’appreciais, sa radicalisation religieuse et réactionnaire ne lui a pas fait du bien, si ça continue il finira en Ploncard d’assac du riche... 

    • 1 vote
      ffi 20 décembre 2015 08:20

      @maQiavel
      Que voulez-vous, pour entrer en volition, il faut percevoir les choses en noir et blanc : percevoir avec force le bien, pour déclencher le désir de s’y unir, et percevoir avec force le mal, pour déclencher le désir de s’en départir.

      C’est intemporel ? Normal : c’est universel et humain. Le PS, le LR et les médias ne font rien d’autre vis-à-vis du front national, qu’ils peignent en noir, pour provoquer chez les citoyens le désir de voter contre lui. Plus tôt dans l’histoire, les « philosophes des lumières » s’étaient opposés aux « religions obscurantistes ».

      Un homme dénué des ressentis bien et mal est condamné à l’apathie, à l’absence de volonté, à la nolonté. Il sait penser, mais le fruit de ses délibérations n’est jamais mis en œuvre, car ce fruit est laissé sans saveur. A quoi bon une raison fonctionnelle, sur une volition abolie ? Si l’on pense, c’est pour agir.

      C’est bien là toute la faillite du modèle politique actuel : il produit un peuple, certes globalement intelligent, mais tellement dénué de volonté... Quant à la seule solution politique proposée face à cette dépression générale, c’est l’absorption de drogues débilitantes prescrites sur ordonnance, dont le peuple français est le premier consommateur.

      C’est le problème de l’élitisme de la religion Franc Maçonne, qui réserve toute religion aux élites, mais en dénie tout intérêt au peuple, vu comme un troupeau de profanes. Ce faisant, cette élite produit un peuple sans volonté, lequel ne peut donc subsister à terme dans ce monde. Ce n’est pas la première fois qu’une élite, par ses conceptions erronées, sape les fondements même de son pouvoir.


    • vote
      ffi 20 décembre 2015 08:36

      @maQiavel
      D’ailleurs, vous tombez vous-même dans le piège que vous dénoncez : on peut résumer votre argumentaire par « savoir distinguer le bien et le mal dans les choses, c’est MAL, ne pas savoir distinguer le bien et le mal dans les choses, c’est BIEN »...

      L’étage affectif des hommes repose sur deux pôles, l’un inhibiteur - la peur du Mal, l’autre excitateur, le désir du Bien. C’est une loi de notre nature. Voudriez-vous abolir les troubles bipolaires par la loi ? Vous ne le pourriez pas. Ce serait comme une assemblée qui prétendrait abolir la gravitation...Tout ce que l’on peut faire, c’est d’admettre que ça existe, et faire avec. Le cœur a ses raisons que la raison ignore.


    • vote
      maQiavel maQiavel 20 décembre 2015 15:50

      @ffi
      Pour faire court : je ne dis pas qu’il faut que les hommes soient dénués des ressentis bien et mal (aussi variables que soient ces ressentis en fonction des lieux, des époques, des appartenances idéologique ou simplement des individus),je veux simplement dire que la réalité politique et l’analyse de cette réalité n’est pas réduite à ces ressentis... 

      Une analyse politique qui en est réduite à ces ressentis est pauvre,car binaire, manichéenne et simpliste... 


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 20 décembre 2015 15:52

      @ffi
      on peut résumer votre argumentaire par « savoir distinguer le bien et le mal dans les choses, c’est MAL, ne pas savoir distinguer le bien et le mal dans les choses, c’est BIEN »...


      Non, on ne peut pas, à moins de n’avoir rien compris à mon propos... 


    • 1 vote
      ffi 20 décembre 2015 18:55

      @maQiavel
      C’est que votre propos fut tellement caricatural, qu’il n’y avait rien à y comprendre de profond. De fait, la caricature reprend les mêmes ficelles que celles que vous dénoncez, ceci pour se moquer de ce qui est considéré comme un Mal.

      Mais ayant vu l’entretien, je n’ai rien constaté que ce que vous avez dit, j’ai vu quelqu’un de plutôt mesuré et nuancé.

      Entendons-nous bien par rapport à « l’anti-France » : Le manichéisme est de son fait. Ses tenants furent élevé dans ce bain, celui de la bataille révolutionnaire « des lumières » contre « l’obscurantisme », celui des « idées nouvelles » contre « les idées anciennes », ils prêchent une démocratie « droite » contre « gauche », ils prêchent une économie « égo » contre « égo » pour les libéraux ou « classe » contre « classe » pour les marxistes.

      Il n’y a aucune analyse profonde chez les tenants de l’anti-france : les principes qui sous-tendent leurs analyses ne sont qu’une compilation des discours subversifs révolutionnaires, dont la finalité fut d’abord d’abolir le régime royal - d’où le coté manichéen de leur analyses. De fait, chaque fois qu’ils furent appliqués, ces principes ont montré leur inanité.

      « L’anti-France », c’est l’idéologie Franc-Maçonne.

      Or, la Franc-Maçonnerie professe une gnose manichéenne, dont, le Mal, transposé en politique, est « ce qui a fondé la France », d’où sa désignation par le terme « anti-France », puisque c’est le terme qui synthétise le mieux la motivation de ses actions.


    • 1 vote
      Piloun Piloun 18 décembre 2015 11:48

      Le son est vraiment pourri.


      • 1 vote
        fibreoptique 18 décembre 2015 12:24

        @Piloun
        En gros il dit qu’il n’aime pas les bougnoules, les autres cultures c’est de la merde et que tout le mal vient des immigrées et que la race supérieur a les cheveux brun/blond aux yeux bleu non la j’ai inventé :p


      • 6 votes
        Piloun Piloun 18 décembre 2015 19:07

        @fibreoptique

        Ah bon !? Alors le son doit être encore plus pourri que ce que je pensais, parce que ce n’est pas du tout ce qu’il dit. 


      • 4 votes
        Flash 18 décembre 2015 20:27

        @ fibreoptique

        Enoncé à la fois grotesque et calomnieux.


      • vote
        jeanpiètre jeanpiètre 18 décembre 2015 13:13

        Consternant


        • 17 votes
          Flash 18 décembre 2015 14:26

          Bonne analyse d’Adrien Abauzit. Une critique souvent très juste.

          Bien évidemment, elle ne peut pas plaire aux individus englués dans le narcissisme.

          A noter, la dernière conférence de Philippe Ploncard d’Assac sur un autre sujet d’actualité, également très intéressante.


          • 14 votes
            Maître Cube 18 décembre 2015 15:17

            C’est dans l’ensemble un discours très intéressant.

            Il est cependant dommage qu’Adrien Abauzit ne connaisse pas l’œuvre de la famille Ploncard d’Assac, dont les vidéos des conférences de Philippe. Cela lui éviterait d’énoncer de choses qui ne sont que sa propre opinion, démontrée fausse.

            On peut se demander aussi ce qu’il compte faire pour sortir du Système, en se passant de ses règles, sans passer par les élections. Et s’il se demande si tous les Français adhéreraient à ses idées ?

            Quoi qu’il en soit, je lui signale, à tout hasard au cas où cela pourrait l’intéresser, qu’il existe un parti interdit de média, l’UPR, parce qu’il veut revenir à la vraie démocratie, rendre à la France sa souveraineté, sortir de l’Otan, de l’UE et retrouver le Franc pour avoir la politique monétaire qui permette de faciliter la vie du peuple. Si l’UPR arrivait au pouvoir, ce serait aux Français de choisir leur destin commun.

            Le passé ne peut pas revenir car bien des choses se sont transformées, pour ne pas dire que la boîte de Pandore est ouverte, et beaucoup d’esprits ont été corrompus. Il faut reconnaître que la religion catholique a réussi jadis de belles choses. Elle a certainement aidé à ouvrir les esprits, et aussi à les fermer avec ses dogmes. Mais peut-être que les dogmes étaient là pour faire comprendre à certains que, s’ils avaient vraiment la foi, ils devaient dépasser l’Eglise et ses dogmes pour gagner le Ciel ?


            • 16 votes
              cassia cassia 18 décembre 2015 20:42

              L’UMPS a un réservoir de 15 millions de voix musulmanes.
              C’est majoritairement eux qui se sont mobilisés au deuxième tour pour faire gagner la main UMPS qui les nourrit.


              • vote
                jeanpiètre jeanpiètre 18 décembre 2015 20:58

                Normal que tous les "patriotes" l’aiment, il ressemble à une réincarnation de Mitterand


                • 5 votes
                  chtouille 18 décembre 2015 22:20

                  Bonnes questions de l’équipe d’independenza, très pertinentes, comme c’est quoi un français, qu’est ce qu’on fait des protestants, et des athées surtout, dans une définition non laïque de la France.
                  On sent adrien un peu gêné parfois ou noyant un peu le poisson.
                  Comme quand la question sioniste est traité comme facteur négligeable, en disant que les maçons ont plus de pouvoir. Mais si comme le dit ploncard, les maçons sont infiltrés et chapeautés par la communauté juive organisée sioniste, la question judéo-sioniste redevient centrale.
                  rothschild, les juifs dans la finance. la finance dans l’économie et la construction européenne...la politique et les médias.

                  Mais il a un peu raison, nul besoin de s’exposer à l’accusation d’antisémitisme en reléguant la question sioniste à une position négligeable.
                  Un retour à l’ordre naturel fera obligatoirement intervenir la résolution de la question sioniste, comme ce fut le cas plusieurs fois dans l’histoire française lors des expulsions des juifs.
                  Sans les expulser ou les persécuter, on peut simplement supprimer le pouvoir des lobbies, ce que fera un ordre naturel rétabli, lobbies sionistes inclus, et résoudre par la bande ce problème capital, malgré une fausse appréciation de l’importance de la question sioniste dans la décadence française.


                  • vote
                    jeanpiètre jeanpiètre 19 décembre 2015 00:20

                    @chtouille
                    vaste programme 


                  • vote
                    EpiqueTête EpiqueTête 19 décembre 2015 13:04

                    Avocat, conférencier, pour sûr il aime parler Adrien ! Et le risque quand on parle, c’est qu’on finisse par s’écouter et se convaincre soi-même, surtout quand on a appris la rhétorique à l’école ! Je me méfie des affirmatifs, tout ça sent la posture.


                    • 1 vote
                      La Vouivre La Vouivre 19 décembre 2015 14:18

                      Mouais il est dans la même veine que le PYR quoi, un bourge qui s’aperçoit qu’on ne vit plus sous la France de Pompidou, que les acteurs fétiches des fronçais ne s’appellent plus Gabin, Delon, Ventura, Belmondo mais Omar Sy, Jamel Debouzze, Samy Naceri, Roshdi Zen, Eric Judor, Vincent Elbaz, Kev Adams, Roger Hanin, Norman, Cyprien, Dany Boon, Kad Merhad, Alain Chabat, Pierre Arditi, liste non exhaustive. 

                      .

                      Même si je partage en quelque sorte sa nostalgie, il faut savoir accepter la réalité et l’idée de retrouver la France d’autrefois peut définitivement être enterrée, hélas, et ce n’est pas ce jeune homme aux idées désuètes qui puent la naphtaline qui va changer quoique ce soit à la triste réalité, notre belle France est derrière nous. 

                      .

                      Le hic avec ces nationalistes dont il sort du lait quand on leur presse le nez, c’est qu’ils côtoient le même microcosme qui fait croire aux contributeurs d’Fdesouche qu’ils deviennent majoritaires alors que ce n’est pas le cas, ce n’est qu’une sensation virtuelle, c’est pourquoi c’est la gueule de bois après chaque élection où le FN semble percer pour de bon.

                      .

                      Royalistes, combien de divisions face aux bobos et autres gens du peuple qui n’ont pas les mêmes aspirations ni même les mêmes rêves que cette jeunesse bourgeoise qui veut retrouver un passé dans un présent dont l’avenir est plus que jamais incertain ? L’espoir fait vivre dit on. Et il semble plein d’espoir ce garçon, illusoires mais c’est son problème.


                      • vote
                        ZardoZ ZardoZ 19 décembre 2015 15:03

                        Tu as bien raison @La Vouivre, de ton jeune temps sous Pompidou, c’était le peace and love qui te motivais , surtout le love pas vrai ?

                        C’était la belle époque, le van vw, les senteurs de patchoulis, les jupes à franges et les fleurs dans les cheveux, le pétard tu devais pas te faire prier pour le faire tourner, l’amour non plus d’ailleurs. L’odeur enivrante du fromage de chèvre sur les marchés de l’arrière pays au petit matin, et puis le charter destination le Mexique sur les traces de Castaneda.

                        Bon j’arrête de déconner, non sérieux , je te suis la Vouivre.


                      • vote
                        Avlula 20 décembre 2015 00:24

                        Toujours cette analyse triste complètement centrée sur la religion France comme alpha et omega... Probablement tout une broderie politique autour du traumatisme dû aux agressions et humiliations par des racailles. Je ne peux pas lui en vouloir. L’entretien était néanmoins intéressant, puisque je l’ai regardé jusqu’au bout. J’aurais aimé quelques questions sur l’anti-gauchisme pour savoir s’il était primaire :
                        - comment on organise la solidarité à l’échelle d’une Nation (on élimine les "charges" que sont les handicapés et autres inaptes temporaires ou permanents ? Sinon, il faut bien une sécu et des impôts ? etc.)
                        - 0 centime pour les non-Français, on les laisse crever concrètement aussi ? C’est quoi le problème avec l’argent, il ne sait pas que c’est un outil humain, sans consistance et fabricable à volonté ? On se débarrasse de la République mais pas de la religion argent (au moins en lui retirant son pouvoir de vie ou de mort) ?
                        Enfin bon au moins c’est clair, la position est limpide et intelligemment énoncée et défendue, et l’honnêteté c’est important, ça vaudra toujours plus que ce qu’on a actuellement.


                        • 1 vote
                          maQiavel maQiavel 20 décembre 2015 02:41

                          @Avlula
                          -ça vaudra toujours plus que ce qu’on a actuellement.

                          Je n’en suis pas si sûr... 


                        • vote
                          ffi 20 décembre 2015 09:08

                          @Avlula
                          1° Pourquoi organiser la solidarité à l’échelle de la Nation ? Cela oblige à produire de gigantesques intermédiaires bureaucratiques, ce qui a des inconvénients. Solidarité vient de solide, or, le système actuel semble fragile. Il me semble que la solidarité n’a de sens que dans la proximité, la localité, de proche en proche.

                          2° C’est aussi logique de ne permettre la venue des étrangers que lorsqu’ils ont obtenu un travail, car ils sont alors en capacité de faire face à leurs besoins vitaux ici, ce qui n’est pas le cas s’ils n’en ont pas. Aux USA, c’est comme ça que cela se passe. Au pire, ce sont des milliards de gens qui peuvent débarquer ici sans travail, ce qui mettrait le système immédiatement en faillite : On voit bien que les principes actuels ne sont pas adaptés. Il faut faire en sorte que les principes politiques soient tenables selon toutes les hypothèses, des plus favorables aux plus défavorables. Un principe politique qui prend le risque de se fracasser sur les réalités, c’est un principe faux, qu’il faut changer.

                          3° En revenant au premier point : clairement, si toute solidarité se fait uniquement par une gigantesque administration bureaucratique nationale, c’est en fait l’absence de solidarité dans les faits, puisque cela rend inutile toute solidarité entre les personnes qui se côtoient. Paradoxalement, de cette solidarité nationale, qui est surtout une solidarité étatique et bureaucratique, il en découle une décomposition sociale - dans social, il y associé -, puisque, chacun se retrouvant de fait associé à l’État, chacun n’a plus aucune utilité à s’associer à son voisin. Les citoyens français n’ont pas besoin de leurs voisins, ils n’ont besoin que de leur État.


                        • 4 votes
                          Hieronymus Hieronymus 20 décembre 2015 20:27

                          désolé d’écrire un truc pas hyper sympa mais l’interviewer de Independenza est agaçant à vouloir toujours mettre son grain de sel
                          il coupe très souvent Abauzit, trop souvent, et surtout on sent qu’il veut toujors avoir le dernier mot ; non la politesse commande qu’on s’efface devant la personne qu’on interviewe et qu’on se contente de poser les questions (et pas les réponses)
                          aussi on a vraiment l’impression que l’interviewer (il va croire que je lui en veux alors que ce n’est pas vrai) tire toute sa connaissance et ses opinions du site E&R tellement les réponses qu’il donne à la place de Abauzit sont judéo-centrées
                          enfin moi je dis ça hein, c’est juste pour faire avancer le schmilblic
                           smiley

                          

                          Ajouter une réaction

                          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                          FAIRE UN DON







Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa
recharge cigarette électronique