• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Asselineau, entretien d’actualité n°46 - Discours de Macron et Philippe - (...)

Asselineau, entretien d’actualité n°46 - Discours de Macron et Philippe - Vaccins - Sujets internationaux...

Le président de l'UPR François Asselineau analyse l'actualité récente au 5 juillet 2017.

 

 

00:12 : Que pensez-vous de l'allocution d'Emmanuel Macron devant le Congrès réuni à Versailles ?
14:30 : Quel est votre avis sur le discours de politique générale d'Edouard Philippe le lendemain ?
20:00 : l'affaire des 11 vaccinations obligatoires pour les nourrissons
27:15 : les décisions concernant le retour à l'équilibre budgétaire (les enseignements de Keynes encore une fois oubliés)
37:15 : autres annonces (éducation, écologie....)
39:33 : N'avez-vous pas l'impression que la situation se dégrade au Moyen-Orient ?
46:33 : explosion dans une usine textile au Bangladesh
49:36 : ce que nous révèle le contentieux territorial Slovénie/Croatie
55:00 : nouvelle demande des députés européens pour cesser d'utiliser le parlement de Strasbourg
57:37 : Un mot pour conclure ?

 

Tags : Politique Vaccins François Asselineau Emmanuel Macron Edouard Philippe



Réagissez à l'article

128 réactions à cet article    


  • 2 votes
    bob14 bob14 10 juillet 10:20

    UPR = Une Pouffe Républicaine...


    • 18 votes
      wendigo wendigo 10 juillet 10:48

      @bob14

       Ca c’est de l’argument, un cran au dessus et on est chez hanouna !


    • vote
      bob14 bob14 10 juillet 12:53

      @wendigo...hanouna est le philosophe préféré des Français..c’est d’ailleurs pour cela que vous en parler !


    • 5 votes
      wendigo wendigo 10 juillet 13:15

      @bob14
       Oui c’est bien pour cela que j’ai préciser vous concernant qu’hamoun était "au-dessus" ce qui par voie de conséquences vous place en dessous, vous arrivez à raccorder là , ou c’est encore trop scientifique pour vous ?


    • 6 votes
      Qiroreur Qiroreur 10 juillet 13:27

      @bob14
      "c’est d’ailleurs pour cela que vous en parler !"

      Niveau hanouna et question philo je ne sais pas, mais pour situer le niveau de conjugaison, en CE1 ma petite y arrive. Dans tous les cas pour ne pas confondre la 2ième personne du singulier (ou, cas plus fréquent, un participe passé) et un infinitif, la règle est simple : si vous hésitez à mettre "er" à la fin d’un verbe essayez de le remplacer par un verbe du 3ième groupe à l’infinitif : "c’est pour cela que vous en partir"... voyez, ça ne marche pas. Vous me le copierez 100 fois pour la prochaine fois. 


    • vote
      Qiroreur Qiroreur 10 juillet 14:02

      "du singulier" ... du pluriel évidemment...



    • vote
      bob14 bob14 11 juillet 07:19

      @Qiroreur...et des "cons" sans doute ?..au pluriel des enfoirés !


    • 2 votes
      wendigo wendigo 11 juillet 07:43

      @bob14

       Pour ma part je préfère "ordure", je n’ai pas bataillé aussi longtemps pour de si faibles qualificatifs, qui plus est quand je touche enfin à l’excellence !
      Sinon je ne comprend pas pourquoi vous mettez cons au pluriel, vous souffrez d’un TDP ?


    • vote
      bob14 bob14 11 juillet 08:07

      @wendigo...heu P.D sont les initiales de votre nom ?


    • 3 votes
      wendigo wendigo 11 juillet 09:24

      @bob14

       Vous nous cherchez des points communs ?


    • 1 vote
      Tythan 10 juillet 11:09

      Je n’attendais pas grand chose de cet entretien de François Asselineau, dont je suis un critique féroce.


      Mais je pensais qu’un type qui se targue d’être rationnel comme lui ne tomberait pas dans le complotisme ridicule et l’irrationalité au sujet de l’affaire des vaccins. Lui qui insiste sur son sérieux, j’aurais cru qu’il ne céderait pas à cette vox populi qui raconte n’importe quoi.

      Je ne suis pas médecin et ne connaît rien à toutes ces questions. Alors, comme un con, je fais confiance. Et tous les professionnels, à epsilon près (sachant que la principale figure des anti-vaccins en France a rien de moins qu’été radié de l’ordre des médecins), recommandent le vaccin hexavalent (pardon pour l’orth, je ne le connais pas).

      Je suis père de jeunes enfants, et je n’ai pas hésité une seule seconde.


      Je conseille à tous une petite vidéo très bien faite qui démonte les accusations ridicules de ceux qui sont favorables aux vaccins.


      • 9 votes
        Hieronymus Hieronymus 10 juillet 11:39

        @Tythan
        Je ne suis pas médecin et ne connaît rien à toutes ces questions. Alors, comme un con, je fais confiance.

        c’est bien dit

        .

        Je conseille à tous une petite vidéo très bien faite qui démonte les accusations ridicules de ceux qui sont favorables aux vaccins.

        ça démontre plutôt le contraire (le mythe de la blouse blanche)

        http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/reponse-a-une-maman-antivax-73684

        et oui faut suivre...


      • 6 votes
        ELAA 10 juillet 14:29

        @Tythan
        Bonjour, 

        étant père de jeunes enfants, vous ne pouvez pas vous permettre de "faire confiance". C’est tout simplement un non-sens : vous déléguez votre responsabilité en tant que parent.

        Nous avons de nos jours tous les moyens de nous informer, de creuser le sujet : vous jugerez ensuite de la pertinence des uns et des autres, avec votre intelligence et sur la base de vos propres recherches.

        Pour vous aider, voici quelques faits que lesquels vous devez vous pencher avant d’accepter toute vaccination :

        - L’infanrix HEXA (mais aussi le Quinta) contient des adjuvants d’aluminium. L’aluminium est un métal lourd qui est un neuro-toxique. L’aluminium est utilisé uniquement pour des questions de rentabilité et de facilité de fabrication industrielle. Il existe d’autres adjuvants (phosphate de calcium) qui eux, sont naturellement présents dans le corps humain.

        L’aluminium peur causer une maladie auto-immune rare (la myofasciite à Macrophages) du fait de l’injection intra-musculaire (environ 1000 cas en France, notamment dus à la campagne de vaccination des années 94-97)

        L’aluminium est probablement responsables de Troubles de la Sphère Autistique (1 enfant sur 100 est touché, aux 3/4 des garçons). le ROR (vaccin contre la Rougeole/Oreillon/Rubéole) est soupçonné de faciliter cette absorption (je tiens cette information d’un neurologue belge exerçant près de Liège et qui soigne tous ces enfants souffrant de TSA : ce médecin souligne que les TSA ne sont pas de l’Autisme, la confusion empêche notamment la diffusion de l’information)

        Cette hypothèse est malgré tout renforcée par cette étude du MIT (Harvard), en anglais.

        Etat des lieux tout récent sur l’aluminium vaccinal (mars 2017) : regardez de près les travaux du Pr Gherardi de l’hôpital Mondor qui explique comment l’aluminium migre dans le corps, jusqu’à atteindre le foie et surtout le cerveau.

        - L’hépatite B peut causer la sclérose en plaque (en particulier aux filles) : la cour de justice européenne vient de juger en ce sens

        Les vaccins bénéficient d’un traitement de faveur. Contrairement aux autres médicaments, ils ne sont jamais testés en double aveugle (comparatif vaccinés/ placebo). Donc il n’existe aucune preuve scientifique de leur efficacité, alors qu’il serait facile de réaliser ces tests, comme avec n’importe quel médicament.

        Les labos (Sanofi et GSK, ce dernier étant le propriétaire exclusif du brevet de l’hépatite B) préfèrent discréditer les lanceurs d’alerte. Ca coûte moins cher que de remettre en cause leurs façons de faire (en remplaçant l’aluminium par le phosphate de calcium, par exemple).

        Au fait, il n’y a de figure anti-vaccin en France : si vous faites référence au Pr Joyeux, celui-ci ne demandait qu’un retour au DTP simple, sans aluminium, vaccin qui existait jusqu’en 2008 mais que Sanofi a retiré (il ne coûtait que 24 euros... contre 120 euros pour un hexavalent qui ne correspont pas à l’obligation vaccinale française). Renseignez-vous : nous sommes plus d’un million à avoir signé sa pétition, et le Conseil d’Etat, le 8 février 2017, a donc sommé les labos de refabriquer ce vaccin...

        Vous comprenez mieux d’où vient l’obligation des 11 vaccins ? C’est uniquement pour être conforme avec la loi. Puisqu’on ne veut pas remettre sur le marché le simple DTP (trop peu coûteux), ils vont changer la loi afin de l’adapter à leurs produits. Vous voyez bien qu’il n’y a aucune urgence épidémiologique... (si ce n’est celle des troubles de la sphère autistique).

        Enfin, deux études intéressantes à analyser :

        http://reseauinternational.net/etudes-sur-la-sante-des-enfants-vaccines-et-non-vaccines/

        à croiser avec l’étude KIGGS de l’institut Koch en Allemagne

        Oui vous trouverez toujours des gens (médecins ou non) pour critiquer ces études indépendantes... Alors c’est à vous de choisir, d’étudier et de comparer. Bref, c’est ça aussi être parent. Ensuite, vaccinez en pleine conscience.

        Ps : sachez qu’il n’est pas nécessaire de faire les rappels : une simple prise de sang peut dire si l’enfant a les anticorps ou pas. Cela évite de surcharger l’organisme avec de l’aluminium.

        rePS : la vidéo de la Tronche en Biais est toute aussi biaisée que celle de la maman anti-vaccin (notamment en faisant appel au pathos, qui n’a rien d’un argument raisonnable). Ne vous arrêtez pas à une vidéo : lisez, comparez. C’est important pour vos enfants.


      • 6 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 juillet 16:04

        @Tythan

        "Je ne suis pas médecin et ne connaît rien à toutes ces questions. Alors, comme un con, je fais confiance. (...)

        Je suis père de jeunes enfants, et je n’ai pas hésité une seule seconde."


        Misère !  smiley


      • vote
        guepe guepe 10 juillet 18:16

        @ELAA

        Menteuse .

        Les vaccins n’ont aucun effet sur l’autisme. Ce n’est qu’un fake monté pour des brelles dans ton genre. Il n’y a aucun lien entre vaccin contre l’hépatite B et , plusieurs études à la clé n’ont rien montré. Jamais on a prouve que la myofasciite à macrophages pouvait etre causé par des vaccins

        Sur tout Typhan, ne viens pas sur sur agoravox pour t’informer médecine et n’écoutes pas non plus 50 Nuances de ridicule.

        Ps :

        " Les vaccins bénéficient d’un traitement de faveur. Contrairement aux autres médicaments, ils ne sont jamais testés en double aveugle (comparatif vaccinés/ placebo). Donc il n’existe aucune preuve scientifique de leur efficacité, alors qu’il serait facile de réaliser ces tests, comme avec n’importe quel médicament. "

        Menteuse. Propagez des ragots sur la santé des autres, faut vraiment etre une pourriture. Premier lien google .


      • 5 votes
        wendigo wendigo 10 juillet 20:37

        @guepe

         Faites attention la diffamation est une grave atteinte au droit !
        De plus je vous l’ai déjà dit, Robert de Niro propose 100 000$ à qui pourra démontrer que vos propos sont juste et pour l’instant la somme est encore dispo ; vous avez là un bon moyen de vous faire du fric. Sans quoi le menteur n’est pas celui ou celle que vous dénoncez.
        Maintenant, calmez vous, vous nuisez à vos patrons plus que vous ne les défendez. Vous savez un agresseur n’est pas une bonne pub, seuls les fautifs et les incompétents se lancent dans la violence , l’insulte est très souvent le signe de l’hallali, un dernier râle funeste !
        Ce qui me comble de joie !


      • 1 vote
        ELAA 11 juillet 13:51

        @guepe

        Bonjour,

        je ne mens pas : je ne vois pas l’intérêt qu’il y aurait à mentir. 

        Je n’ai pas parlé d’autisme, relisez bien : j’ai parlé de TROUBLES DE LA SPHERE AUTISTIQUES, ce qui n’est pas du tout pareil.

        Ces troubles ce caractérisent notamment par un manque de concentration, difficulté d’apprentissage, dépression... Ils sont diagnostiqués lorsque l’enfant entre à l’école primaire et que les instituteurs remarquent ces symptômes nuisant à l’apprentissage. C’est assez facile à repérer malgré tout : vous parlez à l’enfant, il ne vous regarde pas. C’est très perturbant...

        Ces TSA sont dus à l’absorption dans le cerveau de sels d’aluminium des adjuvants dans les vaccins. Que vous le vouliez ou non, un jour, cette information que les neuropédiatres savent parfaitement, sera reconnue.

        J’ai mis le lien d’une étude du MIT qui va dans ce sens (même si eux, parlent "d’autisme" et non de Troubles de la Sphère Autistique TSA).

        A la différence de l’autisme à proprement parlé, on peut en guérir ou du moins, atténuer les symptômes (en ce désintoxiquant de l’aluminium contenu dans le cerveau, mais aussi dans le foie et qui provoque des douleurs digestives). C’est un régime très lourd mais efficace. Les résultats sont surprenants !

        Pour la Myofasciite à macrophages, le travail du Pr Gherardi est très convaincant. Peut-être voyez-vous une tare dans sa démarche scientifique ?

        Pour l’Hépatite B, c’est pareil : la cour de justice européenne n’a aucun intérêt à rendre le verdit qu’elle a rendu en juin dernier. 

        quelques articles pour souligner cela :

        Recombinant hepatitis B vaccine and the risk of multiple sclerosis. A prospective study. CME 2004 

        Hepatitis B vaccine and first episodes of central nervous system demyelinating disorders : a comparison between reported and expected number of cases. Annie Fourrier et all. BrJ Clin Pharmacol. 2001 

        Hepatitis B vaccine and the risk of CNS inflammatory demyelination in childhood. Yann Mikaeloff, Guillaume Caridade, Samy Suissa et marc Tardieu. Neurology 2010. 

        Ce n’est pas un argument solide, mais je vois bien dans mon entourage, que les personnes touchées par cette maladie, ont toutes été vaccinées par l’hépatite B (idem pour les TSA : infanrix hexa combiné au ROR). 

        Je me sens donc, forcément, concernée, mais avec suffisamment de recul pour réfléchir de façon lucide et documentée (ce qui ne semble pas être votre cas, puisque vous recourez à l’insulte : vous laissez vos émotions vous dominer).

        Enfin le lien que vous postez conduit à un article qui s’intitule : Etude randomisée en double aveugle de l’efficacité relative de l’innocuité d’un vaccin acellulaire contre la coqueluche comparée à un vaccin à germes entiers en milieu rural au Sénégal.

        Donc si je comprends bien, il s’agit de comparer 2 vaccins... et non pas de voir l’efficacité d’un vaccin comparé à un placebo (ce dont je parlais dans mon précédent commentaire). Votre exemple n’est donc pas recevable.

        Je me demande si votre réactivité ne serait pas un signe de déni tout à fait bénéfique ? Peut-être commencez-vous à voir que les preuves s’accumulent, que les paroles d’experts se libèrent, peut-être commencez-vous à saisir que les vaccins ne sont pas tels qu’on nous les vend depuis toujours. Peut-être voyez-vous se profiler d’autres facteurs (recherche absolue du profit par exemple) ?

        Peut-être aurez-vous le courage d’ouvrir les yeux et de remettre en cause vos paradigmes... et il n’y a rien de plus courageux, de plus difficile, de plus effrayant, en effet. 

      • 5 votes
        files_walQer files_walQer 11 juillet 14:58

        @Tythan

        Moi non plus je ne suis pas médecin mais je m’informe à plusieurs sources histoire d’essayer d’avoir un avis éclairé sur la question. Pour moi la confiance aveugle c’est terminé. D’autant plus que c’est un médecin du travail qui m’a un jour alerté sur les dangers de la vaccination.

        http://www.sylviesimonrevelations.com/article-les-10-plus-gros-mensonges-sur-la-vaccination-60832676.html

        http://reseauinternational.net/la-disparition-des-maladies-infectieuses-nest-pas-due-aux-vaccins-2/


      • 2 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 juillet 20:28

        @guepe
        "Les vaccins n’ont aucun effet sur l’autisme. Ce n’est qu’un fake monté"

        Qui a monté ce fake et pourquoi, dans quel intérêt ?


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 10 juillet 12:03

        Totalement d’accord sur l’équilibre budgétaire. 

        Attention au texte de l’article , à 39 : 33 , il ne s’agit pas du moyen orient mais de l’extrême orient. 

        • 6 votes
          Carmela Carmela 10 juillet 12:48


          Personnellement, je trouve que c’est une chance pour les français que d’avoir un FA qui ne se laisse pas démonter par les forces de destruction en cours..
           Ce jour 28517 adhérents et une marche nécessaire à faire ensemble.

          Merci pegase,

           


          • vote
            Semi Kebab 11 juillet 10:42

            @Carmela
            Une chance pour 0,92% des français, on est d’accord, c’est toujours mieux que rien


          • vote
            Semi Kebab 11 juillet 10:43

            Remarquez, on en est plus à une chance pour la Fronce près haha, quel bol elle a notre France d’avoir toutes ces chances, chance, France, rance...


          • 2 votes
            files_walQer files_walQer 11 juillet 15:27

            @Semi Kebab

            Ces 0,92% sont du aux prophéties auto réalisatrices que sont les sondages (ce que cette personne dit m’intéresse, mais selon les sondages il ne peut être élu) que les médias ont réussi à mettre dans la tête des gens.


          • 2 votes
            njama njama 10 juillet 13:48

            L’obligation vaccinale, une simple question de santé publique ? d’épidémies, ou la poursuite d’un Plan National pour un leadership sur le marché mondial du vaccin ? L’État sans liens d’intérêts directs avec les labos et l’industrie du vaccin ?

            François Asselineau ignore-t-il que "les laboratoires pharmaceutiques constituent les partenaires naturels des pouvoirs publics"  ?

            Voir particulièrement à partir du Titre II

            Rapport n° 476 (2006-2007) de M. Paul BLANC fait au nom de l’Office parlementaire d’évaluation des politiques de santé, déposé le 28 septembre 2007 http://www.senat.fr/rap/r06-476/r06-476.html

            II RÉPONDRE AUX ENJEUX DE DEMAIN
            Au-delà de son objectif de court terme d’améliorer le taux de couverture de la population, la politique vaccinale doit, à plus long terme, être en mesure de répondre aux besoins en matière de recherche et de production nationales de vaccins et aussi de jouer un rôle moteur dans l’aide aux pays les plus pauvres.
            Pour relever ces défis, les laboratoires pharmaceutiques constituent les partenaires naturels des pouvoirs publics, en raison des moyens humains, techniques et financiers qu’ils mobilisent. En effet, le marché mondial du vaccin est en constante expansion, avec une augmentation des ventes de 13 % à 14 % chaque année, soit deux fois plus que les médicaments traditionnels.
            [...]
            Le marché des vaccins ne comprend qu’un petit nombre d’acteurs : quatre laboratoires fournissent ainsi 90 % des produits. En France, ils sont trois (GlaxoSmithKine, Sanofi-Aventis et Wyeth) à se partager 95 % du marché. Ces industriels consacrent 15 % à 20 % de leur chiffre d’affaires à la recherche et au développement de nouveaux vaccins.
            [...]
            B UNE PRODUCTION NATIONALE COMPÉTITIVE MAIS CONCURRENCÉE
            La France est le premier pays producteur de vaccins et exporte 85 % de sa production. Notre pays dispose donc d’atouts certains mais il est de plus en plus directement confronté à la concurrence des pays émergents.
            [...]
            De par sa tradition industrielle en vaccinologie, la France possède de nombreuses usines sur son territoire. Son attractivité ne se dément pas à ce jour : récemment, GlaxoSmithKline a investi 500 millions d’euros dans la création d’une entité ouverte dans le Nord-Pas-de-Calais et destinée à la production de son nouveau vaccin contre le cancer du col de l’utérus.

            Cette situation favorable doit être confortée par les pouvoirs publics par une politique ambitieuse d’installation et de maintien des sites de production, notamment grâce à une fiscalité attrayante. Au-delà du soutien à ce secteur économique, la France doit en effet conserver, et même accroître, sa capacité de production de vaccins pour être en mesure de faire face à l’augmentation brutale de la demande intérieure et mondiale en cas d’épidémie (de grippe aviaire ou de chikungunya, par exemple).

            etc.

            Voir aussi ÉTUDE ET ANNEXES

            1. ORGANISER UN PROJET NATIONAL FORT AUTOUR DE LA VACCINATION

            Si les pouvoirs publics ont pour ambition d’améliorer les performances de la politique vaccinale française, la priorité est d’accorder à la vaccination une place majeure dans la politique nationale de santé publique.

            1.1. ÉTABLIR UN PLAN NATIONAL POUR LA VACCINATION

            La loi du 9 août 2004, relative à la politique de santé publique précise que : « Pour certains problèmes de santé, notamment ceux pour lesquels il y a nécessité de coordonner les actions d’intervenants multiples sur plusieurs années, la politique de santé publique définit des plans stratégiques pluriannuels organisant des ensembles d’actions et de programmes cohérents. »

            La création d’un plan national de santé publique en faveur de la vaccination, dès 2009, constituerait un instrument privilégié pour répondre aux difficultés actuelles de la politique vaccinale française.

            Après les avancées que représente la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, il s’agit maintenant de passer à une politique plus forte de promotion de la vaccination.

            L’ambition est triple : assurer suite à l’élaboration d’une recommandation vaccinale la logistique opérationnelle nécessaire de mise en application et de suivi, promouvoir la vaccination auprès du grand public et afficher la volonté étatique de soutenir les professionnels de santé dans leur rôle de vaccinateurs.



            • 3 votes
              njama njama 10 juillet 14:05

              La vaccination c’est surtout bon pour le business ... les bébés français pour la promotion des vaccins ?

              "Investir dans la vaccination c’est investir dans l’avenir ?"

              Pourquoi la France a intérêt à soutenir la santé publique en Afrique
              [........]

              C’est doter la coopération française d’une véritable stratégie, humainement forte, économiquement et financièrement efficace. C’est également permettre aux entreprises de s’impliquer davantage dans l’investissement socialement responsable. La France est en effet le 2ème contributeur de l’IFFIm (International Finance Facility for Immunisation) , un mécanisme international de financement pour la vaccination qui soutient les programmes de Gavi par l’émission d’obligations sur les marchés financiers. Le soutenir offre l’opportunité aux entreprises françaises d’investir dans des titres à impact social positif, combinant performance et responsabilité sociétale.

               Dans ce contexte, la France doit impérieusement apporter son soutien financier à la vaccination pour mettre en place une diplomatie économique fondée sur des impératifs d’efficacité au bénéfice de tous. De Dakar à Berlin via Davos, investir dans la vaccination c’est investir dans l’avenir.

              - Jean-Louis Bancel, président du Crédit Coopératif

              - Richard Bielle, président du directoire de la CFAO (Compagnie française de l’Afrique Occidentale)

              - Tanguy Claquin, responsable mondial Finance Sociale et Environnementale, Crédit Agricole CIB

              - Jean-Marc Leccia, président directeur général d’Eurapharma

              - Alexandre Vilgrain, président du CIAN (Conseil français des investisseurs en Afrique)

              - Philippe Zaouti, directeur général de Mirova (filiale Natixis Asset management)

               http://www.latribune.fr/opinions/tr...


              • 4 votes
                njama njama 10 juillet 14:27

                La France est en effet le 2ème contributeur de l’ IFFIm (International Finance Facility for Immunisation) ,un mécanisme international de financement pour la vaccination qui soutient les programmes de Gavi par l’émission d’obligations sur les marchés financiers.

                l’IFFIm est tout simplement une machine de guerre capitaliste pour promouvoir la vaccination objectif 2015, 500 millions d’enfants vaccinés sans même voir si c’est nécessaire de vacciner ! en plus de s’apparenter au système de Ponzi (Ponzi scheme en anglais) un montage financier frauduleux qui consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants.
                mais ici nous ne sommes pas dans le cas de fraude (dissimulation), hormis peut-être l’utilité sanitaire très discutable de ces vaccinations de masse à l’échelle planétaire (?)

                "Since its launch in 2000, Gavi, the Vaccine Alliance has helped prevent more than eight million future deaths and helped protect 580 million additional children with new and under-used vaccines."

                http://www.iffim.org/funding-gavi/what-is-gavi/

                Des méthodes de financements qui s’apparentent à du capitalisme sauvage puisque les détenteurs d’obligations seront rémunérés en utilisant les fonds des donateurs

                Financials

                Summary of key payment obligations and flows

                 Donors make payments to IFFIm based on legally binding grants to the Gavi, the Vaccine Alliance, which intends to assign the right to receive such grants to IFFIm.
                  IFFIm issues AA/Aa1/AA rated bonds in the international capital markets.
                  The Treasury Manager, on behalf of IFFIm, will manage bond proceeds as liquid investments until they are needed for immunisation programmes in recipient countries. Funds flow from IFFIm to the GAVI Fund Affiliate and are disbursed as required for Gavi-approved programmes to procure needed vaccines and to support recipient countries through Gavi, for Gavi-approved programmes.
                  IFFIm repays bondholders using funds provided by donors **  pursuant to the agreed and legally binding grant payment obligations.
                http://www.iffim.org/financials/

                ** traduction : IFFIm rembourse les obligataires en utilisant des fonds fournis par des donateurs ...


              • 5 votes
                njama njama 10 juillet 14:57

                médecine et totalitarisme sanitaire ... quand la réalité dépasse la fiction !

                La vaccination, un instrument du colonialisme sous couvert d’humanitaire ?


                Le médicament qui devait sauver l’Afrique : un scandale pharmaceutique aux colonies

                Guillaume Lachenal

                C’est l’histoire d’une piqûre magique, qui devait débarrasser l’Afrique d’une maladie qui décimait le continent. C’est l’histoire d’un scandale pharmaceutique oublié, enterré par les pouvoirs coloniaux de la fin des années 1950. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les médecins des colonies font de l’éradication de la maladie du sommeil leur priorité. Un nouveau médicament vient d’être découvert : la Lomidine. Dans l’enthousiasme, de grandes campagnes de " lomidinisation préventive " sont organisées dans toute l’Afrique. La méthode connaît quelques ratés – la molécule se révèle inefficace et dangereuse – mais ils ne freinent pas les médecins, au contraire. Il faut « lomidiniser » l’intégralité des populations, de gré ou de force. Ce livre montre comment les médecins s’obstinèrent à utiliser un médicament pourtant dangereux, au nom du rêve d’une Afrique libérée de la maladie ; comment la médecine a été un outil pour le colonialisme ; comment elle a servi de vitrine à l’« humanisme » européen et de technique de surveillance et de répression. La petite histoire de la Lomidine ouvre une fenêtre sur le quotidien des politiques coloniales de modernisation, révélant leur envers : leurs logiques raciales, leur appareil coercitif, leur inefficacité constitutive, et la part de déraison inscrite au coeur du projet de « mise en ordre » de l’Afrique par la science et la technique. Guillaume Lachenal renouvelle le regard sur le gouvernement des Empires, qu’il saisit dans son arrogance et sa médiocrité, posant les jalons d’une anthropologie de la bêtise coloniale.
                http://www.amazon.fr/m%C3%A9dicament-qui-devait-sauver-lAfrique/dp/2359250876

                L’Épilogue (pages 235 et 236) nous apprend que la molécule, la pentamidine, a eu une seconde vie dans les années 1980 en devenant un médicament vital pour devinez qui ? ... les malades du Sida.

                Ouvrage passionnant ...


              • 3 votes
                njama njama 10 juillet 22:46

                un article sur le sujet :

                Lomidine : comment la médecine coloniale a dérapé
                Dans une enquête impressionnante, l’historien Guillaume Lachenal exhume ce "scandale pharmaceutique" qui en dit beaucoup sur la colonisation. Extraits.

                ...

                "Les villageois n’ont pas le choix, le traitement est obligatoire en dépit de l’abolition du Code de l’indigénat, et selon un rituel désormais familier : les longues files d’attente sous un soleil sans pitié, les prélèvements sanguins, l’examen de chaque lame de sang par des auxiliaires recrutés parmi les autochtones et chargés de s’assurer que l’on ne piquera pas des gens déjà malades, le traitement étant administré à titre préventif et efficace en cela – du moins croit-on savoir car, dans quelques années, la vérité va se révéler toute autre.

                L’injection dans la fesse est très douloureuse. Des effets secondaires plus que préoccupants sont minimisés dans toutes les publications (déjà) : vertiges, vomissements, diarrhées, baisse brutale de la tension artérielle, si bien qu’on impose parfois le repos après la piqûre et ce sont des villages entiers qui se retrouvent allongés sur le sol."
                 
                ... http://bibliobs.nouvelobs.com/documents/20141012.OBS1847/lomidine-comment-la-medecine-coloniale-a-derape.html


              • 4 votes
                Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 juillet 16:11

                Concernant les vaccins, je propose la mesure suivante : 


                1. Chacun choisit de faire vacciner ou non ses enfants.
                2. On étudie ensuite la santé des deux groupes d’enfants sur une longue période (20 ans ou plus) à travers un protocole très rigoureux.


                • vote
                  guepe guepe 10 juillet 18:19

                  @Qaspard Delanuit

                  Et à quand l’étude redémontrant les effets du Doliprane ?

                  Pfff, les antivax ont vraiment fait des ravages, déjà, des études , il y en à la pelle. Bon, je remets celle plus haut vu que j’avais bien compris que tout le monde à des mains gauches quand il s’agit de chercher des études sur la vaccination.


                • vote
                  guepe guepe 10 juillet 18:22

                  @Qaspard Delanuit

                  Et votre test n’es pas en double aveugle. Attention, on va vous tomber dessus smiley


                • vote
                  pegase pegase 10 juillet 19:08

                  @Qaspard Delanuit


                  Le tétanos doit être absolument obligatoire, cette maladie est un cauchemars , un véritable traumatisme pour les professionnels de la santé qui ont eu affaire à un patient infecté ... généralement ils finissent par les piquer pour éviter leurs souffrances, imaginez la scène ...

                  la poliomyélite c’est pas terrible non plus smiley


                • 5 votes
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 juillet 19:29

                  @pegase
                  "Le tétanos doit être absolument obligatoire, cette maladie est..."

                  Vous pensez que les gens qui refusent la vaccination le font parce qu’ils pensent que les maladies sont sympas ou sans gravité ?


                • 1 vote
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 juillet 19:36

                  @Qaspard Delanuit
                  "des études , il y en à la pelle."

                  Des études comparatives sur une longue période et sur la même population (pas en comparant des groupes séparés de plusieurs décennies), non, il n’y en a pas "à la pelle". Si vous en connaissez une pour la France ou même l’Europe, merci de l’indiquer. 


                • vote
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 juillet 19:37

                  @guepe
                  "Et votre test n’es pas en double aveugle."

                  De quel test parlez-vous ?? 


                • 2 votes
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 juillet 19:41

                  @guepe
                  Et à quand l’étude redémontrant les effets du Doliprane ? 

                  Quelques années ou quelques mois. Les études sur le paracetamol ou acetaminophen sont assez constantes, ce qui est bien logique, renseignez-vous. 


                • vote
                  pegase pegase 11 juillet 00:16

                  @Qaspard Delanuit

                  Vous pensez que les gens qui refusent la vaccination le font parce qu’ils pensent que les maladies sont sympas ou sans gravité ?


                  Il n’y a pas à leur demander leur avis, tenter de traiter un patient atteint du tétanos est extrêmement couteux pour la communauté, pour des résultats incertains ...

                  Voyez plutôt =>

                  Le tétanos est une affection provoquée par une toxine nerveuse produite par la bactérie Clostridium tetani, de la même famille que les bactéries qui causent la gangrène et le botulisme. Il représente toujours un sérieux problème de santé publique mondial, tuant plus de 500 000 personnes par année.

                  Les personnes atteintes du tétanos doivent être admises dans une unité de soins intensifs pour recevoir un traitement et faire l’objet d’un suivi continu.

                  Le traitement du tétanos comprend habituellement :

                  • un traitement de soutien ;
                  • des médicaments antispasmodiques ;
                  • des antibiotiques et de l’immunoglobuline antitétanique pour traiter l’infection ;
                  • un traitement pour la plaie ;
                  • la vaccination.

                  Traitement de soutien : la menace la plus importante concerne la respiration. L’intubation avec ventilation assistée est habituellement nécessaire pour assurer la respiration des personnes atteints de tétanos. Cela peut impliquer une trachéotomie, l’insertion d’un tube directement à travers un trou percé dans la gorge.

                  Comme les personnes atteintes de tétanos pourraient ne pas pouvoir avaler, on doit habituellement les nourrir par voie intraveineuse ou par un tube nasogastrique. Dans ce dernier cas, on insère un tube par le nez, le fait passer par la gorge jusqu’à l’estomac. Un cathéter (une sonde) peut aussi être inséré dans la vessie pour évacuer son contenu.

                  http://santecheznous.com/condition/getcondition/tetanos


                • vote
                  pegase pegase 11 juillet 00:21

                  @Qaspard Delanuit

                  Un tuyau enfoncé dans un trou dans la gorge pour respirer, un tuyau dans le nez pour boire et manger, un tuyau pour pisser et un tuyau dans le cul pour les sels ...

                   Est ce suffisant pour vous inciter à vous faire vacciner ? smiley


                • 1 vote
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 juillet 04:40

                  @pegase
                  Vous ne m’avez pas compris, mais c’est pas grave. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès