• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > BNP contre Palais, et quand un Procureur demande la relax !

BNP contre Palais, et quand un Procureur demande la relax !

 

Au tribunal de Dax, ce 9 janvier 2017, dans le Sud Ouest, la BNP paribas demande 1 euro à Jon Palais pour vol en réunion !
Qu'en est-il dans le fond ? L'évasion fiscale ne laisse personne indifférent : mesure EXCEPTIONNELLE du Procureur de la République qui demande la relax pour Monsieur Palais.
Prochain procès d'un faucheur de chaises le 11 avril 2017 à Bar-le-Duc

 

un reportage de joyce et Brigitte Balavoine

 

Tags : Economie Société Fiscalité Précarité Banques Finance Paradis fiscaux


Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • vote
    pegase pegase 11 janvier 13:18

    Le procès du faucheur de chaise d’Attac, organisme financé par la CIA a tourné au camouflet ..
    L’ouverture d’un compte dans un paradis fiscal et les transferts d’argent sont possibles faute à l’article 63 des traités européens, qui interdit toutes restrictions aux mouvements de capitaux, par contre les virements doivent faire l’objet d’une déclaration de la banque à l’organisme tracfin, accompagné d’une preuve que cet argent a bien été fiscalisé, et de pouvoir justifier de la provenance de l’argent** ...

    Auquel cas tout est parfaitement légal ...


    Les manifestations de l’officine ATTAC sont donc infondées, leur but est sans aucun doute de nuire à l’image de la BNP ...



    **Ce sont des dispositions servant à lutter contre le blanchiment d’argent sale et le financement du terrorisme ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès