Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Politique > Debats avec Asselineau, Chouard, Nikonoff, Ménard et Zaki

Debats avec Asselineau, Chouard, Nikonoff, Ménard et Zaki

 

Université de l’UPR 2012 - Débat avec François Asselineau, Etienne Chouard, Jacques Nikonoff et Myret Zaki sur la crise de l’euro.

 

 

Université de l’UPR 2012 - Débat François Asselineau / Myret Zaki

Sujet : " Les Américains cherchent-ils à détruire l’euro ou à le sauver ?"

Myret ZAKI : Journaliste économique suisse romande, elle est la rédactrice en chef adjoint du magazine économique Bilan.

François ASSELINEAU : Président de l’Union Populaire Républicaine

 

 

Troisième débat sur ’Démocratie, Souveraineté et Résistance’

Modérée par Ines Benajaoud (Opinews)

Participants :

François Asselineau : Président de ’lUnion Populaire Républicaine (UPR)

Robert Ménard : fondateur et secrétaire général jusqu’en 2008 de l’association française Reporters Sans frontières (RSF), journaliste à Sud Radio.

Jacques NIKONOFF : membre fondateur de l’association ATTAC et Porte-parole du Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP).

Étienne CHOUARD est un enseignant en économie et en droit dans un lycée et s’est fait connaître comme blogueur en 2005 à l’occasion de la campagne du référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe en argumentant pour le « non ». Depuis lors Étienne Chouard se définit comme « chercheur en cause des causes », il travaille sur les différents régimes démocratiques et les constitutions.

Alain BENAJAM, ancien cadre du PCF et administrateur du Réseau Voltaire

Tags : Economie Politique Crise financière

Réagissez à l'article

62 réactions à cet article


  • 7 votes
    gregoslurbain gregoslurbain (---.---.---.220) 24 septembre 2012 12:37

     Dans le face-à-face Myret Zaki / François Asselineau, j’ai été étonné par le manque de vergogne dont a fait preuve Asselineau en débattant avec son ordinateur allumé et en faisant de très longs monologues souvent répétitifs face aux arguments acérés de Myret.
     L’échange a été vif, on s’est accusé mutuellement de faire le jeu de l’ennemi, mais Myret Zaki avait un discours très offensif et pour moi l’a emporté haut la main.
     Elle a magistralement montré qu’aujourd’hui la " crise " se joue sur la survie d’une seule monnaie occidentale de référence avec la monnaie chinoise : c’est d’abord le dollar qu’il faut condamner, et c’est lui qui tombera le premier.
     La monnaie est à la base de l’empire comme le montre cette intéressante citation de Larouche :
    " "Aucun impérialisme Européen, y compris l’impérialisme Britannique aujourd’hui, n’est fondé sur un territoire géographique. Il se fonde sur l’organisation internationale du contrôle de la monnaie. Et cette monnaie est réellement contrôlée par des intérêts privés, par des individus qui forment un concert d’intérêts privés, qui établissent le contrôle de la monnaie, sa création et sa gestion. "
     En tant que français, je souhaite cependant pas que l’euro redevienne juste une monnaie commune et que nous retrouvions notre souveraineté.
     


    • 9 votes
      emphyrio (---.---.---.28) 24 septembre 2012 12:58

      Le but d’un débat d’idées étant de faire valoir ses arguments, s’appuyer sur des documents pour rester dans l’exactitude des chiffres ou des dates ne dénote aucunement un "manque de vergogne" mais plutôt le respect de son auditoire. Les règles du combat à mains nues ne s’applique pas dans ce genre de situation ;)


    • 13 votes
      Ortie (---.---.---.165) 24 septembre 2012 13:40

      Il est bien urbain le gregos.

      1) Myret Zaki : voix insupportable, ne comprend pas des arguments historiques simples, rhétorique de BFM bizness du tout économique (la base de la puissance US c’est les pétro-dollars, quelle niaiserie ! L’armée et la CIA ça sert à quoi ?), cite d’autres économistes comme Mundell comme paroles d’évangiles.

      2) François Asselineau : excellent orateur, avance des arguments historiques simples, montre comment l’Europe s’inscrit dans la politique impérialiste des Etats-Unis, et encore il ne parle pas des aspects culturels comme Hollywood, Disney, les pops-stars etc..


    • 5 votes
      Famine(la grande) Famine (---.---.---.232) 24 septembre 2012 13:43

      Dire que la base de la puissance us est le pétro-dollar est tout sauf une niaiserie. 


    • 5 votes
      sheeldon sheeldon (---.---.---.63) 24 septembre 2012 13:53

      j’ai trouvé asselineau nerveux , avec chouard aussi , bon après j’imagine un peu la pression qu’il c’est mis comme un grand .

      après j’aime bien quand ça frite donc smiley


    • 7 votes
      maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 24 septembre 2012 16:01

      Asselineau , que j’ apprécie par ailleur , n’ a rien compris au tirage au sort .


    • 8 votes
      Morpheus Morpheus (---.---.---.169) 24 septembre 2012 17:14

       @ machiavel1983

      Je soupçonne qu’il comprend au moins à quel point le tirage au sort représente une menace pour ses ambitions politiques. En tout cas, il ne fait aucun effort pour entendre les arguements pertinent qui lui sont donné par Etienne Chouard, et cela ne plaide pas en sa vafeur. Il n’a pas répondu à Chouard lorsque celui-ci lui a demandé s’il était prêt à partager un peu le pouvoir avec le peuple. Cela en dit long.

      Mais je peux me tromper.


    • 1 vote
      franck2012* (---.---.---.237) 25 septembre 2012 17:36

      Tirage au sort .... j’imagine Asselineau dans l’urgence en pleine débâcle économique ... smiley


    • vote
      juvenal juvenal (---.---.---.226) 27 septembre 2012 07:46

      bonjour


      le tirage au sort est une vieille utopie anarchiste qui signerait la mort de la politique . Ca n arrivera bien sûr jamais ! Mais j apprécie bcp par ailleurs Chouard qui est un homme intègre et désintéressé . Quant à Asselineau il roule pour lui évidemment c est à dire pour un capitalisme national mâtiné de keynésianisme dirigé par la caste des hauts fonctionnaires dont il est un membre éminent. Les militants de l upr qui se décarcassent vont avoir une grosse surprise si d aventure il parvenait à être élu . Ils vont être balayés par ses alter ego qui attendent la réussite de l’entreprise dans l’ombre . Cela étant il propose 3 mesures avec lesquelles je suis d accord : sortie de l UE , de l Euro et de l’otan. Qui sont des revendications démocratiques incontournables pour qui veut se libérer de la tutelle anglo saxonne et ne pas participer à ses guerres de conquêtes présentes et futures. 

    • 10 votes
      maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 24 septembre 2012 13:09

      0. Je n’ ai suivi pour le moment le débat François Asselineau / Myret Zaki sur l’ Euro ... très très bon débat ,

      N’ ayant jamais été affilié à aucun parti politique , je n’ ai pas l’ habitude des universités d’ été , mais est ce que dans les autres partis on organise également des débats avec des personnes d’ autres horizons idéologiques ? En tous cas , bravo à l’ UPR pour ce débat, sur un sujet aussi important que les origines de l’ euro et son avenir !
      Finalement deux visions de l’ euro différente mais cohérente :
      1. Pour Madame Zaki , l’ euro a peut être été voulu par les américains , elle ne le conteste pas mais affirme qu’ à présent les américains s’ en mordent les doigts : il existe pour elle deux marchés de la dette en occident , celui de l’ euro et celui du dollars , la survie de l’ un conduit l’ autre à la disparition .Les américains ne veulent pas d’ une alternative au dollars , et pour preuves les marchés anglo-saxon attaquent l’ euro-sphère.
      2. Pour Monsieur Asselineau , les américains ont impulsé la création de l’ euro ( il en donne la preuve ) utilisent l’ euro pour neutraliser l’ Europe géopolitiquement et la vassalisé et ont donc intérêt à la survie de l’ Euro . Pour preuve , il s’ appuie sur les manoeuvres de l’ administration américaine qui fait tout pour sauver l’ Euro .
      3. Le problème est que les deux s’ appuient sur des éléments tangible , et quand on croise les deux analyse à premières vues , ce n’ est pas cohérent : les marchés de l’ anglosphèrent souhaitent la mort de l’ euro mais l’ administration américaine sa survie ...est ce quelqu’ un comprend cette incohérence ?
      Moi j’ ai une petite idée , qui parait de prime abord délirante mais quand on connait les conférences de Pierre Hiilard ou de Pascal Roussel , il peut y avoir une certaine cohérence dans tout ça : en réalité , l’ élite judéo-protestante anglosaxone souhaite peut être une destruction liberatrice des deux monnaies pour construire une monnaie mondiale . Donc l’ Euro doit couler ( d’ ou l’ attaque des marchés ) mais pas trop tôt , sa mort devant être coordonné avec celle du dollars ( d’ ou les manoeuvres de l’ administration américaine pour le sauver ) . 



      • 3 votes
        Ortie (---.---.---.165) 24 septembre 2012 13:47

        Pour l’instant je dirais monnaie occidentale, la Chine n’est pas vraiment avec nous, la Russie non plus . La troisième - pardon quatrième guerre mondiale pour les ressources du Moyen-Orient pointe le bout du museau. Les Etats-Unis demande des preuves d’allégeance, ce que nous leur donnons.


      • 5 votes
        sheeldon sheeldon (---.---.---.63) 24 septembre 2012 13:47

        l’euro doit coulé avec le dollar , je suis assez d’accord , par contre ce n’est pas certain qu’ils aient la puissance de leurs ambitions ....

        l’allemagne joue un drôle de jeu , et a mon avis ils en ont marre d’être sous tutelle ..


      • 2 votes
        Ortie (---.---.---.165) 24 septembre 2012 13:50

        Mais au lieu de spéculer on ferait mieux d’apprendre à survivre à l’effondrement comme vous l’avez dit, je vous souhaite bonne préparation, bonne chance et bon courage.


      • 2 votes
        maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 24 septembre 2012 14:16

        @ortie

        C’ est vrai, disons une monnaie trans-atlantique ...
        Pour ce qui est du yuan , le jour ou il sera réevalué , on entrera dans le vif du sujet , de qui dominera la scène géopolitique mondiale !
        Pour ce qui est de l’ effondrement ...
        @Sheldon 
        Oui, apparemment les allemands en ont marre , à e qu’ il parait il y’ a des journaux qui sortent ou il disent à peu près : on l’ a perdu les deux guerres mondiales c’ est vrai .... mais on va pas payer nos défaite éternellement !!! 

      • 1 vote
        dadascope dadascope (---.---.---.213) 13 octobre 2012 17:53

        Sur le Traité Transatlantique ;

        "Libre Journal (9 oct. 2011) sur le Traité Transatlantique (USA + U.E + OTAN/OMC/FMI etc) réalisé par Lior C. et Samy B. :
        le Grand Marché Transatlantique dans ses aspects commerciaux tant que politiques est bien peu médiatisé alors qu’il est la prochaine étape géopolitique du Nouvel Ordre Mondial. (...)"

        (...)un marche commun entre Etats unis et union europeenne qui arrivera a terme en 2015 selon le parlement europeen. Liberte de circulation total de biens, services, capitaux, et travailleurs. Base entre autres sur le libre echange, competition economique, concurence libre, etc (..)

        http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=LXGfDjCBQAk# !

        http://cercledesvolontaires.wordpress.com/2012/06/12/grand-debat-europeiste-vs-souverainiste-est-il-raisonnable-de-sortir-de-lunion-europeenne-asselineau-vs-dhere/


      • 3 votes
        l'argentin l’argentin (---.---.---.236) 24 septembre 2012 13:55

        Excusez-moi je me suis trompé en ajoutant Nikonoff au troisième débat concernant la démocratie !


        • 1 vote
          Atlantis Atlantis (---.---.---.14) 24 septembre 2012 14:14

          pour mettre encore plus le boxon j’aurai ajouté soral et grignon tient.
          Source d’information intéressantes mais les visions bipolaires du monde me donnent des boutons.


          • 2 votes
            gerfaut (---.---.---.174) 24 septembre 2012 16:25

            Pour moi Myret Zaki l’ emporte, la litanie d’ Asselineau est assez insupportable sachant qu’ il peut dire la même chose en une phrase, ce que résume brièvement myret par ’revue de presse’, très juste. 


            Ce n’ est jamais facile pour une femme d’ affronter un groupe, elle doit forcer sa voix, c’ est physique, mais son intelligence est toujours là, je l’ estime pour cela. 

            Sur le fond, leurs thèses sont là, je trouve assez incroyable d’ entendre Asselineau dire que les USA soutiennent l’ euro. Les USA et leur presse ont tout fait pour déprécier la crédibilité de nôtre monnaie. Soros défendant vraiment l’ euro, on aura tout entendu !



            • 11 votes
              Morpheus Morpheus (---.---.---.169) 24 septembre 2012 17:06

              Asselineau ne dit à aucun moment que les USA soutiennent l’euro : il dit que la construction des institutions européennes (l’UE) est une volonté des USA, ce qui se démontre facilement par des faits historiques, bien documentés. L’UE est une créature de Washington, que cela plaise ou non.

              Myret Zaki dit sans doute des choses justes, mais son analyse est biaisée par ses œillères d’économiste : elle ne voit les choses que sous l’angle financier.


            • 1 vote
              gerfaut (---.---.---.174) 24 septembre 2012 18:30

              Et sa litanie pour que Merkel sauve la zone euro... Et qui est biaisé ? N’ est-ce pas plutôt Asselineau avec son obsession du politique ? 


            • 4 votes
              gazatouslesetages (---.---.---.228) 26 septembre 2012 00:55

              Ce n’ est jamais facile pour une femme d’ affronter un groupe, elle doit forcer sa voix, c’ est physique, mais son intelligence est toujours là, je l’ estime pour cela. 


              .
              je n’ai vu pour l’instant que la première vidéo et j’ai trouvé les intervenants, surtout l’antipathique Nikonov, manquer de tact avec Myret Zaki.
              En outre, on voit bien que tous, n’ont jamais géré quoi que ce soit dans le privé et méconnaissent totalement le fonctionnement de l’économie, de l’industrie et du commerce.
              Je vais visionner la 2eme vidéo, je sens déjà qu’elle va donner une leçon d’économie à F Asselineau.
              .
              Je ne sais d’ailleurs pas où va F Asselineau, mais je suis de plus en plus déçu sur ses positions économiques. il est juste très bien en Prof d’Histoire.. le reste..

            • vote
              juvenal juvenal (---.---.---.226) 27 septembre 2012 07:56

              bonjour


              C’est un peu présomptueux de déclarer sans complexe que ces intellectuels n ont rien compris à l économie, surtout quand on n avance pas la moindre indication quant à leurs soi disant erreurs . 

            • 3 votes
              maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 24 septembre 2012 16:51

              1. Le débat sur les médias s’ est terminé sur un consensus qui me parait correct : 

              - Les journalistes ont un cerveau collectif commun, càd ont la même idéologie et pensent à peu près la même choses sur tous les sujets ( seules les nuances changent ce qui donne l’ illusion de liberté ) . On ne leur donne pas d’ ordre ( ça les scandaliserait ) ils pensent par eux mêmes mais leur réflexion va toujours dans le même sens .Donc pour eux ils sont libre et quand ils disent qu’ ils le sont , ils le pensent réellement ! C’ est l’ inconscient collectif médiatique !
              - Mais il existe aussi au sommet du système médiatique une conscience, qui agit de façon coordonné, qui donne les impulsions pour la fabrication de l’ opinion . C’ est à eux de s’ assurer que l’ inconscient collectif aille dans le sens voulu , qui lui fournit les outils avec lesquels cet inconscient collectif va fabriquer le produit ! 
              La combinaison de ces deux éléments rend le système médiatique occidental redoutable , bien plus que dans n’ importe quelle dictature .
              2. Ménard à la fin explique en gros que pour passer dans ces médias , il faut intégrer ce système ... il a raison.
              En fait on pourrait considérer l’ entrée de l’ espace médiatique comme un orifice et seul des objet aux dimensions prédéterminés peuvent le pénétrer ... si la dimension de l’ objet est inadéquate , il n’ a pas d’ autre solution de modifier sa structure ( en gros renoncer à certaine choses et en intégrer de nouvelles ) .
              Finalement ceux qui s’ en sortent le mieux sont ceux qui ont la bonne " forme "spontanément, ils s’ y épanouissent et se sentent libre , les autres qui doivent se forcer à garder la forme adéquate , ce qui génère souffrance et frustration mais compensées évidemment par une belle carrière
              3. Asselineau dit qu’ il veut changer les choses et vite , mais il devrait comprendre qu’ il n’ a pas la " forme requise " pour entrer dans l’ "orifice médiatique " ... 
              Alors il peut utiliser la stratégie de faire semblant d’ avoir la forme en faisant des concessions sur certaines choses , mais en pénétrant ce système , il se rendrait aussi vite compte qu’ il n’ est pas maître de son image , et en reprenant sa " forme originelle " il se ferait vite diaboliser puis expulser ! 
              C’ est pourquoi l’ UPR n’ ira jamais nulle part ... c’ est triste mais c’ est comme ça !
              4. Je crois qu’ on ne peut pas changer un système si puissant , le mieux à faire est de lui résister en résistant à la vision du monde qu’ il essaie de nous implanter mentalement et construire une autre vision du monde ... 
              Si ceux qui sont en dehors de ce système arrivent à grandir et à prospérer , il y’ aura alors une vrai guerre des visions du monde ... évidemment on en est loin , du coté du système médiatique dominant , il y’ a de très gros moyens et une population en général prédestinée à tout gober du moment que ça vienne de la télé ! 
              L’ inversion de ce processus peut prendre beaucoup de temps et peut être même qu’ il ne sera jamais inversé !

              • 1 vote
                freddy (---.---.---.177) 25 septembre 2012 05:14

                très bonne analyse, élaborer un autre système, quasi indépendant du premier, pour survivre à son effondrement, un système de secours en soit. Ce que je crains, c’est :

                1- une guerre nucléaire quand le système s’effondrera, et à ce moment là c’est la fin des haricots.
                2- En cas d’effondrement sans guerre, ou avec une guerre de faible ampleur, la chaos qui pourra durer des dizaines d’années, voir une reprise de l’ancien système avec des modifications, parce que premièrement le cerveau collectif est bien formaté à l’idéologie du système, et deuxièmement, le système de secours peut ne pas être assez puissant pour "contaminer" le cerveau collectif, même après l’effondrement, car reformater correctement ce cerveau prend beaucoup, beaucoup de temps, en faisant l’hypothèse que ça soit possible.


              • vote
                luxum (---.---.---.136) 25 septembre 2012 23:57

                "C’ est pourquoi l’ UPR n’ ira jamais nulle part ... C’ est triste mais c’ est comme ça !"

                Pas besoin de médiatisation pour aller quelque part. DeGaulle à sut rallier les Français alors même que le régime de Vichy se gardait bien d’en faire l’éloge.

                Certes vous pouvez répondre que seul une minorité de Français se sont ralliés au général pour entrer en résistance et que parmi cette minorité se trouvait bien des résistants qui n’avait rien à voir avec DeGaulle (communistes, Juifs, etc...) il n’empêche que la majorité inactive considérait tout de même le général comme "l’épée de la France" tandis que le maréchal collabo Pétain était vue comme "le bouclier" (plus une passoire en vérité) mais ce uniquement à cause de son prestige de vétéran et de la propagande qui l’entourait pour le faire briller.


              • vote
                maQiavel machiavel1983 (---.---.---.249) 26 septembre 2012 10:49

                @luxum

                Si les anglais et les américains n’ étaient pas là , De Gaule n’ aurait jamais ébranlé ne serait ce qu’ un peu l’ Allemagne Nazie , c’ est un fait ! Ce sont les anglo-américains qui ont gagné la guerre ! 
                De la même manière pour l’ UPR , sans l’ aide de ceux qui gouverne aujourd’hui ( notamment de la caste médiatique ) , il n’ ira nulle part !Ca aussi c’ est un fait ... c’ est triste mais c’est comme ça !

              • vote
                juvenal juvenal (---.---.---.226) 27 septembre 2012 08:07

                bonjour


                Pitoyable jacasserie !Dans le genre je suis impuissant et j aime ça on ne fait guère mieux ! blabla démobilisateur , esprit qui n a rien compris à l histoire et à la lutte de classes . C est ériger son ignorance en théorie ni plus ni moins . Si dans la France occupée on avait fait preuve d’une telle combativité on serait encore sous le joug hitlérien ou américain. Si les soviétiques n avaient pas sacrifié au bas mot 20 millions de soldats dans la fleur de l âge kif kif ! En 1968 nous avons affronté le pouvoir gaulliste qui est finalement tombé . Nous en avons récolté des fruits qui durent encore malgré la réaction du capital financier qui a repris la main avec le fondé de pouvoir de la banque Rothschild Pompidou en 73 . Spartacus a été vaincu mais son exemple résonne encore aujourd’hui et a inspiré de nombreuse révoltes . Bref toute l histoire humaine est faite de luttes victorieuses ou non, mais au bout du compte qui ont fait avancer l’humanité. Asselineau a le mérite de se dresser contre la tyrannie européenne et je lui souhaite de réussir .Pitoyable jacasserie !

              • vote
                maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 27 septembre 2012 10:48

                @juvenal

                 Pitoyable jacasserie !Dans le genre je suis impuissant et j aime ça on ne fait guère mieux
                R / Non , je suis impuissant et je n’ aime pas ça ! La vraie question est de savoir comment on fait pour ne plus l’ être ... est ce que c’ est possible à court terme , je dis que non ! Est ce possible à long terme ? Oui ! Pourquoi ?Parce que si il y’ a une révolution à faire aujourd’hui , elle doit être mentale ! Voyez l’ état de votre société occidentale individualiste aliéné par le consumérisme ... la meilleure manière de mettre les gens dans la rue c’ est de retarder la vente d’ I phone 5 ... une révolution mentale malheureusement ça prends du temps !
                Cette situation me fait aussi mal alors votre " je suis impuissant et j’ aime ça ", mettez vous le ou je pense !!!

              • 1 vote
                rosa luxemburg (---.---.---.21) 24 septembre 2012 17:00

                Que cela soit les uns où les autres ils ne parlent que de monétarisme et pas de la réorganisation fondamentale de l’économie physique qui concerne la production.Il n’y a que Cheminade et Larouche qui ont les solutions : GLASS-STEAGALL GLOBAL ,BRETTON WOODS pour une parité fixe entre les monnaies et surtout grand travaux avec formation d’une multitude d’ingénieurs dans tous les domaines du génie créateur.En ce qui concerne les médias il est vrai que depuis 2005 ils sont fermés et comme tout le monde fait du sophisme dans le mensonge ,50% des Français y croient, nous ne pourrons pas sortir du système sans son écroulement complet et c’est de cela que MYRET ZAKI a peur .Quant à Asselineau si il était vraiment anti système il partirait du ministère des finances ,Cheminade a eu le courage et la lucidité d’en sortir c’est bien pour cela qu’il est le seul crédible. Toutes ses discussions stériles n’engendrent pas la recherche de la vérité c’est ce que l’empire adore et c’est bien pour cela que l’intellect se pourrit de plus en plus ,ils discutent ,"c’est les uns pas les autres " il n’y a aucune vision du futur et aucune référence de grands auteurs qui nous permettrait de retrouver la coopération dans la liberté ,relisez donc "les lettres sur l’éducation esthétique" de Friedrich Schiller car à rester coincer entre rousseau et voltaire vous vous perdez.


                • 1 vote
                  QaviQeQuarQo davideduardo (---.---.---.245) 25 septembre 2012 03:11

                  BRETTON WOODS pour une parité fixe entre les monnaies


                  ok pour le glass steagall, mais une parité fixe empeche les pays de dévaluer, et entraineraient les pays comme la grece dans le meme probleme qu ils ont avec l euro.
                  le probleme internationnale des monnaie est difficile

                • vote
                  freddy (---.---.---.177) 25 septembre 2012 05:20

                  @rosa luxembourg, le problème est bien plus profond, il ne suffit pas de faire quelques lois et de grand travaux, il faut "reformater" les gens, et ça prend du temps, je ne sais même pas si c’est possible. Car en ne faisant que ce que vous préconisez, l’ancien système se remettra en place, lentement, mais surement.


                • 12 votes
                  Morpheus Morpheus (---.---.---.169) 24 septembre 2012 17:00

                  Sur le premier débat (économie et crise de l’euro).

                  Ce que dit Myret Zaki est assez effarant !

                  D’abord, on voit bien à quel point l’analyse des économistes - mêmes lorsqu’ils sont "hétérodoxes" - est obscurcie par "les chiffres".

                  Lorsqu’elle parle de la richesse de la France, selon le seul curseur du PIB (critère déjà très discutable), en disant qu’elle est cinquième mondiale -, on voit bien qu’elle procède à cet habituel amalgame dont les éditorialistes et animateurs de JT nous rabâchent les oreilles tous les trimestres, amalgame qui consiste à ne prendre en compte que des chiffres brut sans s’interroger sur les bénéficiaires de ces chiffres.

                  Il y a une forfaiture intellectuelle patente lorsqu’on nous dit « la France (ou les français) est (sont) plus riche(s) cette année que l’année dernière ». Il est évident que cette richesse relative est inégalement répartie, on ne peut pas affirmer que "les français" sont plus riches : certains »français« ultra-riches sont peut-être plus riches, en effet, mais ils le sont au détriment d’une partie de plus en plus importante des français - et au détriment du patrimoine de la France lorsque cette richesse se fait à coup de privatisations du secteur public !

                  D’autre part, on voit bien que la logique qu’elle avance pour justifier le fait de militer pour l’entrée de la Suisse dans l’Union Européenne est une logique de capitulard : « Il faut faire de la "real politik" et dire que de toute façon, l’UE est un bloc tellement puissant qu’on doit s’aligner ». Les vichystes en quarante n’auraient pas démentis pareil discours. Il faudrait qu’elle enlève ses œillères d’économiste et accepte de voir la situation sous un angle un peu plus large.

                  Cordialement, Morpheus


                  • vote
                    freddy (---.---.---.177) 25 septembre 2012 05:26

                    Les économistes "hétérodoxes" ont la particularité d’être moins formatés que les autres, mais ils restent quand même globalement dans le moule.


                  • 3 votes
                    Morpheus Morpheus (---.---.---.169) 24 septembre 2012 17:11

                    Sur le débat des médias et de la démocratie (3e vidéo) :

                    On voit bien, à la façon de Mr Asselineau s’emporte sur la question du tirage au sort, qu’il s’agit là d’un sujet qui le dérange réellement. En outre, il ne se prive pas d’un coup de Jarnac en faisant accroire qu’Étienne n’aurait ce genre de débat qu’avec lui, et pas avec le FDG ou je ne sais plus quel autre parti. Ce qui n’est pas vrai (et sans lui laisser l’opportunité de répondre à cette attaque). Il est heureux qu’il y ait eu, dans la salle, des auditeurs qui soient intervenus pour défendre le tirage au sort, preuve que les graines commencent à germer, et cela, je trouve que c’est très encourageant.

                    Ce qui est également intéressant, c’est que Mr Asselineau laisse aussi une allusion lourde de sens (mais très, très révélatrice), c’est lorsqu’il demande quelle serait la réaction (sur le débat du tirage au sort) dans n’importe quel autre parti. Il n’y a pas eu de réponse, mais on la devine. On devine que tous seraient unanimes à le rejeter. Or, précisément, si cela se démontrait exact (rejet unanime de la classe politique - tous partis confondus - du tirage au sort), cela serait un aveux que celui-ci représente un réel ET SÉRIEUX danger pour eux (par pour la démocratie, pour eux, en tant que professionnels de la politique).

                    J’espère simplement que Mr Asselineau aura l’élégance de permettre à Étienne, à une autre occasion, de pouvoir développer l’idée du tirage au sort en donnant le temps de le présenter sans le caricaturer.

                    Cordialement,
                    Morpheus


                    • 5 votes
                      maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 24 septembre 2012 17:21

                      J’ aime beaucoup Asselineau mais sur ce sujet ,du tirage au sort , il retrouve ses réflexes d’ énarque . Je crois que le problème est là : c’ est un énarque donc profondément élitiste !!!

                      Ou alors peut être qu’ il n’ a simplement pas compris ... 


                    • 1 vote
                      emphyrio (---.---.---.28) 24 septembre 2012 17:50

                      J’ai du mal à voir en quoi le tirage au sort, thèse que j’ai découvert récemment, entraînerait un regain de confiance envers les élus (ou les tirés au sort). Comment être certain qu’un tiré au sort ne serait pas moins sensible à la corruption ou à l’influence d’un lobby qu’un professionnel de la politique  ?


                    • 1 vote
                      maQiavel machiavel1983 (---.---.---.227) 24 septembre 2012 18:12

                      @empiphyro

                      Non il ne s’ agit pas de remplacer les élus par les tirés au sort .

                       
                      Dans cette conférence tout est dit .


                    • 5 votes
                      Eddy Eddy ROOS (---.---.---.218) 25 septembre 2012 01:26

                      Je crois au contraire que vous caricaturez vous-même la pensée d’Asselineau en ce qui concerne le tirage au sort.
                      Lorsqu’il pose la question de l’utilité alors totalement rendue obsolète des partis politique, si on imagine un système où les principaux organes actuels de l’État dépendraient du tirage au sort, c’est justement par souci démocratique.

                      Ce qu’il cherche à souligner, c’est que si on choisi, ainsi, d’en finir avec le combat politique qu’a au moins la particularité d’impliquer le mode électif (car celui-ci n’aurait plus aucune justification dans une société substituant le tirage au sort à l’élection vraisemblablement), c’est parallèlement remettre en cause le sens et la liberté du rassemblement politique, entre citoyens qui partageraient par exemple une vision opposée au système en cours et souhaiteraient proposer démocratiquement la remise en cause de celui-ci. Comment ce genre de choses seraient-elles rendues possibles en cas de dérives imprévues du système ?

                      Enfin, certes, Asselineau semble répondre en se basant sur un schéma de tirage au sort généralisé, alors que les propositions longuement développées par Chouard sur Internet sont en effet plus complexes que ça. Mais donc comme le rappelle Asselineau à un moment, il n’est pas farouchement opposé au concept en lui même, mais il a surtout voulu au départ poser des réserves qui méritent quand même attention et réflexion sur l’idée générale.

                      Ces réserves voulant défendre l’essence et le sens mêmes du combat politique, pour moi elles ne sont pas si impertinentes et benoites que ça. La liberté est un combat permanent du début à la fin et sans pause tout au long de la vie des hommes, malheureusement pas une réalité inébranlablement acquise dès lors que l’on serait parvenu à la proclamer. Il est temps que les Français le comprenne.


                    • 1 vote
                      freddy (---.---.---.177) 25 septembre 2012 05:36

                      Le tirage au sort n’est pas compatible avec les "psycho virus" qui sont incubés dans le cerveau collectif actuel, en cela l’idée de Chouard de modifier la constitution pour reprendre le pouvoir relève du fantasme, à mon avis.
                      Par contre penser en terme d’opposition politique et de rassemblement politique c’est penser avec les catégories secrétés par le système et donc on convergera de nouveau vers les mêmes vices, enfin c’est mon opinion.
                      C’est pas évident de s’émanciper complètement de cela. Je pense que pour une société "saine", il faut raisonner autrement, mais j’avoue que je n’ai pas de solution à proposer.

                    Ajouter une réaction

                    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                    FAIRE UN DON







Palmarès