Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Décroissance et PIB

Décroissance et PIB

La société industrielle est en décroissance depuis déjà plusieurs décennies, mais nous le savons pas. Pourquoi ? Tout simplement parce que son indice de mesure, le PIB, est à la fois faux et non pertinent. Le bon indice de mesure, c'est le "Résultat d'exploitation", qui est, lui, en décroissance continue depuis les trente glorieuses. En termes comptables, cela signifie la proximité inéluctable d'une faillite économique, que seule une organisation sociale radicalement différente de celle de l'oligocratie actuelle pourra maîtriser.

 

Allocution en quatre parties :
1. Sommes-nous déjà en décroissance ?
2. Le PIB est-il un indicateur de bonne santé de l'économie ?
3. Comment recalculer le PIB
4. Nous sommes en décroissance du résultat, pas du PIB
par Christian Laurut, porte parole du mouvement "Démocratie Directe & Décroissance"

 

http://www.christianlaurut.com

http://www.democratie-directe.com

 

 

Tags : Constitution européenne Ecologie Démocratie Décroissance



Réagissez à l'article

11 réactions à cet article


  • 1 vote
    sls0 sls0 5 novembre 12:40

    Recettes pour augmenter le PIB.
    Les travailleurs font de plus longues heures (risque d’épuisement professionnel).
    Les enfants travaillent de plus en plus jeunes.
    Les personnes âgées travaillent de plus en plus longtemps pour subvenir à leurs besoins.
    Le gouvernement fait plus de dépenses publiques (risque d’endettement).
    Il y a accélération de l’exploitation des ressources naturelles (pollution).
    Les hôpitaux coûtent plus cher car il y a eu une forte augmentation des patients.
    Le pays en question est en guerre et a de fortes dépenses militaires.
    oui ça ressemble assez bien aux USA notre modèle.

    Vu le niveau du PIB, j’ai dans l’idée qu’on va passer à un autre outil de mesure pour abuser les gens.
    Le PIB ce n’est que de l’énergie primaire disponible, comme l’énergie va diminuer la décroissance est inéluctable.
    En sachant faire une règle de trois, c’est depuis les années 70 qu’on le sait, ils ne se sont pas trop trompé dans leurs projections de l’époque.


    • 1 vote
      pegase pegase 5 novembre 13:33

      @sls0
      On peut aussi augmenter le PIB par la robotisation à outrance, c’est même la seule issue dans notre cas smiley

      Matez cette fantastique plieuse .. les outils sont installées automatiquement en fonction des taches à accomplir ...

      https://www.youtube.com/watch?v=IYMdOU2YwaM

      L’énergie primaire dispo, peut être d’origine renouvelable ....


    • 1 vote
      sls0 sls0 5 novembre 18:13

      @pegase
      Comme technicien j’apprécie la technologie, je suis un fan de microchips et d’arduino.
      Comme ’’anthropologue’’ je me dit qu’un robot c’est mieux qu’un esclave, meilleur rendement et il ne râle pas. Les humains on en fait quoi du fait qu’ils ne produisent plus ?

      Avec moins de ressources, moins de production donc moins d’énergie nécessaire.

      La plus grande partie de histoire on a produit pour le plaisir du 1% les plus riches et pour que les 99% ne crève pas de faim.
      Le pic énergétique dû en majorité au pétrole à permis aux 99% de gaspiller aussi.
      La ressource diminue on peut revenir aux conditions initiales, quoi que les robots sont un critère supplémentaire que je ne crois pas être à l’avantage des 99%, je peux me tromper, je ne suis pas devin, je ne peux qu’avoir des doutes.


    • vote
      matthius matthius 6 novembre 17:45

      @sls0
      Les japonais créent des champs verticaux.

      On peut aussi verdir les déserts avec le thorium.


    • 1 vote
      Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 6 novembre 18:09

      @matthius le thorium reste une énergie nucléaire radioactive, et si sa technologie n’explose pas, elle reste un poison pour l’environnement avec tous ses déchets nocifs pour des milliers d’années, sans oublier la destruction de ressources non renouvelable (même si elles sont plus abondantes que d’autres).

      La seule avancée, c’est de ne plus être dans une logique de "croissance".


    • 2 votes
      pegase pegase 5 novembre 13:06

      @ L’auteur,

      En termes comptables, cela signifie la proximité inéluctable d’une faillite économique, que seule une organisation sociale radicalement différente de celle de l’oligocratie actuelle pourra maîtriser.



      Le gros problème c’est qu’ils ne veulent surtout pas que l’on parvienne à réhausser notre PIB ("ils" ce sont les oligarques de la FED , l’état major de Washington, et les géo-stratèges américains ) ...

      Regardez bien ces courbes qui émanent d’une analyse de Vincent Brousseau (UPR) .. elles représentent l’évolution du PIB (certes qui ne vaut que ce qu’il représente) depuis 200 ans, où on voit que les états unis survolent littéralement les autres pays du G7 (G8 aujourd’hui) ... Les états unis font pression sur les autres nations qu’ils ont sous leur contrôle, par toutes formes d’ingérences, afin d’appuyer sur leurs courbes et maintenir ainsi un écart confortable ......
      http://img4.hostingpics.net/pics/115207PIBG7.jpg

      Notez bien que ces courbes représentent le PIB global, et non le PIB par habitant .. qui serait très intéressant d’analyser par ailleurs ...

      ....

      Sinon votre diatribe contre le PIB est sans intérêts, vous pouvez créer tout les indices que vous voulez , créer de jolies courbes, elles ne représenteront que ce que vous avez voulu représenter , le PIB ne représente que ce qu’il représente , ce n’est qu’un indice parmi d’autres multiples indices que l’on peut créer à souhait et à l’infini ...


      • vote
        sls0 sls0 5 novembre 18:53

        @pegase
        Le PIB ce n’est que de l’énergie disponible, s’il n’y avait pas eu de bulles financières au début des années 2000 et l’endettement actuel, il n’y aurait pas de croissance US.
        Le fait que la monnaie mondiale soit le dollar c’est une rente de 1000 milliard par an dans leur PIB. C’est quoi le PIB ?

        Quand je voit leur bilan carbone de 20-22 tonnes par habitant et que je compare au français avec ses 5,8 tonnes, ils seraient efficaces leur PIB devrait être beaucoup plus important.

        Pour ce qui est du PIB et de la croissance, de la façon dont c’est parti, je crois que ce sont des indicateurs qui risquent de devenir désuets.

        Les gens ne veulent pas croire à la décroissance, ça impacte trop leur style de vie, désolé, les chiffres sont là, on approche d’une fin de ressource. Si on croit aux miracles il n’est pas nécessaire de regarder les chiffres.

        Mentalement débarrassez vous de tout les objets ou le pétrole intervient, j’ai dit tout même l’isolant de vos fils électriques, de vos pots de yaourt, tout. Dans 30-50 ans ce que vous avez imaginé ce sera un présent.

        Jusqu’à maintenant on a toujours raisonné avec des ressources gratuites (c’est leur extraction qui coute, la fabrication du pétrole c’est gratuit), il faudra raisonner autrement.


      • vote
        Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 6 novembre 18:06

        @sls0
        Oui, il faudra peut être raisonner autrement, passer au stade suivant de l’évolution de société : un système post-monétaire. Seule une civilisation de l’accès peut résoudre les problèmes de chômage, de budgets insuffisants, des destructions de l’environnement pour faire du fric, et nous éviter la guerre si utile pour relancer la "croissance".

        Merci de tous vous informer : www.voter-a-m.fr


      • 1 vote
        pegase pegase 7 novembre 12:55

        @sls0

        Mentalement débarrassez vous de tout les objets ou le pétrole intervient, j’ai dit tout même l’isolant de vos fils électriques, de vos pots de yaourt, tout. Dans 30-50 ans ce que vous avez imaginé ce sera un présent.


        Ce n’est pas tout à fait vrais, aujourd’hui on sait parfaitement manipuler les chaines carbonées des molécules provenant de l’alcool de sucre (ethanol) de l’alcool du bois (methanol), des huiles végétales , en les craquant comme on craque les sous produits pétroliers, ou en les tamisant avec du tamis moléculaire .... On peut faire du plastique avec du maïs, du pétrole avec du bois ..etc .. il n’y a pas de limites, sauf celle de l’énergie nécessaire pour la transformation .


      • vote
        sls0 sls0 7 novembre 14:35

        @pegase
        Oui on sait tout faire mais pour quel cout énergétique ?
        Si on se replace dans les conditions de vie pré-fordisme, c’est faisable, à l’époque il n’y avait pas de boulanger aux USA, des tailleurs ce n’était que pour les riches, la vie était assez autarcique. Passer deux jours pour faire ou payer une chaise était dans l’ordre des choses. On vivait d’une façon sobre et rustique.
        L’arrivée du pétrole qui a permis d’exporter de l’énergie dans n’importe quel coin de la planète et a permis une exploitation de la planète et l’implantation du fordisme.
        Il y a l’élément de plus important du changement du style de vie pour ne pas dire civilisationnel qui est appelé à disparaitre.

        Sans regarder le coté chimique, rien qu’en regardant son coté énergétique, il est incroyable le pétrole, un concentré d’énergie exceptionnel transportable très facilement, il n’y a rien qui arrive à son niveau, le moteur de votre voiture c’est une éolienne de 15m de diamètre à 50m de hauteur avec un vent de 36km/h.
        Sur ce graphique on voit bien la corrélation entre la population mondiale et l’énergie disponible, vous enlevez le pétrole avec ses qualités de stockage et transport exceptionnelles, moi ça me fait bizarre. Quand j’écris population je peux aussi écrire PIB mondial. Si lui il baisse, les moyens baissent aussi, il n’y aura plus de sous pour faire. Il n’y aura plus de sous pour construire l’usine pour l’amidon de maïs, il n’y aura plus d’agent pour former les gens pour transformer le maïs, il n’y aura plus de camions pour transporter le Maïs et la production de maïs baissera de 40% sans les intrants dérivés du pétrole.

        J’ai fait de l’électricité avec de l’éolien, solaire, eau, gaz, charbon, nucléaire, fuel. On sait faire de l’énergie électrique et le pétrole y intervient pour très peu comme combustible.
        Malheureusement, pour tout le reste il est important. J’ai toujours fais attention à ne pas gaspiller, mais pour aller faire de l’électricité c’était 170km par semaine 7 litres d’essence.

        A Chicago, il y a déjà des quartiers qui ne sont plus desservis par les services publiques, plus rentables par rapport à ce qu’ils rapportent à la société. Et il y a du pétrole.
        J’ai dans l’idée que ça risque de se reproduire en France, pour celui qui s’est fait construire sa maison de ses rêves où il a besoin de sa voiture pour bosser, se nourrir, j’ai bien peur que sa maison il l’abandonne comme ça se fait déjà à Chicago. N’oublions pas qu’avec un PIB à raz des pâquerettes, le social et les dépenses communautaires diminueront.

        Personnellement ça ne me dérange pas je vis d’une façon rustique, il y en a plein d’autres qui sont moins rustiques.

        J’espère bien me tromper dans mes projections. Il y en a d’autres ce style de projections il ne veulent surtout pas le voir, pourtant dans les années 70 on en parlait déjà et ils ne s’étaient pas trop trompé.

        Je préfère de loin les personnes qui regardent le problème en face et cherchent des solutions et non ceux qui font la politique de l’autruche.

        J’aime bien calculer et je sais faire des bilans carbone, c’est là que j’y vois le pétrole, il est partout, le CO² c’est souvent lui. Il se planque partout.


      • vote
        lupus lupus 5 novembre 16:16

        le plus surprenant c’est que PIB ça fait BIP et là ! l’affaire prend du sens.

        

        Ajouter une réaction

        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


        FAIRE UN DON







Palmarès