• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Démocratie et corruption : l’obligation d’un casier judiciaire vierge pour les (...)

Démocratie et corruption : l’obligation d’un casier judiciaire vierge pour les candidats à une élection - Philippe Pascot- 2 Février 2017

 

Interrogé par France Bleu Matin, Philippe Pascot revient sur la belle victoire pour la démocratie de l'obligation désormais pour tous les candidats à une élection de présenter une casier judicaire vierge. Un minimum, lorsqu'on voit le nombre d'élus, même à l'Assemblée nationale, qui sont des voyous patentés, alors qu'on oblige en plus nombre de français à en avoir un pour exercer 149 métiers.

 

À voir !

 

 

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "Philippe" et "Pascot", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " lutte", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " corruption", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " corrompu", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " honnête", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " oblig", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " candidat", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " élu", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " élection", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " politicien", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " député", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " maire", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " magnifique", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " victoire", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Politique, Démocratie, Libertés, et Altermondialisme", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8597.

 

 

Tags : Droit Démocratie Elections Corruption



Réagissez à l'article

19 réactions à cet article


  • 6 votes
    Heptistika Heptistika 7 février 10:44

    Par la nature même de la concentration du capital ( et donc du pouvoir ), seuls les requins se verront attirés et cooptés vers le sommet ( au public comme au privé ), il n’y aura donc mécaniquement jamais si ce n’est un semblant de justice sociale dans un système capitaliste, et ce qu’il soit de connivence ou pas.


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 7 février 14:02

      Cette idée est vraiment une idée débile de mignons et petits rageux. Il est évident que pour discuter avec les grands industriels, les banquiers, les politiques des autres pays, les militaires, il vaut mieux que les politiques soient eux-même des requins. Si vous ne choisissez que des minets au casier judiciaire vierge et au teint frais, ils se feront dévorer tout cru à la première réunion. Si vous n’avez pas compris ça, retournez sur Tf1 ; les gars smiley


    • 4 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 7 février 15:29

      @La mouche du coche :

      Tu crois qu’un casier judiciaire bien fourni est synonyme de requin ? ... Non, pour moi ce personnage est un tricheur et un tricheur qui s’est fait attrapé comme un bandit !

       

      Tu crois aussi qu’un casier judiciaire vierge est synonyme de mignons vierge sans défense ? ... N’importe quoi, je connais beaucoup de monde sans casier qui ont un caractère bien trempé !


    • 2 votes
      Qamarad Qamarad 7 février 17:33

      @Heptistika
      Ils ne vont pas lâcher tous leurs privilèges d’un coup. Cette initiative aura montrée :

      -que l’on est capable de réunir une masse critique (400 000 personnes) pour un sujet précis

      -qu’avec un peu de coordination et de volonté, on a réussi à leur retirer une part du gâteau.

      C’est à ma connaissance une des avancées les plus significatives en quarante ans. Comme Pascot le rappelle, la démocratie n’est pas "un droit" (expression qui décidément m"incommode de plus en plus), mais une lutte permanente. Il faut qu’une pression ciblée et constante se fasse sur nos élites, sans quoi, nous en sommes réduits à des arguties sur le sexe des anges (ou la sexualité des diptères, c’est la mode ici smiley )


    • 3 votes
      maQiavel maQiavel 7 février 18:25

      @Qamarad

      Exactement, en attendant le soir du grand soir, les avancées doivent se faire par étapes. Je préfère largement les évolutions par petits pas, une marche après une autre, que les révolutions et leurs sauts dans le vide, souvent pour revenir au point de départ mais sous des formes différentes. En tous cas, bravo à Philipe Pascot et ceux qui l’ont suivi dans cette bataille, je n’y croyais pas mais ils ont remporté une belle victoire, ce monsieur est la révélation citoyenne de l’année.

      Certes, ils ont été aidés par les circonstances car la classe politicienne actuelle n’avait pas d’autre choix que de valider ce texte, surtout au moment où tant d’affaires politico-financières sortent mais la vertu politique a beaucoup à voir avec le kairos.

      Certes la classe politicienne va contre attaquer en retardant la mise en application d’une telle loi, ça pendra le temps qu’il faudra et d’autres combats devront être menés mais l’histoire est en marche et elle ouvrira la voie à d’autres victoires citoyennes.

      C’est une très belle illustration que nous pouvons réussir à changer les choses si nous en avons la volonté et que nous nous en donnons les moyens. Pendant que les uns chialent sur les maîtres du monde qui contrôlent tout et contre lesquels on ne peut rien , d’autres agissent à leurs niveau , ils ont tout mon respect.

      Maintenant , il faut mettre en place un véritable lobby citoyen trans-partisan. 


    • 2 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 7 février 18:47

      @DJL 93VIDEO
      Ne faites pas semblant de ne pas me comprendre. Si le casier judiciaire devient un critère de sélection des candidats, cela veut dire que n’importe quel juge dirigera nos choix comme le font aujourd’hui les médias en sortant des "affaires" à leur gré. La politique n’est pas un milieu de gentils garçons. 


    • vote
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 7 février 19:09

      @La mouche du coche : Ha OK, je comprends ce que tu voulais dire ... et oui tu as raison ...


    • vote
      Heptistika Heptistika 7 février 19:13

      @Qamarad @MaQ

      J’aimerais que vous ayez raison, mais la démocratie "représentative" est en soi déjà un piège à la base... Les élus du système verront leur casier s’effacer comme par enchantement au moment venu, et les autres au contraire se faire lyncher sur la place médiatique dès qu’il le faudra ( DSK, Fillon )...

      En somme, ni naïf du grand soir, ni naïf de la démocratie au sein d’un système capitaliste, cet oxymore bien martelé dans l’inconscient collectif.


    • 2 votes
      Qamarad Qamarad 7 février 19:38

      @Heptistika

      Merci pour votre réponse.

      La question est alors : S’il n’y a ni grand soir, ni petites victoires à mener en attendant que le fruit soit assez mûr pour tomber, faut-il croiser les bras ?

      Ou pensez-vous qu’une autre façon de faire existe ?


    • 3 votes
      maQiavel maQiavel 7 février 20:01

      @Heptistika

      On pourrait même aller plus loin en disant que l’Etat est en soi un piège ( postulat anarchiste tout à fait défendable ) , que l’existence de l’argent et de la marchandise sont en soi des pièges ( postulat anticapitaliste radical tout aussi défendable ), que la volonté de puissance est un piège, que l’humanité , l’animalité , la vie , l’existence elle-même est un piège. On peut faire des diagnostics extrêmement radicaux pour dire que rien ne sera jamais parfait. Et c’est tout à fait vrai.

      Une fois qu’on fait ces diagnostics, que l’on peut argumenter de façon totalement cohérente, qu’est ce qu’on fait ? Moi je pense ceci : les institutions sont loin d’être parfaites et elles ne le seront jamais. Cependant, elles sont perfectibles çàd qu’elles sont améliorables, elles peuvent progresser vers un mieux.

      Une loi instaurant une obligation de casier judiciaire vierge pour les candidats à une élection, c’est mieux qu’aucune loi. Certes, comme tu dis, il y’aura toujours des problèmes d’application et des méthodes de contournement et c’est alors qu’il faudra inventer de nouveaux mécanismes pour faire appliquer la loi et diminuer le risque de contournement. Pas par pas, et marche par marche. La condition politique est telle qu’il n’existe pas de fin de l’histoire, la lutte est permanente et il faut l’assumer. C’est la même chose que pour nos vies de tous les jours : elles sont remplies de victoires et des défaites, de rires et de pleurs, de joies et de tristesses, d’une infinité de luttes et de combats. Et on finira de toute façon tous par mourir. C’est la condition humaine. C’est la vie. Et le sens de tout cela n’est pas forcément dans la fin pour laquelle nous nous battons mais peut être de ce que l’on peut apprendre de ces combats.

      C’est mon point de vue et je veux bien admettre que je me trompe …


    • 1 vote
      Heptistika Heptistika 7 février 20:45

      @Qamarad

      Je dirais qu’il faut d’abord poser les bons diagnostiques avant de passer au traitement. Le discours de Pascot et sa démarche sont à mon sens louables et me séduisent particulièrement, mais cette loi tire en touche et n’aboutira très probablement à rien de très concret, par la logique des rapports de force en présence. Elle ne va que vaguement altérer la manière dont l’élite se cooptera elle-même, mais rien ne sera fait contre la cooptation en tant que tel.

      Si les médias laissent Pascot s’exprimer, c’est qu’il n’est pas suffisamment dangereux, et tout le temps passé à s’extasier sur une loi dont l’application sera contournée avec aisance sera du temps perdu en regard du posage de diagnostique.

      Est-ce que cette loi va dans le sens d’une prise de conscience à grande échelle des caractères fondamentalement incompatibles entre le capitalisme et de la démocratie ? Je crains bien que non, malheureusement.


    • vote
      Heptistika Heptistika 7 février 21:07

      @maQiavel

      J’adhère sans grande réserve à ton commentaire, idéologiquement parlant. D’un point de vue plus pragmatique et pratique, une loi pouvant être très facilement contournée par un appareil d’état profond opaque ne résous pas grand chose, je ne vois pas en quoi cela inverse, un temps soit peu le rapport de force.

      Une lutte permanente pour maintenir ses acquis sociaux, certes, mais que cette lutte se fasse dans le bon sens, et non dans les chimères brandies devant notre nez par ce que les médias laissent volontairement passer.

      Sans remettre en cause la sincérité de Pascot évidemment, je pense que cette loi n’est pas dangereuse, que dans quelques semaines tout le monde aura oublié et qu’au meilleur des cas (pour nous), l’establishement aura largement les moyens nécessaires à la modification à son gré du casier judiciaire de ses champions.

      D’ailleurs (pour une fois que je suis d’accord avec la mouche smiley ), c’est peut-être même l’effet inverse qui va se passer, les juges vont s’acharner sur les étoiles montantes de la politique ayant des idées incompatibles avec la ploutocratie et les criminaliser à outrance pour le moindre pet de travers, les rendant inéligibles discrètement. Circulez, y a rien à voir !


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 7 février 22:45

      @Heptistika

      -D’un point de vue plus pragmatique et pratique, une loi pouvant être très facilement contournée par un appareil d’état profond opaque ne résous pas grand chose, je ne vois pas en quoi cela inverse, un temps soit peu le rapport de force.

      ------> Alors je vais te répondre d’un point de vue plus pratique et pragmatique.

      Il ne faut pas croire qu’une mesure, un décret, une loi peut renverser le rapport de force. Et si une mesure pourrait avoir cet effet, ce serait une mauvaise mesure d’un point de vue tactique, tout simplement parce que tu aurais toute la classe politique vent debout et unie contre elle.

      Je ne sais pas si tu as lu mon article sur les Gracques , et bien c’est exactement l’erreur qu’a commis Tiberius. Je ne suis pas entrain de comparer Pascot aux Gracques, je dis simplement qu’il existe des exemples historiques qui illustrent que l’attaque frontale contre une classe dirigeante n’est pas la meilleure solution.

      Ce sont les petites mesures qui additionné finissent par faire la différence. C’est comme à la boxe , les petits jabs pris isolément ne valent rien mais quand tu les additionne ça change tout et souvent , tu les utilise pour préparer un gros direct pour chercher le ko.

      Cette loi instaurant une obligation de casier judiciaire vierge pour les candidats à une élection prise isolément n’est pas révolutionnaire mais si tu additionnes derrière les bonnes mesures et lois , tu en arrive à une constituante qui modifie totalement le rapport de force. Tu ne vois surement pas comment j’en arrive là mais je t’expliquerais, c’est assez logique si on fait les choses intelligemment. Pour changer le rapport de force, il faut une préparation et c’est dans ce cadre là que cette loi est intéressante. 


    • 1 vote
      Heptistika Heptistika 7 février 23:30

      @maQiavel

      Plutôt probant ce que tu dis là, tu as probablement raison ( et Qamarad aussi du coup )... Merci à vous pour vos commentaires smiley

      J’émets quelques réserves quant au fait que cette loi aille réellement dans la bonne direction, mais ouais, il vaut mieux, comme dit le Qamarad, faire des petits pas plutôt que de stagner sur place.

      Cependant, que pense-tu du revers de la médaille de cette loi ? Il sera aisé d’éliminer dans l’oeuf un potentiel futur candidat en noircissant son casier de faits mineurs voir bidons, et ce dans la discrétion la plus totale.

      Les affaires Dieudonné/Soral nous ont bien montré à quel point la justice n’est pas impartiale en France, voire carrément sous influence...


    • vote
      maQiavel maQiavel 8 février 16:36

      @Heptistika

      Il faut préciser que dans les termes de la loi, il est exigé que le bulletin n°2 du casier judiciaire soit exempt. Les infractions visées sont notamment les crimes, les délits dont ceux pour manquements au devoir de probité (trafic d’influence, corruption, prise illégale d’intérêts, etc.) mais aussi la fraude fiscale.

      Il ne s’agit donc pas de faits mineurs.

      Sinon, une question : comment élimine –t-on un potentiel futur candidat aujourd’hui ? 


    • 1 vote
      psychorigide Psychorigide 7 février 10:58

      Bof... La justice , déjà, ça fait sourire ... Alors le casier judiciaire on peut le charger à la demande pour empêcher un candidat malencontreux. Inutile de dire que se planquer derrière une morale de basse intensité est le vœux pieu des jobards .


      • vote
        Soi même 7 février 16:45
        Philippe Pascot fait un boulot que les journaux ses gardes de mettre en avant, la déconfiture du régime démocratique en France.

        • 1 vote
          pegase pegase 7 février 23:49

          Loi complètement contre productive, s’ils la font passer c’est pour filtrer encore plus les candidats "éligibles", ceux choisis seront blanchis par la justice, les réels opposants au système, eux se verront condamnés après un false flag médiatique bien ficelé, ou toutes autres méthodes... ils savent faire ...

          Il s’agit du même filtre que celui des 500 signatures, d’ailleurs renforcé dernièrement, aujourd’hui ce sont les maires qui doivent communiquer le candidat qu’ils ont choisi directement au conseil constitutionnel ...

          

          Ajouter une réaction

          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


          FAIRE UN DON







Palmarès