Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Députés, votez la motion de censure le 5 juillet !

Députés, votez la motion de censure le 5 juillet !

Le 5 juillet, les députés doivent voter la motion de censure, d'où qu'elle vienne. Une pétition a été lancée en ce sens à l'adresse suivante : https://www.change.org/p/l-appel-aux-42

 

Voici ce qu'en disait Jean-Luc Mélenchon lors de l'utilisation par le gouvernement de l'article 49-3 lors de l'examen du texte en première lecture :

 

 

 

Sollicité vie le site Onsensouviendra, le député Jean Lassalle a fait cette réponse :

 

"Faire usage de l’article 49 alinéa 3 de la Constitution afin de faire passer en force un texte largement remis en cause par les organisations syndicales et les Français dans leur majorité est à l’opposé de la conception que je me fais du fonctionnement démocratique de nos institutions.

 

Cette attitude vise à la fois à rendre invisible l’expression républicaine qui nourrit le débat et à nier la colère qui s’exprime dans la rue au travers notamment de nuit debout et de l’abstentionnisme croissant dans notre pays.

 

Cet acte constitue le degré zéro de la démocratie, c’est pour cela que j’ai signé la motion de censure proposée par la gauche et voté la motion de censure de la droite, indépendamment de l’étiquette politique qu’elles portaient, mais en fonction de mes convictions profondes.

 

Je renouvellerai donc mon vote pour les motions de censure de gauche et de droite lors de la deuxième lecture du projet de loi travail afin de manifester, à nouveau, mon désaccord profond face à l’attitude actuelle du gouvernement."

 

A comparer avec la réponse d'un Noël Mamère :

 

"Aujourd’hui, seule la motion de censure portée par la droite pourra être présentée. En l’état, nous ne pouvons nous résoudre à voter cette motion de censure dès lors que celle-ci n’est pas un simple texte visant à censurer le gouvernement, mais aussi un texte d’orientation motivé qui prétend que ce projet de loi a été dénaturé “suite à la pression d’organisations syndicales plus ou moins représentatives”. Jamais nous ne voterons un texte réclamant un projet de loi plus libéral, taxant celui que nous combattons de ne pas aller assez loin.

 

Pour nous, il est exclu de soutenir la motion de droite alors que demeure l’espoir de déposer une motion des écologistes et des gauches à l’occasion de la deuxième lecture à l’Assemblée Nationale. C’est ce combat que nous avons commencé à mener aux côtés de députés socialistes, communistes, républicains et indépendants. C’est ce combat que nous souhaitons poursuivre lorsque le texte reviendra à l’Assemblée Nationale. Pour nous demeure l’espoir et la volonté ferme d’y parvenir."

 

Comment défendre l'idée d'une motion de gauche, tout en répétant sur tous les toits qu'il n'est pas possible, pour un député, de voter une motion contraire a ses valeurs. Selon cette logique, Noël Mamère anticipe déjà le fait que la droite ne votera aucune motion de gauche. Belle exemple de cirque parlementaire dans ce contexte de Vème République finissante...

 

Tags : Politique Démocratie Citoyenneté Jean-Luc Mélenchon Manuel Valls Loi Travail



Réagissez à l'article

10 réactions à cet article


  • 4 votes
    sonhouse 28 juin 23:31

    Elle plait à qui la loi El Khomri ? à personne dit JL Mélenchon.

    FAUX !!!!!!

    Elle plait à la commission européenne qui est en l’instigatrice.

    Alors d’accord pour la manif, mais faut pas prendre les gens pour des cons Mr Mélenchon (crypto-européiste) !


    • 2 votes
      Zatara Zatara 29 juin 10:16

      @sonhouse
      la voilà la vérité du vote en Europe


    • vote
      Croa Croa 29 juin 16:04

      À sonhouse

      « à personne » est une façon de parler qui veut dire plutôt “à presque personne”.

      C’est toi qui prend les gens pour des cons.


    • 2 votes
      michel-charles michel-charles 29 juin 07:01
      le 5 juillet !..dans l’assemblée des "LÂCHES" le 49.3 aura encore raison de la connerie des Français...Amen.

      • 2 votes
        tousensemble tousensemble 29 juin 09:22

        nous SOMMES VRAIMENT SOUS LA DICTATURE DE L’UE  :

        - les francais avaient dit NON A 55 % ils y sont  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

        - les anglais de la perfide albion ont dit ni-ni au lieu de partir ils veulent RESTER
        AVOIR LE BEURRE ET L’ ARGENT DU BEURRE  : ne rien payer mais avoir de grosses subventions quand meme !!!!!!!

        QUELLE GROSSE MERDE CETTE U E 


        • 4 votes
          tousensemble tousensemble 29 juin 09:34

          LE 49.3 SOLUTION IDEALE POUR MASQUER L’ INCOMPETENCE

          DE NOS ELUS DU TERRAIN A BRUXELLES AVEC UN MILLE FEUILLES

          ADMINISTRATRIf DE 8 COUCHES QUI S ALOURDIT TOUJOURS

          BIENTOT 700000 ELUS EN FRANCE TOUS RIPOUBLICAINS UMPS !!!!

          vite et bien que la vraie gauche républicaine fasse sauter la grosse khonnerie  !!!!!

          la loi travail des medef et banquiers internationaux.......DES LOBBYS !!!!!!

          et zéro pointé a NOTRE PRESIDENT D’ OPERETTE CULBUTO !!!!!!!!!!

          ET SON FACHO DE 1ER MINISTRE bientot il faudra que le "manifestant soit traité comme un djihadiste !!!!!!!!!!!!!! " permis a points pour manifester

          METHODE DE REPUBLIQUE BANANIERE  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


          • 1 vote
            Auxi 29 juin 18:48

            Élections présidentielle, législative, départementale, communale, une seule solution : le MANDAT IMPÉRATIF.

            La Commune de Paris de 1871, fut une période courte où fut expérimenté le mandat impératif. Dans son appel aux électeurs du 22 mars 1871, le Comité central de la Garde nationale, installé à l’Hôtel de Ville depuis la soirée du 18 mars, précise sa conception de la démocratie : "Les membres de l’assemblée municipale, sans cesse contrôlés, surveillés, discutés par l’opinion sont révocables, comptables et responsables". Lorsque les ouvriers boulangers, qui viennent d’obtenir la suppression du travail de nuit, se rendent à l’Hôtel de ville remercier la Commune, le journal Le Prolétaire les tance vertement : "Le peuple n’a pas à remercier ses mandataires d’avoir fait leur devoir [...] Car les délégués du peuple accomplissent un devoir et ne rendent pas de services."

            Lors de la révolution sociale espagnole de 1936, et spécialement en Catalogne, des villages ou collectivités fonctionnaient par le mandat impératif, et organisaient à grande échelle ce principe.

            La commune d’Atenco, de 2001 à 2003, au Mexique, a eu une période de deux années où il fut également expérimenté ce mode de fonctionnement, avant que l’État Mexicain n’impose, avec l’aide de l’armée, un maire à la commune et une répression par la suite.

            Dans la Kabylie, en Algérie, durant les années 2000, la révolte dite du « printemps noir » amena des communes à se gérer parfois avec le mandat impératif. (Extrait. Source : Wikipedia)

            Concernant l’exemple d’Atenco, il est particulièrement significatif que l’État et son armée aient imposé par la force et la répression un maire à la commune. Pour défendre la "démocratie", sans doute…


            • 1 vote
              izarn 29 juin 19:45

              Ces cons de pseudo gauches ne veulent pas de "crise de régime", ils ont peur de la démocratie ! Ils ont peur de faire jouer les institutions qui nous restent, c’est pourquoi nous vivons en dictature !
              Citoyens ! Ne votez plus pour ces mollasses, ces traine porte-feuilles, ces vendus, ces laches, ces traitres...

              Nous avons le corps politique le plus collabo, le plus minable depuis 1940....

              ....Et vous les avez élus ! Alors je me dis dés fois : Eh bien allez tous vous faire enc... !


                • 2 votes
                  charless (---.---.240.134) 30 juin 20:19

                  A Bordeaux, une réunion publique du PS avec Stephane Le Foll, porte parole du PS et des parlementaires PS tourne au réglement de compte tragi-comique. Une bonne partie de l’assistance est virée de la salle par le service d’ordre, les insultes fusent... :

                  http://rue89bordeaux.com/2016/06/a-bordeaux-stephane-le-foll-affole-les-decus-du-ps/

                  

                  Ajouter une réaction


                    Si vous avez un compte AgoraVoxTV, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

                    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



                  FAIRE UN DON

                  :-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

                  (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

                  Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

                  Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

                  Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en bleu.

                  Si vous constatez un bug, contactez-nous.

Auteur de l'article

Mathias Cohen


Voir ses articles







Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa
recharge cigarette électronique