• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Frédéric Mitterrand a-t-il la double nationalité franco-tunisienne (...)

Frédéric Mitterrand a-t-il la double nationalité franco-tunisienne ?

Quelques jours avant la chute de Ben Ali, le ministre de la Culture déclarait que la Tunisie n’était pas une "dictature univoque". C’était le le 10 janvier sur Canal Plus.
 
Selon l’ancien ambassadeur de France en Tunisie, l’amiral Jacques Lanxade, Frédéric Mitterrand jouit de la double nationalité franco-tunisienne. Elle lui aurait été accordée par Ben Ali lui-même. De quoi expliquer, selon certains, son indulgence pour l’ancien régime Ben Ali...
 
Contacté dimanche par RMC, le cabinet de Frédéric Mitterrand n’a, ce lundi, toujours pas apporté de commentaire officiel à cette information.
 

Tags : Tunisie




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 13 votes
    NICIAS 17 janvier 2011 12:56

    Vous n’avez rien compris.

    L’intérêt pour un pays du tiers monde par notre ami est fredo, est uniquement sportif.
    En effet , il sponsorise des boxeurs de 40 ans.
    Tout le monde sait très bien que le Maroc et la Tunisie sont des destinations prisés pour le tourisme sexuel.
    Une des photos pornographiques
    mises en circulation par
    Philippe Servaty. (DR)
    Il a fallu l’éclatement d’une grosse affaire de mœurs à Agadir et l’emprisonnement de 15 victimes (!) pour que les autorités ouvrent enfin les yeux. Et constatent les dégâts.

    Avril 2005, des internautes s’échangent une série de photos au cachet inédit : des Marocaines nues, piégées par un appareil photo indiscret, dans différentes postures pornographiques. C’est le point de départ du scandale d’Agadir, qui éclate à l’approche de l’été lorsque des CD regroupant les photos en question sont écoulés sous le manteau, à Agadir et bientôt aux quatre coins du royaume. Derrière les photos,

    l’homme à l’origine de tout le scandale, est un citoyen belge, Philippe Servaty. Le doute n’est plus permis, le tourisme sexuel est bien un phénomène de société au Maroc. 15 victimes de Servaty ont été condamnées (de six mois à un an de prison ferme), et des dizaines d’autres, pratiquement toutes sans antécédents judiciaires, sont toujours en état de fuite. Plusieurs étaient mineures au moment des faits, remontant pour la plupart à 2003. Et rien, absolument rien n’a été épargné aux victimes et à leurs familles. Brimades, insultes, mises en quarantaine... Une tragédie en tous points prévisible. Pourtant, il n’y a pas eu que cela. Dès l’été 2005, quelques semaines à peine après l’éclatement du scandale, une association (Anaruz) a vu le jour à Agadir, pour venir en aide aux victimes. Un lobbying discret mais tenace a ainsi été exercé auprès des pouvoirs publics, des partis politiques et de l’ensemble de la société civile, pour demander la libération et la réhabilitation des victimes. Il n’y a pas eu de miracle pour autant, les filles d’Agadir ayant été étrangement “oubliées” par la dernière vague de grâces royales qui a bénéficié à des milliers de détenus de droit commun. Mais quelque chose a changé, incontestablement. Un consensus national est en train de s’établir sur deux faits majeurs. Le premier est que le tourisme sexuel a définitivement intégré la réalité marocaine. Le deuxième est que les “objets sexuels” sont d’abord des victimes (de la société qui les a produites). Dans un pays largement conservateur, ce n’est pas négligeable.


    • 1 vote
      NICIAS 19 janvier 2011 14:49

      A rajouter que ce Monsieur Servaty est journaliste au journal "Le Soir".


    • 4 votes
      cillau 17 janvier 2011 17:12

      comment MR metterrand peut dire ça il offense tout un peuple lui qui est né dans du coton,comment ce niveau intellectuelle ne reconnaît pas la dictature, en effet il avait l(habitude de passer des vacances a l’oeil,je le comprend,c’est pour cela qui y a autant de sanguinaire car il sont protégé par des gens comme metterand,
      éric raoul en rigole , je dirais a mr raoul la politique c’est du sérieux , car des gens en pâtissent .
      ben ali doit etr e remis au peuple tunisien, p our le juger de ses crimes envers le peuple et d’avoir appauvrit le pays et prendre tous l’argent et l’or qu’il a volé


      • 5 votes
        Mr.Kout 17 janvier 2011 20:08

        voyons la Tunisie c’était pas une dictature.
        Une dictature,en occident,c’est quand un dirigeant ou un parti tente de faire valoir les droits du peuple face à la voracité des parasites supra nationaux.
        C’est pour ça qu’on repete a tue tete que la France est une democratie,on y defend bien les interet de la majorité.......financière !


      • 3 votes
        Radix 17 janvier 2011 21:06

        Bonsoir

        Visiblement les boxeurs tunisiens sont très séduisants et ... Tous âgés d’au moins quarante ans !

        Radix


      • 1 vote
        trobador 17 janvier 2011 22:46

        Une destination touristique qui disparait. On le plaint. Pourvu que les thailandais gardent leur roitelet !


        • 6 votes
          Serpico 18 janvier 2011 01:16

          Pas une "dictature univoque"...

          Le distinguo est carrément insultant.

          Pour un ministre équivoque, ça doit être normal.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès