• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Intervention de François Asselineau au colloque international de l’EPAM à (...)

Intervention de François Asselineau au colloque international de l’EPAM à Athènes

François Asselineau et son intervention "Qui a voulu l'euro ? Et pourquoi ?" à la Réunion d'Athènes le 30 Novembre 2013

 

Tags : Démocratie Euro Grèce François Asselineau



Réagissez à l'article

169 réactions à cet article    


  • 46 votes
    Anaxandre Anaxandre 7 décembre 2013 16:09

     Une excellente intervention de F. Asselineau, très courte cette fois, et dont les principaux éléments n’ont rien de nouveau pour ceux qui connaissent déjà ses conférences.
     Le son et les incrustations gâchent un peu le tout mais ça reste tout à fait audible.
     Sur le fond, je ne comprend toujours pas ses détracteurs : le travail que fait cet homme est extraordinaire ! Quel opposant, quel "dissident" ici ou ailleurs fait le quart du dixième de ce que réalise F. Asselineau en termes d’éducation, d’information, de pédagogie, de recherche, de temps, etc... ?
     Et je précise que sur de nombreux sujets je suis pourtant bien plus radical que lui, mais je pense savoir reconnaitre un honnête homme, cette catégorie est si rare (inexistante ?) en politique qu’il convient de le saluer.


    • 5 votes
      Piotrek Piotrek 7 décembre 2013 17:50

      Le travail est effectivement historique est extraordinaire c’est vrai.

      Mais l’analyse des raisons du pourquoi du comment est totalement anachronique. Dire que l’UE et l’Euro (un peu moins) sont des créations pensées et préméditées par les USA, oui c’est vrai et c’est totalement évident ! Et on peut pas dire qu’on était pas au courant du "complot"

      Faut se remettre dans le contexte historique : le mur était à Berlin et pas à Paris, le PC était controlé directement par Moscou jusqu’à la fin des années 60 et on était plus du coté des US que du communisme de l’URSS. Donc c’est normal, c’est pas une surprise que les USA, ou le mondialisme si vous préferez, d’une manière ou d’une autre ont contribué à ce qui arrive aujourd’hui. C’était et c’est totalement accepté et ce n’est pas un argument contre l’UE que dire que les américains y sont dedans jusqu’au cou.

      Entre temps, le PC s’est retrouvé orphelin, l’URSS est morte, les pays de l’Est sont devenus des El Dorados.

      L’argument : l’UE est un produit des USA ne tient pas car on l’a accepté, et les temps ont changés.

      L’autre inconvénient c’est que le mot-clé "souvraineté" est vide de sens, car retrouver sa souvraineté monétaire ne garantit en rien la résolution des problèmes suivants :
      - Oligarchie bancaire
      - Corporatisme écrivant les lois et les accords
      - Politiques complices par ingorance ou volonté
      ...

      Autrement oui, Asselineau est représentatif de la décence, de l’instruction, de la tempérance qu’on aimerait voir chez un politique
      Le seul problème chez lui c’est qu’une intervention de 30 minutes soit qualifié de très courte cette fois


    • 26 votes
      Anaxandre Anaxandre 7 décembre 2013 17:59

       Et après 2 heures de "Des paroles et des actes" ou de "Mots croisés", vous avez le sentiment d’avoir appris grand chose vous ?
       Quant au rôle de l’État US dans la "construction européenne", croyez bien que l’écrasante majorité de la population en a à peine (pas ?) conscience.


    • 4 votes
      Piotrek Piotrek 7 décembre 2013 18:49

      Je vous ai donné la raison pour laquelle, moi personnellement, je ne peux voter en âme et conscience pour Mr Asselineau.

      Mr Asselineau a tout a fait raison, quant à l’origine historique de la crise. Il l’explique très bien, il a des arguments détaillés et cohérents sur l’origine. Mais, d’autres problèmes connexes se sont tellement développés depuis, à un point tel que la dénonciation exclusive et la lutte exclusive contre ce péché originel n’est pas suffisante.
      Abolir l’UE et l’Euro, parents du mondialisme, n’est pas suffisant.

      Vous dites : "Et après 2 heures de "Des paroles et des actes" ou de "Mots croisés", vous avez le sentiment d’avoir appris grand chose vous ?"

      Je crois que vous citez des émissions de télé, (ou je me trompe) Mais je n’ai pas la télé, je puise ma réflexion dans le doute, doute que j’ai pu développer sainement en ayant vécu 10 années en Grèce, doute que j’ai le temps de cultiver maintenant à plein temps, doute de celui qui a presque toujour fait partie du 1% d’en bas du bas, toujours au premier rang de la crise..


    • 15 votes
      pegase pegase 7 décembre 2013 23:01

      par Piotrek (xxx.xxx.1.131) 7 décembre 17:50


      L’argument : l’UE est un produit des USA ne tient pas car on l’a accepté, et les temps ont changés.

      ================================


      Faux, l’UE s’est construite par l’intermédiaire de traités dans lesquels les américains n’ont jamais été conviés .... L’Europe qu’on nous a présenté était une Europe franco-allemande ...


      Du reste ils ne s’en cachent même plus qu’ils en sont les instigateurs ...


      WASHINGTON, 5 décembre - RIA NovostiLes autorités ukrainiennes doivent poursuivre leurs efforts en vue de l’intégration européenne, a déclaré mercredi soir à Washington la porte-parole du département d’Etat américain Marie Harf.

      "Nous estimons que les autorités, l’opposition et la société civile ukrainiennes doivent s’unir pour se diriger ensemble vers l’intégration européenne", a annoncé Mme Harf.

      Selon elle, un rapprochement entre l’Ukraine et l’Europe contribuera au développement économique de l’ex-république soviétique.

      http://fr.ria.ru/world/20131205/199947094.html



    • 13 votes
      pegase pegase 7 décembre 2013 23:02

      La suite on la connait, cette €urope nous mènera tôt ou tard à la guerre contre la Russie !


    • 10 votes
      pegase pegase 7 décembre 2013 23:05

      par Piotrek (xxx.xxx.1.131) 7 décembre 18:49


      Je vous ai donné la raison pour laquelle, moi personnellement, je ne peux voter en âme et conscience pour Mr Asselineau.

      ======================================


      Les autres sont des collabos .... cela vous a échappé ? 


    • 11 votes
      Riggins 7 décembre 2013 23:46

      Article du DailyTelegraph du 19 septembre 2000.
      .
      http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/1356047/Euro-federalists-financed-by-US-spy-chiefs.html
      .
      Traduction de l’article en français :
      .
      Des fédéralistes européens financés par des chefs de l’espionnage américain
      .
      Des documents déclassifiés du gouvernement américain montrent que la communauté du renseignement des États-Unis a mené une campagne dans les années 1950 et 1960 pour favoriser l’unification de l’Europe. Celle-ci finança et dirigea le Mouvement fédéraliste européen.
      .
      Les documents confirment des soupçons émis à l’époque : en coulisse, l’Amérique travaillait avec acharnement à pousser la Grande-Bretagne à s’intégrer à un État européen. Un memorandum, daté du 26 juillet 1950, donne des instructions pour une campagne visant à promouvoir un véritable parlement européen. Il est signé par le Général William J. Donovan, chef du Bureau américain des services stratégiques en temps de guerre (OSS), l’ancêtre de la CIA.
      .
      Certains de ces documents, découverts par Joshua Paul, chercheur à l’Université de Georgetown à Washington, avaient été mis à disposition par les Archives nationales américaines. Le principal levier de Washington sur l’ordre du jour européen était le Comité Américain pour une Europe Unie (ACUE : American Committee on United Europe), créé en 1948. Donovan, qui se présentait alors comme un avocat en droit privé, en était le président.
      .
      Le vice-président, Allen Dulles, était le directeur de la CIA pendant les années 1950. Le comité comptait parmi ses membres Walter Bedell Smith, le premier directeur de la CIA, ainsi que d’anciennes personnalités et des responsables de l’OSS qui travaillaient par intermittence pour la CIA. Les documents montrent que l’ACUE a financé le Mouvement européen, l’organisation fédéraliste la plus importante d’après-guerre. En 1958, par exemple, l’ACUE a assuré 53,5 % du financement du mouvement.
      .
      L’European Youth Campaign, une branche du Mouvement européen, était entièrement financée et contrôlée par Washington. Son directeur belge, le Baron Boel, recevait des versements mensuels sur un compte spécial. Lorsqu’il était à la tête du Mouvement européen, Joseph Retinger, d’origine polonaise, avait essayé de mettre un frein à une telle mainmise et de lever des fonds en Europe ; il fut rapidement réprimandé.
      .
      Les dirigeants du Mouvement européen – Retinger, le visionnaire Robert Schuman et l’ancien premier ministre belge, Paul-Henri Spaak – étaient tous traités comme des employés par leurs parrains américains. Le rôle des États-Unis fut tenu secret. L’argent de l’ACUE provenait des fondations Ford et Rockefeller, ainsi que de milieux d’affaires ayant des liens étroits avec le gouvernement américain.
      .
      Paul Hoffman, directeur de la Fondation Ford et ex-officier de l’OSS, fut également à la tête de l’ACUE à la fin des années 1950. Le Département d’État y jouait aussi un rôle. Une note émanant de la Direction Europe, datée du 11 juin 1965, conseille au vice-président de la Communauté Économique Européenne, Robert Marjolin, de poursuivre de façon subreptice l’objectif d’une union monétaire.
      .
      Elle recommande d’empêcher tout débat jusqu’au moment où « l’adoption de telles propositions serait devenue pratiquement inévitable ».


    • 32 votes
      Aldo Berman Aldo Berman 7 décembre 2013 16:09

      Je crois qu’il a tout compris, ce qui explique la censure médiatique dont il est objet.
      Ce sont les faits qui lui donneront raison.


      • 55 votes
        Arsene Icke Arsene Icke 7 décembre 2013 16:18

        Je voudrais revenir sur les incompréhensibles attaques d’Asselineau contre le FN. Ces attaques sont incompréhensibles car Asselineau et Lepen disent exactement la même chose. Ils devraient donc être unis !.Et je vais le prouver :
         
        Dans une précédente vidéo de Asselineau a science-po Aix il nous met au défi de trouver dans les professions de foi du FN une ligne qui promet la sortie de l’UE.
         
        Et bien je l’ai pris au mot et j’ai cherché. Et j’ai trouvé ceci sur le site du FN :
         
        Dans le cadre de l’article 50 du Traité de l’Union Européenne, il convient d’initier une renégociation des traités afin de rompre avec la construction européenne dogmatique en total échec. Il faut désormais jeter les bases d’une Europe respectueuse des souverainetés populaires, des identités nationales, des langues et des cultures, et qui soit réellement au service des peuples par des actions concrètes.

        SOURCE : page 48 du programme du FN (PDF cf. ci-après)
        lien :

        http://www.frontnational.com/pdf/Programme.pdf 
         
        Ma question est donc de comprendre pourquoi Asselineau ment de manière aussi effrontée ? et pourquoi ne veut il pas rejoindre le FN qui se retrouverait renforcé par sa présence. \
        Asselineau souhaite il vraiment la victoire de la nation ?
         
        Voila, ,mes questions sont posées.
        Et si le FN lui a piqué l’idée, et bien tant mieux ! Il est temps de s’unir au lieu de jouer la division.
        A moins que ... a moins que ... a moins qu’Asselineau ait un autre projet ? comme par exemple discréditer le FN sur internet au profit de ses "anciens" amis de l’UMP ? 


        • 30 votes
          Anaxandre Anaxandre 7 décembre 2013 17:12

           Attention, je ne suis absolument pas un anti-FN borné, mais entre un vague et très flou : "il convient d’initier une renégociation des traités", et prôner la sortie unilatérale de l’UE, de l’euro et de l’OTAN comme le fait F. Asselineau, il y a un monde.
           Et croyez bien que je souhaiterais qu’il en fut autrement...


        • 24 votes
          agor&acri 7 décembre 2013 17:30

          @Arsene Icke,

          c’est du 2nd degré votre intervention ?

          Si ce n’est pas le cas, votre commentaire est assez pathétique.

          Reprenons les passages clé :
          ____________________________
          (...) Asselineau (...) nous met au défi de trouver dans les professions de foi du FN une ligne qui promet la sortie de l’UE.

          Et bien je l’ai pris au mot et j’ai cherché. Et j’ai trouvé ceci sur le site du FN :

          Dans le cadre de l’article 50 du Traité de l’Union Européenne,
          il convient d’initier une renégociation des traités afin de rompre avec la construction européenne dogmatique en total échec.
          Il faut désormais jeter les bases d’une Europe respectueuse des (...) et qui soit réellement au service des peuples par des actions concrètes.

          Ma question est donc de comprendre pourquoi Asselineau ment de manière aussi effrontée ?
          ___________________________________
          .

          Où avez-vous vu une ligne qui promet la sortie de l’UE ?

          C’est extraordinaire ce que le manque d’objectivité crée comme aveuglement...ou comme mauvaise foi !

          Je constate donc que le défi lancé par François Asselineau n’a toujours pas été relevé
          ce qui lui donne donc toujours raison
          jusqu’à preuve du contraire.


        • 25 votes
          ChatquiChouine ChatquiChouine 7 décembre 2013 18:00

          Arsene Icke,

          Et ou avez vous vu que le "cadre de l’article 50" soit de renégocier les traités ?
          Vous vous faites enfumer par la prose du FN qui n’a ni queue, ni tête. MLP était avocate avant de prendre la tête de son parti, vous croyez peut-être qu’elle ne connait pas la signification précise des mots et des textes de droit, notamment ceux des traités qu’elle évoque.
           Quand on utilise l’article 50, la seule négociation qui ait lieu, c’est celle concernant les modalités de sortie de l’Etat concerné, je cite :

          "L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait"

          Cela me semble clair pourtant, cela n’a rien à voir avec de quelconques "renégociations de traités"


        • 19 votes
          Aldo Berman Aldo Berman 7 décembre 2013 19:01

          Oui, le FN joue sur les mots, comme Dupont GnanGnan et la subtile tromperie : "L’Europe peut s’en sortir !"

          Et puis après on propose "une autre Europe", une Europe des nations, des peuples, des travailleurs, des gnous, etc.

        • 35 votes
          capone13000 capone13000 7 décembre 2013 20:38

          Non le FN et l’UPR ne disent pas du tout la même chose.
          L’article 50 n’est pas fait pour renégocier, il sert à sortir de l’UE point !
          Si le FN ne le dit pas clairement c’est pour noyer le poisson et faire croire que .....

          Analyses à l’appui, Asselineau a démontré que le FN ne veut ni sortir de l’euro et encore moins de l’Union européenne.

          Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement - Et les mots pour le dire arrivent aisément.

          Pour achever de vous en convaincre lisez ceci, à propos des déclarations de Louis Aliot : http://www.upr.fr/actualite/france/louis-aliot-confirme-que-le-front-national-ne-propose-quune-autre-europe-et-quil-elude-la-sortie-de-leuro-et-de-lotan et regardez cette excellent conférence qui résume tout : http://www.upr.fr/videos/conferences-en-ligne/les-partis-politiques-respectent-ils-lintelligence-des-francais


        • 20 votes
          cassia cassia 7 décembre 2013 21:15

          On n’a pas besoin de l’article 50 pour sortir de l’EU !
          Sauf à se soumettre aux directives du Traité de Lisbonne !
          L’article 50 n’est absolument pas une nécessité pour sortir de l’UE, il suffit juste d’abroger ce Traité comme le propose MLP,
          Je rappelle que le fait de sortir de l’UE par l’article 50, soumettrait la France à un délais de deux ans pour en sortir, période durant laquelle elle serait pieds et poings liés à Bruxelles !
          Le programme d’Assélineau ne mentionne pas cette période obligatoire d’inaction de deux ans dans son programme !


          Je rappelle également que Assélineau reconnait également que l’article 50 n’est pas la seule voie pour sortir de l’EU.
          C’est juste "selon lui" la seule voie "légale" sous entendu "soumission" au Traité de Lisbonne pour en sortir.

        • 13 votes
          Arsene Icke Arsene Icke 7 décembre 2013 21:17

          1- Sortir de l’UE par l’article 50.
          2- Renégocier des partenariats avec nos voisins. Partenariats hors d’une l’europe fédérale dont personne ne veut. Des partenariats internationaux qui respectent la souveraineté des nations, les cultures, etc.
           
          Voila ce que dit le FN. C’est pourtant pas compliqué ....
          Moi, ca me convient.


        • 12 votes
          Jo la banane 7 décembre 2013 21:24

          ah ben maintenant qu’est-ce qui leur reste à avancer contre le fn aux asselinistes ? Les " bals à vienne ", les " dérapages " ? Le même baratin que les gauchistes et les médias mainstream quoi


        • 15 votes
          Arsene Icke Arsene Icke 7 décembre 2013 21:27

          @cassia :
           
          Oui, je suis d’accord avec toi. On s’en fout de l’article 50. Ceci dit c’est dans le programme du FN (cf. mon lien plus haut).
           
          Je voulais simplement montrer aux fans d’asselineau a quel point il est ridicule quand il attaque le FN car au fond ils ont exactement le même programme.
           
          Concernant le FN, Asselineau est extrêmement malhonnête et dogmatique.
           


        • 11 votes
          cassia cassia 7 décembre 2013 21:27

          Et si il n’existait pas d’article 50 smiley


        • 6 votes
          Anaxandre Anaxandre 7 décembre 2013 21:54

           Mais il existe ! smiley
           Soutenir le FN, oui ; suivre aveuglément un Parti, non.


        • 16 votes
          Riggins 7 décembre 2013 21:55

          Si le FN voulait réellement sortir de l’UE, alors pourquoi ils jouent sur les mots afin d’éviter de dire concrètement, simplement et sans ambiguïtés : "SORTIR" de l’UE dans leur programme ?


        • 17 votes
          cassia cassia 7 décembre 2013 22:10

          @ Riggins


          Jusqu’à preuve du contraire, c’est Assélineau qui joue sur les mots !

        • 19 votes
          Riggins 7 décembre 2013 22:29

          Ah ah ah quelle mauvaise fois, dites, la mauvaise fois c’est la qualité essentielle pour entrer au FN ?
          .
          Nulle part sur le site sur FN il est inscrit qu’ils souhaitent la SORTIE de l’UE... la SORTIE de l’Euro... la SORTIE de l’OTAN...


        • vote
          Riggins 7 décembre 2013 22:30

          édition : foi*


        • 16 votes
          ChatquiChouine ChatquiChouine 7 décembre 2013 22:47

          Ce qu’il y a de drôle, c’est de voir que les partisans du FN ont plébiscité le commentaire de claude-michel qui, plus haut, dit ceci :

          "il n’y a pas survivant aux idées de De Gaulle...il est mort avec...De plus le temps est passé elles ne sont plus d’actualité.. !"

          Si, sur la première partie de la phrase, on ne peut qu’être d’accord, je suis content d’apprendre que les militants FN considèrent que ne sont plus d’actualité les idées Gaullienne. En fait, je ne suis pas si surpris que cela, JMLP a toujours été un farouche opposant à De Gaulle, mais il serait peut être utile de rappeler quelques unes de ces idées Gaulienne qui seraient "dépassées" :

          - La pleine et entière souveraineté de la France
          - L’insoumission aux empires, qu’il soit Russe ou Américain
          - Le détachement du financement de l’Etat des marchés financiers
          - Une politique de 3ème voie, d’ouverture à tous sans ennemi désigné 
          - etc...

           Il est quand même cocasse de voir que certains postulent qu’une idée n’est bonne que si elle est récente, là pour le coup, j’aurais plutôt parié sur un bobo gauchiste canal+ que sur un militant FN...arf !


        • 9 votes
          Anaxandre Anaxandre 7 décembre 2013 23:01

           Allez, un peu de pédagogie puisqu’il semble que sur le fond du sujet, à savoir notre avenir au sein de l’UE, nous soyons quasi tous d’accord
           - à tous : diffuser les vidéos d’Asselineau ;
           - aux électeurs du FN : faites pression sur les antennes locales du Parti pour exiger la clarification (sans référendum) sur la sortie de l’UE/euro/OTAN (comment peut-on être le seul Parti à tendance nationaliste connu sans cela ?!!).


        • 17 votes
          Jhocab 8 décembre 2013 02:59

          Bonjour chers militants FN,
           
          Première chose, comme précisé précédemment, et comme vous le citez vous-même dans cette phrase, le Front National ne dit pas qu’il veut sortir de l’Union Européenne. Il ne le dit nul part ! (C’est d’ailleurs drole que vous utilisiez ce passage, que j’utilise moi-même très régulièrement pour prouver justement que le FN ne veut pas sortir de l’UE.)
          La seule chose que l’on peut lire, que ce soit sur le programme officiel ou sur les professions de foi, c’est que le Front National veut renégocier les traités. Mme. Lepen demande que Bruxelles lui permette de contrôler ses frontières, sa monnaie etc, mais elle ne dit jamais qu’elle veut sortir de l’UE.
           
          Que l’on ne me sorte pas que c’est une manœuvre de communication pour ne pas faire peur aux français, car elle, et tous ses lieutenants et élus FN, ne se privent pas pour faire un dérapage tous les 6 mois.
           
          Voilà un passage très révélateur :
          http://youtu.be/dPGPKDw4xYs?t=38m46s
          A AUCUN MOMENT elle ne dit qu’elle veut sortir de l’Union Européenne. Vous pouvez tourner ses phrases dans tous les sens, elle ne prononce jamais ces mots. Pourtant la question était pour une fois claire et simple à comprendre.
           
          Deuxième chose, si Mme. Lepen abroge effectivement ces traités :
          - d’abord cela n’engage en rien les autres membres de l’Union Européenne. Ceux-ci seront toujours dans l’UE (et continueront à obéir à Bruxelles et à Washington et à faire valoir leurs intérêts respectifs et à tourner en rond, là nous sommes tous d’accord j’espère)
          - ensuite, niveau diplomatie on aura vu mieux. L’abrogation d’un traité est un acte diplomatique violent. C’est à dire que vous direz à 27 pays qu’ils aille se faire f***** parce qu’ils ne veulent pas de l’Europe de Lepen.
          La France est le second contributeur de l’UE, c’est un pillier. Si la France sort brutalement, il est fort probable que les autres pays ne seront pas prêts de signer d’autres traités avec elle. Avec donc quel culot Mme. Lepen reviendra-t-elle vers ces pays pour leur dire "Bon maintenant vous voulez bien quitter l’UE pour qu’on fasse comme je veux ?"
           
           
          Dernière chose, l’article 50 est certes un article européen, mais c’est un article qui a été imposé aux institutions européennes par les juristes, l’absence de cet article était considéré comme une erreur majeure.
          Concernant les deux années, je vous précise que ce sont deux années MAXIMUM au delà desquelles la France sort de facto des traités européens. Cela veut dire que si les négociations de modalités de sortie sont terminées avant cette date, eh bien la France sortira à ce moment là !
          Nous sommes entrain de parler de 28 pays, de plus de 500 millions de personnes. Il est bien sûr évident de faire les choses intelligemment et progressivement pour que ce Titanic continue de flotter.


        • 5 votes
          Jhocab 8 décembre 2013 03:01

          Je précise que la France n’a pas à s’ingérer dans les affaires d’autres pays. Si les autres pays ne veulent pas suivre la France, celle-ci n’a pas à le leur imposer.


        • 5 votes
          Jhocab 8 décembre 2013 03:13

          Toujours sur l’article 50, petite révélation de la part d’un des plus européistes qu’il soit, Jacques Attali :
           
          http://article-50.eu/jacques-attali-pas-de-sortie-pour-le-traite-de-maastricht/


        • 8 votes
          babs 8 décembre 2013 09:20

          cassia,
          "Jusqu’à preuve du contraire, c’est Assélineau qui joue sur les mots !"
          t’as craqué je crois, tu vas un peu loin ... modere toi ...
          la douleur t’egare ...


        • 8 votes
          tonimarus45 8 décembre 2013 11:58

          bonjour- a arsene icke- bonjour merci d’avoir mis ce lien qui montre que le fn demande une RENEGOTIaTION et non une sortie de l’europe. le texte est quand meme clair.ils demandent en fait une "autre europe" pretendre le contraire c’est prendre les internautes pour des cretins

          —POUR etre plus clair le "fn"" ne veut pas de "cette europe" mais en reclame une "autre"et d’apres ce que j’ai plus lire ce n’est pas du tout pareil que" asselineau" qui voudrais que la France revienne ce qu’elle etait avant l’europe c’est a dire liberee totalement du carcan europeen ???????




















        • 1 vote
          bergerlotois 8 décembre 2013 19:26

          http://youtu.be/dPGPKDw4xYs?t=38m46s

          Encore mieux, todd à partir de 1h09/1h10....


        • vote
          poletmik 8 décembre 2013 23:39

          Voule-vous dire aussi qu’elle n’a pas à intervenir au Mali, en Centre Afrique ? Mais a le droit d’être dirigée par Israël !!!!!!


        • 5 votes
          FifiBrind_acier 9 décembre 2013 07:39

          cassia,

          Il s’agit de Droit International. Les Traités ont été signés par la France relèvent du Droit International dont la clause de sortie est l’article 50.

          L’UPR est légaliste, elle ne tient pas à ajouter à la longue liste de problèmes à résoudre, un conflit avec Bruxelles ou avec d’autres pays.

          Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?
          "Tout Etat membre peut décider de quitter l’ Union".


        • 32 votes
          Arsene Icke Arsene Icke 7 décembre 2013 17:23

          C’est pourtant clair :

          "article 50 ... afin de rompre avec la construction européenne"

          C’est exactement ce que veut Asselineau. On sortira jamais de l’europe , hein , faut bien le savoir. Quitte a se téléporter en amerique ou en Asie. 

          Moi non plus je ne suis pas un FN fanatique mais je considère que c’est la seule maigre chance qu’on a de s’en sortir. Je ne comprends pas la position d’Asselineau sauf a penser qu’il est tellement ambitieux qu’il ne veut rien partager (et comme ca il n’aura rien). Ou qu’il est tellement aigri (c’est l’impression qu’il donne en tout cas) qu’il fait n’importe quoi. LOL.


          • 16 votes
            Anaxandre Anaxandre 7 décembre 2013 17:49

             Convenez que le programme - je ne parle même pas des interventions souvent contradictoires sur le fond des uns et des autres - du FN n’est pas clair sur ce sujet ; renégocier les Traités : avec qui ? comment trouver des vues convergentes avec les 27 autres États ? sur quelles bases ? pour quelles modifications précises ? pour encore une hypothétique "autre Europe" ? etc...
             Au lieu de critiquer F. Asselineau dites-vous qu’il sera peut-être demain - souhaitons-le ! - l’aiguillon qui fera adopter au FN (pour l’extrême gauche internationaliste, ne rêvons pas) un programme clair et précis sur ces sujets FONDAMENTAUX, d’autant plus pour un Parti classé "nationaliste" !...


          • 22 votes
            Arsene Icke Arsene Icke 7 décembre 2013 17:53

            A chaque interview TV, que ce soit marine ou filippeau, ils disent clairement vouloir sortir de l’euro et de mettre l’appartenance a l’UE au referendum. Ca leur est suffisament repproche par les journaleux il me semble ! Le FN ne peut pas etre plus clair. Et Asselineau est invraissemblablement malhonnête.


          • 17 votes
            Anaxandre Anaxandre 7 décembre 2013 18:08

             Je ne suis pas démocrate, mais il me semble que dans notre système on se fait élire sur des propositions concrètes, non ? J’attends donc légitimement du FN que sur une question aussi fondamentale que celle de l’euro, notre sortie et ses modalités soient inscrites noir sur blanc dans le programme, et non pas qu’on me promette un référendum au résultat d’autant plus aléatoire que la puissance de feu médiatique pèserait de tout son poids pour le rejeter.


          • 22 votes
            Arsene Icke Arsene Icke 7 décembre 2013 18:55

            Noir sur blanc ? voici, en 106 pages :
             
            http://www.frontnational.com/pdf/Programme.pdf



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès