• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jean Bricmont : La "BHLisation des esprits" plus grave que leur (...)

Jean Bricmont : La "BHLisation des esprits" plus grave que leur "lepénisation"

Accusé de négationnisme dans le Bloc note de Bernard-Henri Lévy du 20 juillet (le Point), le physicien et essayiste Jean Bricmont répond et explique sa vision de la liberté d'expression dans un entretien accordé à RT France.

 

Alors qu'il ripostait contre Le Monde Diplomatique dans son « Bloc-note » du 20 juillet publié dans Le Point, le philosophe Bernard-Henri Lévy a accusé le physicien et écrivain belge Jean Bricmont d'être un « négationniste [...] longtemps préposé dans le journal [Le Monde Diplomatique], au traitement de l'actualité éditoriale antiaméricaine et antisioniste ». Invité par RT France, Jean Bricmont a répondu aux propos de l'écrivain, qu'il qualifie de « diffamation ».

 

 

Jean Bricmont est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la liberté d'expression, son travail, proche de celui de Noam Chomsky aux Etats-Unis, traite de la censure et de la propagande en démocratie. Il est notamment opposé à la loi Gayssot, qui, en France, punit sévèrement toute remise en question historique des conclusions du Tribunal de Nuremberg en 1946. Plusieurs universitaires et intellectuels ont été condamnés en vertu de cette loi au cours de procès, souvent très médiatisés. On se souvient notamment de celui du philosophe et ancien député communiste Roger Garaudy en 1998 ou encore des nombreuses procédures lancées contre le professeur de lettres devenu farouche militant « révisionniste » Robert Faurisson.

"Vous accusez quelqu'un sans preuve d'un délit, c'est de la diffamation."

Considérant qu'il n'est qu'une cible annexe dans ce qui est selon lui une « attaque hystérique contre Le Monde Diplomatique », Jean Bricmont nie avoir été préposé à une quelconque tâche dans ce journal, pour lequel il n'aurait écrit que quelques articles. Le plus grave dans cette affaire réside, pour l'essayiste, dans le fait que BHL l'accuse de négationnisme. 

 

« Vous accusez quelqu'un sans preuve d'un délit, c'est de la diffamation et ce n'est couvert par la liberté d'expression dans aucun pays », s'est ainsi défendu le physicien qui dit ne pas vraiment croire à ses chances de victoire devant la justice contre BHL s'il décidait de le poursuivre. 

"Les gens ne croient plus en rien, ils croient qu'on n'a pas marché sur la Lune, ils ne croient pas aux vaccins, le 11 septembre je n'en parle même pas..."

Pour l'essayiste, les lois de restriction de la liberté d'expression comme la loi Gayssot produisent l'effet contraire de ce qu'elles prétendent combattre, surtout depuis l'essor d'internet : « Les gens ne croient plus en rien, ils croient qu'on n'a pas marché sur la Lune, ils ne croient pas aux vaccins, le 11 septembre je n'en parle même pas [...] ne croyez pas que, dans un climat de scepticisme généralisé face aux vérités officielles, les gens vont se dire "si c'est interdit par la loi, c'est que ça doit être vrai". »

"Il a légitimé une certaine façon de penser qui vous ramène tout le temps aux heures les plus sombres de l'histoire [...] et qui empêche de penser le présent dans sa singularité."

Parlant de « BHLisation des esprits », Jean Bricmont décrit le style BHL comme emblématique de l'approche intellectuelle de sa génération, fondée sur l'amalgame entre toute pensée qui divergerait de la sienne et le nazisme ou tout autre idéologie totalitaire.

 

« Ce qui est typique chez lui, c'est d'abord son style, extrêmement agressif. Il vous renvoie toujours soit à Hitler soit au communisme. Il est impossible d'avoir la moindre nuance [...] Il a légitimé une certaine façon de penser qui vous ramène tout le temps aux heures les plus sombres de l'histoire [...] et qui empêche de penser le présent dans sa singularité », explique l'essayiste belge qui estime par ailleurs que cette approche « domine » et « perd l'Occident ».

"Tout le monde le détestait [à la TV], même les maquilleuses."

Jean Bricmont s'étonne pour conclure, de la crainte que suscite le philosophe chez les intellectuels et les personnalités médiatiques françaises alors qu'il ne connaît « personne qui ne le déteste pas ». L'essayiste raconte qu'en 1997, lorsqu'il a rencontré physiquement le philosophe sur des plateaux télé, BHL était craint de tous en raison de son pouvoir, raison pour laquelle « personne n'osait l'affronter », mais était aussi détesté de tous : « Tout le monde le détestait, même les maquilleuses », se souvient l'essayiste. 

 

« C'est une espèce de dictature intellectuelle, il a le pouvoir mais les gens ne l'aiment pas », conclut Jean Bricmont. 

 

Source : https://francais.rt.com/entretiens/41608-bhlisation-esprits-plus-grave-que-lepenisation-selon-jean-bricmont

Tags : Liberté d’expression BHL Manipulation



Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Semi Kebab 4 août 17:10

    Si BHL était aussi important et nuisible que Bricmont le dit, il se serait déjà fait descendre physiquement depuis longtemps car on ne peut pas être éternellement craint, il n’est pas intouchable, les tartes le prouvent, alors il y a autre chose, BHL n’est qu’un clown riche, petit héritier de papa Becob qui s’est inventé une vie entre James Bond, Malraux et Bozo le Clown sans influence réelle sur qui que ce soit d’un petit peu sain d’esprit.


    • 2 votes
      yoananda yoananda 4 août 17:23

      @Semi Kebab
      c’est un sayanim.


    • 3 votes
      Semi Kebab 4 août 22:31

      @yoananda
      c’est déjà un escroc qui a été démasqué très tôt par Pierre Vidal-Naqueten 1979, Vidal-Naquet, juif donc né avec la carte joker qui écrivit une critique acerbe sur le testament de dieu de l’imposture intégrale de BHL...

      http://www.pierre-vidal-naquet.net/spip.php?article49

      Alors... sayan contre sayan ????

      .

      Ce mot connu internationalement en France depuis Jacob Cohen ne justifie pas tout, si BHL était dangereux, ça se saurait et il aurait été abattu depuis longtemps, il n’est qu’une merde juste bonne a attirer les tartes à la crème, ni plus ni moins, seule sa fortune l’a sauvé d’un internement prématuré en asile psychiatrique, pour le reste cet héritier sans aucun talent, bénéficie certes d’un réseau puissant, mais n’est que le nez rouge des puissants... Un bouffon sans substance... Un kleenex qu’on a trop usé, une serviette hygiénique gorgée de menstrues prête à être jetée aux chiottes.

      .

      Ce que l’on peut juste regretter c’est sa longévité et son omniprésence dans les merdias dont il possède les clés. C’est tout.. Mais telle la trace de pneu dans un string de vieille pute ménopausée, BHL disparaîtra sous l’action du nouvel Ariel Dombasle qui lave plus blanc que BHL le gland.


    • 2 votes
      mmbbb 5 août 11:13

      @Semi Kebab Le Monde diplomatique remonte dans mon estime Là le journaliste a fait son job Dans un long article, il s’attache en mettant en perspective ( nom de politique, date lieux ) les mensonges de certaines des assertions de ce grand philosophe engage. Il ne fait qu enfoncer le clou, BHL est un imposteur. BHL est furax, trepigne, maudit ce journal, agite ses petits poings, developpera peut une prurit anal mais cela lui fait tellement du mal et tellement du bien à nous Une nouvelle tarte a la creme de ce journaliste. Quant a Bricmont, il se trompe et beaucoup de francais detestent BHL ; Il est meprise, honni blame D ailleurs son film ( avec Delon me semble t il ) et ses reportages de guerre ont fait un grand bide . Un flop mémorable. malgre une couverture mediatique . Chévènement non sans malice lui a retorqué que c’etait un infime honneur de recevoir des critiques de ce philosophe . BHL croit avoir une aura qu il n a pas, Il est a la limite de la maladie mentale il le porte dans son regard  ! 



    • 2 votes
      Allexandre 7 août 15:43

      @Semi Kebab
      Bonjour,

      Je crains que vous n’ayez pas bien saisi qui était BHL. Il est une pièce du puzzle sioniste qui dirige la France. Le tuer ne servirait à rien, car il aurait aussitôt un remplaçant. Ce n’est sûrement pas un électron libre. Agent informel du Mossad, comme tant d’autres, il fait régner la pluie et le beau temps sur les médias. Il est couvert par le gouvernement israélien qui sait parfaitement qu’aucun politique français n’osera rien contre lui ; bien au contraire. Ils se précipitent tous au dîner du CRIF, de peur d’être mis en difficulté aux futures élections. Les tartes à la crème ridiculisent tout au plus, mais personne ne prend le risque d’aller plus loin.

      Les sionistes sont une toile d’araignée qui détient tous les leviers du pouvoir en France, comme aux Etats-Unis et ailleurs.BHL a de beaux jours devant, sauf à glisser sur de la crème chantilly et se fracasser le crâne. Mis à part ça, il ne risque rien ; il est protégé par Israël et par les autorités françaises. Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles.


    • 3 votes
      karibou karibou 4 août 17:52

      Au regard de la politique menée, la gauche a le droit de sodomiser qui elle veut, le dénoncer ne peut qu’ être facho et donc à rejeter .

      Cet étron de bhl est un dieu pour ces embrayages qui se vautrent dans leur coït .
      La dictature de la pensée unik ta mère : pour tous !

      • vote
        Le Sudiste Le Sudiste 4 août 19:05

        Béchamel ? Faut qu’il arrête de boire !
        "Après un "accident" de voiture sur la voie publique le 26 septembre 2010, le philosophe Bernard - Henry Levy aurait été invité dans un commissariat de Neuilly-sur-Seine où il lui aurait été sérieusement proposé de visiter la cellule de dégrisement fraîchement remise à neuf pour l’occasion en un temps record. Moins d’une heure après sa sortie, il convoque la presse internationnale et organise une conférence dans un salon du Georges V pour s’exprimer sur cet incident. Il ressortira de cette conférence de presse un entretien filmé exceptionnel, où l’on y découvre un BHL dans un état "second", mais égal à lui-même, humble et objectif."


        • vote
          alanhorus alanhorus 5 août 01:32

          @Le Sudiste

          https://www.youtube.com/watch?v=IdN4UTJfQTI

          C’est exact.

          https://www.youtube.com/watch?v=5nb63qoklwU

          Jonathan Lambert et Bernard-Henri Lévy - On n’est pas couché 13 février 2010 #ONPC

          BHL ne fait plus rire personne depuis qu’il a fait tuer kadhafi.


        • vote
          Le Sudiste Le Sudiste 5 août 13:20

          @alanhorus
          Merci pour la vidéo.


        • 1 vote
          jimontheair jimontheair 5 août 10:56

          Je vais vous raconter brièvement une anecdote -énorme l’anecdote !- et vécue par moi il y a quelques années, 7 ou 8, et qui est très significative je trouve. 

          Je me promenais dans Paris avec un être cher venu de province. Passant place du Chatelet, je vois un attroupement devant le théatre du Chatelet. C’était un meeting de Sos Racisme... 
          Cet être cher n’ayant pas l’habitude de ces grands meetings parisiens, je lui propose de rentrer pour connaitre ça, ce qu’elle accepte. 

          Je passe sur les détails de quelques propos hallucinants voire malsains que j’ai du entendre... 

          Par contre voici la liste, de mémoire désolé si léger oubli, de qui avait eu le privilège de pouvoir s’y exprimer sur l’estrade, que des gens de "qualité" n’en doutons pas : 
          BHL, Joffrin, Fourest, Hue, Guiguou, et... MELENCHON. 

          Comprenne qui peut le sens de toussa - ;) 

          Ps. Merci à Jean Bricmont le belge pour l’aide faite d’intelligence et de rigueur intellectuelle, de hauteur de vue, de défense de sains principes censés être "républicains" selon la sainte religion que clament haut et fort les curés corrompus de la "République", aide qu’il apporte aux Français normaux* et au delà.

          *cf section pathologies idéologiques et politiques. 

          • vote
            yoananda yoananda 5 août 11:00

            @jimontheair
            Melenchon est un fervant anti-blond, pas étonnant donc qu’il soit présent à un meeting de SOS racisme ...

            qu’est-ce qu’il y a d’incompréhensible la dedans ?


          • vote
            jimontheair jimontheair 5 août 12:09

            A mon avis si Bricmont (ou un autre esprit rigoureux et capable de discerner les différentes dimensions d’un "problème") se lançait dans une description de ce qu’est la bhlisation selon lui, ce que vous mettez en avant serait jugé extrêmement incomplet voire carrément erroné. 

            Ceci dit avec toute l’antipathie que j’ai pour ce politicien leurre et assez nuisible à bien des points de vue pour la démocratie et le changement nécessaire qu’est Mélenchon. 


          • vote
            JC_Lavau JC_Lavau 6 août 11:19

            Jean Bricmont, professeur de physique théorique : « L’atome c’est tout du trou, sauf quelques corpuscules complètement zinzins qui orbitent en zinzinant autour du noyau ».

            Et c’est son domaine professionnel ! Aucune excuse, donc.
            Quand on le tire par la manche, il répond qu’il n’a pas le temps d’examiner la question.
            Depuis, je ne regarde même plus ses interventions hors de son domaine.

            • 1 vote
              jimontheair jimontheair 6 août 12:05

              @JC_Lavau

              Vraiment ? moi je suis chacune de ses interventions avec gourmandise. 

              Cette manière de combiner bon sens de base,
              intelligence et culture dans l’appréhension des questions politiques et sociétales, 
              courage de parler et de dire ce qu’il pense,
              vertu de s’élever contre les tendances totalitaires de la France notamment, 
              tout ceci en n’étant jamais engoncé dans aucun idéologisme castrateur de la pensée voire porteur de totalitarisme,

              font de mon point de vue de ce Bricmont comme un sacré gaillard, un des rares intervenants de la netosphère que je défends quasiment sans aucune retenue. 


            • 1 vote
              Allexandre 7 août 15:46

              J.Bricmont a mille fois raison. Je ne cesse de dire depuis des années que le vrai problème pour l’Occident n’est pas l’islam, mais le sionisme. Depuis cent ans environ, les juifs sionistes ont mis au point un plan machiavélique consistant à créer d’abord l’ Etat juif sur les décombres de la shoah. Il ne faut pas perdre de vue que si la Première Guerre mondiale a duré quatre ans et fait douze millions de morts et deux fois plus de blessés et dhandicapés, c’est en partie la faute des sionistes. La guerre aurait pu prendre fin en 1916, comme le souhaitait le kaiser Guillaume II. Les Britanniques, conscients de la boucherie qui avait lieu en Europe finirent par écouter les arguments du Congrès mondial sioniste promettant au Royaume-Uni l’entrée en guerre des Etats-Unis aux côtés de l’Entente (France, RU, Russie) contre la promesse de la création d’un Etat juif en Palestine. Ce fut la fameuse "déclaration Balfour". La suite vous la connaissez. Ensuite, ne jamais oublier que ces guerres, le bolchévisme et le nazisme ont été, en partie, financés par les Rothschild et autres Rockfeller, Warburg et Lehmann. Les accords passés entre Hitler et une partie du congrès sioniste ont abouti à L’Accord de transfert, devant permettre l’évacuation des juifs allemands en Palestine : il fallait bien pouvoir justifier la création de l’Etat juif par le nombre... En juillet 1938, eut lieu la Conférence d’Evian, à l’initiative de Roosevelt, alors président des Etats-Unis depuis 1932, dont le but était d’inviter les pays du monde à accueillir les juifs du III ème Reich. Cette conférence fut un échec du fait de la mauvaise volonté des grandes puissances, mais aussi du Congrès sioniste qui a tout fait pour que le projet n’aboutisse pas. Tous les juifs allemands ou autrichiens qui auraient été accueillis dans d’autres pays étaient autant de juifs perdus pour la Palestine, ce qui retardait le projet sioniste. Par ailleurs, il valait mieux un massacre de juifs qu’un exil pour justifier la création de l’Etat sioniste. La création d’Israël vit le jour en 1948, après le vote douteux de l’ONU en novembre 1947. Je dis douteux car, le premier vote de l’Assemblée générale des Nations Unies était loin de valider cette création (25/11). Quatre jours plus tard, après des pressions financières et militaires exercées par les EU et les sionistes, le vote donna un "OUI" majoritaire (notamment celui de la France qui avait voté "NON" le 25, mais qui ne pouvait lutter contre la nécessité pour elle du Plan Marshall de 1947. Les guerres entre Israéliens et Arabes n’ont quasiment pas cessé, mais la Guerre froide permettait un relatif équilibre, tant que l’URSS soutiendrait l’Egypte et la coalition arabe contre Israël, soutenu par les EU (cela dit, il faut rappeler qu’au début de la création d’Israël, l’URSS de Staline était aux côtés de Ben Gourion, voyant dans ce nouvel Etat, une expérience socialiste au Moyen-Orient). La fin de la Guerre froide provoqua le vide pour les Etats-Unis qui n’avaient plus d’ennemi tangible pouvant resserrer les rangs de la nation étasunienne. Il fallait donc en trouver un. Les sionistes, qui depuis Johnson (1964-69) dominaient la Maison Blanche, ont donc trouvé l’ennemi idéal : le musulman, que les médias français amalgament avec islamiste si vous y prêté attention. De là le projet de diaboliser l’islam et de faire des musulmans les nouveaux "Soviétiques", menace suprême contre l’Occident. Les judéo-sionistes ont tout fait pour manipuler les esprits et organiser une propagande outrancière islamophobe en Europe, et particulièrement en France, pays le plus rebelle gênant Israel et les EU : de Gaulle fut la "bête noire" de ce binôme et sa politique opposée aux agressions militaires d’Israël et de la MB dérangeait leur volonté. Il fallait donc "virer" de Gaulle. Ce dernier condamna sans appel la Guerre des six jours de juin 1967 et eut des propos très durs contre les sionistes en novembre lors d’une conférence de presse. Six mois plus tard débutait Mai 68, dont les principaux leaders étaient juifs. Nous arrivons aujourd’hui à la phase finale de ce vaste projet, relayé en France par BHL, Attali, Zemmour, Glucksmann, Klarsfeld, Levy, Jakubovic et tant d’autres, qui ont pris le contrôle des médias et lobotomisent le peuple en lui donnant un bouc-émissaire tout désigné : le musulman. Il vaudrait mieux regarder du côté du Mossad et d’Israël pour comprendre les attentats dits "islamistes". Hélas, tous nos dirigeants depuis Sarko sont les "toutous" de Washington et de Tel Aviv. Valls en fut le plus zélé prophète. Voilà le résultat. Un racisme anti-musulman démesuré que les sionistes récupèrent en traitant les Français d’antisémites à tout va. Quant à la liberté d’expression, elle est ce que les sionistes veulent bien qu’elle soit.


              • vote
                yoananda yoananda 7 août 16:16

                @Allexandre
                "J.Bricmont a mille fois raison. Je ne cesse de dire depuis des années que le vrai problème pour l’Occident n’est pas l’islam, mais le sionisme."

                Quand un criminel s’en prends à toi avec une arme à feu : ton "vrai" problème n’est pas l’arme à feu, mais celui qui le tient dans sa main, on est d’accord. Cependant si tu neutralise son arme à feu, il n’est plus qu’un gus avec ses petits poings et il ne pourra pas te faire grand chose, tu as déjà fait 95% du boulot de neutralisation en t’occupant du "faux" problème qu’est l’arme à feu.

                non ?


              • vote
                jimontheair jimontheair 7 août 16:45

                @Allexandre
                Moi, celui qui voit la question sioniste comme source de tous les problèmes, je m’en méfie encore plus que de celui qui ne voit la question sioniste nulle part comme une source de problèmes. 

                A mon avis Bricmont serait assez de mon avis, car lui est équilibré ! 


              • 1 vote
                Allexandre 7 août 19:36

                Bonsoir,


                Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, J.Bricmont évoque ici BHL et le sionisme. J’ai donc donné des précisions peu connues sur le sujet. Maintenant vous pouvez vous méfier autant que vous voulez. La différence entre Bricmont et moi, c’est que lui est obligé de mesurer ses propos étant donné les poursuites qu’il pourrait encourir, car vous ne l’avez peut-être pas remarqué non plus, mais tout propos sur les juifs et Israel est aussitôt considéré comme "antisémite". Maintenant vous pensez ce que vous voulez et vous vous méfiez autant que vous le souhaitez ; Mais, un conseil, méfiez vous de qui vous vous méfiez.

                • vote
                  aldous aldous 9 août 12:20

                  Zionist Conspiracy on Libya (Sarkozy, Bernard Henri Levy)

                   

                  twah72 https://youtu.be/TRIUsCkt48E

                   


                  • vote
                    aldous aldous 9 août 12:29
                    De Gaulle sa vision du sionisme et du conflit Israel Palestine - 1967


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès