• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’incendie d’Odessa : Qu’est-ce qu’un Nazi ?

L’incendie d’Odessa : Qu’est-ce qu’un Nazi ?

Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde.

Bertold Brecht.

 

Voici que les médias et les hommes politiques occidentaux s’abstiennent de nous dire.
 
Kiev est aux mains d’authentiques nazis. Ben sûr le terme est tellement galvaudé et utilisé n’importe comment pour discréditer ses adversaires politiques. Nos médias soucieux du moindre frémissement de la bête nous disent que untel est traité de facho, trucmuche un callabo, bidule un Capo.
 
Alors il convient de rappeler ce qui distingue dès le début le fascisme : Ce sont des milices destinées à faire taire l’opposant politique par la violence.
 
Des chemises noires italiennes aux SA puis SS allemands, tous les avatards du fascisme ont été caractérisés par l’usage et l’apologie de la violence et du meurtre dans la politique.
 
Serait-il donc possible, aujourd’hui, que de tels agissements puissent avoir lieu, en Europe, sans que les médias et les bonnes consciences ne crient au loup ?
 
Peut on imaginer que des nazis revandiqués executent froidement des gens pour leur opinion sans que personne n’en dise un mot dans les pays défenseurs des libertés et des droits de l’Homme ?
 
Voyez et Jugez. Ceci s’est passé à Odessa. Non pas en 1940 mais en 2014.
 

Tags : Violence Ukraine




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • 26 votes
    gregoslurbain gregoslurbain 6 mai 2014 14:28

    " Pourquoi le massacre d’Odessa a t-il si peu d’écho dans les médias ? (Rq : à cause du rôle d’éteignoir comme l’AFP et ses dépêches mensongères) Imaginons que ce qui s’est passé à Odessa, le 2 mai, ait eu lieu à Maïdan, à Kiev. Imaginons que des révoltés ukrainiens cernés par les partisans de l’ancien régime se soient réfugiés dans la maison des syndicats et que cette dernière ait été incendiée par des forces hostiles, sous les yeux d’une police impassible. Imaginons que l’on y ait retrouvé une quarantaine de cadavres calcinés.

    Que se serait-il passé ? L’émotion aurait été à son comble dans les capitales occidentales. Les gouvernements auraient crié au meurtre de masse commis par des sbires de Ianoukovitch. Ils y auraient vu la preuve manifeste de mœurs barbares dans une ville si près de l’Union européenne, à quelques heures de vol de Paris. Des intellectuels de renom auraient aussitôt pris l’avion pour Kiev afin de crier leur solidarité. BHL aurait déjà choisi sa chemise blanche spécial média. Des pétitions circuleraient. L’Europe condamnerait. Laurent Fabius invoquerait les valeurs universelles bafouées."

    http://www.marianne.net/Pourquoi-le-massacre-d-Odessa-a-t-il-si-peu-d-echo-dans-les-medias_a238616.html


    • vote
      la mouche du coche 6 mai 2014 14:37

      Faut pas exagérer smiley


    • 27 votes
      Holodomore Holodomore 6 mai 2014 14:34

      J’ai lu des descriptions de cette tuerie sur le forum de Libération, pas besoin donc, de regarder la vidéo. Le silence des médias français, est leur acquiescement des futurs exactions qui seront commises au nom de cette ’ Europe ’ quand ses peuples se soulèveront. Ils sont définitivement dans le camp des bouchers.

      Être encore atlantiste aujourd’hui c’est être dans le camp des versaillais.

      Les mêmes américains qui terrorisent la Syrie n’hésitent plus à massacrer des européens sous le regard complaisant de nos gouvernants socialistes. Les USA, ce cancer des nations .


      • 4 votes
        pegase peQase 6 mai 2014 18:00

        ""Être encore atlantiste aujourd’hui c’est être dans le camp des versaillais""


        Des nazis je dirais plutôt non ?

      • 3 votes
        Avlula 6 mai 2014 23:38

        Des Versaillais, lors de la Commune de Paris, pour prendre un exemple français.


      • 6 votes
        CaptV 6 mai 2014 15:11

        Oui, le sujet est suffisamment grave comme ça, pour éviter de nous foutre cette musique de M...e dans les esgourdes ! Faut arrêter de vouloir faire du sensationnalisme et du spectacle avec l’horreur de la situation, non ?


        • 15 votes
          sergel sergel 6 mai 2014 15:27

          le député du conseil régional d’Odessa Vadim Savenko avait déclaré que les affrontements à Odessa avaient fait 116 morts. Selon lui « les autorités ukrainiennes ont reçu la commande de taire l’envergure de la tragédie pour cacher à l’opinion mondiale le fait d’avoir organisé à Odessa une opération punitive contre les habitants pro-russes ».
          Source : http://french.ruvr.ru/news/2014_05_05/Odessa-les-affrontements-ont-fait-plus-de-100-morts-il-y-a-des-enfants-politique-ukrainien-1174/


          http://reseauinternational.net/odessa-un-simulacre-dincendie-pour-couvrir-lexecution-dun-des-plus-atroces-massacres-jamais-vus/
          massacre organisé, prémédité !(opération sous faux-drapeaux)


          • 29 votes
            schuss 6 mai 2014 15:39

            bonjour,
            le drame d’Odessa est répugnant. il doit être mis à la charge de l’EU, des US et des fasciste de l’euromaidan contre le peuple Ukrainien russophone. Les médias principaux ne parlent que de 40 morts sous l’effet de l’incendie.... ! une vidéo nous permet de se rendre compte de la réalité toute autre.
            1) il y aurait plusieurs centaines de victimes ; environ 300.
            2) les morts " brulés" ne sont atteints qu’au visage et aux mains !!!
            3) d’autres victimes ont été exécutées d’une balles dans la tête.
            4) de nombreuses victimes sont des enfants et des femmes.
            5) l’incendie n’a concerné qu’une partie très limité du bâtiment empêchant toute tentative de sortie des prisonniers.
            6) des hommes cagoulés membre de la répression sont visibles dans les embrasures des fenêtres du bâtiment des syndicats en train de bruler. ont ils été eux aussi pris au piège par les flammes ? ou bien s’agit il d’un guet tapant qui aurait permis aux agresseurs de lyncher en toute discrétion les nombreux russophones acculés dans le bâtiment des syndicats pour être exécutés ! Cette deuxième hypothèse semble hélas être la bonne.

            Honte à nos gouvernements qui permettent cette tragédie.


            • 3 votes
              Stof Stof 6 mai 2014 21:10

              Oui, c’est très bien analysé ici : http://ersieesist.livejournal.com/813.html


            • 3 votes
              suumcuique 6 mai 2014 19:45

              « Difficile d’imaginer comment un enfant pouvait continuer à vivre, sans devenir fou, après avoir vu cela. Sur le chemin de l’école, ici un mort, plus loin un autre, encore plus loin un autre ». C’est le souvenir brutal deTatiana Tarasenko, l’une des survivantes de l’Holocauste ukrainien, connu sous le nom d’Holodomor (« extermination par la faim »). Cette famine artificielle, provoquée en Ukraine, dans les années 1932-1933, par le régime soviétique de Staline, a fait plusieurs millions de victimes, morts de faim."


              Pour ne pas oublier...

              • 2 votes
                Avlula 6 mai 2014 23:41

                Tu nous fais le coup de la Shoah ukrainienne pour justifier l’injustifiable ?


              • 5 votes
                Mr.Kout 7 mai 2014 11:36

                Utiliser une vielle propagande nazi, remise au gout du jour par l’impérialisme US pendant la guerre froide, pour justifier les exactions d’une bande de neo nazi...


                Vous avez pas honte !!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Romios

Romios
Voir ses articles







Palmarès