• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La démocratie représentative n’est pas représentative

La démocratie représentative n’est pas représentative

Cette vidéo répond à la question suivante : "A supposer qu’on soit d’accord pour ne pas valider la démocratie représentative telle qu’elle est actuellement, ne pensez-vous pas que la solution n’est pas tant de remplacer la « démocratie représentative » par la « démocratie directe », ce qui constituerait un changement trop brutal, mais d’évoluer vers un mix « démocratie directe / démocratie participative / démocratie représentative » ? Ce mix permettrait de mieux répondre à des problématiques différentes et complémentaires, et le poids de la démocratie représentative en serait réduit d’autant...".

 

 

Tags : Constitution européenne Démocratie Elections



Réagissez à l'article

4 réactions à cet article


  • 1 vote
    La mouche du coche La mouche du coche 30 janvier 14:03

    Notre >démocratie< n’’est évidemment PAS représentative. Qui a choisi Macron, Fillon, Hamon et les autres cons ? Personne.


    • 2 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 30 janvier 18:03

      @La mouche du coche
      Ce n’est pas "personne" mais ce n’est pas la population française. 


    • 1 vote
      Herr Docter G 30 janvier 23:33

      @ l’auteur de la vidéo 

      Selon l’article 27 de la constitution du 4 octobre 1958 , les républicains vous rétorqueront : contrairement au mandat représentatif ,les élus sur un mandat impératif ne représentent que leurs électeurs et non pas l’ensemble de la nation
      qu’avez-vous à répondre à cet argument ? 

      • vote
        Laurut christian Laurut christian 31 janvier 08:10

        C’est précisément l’argument d’EJ Sieyès en 1789 pour valider la démocratie représentative et toujours celui-là qui a cours encore aujourd’hui. Tout en sachant que je ne suis pas un zélateur de la démocratie représentative (mais de la démocratie directe) je répond à cet argument que, si on voulait une  vraie démocratie représentative, il faudrait que les élus représentent le vœu de leurs électeurs et rien d’autre. L’"ensemble de la nation" serait alors composée de l’ensemble des vœux particuliers, et non pas de celui des états majors des partis (c’est à dire, pour faire court, des lobbies). il est amusant de constater que, dans son discours du 7 septembre 1789, Sieyès avait déclaré que "les volontés individuelles peuvent seules entrer, comme éléments constitutifs de la volonté générale". Il s’est contredit par la suite en rejetant le mandat impératif (reliquat dans l’article 27), mais la contradiction fait aussi partie de la mystification représentative.

        

        Ajouter une réaction

        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


        FAIRE UN DON







Palmarès