Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La France n’est plus un État !

La France n’est plus un État !

« La France n'est plus un État. Nous n'avons plus aucun pouvoir d'État. Nous n'avons plus le pouvoir de battre monnaie, de faire les lois, de rendre la justice ou de décider de la paix et de la guerre. On avait encore un pouvoir parlementaire de voter le budget ; on l'a perdu il y a quinze jours, dans le vote de ce malencontreux traité... »

Marie-France Garaud, sur le plateau de l'émission Ce soir ou jamais. Sujet de la discussion : Fillon / Copé : l'UMP a-t-elle intérêt à se "droitiser" ?

 

 

 

Autres paroles savoureuses prononcées par Marie-France Garaud au cours de l’émission :

 

« Régis Debray dit : un État ou une Nation c’est un peuple, des frontières et une transcendance. Nous avons toujours un peuple, nous n’avons plus de frontières et nous n’avons pas beaucoup de transcendance. Alors, l’État ou la Nation sont tout de même en péril redoutable. On pourrait même se demander s’ils existent encore en tant que tel, juridiquement et politiquement... »

« Ce qui me paraît frappant en ce moment en Europe, c’est la désagrégation des États... »

 

« Les discussions entre Copé, Fillon et autres, ça n’a aucun intérêt... »

« Les partis monopolisent la vie politique et les partis ne sont pas le peuple français. Ce n’est pas les partis qui sont souverains, c’est le peuple français ! »

« Le basculement, c’est quand Sarkozy et Fillon ont fait voter par le parlement français, en 2008, un texte qui avait été rejeté par les Français (...) Autrefois ça ce serait appelé une forfaiture... »

 

« On est dans un période dramatique : nous n’avons plus de pouvoirs d’État, nous sommes dans une crise qui va s’aggraver, nous allons être dans une situation absolument désastreuse et il n’y a aucune chance qu’on tienne les engagements qu’on a pris, bien entendu... il va falloir à un moment que l’Europe éclate, soit parce que l’Allemagne sortira, quand elle se sentira assez forte, soit parce que d’autres sortiront. Mais ce système n’est pas viable, les gens sensés le savent (...)

On est sur une pente qui ne peut que s’aggraver ; ça c’est vraiment quelque chose qui peut amener une situation révolutionnaire ! »

 

Tags : Europe Construction Européenne Constitution européenne Politique Démocratie Citoyenneté Culture Oligarchie Etienne Chouard TSCG



Réagissez à l'article

64 réactions à cet article


  • 43 votes
    Bender Bender 5 novembre 2012 17:16

    Magnifique Mme Garaud. A l’inverse, l’autre jeune requin aux dents longues genre premier de la classe question stupidité (Geoffroy Didier), pense pouvoir retirer du pouvoir de la situation catastrophique dans laquelle nous nous trouvons en continuant de dresser les gens les uns contre les autres. Le pire, c’est qu’il pourrait y arriver à force de raconter n’importe quoi aux gens (comme l’histoire du pain au chocolat)...
    Je m’en vais de ce pas regarder l’intégralité de ce débat.


    • 12 votes
      cedric37 5 novembre 2012 19:01

      Idem, je vais aller le regarder en entier. Ca fait du bien d’entendre des propos du genre de Mme Garaud, ils reste des personnes qui voient clair et ont la parole. Ca redonne un peu d’espoir !



    • 34 votes
      rototo 5 novembre 2012 17:49

      c’est des femmes comme ca qu’il faut au pouvoir.


      • 1 vote
        Yoann Yoann 16 novembre 2012 16:55

        Exact mais quelque chose me dit qu’elles manqueront cruellement de financement pour se faire élire, l’élection, c’est vraiment un truc de riche quand on y réfléchi ...


        Merci à MF Garaud d’avoir eu le courage d’exprimer sa pensée, info relayée ici : La France n’est plus un état

      • 18 votes
        innsa 5 novembre 2012 18:14

        Ce processus n’a pas commencé aujourd’hui... Il a commencé dans les années 70 avec Pompidou (Rothschild) puis Giscard, continué par Mitterrand, Chirac et Sarkozy... Hollande ne fait que suivre.

        Elle était ou Marie-France Garaud pendant ce temps ? avec Pompidou quand il était président, avec Chirac quand il était premier ministre de Giscard...
        C’est at 92 qu’elle s’est réveillée (contre Maastricht), mais il était déjà trop tard. Au lieux de s’allier à eux, il fallait combattre Pompidou et Giscard lorsqu’ils ont mis en place la loi qui obligeait l’état à se financer auprès des banques privés avec intérêt alors qu’avant il se finançait à taux zero auprès de la banque de France.
        Aujourd’hui elle dit vrai, mais a contribué à cette situation.

        • 13 votes
          Croa Croa 5 novembre 2012 18:51

          Elle n’est pas la seule à s’être trompée et c’est tout à son honneur de le reconnaître !

          Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

          Par ailleurs il n’est jamais trop tard (quoique... )


        • 2 votes
          laertes 5 novembre 2012 19:34

          @Croa : "Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis" ...disent souvent les imbéciles qui ont changé d’avis !!!


        • 4 votes
          Unghmar Unghmar 5 novembre 2012 22:21

        • 37 votes
          cassia cassia 5 novembre 2012 18:17

          La France n’est plus une nation libre et indépendante sur le plan diplomatique, économique, judiciaire, industriel, social, culturel, militaire....
          C’est une nation qui se trouve aux mains des technocrates non élus de Bruxelles eux-m^mes sous le joug des multinationales...
          La situation actuelle de la France est dramatique, c’est celle d’un condamné dans le couloir de la mort...
          N’oublions pas le triste épisode de la récente visite du Boucher de l’opération Plomb durci....


          • 3 votes
            innsa 5 novembre 2012 22:10

            La France n’est pas entre les mains des technocrates de Bruxelles. Elle est entre les mains des technocrates parisiens que nous élisons. Ce n’est pas Bruxelles qui a élu Sarkozy qui a négocié le traité budgétaire européen ni voté Hollande pour le faire passer. Ce sont les français. Ce n’est pas Bruxelles qui s’est assis sur le référendum de 95 mais nos dirigeants.


            Les grecs ou les italiens ont le droit de tenir ce discours car leurs dirigeants ont été mis en place par l’UE. Mais pas nous. Nous avons voté pour des dirigeants qui ont mis dans situation. c’est facile d’accuser Bruxelles. Il faut nous en prendre à nous memes. 
            Si nous voulons changer les choses, ce sera par nous memes.

          • 6 votes
            cassia cassia 5 novembre 2012 23:49

            Oui mais nous avons élu des répresentants qui ont donné les pleins pouvoirs aux technocrates de Bruxelles, il n’y a pas de retour possible en arrière désormais !
            Le pouvoir est entre les mains des technocrates de Bruxelles... Comment pensez-vous vous y prendre désormais pour reprendre ce pouvoir ?


          • 5 votes
            innsa 6 novembre 2012 08:11
            Article 50 du Traité sur l’Union européenne :
            "1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union."

            "Comment pensez-vous vous y prendre désormais pour reprendre ce pouvoir ?"

            Ethienne Chouard propose des solutions (http://etienne.chouard.free.fr/Europe/)
            Francois Asselineau en propose également.
            La Suisse applique des solution (référendum d’initiative populaire)
            L’Islande cherche une solution ( constitution par et pour les citoyens)


          • 9 votes
            cassia cassia 6 novembre 2012 08:46

            Oui bien sur, Asselineau, Chouard etc....Marine le Pen aussi....proposent des solutions et elles sont excellentes !
            La solution passe par la Sortie de l’Euro et de cette monstrueuse UE
            mais en attendant, en attendant, nous sommes bels et bien aux mains des technocrates de Bruxelles....


          • 5 votes
            innsa 6 novembre 2012 12:13

            "Marine le Pen aussi....proposent des solutions et elles sont excellentes ! "


            Je ne vois aucun début de recherche de solution de la part du FN. Marine le Pen ne propose pas de sortir de L’UE. Elle propose de négocier avec les autres membres pour sortir de l’UE, alors que ce n’est pas nécessaire : il suffit de suivre l’article 50 du traité de l’UE à la lettre.
            Le patronat et les riches sont alliés à l’extrême droite : En ce moment nos grandes entreprises financent la campagne de Mitt Romney et de l’extrême droire aux USA (http://www.bastamag.net/article2758.html)
            L’extrême droite sert juste à nous enfumer, dévier la colère légitime qu’on devrait avoir contre nos oligarques vers les étrangers, le musulman, le Rom.
            Jean Marie Le Pen a vécu sa vie de millionaire avec son fond de commerce, la fille fait de même.

          • 10 votes
            TZ TZ 5 novembre 2012 19:05

            Et vous, vous faites partie de quoi ? Au nom de qui, de quoi jugez-vous la vie des autres ?

            .
            Dites-nous donc où commence la révolution, que l’on puisse vous "suivre"...

          • 3 votes
            Nina K Nina K 5 novembre 2012 22:01
             
            Ne m’appelez plus Marie-France
            La France elle m’a laissé tomber
            Ne m’appelez plus Marie-France
            C’est ma dernière volonté
             

          • 3 votes
            Nina K Nina K 5 novembre 2012 22:08
             
            Le France  (Michel Sardou en 1975) 

            Un peu de culture :
            En novembre 1975 sort le 45 tours Le France, chanson dans laquelle Sardou s’exprime au nom du paquebot du même nom, à cette époque amarré à un quai du port du Havre, alors que le gouvernement de Jacques Chirac a annoncé mettre fin à la prise en charge de son déficit : « Ne m’appelez plus jamais France / La France, elle m’a laissé tomber » chante Michel Sardou. La chanson se vend à plus d’un million d’exemplaires et vaut à Sardou d’être salué par les syndicats et le Parti communiste français, malgré son image de chanteur engagé à droite. Cette chanson précède un album - La vieille - qui, malgré son succès, causera au chanteur bien des désagréments...
             

          • 3 votes
            Arsene Icke Arsene Icke 5 novembre 2012 18:49

            La même vidéo a été postée il y a environ 10 jours.
            Hey le rouquin qui roupille au fond près du radiateur, allez, au piquet avec le bonnet d’âne !


            • 7 votes
              Nina K Nina K 5 novembre 2012 21:30

              Appel à toutes les unités ! 
              Une patrouille signale un cas sévère de racisme antirouquin. Le suspect se dirige vers Harlem. Il porte des lunettes rectangulaires et une chemise blanche.
              Le CACA nous met une grosse pression, il faut donc arrêter le suspect le plus vite possible. 
              Je répète, le CACA nous met la pression, toutes les unités doivent se rendre immédiatement sur Harlem. 
               . . . 

            • 2 votes
              Arsene Icke Arsene Icke 6 novembre 2012 07:03

              LOL smiley)
              C’est vrai qu’il faudrait voter une loi contre la discrimination des rouquins, et peut-être même pour la parité !


            • 2 votes
              ffi 6 novembre 2012 00:06

              La France n’est pas un état, c’est un pays.
              La France a un état, nuance.
               
              L’État, c’est une création des rois de France. Historiquement, c’est l’ensemble des officiers du Roi et des moyens, pour administrer le pays, appliquer les lois, défendre le territoire,...etc.
               
              L’État est chargé de veiller au bon état de la société... et c’est pour cela qu’on appelle cette administration État...
               
              Puisque l’État Républicain ne peut plus gérer la monnaie en France, puisqu’il n’est plus autonome pour décider des lois, ni pour les appliquer, puisque l’État Républicain ne peut plus protéger ses frontières, puisqu’il ne peut plus décider des impôts, ni même de son budget... Il faut admettre que l’État Républicain en France a disparu.
               
              En même temps, c’est logique, puisque les politiques ont transféré tous les pouvoirs à l’UE ou aux instances internationales...
               
              Quant à croire qu’il existe des révolutions spontanées... Ca ne tient pas debout. Le peuple n’est pas une armée, il n’a pas d’organisation capable de renverser un pouvoir, puisque son organisation lui est précisément donnée par l’état... L’école nous instruit de ce sophisme des révolution spontanées uniquement parce que dire la vérité sur la Révolution française n’est pas souhaité : seul un corps organisé peut renverser un pouvoir. Or le corps organisé qui préexiste à la révolution française, qui agit pendant la révolution française, puis qui perdure après, tout le monde le connaît...


            • 8 votes
              juluch juluch 5 novembre 2012 19:43

              Elle parle bien.


              MLP nous a dit la même chose.....

              Vous savez se qui reste à faire.

              • 12 votes
                cass la gauloise 5 novembre 2012 20:01

                Aucune comparaison à faire entre le clan FN d’extréme droite !! opportuniste et manipulateur et cette Dame respectable.


              • 8 votes
                juluch juluch 5 novembre 2012 20:15

                Si fait.


                Elle disent exactement la même chose......n’en déplaise.

                Sauf que l’une est plus susceptible d’être élue que la deuxième.

              • 12 votes
                wesson 5 novembre 2012 22:10

                C’est bien gentil tout ça, sauf que l’histoire nous a montré que l’extrême droite était toujours du parti de l’étranger, et a trahi la nation. 


                Donc, MLP, non merci, à jamais.

              • 2 votes
                juluch juluch 5 novembre 2012 22:44

                Le partit de l’étranger ??


                c’est à dire ?

              • 6 votes
                cassia cassia 5 novembre 2012 22:59

                Déjà extrême droite est un terme sans substance aucune !
                Il faudrait définir ce que vous entendez par extrême droite !
                Monsieur Hollande a accueilli officiellement et ciré les pompes gracieusement à un représentant de l’aile droite de l’extrême droite d’une entité théocratique la plus raciste au monde, cela fait-il du PS un parti d’extrême doite ?
                Assurément !
                Le Ps serait-il plus d’extrême doite que le FN ?


              • 3 votes
                juluch juluch 5 novembre 2012 23:16

                Le parti de l’étranger..........tjrs pas compris............ !!!!!????


              • 9 votes
                logan2 5 novembre 2012 23:18

                Quand on a pour projet d’expulser autour de 400000 personnes en 5 ans, de réduire suffisamment les conditions de vies des populations immigrées ici en France pour dissuader d’autres immigrés de venir ici, quand on propose de rétablir des mesures rétrogrades comme l’apprentissage à 14 ans, ou de rétablir la peine de mort, je suis désolé, mais le terme extrême est plutôt bien choisit.

                Votre projet s’en prend donc directement à des populations, à des centaines de milliers de gens que vous jugez indésirables, vous voulez monter une partie des citoyens français contre les autres.

                Il ne s’agit nullement ici de mesures modérées.


              • 3 votes
                ffi 6 novembre 2012 00:09

                Wesson confond avec le parti international socialiste,
                qui est le parti national-socialiste de l’étranger (dont le secrétariat est basé à Londres).


              • 8 votes
                cassia cassia 6 novembre 2012 00:15

                C’est donc ça ton argument Logan :
                IMMIGRATION MASSIVE ;
                C’est sans compter que ceux qui favorisent une immigration massive ne le font que pour dissoudre la nation francaise dans une bouillie mondialiste indigeste....
                Et qu’ils sont d’ailleurs trés loin de l’appliquer pour eux-m^mes....Et pour cause !
                L’immigration massive est une arme déguisée en vertue pour détruire ton pays.... !
                Et c’est sans compter le fait que ces migrants n’ont migré que contraints et forcés, non pas par amour de notre pays !
                Une pierre, deux coups....
                 :
                ,


              • 5 votes
                ffi 6 novembre 2012 01:34

                Logan,
                 
                A la fin de l’empire ottoman et lors de la création de la Grèce, ce sont des millions de Grecs et Turcs qui ont été échangés entre les deux pays. De même, à la fin du saint-empire Germanique, une grande quantité des Allemands qui s’étaient établis partout dans l’empire ont rejoint l’Allemagne. De même encore, à la fin de l’Algérie Française, plus d’un million de pieds-noirs ont été déménagé.
                 
                C’est le problème des empires : basés sur l’indistinction des nations, les populations s’y mélangent. Mais lorsque l’empire s’effondre, la coexistence se complique et émerge alors le problème des minorités.
                 
                Les nations sont un fait.
                Les gens aiment vivre parmi leur nation, parce qu’ils n’y sont pas victime de racisme.
                 
                Quand plusieurs nations coexistent sous un même pouvoir politique, il y a une concurrence des normes de comportement. Telle communauté estimera qu’il est mieux d’être ainsi. Telle autre communauté tiendra que c’est d’être ainsi qui est mieux... Il s’ensuit que, lors d’un mélange de nations dans un même lieu, chacune est mutuellement choquée par les normes de l’autre, ce qui produit des tensions politiques, dont le premier symptôme est le racisme.
                 
                La racisme est, la plupart du temps, sous sa forme bénigne, une tension sociale signifiant à l’autre la nécessité de produire un effort pour se fondre dans la norme : c’est une demande de conversion : si tu ne rentres pas dans la norme, tu es exclu, sinon, tu es inclus.
                 
                Le racisme est un phénomène tellement commun dans l’humanité qu’il faut bien considérer qu’il est le symptôme de quelque chose de profond dans l’humain, lié à ses conditions sociologiques/anthropologiques d’existence.
                 
                Maintenant, je ne crois pas que considérer le racisme comme un opinion criminelle, et le condamner en conséquence, soit de nature à l’éradiquer, étant donné que les causes réelles sous-jacentes à son émergence perdurent, voire s’intensifient.
                 
                Le dispositif idéologique anti-raciste a montré son inefficacité : le racisme n’a jamais été aussi fort qu’aujourd’hui.


              • 6 votes
                ffi 6 novembre 2012 01:46

                Je précise que je suis parfaitement placé pour évoquer ce genre de problème, car j’ai vécu un certains temps avec une Africaine (5 ans), et nous avons eu un enfant ensemble.
                 
                Au bout d’un certain temps, chacun voulant vivre comme il lui semblait bon de vivre, mais avec des opinions différentes sur ce qui est cette bonne manière de vivre, nous avons constaté mutuellement l’impossibilité manifeste de la persistance de notre couple, malgré notre ouverture d’esprit, malgré l’amour qui nous liait, malgré notre enfant en commun...
                 
                Donc, le préchi-précha de gauche, ça ne prendra pas avec moi, car je ne le vois pas correspondre aux réalités, mais je le vois tel qu’il est : une imposture, hypocrite et démagogique.


              • 5 votes
                logan2 6 novembre 2012 07:42

                non moi mes arguments c’est une VIème république fondée sur la souveraineté du peuple, c’est la répartition des richesses en faveur des travailleurs, c’est la planification écologique, et c’est la sortie des traités européens et de l’otan

                il n’y a que dans votre esprit malade où la France risque une invasion imminente
                l’immigration massive c’est votre fantasme
                nous nous avons très bien compris que l’immigration n’avait rien de massive, que l’immense majorité des gens tenaient à leurs racines et que les immigrés n’avaient strictement rien avoir avec les problèmes de notre société, bref que désigner l’immigration comme un problème, voir comme le problème numéro 1 comme le fait le front national, c’était très clairement détourner les gens des vrais problèmes et de leurs vrais causes

                le FN est très clairement un parti extrême qui veut s’en prendre à des populations, à nos amis, à notre famille ... comme si la xénophobie avait jamais résolu quoi que ce soit ...

                avec votre histoire de mondialisme, vous jetez la confusion dans l’esprit des gens
                vous niez ainsi la lutte des classes et expliquez que le vrai pouvoir serait entre les mains d’un complot judéo maçonique
                tout cela pour ammener les gens vers vos thèses xénophobes et racistes

                le TSCG prouve très clairement que ce sont nos gouvernements qui dirigent, qu’ils n’ont rien perdu de leur puissance mais qu’ils servent bien les intérêts particuliers de eux et de leurs amis
                mais surtout que cette soit disante perte de pouvoir est un leurre
                si l’on croit quelque chose impossible généralement en politique, c’est en réalité que cela dépasse simplement notre entendement
                c’est exactement le cas de tous ceux qui croient qu’on ne peut plus rien faire parce que nos ennemis ont signé entre eux des bouts de textes sans aucune légitimité
                comme si c’était cela qui pouvait arrêter la volonté du peuple

                comme j’ai expliqué plus haut, les exemples du Venezuela et d’autres pays en Amérique du sud, infirment toutes ces croyances
                aucun texte, aucun soit disant verrou, n’ont empêché ces gouvernements animés d’une véritable volonté de faire ce qu’ils considéraient bon pour leur pays et leur peuple

                vous êtes des imposteurs avec votre idéologie confusionniste et xénophobe
                de plus en plus de monde en France comprend que vous ne jouez que le rôle de diable de confort pour permettre aux deux partis majoritaires, l’UMP et le PS de gagner facilement les élections


              • 4 votes
                Bender Bender 6 novembre 2012 09:36

                " voir comme le problème numéro 1 comme le fait le front national, c’était très clairement détourner les gens des vrais problèmes et de leurs vrais causes"

                Bien parlé Logan !! Le Fn est un parti dont l’oligarchie se sert afin de dresser les gens les uns contre les autres afin qu’ils se combattent entre eux et qu’ils ne voient surtout pas qui sont les vrais responsables de cette crise...
                Si des gens se déplacent de milliers de km afin de venir en Europe, c’est qu’ils n’en peuvent plus de vivre dans une misère largement crée par la politique pour laquelle nous ne cessons de voter en occident.
                En résumé, ce n’est pas sur l’immigré qu’il faut taper ; c’est sur les grandes multinationales qui pillent et détruisent des régions entières avec la bénédiction de nos gouvernants, c’est sur les banques et le FMI qui réduisent des peuples entiers en esclavage avec la bénédiction de nos gouvernants, c’est sur des marchés financiers toujours plus cupides qui spéculent éhontément y compris sur les denrées alimentaires avec la bénédiction de nos gouvernants !
                C’est au système qu’il faut s’attaquer, pas aux plus faibles !!


              • 4 votes
                juluch juluch 6 novembre 2012 10:18

                @Wesson


                Si tu es toujours sur le topic...... essayes de répondre à ma question.....por favor.....pas compris.

              • 2 votes
                maQiavel machiavel1983 6 novembre 2012 10:37

                Très bonne explication des causes du racisme ffi . 


              • 6 votes
                Babac 5 novembre 2012 20:33

                Ce n’est plus un état, c’est une colonie.


                • 8 votes
                  cassia cassia 5 novembre 2012 23:02

                  C’est écrit dans le Talmud...
                  Toutes les richesses des nations passeront entres les mains Talmudistes....


                • 6 votes
                  logan2 5 novembre 2012 20:37

                  Je ne suis pas du tout d’accord avec ses conclusions.

                  Il est totalement faux de dire que l’on ne peut plus rien faire, que l’on n’a plus aucune marge de manoeuvre, etc ... etc ... etc ...

                  Au contraire les gouvernements n’ont jamais eu autant de pouvoir qu’aujourd’hui, ces derniers tirant leur pouvoir de notre obéissance, et les différents peuples du monde n’ayant jamais été aussi nombreux et aussi productifs.

                  Le problème, contrairement à ce qu’elle affirme, ce n’est pas du tout qu’il n’y aurait plus d’état. Le véritable problème c’est que l’état a été privatisé, il ne se sert plus de sa puissance pour défendre l’intérêt général, c’est à dire l’intérêt du peuple. Non aujourd’hui il utilise sa toute puissance pour satisfaire des intérêts privés.

                  Pour le peuple le résultat est le même. On se sent impuissant. Et c’est pourquoi cette dame se trompe.

                  Mais la grosse différence, c’est que l’on peut évidemment à tout moment changer cette situation, on peut à tout moment reprendre le contrôle de l’état et à nouveau utiliser sa puissance pour l’intérêt général. Cela ne tient qu’à nous. Nous sommes plus nombreux.
                  Il faut "juste" en prendre conscience et se rassembler, oeuvrer dans le même sens.

                  Je mets "juste" entre guillemet, parce qu’évidemment paradoxalement, c’est aussi là que réside toute la difficulté pour tous ceux qui veulent changer les choses. On ne peut rien faire seuls, il faut être suffisamment nombreux, et nous avons une grosse tendance à nous diviser pour un oui et pour un non.

                  Toutes les personnes qui vous raconteront qu’on ne peut rien faire comme cette dame font le jeu justement des gouvernements et de ceux qui les emploient. Réfugiez-vous dans l’abstention et ainsi ils n’auront plus à craindre votre opposition ni ceux qui cherchent à leur reprendre le pouvoir et à qui vos voix manqueront.

                  Chavez au Venezuela, et d’autres gouvernements en Amérique du Sud font la preuve tous les jours que quand on a la volonté de défendre l’intérêt général, c’est heureusement encore possible.

                  

                  Ajouter une réaction

                  Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                  Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                  FAIRE UN DON







Palmarès